Bienvenue sur Gokusha No Neko ! Venez incarner un Hybride ou un Maître dans un monde où règne esclavagisme et perversité. Ce forum est à tendance Hentaï/Yaoï/Yuri ! [Déconseillé aux moins de 16 ans]
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La cruauté a souvent un masque de Douceur ~ [EN COURS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: La cruauté a souvent un masque de Douceur ~ [EN COURS]   Ven 12 Aoû - 13:50


Lycoris Layerkan

(c) CRÉDIT - FICHE
La Demoiselle au Coeur d'Acier.

18 ans (le 12 Juillet)Femme ♀ SadiqueBisexuelle

Allez en Enfers... Je vous en serais à jamais reconnaissante.
Lycoris Layerkan, Baronne.

[DC de Nyu]
Un coeur Froid aux veines de cordes...
Meurs dans d'atroces souffrances, déchet.

Son Physique
.


Ses traits marquent son visage, il s'étirent, se tiraillent pour laisser à son front un espace ample. Quelques mèches de ses longs cheveux fins y sont présents... Cela dépend... Ses cheveux ont une couleur étranges... Serait-ce un blond décoloré ou un blanc neige ? Ses yeux, également sont céruléens aux reflets améthystes, profond... Seuls son visage et son corps ont cet air doux et angélique. Son nez tendant légèrement vers le Paradis. Ses lèvres fines et effilées, délicieuses au goût sucré. Un visage d'ange où se cache au fond un démon aussi éternel que puissent l'être les poussières sélénites.

Longue jeune fille à la poitrine généreuse, art des convoitises et des réjouissances masculines... Délicieuse enfant fine au longs bras contenant de douces mains effilées aux ongles adorables mais si meurtriers... Un bassin de danseuse oriental, généreux et musclé. Des cuisses musclées mais aux fines jambes...

Cette sculpture si parfaite se vêt de vêtements simples, mais elle adore les robes... Le bleu est sa couleur favorite. Le rouge aussi... Rouge sang qu'elle porte à merveille !

Lisa Layerkan, Mère de Demoiselle Lycoris, avant sa dépression:

    " Que dire de ma fille ? C'est simple; elle a le même visage que son père... Ses traits doux mais ces yeux plissés et sévères. Son corps est des plus acéré. Elle a eue la chance d'acquérir ses yeux... Cette couleur est si belle, un azure clair et perçant. Ses cheveux sont blancs ou d'un blond décoloré. Selon les dires du Marquis de Londres... Apparemment, elle serait aussi belle qu'un ange... Soit, dans tout les cas, elle est ma fille, belle ou non, elle est comme elle l'est ! "


Jack d'Abancourt, couturier de Lycoris:

    " Que dire de cette merveilleuse jeune fille ? Elle a vraiment un corps qui convient au tailleur serré. Sa poitrine renforce ses hauts et ses bustiers à chaque fois ! Elle n'a aucunes touche de gras, ce qui fait que sa finesse est royale. Une Lady pareille ne passe pas souvent inaperçu ! Ses jambes si longues ne font que la rendre légèrement plus grande. Savez-vous... Elle n'est pas si grande que ça, mais elle a une taille convenable. Ses bras sont si fins et si fragiles, ils pourraient se casser aussi vite que des allumettes si elle est entre des mains non délicates ! Par contre, son corps est parsemé de cicatrice... Quel désespoir. Sa peau en satin si pâle s'accorde à merveille avec des couleurs foncés. Le plus souvent, elle demande de lui faire des robes courtes, arrivant au dessus des genoux, souvent de couleur bleu-rouge. Le noir lui va à merveille, mais cela la maigrit tant... Elle avait des très fins mais banals... Elle n'était pas vilaine, ça oh non !"



Son Caractère
.


Un caractère étrange... Cela on peut le dire ! Elle a une adoration à blesser les gens, sa froideur est remarquable... Son silence aussi, si on ne lui répond pas, elle se tait. La jeune damoiselle a comme passion de faire souffrir les Hybrides, de préférence docile... Elle veut leur faire endurer ce qu'elle endurer durant de longues années ! Elle a une langue de vipère quand elle veut... Sa détermination est sans fin !

Lycoris se trouve au fond plutôt douce et généreuse, mais il faut plutôt bien la connaître... Gare à vous si vous osez lui dire qu'elle est sensible... Elle pourrait vous faire regretter vos paroles... Elle peut être parfois étrange, elle est du genre à mélanger "l'humour" et l'ironie.

Quand elle aime quelqu'un, elle l'aime pour toujours. Se séparer de ses très proches amis ou de sa famille est vraiment difficile pour elle, croyez-le... Car il n'est pas fréquent de la voir sourire et d'aimer quelqu'un... Par contre, elle rougit facilement quand on lui fait des avances, elle ne peut pas reconnaître la beauté qu'Aphrodite lui a donné...

Solange de Montignant, soeur du mari destiné à Lycoris:

    " Franchement, elle pourrait être plus gentille ! Surtout envers mon frère, elle ne dit jamais rien avec lui. Je trouve cette Lady pathétique, elle ne pense qu'à sa richesse et sa froideur est sans limite. Quelle fille à papa ! Si elle aurait vécu dans ma famille, elle connaîtrait le mot travail. Hélas, ses parents l'ont laisser crouler sous les billets et la luxure... Elle ne vaut rien, cette catin... "


Marc de Montignant, homme destiné à épouser Lycoris, avant leur mariage:

    " C'est étrange, cette jeune merveille est si étrange... Je la traite telle une Lady mais... Elle ne porte aucunes attentions envers moi. Lycoris est vraiment merveilleuse et c'est une femme active et gentille. Mais, elle n'arrive pas à être plus souriante, moins froide. Pourtant je fais tout pour la combler, je la gâte de bijoux et de cadeaux, je l'emmène dans les restaurant les plus luxueux, mais rien... Elle m'a juste embrassé une fois et la suite, vous la connaissez... Mais je ne sais pas si Demoiselle Layerkan avait prit du plaisir à faire ça. Quelle étrange chose... "

Au tre
.


    Ce qu'elle aime: Dormir - Aimer - Lire - Les chats - Osochiri ()
    Ce qu'elle n'aime pas: Les hybrides

Et moi
.


    Comment avez-vous connu le forum ? DC de Nyu
    Avez-vous signé la charte ? Oui ~


Dernière édition par Lycoris Layerkan le Jeu 25 Aoû - 16:00, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La cruauté a souvent un masque de Douceur ~ [EN COURS]   Lun 15 Aoû - 14:30

Un Début
.


    Le 12 Juillet naquit une adorable enfant, une enfant de noble de plus que ça... Une enfant des barons d'Ecosse. Vous savez, elle était si adorable, comme ces petits qu'on ne veut qu'embrasser et prendre dans ses bras pour savourer leur odeur d'enfants... Les parents hésitèrent longuement sur son nom...

    - Comment l'appeler, Mia ? Dit la mère.
    - Non, Greece... Ou Baith.... Je ne sais pas. Interrompit le père.
    - Elle sent si bon... Son odeur ressemble à celle d'une rose...
    - Bah... Voilà, nous n'avons qu'à l'appeler Rosy, Rose ou... Rosa ?
    - Non... Tu te rappelle la belle fleur qu'on avait trouvé à Rome... Le Lyco... Lycosa ?
    - Non, le Lycoris ! C'est un nom magnifique... Si on l'appeler comme ça ?
    - Oui, d'accord !


    Tout deux s'embrassèrent et regardèrent leur fille, qui s'était endormie aux bras de sa mère. Cette dernière la serra contre elle et déposa un baiser sur son front. Leur vie de bohème allait commencer, mais tout ne se déroula pas comme prévu...

    L'enfance de la jeune fille fut stricte, vivant dans la noblesse, un minimum de respect et de grâce était demandé ! Et Lycoris le savait... Déjà à ses six ans elle réussissait à parler tel un noble de la très haute société. Elle n'allait pas à l'école mais avait des cours chez elle... Sa mère lui apprenait à faire du violon et son père lui apprenait à parler d'autres langues, car il avait fait le tour du monde de nombreuses fois et connaissait maintes langues... Après, les autres matière, c'était avec un "professeur particulier", ce dernier était sévère et imposait de nombreux devoirs à la jeune fille. Une enfance stricte, ça on pouvait le dire !

    C'est à ses 12 ans qu'elle dut être déjà "marié" enfin fiancé à Marc de Montignant, un marquis français... Car le mariage aurait dut avoir lieu à ses 18 ans, quand elle avait atteint la majorité. Mais... Elle ne voulait pas être marier ! Son mari avait environs 5 ans de plus qu'elle et malgré qu'il soit vraiment gentil, elle ne voulait pas rester comme ça... Elle voulait aimer quelqu'un "pour de vrai" avec des sentiments fusionnels... Mais hélas...


    Un jour alors qu'elle était dans sa chambre en train de lire, son mari, Marc de Montignant entra dans sa chambre une rose à la main, il lui offrit et dit en souriant:

    - Tiens, Lycoris...
    - Merci...
    Répondit-elle sans la moindre émotions.

    Marc prit la rose et la mit dans les cheveux de la jeune fille, il voulait tout faire pour lui donner le sourire. Il essayait, en vain...



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La cruauté a souvent un masque de Douceur ~ [EN COURS]   Mar 16 Aoû - 7:51

Lycoris Layerkan a écrit:
Un Décès
.


    Peu à peu, les années coulèrent lentement, et malgré tout, il y eut une petit nouveauté. Le père de Lycoris devint créateur d'hybride, cela faisait l'honneur de la famille et du pays et puis Lycoris adorait jouer avec ses drôles d'amis, elle avait désormais 13 ans. Son père s'occuper parfaitement des Hybrides et les vendait à des gens bien attentionnés. Ils en vendirent un à la Reine, l'hybride le mieux dressé, sinon quel intérêt ? La famille de Lycoris et la Reine se rapprochait de plus en plus, Lycoris, l'héritière et sa famille furent partis de la Garde Rapprochée Royale. Un devoir et un honneur...

    Plus le temps passaient et tout devenait de mieux en mieux. Jusqu'au jour où Lycoris dut aller voir sa grand-mère, qu'elle n'avait pas vu depuis qu'elle avait 4 ans. Son père l'emmena donc chez sa Grand-Mère Pen... Arrivée là-bas, son père dut repartir immédiatement, le travail l'appeler... Lycoris ouvrit donc la porte en disant, intriguée par le silence:


    - Grand-Mère Pen ?
    - Oh, mon enfant !


    Sa Grand-mère se précipita dans ses bras. Une fois qu'elle détacha son étreinte, Lycoris regarda à quoi elle ressemblait, elle était si belle, 74 ans... Elle avait un visage doux et gentil, les cheveux gris et courts. Ce visage doux fit arraché un sourire à Lycoris... Pen était tellement gentille... Elle savait que Lycoris adorait les cookies et la limonade depuis toujours. Elle lui prépara donc des cookies et un verre de limonade. La jeune fille se sentait vraiment bien avec Pen. Ce n'était pas comme avec ses parents... Seule Pen la comprenait.

    - Sinon, tu as 14 ans maintenant... Non ? Demanda Pen en souriant.
    - Non, Grand-Mère, c'est dans 4 mois... Répondit Lycoris en souriant de même.
    - Ah oui, c'est vrai... J'avais complètement oublié...

    Pen se mit à rire. Elle avait vraiment la joie de vivre, Lycoris était tout e qui lui restait car les parents de cette dernière ne parlait pas beaucoup à Pen... Affaire de famille, vous savez... Pen dit alors subitement:

    - Et ton mari, Marc, c'est bien comme ça qu'il s'appelle... Il va bien ?
    - Oui, c'est Marc de Montignant, un Français... Il va bien mais je ne veux pas me marier avec lui...
    Soupira la jeune fille.
    - Quoi... Mais, pourquoi donc ?
    - Je veux avoir de "vrais" sentiments. Malgré qu'il soit gentil et qu'il m'offre toujours des cadeaux, je n'ai pas de sentiments envers lui.
    - Je te comprends...
    Répliqua Pen.

    Lycoris l'a regarda, elle était si gentille. Pen aussi avait été mariée à son plus jeune âge à un homme, qui avait celui-ci 10 ans de plus qu'elle... Mais, elle l'aimait... Hélas, il était mort dans une accident de voiture, il y avait 2 ans environs... Pen prit sa petite fille dans ses bras et lui dit:

    - Tu veux autre chose ?
    - Non, merci, je crois que je vais aller me coucher... Je suis fatiguée par la route,
    répondit Lycoris en la serrant contre elle.

    Pen lui montra sa chambre... Elle était petite mais adorable... Une tapisserie violette et un parquet foncé... Un grand lit pour elle seule. C'était vraiment très beau. Pen aussi avait été issue de la noblesse...
    Lycoris s'allongea et se mit dans sa nuisette blanche, elle se mit entre les oreillers et s'endormit peu à peu... Aussi vite qu'elle ne l'avait pensé. Le lendemain, elle devait déjà repartir au petit matin.

    Le lendemain, réveil difficile et tôt. Pen avait déjà préparé son petit déjeuner et était partie se recoucher. Lycoris déjeuna donc et monta à la chambre de sa grand-mère en toquant à la porte. Aucuns résultats... Elle re-toqua à la porte mais toujours rien. Elle l'ouvrit et regarda sa grand-mère qui s'était apparemment de nouveau endormie. Lycoris se dirigea vers elle et toucha sa joue, elle était drôlement froide alors qu'il faisait terriblement chaud, même en ce mois de Mars... Elle se mit à doucement frotter son épaule d'une main. Aucunes réaction, l'angoisse atteint le coeur de la jeune fille, non pas maintenant, pas maintenant qu'elle était ici !

    Elle couru à l'étage dans dessous et prit le téléphone pour appeler les urgences et son père. Elle re-partie ensuite dans la chambre de Pen et lui caressa la joue, sentant son coeur battre la chamade. Les larmes lui montèrent aux yeux et elle s'écroula en larmes devant le corps de sa grand-mère. Son père et les ambulances arrivèrent...

    Lycoris et son père rentrèrent chez eux... La jeune fille partit en courant dans sa chambre et s'écroula en larmes sur son lit... Il y avait quelques heures, une voix froide et indifférente lui avait dit que sa grand-mère était morte, de quoi ? Apparemment ça aurait été un Accident Vasculaire Cérébral durant qu'elle était retourner se coucher. Pleurant toujours...

    L'enterrement fut difficile pour la jeune fille, elle ne put y rester plus longtemps et partit en courant hors du cimetière, Marc de Montignant la suivit et une fois avec elle il la prit dans ses bras:


    - Je suis désolée, Lycoris...

    Il l'embrassa et la serra de nouveau contre elle, les larmes ne cessèrent de couler le long de ses joues. Pen était la plus gentille personne qu'elle avait vue, seule elle savait la comprendre et aurait pu "l'aider"... C'était comme perdre sa mère une première fois...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La cruauté a souvent un masque de Douceur ~ [EN COURS]   Dim 21 Aoû - 13:49

Lycoris Layerkan a écrit:
Un Amour
.


    Quatre mois plus tard, la jeune fille eut alors 14 ans. N'oubliant pas le douloureux souvenir du décès de Pen. Par contre, Marc de Montignant commençait à la courtiser de plus en plus étrangement...

    Dans une semaine, il y allait avoir le fameux "bal" qui regrouper des jeunes nobles... Lycoris devait faire une danse de bal avec son mari, Marc. Elle n'était pas très douée pour cela, et puis danser devant des tas de gens n'était vraiment pas sa tasse de thé.

    Le temps passa comme à son habitude vite. Et la soirée commença alors, Lycoris était vêtue 'une longue robe bleue en bustier, les cheveux en chignon. Cette dernière trouva ce bal minable... Les divertissements n'étaient que de danser... Tout les "couples" se mirent à danser...


    - Lady Lycoris Layerkan d'Ecosse avec Monsieur Marc de Montignant de France...

    Lycoris sursauta, elle ne s'y attendait pas, c'était aller si vite !
    Marc la prit par la taille et ils commencèrent alors à valser sur cette musique..
    Spoiler:
     
    Tout se passa bien.... Après la danse, Lycoris s'inclina et sortit dehors, au balcon. Elle ne voulait plus rester ici... Son coeur semblait ne plus battre et une boule à la gorge la maintenait... Elle se retourna et aperçut que Marc de Montignant était là... Ce dernier était magnifique, il avait les cheveux bruns et les yeux bleus, d'un clair impressionnant. Malgré qu'il soit plus vieux, il portait toute son attention à la jeune fille. Il lui dit en souriant:


    - Tu danses bien, Lycoris...
    - Merci Marc.
    Répondit-elle en se sentant de moins en moins bien...

    Marc la prit dans ses bras, serrant le corps frêle de la jeune fille contre le sien... Lycoris se détacha de son étreinte peu après, le regardant, les larmes aux yeux... Elle ne voulait pas être là, avec lui ! Peu après, elle dut retourner dans la salle, car c'était le moment de montrer son talent... Et oui, en cette soirée, des nobles devaient montrer leur talents, certains danser, d'autres chanter. Lycoris aller jouer du violon, car elle était très douée à cela.

    Elle s'assit alors sur le milieu de la scène et commença à jouer lentement, avant de continuer violemment, tout en fermant les yeux, concentrée par la musique, continuant de faire danser ses doigts sur les dures cordes de l'instrument. Lycoris semblait faire ressasser ses souvenirs, des larmes lui montèrent aux yeux. Toutes les scènes horribles de sa vie apparurent en elle. Elle s'arrêta alors subitement... Puis, gardant toujours les yeux fermés, elle appuya sur les cordes et termina sur une note violent. Ensuite elle se leva, les yeux toujours brouillés par les larmes. De nombreuses personnes se mirent à applaudir, à siffler et un brouhaha monumental se fit entendre.

    Lycoris s'inclina et retourna dans les coulisses. Où elle jeta son violon sur un sofa et elle s'écroula avant de pleurer. Un jeune fille s'approcha d'elle et s'accroupit, frottant alors doucement son épaule, Lycoris releva la tête et l'observa, elle était drôlement belle, ses cheveux noirs étaient attachés en longues couettes noires et ses yeux étaient bleus comme la nuit, elle était plutôt pâle et sa robe était légèrement rosée et bouffante vers la fin, l'inconnue était également très maigre, un peu trop même mais sa beauté restait unique. Cette jeune inconnue dit alors à Lycoris:


    - Ca ne va pas ?
    - Si, ça va... C'est juste que... Que tout ça m'a...
    Bafouilla Lycoris.
    - Vous a rappelé de mauvais souvenirs, c'est ça, mademoiselle Layerkan ? Ca me fait pareil quand je chante.
    - Qui... Êtes vous...?
    - Je suis Maria Slovento d'Espagne.


    Maria Slovento... C'était une duchesse, unes des plus belles d'Espagne. Elle chantait de l'opéra et avait une voix si enchanteresse. Elle avait 16 ans mais avait une voix d'une femme de la trentaine lorsqu'elle chantait ! Lycoris déclara alors:

    - Je vous connais... Demoiselle Slovento.
    - Je vous connais également, Lycoris.
    Répondit Maria en souriant.

    Lycoris se releva et s'inclina devant Maria, après tout, elle était beaucoup plus supérieure à elle. Maria sourit et la releva en disant:

    - Mais voyons, inutile de s'incliner, je suis peut-être duchesse, mais nous sommes pareilles après tout !

    Lycoris lui sourit également. Ces deux jeunes filles semblaient s'entendre à merveille. Marc de Montignant entra après quelques minutes et surprenant Maria qu'il connaissait déjà, il saisit sa main et déposa un baiser sur le dos de sa main en disant par la suite:

    - Vous êtes de retour, mademoiselle Slovento.
    - Oui, monsieur de Montignant, mais je suis de passage.
    Dit Maria.
    - Vous vous connaissez, mon amour ? Demanda Lycoris en souriant.
    - Oui... On s'est connus, étant enfants... Désormais, nous nous voyons peu... Très peu ! Répondit Marc.
    - Mais dîtes moi, Marc, à ce que j'ai entendue, mademoiselle Layerkan est votre promise, je me trompe ?
    - Oui.
    Répondit Marc en riant.

    Marc prit la main de son aimée et mêla ses doigts au siens.
    Peu de temps après, la soirée se termina... Lycoris rentra chez elle. Marc déposa un tendre baiser sur ses lèvres et resta longtemps dans cette position. Pour une fois, la jeune fille le laissa faire... Elle se sentait tellement fatiguée qu'elle se fichait de tout. Marc l'embrassa de nouveau et lui souhaita alors "bonne nuit" avant de rentrer chez lui.

    La jeune fille rentra alors chez elle et alla ce coucher, tentant d'éviter les questions de ses parents...

    Ce fut le lendemain... Que tout commença...


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La cruauté a souvent un masque de Douceur ~ [EN COURS]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La cruauté a souvent un masque de Douceur ~ [EN COURS]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» masque de predator en cours de fabrication
» Masque Africain (gouache)
» masque de parafine
» L'homme au masque de fer
» douceur de vivre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Gokusha No Neko † :: † Hors Rpg † :: x.Archives-
Sauter vers: