Bienvenue sur Gokusha No Neko ! Venez incarner un Hybride ou un Maître dans un monde où règne esclavagisme et perversité. Ce forum est à tendance Hentaï/Yaoï/Yuri ! [Déconseillé aux moins de 16 ans]
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La sadique et le fou. [pv: Kneesocks]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: La sadique et le fou. [pv: Kneesocks]   Mer 20 Juil - 0:07


    E
    t on recommence ... Ma maîtresse en avait marre de moi, j’étais trop con, elle disait ... malgré les moments de soumission, je n’étais pas devenu un et je continuai mes petits moments rebelles. Elle m'avait vite vendu à une animalerie banale, assez chic, dans une des rues principales de "shopping" de la ville. Connaissant les règles des animaleries, tu ne te la ramènes pas, tu ne reçois pas de coups ... et, surtout, se faire adopter assez vite sinon, ... je ne sais pas mais cela peut arriver, même, à la mort et je voulais tout sauf ça ... il faut dire que, la mort, j'en ai peur. Bref, pendant les douches, je me taisais, je prenais ma gamelle mangeant un peu, malgré le gout, disons que cela est mangeable et, surtout, je sais que tout les cris etc que l'on fait ne mènera pas à une meilleur nourriture, au contraire. La plus part du temps, je tournai le dos aux clients dans ma cage ... je ne savais pas vraiment pourquoi ... surtout que ce n'est pas de cette manière que l'on attire des clients. La journée, je pensais beaucoup, de tout de rien. Si je dois m'enfuir, essayer? Nan, je me sentais un peu mal ... mentalement, je veux dire. La nuit, j'avais, de temps à autre, des crises de fou-rire, le jour, j'n'voulais pas parler.

    Bref, ce matin la, c’était comme d'hab, réveillé de mauvaise humeur mais grognant silencieusement, pendant que le marchant ne pouvait pas m'entendre. Je m'asseyais, le dos tourné aux clients comme d'hab quand le marchant vint vers moi pour me dire:
    "Ecoute hybride, retourne toi ou si tu fais encore la tête, t'iras dans une animalerie ou l'on vend les nekos en les torturant, tu comprends?" Je lui fis un oui de la tête puis me retourna, pour me "montrer" au client. Le visage sans réelle expression, examinant plutôt les clients rentrant, les regardant avec assistance. j'aimais cela, deviner leurs intentions, qui ils étaient, etc etc, cela m'occupait. Faut dire que cela valait mieux que faire le beau comme ma voisine de cage d'a coté. C'est vrai que cela pouvait faire venir des hommes et femmes mais niveau honneur ... elle avait l'air d'une parfaite idiote ... et moi, par contre, je ne voulais pas avoir l'air d'un idiot, alors, tout ce que je faisais était regarder les clients, certains me regardant dans les yeux, je supporta un peu pour changer mon regard de direction, vers ma queue ... il parait que certains aiment cela et, de plus, ce n'est pas soumis ou une autre connerie de ce genre. En tout cas, ils avaient du monde aujourd'hui, la clochette retentissait toutes les deux secondes, et à dire la vérité, elle me commençait à me faire un mal de crane mais bon, le plus de clients il y a, le plus de chance j'ai de sortir de cette fichu @%&# de cage!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La sadique et le fou. [pv: Kneesocks]   Sam 23 Juil - 9:07

"Bingo." C'est ce que se disais la démone aux yeux jaunâtres après avoir entendue parler d'un hybride des plus dociles et des plus sadiques qui se trouve actuellement dans une animalerie avec des petits froufrous roses et autres décoration complètement exagérer pour attirer les clients.Le nom de "Jack The Ripper" était fourré dans sa tête depuis déjà un bon moment depuis qu'elle a vus cette drôle de photo sur une cage paumé au fond de la pièce de cette même animalerie,comment un fou comme lui se retrouve dans une cage paumé a tourner après sa queue à longueur de journée.Bref,de retour sur la terre après être sortis de toute ses pensées,elle prit ses clés poussiéreuse et en mauvaise état et quitta son sinistre manoir en direction de l'animalerie qui était proche de son manoir.

La pluie tombé sur Gokusha de quoi réjouir la démone qui adorée la pluie,un sourire en coin se dessiner sur son visage rouge quand elle arriva a l'animalerie,sa marche n'a pas été longue mais au moins elle pourra être a l'abri de ce temps de chien.Elle observa le vendeur d'un simple regard noir celui-ci pétrifié ne réponds rien et lui fais juste de signe de regarder les cages.D'ailleurs la sonnerie qui fit un boucan a son entré l'exaspérer plus que n'importe quoi,d'un pied avec ses hauts talons elle l'écrabouillée de quoi mettre furieux le vendeur qui a mis pleins d'investissement dans cette sonnerie.

La diablesse n'était qu'intéresser par Jack puis finalement son sourire s'élargissait a la vus de l'hybride dans sa cage,elle regardait avant si s'était bien lui et ce fut le cas,celle-ci se rapprochait de la cage de l'éventreur d'une voix d'outre-tombe en déposant son souffle chaud sur les barreaux elle se mit a parler.

"C'est toi Jack L'Éventreur non ? J'ai entendue parler de toi,tu serais prêt a quitter cet animalerie pour obéir sagement a mes règles ? Je pourrais aussi te donner l'occasion de tuer pour ton plus grand plaisir,moi je suis Kneesocks enchantée.

D'ailleurs elle espérait fortement que celui-ci ne se moque de son prénom aussi ridicule.Charmée par l'hybride elle coller son visage a la cage et se lécher déjà les lèvres de satisfaction malgré qu'il soit un homme elle s'en contrefichait elle le voulait vraiment rien que pour elle,elle ne faisais que l'admirer avec un regard doux pour une fois.

"Tu me semble être un hybride fabuleux toi.."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La sadique et le fou. [pv: Kneesocks]   Sam 30 Juil - 13:35

[HS: Pardon pour le retard.]

    J
    'étais dans ma cage, en train de regarder les clients passer quand, tout à coup, je vis une femme entrer si cela en était une. Elle avait l'air d'un diable, drôle de couleur de peau, avec des yeux de couleurs jaunes, le regard cruel qui ferait froid dans le dos. Elle détruit d'un simple coup de botte, la sonnerie tout en pétrifiant le vendeur de son regarde ce qui me donna une bonne idée du type de personne qu'elle était. Je la voyais marcher, chercher un peu pour se diriger directement vers moi. J’espère que je ne m’étais pas fourré dans un gros ennui car se battre contre elle avait l'air difficile, que ce soit physiquement ou mentalement. Apparemment, elle me voulait comme esclave, obéissant à ses règles. C’était déjà non merci. Je ne suis ni un chien, ni un esclave. Elle me proposait, "en échange" de me laisser tuer. Je ne savais pas si elle comprenait que mes meurtres étaient plus que de simples meurtres mais de l'art, ce que l'on faisait avec le corps après l'avoir tué de façon à immortaliser cette scène grâce à la une des journaux. Le fait que certaines personnes, et même beaucoup ne comprenait pas cette motivation pour moi m’exaspérait et j’espérais qu'elle n'en faisait pas parti. Elle me donna aussi son nom, Kneesocks. Nom bizarre à vrai dire, mais bon, quelque chose d'autre me glaçais le sang qui m’empêchait de rire. Quelque chose qui, en parlant de nom, me laissa examiner la situation d'un peu plus prêt. Elle savait que j’étais le fameux, Jack l’éventreur et que j'aimais tuer etc ... Comment le savait-elle? Si la police ou même le vendeur du magasin l’apprenait, j'irai directe en prison et surement, recevoir la peine capitale: La mort ... ce que je redoutais le plus pour moi-même! Comment savait-elle qui était-je?

    J'ouvris la bouche, pour vouloir lui demander cette question mais, à mon bonheur, elle continua en disant que j’étais un hybride fabuleux tout en me regardant avec, presque, admiration. Je n'aimais pas cela ... Je n’étais pas "un hybride" comme ils le disaient. Pour eux, humains et clients, hybride voulait dire esclave mais je ne l’étais pas ... la soumission n’était pas dans mon dictionnaire. Je la regarda d'un air rebelle pour dire d'une voix basse mais toujours nette.


    "Je ne sais pas ce que l'on vous a dit mais, je ne suis pas hum ... un "bon hybride". Je dis donc non à vos règles et a votre truc de soumission!"

    Mais, en disant cela, je repris conscience que cette femme ou démone, je ne sais quoi exactement, savait quelque chose de très important que je ne voulais pas qu'elle sache. Malheureusement, mon couteau était chez le marchant, avec le reste de mes affaires qui constituait d'un simple caleçon, ce fameux couteau et un grand manteau. Bref, je me vus obligé de lui demander, d'une voix encore plus basse cette fois et moi sur.

    "C ... comment savez-vous qui je suis?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La sadique et le fou. [pv: Kneesocks]   Sam 6 Aoû - 15:50

Kneesocks face à la cage de l'hybride continuais joyeusement à le regarder avec admiration, à vrai dire elle adorait les meurtres qu'il avait fait, Kneesocks depuis sa plus tendre enfance après son adaptation à ses gênes de démones n'a pas pus résister à cette folie qui était comparable à celle d'une drogue , non seulement elle a s'est transformée en démon mais de plus elle a hérité de la volonté malfaisante et pétrit de haine qui va avec. Ce qui n'est vraiment une bonne chose , Chose que Kneesocks ne veux vraiment plus s'en défaire et ne veux pas faire.La diablesse toujours devant quant à elle son sourire ne pus que s'élargir il était comme celui d'un psychopathe prêt à tuer sa propre victime et le vendeur lui était toujours pétrifier par celle-ci.Kneesocks a beau être une femme elle peut très bien être un monstre et d'ailleurs les ondes meurtrières qu'elle dégage sont pas satisfaisant pour les personnes autour. Après quelques minutes d'obersavation de l'éventreur elle prit juste écoute à ses dires. Evidamment celui-ci refuse d'obéir à quelque-conque ordre de soumission ou de torture ou autres cela lui ressemble beaucoup et Jack ne voudrais jamais se soumettre à une femme après-tout. Revenant à un regard neutre la diablesse se leva et regarder de haut l'éventreur,les mains sur les hanches en lâchant un soupir finalement elle prit parole avec une voix beaucoup plus clair que tout à l'heure dans un ton assez joyeux mais en même temps avec une touche d'une très forte autorité,par chance le vendeur ne pouvais rien entendre de leurs dires puisqu'il était trop loin plaquer contre le mur en claquottant les dents de peur voulant à tout pris que la diablesse sorte du magasin.

"Bien...je comprends.Si je sais très bien que vous êtes Jack L'Eventreur c'est tout à fait normal, J'ai toujours sur moi un petit carnet bourré d'information et j'en ai pas mal sur vous,j'ai fais pas mal de recherche et votre histoire et votre nom résonne comme du bouche à oreilles et depuis pour tout vous dires honnêtement vous avez toujours la même tête. C'est bien drôle de vous voir enfermé dans une cage merdique sans votre matériel ni votre costume et votre grand chapeau noir, vraiment.Je vais vous libérer je pense que vous avez envie de sortir de ce trou à rat et puis j'ai toujours voulus vous avoir en tant qu'hybride vous savez, je vous admires.

Sans se gêner la diablesse se rapprocha du vendeur,sors de son espèce de jupette noire l'argent pour avoir Jack à elle toute seule et puis elle prit les clés de celui-ci sans plus attendre sans attendre le moindre avis de celui-ci, le vendeur lui d'ailleurs ne voulais même pas livrer son avis tellement il avait peur.Bref elle mit la clé dans la serrure de la cage et l'ouvrit en redressant d'une main ses lunettes aux grands carreaux rectangulaires. Par la suite elle attendit que l'hybride-psychopathe-sado-tueur sorte de sa cage.Satisfaite elle se recula et lui fit signe de sortir avec un sourire forcer les sourcils levés et les yeux fermés.

"Allons sortez d'ici je vous en offre l'occasion !"

En réalité Kneesocks voulait juste gagner la confiance de l'éventreur et pour montrer à quel point elle est imposante elle sort en cet instant même ses ailes, comme toujours ses ailes déchires sa peau mais après sa blessure se referme une fois ses ailes rangés.Et le vendeur toujours contre son foutue mur lui ne pouvait rien faire à part d'agoniser et trembloter devant une scène aussi bizarre qu'ont vois jamais dans un magasin.


[HRP : Il en va de même pour moi, Sorry.]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La sadique et le fou. [pv: Kneesocks]   Lun 22 Aoû - 18:58

[HP :Pardon pour ne pas avoir répondu avant, A chaque fois que j’étais devant l’écran, je n'arrivais pas a écrire deux, trois lignes ... Bref, grand désolé!]


    U
    n sourire malin, méchant, se dessina sur ma bouche doucement: je venais d'avoir une excellente idée pour, non seulement sortir d'ici mais aussi ne pas avoir à me soumettre à ses règles complètement stupide! Elle me l'a dit elle-même qu'elle m'admirait alors pourquoi ne pas faire d'une admiratrice, une soumise, hein? Mon plan avait l'air parfait! Sauf que j'avais oublié une chose: ta volonté à me soumettre ce qui était surement très fort selon la manière dont je te voyais. Bref, content d'avoir eu cette idée et ne pas avoir à attendre pour la maîtresse inexistante dont je rêve: Qui m’achètera pour me laisser libre dans la nature, je sortis de la cage. Tout à coup, je la vis ouvrir ses ailes d'une manière surprenante! Bien sur, elle voulait m'impressionner, de quoi me dire, tiens toi à carreau mais ce n'est pas une paire d'ailes qui allait me faire peur ou me mettre à ses pieds. Mais, un grand sentiment de curiosité s'installa dans mon esprit. Qu'est-elle exactement? Un démon? Ma dernière maîtresse était une vampire à vrai dire mais je savais que, ces genres de choses inhumains étaient plutôt difficile a combattre mais valait mieux prendre le risque au lieu d'attendre dans une cage et puis mourir à la fin de six moi car le marchand en a marre de me nourrir sans que je lui rapporte de l'argent.

    -Je vais accepter, finalement d’être ... euh ... "ton neko!"

    Dis-je en faisant les signes de citation avec mes doigts, une sorte de rejet presque, banalisation, ironie presque. Tournant ma tête, je vis le vendeur trembloter à coté du mur. Je savais que je n’étais pas la cause de cette frayeur mais n’empêche, quelle ironie pour un type qui, il y avait même pas dix minutes montrait à "ces nekos" à quel point il était puissant et qu'c'était lui l'chef ici! Cette situation me faisait rigoler intérieurement et je comptais bien profiter un petit peu de, hum ... l’anormalité du physique de ma futur maîtresse . Me dirigeant vers lui avec un gros sourire, le touchant doucement à l’épaule puis lui souffla à l'oreille.


    -Woaw, ne fait-elle pas peur?

    P
    uis revins vers Kneesocks, doucement puis lui dit, assez fort de façon à ce que le marchand entende.


    -Ne croyez vous pas que le marchand doit me rendre mes affaires maintenant, Maîtresse?

    Je dis ce dernier mot avec un peu de dégoût mais cela faisait parti de l'acte du moment.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La sadique et le fou. [pv: Kneesocks]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La sadique et le fou. [pv: Kneesocks]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Test : Êtes-vous sadique ?
» Sadique
» Abominablement sadique !
» Jeu de sadique
» Sadique ! ??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Gokusha No Neko † :: † Hors Rpg † :: x.Archives-
Sauter vers: