Bienvenue sur Gokusha No Neko ! Venez incarner un Hybride ou un Maître dans un monde où règne esclavagisme et perversité. Ce forum est à tendance Hentaï/Yaoï/Yuri ! [Déconseillé aux moins de 16 ans]
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Hakoihatsu [Terminey]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Hakoihatsu [Terminey]   Jeu 29 Juil - 16:56

||₪|| Présentation ||₪||


Nom : //

Prénom : Hakoihatsu

Âge : 16 ans

Sexe : Mâle

Date de naissance : 13 janvier

Groupe : Docile

Orientation Sexuelle : Homo

_____________________________________________


Physique :
Alors, à première vue, Hako ne semble pas bien grand, il ne grandit pas bien vite mais en même temps il est encore jeune et encor tout le temps pour pousser. Sa peau est beige, assez claire mais il ne lui faut guère de temps pour bronzer s’il se met au soleil. Au niveau de ses yeux, ils sont foncés, marron, très félin mais n’affiche que de la bonté, il lui serait difficile de vouloir faire un regard froid. Ses cheveux sont un peu longs, marrons, pas coiffés, très souvent en bataille, il ne prend pas le temps de s’en occuper. Du coté de ses attributs félins maintenant. Ses oreilles sont différentes, l’une est de la même couleur que ses cheveux et l’autre semble un peu jaunâtre. Pour sa queue, elle est plutôt longue, aussi beige que sa peau, elle est plus fournis en fourrure vers l’extrémité qui change de couleur et devient marron, un peu plus clair que les cheveux. Son corps ne présente pas de cicatrices ou de marques, il était bien traité ne semble pas s’être déjà battu, seules ses oreilles semblent avoir sentit le temps passé, étant légèrement abîmées au bout.


Caractère :
Hakoihatsu n’est pas quelqu’un de bien compliqué. Il est rempli de gentillesse et de bonnes intentions, n’ayant qu’une seule envie : toujours rendre son maître heureux. Il est très loin d’être égoïste et pense souvent à son maître avant de penser à lui-même. Il est cependant très naïf et ne sait pas que certains humains peuvent être méchants au point de ne pas mériter toute l’attention que le jeune neko veut donner. Pour lui, qui n’a connu qu’une seule personne, il doit être à l’écoute de l’homme, lui obéir et lui faire plaisir. Etant très naïf, il fait souvent des bêtises, essaye de les réparer mais ne fait qu’aggraver la chose, il angoisse très vite et appréhende de tout raconter. Seulement, il ne sait mentir et finit toujours pas avouer ce qu’il à fait. Hako est quelqu’un de très curieux qui n’hésite pas à harceler quelqu’un pour savoir quelque chose. Il aime surtout que les gens se confie à lui, certes, il est curieux, mais ne répète jamais rien à personne, il est même fier de pouvoir être un genre de confident ou même une boîte à secrets. Ainsi, il connaît le malheur de la personne et est prêt à tout pour l’aider. C’est un neko très patient, souvent calme qui ne parle pas énormément. Par contre, il est très facile de le faire basculer dans le jeux, il passe alors du très calme au surexcité, et après, bonne chance pour vous en débarrasser. Ce quelqu’un qui ne supporte pas de rester seul, parfois il le faut bien, il prend alors sur lui et attend patiemment que quelqu’un vienne le voir, seulement, il aime beaucoup avoir une présence à coté de lui mais ce qu’il préfère par-dessus tout, ce sont les câlins. Même quelqu’un qui déteste ça, il ira tout de même l’emmerder pour se faire câliner.
Comme ça, il ressemble vraiment à une peluche vivante, c’est d’ailleurs ce qu’il pourrait être, et qu’il aimerait bien être. Mais il ne faut pas trop l’énerver non plus, il pourrait tout de même devenir méchant, mais ceci n’étant pas encore arrivé, nous ne savons pas de quoi ce petit neko est capable.


Histoire :
La vie d’Hakoihatsu ne commence pas dans un laboratoire, mais dans une maison. En effet, ses deux parents sont les domestiques de la demeure et les propriétaires voulurent garder le chaton pour leur jeune fille déjà âgée de 2 ans. Dès sa naissance, sa mère put arrêter son travail d’esclave pour s’en occuper, seul le neko mâle continuer à servir leurs maîtres. La neko s’occuper à plein temps de son fils, ainsi que de la jeune fillette. Dès que le jeune neko put marcher et parler, vers l’âge de 3ans environ, sa mère reprit son travail en l’amenant avec elle. Il passai parfois ses journées avec sa mère et d’autres avec son père et ainsi, put apprendre tout le respect qu’il devait aux êtres humains.

Une fois toute son éducation d’esclave achevée, il fut confié au la jeune fille de la maison, elle était maintenant sa maîtresse principale, une jeune fille de l’âge de 7 ans et apparemment souvent malade. Hako ne fut pas traité comme un domestique par cette petite, mais plutôt comme un jouet, une poupée à habiller ou même une peluche. Il était un ami avant d’être un esclave et faisait tout pour lui faire plaisir. La jeune allait en plus à l’école, le jeune neko apprenait lui aussi en aidant sa maîtresse à faire ses devoirs, ainsi, il put apprendre à lire, écrire, compter, et ses connaissances grandissaient au fur et à mesure que la fillette montait en âge. Pour elle, c’était un peu plus plaisant de faire ses devoirs en compagnie d’un chaton pour l’y aider, ses parents n’avaient pas de soucis à se faire, elle faisait tous ses devoirs et toutes ses révisions juste grâce à la présence d’Hakoihatsu. Il était plus jeune de deux ans, certes, mais arrivait tout de même à suivre, à être un ami et à servir sa maîtresse. C’était une belle vie pour un neko, il vivait sous le même toit que ses parents qu’il pouvait voir tous les jours, il était bien traité, étant même vu comme un ami.

Arrivée à l’age de 11ans, la fillette changea d’école pour entrer au Collège, mais rien ne se passa bien. Elle était rejetée, seule, ses amies l’avaient abandonnée et elle avait du mal à s’en faire de nouvelles. Son seul ami maintenant, était son neko qui l’attendait devant l’école après les cours. Il savait que cela n’allait pas très bien pour elle et voulait absolument l’aider à se sentir mieux. Il avait raison de l’attendre à la sortie des cours, cette petite attention la faisait sourire, et ils rentraient tout deux jusqu’à la demeure. Cela dura longtemps, Hako quitta son rôle de peluche pour devenir un confident. Elle lui racontait toutes ses journées, lui exposait ses problèmes pour qu’ils travaillent tout les deux sur la recherche d’une solution. En plus de l’aider, le chaton racontait beaucoup d’idioties afin de la faire rire, lui faire oublier tous ses problèmes. Mais la jeune fille grandissait, elle était adolescente bien avant le neko qui commençait à être perdu face à se qu’elle lui racontait. Elle s’intéressait aux garçons, se faisait enfin des amies qu’elle invitait à la maison. Hakoihatsu se sentait un peu mis à part, mais il était content qu’elle ait trouvé de la compagnie ailleurs que dans cette demeure. Son travail de confident ne dura pas plus longtemps, c’était maintenant les amies de la fillette qui savaient tout. Même s’il n’était jamais bien loin pour servir sa maîtresse, il se sentait en retrait, même s’il pouvait entendre les confidences qu’elle faisait à ses amies, il se sentait de plus en plus comme un domestique. C’est un jour, lorsqu’elle était à l’école, que le père d’Hako attrapa celui-ci pour lui parler un moment, lui rappeler le travail d’un hybride, ce qu’il était vraiment, ce qu’il devait faire. Hako retrouva ses esprits. C’était normal qu’il se sentait comme étant un domestiques s’il en était vraiment un, il suffisait qu’il s’en souvienne.

Il avait maintenant 14 ans, était complètement devenu un domestique, avait oublier son premier rôle de peluche et ami. Sa maîtresse avait grandit et avait maintenant des vues sur un garçon de son école, d’après ce qu’il avait pu entendre un jour où les amies de la jeune fille était venu à la maison. Durant ces moments, il se contentait de leur apporter de quoi boire, de quoi manger, et tout ce que pouvait lui demander sa maîtresse. Un jour, celle-ci avait son premier rendez-vous avec ce fameux garçon, Hako était content pour elle, mais n’osait pas lui exprimer sa joie comme l’aurait fait un ami, il préféra simplement l’aider à se préparer pour ce moment tant attendu. Le temps était assez menaçant, il lui proposa un parapluie avant de partir qu’elle refusa, devant aller dans un café avec son petit copain, il n’en aurait pas besoin. Le chaton n’insista pas, et la laissa partir. La pluie ne tarda pas à arriver, durant plusieurs heures, ni lui, ni les parents de sa jeune maîtresse n’avaient eu des nouvelles de celle-ci. Hakoihatsu n’en pouvait plus d’attendre avec cet orage qui grondait furieusement dehors. Il prit le parapluie et sortit à la recherche de la jeune adolescente. Il ne tarda pas à la retrouver, elle était toujours à l’endroit où ils s’étaient donnés rendez-vous avant de partir boire un coup. Mais, elle était dehors, assise sur un banc, sous la pluie, blanche, frissonnante, la tête basse. Le jeune Hako resta immobile un moment, choqué de voir sa maîtresse ainsi, il reprit vite ses esprits et partit en courant vers elle, lui positionnant le parapluie au dessus, tant pis s’il se mouillait lui-même.

« Mais que faites vous encore ici maîtresse ? Vous êtes toute tremblante. »
- Il n’est pas venu…
« Il fallait rentrer à la maison maîtresse ! Venez vite ! »

Il lui tenait toujours le parapluie, lui soutenait le bras pour l’aider à se relever mais à peine était elle debout qu’elle tomba par terre. Frigorifiée, elle ne s’arrêtait pas de trembler. Le chaton commençait à paniquer, il stressait très facilement. Il se débarrassa du parapluie qui encombrait une de ses mains, retira son manteau pour recouvrir la jeune fille et la porta rapidement jusqu’à l’intérieur d’une maison dont il ne connaissait pas les propriétaires.

« S’il vous plait, appeler une ambulance ! Ma maîtresse ne va pas bien ! »

Ces personnes se hâtèrent au téléphone pour prévenir les secours. Cela faisait bien longtemps qu’Hakoihatsu n’avait pas vu sa maîtresse comme ça, il était encore jeune lorsque celle-ci était malade semaines après semaines, ses crises s’étaient calmées depuis des années. Le froid lui avait été fatal. Heureusement l’ambulance arriva rapidement pour embarquer le jeune adolescente jusqu’à l’hôpital, ils ne voulurent pas prendre le neko avec eux, celui-ci état donc partit rapidement sous la pluie pour avertir ses maîtres de ce qu’il venait de se passer. Les deux parents partir à l’hôpital voir leur fille, Hako et ses parents, par contre, avaient l’ordre de garder la maison et de préparer le dîner.

Cinq jours plus tard, la famille de neko eut enfin l’autorisation de venir dans la chambre de la fillette. Le chaton alla s’asseoir à coté de sa maîtresse, les oreilles basses, il ne savait pas quoi dire, quoi lui raconter pour la dernière fois. La jeune fille étant mourante, elle n’avait même pas la force d’ouvrir les yeux et sa respiration s’entendait à peine, elle ne pouvait qu’écouter ce qu’il se passer autour d’elle, si elle ne dormait pas. Ce fut la dernière fois que le neko put voir le visage de sa maîtresse, il n’assista pas à l’enterrement, seul ses parents purent y aller comme simples domestiques servants. C’est au retour de cet enterrement que la vie d’Hakoihatsu changea radicalement. Les parents de la jeune fille avaient gardé ce chaton pour celle-ci, maintenant qu’elle n’était plus là, cet hybride les encombrait, ils s’en débarrassèrent facilement en le jetant tout simplement dehors. Ses parent n’eurent pas le droit de dire quoi que se soit, Hako le savait et ne leur en voulait pas, son principal problème allait être de survivre dehors maintenant, surtout qu’il n’était âgé que de 15ans. Il resta plusieurs jours dehors, ne mangeait pas beaucoup, même s’il réussissait à se procurer de la nourriture auprès d’humains grâce à sa gentillesse, ils ne lui donnaient jamais beaucoup de chose à manger. Cela le garder tout de même en vie malgré son état qui se dégradait ainsi que son moral. Hako finit par rencontre une petite bande de neko errants ou plutôt rebelles. Il pensait pouvoir s’intégrer dans leur petit groupe mais ceux-ci n’étaient pas de cet avis, il avait servit des humains et était toujours docile, il n’avait pas à le rejoindre. Il fut vite en danger à force d’insister, harceler des rebelles n’était jamais une bonne idée, surtout que le chaton ne savait en aucun point se battre. Il reçu plusieurs griffures, eut bon nombre de blessures mais les hybrides finirent par le laisser là et disparaître. Hakoihatsu n’essaya pas de les suivre cette fois-ci, il resta plutôt assit par terre, à supporter la douleur des coups.

- T’as morflé dis donc.

Le jeune chaton sursauta, la queue soudainement hérissée. Il leva la tête pour apercevoir son interlocuteur mais le soleil l’éblouit, il ne put que distinguer la silhouette d’un neko. Rien que de voir ces deux oreilles et cette queue suffit à ce que le jeune hybride se remette debout au cas où il se prendrait encore des coups.

- Hey, du calme ! Je ne vais pas te manger.

C’était neko plus âgé qu’Hako, il avait des cheveux gris complètement en vrac, des yeux bleus clairs perçants, sa queue était tigrée. Hako ne s’en rendit même pas compte, mais il était en train de rougir rien qu’à la vue de cet hybride, il était beau, et rien que ce fait suffit à ce que le chaton se calme pour retomber, assit sur le sol.

- T’es pas habitué à la rue toi. Allez viens avec moi.

Hakoihatsu en fut surpris mais n’eut pas le temps de dire quoi que ce soit que le neko partait déjà, les mains dans les poches. Il se leva en vitesse pour le suivre.

- Moi c’est Djid.
« Hakoihatsu. Enchanté ! »
- Oula c’est trop long, ça sera Hako alors.

Ainsi, Hako suivit Djid jusqu’à chez lui, ce n’était pas grand-chose, de simples cartons, des planches de bois, de vieux draps. Djid c’était fabriquer son chez petit chez lui dans une impasse qu’il voyait comme son territoire et où personne ne s’aventurait. L’hybride soigna alors les nombreuses griffures du chaton avant de lui donner de quoi manger. Là commença la nouvelle vie du jeune Hakoihatsu. Djid lui apprit un minimum à se battre, comment se protéger et surtout comment voler de quoi manger. Les deux neko devinrent de bons amis, ils traînaient tout le temps ensemble et devinrent connu des commerçants qui tentaient tant bien que mal de protéger leurs produits des griffes de ces animaux. Hako restait très naïf, espérant parfois le pauvre Djid qui avait tout de même 20ans, mais il l’aimait bien, ce petit coté enfantin le faisait bien rire, lui qui avait été habitué à la solitude depuis bien des années. Les semaines passaient et ils se rapprocher de plus en plus, prouvant au jeune neko qu’il était beaucoup plus intéressé par les hommes que par les femmes, il avait peut être un peu trop entendu les goûts de sa maîtresse… Seulement, il était encore trop jeune et trop timide pour exprimer quoi que se soit, il préférait rester auprès de l’hybride qu’il admirer sans rien dire. Il faisait souvent des conneries, comme aller chercher de quoi manger tout seul et finir avec les marchants à son cul, heureusement, il y avait toujours Djid dans un coin pour l’aider. Bien sur, une fois rentrer il avait droit aux cris de neko tigré, une belle leçon mais bizarrement, il était content, voir que l’hybride se faisait du souci pour lui lui faisait chaud au cœurs. Pourtant, il savait que Djid était très sévère et solitaire, qu’il n’aimait pas avoir qui que ce soit dans les pattes, mais il ne rejetait pas Hako.

Le jeune neko ne voulait pas trop le gêner non plus, c’est pour cela que malgré les leçon du tigré, il repartait chercher de quoi manger, pour ne pas compter que sur Djid. Seulement, cette fois –ci, il tomba sur la fourrière. Il tenta de s’échapper bien sûr, appela Djid autant de fois qu’il le put, mais rien à faire, il fut embarquer. Djid avait finit par arriver, mais trop tard, il ne pouvait que courir derrière la camionnette avant d’abandonner et de retourner dans son impasse, commençant même à déprimer. Hako de son coté, commençait à trembler, à paniquer. Il ne savait pas ce qui allait lui arriver, ni où il allait finir. Il se retrouva chez un vétérinaire qui l’examina pour finalement dire qu’il était en très bonne santé et en plus de cela très docile. C’est ainsi que la fourrière l’amena dans une animalerie. C’était la première fois qu’il mettait les pattes dans un endroit pareil mais surtout dans une cage. Il était entouré d’hybrides de toutes sortes, neko, inu, usagi, okami, kitsune… Pleins d’hybrides qu’il n’avait jamais vu et qu’il découvrait d’un seul coup. Mais ce n’était pas son principal problème, il voulait sortir de là et retrouver Djid, son Djid.


_____________________________________________


Ce qu'il/elle aime : Aider les autres (en particulier son maître), l’affection.

Ce qu'il/elle aime pas : La solitude.

_____________________________________________


Comment avez-vous connu le forum ? En fouillant sur Google


Dernière édition par Hakoihatsu le Lun 2 Aoû - 21:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Hakoihatsu [Terminey]   Ven 30 Juil - 22:04

Bienvenuuuuuue! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Hakoihatsu [Terminey]   Lun 2 Aoû - 21:26

Voila! Présentation terminée! =3
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hakoihatsu [Terminey]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hakoihatsu [Terminey]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Gokusha No Neko † :: † Hors Rpg † :: x.Archives :: - Fiches finies-
Sauter vers: