Bienvenue sur Gokusha No Neko ! Venez incarner un Hybride ou un Maître dans un monde où règne esclavagisme et perversité. Ce forum est à tendance Hentaï/Yaoï/Yuri ! [Déconseillé aux moins de 16 ans]
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'homme rencontre le chat et l'admire... {Pv Liam}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: L'homme rencontre le chat et l'admire... {Pv Liam}   Mar 23 Aoû - 11:18

    "Si l'on pouvait croiser l'homme et le chat, ça améliorerait l'homme, mais ça dégraderait le chat."

    La vie est immuable, et terriblement monotone. Une routine redondante qui ne cessait d'exacerber le jeune homme qui ne voyait dans le défilement des saisons, qu'un attentat à sa vie. Il restait des heures, les iris plongés sur l'aspect solennel et flegmatique qui marquait chacun de ses rictus, chacune de ses œillades, et il tentait de le comprendre. Ceci semblait impossible, outrepasser cette forteresse de laquelle il s'était inspiré pour s'isoler du monde. Le monde, il le haïssait, misanthrope comme jamais, il détestait ces êtres perfides qui suivaient aveuglement la société, une ère corrompue par l'avarice. De plus en plus esseulé, l'entourage restreint de Yolan s'inquiétait pour le jeune homme qui ne voyait que peu de gens, si ce n'était ses conquêtes d'un soir, le temps d'une balade sans vraiment d'objectif et ses quelques spectacles... Quel quotidien de débauche, il n'avait d'yeux que pour son travail et le stupre, était-il entrain de sombrer ? Les yeux cernés, il s'était une fois de plus endormi sur sa table de développement, ses cheveux d'ocre en pagaille et l'air pataud, il se dirigea machinalement vers la salle d'eau aménagée pour y prendre une douche salutaire. Tel un automate, il marcha jusqu'à son bureau en désordre, seulement vêtu d'une serviette opaline, et consulta ses travaux de la veille encore une fois.

    Le temps de préparation avait été assez long ce matin-là. Un petit déjeuner pris en trombe, quelques caprices qui sont toujours ou presque accordés, et les scènes de mécontentement qui ne cessaient de prouver à quel point l'humain était si exigeant et à la fois pathétique. Pourtant cela avait été le début d'une belle journée, qui allait être plus reposante que toutes les autres puisque presque vide ! Aucun rendez-vous aujourd'hui mais une balade dans les rues... le jeune homme se devait de faire des achats pour embellir ses meubles et sa mode vestimentaire pour plaire aux nobles. Mais l'envie lui manquait affreusement. Il ne ressentait pas le besoin de rentrer chez lui pour retrouver une antre vide et froide, dans lequel il était seul à vivre (impression donnée seulement) depuis qu'il avait déménagé. Ses doigts s'enchevêtrèrent dans sa crinière, perplexe... Il se décida enfin à lever le camp de son petit manoir. Il prit son porte clef entre ses dents et se dirigea vers la porte. L'homme aux cheveux neiges jeta un dernier coup d’œil dans son lieu de vie et ferma la porte à clef.

    Il descendit dans une ruelle à l'abri des regards et avança dans la rue, attirant l'attention surement à cause de ses habits. De la peur, de la colère, de l'incompréhension, de la violence, c'était les sentiments qu'il ressentait en se baladant dans les rues sinistres. Un danger rôde et tous les signes montraient l'inquiétude du peuple. Même le temps avait l'air morose et triste... Il faisait gris, tellement gris, qu'on voyait presque en noir et blanc. Une épaisse brume avait pris sa place dans les rues sinueuses et se diriger, devenait vraiment difficile, surtout pour notre héros croquant, ne connaissant pas vraiment les rues, il semblait peiner pour trouver sa destination. Les gens passant à cet endroit étaient habituellement des personnes aux moyens très restreints et aux habits mal entretenus, souvent rapiécés avec des couleurs différentes. C'était souvent des individus pauvres, des clandestins, des esclaves. Ces derniers, lorsque l'on posait les yeux sur eux, nous donne pitié de leur frêles corps recourbés, attaché au poignet et parfois au cou par de lourdes chaines. Un fouet peut être souvent entendu du côté du port et un cri s'ensuivre mais cela est plutôt le quotidien de cet endroit.

    Quand il n'y a personne sur le vieux port et sans aucun navire a déchargé, il est agréable pourtant d'écouter le son de la mer qui faisait bien contraste avec le lieu. Le bruit strident et agaçant des jacassements des mouettes se mariaient pourtant avec ravissement avec la douceur des vagues se terminant contre le rivage et les nombreux ponts de déchargement. Pourtant malgré l'aspect sale des rues et la beauté de la mer pendant les temps retirés du bruit des humains, on pouvait être mal à l'aise en entrant dans cet endroit à cause de son atmosphère mystérieux et inquiétant. Chaque rue était souvent mal éclairée et la lumière du jour n'illuminait qu'à moitié le lieu. On ne pouvait jamais savoir si un groupe d'individus allait surgir d'une intersection pour vous agresser ou vous demander violemment de l'argent. Pour ceux qui croyaient aux êtres fantastiques, on pouvait facilement imaginer se retrouver en face de ses êtres.

    Avant d'arriver à sa destination, il se devait de passer dans les rues plus classe que lui pour enfin pouvoir y frapper. Yolan regarda la foule de personnes autour de lui et s'aperçut que tous était collés aux vitrines de ce qui les intéressait -ou non d'ailleurs- comme des mouches sont collées a du beurre ou n'importe quoi d'autre de sucré en général, a des vitrines de magasin. Vitrines aux couleurs différentes, comme l'arc-en-ciel qui avait briller quelques minutes après les retrouvailles des cousines, et très nombreuses. Des dégradés de bleu, de vert de rouges... Tiens, un peu de noir la-bas aussi, tous sont occupés par des clients, gens normaux et souvent riches, pas comme lui d'ailleurs, et a l'intérieur par les vendeurs, dont le seul but est de vendre, enfin plutôt d'arnaquer dans ce cas, beaucoup de gens. Tout ceux qui passent dans le magasin surement. Et dans ces magasins, on peu aussi trouver des gens qui regardent autour d'eux, clients ou vendeurs, et qui peuvent dire des choses sur les gens qu'ils voit. Comme par exemple dire ou non si une personne qu'on cherche est passée ou non près d'eux, si oui ou non ils l'ont aperçu.

    Fatigué de toute cette course, le jeune homme rentra dans une petite ruelle amenant à un terreplein d'herbe, l'idéal pour respirer un bon coup. Il soupira doucement lorsque l'ombre vint se poser sur ses épaules, le calmant ainsi de l'excitation des rues bondées. Soudain une ombre l'interrompit dans ses mouvements... fronçant ses sourcils, il regarda de tous les côtés et aperçu deux oreilles. Oh ce n'est qu'un chat, ce dit il en poursuivant son cheminement...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'homme rencontre le chat et l'admire... {Pv Liam}   Mar 23 Aoû - 15:48

    Le souffle court, le jeune hybride aux oreilles de chat s'était arrêté de courir au coin de la rue. Les mains sur les genoux, reprenant sa respiration, Liam jeta un coup d'oeil en arrière. Parmi toutes ces têtes qui constituaient un flux humain dans cette rue très fréquentée, personne ne le poursuivait. Nulle trace de son à présent ancien maître, ni de son ami. Soulagé, il reparti lorsqu'il avait récupéré une respiration normale. Observant les diverses boutiques autour de lui, il s'efforçait de garder un air naturel. Il ne souhaitait pas être récupéré et enfermé de nouveau, à présent qu'il était libre.

    Libre, mais perdu. N'ayant jamais mis les pieds dans cette ville auparavant, il ne connaissait rien. Instinctivement, il se mit à chercher un endroit au calme, là où le brouhaha des voitures et des bribes de conversations arrêteraient de bourdonner dans ses oreilles sensibles. Se laissant guider par ses pas, il dénicha un petit parc où le silence n'était troublé que par le doux chant des oiseaux. Il se posa sous un arbre à l'ombre, à la recherche d'un peu de fraîcheur, ne supportant pas les fortes chaleurs.

    Plus détendu que ces derniers jours, il plongea rapidement dans les bras de Morphée, oubliant ses soucis du moment. Il ne se réveilla que le lendemain au petit matin, frissonnant. Le brouillard était tombé et les températures avaient considérablement chuté. Temps de merde, pensa t'il. Il ne faisait pas si froid, mais un peu trop, pour dormir. De plus, ses vêtements humides ne l'aidaient pas à se réchauffer. Il se releva, les yeux encore mi-clos, se rappelant dans un premier temps la raison de sa présence ici. Malgré sa vue meilleure que celle des humains, le brouillard était assez dense et il n'y voyait pas à plus d'une dizaine de mètres. Heureusement, son ouïe assez fine lui permet de repérer, dans le silence du parc, au loin, quelques bruits de moteur. Des voitures, donc la ville.

    Aussitôt, son esprit fit le tri dans ses souvenirs, et il se remémora les événements de la veille. Puis, plus lointains encore, les souvenirs de ceux à l'origine de sa présence dans cette ville, loin de ses proches. Un voile de tristesse sur son visage, il chassa de sa tête ces pensées, pour laisser place à une autre, liée à un besoin naturel : la faim. Son ventre commençait déjà à grogner.

    Le jeune hybride parti alors en quête de nourriture. Il retourna arpenter les rues, à cette heure ci moins fréquentées. Par chance, c'était jour de marché. Les étalages encore en cours d'installation, Liam s'approcha discrètement, ce qui ne fut pas compliqué avec cette brume. Il n'eut aucun mal à subtiliser une pomme et un saucisson qui avaient échappé à la surveillance des commerçants. Aussi discrètement qu'il était arrivé, il reparti avec son butin, l'observant avec un sourire satisfait aux lèvres, l'eau à la bouche.

    Il s'engagea dans une petite ruelle sombre, où il ne risquait pas d'être dérangé. À cet endroit, le sol était sale, et jonché d'objets plus ou moins massifs. Poubelles, cartons... Pas le meilleur endroit au monde, mais au moins sûrement là où personne ne viendrait squatter. Il se posa au sol, entre une poubelle et un grand carton. Il prit soin de ne pas poser sa pomme à même le sol, la coinçant entre ses genoux, tandis qu'il mordait à pleines dents dans le saucisson. Il avait si faim qu'il mangea d'abord avec hâte, avant de manger plus doucement ensuite lorsque la nourriture se coinça dans son œsophage.

    Alors qu'il croquait dans sa pomme, ayant mis de côté le bout de saucisson qu'il restait, il perçu un bruit de pas, derrière lui, qui se stoppèrent non loin. Ses oreilles pivotèrent en direction du bruit, avant que sa tête ne fasse de même. La curiosité l'avait emporté sur la méfiance. Dans la pénombre, il ne distinguait pas très clairement les traits de l'homme qui avait reprit son chemin, semblant l'ignorer. Cependant, son allure ne lui inspirai pas confiance. Liam se figea sur place, tandis qu'il passait à côté de lui. Fuir, c'est ce que son instinct lui disait. Seulement, ses jambes ne bougeaient pas. Il n'osait plus bouger, des fois qu'il attirerai l'attention de l'homme. Avec un peu de chance, il continuerait son chemin en l'ignorant. Ensuite, l'hybride pourrait quitter cette rue...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'homme rencontre le chat et l'admire... {Pv Liam}   Mar 23 Aoû - 19:40

    "Le meilleur de vos serviteurs est celui qui ne cherche pas à entendre de vous ce qu'il souhaite, mais à souhaiter ce qu'il a entendu."

    Il était assez tard ce matin la, le soleil était présent depuis longtemps maintenant une brise légère venait adoucir les coups que celui-ci donnait sur la peau des passants. N'avez pas d'autre chose à demandé quelle heure il est puisque je n'en ai aucune idée moi ! Surtout qu'en cet instant, il est utile de s’arrêter sur notre héros. Et quel héros ! Un homme de tout ce qu'il y a de plus rêveur et entêté. Mais qu'est ce qu'on l'embête à le croire fainéant dès qu'il sort un instant. Après tout il en avait le droit de se promener, il était resté pencher sur un bloc de feuille toute la journée. Un petit bol d'air lui ferait le plus grand bien... il ne voulait pas s'ennuyer.

    L'ennui. Une des choses que Yolan mettait volontiers sur la liste des choses qu'il détestait. Ah, vraiment... L'ennui était une chose horrible. Il n'y avait rien de pire que de tourner en rond chez soi, sans savoir que faire. Il n'y avait rien de pire que de rester assis sur son canapé, dans le silence le plus total, en n'ayant rien d'autre à faire que de fixer le plafond. Et surtout, il n'y avait rien de pire que de rester seul, sans personne. Oui, la solitude avait certes quelques attraits, mais elle restait, aux yeux de Yolan, une chose incroyablement ennuyante. Bon, revenons-en aux faits. Comme vous aviez pu le deviner – aisément, probablement – Il s'ennuyait. Fiévreux, seul au milieu de cette horde de cadavres bien vivant pourtant, Yolan ne savait simplement pas où il allait, méfiant. Un jour à peu près comme un autre on pourrait dire. Il déambulant dans les rues. Mais pas pour jouer cette fois. Son hybride n’était pas avec lui. Rester au chaud à l’intérieur de la demeure ou résidait l'homme neige en ce moment. Une grande battisse ancienne, un peu lugubre – comme tous les vieux monuments- qui appartenait a un jeune noble encore un peu inconscient mais qui n’en restait pas moins intéressant. Même s'il se promenait dans les rues, il n'avait pas peur des ennuis qu'il pourrait croiser... A propos d'ennuis, il faut croire qu'elle les attirait. A peine avait il prit une rue que quelqu'un devait y venir le perturber. Il pencha la tête vers le jeune chat. Vite fait, son regard vagabonda sur la foule, cherchant un petit groupe de mégère qui aurai la parlote un peu trop pendu. Le marché serai la meilleurs place pour trouver ce genre de personnage mais … tant pis, il fallait discuter avec ce chaton.

    Après tout, peut être qu'il arrivera à quelque chose d'intéressant quoi qu'il en doutait. Quelque chose d'autre que l'ennui et ce décor étrange... Ni sordide ni merveilleux, ce décor ressemblait simplement à n'importe quel décor de ville. Des murs de pierres trouées, de sombres et étroites allées , des gouttières percées, des robinets mal fermés, des maisons délabrées et des gens mal famés...

    Le néko grelottait dans un coin... pauvre petit... non ce n'était pas d'habitude pour notre héros aux cheveux blanc. Aussi le petit félin garda-t-il le silence, regrettant à cet instant, que son pelage noir, aussi noir que la nuit, ne lui ai pas permit, d'obtenir quelques pouvoirs, surnaturels et utiles, comme en sont capables les chats sombres dans les livres. Soudain il entendit un bruit sourd... Intrigué il regarda mais fut déçu. Le bruit en question était en fait dû à une poubelle. Enfin, disons à quelqu'un ou quelque chose qui se serait cogné contre une poubelle. Ça ne valait pas les grands films américains...puis que c'était juste une souris un peu trop grosse qui s'était surement trompée de route. Mais revenons à nos moutons, ou plutôt néko.

    Oh. Et les Nekos étaient tous bien foutus. Hum, ça réveillait sa libido, ça... Oui, que cela reste entre nous, mais Yolan était prêt à coucher avec à peu près n'importe qui – peut-être même n'importe quoi. Alors quoi ? Ça vous choque, qu'il se dégote un hybride pour coucher avec ? Mais voyons, ce monde n'était pas tout rose... Et Yolan n'avait jamais prétendu être l'homme parfait. A présent, plus il y pensait, plus il fantasmait... Ouais, un Neko rien qu'à lui, huhu. Bon hormis ces idées un peu étranges, le jeune homme fixa froidement le néko et engagea la conversation de la même manière :

    « Qu'est ce que tu fais ici, néko ?» dit il en insistant lourdement sur le dernier mot.

    Aucun réponse du néko... Peut être que le jeune homme n'avait pas attendu assez longtemps la réponse mais bref, il était suffisamment lent pour entrer dans la catégorie néko impoli. C'était la moindre des choses de répondre à un homme même inconnu non ? Il aurait put au moins l'envoyer balader... quoi que... Enfin bref, Yolan décida de retester l’insolence qu'il s'imaginait, de l'hybride :

    « T'as un nom surement non ? »

    Encore un long silence après cette question. Yolan prit un air blasé et très impatient avant de croiser ses bras puis de se laisser tomber sur la caisse face au néko. Non il n'allait pas s'avouer vaincu comme ça -même s'il n'y avait aucun combat ici- et partir gentillement s'occuper de ses préoccupations principales. Il avait tout son temps et le fait de voir un hybride en liberté, l'intriguait... Il ajouta donc quelques minutes plus tard :

    « Si tu penses que je vais partir tranquillement, te laissant ici pénard, tu te mets le doigt dans l’œil. Je ne suis pas du genre à laisser un animal se promener comme ça. Je suis sur que ton maître te cherche partout, non ? Ou alors tu lui a désobéi et il t'a viré de chez lui... Après tout les hybrides sont insolents.»
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'homme rencontre le chat et l'admire... {Pv Liam}   Lun 29 Aoû - 14:28

    Le regard du jeune hybride s'était posé sur l'homme qui passait près de lui. Le reste de son corps était immobile, seuls ses yeux le suivaient. Peut être n'aurait t'il pas du, son regard sembla alors attirer celui de l'homme. En effet, celui ci s'arrêta alors qu'il était à son niveau et posa son regard sur Liam. Le neko soutint son regard, plus méfiant que jamais. Il n'apprécia pas du ton le ton qu'il employa, ni le terme qu'il utilisa pour le désigner. C'était si rabaissant... Lui même ne se considérait pas comme tel. Certes, il a deux oreilles et une queue de chat en plus, mais c'est tout. Il restait quand même plus proche de l'humain, bien qu'il n'appréciait pas ceux ci. La faute à qui, d'ailleurs ? Lui n'y était pour rien s'il était comme ça, et si la société voulait que son « espèce » soit réduite à l’esclavage. D'ailleurs, s'il connaissait celui qui était à l'origine de tout ça, nul doute qu'il lui ferait bouffer ses tripes.

    Lui lançant un regard tout aussi froid que le sien, Liam s'abstint de répondre à sa question. Mais c'est que ça pouvait lui faire, de savoir pourquoi il était là ? De plus, le collier bleu qu'il avait encore autour du cou répondait en partie à la question. Liam n'avait ni l'envie de s'étendre sur le sujet, ni l'envie, tout simplement, de parler.

    L'homme lui demanda alors son nom, question à laquelle Liam continua de rester muet. Il le fixa encore quelques instants, avant de détourner le regard. Il décida de l'ignorer complètement ; avec un peu de chances, il finirait pas se lasser et passer son chemin, le laissant tranquille. Le silence s'installa entre eux, à peine perturbé par les bruits de la ville parvenant de la ville, là où les rues vivaient. Parfois, des éclats de voix perçaient le doux brouhaha une fraction de seconde.

    Le jeune hybride reporta son attention que la pomme qu'il tenait dans la main, et continua de la manger, croquant dedans à pleines dents. Il s'efforça de ne pas regarder l'homme, son regard filtrant à travers les jambes qu'il avait face à lui, fixant vaguement le mur d'en face. Dans sa tête, résonnaient les mots « va t'en » en boucle, qu'il se répétait dans l'espoir que l'homme s'en aille. Seulement voilà, ce fut tout le contraire qui se passa. Au lieu de s'en aller, comme l'espérait Liam, il finit par prendre place sur une caisse en face de lui. À ce moment là, Liam réalisa qu'il s'était mis dans le pétrin, et qu'il aurait du fuir plus tôt. Il s'était trompé sur lui, et il n'allait pas le lâcher.

    À ses mots, Liam serra les dents. Vraiment, cet homme, il le détestait déjà. Se retenant de montrer son énervement, il releva la tête vers lui pour lui lancer un regard noir, ouvrant cette fois la bouche pour prendre la parole.

    Je ne suis PAS un animal …

    Trop, c'est trop. D'abord neko, puis animal. Cet homme allait déjà trop loin. Serrant les poings, Liam réfléchi en vitesse. Il n'était pas très loin du bout de la ruelle. A peine 5 mètres, ou 6, à tout casser. C'était faisable. Des gènes du chat, il avait hérité son agilité ; il n'eut aucune difficulté à se redresser rapidement et courir vers l'issue de cette ruelle. Sauf que, chose qu'il n'avait pas anticipé, c'est la personne qui apparu à ce moment là. Sans avoir le temps de l'éviter, il heurta un homme assez baraqué. Du moins assez pour réagir aussi vite qu'il le fit, et le plaquer contre le mur, le tenant par le col. Remarquant l'autre homme aux cheveux blancs, il le toisa, avant de lui adresser la parole :

    C'est à vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'homme rencontre le chat et l'admire... {Pv Liam}   Jeu 1 Sep - 17:07

    "Avoir des esclaves n'est rien ; ce qui est intolérable,
    c'est d'avoir des esclaves en les appelant citoyens."

    Comment s’était-il retrouvé dans cette situation au juste ? Là dans une ruelle, en compagnie d’un être des plus étrange, à se pincer l’arrête du nez l’air totalement dépité. Cet être appelé courament néko venait de l'ignorer totalement. Le sort s’acharnait sur lui, impossible qu’il en soit autrement. Bon c'est vrai que des comme ça on en faisait par centaines. Notons qu’en plus de cela son interlocuteur ne semblait pas vraiment disposé à exécuter sa requête. Pire encore, il semblait qu'il cherchait à s'enfuir. Voyant cela, le jeune homme aux cheveux neige émît un long soupir. Allait il devoir jouer à chat ? Ce n'était pas vraiment dans ses coutumes de courir après un néko désobéissant. Finalement la roue de la chance avait tourné pour lui. Un homme assez grand et étonnamment charismatique venait d'arrêter le fuyard. Ce dernier lui demanda, comme si c'était une évidence, si ce néko était à lui. Voyant des sourcils froncé au desus de lui, le jeune homme choisit la prévention. Il n'avait aucun envie de passer le restant de ces jours à agoniser dans une rue. C'est vrai surtout qu'il fallait avouer qu'il n'était pas particulièrement doué pour la bagarre. Yolan choisit un sourire des plus innocents et répondit calmement :

    « Oui... Merci de vous être donné la peine d'arrêter mon néko... il n'est pas facile à vivre, je suis sûr que vous savez ce que c'est. »

    L'homme lui tendit l'esclave à oreilles de chat, avec le simple mot de faire attention à l'éducation d'un néko. Il hocha de la tête et attrapa le néko par le col. Il se courba et souhaita une bonne continuation pendant que l'inconnu s'éloignait. Il prit le néko par les deux épaules et le colla au mur avant de pester :

    « Bon j'ai pas l'habitude de le faire donc excuse si ça sonne faux mais je m'excuse pour t'avoir traité d'animal. Tu sais, on peut se faire avoir avec les oreilles. Alors t'énerve pas, ok ? »

    Bon c'était pas de la super gentillesse ni une super excuse mais bon il fallait que le neko fasse avec. Si Yolan devait se plier à ne pas dire animal, il devait tout de même qu'il respecte que le noble ne s'excuse pas facilement. Et qui sait, ce sera peut être la dernière fois... Il avait déjà choisit à lui offrir une autre vie que celle qu'il avait l'air de vivre en ce moment... n'était ce pas un cadeau qu'il lui offrait ? On peut lire de nombreuses choses sur une meilleure vie pour un chat, c'était facile de suivre ce genre de notice :
    Spoiler:
     
    Mais était ce pareil pour un néko ? Yolan ne voulait pas vexer ces hybrides en leur montrant qu'il pensait à eux comme un vrai chat. Mais que voulez vous ? Ce n'est pas évidement pour un homme de voir des bonhommes à oreilles de chat se promener ou rester enfermer dans une animalerie. De plus il venait d'arriver en ville et là où il vivait auparavant, les nékos ne faisaient pas vraiment partie de son quotidien. C'était l'occasion d'en apprendre plus sur ces êtres en amenant un autre néko dans son chez lui.... Il avait accepter en partie pour cette simple raison. Bien sûr, il voulait aussi calmer l'arrogance du néko.

    Yolan s'esclaffa finalement devant la moue du néko, il plongea ensuite sa main dans une des nombreuses poches cachées sur lui pour en ressortir un collier fait d'argent. Il le présenta négligemment à l'égard de son interlocuteur et lui demanda :

    « T'es prêt à venir avec moi ? Ce sera toujours mieux que courir à l'inconnu dans ces rues où de toute façon, tu ne pourras que tomber dans de mauvaises mains. Les miennes ne sont pas si mauvaises que ça... »

    Il afficha un grand sourire, tenant toujours plus fermement le chat par l'épaule. Il était hors de question qu'il tente de s'enfuir à nouveau. Il allait l'adopter. Évidement, même s'il lui posait la question comme pour lui demander son avis, ça ne voulait pas dire qu'il pourrait répondre non. Maintenant qu'il avait répondu à l'homme qui avait gentillement arrêté le chat, il se sentait obligé de garder cet hybride bien insolant. Il y avait déjà Inihin mais pourquoi pas un mâle cette fois... et puis un nouveau caractère ne pourrait que réveiller les différentes parties du sien. Il ricana intérieurement en pensant aux différentes situations qui pourraient s'offrir à lui une fois chez lui.

    (désolé, pas beaucoup d'inspiration :/)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'homme rencontre le chat et l'admire... {Pv Liam}   Ven 2 Sep - 17:54

    Liam avait eu la chance que l'homme ne le retienne pas, au moment où il s'échappa. Sauf qu'il n'en eut pas à la sortie de la ruelle. Il ne l'avait pas vu arriver, et n'eut pas le temps d'anticiper pour l'éviter. C'est avec encore son air surprit qu'il se retrouva plaqué au mur. Dans sa poitrine, son cœur s'emballait. Cet homme lui avait fait peur en apparaissant subitement, et il était à présent piégé. Fait comme un rat ! L'homme le tenait assez fort pour qu'il ne puisse pas s'échapper de nouveau. Et puis vu sa carure, Liam n'en avait pas tellement envie. Lorsqu'il demanda à son « agresseur » s'il lui appartenait, Liam devina la réponse avant qu'elle ne sorte de sa bouche. Aurait il préféré qu'il dise non ? Bonne question. Peut être aurait il été dans une situation pire que celle ci. L'homme aux cheveux blancs n'avait pas l'air si agressif que l'autre, et quitte à choisir, il préférait encore rester avec lui.

    L'homme desserrant son étreinte pour le tendre vers celui qui se prétendait être son maître. Liam se laissa faire d'un air résigné. De toute façon contre eux deux il n'avait que peu de chances de s'en sortir. Maigre et faible comme il est, il valait mieux qu'il se laisse faire, à présent. Il grimaça lorsque ses épaules heurtèrent à nouveau le mur, sa queue châtain s'agitant lentement. Il planta son regard dans celui de l'humain, à nouveau hostile envers lui. Pff, des excuses. Et en effet, ce qu'elles sonnent faux ! De toute façon, ça n'allait pas changer l'opinion que le neko s'est déjà fait de lui. Il le déteste déjà, et ce n'est pas une simple excuse qu'il ne pense même pas qui allait changer ça. Au contraire. Quel hypocrite...

    Liam fit la moue, préférant ne pas répondre. Il n'avait même plus l'envie de s'énerver, à présent. Il détacha son regard du sien et baissa les yeux, fixant vaguement une poubelle un peu plus loin. Du coin de l'oeil, il le vit fouiller dans ses poches et en sortir quelque chose. Curieux, il releva la tête pour voir de quoi il s'agissait. Un collier. Ce mec se baladait toujours avec un collier de chien dans la poche ? Faut croire, à en voir celui qu'il tenait dans la main et lui montrait. Mais Liam avait le sien. Qu'il comptait enlever, d'ailleurs, avant que ce mec n'arrive.

    Il posa d'abord son regard sur le collier, puis sur l'homme, les yeux levés vers lui, la tête toujours un peu basse. Au fond, l'homme n'avait pas tort, peut être valait il mieux le suivre. Mais peut être aussi ne faisait il que mentir pour l’entraîner plus facilement avec lui. Mais avait il le choix ? Visiblement non. La main toujours sur son épaule était là pour le rappeler, tout comme le sourire satisfait qui trônait sur le visage de l'humain. Liam soupira, prenant un air résigné. Sans rien dire, il attrapa la main qui était posée sur son épaule pour l'enlever, fixant toujours l'homme froidement.

    Je viens...

    Ça lui faisait presque mal de dire ces mots. Ce n'est pas comme s'il avait le choix, de toute façon. Et puis au moins, il allait avoir un toit pour dormir. Probablement plus à manger que ce qu'il pouvait trouver dans les rues. Meilleur, aussi. Au pire, il trouverait toujours un moyen de s'enfuir.

    S'écartant de l'humain, il détacha le collier qu'il avait encore autour du cou. Celui ci lui tenait chaud, et puis il n'en avait pas besoin. Quelle humiliation aussi, d'avoir ce truc autour du cou. Malgré ses oreilles et sa queue, il n'en restait pas moins plus proche de l'homme que du chat, et ne voulait pas être considéré comme un animal. Après un dernier regard dégoûté à l'objet, il le jeta dans la poubelle la plus proche. Reportant à nouveau son regard sur l'humain, il prit la parole, aussi froidement que l'était son regard :

    Appelle moi une seule fois animal, neko ou autre, et j'me casse.


(j'espère que ça t'ira, je savais pas quoi lui faire faire ensuite >< )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'homme rencontre le chat et l'admire... {Pv Liam}   Sam 3 Sep - 13:23

    "La pudeur est née avec l'invention du vêtement."

    La réponse froide du félin lui fit dresser les poils du dos. Comment osait-il tenir tête comme ça ? Pour se prenait il avec ses grands airs ? Il devait lui être reconnaissant, non ? Il lui offrait une vie plus sympathique. Finalement il se relaxa, plutôt satisfait de voir le collier tomber à la poubelle, parce que c'était la marque d'un ancien maître, il sourit et lâcha toute étreinte avec le jeune homme. Il lui avait dit qu'il viendrait. Il se devait de tenir parole. S'il fuyait, il trouvera le moyen de le ramener à lui.

    « Rooh ça va ! Je me suis déjà excusé une fois, tu devrais être content... Par contre, pourquoi pas néko, hmm ? »

    Il croisa des bras, les sourcils légèrement froncés. C'est vrai quoi, c'était comme si Yolan demandait à ce qu'on ne l'appelle plus Homme...totalement idiot. L'humain justement ne comprenais pas pourquoi il ne voulait pas entendre un tel. C'est ce qu'il était. Ce qui faisait de lui ce qu'il est aujourd'hui. Rien de méchant dans ce mot, si ? Je n'ai jamais vu un lapin mécontent parce qu'on lui dit lapin... Enfin bref ce n'est pas d'une grande importance. Yolan ne pouvait simplement pas promettre de ne pas laisser échapper le mot néko de ses lèvres. Déjà animal était maintenant interdit alors hybride ou néko.. dur.

    « Bon sinon... Faut vraiment qu'on t’achète des vêtements. Regarde dans quel état tu es... Allez, je connais un magasin sympa pas loin, viens. »

    Sur ces mots il s'engagea à nouveau par l'endroit d'où il était venu. Il y avait toujours un tas de monde dans ces rues commerciales. Il soupira, prit le néko par le bras et marcha rapidement en slalomant entre les futurs clients. Il n'aimait pas le monde alors la rapidité l'empêchera de s'énerver pour rien. Bien évidemment, il y avait pleins de boutiques, mais il y en avait qu'une seule qui intéressait le jeune homme. La dite boutique vendait à la fois des chaussures, et des fringues qui arrivaient toujours à lui taper dans l’œil. Après quelques minutes, les deux hommes arrivèrent face à un magasin assez chic de vêtements. Il le regarda un instant et rentra dans le magasin, espérant de tout cœur de l'hybride ne s'enfuirait pas derrière l'entrée vitrée.

    Il regarda un petit moment autour de lui, ça n'avait pas changé depuis la dernière fois qu'il était venu. Même si ça faisait un petit moment qu'il n'y avait pas mis les pieds, il se rappelle très bien de la manière dont était disposé l'accueil, qui sert à la fois pour payer les achats. Il y avait même la même caissière, il s'en souvient bien puisqu'elle n'arrêtait pas de poser des questions sur son ancienne petite amie toutes les deux minutes. Elle ne voulait même plus le lâcher, il était resté un peu plus longtemps que prévu dans le magasin. Il espérait qu'elle ne demanderait rien sur son néko cette fois, c'était très agaçant la dernière fois. Et peut-être même que ça mettrait son jeune neko très mal à l'aise. Il arrêta de réfléchir à tout ça et vint attraper un panier un peu plus loin pour y transporter tout ce qu'ils trouveraient assez bien pour son compagnon de la journée. Sans être sur qu'il soit toujours derrière lui, il lança tout de même dans le vide, quitte à passer pour un fou :

    « Choisis ce que tu veux... Je connais pas assez tes gouts pour le moment. »

    Oui, il fallait vraiment que le néko change de fringue. Yolan était un homme issu d'un environnement haut gradé alors il ne supportait pas que ses serviteurs ou ses invités soient dans un mauvais état vestimentaire. Mais il n'était pas venu seulement pour le jeune homme à oreilles de chat. En effet, ce serait qualifier d'acte gentil ce que Yolan ne voulait pas entendre de la bouche d'autres personnes. En emmenant son néko, il avait choisit en courant de s'acheter quelques broutilles aussi. Il alla directement vers les rayons qui lui plaisait : veste et accessoires. Il posa dans son bac deux foulards, un chapeau de forme et deux vestes dans les tons bleus. Après ces achats, il alla draguer la caissière attendant que son compagnon apporte ce qu'il souhaitait prendre...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'homme rencontre le chat et l'admire... {Pv Liam}   Dim 4 Sep - 15:57

    Bien que n'ayant pas eu d'autre choix que d'accepter, Liam imposa ses conditions, non désireux de se laisser faire. S'il voulait bien le suivre, c'était bien parce qu'au final, il y voit des avantages. Il aurait un toit, et à manger. Ce serait suffisant pour quelques semaines, le temps de se renseigner pour essayer de retrouver les siens qu'il a perdu de vue depuis ce Jour. Cependant, la réponse à sa requête ne lui plut guère. Il n'aimait pas ce mot qui, de la bouche des humains, sonnait vraiment péjoratif, à son goût. Il se tut quand même, devinant qu'il ne pourrait pas vraiment discuter plus.

    Cherchant des yeux le saucisson qui lui avait échappé des mains durant sa courte cavale, il releva la tête lorsque l'humain prit de nouveau la parole. Cette fois, il n'était pas contre ce qu'il disait, et changerait volontiers ses habits. Ceux là lui avaient été fournis par l'animalerie, et ils étaient pour ainsi dire, pourris. Évidemment, ils n'allaient pas donner des vêtements neufs et de marque à leurs hybrides qu'ils vendent avec.

    C'est donc en silence qu'il se mit à suivre l'humain, dégageant son bras de son étreinte. Il eut quand même un doute sur la notion de « sympa » que pouvait avoir l'homme, lorsqu'il observa plus en détails ses vêtements. Ils étaient peu ordinaires, et surtout flagrants. Il espérait ne pas se retrouver obligé à porter ce genre de choses. Quoique, en tant que « animal », il devrait avoir la chance de ne pas y avoir le droit.

    L'homme marchait vite au milieu de cette foule dense, mais Liam n'avait aucun mal à suivre, évitant les passants agilement. Longeant les magasins, Liam regardait les vitrines, jusqu'à ce qu'ils arrivent à leur destination. Comme il l'avait pensé, à vue d'oeil, il s'agissait d'un magasin de vêtements assez excentriques. Ils entrèrent à l'intérieur, l'hybride suivant l'humain, son regard se promenant sur les divers articles exposés. Puis, il se laissa guider par ses pas, l'ignorant complètement. Il n'entendit d'ailleurs même pas ce qu'il lui dit, occupé à marcher dans un rayon en observant les vêtements. Trop voyant, trop moche, trop ci, trop ça... Surtout trop … trop classe. Il ne voulait pas ressembler à un homme d'affaire ou un marié, non …

    Soupirant, il continua d'avancer dans les rayons, jusqu'à ce qu'il tombe sur une zone avec des vêtements plus normaux, du genre qu'il mettrait plus facilement. Déjà plus intéressé, il fouilla plus en détails. Il en sélectionna trois T-Shirts qui lui tapèrent dans l'oeil ainsi qu'un sweat à capuche assez simple, qui faisait un peu sport. Côté bas, il dégota un jean simple noir. Il parti avec son butin pour aller essayer ça dans la cabine d'essayage. Finalement, tout lui allait bien.

    Il ressorti des cabines avec ses habits et se mit à chercher l'homme pour les lui remettre. En passant, il repéra un bonnet et une écharpe qui lui plurent. Il les attrapa pour les rajouter aux autres vêtements, puis alla trouver son hébergeur. Il le trouva à la caisse, en train de discuter, ou plutôt flirter avec la caissière. Repérant le panier, il déposa les habits qu'il avait choisis dedans tout en gardant le silence, et en restant en retrait. Il n'avait pas pris grand chose non plus, mais il espérait qu'il ne lui refuse pas certains. En plus, il avait l'air suffisamment fortuné pour se permettre de lui payer ce qu'il voulait, et n'allait pas se ruiner avec ce que Liam voulait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'homme rencontre le chat et l'admire... {Pv Liam}   Dim 11 Sep - 10:32

    Quand mon verre est vide, je le plains ; quand mon verre est plein, je le vide.

    Alors qu'il discutait avec la jeune femme sur les perroquet et la lingerie féminine, le néko arrivait enfin avec ses. Il l'ignora le temps qu'il pose ses vêtements dans le panier avant d'y jeter un œil histoire de ne pas avoir de mauvaises surprises. Satisfait des achats peut chers et simples du néko, il lui fit un clin d’œil et donna les achats à la caissière.

    « Bon ça marche, on va te faire beau » chantonna t-il presque à l'intention de l'hybride.

    Il regarda la jeune caissière avec attention et un sourire aux lèvres. Cette charmante personne lui avait donné un peu de plaisir dans cette journée digne d'aucun intérêt particulier. Il était essentiel qu'une femme prenne par à cette dernière. C'était tout de suite différent quand il y avait possibilité de draguer, faire rougir ou intéressé une jeune femme à la poitrine imposante et au visage d'ange. Oui, il faut bien l'avouer... Yolan a quelques côtés pervers. Mais qu'attendez vous d'un homme resté enfermé dans un château pendant des années, qui peut enfin courir partout et faire ce qui lui plait ? Il s'amuse et prend du plaisir qu'il n'a jamais put avoir. Soyez indulgent Mesdemoiselles et Monsieur. Après avoir payé, il fallait à présent partir. Comme tout gentleman qui se respecte, il fit le baise main à la caissière et sortit dans la rues bondées laissant derrière lui la jeune femme aux joues rosies.

    Le jeune homme savait que le frigo était vide dans sa bâtisse, complètement vide, même pas un fruit ou un reste, rien. Quelle bande morfales, ils auraient pu me laisser un casse croute ! Son estomac était complètement révolté, donnant son avis grâce à des gargouillements toujours plus bruyant. Dans un long soupir, il pensa à aller au magasins suivant : le restaurant. En effet, là-bas ils pourraient tout deux manger sans que leurs estomacs crient famines. Il prit donc la direction d'un restaurant des plus accessibles pour un homme de son rang... Le jeune homme slaloma entre les gens. La rue n'était évidement pas vide... mais tout le contraire.

    L'homme neige ne se sentait pas très bien dans les endroits où il y avait beaucoup de monde mais, à la fois, il trouvait cela passionnant d’observer autant de monde. Chaque personne sur terre était différente cependant on distinguait plusieurs groupes d’individus. D’abord on pouvait les différencier par leur classe sociale, chose que notre héros savait y faire attention. Ensuite on pouvait les différencier par leur style d’habillement. Les personnes pouvaient être classe, décontracté, sportif, gothique… Et le plus intéressant d’après le noble c’est : les différents caractères. Yolan avait déjà essayer de les classer en plusieurs catégorie différente. D’abord il y avait les personnes expressives ; du fasciné qui s’arrêtera pour admirer un papillon au mélodramatique qui exagère tout, ces personnages sont souvent très marrant à observer et apporte de la vie au sein d’un groupe. Ensuite les personnages à la personnalité forte, ceux qui préfèrent vous crier dessus plutôt que de demander de l’aide ou celui qui ne manque jamais d’énergie et ressemble à une pile électrique ou bien encore les intelligents un personnage qui aime dire en se basant sur la science. Au contraire de cela il y a les personnes aux personnalités très discrètes, il peut y avoir la personne entourée de mystère, le timide toujours caché dans l’ombre des autres, le maladroit qui arrive toujours à faire tomber des choses où à se faire tomber ou alors le simplet qui ne sait pas faire plus d’une chose à la fois ! Il existait encore nombre de catégories ! Il trouvait les humains extrêmement passionnants tout en étant d'un ennui gigantesque !

    Frigo... Vide. Placard... Vide. Ventre... définitivement et désespérément vide !
    Bon, face à une situation critique, que faut-il faire ? Garder son calme, respirer fort, et réfléchir (Oups, là par contre on en demande beaucoup à Yolan, dès le matin). Soit, après quelques secondes de cruelle réflexion, deux solutions s'offrirent à lui; Se manger une main, ou prendre ses petites jambes et faire l'effort incommensurable d'aller acheter de quoi casser la croûte. Il prit donc son courage à deux mains et traversa la rue puis une place où un restaurant les attendait à bras ouverts. Un restaurant élégant mais pas si cher que ça. Parfait. Il n'aimait pas dépenser son argent dans la nourriture. Il alla s'installer sur une table en tirant le néko rapidement : manquerait plus qu'il détalle comme un lapin...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'homme rencontre le chat et l'admire... {Pv Liam}   Ven 16 Sep - 16:43

    Les affaires dans le panier, Liam regarda son nouveau maître vérifier ce qu'il avait choisi, espérant qu'il ne lui refuse rien. Heureusement ce ne fut pas le cas, du moins à ce qu'il en comprit du clin d’œil qui lui était destiné. L'ignorant, Liam observa la caissière passer les vêtements au bip et demander le paiement à l'homme. Il restait un peu à l'écart, et surtout silencieux. L'hybride attendit qu'il ait terminé de payer et le suivi dans la rue, mains dans les poches. À nouveau, ils se retrouvaient dans ce fleuve humain, où il fallait sans cesse éviter les gens qui ne prenaient pas la peine de regarder où ils marchent.

    Se doutant que cette fois ils rentraient au logement de l'humain, Liam se contenta de suivre, gardant ses distances avec lui. Arrivant devant la grande baraque, Liam s’arrêta un instant pour l'observer, impressionné. La bâtisse était belle, et tout autour était bien soigné. Les bosquets taillés, les parterres de fleurs, etc. En fait, jamais il n'avait vu de tel bâtiment. Avant d'entrer à l'intérieur, il s'attendait à quelque chose d'encore plus impressionnant, mais il fut tout de même un peu déçu. Le décor restait assez simpliste, mais il y avait quand même cette sensation d'espace qui lui faisait un peu bizarre. Une partie de cache cache dans ce genre de bâtiment devait être bien intéressant, se mit il à penser.

    Attrapant le sac de vêtements que l'homme avait posé dans un coin, il parti à la recherche d'un coin où il pourrait se changer. Il commença donc sa visite des lieux, ouvrant la première porte du couloir. Il se trouva dans ce qui semblait être un petit bureau. Regardant à l'intérieur de la pièce pour vérifier qu'il n'y avait personne, il entra et s'enferma dedans, vérifiant que ça fermait bien à clé. Puis, fouillant dans le sac, il sorti un des jeans, T-shirt et sweat et les enfila. Il n'y avait pas de miroir dans cette pièce, mis à part la vitrine où se trouvaient bon nombre de livres. Il se regarda vite fait dedans, et reparti, récupérant le sac après y avoir fourré ses vieux vêtements.

    L'hybride était bien curieux de visiter le reste du bâtiment dans les moindres recoins, mais il craignait de se faire hurler dessus s'il disparaissait. Il retourna dans l'entrée, retrouvant l'humain qui s’apprêtait à partir. Celui ci ne dit rien, et Liam hésita sur ce qu'il devait faire. Le suivre, ou rester là ? D'un côté, il en avait marre et voulait bien se poser, mais de l'autre, il avait un peu peur de se retrouver seul là dedans, en attendant son retour. Et ça, bien sûr, il ne l'avouerai pas. Il le suivit donc, rabattant la capuche de son sweat sur sa tête. Il ne savait même pas où ils allaient. Il s'imaginait même les pires trucs. Et si c'était pour l'emmener dans un endroit bizarre, pour lui faire on ne sait quoi de pas agréable ? On ne sait jamais, il faut toujours se méfier des humains, qu'on lui a dit maintes et maintes fois.

    Pas une fois, il ne pensa à cette éventualité, celle de se retrouver face à un restaurant. Voulait il le faire travailler là dedans ? En tout cas, l'hybride n'y comptait pas. Déjà, parce qu'il était assez maladroit comme ça, et d'autre part, parce qu'il ne voulait pas être exploité de telle façon. Il se mit alors à résister, refusant de se faire traîner à l'intérieur du restaurant. Jusqu'à ce qu'il remarque qu'il le tirait vers une table. Il cessa de se débattre, restant tout de même méfiant envers cet humain. Il s'installa à la table, évitant de croiser son regard. Il observa autour d'eux, vraiment pas tranquille dans cet endroit bourré d'humains. La capuche toujours sur la tête, il y dissimulait ses oreilles, sa queue cachée sous son vêtement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'homme rencontre le chat et l'admire... {Pv Liam}   Mer 5 Oct - 13:02

    Il faut manger pour vivre et non pas vivre pour manger. De même qu'il faut boire pour vivre et non pas vivre sans boire, sinon c'est dégueulasse.

    C'était vraiment un magnifique restaurant d'on le design ferait envie n'importe quel gourmand de cette ville, d'ailleurs il ne pouvait pas s'empêcher de venir y manger assez souvent même si les servantes savaient très bien cuisiner. Je les envie. Avant qu'ils aient put s'asseoir, je préfère vous précisez que Yolan avait donné un grand coup de vent à un charmant servant. Ce dernier faisait malgré tout face au dos de l'homme neige. Il parlait d'une voix distincte et d'une rapidité étonnante dut à l'apprentissage par coeur :

    « Bonjouuuuur Monsieur, désirez-vous une table ? Seul ou accompagné ? adressa-t-il au passage à ce dernier d'un ton rapide et machinal. « Le Lion doré qui étripe les gazelles » vous propose le meilleur des choix dans l'alimentation naturelle : grillades, rôtis, brochettes, et bien d'autres encore ; accompagnééés évidemment de leurs légumes ou féculents. Promotions sur notre menu Français durant encore deux heures. Nous prenons les crédits restaurants et les jetons Happy Meal. Ce sera ? »

    C'est le genre de chose où on ne peut répondre sur l'instant même si c'est ce que souhaite l'homme à cravate en face de vous. Sans un seul mot et sans même le regarder, il était allé s'asseoir. Yolan souriait des réactions de l'hybride. Le neko entra dans le restaurant à sa suite, osant à peine bouger le bout de sa queue en marchant de peur de faire une bêtise. Il n'aimait pas cet endroit. Il donnait l'impression d'avoir peur de faire tache, surtout à coté des autres personnes qui se trouvait déjà dans la salle, mais rien qu'à coté d'un vase on vois tout de suite ce qui est le plus important... En effet, ce dernier ne semblait vraiment pas tranquille dans le milieu du restaurant. C'est sur que voir autant d'humains autour de lui ne devait pas le réjouir au plus au point. Liam devait être conscient qu'il avait en face de lui un dragueur et le dernier des gentils imbéciles mais ça n'avait l'air de plus que ça le perturber. Aussi Yolan se permit de poursuivre son petit jeu. Il se tourna et vit quatre jeunes filles à une table, il leur un sourire charmeur.

    Enfin une femme très charmante entra dans l'action. La jeune femme avait dut remarquer le jeu de Yolan et tirait une mine boudeuse. Jalouse miss ? Joueur, le jeune homme fit un clin d'œil à la demoiselle qui rougit comme une tomate. Avec des bégaiements adorables, elle leur demanda ce qu'ils désiraient manger. La jeune homme parut étonner de voir un homme portant une capuche en cette belle journée mais ne fit aucuns commentaires, reportant son regard sur le sol, honteuse de rougir. Le jeune noble sourit presque sadiquement avant d'ouvrir le menu et regarder les plats proposés d'un air peu intéressé, il connaissait déjà tout ce qu'ils proposaient. Il décida de tester un plat totalement inconnu. L'homme chat, quand à lui, commanda un plat des plus enfantins : un saumon fumé avec quelques frites. Le futur maître le fixait avant de faire signe à la jeune femme qui allait s'en aller.

    Le temps passait en silence. L'homme aux cheveux neige ne savait que dire à l'hybride. Un serveur apporta les assiettes. Il parut déçu de ne pas voir la serveuse. Si notre ami mangeait voracement, ses yeux ne quittant plus le jambon délicieusement fumé et les frittes dorées à point. Yolan lui, mangeait lentement, observant l'horizon. Au moindre soucis, ils décamperaient sur le champ... Aucun envie de rester pointer là. Il aimait manger mais les restaurants ne lui apportaient que la désagréable impression de voir des hommes voraces et bruyants. Aucun calme dans ces lieux. Il ferma le menu et but une gorgée de champagne d'un air distrait. Il se trouva là, assise dans un fauteuil de luxe dans un restaurant de luxe, habillée avec un slim noir, une tunique bleue nuit, des bottes à talons noires et des bijoux en argent.

    Alors qu'il avait terminé son assiette et son verres d'alcool, il lia ses jambes, posa ses points dessus et observait avec intérêt chaque vitrine exhibée vers la rue. Tous ces vêtements, toutes ces babioles, tous ces jouets, tous ces bonbons... Il se plaisait à être encore un enfant en ville à baver devant les vitrines qu'il regardait. Mais il n'était pas comme tous ces enfants qui rêvaient de les avoir. Il essayait de se mettre à leurs place seulement, il avait la possibilité d'acheter chaque objet juste en passant la porte. Les gamins pensaient juste que Papa Noël sera gentil avec eux cette année. Insolence et idiotie..

    Enfin il osa commencer une nouvelle discution dans ce restaurant. Il demanda au néko, tout en le regardant dans les yeux, un simple : « Le restaurant te plait il ? Es tu satisfait et reput avec ce repas ?»
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'homme rencontre le chat et l'admire... {Pv Liam}   Mar 18 Oct - 15:46

    Le jeune neko n'ouvrit pas la bouche de tout le repas, ses yeux observant son environnement, ses oreilles écoutant le bruit d'ambiance, les bribes de conversations. Il ne se sentait pas vraiment à l'aise ici. Et en plus, cet humain avait le don de l'énerver. Il ne pouvait s'empêcher de draguer tout ce qui bouge, c'en était désespérant. Il s'attaqua même à la pauvre serveuse, embarrassée et très gênée. Pendant qu'il la martyrisait, Liam consultait le menu. Du poisson, il avait envie de poisson. Un bon poisson cuisiné sans arrêtes. Après courte hésitation, son choix tomba sur du saumon fumé. Il ne savait pas trop ce que c'était, mais rien que le nom, ça lui disait bien.

    Au bout d'un temps qui lui parut interminable, un serveur leur apporta enfin leur plat. Reniflant le doux fumet qui émanait de son assiette, Liam attrapa ses couverts et commença à manger avec apetit. Malheureusement, il eut vite finit son assiete. Il n'y avait pas eu beaucoup de saumon dedans, et ses frites délicieuses avaient été englouties en un temps record. Ayant fini son plat avant Yolan, il attendit qu'il ait terminé à son tour, observant autour de lui, écoutant les conversations des autres.

    S'ennuyant, et sa faim non rassasiée, il se balançait sur sa chaise, fixant son assiette vide. Il reporta son attention sur Yolan lorsque celui ci prit une énième fois la parole, mais pour lui parler à lui. Haussant les épaules, il répond, le regardant droit dans les yeux:

    Ça va.

    Ne voulant pas rester plus longremps ici, il avait préféré mentir. De toute façon, il avait déjà bien mangé, il mangera plus tard, ou trouvera bien un truc à piquer dans les placards de l'humain.
    Attendant que celui-ci paye le repas, Liam se leva de table, et commença à se diriger vers la sortir. Il l'attendait dehors, ne supportant plus ce lieu bruyant. Son envie de s'enfuir lui avait un peu passé. Finalement, cet homme n'avait pas l'air si mauvais. Entre les nouveaux habits, et le bon repas au restaurant, pour l'instant, le jeune hybride n'avait pas de quoi se plaindre. Peut être essayait t'il de l'amadouer pour qu'il lui obéïsse, mais il n'en était pas question. Pour l'instant, si Liam le suivait, c'est parce qu'il le veut bien, mais le fera pas tout bien comme un gentil toutou obéïssant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'homme rencontre le chat et l'admire... {Pv Liam}   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'homme rencontre le chat et l'admire... {Pv Liam}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un homme qui filme en train de tuer son chat.
» Cherche CHAT pour shoot photo
» SPLAT LE CHAT de Rob Scotton
» L'homme qui voulait être heureux - Laurent GOUNELLE
» Un homme de goût...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Gokusha No Neko † :: † Hors Rpg † :: x.Archives-
Sauter vers: