Bienvenue sur Gokusha No Neko ! Venez incarner un Hybride ou un Maître dans un monde où règne esclavagisme et perversité. Ce forum est à tendance Hentaï/Yaoï/Yuri ! [Déconseillé aux moins de 16 ans]
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sorrow Waneo. L'ookami sauvage...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Sorrow Waneo. L'ookami sauvage...   Mar 21 Sep - 22:06

||₪|| Présentation ||₪||


Nom : WAneo

Prénom : Sorrow

Âge : 20 ans

Sexe : Mâle dominant

Date de naissance : [sans l'année]21/10

Groupe : Rebelle

Orientation Sexuelle : Ce qu'il veut il le prend

_____________________________________________


Physique : Dernier rapport avant la disparition du fugitif 0006 alias Sorrow

D’après le rapport que les humains avait sur moi. Je devais être vêtu d’un simple pantalon noir ainsi que d’une chemise blanche attachait seulement avec les premiers boutons du bas. Plutôt sobre dans les couleurs, je devais être discret pour me fondre dans le décor afin de ne pas déranger mon maitre. Effectivement, avant que je ne disparaisse et devienne un rebelle mon corps était ainsi camoufler de ses habits. Maintenant libre, plus rien ne me rattache au coutume des humains. Plus souvent habillé de mon simple pelage naturel de loup, peut de monde connait ma vrai forme soit celui d’un hybride normal. Passant d’ailleurs la plus part de mon temps sous ma forme d’un ookami, mon corps est ornée de différentes coupures et cicatrise mal refermé. Sous mon épais pelage animal, un tatouage représentant un aigle m’a été tatoué par un ami avant sa mort pour que jamais je n’oublis ma vrai raison de vivre. Etre libre comme un oiseau comme il me disait souvent. Mon visage de loup est aussi joliment marqué par une cicatrice qu’un ancien chef des rebelles m’a faite avant de mourir de mes crocs. Mes yeux couleur or me permettent de voir le moindre détail alors que mes oreilles détectent le moindre petit bruit. Le reste de mon corps d’ookami reste en tout point pareil à celui d’un loup normal, queue de loup couleur gris argenté, une fourrure épaisse qui me protège du froid mais qui peux aussi être très légère l’été ou durant des conditions de chaleur extrême. Telle un mécanique d’auto défense, je ne contrôle pas vraiment sa densité, surement une modification génétique qu’ils m’ont fait subir durant mon esclavagisme. Mon corps d’humain lui reste en tout point identique à celui d’un hybride classique. Une longue queue de loup partant du bas de mon dos pour rejoindre le bas de mes jambes et même légèrement plus. Deux oreilles pointues côté extérieur vêtue d’un petit duvet gris et à l’intérieur d’un duvet blanc qui les protèges du froid et de la poussière. Mon corps d’hybride est recouvert d’un t-shirt sans manche qui est faite à partir de peau animal, celui-ci absorbé naturel par mon corps quand je deviens un loup. Un simple pantalon noir pour mes jambes afin de les protéger. Voila pour mon physique, il reste encore quelques secrets dans leur conceptions, âpres tout ils viennent du labo de recherche de ses humains. Créer à ma taille et pour moi, ils ne peuvent être équipé par d’autre personne, léger et protecteur pour moi mais extrêment lourd pour un inconnue. Et maintenant le plus intéressant, mon histoire. A oui, une dernière petite chose, très peu de monde connaisse ma vrai forme, je n’aime pas ma forme humaine, mes mains restant de la couleur de ma fourrure le loup ainsi que des coussinets à l’intérieur de mes doigts. Mes jambes subissent le même effet mais je me plein pas, ainsi pas besoin de chaussure ni de protection.


Caractère : Rapport du sujet numéro 0006 Alias Sorrow au laboratoire de recherche.

Sujet plutôt stable, docilité parfaite envers les humains. Ne perd jamais son sang froid et ne montre aucun acte ou geste menaçant envers les hommes ou les hybrides. Sujet avec une intelligence surdéveloppée. Il peut prévoir plusieurs coups d’avancent en une seconde. Son caractère et totalement contrôlé par une puce insérée directement dans sa boite crânienne et reliée à l‘ordinateur mère du laboratoire. Premier test comportementale dans la vie actif parfait, sujet obéissant au monder ordre dictée. Second test en milieu dangereux. Test parfait, sujet s’adaptant rapidement au terrain et au condition météo, victimes civiles évités mais menace terroriste éradiquer jusqu’aux derniers hommes. Fin des test. Note général : Sujet apte à servir l’humain.
Rapport détaillé du laboratoire, conclusion : Sorrow ne présente aucune menace envers les humains, calme et intelligent, il fera un parfait neko. Fin du rapport du laboratoire, donné suivante à demander au colonel de l’armée.

Un doigt passant sur la feuille du compte rendu, un hybride répétait les phrases à haute voix. Un sourire sur ses lèvres, lire ce texte le faisait bien rire à première vue alors qu’autour de lui le silence le plus totale était maitre des lieux. Tournant encore et encore les pages, il tomba sur le second rapport, cette fois celui parler toujours du sujet Sorrow mais durant la guerre entre les humains et les hybrides

Rapport du sujet 0006 Alias Sorrow sur terrain et tire à balle réel.

Sergent Draomé au rapport sur l’hybride soldat Sorrow. Rien à dire sur ce soldat, parfait dans tous les domaines. De la protection de convois à la mise en sécurité d’un civil. Du tir sur cible mobile ou fixe. Aucun de mes meilleurs soldats ne rivalise avec lui. Test un . Attaque et reprise d’une ville aux mains des rebelles. Perte allier aucune, perte rebelle totale. Sorrow ayant effectué une attaque rapide et précise sans l’aide de ses coéquipiers. Deuxième test. Combat avec divers armes. Test réussi avec succès là aussi. Sorrow arrive à utiliser toutes les armes sans aucun problèmes ni baisse de niveau. Son visage reste neutre dans toutes les conditions empêchant ainsi ses adversaires de comprendre son comportement ou d’utiliser son point faible s’il existe d’ailleurs. Test trois. Torture physique et mental. Résultat encore parfait, aucun information ne c’est échappé de sa bouche bien que son corps était remplie de coupures et brulures.
Rapport détaillé du sergent, conclusion : Sujet apte pour la guerre.

La griffe de l’hybride sortant de son doigt, il prit la peine de trancher la feuille en deux, soufflant dessus pour voir l’autre et reprendre sa lecture à haute voix, le calme étant toujours aussi présent.

Rapport du sujet 0006 Alias Sorrow chez un maitre humain.

Mais avant même d’avoir prit le temps de le lire, la main de l’hybride se ferma autour de la feuille pour la déchirer d’un geste rapide et l’envoyer derrière lui. Tournant les talons, il sorti du labo en tenant dans ses mains un petit boitier. Une simple pression sur le bout et, plusieurs explosions se firent entendre avant que le labo ne s’effondre sur lui-même dans un visage inexpressif de l’hybride qui se diriger petit à petit en direction de la forêt.

- Les humains s’amusent bien à essayer de me comprendre, m’étudier comme un animal de compagnie. Mais les temps ont changé, je suis maintenant libre de mes choix. Les émotions ne font plus partie de mon âme, Je suis devenu un vrai loup solitaire. Effectivement, les humains ne savait pas qu’un loup m’avait mordu durant mes entrainements, son Adn se mélangeant au mien pour me faire un hybride mi loup mi humain. Son regard était si triste et j’ai compris tout de suite son souhait. J’allais construire mon chemin en reprenant le sien…Devenir sans cœur et dominer les autres hybrides pour lier mon peuple en une seul et meute. Telle était mon nouveau chemin, d’abord le jouet des humains et maintenant l’outil de leur éradication.


Histoire : Année XXXX : Clonage et dressage des futurs neko comme domestique et garde du corps. Projet suivit jour âpres jour, sujet 0006 alias Sorrow. Début du programme de clonage activé.

Et c’est ainsi que je suis venu au monde, par une machine et un simple bouton activé. Un ordre donné par un humain sans savoir que ma venu au monde allez déclencher la guerre sur la planète ou plutôt une révolution des genes. Enfin moi-même à l’époque je ne le savais pas mais continuons. D’abord modifié génétiquement pour être doux et ainsi nous retirer tout instinct de violence, on était ensuite emmené dans une autre machine qui servait de mère artificielle. D’âpres les rapports que j’avais lu, quatre autres hybrides avait été créé en même temps que moi mais un seul a survécu à l’incubation soit moi évidemment. Apres plusieurs autres tests et recherche sur la façon de me développé dans l’enceinte même de cette machine, on me libera enfin du bras mécanique de la machine qui me servait de cordon ombilicale pour que je puisse respirais par moi-même. Les premiers jours furent difficiles d’âpres les dires des scientifiques, il n’avait pas grand espoir de me garder en vie, de plus ma transformation n’avait pas était total. Aucun attribut neko sur mon corps et encore moins de griffes pour attaquer. J’étais comme neutralisé, mais je pouvais sentir que mon corps regorgeait d’une puissance encore inconnue pour moi. Le moindre son n’échappait pas à mes oreilles d’humain et les charges qui paraissaient lourde pour le commun des mortels était légère pour moi. Malheureusement, en contrepartie je n’étais pas libre de mes mouvements, en ce temps je n’étais qu’une poupée au main d’un ordinateur et des humains. Tout les matins de ma jeunesse, je devais me rendre dans une petite pièce des mon réveil pour aller me brancher à une machine via un casque que je mettais sur mes oreilles pour recevoir mes ordres de la journée. Les ordres des plus simple au plus diverses, faire le ménage à la garde d’enfant. Puis vers les 10 ans, les chercheurs m’envoyèrent sur un terrain militaire ou la guerre faisait rage. Une piqûre avant le départ comme dernier cadeau, un cri de douleur sortant cassement aussitôt de ma bouche, la douleur était elle que mes jambes lâchèrent, me faisant tomber à genoux devant le chercheur qui recula pour éviter que je ne le touche. Je ne sais pas ce qu’il sait passé ensuite, pendant un long moment mon esprit était comme déconnecté de mon corps jusqu’au jour ou j’ai fait sa rencontre, l’animal qui me fit ouvrir les yeux pour la première fois depuis longtemps.

Je devais maintenant avoir 18 ans, déjà huit ans que je n’étais plus qu’un simple jouet. Je n’avais conscience de rien, j’étais telle un rebot mais non pas de métal mais de chaire et d’os. Et je ne m’en rendais même pas compte, mon esprit plongeait dans un coma artificielle, j’écoutais docilement le moindre ordre humain qu’il transmettait directement à mon esprit via un ordinateur maintenant portable pour que mon maitre puisse me contrôler en dehors du labo. Mais voila, un jour je fis une rencontre qui aller changer mon destin, celui d’un homme et d’un loup. Un matin d’été, une journée plutôt ensoleillé d’ailleurs, je devais livrer un paquet pour mon maitre, prenant le chemin de la forêt pour gagner un peu de temps, tous mes sens était à l’affut, mais pas assez pour éviter de le croiser. Un loup noir sur mon chemin, il avait l’air affaiblie mais il m’attaqua sans rien dire. Evitant de peu ses crocs, une douleur se fit sentir au niveau de mon cerveau et mon cœur, suivit d’une phrase qui résonna directement dans mon crane.

- Sorrow…Sorrow…Reni le lien qui te rattache au humain et deviens l’un des nôtres…Un ookami…

Sorrow ne comprit pas, la seul chose qu’il comprit âpres un léger décalage, c’était les crocs du loup plantaient dans sa jambe, sa tête se relevant tout en avançant, l’hybride tomba sur le dos. Essayant de se relever, il était déjà trop tard, l’ookami se tenant sur son torse, il planta ses crocs dans la gorge de Sorrow qui se débattit aussitôt, mais rien ne se passer, l’hybride perdait petit à petit conscience, la pression étant trop forte sur sa gorge, l’air passait très difficilement jusqu’à que l’hybride perde entièrement conscience. Et âpres plusieurs jours d’inconscience, Sorrow se réveilla dans un endroit complètement différent du monde des humains. Une sorte de grotte comme maison, ouvrant un peu plus ses yeux, il pouvait sentir en lui comme un nouveau changement. Il pouvait pour la première fois depuis longtemps sentir son cœur battre dans sa poitrine. Levant sa patte pour se frotter la tête, ses yeux s’ouvrir encore plus en voyant l’état de sa patte avant. Ce n’était pas une main mais une patte de loup qui l’avait remplacé, sautant sur place pour se relever, son corps humain s’était modifier en un corps ookami. Tournant sur place pour vérifier, il n’y avait pas d’erreur, surprit de tout ça, il pouvait sentir en lui un nouveau pouvoir, mais surtout un grand sentiment de liberté. Sortant de la grotte bien que sur ses gardes, un nouveau loup l’attaqua, mais cette fois Sorrow eu le temps de se déplacer, évitant les attaques sans aucun problème, celui-ci contre attaqua en mordant l’air de ses crocs, son aura de colère montant en flèche, tout ses poils de son dos ainsi que sa queue animal s’hérissaient devant son adversaire qui se coucha aussitôt. S’avançant en sortant ses griffes pour lui porter le coup final, un autre loup arriva au même moment, frappant Sorrow par surprise pour lui entailler sévèrement son long museau. Reculant à l’impact, l’ookami préparait déjà sa contre attaque mais le regard de son adversaire le paralysa net. Un sentiment de peur envahie tout son corps, telle un oiseau devant un serpent, il ne pouvait rien faire, son corps refusant de bouger. Puis une nouvelle fois la voix de son adversaire résonna dans sa tête.

- Sorrow, les quelques membres ookami sont maintenant sous tes ordres, dressent les et emmènent les vers une nouvelle air de paix et de gloire. Retrouve chaque ookami sur cette planète et tu gagneras un trésor sans nom…La domination de l’espèce humaine.

Sorrow souria sur le moment, s’avançant prés du vieux loup, il posa son front contre le sien, dernier signe de provocation ou acte amical personne ne pu le savoir. La seul chose qu’ils savaient tous, c’est qu’il avait un nouveau chef et un nouvelle avenir entre les mains d’un jeune ookami qui prit directement les premières directives. Attaquer et détruire l’ancien labo de recherche qui avait fait de l’ookami un simple chien chien durant trop longtemps.

Et voila ou j’en était rendu, un chef de meute, c’est vrai qu’elle n’était pas encore importante mais pour moi elle était déjà bien. Prenant en premier lieu le chemin du labo. L’attaque fut aussi rapide que précise. Cinq ookami dans un univers remplis d’humain, terrifiés par notre arrivé, les humains tentaient bien de fermer les portes mais mes déplacements se faisait encore plus rapide que d’habitude et surtout, chaque couloirs étaient encore gravé dans mon esprit. Le massacre dura environ vingt minutes, une attaque rapide et précise comme tout bon loup qui se respecte. Arrivant dans la dernier salle, j’y suis rentré seul, un dernier compte à régler avec ce chercheur. Reprenant petit à petit ma forme hybride, ma transformation ne fut pas totale, mes jambes et mes bras gardant ce pelage animal qui ne me déranger pas. Rentrant dans la pièce, mon instinct m’indiqua un danger, sautant aussitôt sur le côté, une salve de mitraillette frappa la porte, continuant ma course en reprenant ma forme animal, tout était bon pour me protéger, table, ordinateur et même les derrières des machines. Et le moment temps attendu par moi se fit entendre, un simple clic qui signifier que l’arme était vide, sortant alors de ma cachette suivit d’un bond vers l’humain et le voila à la merci de mes crocs, mais je ne fit rien. L’humain me suppliant de lui laisser la vie sauve, je repris petit à petit mon apparence hybride pour lui faire un clin d’œil, plantant au final mes griffes dans sa gorge et le tuer . L’ordinateur eu le même traitement, activant l’auto destruction avant de quitter le labo, dans mes mains une télécommande qui activa une premier séris d’explosions suivit de la seconde pour être sur de sa destruction. Et voila ou j’en suis rendu, une petite meute et moi comme chef à la recherche d’ookami. Facile ou difficile, seul l’avenir me le dira.



_____________________________________________


Ce qu'il/elle aime : Le sang, lire la peur dans les yeux des humains. La solitude et les mûres sauvages

Ce qu'il/elle aime pas : Les humains, les nekos dociles. Les autres mâles. Le chocolat

_____________________________________________


Comment avez-vous connu le forum ? Mystére mystére
Revenir en haut Aller en bas
 
Sorrow Waneo. L'ookami sauvage...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dawn of Sorrow : Piano
» Présentation du livre "Semois sauvage" 24/9 à 19h + expo Beluxphoto à Florenville
» SPECTACLE DE RAPACES AU MONDE SAUVAGE
» Le cheval sauvage de Titia
» Caneton sauvage sur fondue d'oignons et de carottes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Gokusha No Neko † :: † Hors Rpg † :: x.Archives :: - Fiches finies-
Sauter vers: