Bienvenue sur Gokusha No Neko ! Venez incarner un Hybride ou un Maître dans un monde où règne esclavagisme et perversité. Ce forum est à tendance Hentaï/Yaoï/Yuri ! [Déconseillé aux moins de 16 ans]
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 A moi la libertée ! [Pv : Akemi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: A moi la libertée ! [Pv : Akemi]   Lun 5 Sep - 9:37

Quel ennuit mortel aujourd'hui, cette fois je n'ai pas pu y échapper, c'était la cage assurée. Hier soir au bar, comme tous les soirs d'ailleurs, je me vouais corps et âme à mon travaille de strip-teaseuse. Après mon service, je comptais bien me faire une petite excurtion en ville histoire de me changer les idées, manque de bol, ce soir là le gérant de mon animalerie était venu me chercher. Pas moyen donc de lui échapper, il me récupéra à peine étais-je sortie de la scène.

J'avais pourtant pris l'habitude de me promener après mon service, sans passer par mon animalerie bien sûr, je m'échappais constamment. Mon gérant le savait pertinemment et cette fois il avait prévu le coup à mon plus grand malheure. Tu parles d'une chance.
Aujourd'hui j'étais donc condamnée à m'ennuyer mortelement jusqu'à la fermeture ce soir. Pourtant on pouvait dire que je faisais pitiée ainsi enfermée. Les mains accrochaient aux barreaux, la tête appuyait contre ma cage à fixer avec insistance la porte de sortie. Certe ma cage était grande et belle mais le fait d'être prisonnière me rappelait beaucoup trop ma situation d'esclave. Je n'ai jamais eu un esprit très soumis, je suis même une vrai teigne avec les personnes qui ne me plaisent pas.

Comme le gérant par exemple. Pourtant il faisait tous pour moi cet idiot, il m'avait offert la plus grande cage, me servait des plats tous plus délicieux les uns que les autres et me permettait même de pratiquer la danse que je préfère. Et pourtant malgrès tous ça je continu de me montrer odieuse avec lui. C'est plus fort que moi, je trouve qu'il a la tête pour se faire emmerder. Je n'ai qu'un but : m'échapper de cet endrois sordide et remplit d'hybrides.

Un long soupire s'échappe de mes lèvres, il me fallait trouver un plant et rapidement si je ne voulais pas rester toute ma vie ici. Me sauver de la ville ? Et pourquoi pas après tous ? Comme toujours, le gérant m'avait vêtu avec l'un de ses sweet-shirt, trop grand encore une fois. Il me répétait sans cesse que ça m'allait mieux que des vêtements normaux. Tu parles ! C'est juste qu'il trouvait ça bandant de m'habiller avec ses fringues, moi ça me dégouté carrement.
Mes oreilles se baissèrent lorsqu'un détail me frappa : les clées étaient encore coincées dans la serrure de ma cage. Un grand sourire se dessine sur mon visage pendant que je glisse une main entre les barreaux. Quel imbécile cet homme ! Il me facilitait la tâche ! Je débloque la serrure et pousse prudemment la porte de la cage, me glissant hors de celle ci à quatre pattes dans le plus grand des silences. Les autres hybrides me regardèrent avec étonnement, presque effrayés par la tentative que j'avais mise en route. Je leurs fis signe de se taire et me glisse avec souplesse entres les cages, m'approchant à chaque fois un peu plus de la sortie.

Ensuite, j'ignore ce qu'il s'est passé. Peut être le vendeur avait-il remarqué ma cage vide mais en tous cas il s'est mit à hurler mon nom. Rapidement je me relève pour lui tirer la langue dans une moue moqueuse et je pris la porte. Mais à peine avais-je mis un pied dehors que je me heurte à quelqu'un. Non mais c'est pas vrai ça ! C'est vraiment un manque de chance innée ! Je me retrouve donc sur les fesses, un peu étourdie, entendant à l'intérieur de l'animalerie le gérant se rapprocher de la sortie. Ni une, ni deux je bondis sur mes jambes dans le but de m'échapper.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: A moi la libertée ! [Pv : Akemi]   Lun 5 Sep - 10:46

Une journée banale, comme toutes celles qu'Akemi avait vécu depuis qu'il était arrivé dans cette ville, la seule chose le sortant un peu de cette routine qui s'installait été qu'il avait enfin pu voir ces fameux hybrides. Il en avait vu plusieurs genres déambulant toujours au coté d'humains, surement leur maître, certains étaient en partie chat d'autre en partie chien ou lapin. Cela ne faisait qu'une petite semaine qu'il vivait ici et il s'ennuyait déjà, il n'avait pas grand chose à faire même pour son travail seulement quelques papiers à signer et encore il pouvait déléguer. Le jeune homme aux yeux émeraude décida alors d'aller se promener dans les rues, visiter un peu la cité afin de s'en imprégner et de la connaitre un peu. Il attrapa alors sa veste qui était soigneusement accrochée sur son porte manteaux et la jetant sur son épaule il sortit de son grand bureau, il prit ascenseur et sortit de l'immeuble le pas légèrement précipité.

Arrivé dehors il s'arrêta, regardant à droite puis à gauche se demandant bien où il pouvait aller, il prit à droite au hasard de façon totalement arbitraire sans vraiment y penser. Akemi marcha alors d'un pas lent et souple, mettant une main dans la poche tendit que l'autre retenait la veste sur son épaule, il ne savait pas où il était exactement dans la ville mais regardait dans toutes les directions afin d'enregistrer les endroits et leur succession. Puis, au cour de sa promenade il aperçut une chose qui l'interpela: un magasin de taille respectable avec sur la devanture une inscription "Animalerie". Il s'avança regardant tout d'abord à travers vitrine, ne voyant pas grand chose à cause du reflet du soleil sur le verre il alla vers la porte pour entrer dans le magasin et jeter un oeil on ne perd rien à regarder un peu après tout.

Mais Akemi ne put entrer, avant qu'il ait put toucher la poignet la porte s'ouvrit face à lui et quelqu'un surgit pour sortir, cette personne le percuta violemment et le fit tomber. L'autre en fit de même d'après ce qu'il vue, c'était une jeune fille qui se releva vivement pour partir en courant mais elle n'en eut pas vraiment le loisir car le jeune homme agrippa son poignet l’empêchant de partir. C'est alors que sortit un homme de l'animalerie en trombe attrapant à son tour la jeune fille mais plus durement par le col, il la tira vers l’intérieur du magasin sans ménagement.

_Non mais tu arrêteras jamais !! Qu'est ce que je vais faire de toi...

Akemi suivit alors le gérant de l'animalerie et put observer plus attentivement la jeune femme qui était en fait une hybride ! Une Néko exactement, l'homme leva alors la main afin de frapper l'esclave mais Akemi ne l'entendait pas de cet oreille là. Il s'avança vers lui et avant qu'il n'ait pu asséner son coup le jeune PDG aux yeux verts lui attrapa la main qu'il tordu puis lui mit un coup de genoux dans les cotes ce qui le fit tomber à genoux, il lui donna ensuite un coup de pied dans la tête.

_On ne frappe pas les jeunes filles...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: A moi la libertée ! [Pv : Akemi]   Lun 5 Sep - 15:16

Je n'eu même pas la chance de fuir qu'une main m'emprisonne le poignet, m'empêchant de bouger. Prise de court, je n'eu pas le temps d'essayer de me liberer vu que le gérant m'empoigna durement par le col pour le ramener dans l'animalerie. Un feulemant s'échappa de mes lèvres pendant que je tentais tant bien que mal de me débattre.
Le vendeur me jeta au sol en s'approcha menaçant. Pour tous reflexe je baissa les oreilles et le fixa méchamment, prête à recevoir ma punition tout en gardant ma fieretée. Au moment où la main allait atteindre ma joue, une autre s'en empara pour la tordre. Sur le coup je me sentis soulagé, j'observais la scène en silence, me faisant le plus discrète possible. C'est à ce moment là que je remarqua que l'homme qui était en train d'infliger une correction au gérant n'était autre que celui que j'avais rencontré il y a quelque jours dans le parc.
Mon étonnement fut d'autant plus grand de le voir ici. Quoique, ça semblait logique puisqu'il m'avait raconté qu'il était nouveau et qu'il ne connaissait pas les hybrides auparavent. Sûrement était-il curieux de les observer.

Mais quel coïncidence tous de même, le revoir ici alors qu'il y a une cinquantaine d'animaleries dans cette ville. Mais devais je être rassurée par sa présence ou non ? D'autant plus que j'ignorais si il m'avait reconnu ou non. Je me releva lentement, regardant la porte de sortie d'un air hésitant. Pourtant c'était le bon moment alors pourquoi ne pas me sauver maintenant ? Non, de toute manière je n'avais comme d'habitude nulle part où aller.
Je saisis le bras de l'humain pour le reculer du vendeur avant qu'il ne l'acheve, gardant mes petites oreilles de neko plaquaient sur ma tête.

- Ne vous acharnez pas sur lui, il n'en vaut pas la peine...

Je lança un regard mauvais à l'homme qui agonisait au sol. Le nombre de fois où cet imbécile avait porté la main sur moi, je ne comptais plus. Ce qui me réjouissait c'est que lui aussi porté de belle marques de morsures ou de griffes de ma part, j'ai beau être une fille je sais me défendre.
Mon attention se reporta sur le jeune homme qui venait de m'épargnait de la terrible sentence qui m'attendait, je le fixa un petit moment. Que faire ? Lui rappeler notre rencontre d'il y a quelques jours ou se taire ? J'opta pour la deuxième solution, de toute manière il n'y avait aucune raison pour qu'il s'en souvienne. Je m'inclina légèrement.

- Je vous remercis pour votre aide...

Je comptais de nouveau prendre la porte de sortie lorsque le gérant à moitié sonné me saisi le poignet pour ensuite le serrer. Il arrivait encore à tenir debout lui ? Etonnant.

- Ou comptes-tu aller ? Tu appartiens à cette animalerie, tu y restes !

Je voyais bien que cet imbécile tremblait de peur devant l'humain, c'est d'ailleurs pour cette raison qu'il ne m'avait pas encore frappé. Je lui griffa la main pour qu'il me lâche, sans succes, il avait l'air déterminé à me garder. Il me tira vers ma cage mais je parvins dans un ultime coup de griffe à le faire lâcher, reprenant ma course vers la sortie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: A moi la libertée ! [Pv : Akemi]   Lun 5 Sep - 16:17

Avant qu'il ne put ajouter un autre coup au dirigeant de l'animalerie la Neko s'interposa de manière assez radicale saisissant le bras d'Akemi. C'est alors que la regardant plus attentivement il put reconnaitre celle qu'il venait de sauver d'une punition qui aurait été surement assez violente, c'était la jeune néko qu'il avait rencontré le soir de son arrivé en ville. C'était assez étrange de tomber sur elle alors qu'il pensait ne plus la voir du fait qu'elle était soit disant enfuit de l'animalerie, d'après ce qu'il voyait elle avait dû être rattrapée et remise en vente.

L'homme gisait au sol sous le regard de l'hybride qui semblait se délecter de cette situation, puis comme si de rien n'était elle se tourna vers Akemi pour le remercier en lui offrant un salut profond. Peut être ne l'avait-elle pas reconnu, ils ne s'étaient vus que peu de temps dans un parc sombre, ce ne serait pas vraiment étonnant. Puis, elle entreprit de sortir commençant à marcher en direction de la porte mais elle fut vite arrêtée par le tenancier de l'animalerie qui lui attrapa le poignet. C'était étrange, il chancelait semblant toujours souffrir des coups que venait de lui asséner Akemi, il lui dit qu'elle appartenait à l'animalerie et qu'elle devait y rester, cela fit légèrement sourire le jeune homme aux yeux verts sachant qu'elle avait la manie de s'en enfuir régulièrement. Il semblait légèrement fébrile en assurance, regardant avec effroi l'homme qui venait de lui mettre une correction mais voulait essayer de garder un aplomb qui ne leurrait personne.

La Néko le griffa cela sembla lui faire mal mais le gérant ne lâcha pas prise tenant à remettre l'hybride dans sa cage, elle le griffa à nouveau et il céda, l'hybride en profita pour partir en courant vers la sortie pensant qu'elle était enfin libre. Seulement, juste avant qu'elle passe à coté de lui, Akemi se décala la faisant se heurter à son torse refermant ses bras sur elle. Puis, souriant il souffla dans l'oreille de Melody avec amusement sachant qu'elle n'aimait pas cela, enfin s'était l'impression qu'il avait eut l'autre soir.

_Tu sais, si tu t'enfuis encore comme ça, il te retrouvera et te remettra en cage, t'infligeant le double des punitions habituelles pour se rattraper d'aujourd'hui...

Il libéra alors son étreinte pour la laisser partir si c'était vraiment ce qu'elle voulait puis il lui vint une idée, il alla vers le comptoir surmonté d'une caisse enregistreuse y prit un formulaire et le rempli à l'aide d'un crayon qu'il prit dans un petit pot qui en était rempli. Ayant fini il laissa la feuille et le stylo, Akemi alla attraper le vendeur par le colle pour l'amener jusqu'à la feuille, jetant le gros gérant face au papier, ensuite il sortit une liasse de billet de sa veste qui retomba sur la banque.

_Ca suffira amplement je pense, alors remplies cette fiche en vitesse et fais pas d'histoire. Cette tenue est dégoutante, va prendre ce que tu veux dans la garde robe pour Néko.

Cette dernière phrase était pour Melody qui portait une sorte de grand T'shirt, non pas que cela ne la rendait pas très mignonne seulement il ne semblait pas si propre que ça et ressemblait étrangement à celui du vendeur. Il y avait des vêtements dans le fond de la boutique et Akemi les avait montré du doigt pendant qu'il parlait, sa première phrase était sur un ton sec tendit que la deuxième adressée à la Néko était plus douce. L'homme qui tenait l'animalerie s’exécuta avec une rapidité déconcertante et quand il eut fini il s'empressa de ranger la liasse dans sa caisse puis de tendre la feuille d'adoption au nouveau propriétaire. Dire qu'il était venu pour voir à quoi ressemblait une animalerie et qu'il repart avec une hybride, il ne savait pas vraiment comment faire avec elle c'était sa première hybride, il se disait qu'il verrait bien. Peut être même qu'elle allait s'enfuir, qui sait ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: A moi la libertée ! [Pv : Akemi]   Mar 6 Sep - 18:48

Enfin j'allais quitter cet endrois sordide ! Enfin la libertée ! Vive la vie quoi ! Grave erreure de ma part, pour la deuxième fois je percuta le jeune homme. Je n'eu même pas le temps de reculer qu'il m'attrapa dans ses bras pour me serrer contre lui.
Sous le choc, je n'eu pas vraiment de réaction, tous ce qui pu sortir de ma bouche fut un faible miaulement de protestation. Il me souffla quelque mots à l'oreille que j'eu beaucoup de peine à comprendre tant la respiration qui semblait heurter mon délicat attribu félin me perturbait. Je déglutis, me sentant rougir puis il lâcha son étreinte et je pu enfin respirer. Cela dit il n'avait pas faux sur ce qu'il disait, tôt où tard le gérant me retrouverait et là... Je risquais de bien en baver. Je frissonna à cette idée, hors de question de retourner entre ses griffes ! Je pouvais toujours tenter de me cacher mais bon, je n'avais que de faible illusion.

Je m'apprêtais à prendre la porte mais les mouvements du jeune humain attirèrent mon regard. Curieuse, je l'observais prendre un formulaire et le remplire ce qui m'étonna d'avantage car il n'avait pas l'air d'avoir fait le tour des cages. Le gérant se fit ensuite empoigné violemment et ramené au comptoire sous la demande autoritaire du jeune homme homme qui posa une liasse de billet près de la caisse. J'en connais un qui devait être content à voir tous cet argent.
Il sembla ensuite s'adresser à moi, me demandant d'allait choisir des vêtements. J'en conclus donc que c'était moi l'heureuse élue qui allait avoir l'honneur d'être adopté par monsieur le défenseur des hybrides. Et pourquoi pas après tous ? Cet homme m'intriguait aussi bien par son délicieux physique que part sa façon d'être. Et puis il ne ressemblait pas à toutes ces brutes manquant cruellement de classe envers les hybrides que nous sommes. Ce qui m'étonna le plus, c'était pourquoi me sauver la vie ? On se connait pas après tous... Du moins, nous nous sommes rencontrés mais j'ignorais toujours si ma tête lui revenait. Peut être bien, et c'est aussi peut être pour cette raison qu'il avait décidé de faire de moi son petit chat qui sait... Mais ça je n'en étais pas du tous sur.

C'est donc avec un grand sourire que je me dirigea vers l'endrois indiqué pour me choisir des vêtements neuf, ce qui ne serait visiblement pas du luxe. J'ôta le sweet sans aucune pudeur pendant que l'humain conculait son affaire avec le vendeur et attrapa une jolie petite robe noir à bretelles avec des bas résilles et une paire de petite bottine à talon, au moins ça suivrait avec le collier rouge que je portais autour du cou.
Je m'empressa ensuite de rejoindre le jeune humain.

- Je suis fin prête, nous pouvons sortir !

Sans plus de cérémonie, je fis mes adieux au gérant en lui offrant une belle gifle bien mérité, tournant ensuite le dos avec dédain pour ensuite sortir de l'animalerie. Une fois dehors, le premier réflexe que j'eu c'est de prendre une grande bouffé d'air, enfin je respirais ! Un grand sourire se dessina sur mes lèvres pendant que je tournoyais sur moi même, fesant voler les volants de ma robe. Enfin je me stoppa et posa mon regard sur celui qui allait à présent être mon "maitre". Ben quoi ? C'est pas parce que j'ai un esprit rebelle que je suis forcement conne ! Je préfère me mettre à l'abris chez un humain que tomber sur un dérangé venu d'on ne sait où. Je m'approcha avec prudence de lui, m'arrêtant à un petite mètre.

- Je vous remercis de m'avoir sortie de là...

Je détourna le regard en baissant les oreilles, les remercimants c'étaient vraiment pas ma tasse de thé. Et maitenant ? Je faisais quoi moi ? J'avais l'air con plantée ainsi.
Je recula d'un pas, le regardant de nouveau, attentive à ses mouvements. Qu'allait-il faire à présent ? Me laisser tranquille ? Faire de moi son esclave ? Pratiquer des trucs louche sur ma personne ? Ou tous simplement me revendre ? Je m'attendais à tous, autant être préparé psycologiquement au pire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: A moi la libertée ! [Pv : Akemi]   Mer 7 Sep - 15:55

La jeune néko compris bien cite que l'hybride qu'Akemi venait d'adopter c'était elle, elle alla donc chercher les vêtements qu'elle désirait au fond de la boutique pendant qu'il regardait l'homme qui finissait de remplir la fiche. Elle ne semblait pas vraiment avoir envie de s'enfuir et s'était rangé derrière les arguments du jeune homme aux yeux verts, si elle s'était enfuit ça n'aurait été que pour un temps jusqu'à ce que le gérant ne la retrouve une nouvelle fois. Elle revint ensuite disant qu'elle était prête à s'en aller, elle avait choisi une robe noir avec des bas résilles et des chaussure à talons, cela lui allait bien quoi que peut être un peu non-conventionnel pour Akemi qui était habitué aux tenues plus strictes. Mais cela n'était pas déplaisant, au contraire, elle vint frapper le vendeur de l'animalerie qui se garda de répondre même si on voyait que l'envie lui démangeait.

Après avoir récupéré le papier d'adoption le jeune homme rejoignit Melody qui l'attendait devant la porte, elle s'avança vers lui et s'arrêta à environ un mètre de lui et le remercia, détourna le regard et abaissant légèrement les oreilles, elle était surement embarrassé. Akemi vint alors caresser les oreilles de sa toute nouvelle et première néko, lui souriant et fixant son regard émeraude dans celui de la jeune fille.

_Mais de rien ma petite Melody, je devais faire un tour en ville, mais je pense que le mieux ce serait de rentrer pour que tu faces connaissance avec ta nouvelle maison.

Il était vrai que cela contrecarrait un peu son emploi du temps mais tant mieux, rien de mieux qu'un bon imprévu pour égayer sa journée après tout. Il sortit un téléphone de sa poche et composa un chiffre de numéro pré-enregistré, puis parla quelques secondes pour enfin raccrocher, il retourna alors vers sa néko en lui souriant, disant que quelqu'un n'allait pas tarder à passer les prendre. L'immeuble de son entreprise n'était pas très loin en voiture et c'était là qu'était son chauffeur jusqu'à présent, quelques minutes plus tard une grande voiture noire s'arrêta devant lui. Il en sortit un homme en costume noir munie d'une casquette de chauffeur qui s'empressa d'aller ouvrir la portière passager du coté trottoir afin qu'ils puissent y entrer. Le conducteur regarda étrangement l'hybride qu'Akemi fit passer devant lui pour entrer dans la voiture mais regarda ailleurs quand le jeune homme lui lança un regard noir, quand ils furent tout deux entrés le chauffeur s'empressa de refaire le tour et de démarrer la voiture.

Akemi annonça qu'ils rentraient à la maison, lui et sa néko, le chauffeur ne dit que "Oui, Monsieur" et démarra la voiture sans rien ajouter, il valait mieux pour lui après tout. Akemi ne disait mot, regardant la néko puis le dehors, se posant de multiples questions, qu'allait-il faire de cette néko ? Est ce qu'elle resterait avec lui ou partirait dès qu'elle en aurait l'occasion ? Comment devait-il la traiter ? Tant de questions qui ne trouvaient réponses...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: A moi la libertée ! [Pv : Akemi]   Mer 7 Sep - 18:08

"Ma petite Melody ?" Comment avait-il deviné mon nom ? Cela ne pouvait dire qu'une seule chose : il m'a reconnu. Bizarrement cela me fit vraiment plaisir. C'est vrai quoi, en quelque sorte j'avais marqué son esprit !
En plus il annulait ses projets de la journée pour ma personne, comme c'était mignon. C'est d'ailleurs vrai que la seule envie que j'avais en tête actuellement c'était celle de découvrire mon nouveau lieu de résidence. J'attendis sagement sur le trottoire pendant qu'il appelait je ne sais qui, quel était son nom déjà ? Il me l'avait pourtant dit il me semble. Une longue réflexion s'en suivis, plusieurs prénoms me venaient en tête mais tous erronés d'après moi.
L'humain m'adressa la parole mais je n'y prêta pas vraiment attention, j'étais en pleine réflexion et c'est dans ces cas là qu'il ne faut pas me déranger.
C'est uniquement lorsqu'une grande voiture noire se gara devant nous que je daigna à relever le regard. Qu'est ce que c'était que ça encore ?

Un homme sortie du véhicule pour ouvrire la portière passagère côté trottoire. Mon nouveau maître m'invita à y rentré, ce que je fis sans me faire prier. Il s'installa ensuite à mes côtés et la portière se referma. Il ordonna au chauffeur de rentré et la voiture démarra. Le type qui conduisait je ne l'aimais pas beaucoup, j'avais bien vue la façon dont il m'a regardé, je ne suis pas dupe, ça crève les yeux qu'il concidère les hybrides comme de vulgaire esclaves. Bizarrement il avait cessé de me regarder lorsque le jeune humain l'avait à son tour regardé, allez savoir pourquoi.
Mon regard se porta immédiatement sur la vitre, le regardait le paysage défilait tout en songeant. Rah, ne pas se souvenir de quelque chose qu'on a sur le bout de la langue ça énerve. Et puis, allais-je vraiment rester fidèle à cet homme ? Que vallait-il ? Etait-il interessant ? Tous ça je me fairais une joie de le vérifier dans les quelques jours qui suivent, une fois ces dernier passaient, je prendrais une décision.

- Akemi !

Ca y'est c'est ça ! On peut dire que j'étais fière de moi sur ce coup là ! C'est souvent lorsqu'on ne les cherche plus que les solutions viennent toutes seules. Je lança un regard vers l'humain, un petit sourire dessiné sur les lèvres.

- Je suis contente de m'être rappelée de votre nom...

Je remue doucement mes oreilles, juste pour montrer que j'étais fière puis mon regard bifurqua de nouveau vers la vitre. Je me demandais à quoi ressemblerait ma prochaine maison. Après tous c'est là que j'allais dorénavant vivre et j'espère que ça vallait le coup de se faire adopter. Je n'avais pas vraiment un esprit adapté pour la soumission, mais j'essayerais un minimum de me montrer agréable, c'était le moins que je puisse faire...


[J'ai fais court pour qu'on puisse faire la suite chez toi, ça te va ? x3]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A moi la libertée ! [Pv : Akemi]   

Revenir en haut Aller en bas
 
A moi la libertée ! [Pv : Akemi]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La vraie liberté ne consiste pas à faire ce qu'on veut...
» Education et Liberté
» Citations de personnes célèbres sur la Liberté.
» La liberté du Marchombre.
» Liberté chérie (Acrostiche)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Gokusha No Neko † :: † Hors Rpg † :: x.Archives-
Sauter vers: