Bienvenue sur Gokusha No Neko ! Venez incarner un Hybride ou un Maître dans un monde où règne esclavagisme et perversité. Ce forum est à tendance Hentaï/Yaoï/Yuri ! [Déconseillé aux moins de 16 ans]
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Himeka Kimura~ [À finir]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Himeka Kimura~ [À finir]   Dim 27 Juin - 1:27

||₪|| Présentation ||₪||


Nom : Kimura

Prénom : Himeka [Signifiant littéralement Belle Princesse]

Âge : 17 ans

Sexe : Féminin

Date de naissance : 12 Décembre

Groupe : Docile

Orientation Sexuelle : Je l'ignore encore.

_____________________________________________


Physique : [6 lignes minimum]
Mon physique? Oh là là, se décrire soi même sans omettre, sans oublier aucun détail, c'est difficile, et quelle vantardise! Mais si je dois me plier à ces exigences, aussi bien le faire de mon mieux! Commençons avec les classiques, alors.

Mes cheveux, mes oreilles et ma queue: Ils sont longs, leurs pointes frôlant ma taille. D'un brun chocolat brillant, ils sont lisses et bien entretenus. Je ne suis pas folle de mes cheveux au point de ne me préoccuper d'eux, mais j'aime en prendre soin, ils deviennent si doux, si beau! J'ai une petite frange, rien de long car je déteste les avoir dans les yeux, ça nuit énormément à la vision. Sur le dessus de ma tête se dresse deux petites oreilles, bien pointues, du même chocolat que mes cheveux; ainsi, il est presque difficile de distinguer où mes cheveux cèdent la place à mes deux attributs félins. Bien sûr, n'oubliant pas la queue, pas très touffue, qui ondule souplement selon mes humeurs, tout comme mes oreilles d'ailleurs.

Mon visage et expressions faciales: Mon visage est fin, quasiment enfantin, et me donne un air plus jeune d'une ou deux années. Ce genre de beauté est décrit comme mignonne, si je ne me trompe pas? Un petit nez à peine retroussé, des lèvres pêches peut-être pas assez pulpeuse, par contre ainsi que des fins sourcils soulignent mes yeux rouges remplis de curiosité et d'innocence. Le rouge me monte facilement aux joues, mais après tout, je dois avouer que je ne brille pas par mon calme et mon contrôle de moi. Je ne peux mentir, car toute les émotions se montrent sur mon visage comme sur mes oreilles et ma queue. Les larmes me montent également très facilement aux yeux, à mon grand malheur.

Mon corps en général:
Je suis petite, ça c'est un fait. À peine 1 m 57 pour 48 kilogramme, ce qui fait de moi une personne très légère, mais je vis très bien avec ça. Après tout, je compte sur mon agilité pour bien des choses. De plus, je me suis fait à mon apparence plus enfantine qui me rajeunit, bien que le poil me dresse sur les oreilles quand on en fait mention, et à mon grand malheur, ça me donne une poitrine d'une taille bien modeste, à peine dans la moyenne. Mais au moins, j'ai l'avantage d'avoir une petite taille, de fines jambes et cuisses fermes et des hanches bien proportionnées.

Habillement et accessoires: Bien sûr, déjà que j'ai l'air plutôt jeune, il a fallu que les robes soient les habits qui me vont le mieux. Mais bon, elles renforcent pour la plupart mon côté mignon, surtout quand elles sont légères, comme ma préférée, une petite bleue pâle aux manches courtes bombées, m'arrivant aux genoux, à la crinoline blanche dépassant à peine en dessous, aux boutons dorés et au col et boucle blanche. D'ailleurs, elle ressemble tellement à la robe d'Alice aux pays des Merveilles! Si je change souvent de style, n'hésitant pas à montrer mes jambes puisqu'elles sont irréprochables, je garde souvent un bracelet de cuir tressé à mon bras gauche, seul souvenir de mon passé. Pour ce qui est accessoire, je hais tout ce qui est boucles d'oreilles, colliers et bagues; trop encombrants, faciles à perdre. Par contre, les fleurs, passe et autres bidules pour cheveux me font craquer, et ma préférée est sûrement la passe noire en velours rehaussé d'une boucle. Pour compléter ma tenue, je porte souvent des chaussures assorties avec de légers talons, me faisant paraître plus grande, mais j'évite les collants, je ne les aime pas trop. À la limite, je porte de long bas.

Caractère :
Mon caractère? Hum. Je n'aime pas très bien en parler. Parce que si je sais très bien mes défauts et parvient à cerner mes qualités, je n'arrive pas malgré tout mes efforts, à améliorer mes points faibles. Tiens, ça fait déjà une qualité et un défaut ça: lorsque j'ai un but, je fais tout pour l'atteindre, je focus aisément et ma volonté n'est jamais en manque. Je suis d'ailleurs têtu, à la limite de l'orgueil, mais je ne suis pas imbu de moi-même et je sais lâcher le morceau lorsque je suis celle qui est dans le tord. Malheureusement, j'ignore comment faire pour m'améliorer, car mes efforts se montrent souvent vains, bien que j'y donne tout ce que j'ai. Heureusement, je suis optimiste, parce que sinon, j'ignore dans quel état je serais rendue! S'il y a un problème, une personne dans le besoin, comptez sur moi pour trouver tout les bons côtés possibles, je ne manque pas d'imagination!

Cette innocente est d'ailleurs une autre partie de mon caractère. Je n'irai pas jusqu'à prétendre que je vois la vie en blanc, avec tout les bons côtés, un désir simple d'aider les autres sans raison et le désir de vivre heureusement, à ma manière. Si j'aime rendre service - malgré que j'ai la honte de souvent être inutile - c'est parce que je ne vois pas l'intérêt de se faire des ennemis pour si peut, et puis, voir les gens malheureux, ça me touche. C'est l'empathie, le mot, nah? Ça beau être vu comme une qualité, quelle plaie quand on ne peut pas être en mesure de passer à côté de quelqu'un délaissée sans ressentir une pointe de douleur, de culpabilité...c'est ce sentiment d'ailleurs qui me pousse souvent à mettre le nez dans les affaires des autres malgré eux et seul dieu sait comment je suis curieuse! Ça, également, m'amène de nombreux problèmes...

Je suis sociable, et malgré mon intelligence médiocre, me faire des connaissances ne semblent pas un problème. Je suis à l'aise avec les autres, mais je n'arrive pas à reconnaître si je me fais manipuler ou si les gens font preuve d'hypocrisie. J'ignore si je préfère en prendre conscience et être blessée que de l'ignorer, par contre...qui sait, l'innocence s'avère parfois être une bénédiction, dans un cas désespéré comme le mien. Toujours est-il que, oui je sais ça paraît étonnant, mais je peux devenir sérieuse et donner des conseils avisés! Lorsque je comprend une situation, souvent celles que j'ai déjà vécu, il n'est pas question de rigoler ou de tourner autour du pot, je vais directement au but, bien que je sache user de tact lorsque je comprend la situation. Sinon, ça peut tourner mal, si je dis un commentaire déplacé sans me rendre compte des conséquences...conséquences dont j'accepte parfaitement les impacts, d'ailleurs. Je m'assume sans problème, et je peux être mature lorsqu'il s'agit d'assumer ses geste. Mais sinon, je ne suis pas du genre mature, au contraire, et même si je fais ce que je peux pour plaire aux gens, j'ai parfois des pousser de dépendances affectives parfaitement désagréables...

Si ma capacité à comprendre est limité, je suis probablement celle qui sait le mieux écouter. Vous pouvez tout me confier, je n'en parlerai pas jusqu'à ma mort! C'est bien les seules choses que je peux garder secrètes, car je suis dans la totale incapacité de mentir. Si jamais j'essayais seulement, le sang me monterait aux joues, j'aurais l'air indécise et confuse et mes oreilles se dresseraient étrangement sur ma tête. D'ailleurs, ces dernières sont tellement expressives que si, par miracle mes émotions ne paraissent pas dans mon visage comme dans un livre ouvert, mes attributs félins feront le reste. Ainsi je ne me prend pas la tête à mentir, je ne fais juste rien qui justifierait un ressentiment et un mensonge quelconque, ainsi, ça règle bien des problèmes. Mais ça aiderait bien parfois, car toujours dire qu'on n'a pu effectuer la tâche demandée à cause qu'on a été distraite et lunatique comme toujours, c'est plutôt honteux...

Histoire :
.......
Mon histoire, hein? Désolée de vous désappointer, mais...je ne me rappelle de rien. Nul. Nada. Donc narrateur?

-Mmh?

Tu nous fais l'honneur?

-Ah, avec plaisir; here we go.

~°___________________________°~


Soyons professionnels, voulez-vous? Il y a une chose que vous devez savoir, avant tout. Ce qui suit relate l'histoire d'Himeka avant la perte de sa mémoire. Et donc c'est la vraie Himeka, avec sa vraie personnalité et son vraie caractère. Ne vous étonnez pas si quoi que ce soit est "Out of Character" - comme on dit en bon français - et il est bon de savoir que, si jamais notre Neko en venait à retrouver la mémoire, ses caractéristiques psychologiques en viendraient à devenir un étrange mélange entre sa gentillesse présente et sa fougue passée. Donc voilà où ça commence.

Le début fut banal, simple, un classique dans chaque famille. Il neigeait dehors le jour où la famille Kimura accueillit son deuxième enfant, ayant déjà une gamine de 3 ans l'aînée. Les parents étaient tout ce qu'il y avait de plus normaux, lui apprirent les bonnes manières et la vie en société, la réprimandèrent souvent mais étant fiers de leur jeune fille si capable, excellant dans tout, surtout les sports. L'aînée s'appelait Keiko, et les deux sœurs s'entendaient si bien que l'on aurait deux fausses jumelles. Même si Keiko avait un caractère de leader et traînait parfois sa benjamine où bon lui semblait, cette dernière était prête à suivre sa grande soeur partout, complice de tout ses mauvais coups, jouant toujours ensemble. Himeka était à l'époque un vrai garçon manqué, avec une tête de cochon et une habilité hors pair pour les sports. Avec sa volonté, elle arrivait à réussir tout ce qu'elle voulait.

La plus jeune rentra alors en maternel, encore aussi rebelle mais découvrant le plaisir d'avoir des amis, de faire du social, de partager ses points de vue et de sa bagarrer avec les gars malgré les constants reproches formulés par la professeure. Plus besoin de sa grande soeur bien qu'elle en soit encore très proche, la gamine pouvait briller dans son cercle d'amis. Sa vie était insouciante, ses mauvais coups ne se comptaient plus, elle passait ses journées à rire...l'école était plus une libération qu'une obligation, pour elle. Les joies de la maternelle, n'est-ce pas? Puis un jour, tout s'effondra, brusquement, soudainement, sans crier gare. Le matin avait été comme tout les autres. Himeka descendit de la voiture de ses parents en compagnie de Keiko, les serra dans ses bras et courut énergiquement vers la porte du préscolaire, son sac se balançant au rythme de ses petits pas dans son dos. Elle poussa la porte, salua ses amis, accrocha son sac au crochet et se dirigea vers sa classe, un sourire éclatant sur son visage enfantin. À la voir, on aurait dit l'innocence incarnée. Elle poussa la porte vitrée et précéda un gamin qui entra dans la pièce en courant, pour voir le reste du groupe discuter énergiquement avec un professeur qui préparait ses notes, attendant calmement le début des classes annoncé par le son de la cloche, qui d'ailleurs ne tarda pas. La gamine aux cheveux bruns avait à peine rejoint sa place que la première période commença, la période préférée de notre héroïne: allez jouer dehors. Que demander de mieux?

En file indienne - pas très droite -, la classe se rendit dans la cours, où les enfants furent libérés ou presque sous les yeux avisés de l'institutrice qui discutait avec une collègue. Himeka s'éloigna avec sa bande d'amis plus loin, et ils décidèrent de jouer à chat, un jeu où la gamine brune excellait pour attraper ses proies.

_____________________________________________


Ce qu'il/elle aime : J'aime qu'on me félicite et que l'on pense à moi; ça me donne l'impression d'être un minimum importante ou du moins brillante. Découvrir des choses par moi-même et trouver des solutions est un véritable but dans mon cas, et paraître intelligente me réjouie toujours. Qu'une personne soit gentille avec moi est bien entendu agréable, et ce que je préfère, c'est ces journées d'été ensoleillée chaude mais pas écrasante où l'on peut se promener et ne rien faire, tout simplement.

Ce qu'il/elle aime pas : S'il y a bien quelque chose qui fait dresser mon poil, c'est bien de me faire traiter de jeune et de petite! Je déteste aussi quand je ne comprend pas quelque chose et que l'on ne veut pas me l'expliquer; c'est tellement désagréable de se faire laisser derrière. Parfois je maudis le manque de brillance avec lequel je suis née, et il m'arrive souvent de désirer des formes plus rondes, malgré ma chance d'être toute mince.

_____________________________________________


Comment avez-vous connu le forum ? Grâce à Skye ainsi qu'à Katsumi et tout ses autres comptes.
Revenir en haut Aller en bas
 
Himeka Kimura~ [À finir]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [TUTO] Définir manuellement sa localisation météo ?
» Vous n'avez pas réussi à finir un roman de Jane, c'est le moment d'avouer!
» Ca va peut être finir par faire beaucoup non ?
» Antonin Artaud - Pour en finir avec le jugement de Dieu
» Pour en finir avec les "Polonaises"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Gokusha No Neko † :: † Hors Rpg † :: x.Archives :: - Fiches finies-
Sauter vers: