Bienvenue sur Gokusha No Neko ! Venez incarner un Hybride ou un Maître dans un monde où règne esclavagisme et perversité. Ce forum est à tendance Hentaï/Yaoï/Yuri ! [Déconseillé aux moins de 16 ans]
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les hybrides sont la race supérieure, je suis l'hybride supérieur. Elyott.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Les hybrides sont la race supérieure, je suis l'hybride supérieur. Elyott.   Mer 24 Aoû - 18:06

||₪|| Présentation ||₪||


Nom : Sung Mi, bien qu’il n’ait techniquement plus le droit de le porter étant donné qu’il a été banni de la famille après sa transformation.

Prénom : Elyott

Âge : 24 ans

Anniversaire : 16 juin 1987

Sexe : Masculin

Groupe : Docile malgré lui

Orientation Sexuelle : Homosexuelle mais il se dit bisexuel

_____________________________________________


Physique : « A vrai dire, j’en ai souvent rêvé.
Rêvé que ses lèvres fines et rosées ne s’ouvrent plus pour me noyer d’insultes mais plutôt qu’elles gémissent mon nom dans un soupire rauque.
Rêvé que ses mains aux longs doigts de pianiste ne cherchent pas à me blesser mais plutôt à me caresser jusqu’à l’extase.
Rêvé que ses yeux olive ne me jettent plus de regard assassin et me supplient plutôt de le caresser encore et encore.
Rêvé que ce nez droit et bien placé caresse mon cou lors d’un baiser, au lieu de le voir sans cesse saigner.
Je pense que j’en suis tombé amoureux. Mais je ne peux lui avouer car il n’est qu’une marchandise et moi, je suis son vendeur. Alors je me contente de l’observer de loin. J’admire sa silhouette fine et longiligne, pliée en quatre dans une cage. Il est grand, beaucoup trop grand pour sa cage. Mais on n’ose pas le sortir de là car il est également très fort. On doit au moins s’y mettre à quatre pour réussir à calmer ce géant d’un mètre quatre-vingt. C’est vrai qu’ici, on a l’habitude de voir des hybrides qui ne dépassent pas en général le mètre soixante. Il n’est pas seulement grand, il possède également une musculature bien développée, quoique fine. Il n’est pas à la hauteur des stars de body building mais il possède tout de même une force non négligeable. Ce fils de riche, je me souviens que lorsqu’on nous l’a livré, il s’est redressé de toute sa hauteur et nous a jeté un regard d’une arrogance déroutante pour quelqu’un de sa condition. Il s’est déplacé de sa démarche féline et élégante tout en demandant où se situaient ses nouveaux appartements. Qu’est-ce qu’on a rit. Mais dès que j’ai plongé mon regard dans l’éclat olive de ses yeux, j’ai immédiatement oublié tout le reste et je crois que c’est à ce moment-là que j’en suis tombé amoureux.
Et me voilà, bête comme chou, à faire mon poète devant sa chevelure qui m’inspire un champ de blé se balançant au rythme du vent. Ils sont toujours ébouriffés, avec tellement d’élégance qu’on pourrait presque le croire se coiffer exprès de la sorte. Mais il n’en est rien, tout est naturel. Il ne possède pas de piercing, juste un tatouage. C'est un long serpent qu'il a sur les reins. Il paraîtrait que c'est le symbole d'une puissante famille à laquelle il aurait appartenu avant sa transformation. Je n'y crois pas mais je dois avouer que c'est un vrai bijou qui s'ajoute à son charme. C'est un Neko sain qui n'a jamais attrapé de maladie grave, voilà ce qu’on doit dire lorsqu’on en fait la promotion. Mais il n’est pas seulement ça à mes yeux.
J’aimerais plonger mes mains dans sa chevelure et caresser ses adorables oreilles couleur sable qu’il arbore fièrement, sans chercher à les dissimuler comme la plupart des Neko qui ne s’assument pas. Mais tout ce que j’arrive à faire lorsque je le vois, c’est le frapper et le mépriser. C’est plus fort que moi, je n’arrive pas à me contrôler. Je suis pourtant celui qui l’aime le plus… C’est certainement pour cela que c’est moi qui le blesse le plus. Il a des centaines de cicatrices faites par ma main, comme si j’espérais pouvoir le marquer et le faire devenir mien de cette manière. Je suis un piètre vendeur, amoureux de sa marchandise. »


Caractère : Arrogant et sûr de lui, Elyott a tout du gars détestable. Il est également lunatique, le rendant parfois déroutant et il a une capacité d’autodestruction impressionnante. Il est capable de se faire du mal à lui-même simplement pour sauver son honneur et son ego malheureusement surdimensionné. Ce n’est donc pas le genre d’hybrides que l’on a l’habitude de voir chez les dociles.
Il n’est pourtant pas vraiment ce type qu’il montre au premier abord, c’est juste un garçon maladroit qui n’a pas l’habitude du contact avec les autres et qui se sent terriblement seul. Il garde une certaine douceur en lui, presque un romantisme enfantin qu’il essaye tant bien que mal de cacher à la vue de tous, craignant que l’on ne s’en serve pour essayer de lui faire du mal. Curieux d’apprendre, il peut se montrer attentif et bon élève. Son éducation n’ayant pas eu le temps d’être entière, il garde cette soif de connaître le monde ancrée en lui.
C’est donc un jeune homme à plusieurs facettes, un peu paumé qui dresse sans cesse un bouclier pour se défendre de tous ceux qui ont essayés de lui faire du mal depuis qu’il est enfant. Il a l’impression d’être dans un monde où il n’existe que deux catégories de gens : les victimes et les bourreaux et il n’a, pour rien au monde, l’intention de finir dans le premier des deux groupes.


Histoire : L’histoire d’Elyott Sung Mi, seul héritier d’une grande famille aux origines chinoises, prouve que le destin de quelqu’un peut basculer du jour au lendemain.
Elyott était un jeune garçon à qui la vie souriait, et ce, depuis son plus jeune âge. Il n’avait jamais connu le manque, il avait toujours mangé à sa faim et il avait toujours eu tout ce qu’il voulait. Son père n’était pas le symbole de l’amour paternel, il le savait bien et il avait reçu une éducation sévère où on lui apprenait à ne pas faire d’effusions de sentiments et à être un héritier digne de ce nom. Mais il n’en avait jamais souffert. Sa mère, quant à elle, était une femme douce et aimante mais très soumise à son mari. Elle était anglaise et c’était de là qu’il tirait sa blondeur naturelle. Elle le cajolait toujours lorsque le père était jugé un peu trop sévère. Elle lui promettait un avenir doré où il serait heureux, fort et riche. Elyott y croyait sincèrement, c’était ce à quoi il était destiné.
Mais la vie en décida autrement. C’était une belle journée d’été. Son père était partit en réunion et sa mère se reposait à l’ombre. Elyott, quant à lui, du haut de ses huit ans, jouait tranquillement dans le jardin. Il ne su pas réellement ce qu’il se passa à ce moment-là mais il ne se rappela que d’un choc suivit d’un grand noir. Lorsqu’il rouvrait les yeux, il était dans une pièce sombre, attaché. Suivant fièrement les leçons enseignées par son père, il ne pleura point. Il n’exprima pas la moindre once de peur et regarda les prolétaires qui l’avaient enlevé avec mépris et arrogance. Il n’hurla pas non plus lorsque ceux-ci se mirent à le battre, passablement agacé par son comportement. Elyott était un Sung Mi et on n’obtenait pas de pouvoir sur un Sung Mi aussi facilement.
Il avait été enlevé. On demandait une rançon d’une somme astronomique à ses parents. Le jeune garçon savait que tout se passerait bien, que ses parents paieraient juste et qu’il serait libéré. Malheureusement, tout n’était pas si facile. Le père refusa de payer pour la simple et bonne raison qu’il ne voulait pas prendre le risque que cela se reproduise à nouveau. Il engagea ses meilleurs hommes sur l’affaire, prenant l’assaut de l’endroit où son jeune garçon était enfermé. Paniquant, les malfaiteurs transportèrent Elyott avant qu’il ne puisse être récupéré et ils le vendirent à un laboratoire suspect des environs pour une grosse somme d’argent. Elyott était à nouveau prisonnier. Il refusa de perdre espoir et malgré toutes les tortures qu’il subit, il garda la tête haute. Il resta dans ce laboratoire pendant six longues années, résistant à toutes les tortures qu’on lui infligeait et sentant son corps changer peu à peu.
On finit par découvrir ce laboratoire secret, les parents d’Elyott reprirent enfin espoir lorsqu’ils entendirent cette nouvelle : plusieurs enfants avaient été retrouvés. Ils s’y rendirent mais ce qu’ils purent voir là-bas les effraya. Ce n’était plus des enfants qu’ils avaient face à eux. C’était les esclaves que l’on trouvait dans ces magasins. Ils prièrent pour que rien ne soit arrivé à leur fils, en vain. Lorsque leurs regards se rencontrèrent enfin, celui qui était devenu un hybride s’avança vers ses parents, pleins d’espoir. Son père le repoussa durement et il eut ces mots à son égard :

« Mon fils est mort depuis bien longtemps. Il n’est certainement pas devenu cette créature. Vous vous trompez, messieurs les policiers. Un monstre comme celui-ci ne peut pas porter le nom Sung Mi. »

Détruit, le jeune adolescent regarda son géniteur puis sa mère qui s’avançait vers lui et qui fut rattrapé par son mari. Elle ne devait pas toucher ce monstre, il était certainement dangereux. Elle jeta un petit regard rempli de désespoir à son fils avant de se retourner et de s’en aller. Elyott fut banni de la prestigieuse famille des Sung Mi et tous ses espoirs furent réduits à néant. Tout ce, en quoi il avait cru fermement pendant toutes ces années venaient d’être réduit à néant en un instant.
Mais il ne s’enfonça pas dans le désespoir. Sa façon de pensée l’avait sauvée pendant toutes ces années. Il devait continuer à agir comme on lui avait apprit. De toute façon, il n’en connaissait pas d’autre. Il décida que si on ne lui autorisait plus à porter le nom Sung Mi, c’était que la puissance de cette famille était devenue trop faible pour quelqu’un de son envergure. Que si tout le monde l’enfermait et le battait, c’était qu’ils avaient peur de lui parce que les hybrides étaient la race supérieure aux humains. Les humains avaient peur de disparaître face à leur évolution. Ils tentaient donc vainement de les réprimer. C’était avec ce genre de pensée qu’il réussi à vivre pendant toutes ces années, bien qu’il se sente affreusement seul au fond de lui. Maintenant enfermé dans une de ces cages trop petites d’un magasin miteux, il était devenu un produit de consommation. Mais Elyott ne perdait pas espoir, il se savait destiné à de plus grandes choses. Il se savait supérieur à toutes races existantes sur Terre.



_____________________________________________


Ce qu'il/elle aime : Pas grand-chose. Étant un homme plutôt contradictoire, il dira aimer la solitude alors qu’il la déteste en réalité. Il affirmera également aimer les belles femmes alors qu’il sait très bien, au fond de lui, qu’il aime seulement les hommes. Elyott aime être rassuré, être cajolé, être au centre de l’attention. Il aime recevoir de l’amour et être complimenté mais jamais au grand jamais il ne voudra l’avouer.
Il n’est pas le genre d’homme à cracher sur les plaisirs simples de la vie, même si cela peut lui être nocif. Elyott aime fumer et boire un bon verre d’alcool de temps en temps. Il aime la liberté et les bons livres policiers. Il a également un côté délicat, qu’il préfère cacher aux autres. Il adore les fleurs, surtout les clématites et on pourra parfois le surprendre avec les larmes aux yeux devant un morceau de musique classique.

Ce qu'il/elle aime pas : Il y a beaucoup de choses qui insupportent le jeune hybride. Il ne supporte pas les personnes trop gentilles, il les trouve hypocrites et il sait que ce sont des lâches capables de changer d’avis du jour au lendemain, préférant sauver leur peau. Il trouve carrément pitoyables ceux qui, au contraire, adorent faire souffrir les autres. Selon lui, ce sont des personnes fragiles qui se rendent compte de leur impuissance et qui essayent de surmonter cette dernière par la violence.
Il n’aime pas les gens trop sûrs d’eux ou qui manquent de confiance en eux, ils sont ennuyeux à ses yeux. Il ne tolère pas les gens qui ont un caractère similaire au sien, il préfère se regarder dans le miroir plutôt que d’observer ses propres vices chez quelqu’un d’autre.
Il ne supporte pas qu’on le contredise ou que l’on n’aille pas dans son sens. Même s’il se trompe. Car il a raison de se tromper.
Il refuse aussi de devoir quelque chose à quelqu’un, ça le gêne énormément et dans ces cas-là, il aura tendance à être presque agressif. Il a également beaucoup de mal avec le contact, n’étant pas habitué à parler avec le peuple.

_____________________________________________


Comment avez-vous connu le forum ? Liaaaaaam !

Avez-vous signé la charte ? Chef, oui, chef !


Dernière édition par Elyott Sung Mi le Sam 27 Aoû - 13:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les hybrides sont la race supérieure, je suis l'hybride supérieur. Elyott.   Mer 24 Aoû - 18:16

J'aaaaime \o/ Bienvenue futur amant ♥
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les hybrides sont la race supérieure, je suis l'hybride supérieur. Elyott.   Mer 24 Aoû - 19:23

    Fiche lue, ou devrais-je dire Dévorée !

    Tes mots sonnent parfaitement, ils tintent avec une grande cohérence et ton texte est très bien écrit. Ta façon de décrire me plaît fortement dois-je avouer ! Une grande émotion jusqu'à la conclusion. Dieu sait que je suis généralement sévère en lisant certaines fiches de présentation.
    Une plaisir de te lire. Merci pour ce petit moment d'affliction littéraire...

    Cordialement, Lycoris alias Nyu ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les hybrides sont la race supérieure, je suis l'hybride supérieur. Elyott.   Mer 24 Aoû - 20:50

Ça me fait chaud au coeur, merci beaucoup pour ton compliment Lycoris Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les hybrides sont la race supérieure, je suis l'hybride supérieur. Elyott.   Mer 24 Aoû - 21:07

    Mais mais mais! C'est qu'on m'ordonne de poster un commentaire!

    En général; les gens se contentent d'un "Bienvenue; validé" -flemmards power- mais pas toi!

    Sauf qu'il est tard... Et que le commentaire constructif; ce sera une autre fois.

    Sinon; bienvenue + validé ~ <3
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les hybrides sont la race supérieure, je suis l'hybride supérieur. Elyott.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les hybrides sont la race supérieure, je suis l'hybride supérieur. Elyott.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je suis mort sur le titanic
» Space-Opéra, Fantasy guerrière, sublimation des extrêmes?
» Jean Richepin
» Arnaque EBAY
» Universite' ou institut superieur, choix difficile a` faire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Gokusha No Neko † :: † Hors Rpg † :: x.Archives :: - Fiches finies-
Sauter vers: