Bienvenue sur Gokusha No Neko ! Venez incarner un Hybride ou un Maître dans un monde où règne esclavagisme et perversité. Ce forum est à tendance Hentaï/Yaoï/Yuri ! [Déconseillé aux moins de 16 ans]
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une rencontre inoubliable [PV Saya Itô]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Une rencontre inoubliable [PV Saya Itô]   Lun 12 Sep - 19:50

Une nouvelle journée se levait sur la ville de Togi… enfin, elle était levé depuis déjà de nombreuses heures. En effet, l’après midi était déjà bien avancée et le soleil commençait déjà à décliner. Partit de chez lui au petit matin suite à une urgence à son « travail » , et ayant prit garde à ne pas réveiller Sachika, son adorable neko, Scipion avait décider de faire le tour des échoppes pour lui faire un cadeau. Après tout, il était partie avant qu‘elle ne soit levé, et rentrerait probablement quand elle ira se coucher, alors un cadeau en rentrant ne serait pas de trop pou se faire pardonner. Mais son objectif dévia beaucoup, et il décida juste de errer pour s’amuser comme un petit fou en faisant toute sorte de magasin sans rien acheter de particulier… à part des bonbons, plein de bonbons bien sucré et très mauvais pour les dents. Ce ne fut qu’après plusieurs heures de balade après son déjeuner qu’il arriva au sein de la grande rue commerçante.

Cette rue était magnifique, bien aligné en direction du soleil couchant qui l’inondait de sa douce lumière aux couleurs des flammes se reflétant sur les grandes baies vitrées des échoppes, accentuant le côté enchanteur du lieu…. Aïe…. Scipion reçut quelque chose sur la tête. Baissant les yeux pour voir ce que c’était, il remarqua les gens en train de courir, et reçu un autre truc sur la tête. Bon sang de temps détraqué, de la grêle maintenant, manquait plus que ça. Le grand brun se mit à courir en direction de l’échoppe la plus proche, ne voulant pas finir en miette sous ce temps affreux, ce serait assez honteux de finir en charpie sous la grêle avec sa carrure non? Défonçant presque la porte vitré du magasin et se secouant pour retirer les grêlons prient au piège dans ses cheveux, il se retourna vers les gens à l’intérieur de la boutique. Ses joues rougissant sous la gêne d‘être entrer dans un magasin pour femme, il s‘inclina gracieusement devant son « assemblée », se grattant la nuque de son affreux tique de gêne.


« Veuillez m’excuser, je souhaitais juste me mettre à l’abri »

La propriétaire de la boutique, une vieille femme très svelte habillé à la mode et dont les cheveux ressemblait à un mélange de foin et de laine de fer (pour la texture) s’approcha de lui avec un grand sourire dans une démarche d‘une grande élégance, sa finesse mise en valeur pas sa robe rouge et ses chaussures à talon. Malgré son âge avancé, même « avant J-C » comme le disait souvent Scipion, elle respirait l’élégance et le bon goût.

«Pourquoi vous excusez vous monsieur Nyshade? C’est votre boutique après tout, entrez y quand vous voulez » 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre inoubliable [PV Saya Itô]   Mer 14 Sep - 13:09

    « Hé, ce ne serais pas… Tu sais, celle qui… »

    « Si ! Il parait qu’elle s’est fait jetée comme une malpropre par son manager… Elle n’a plus rien ! »


    « Oh la galère. »

    « Oui mais il faut avouer que rémunérer un hybride ce n’est pas très bien vu… »

    « … »

    Assise à la table d’un café, j’entendais parfaitement la discussion de ces personnes qui me dévisageaient comme si je ne les voyais pas. Je faisais genre de rien, je les laissais parler alors que j’aurais très bien pu réagir et dire qu’en réalité c’était moi qui étais partie, car c’était la vérité. Il ne m’avait pas mérité et j’étais partie sans demander mon reste, je ne voulais pas me faire trainer comme ces autres hybrides à qui on pouvait facilement passer un collier et attacher une laisse pour ne pas les perdre de vue. Non, je les laissais dire en terminant ma tasse de café, payant ensuite pour réenfiler ma veste, prendre mon sac et partir. C’était déjà la seconde fois que j’étais reconnue de cette façon, tout simplement parce que les journalistes n’ont demandés qu’une seule version des fait, et qu’ « il » ne s’est pas gêné pour donné une histoire totalement fausse. C’est en partit pour cela que ma haine pour les humains restaient tout de même enfouie au fond de moi.

    Un soupire. Maintenant que ces pimbêches étaient assez loin de moi, je respirais enfin, passant mon sac sur mon épaule en marchant vers la rue commerçante. J’avais fais plusieurs affiches pour dire que je cherchais un photographe assez douer pour me relancer moi-même dans le mannequinat. Ce ne devait pas être très difficile de faire des photos pour les revendre, surtout que rien que l’an dernier j’étais assez bien cotée. La pente ne serait donc peut-être pas si difficile à remonter contrairement à ce que disaient « les autres ». Un à un, j’entrais dans les magasins, qu’ils soient petit ou grand peu m’importait, tant qu’il pouvait accrocher mon affiche quelque part pour que tout le monde puisse la voir.

    Au bout d’environ un quart d’heure de distribution, il ne me restait plus qu’une affiche à donner. Le temps avait changé et il pleuvait maintenant à flot. J’avais passé ma capuche sur ma tête pour protéger mes cheveux et avait laissé l’affiche dans mon sac plutôt que dans mes mains pour éviter qu’elle ne prenne l’eau. J’entrais maintenant dans un magasin de lingerie féminine. Au moins ici, j’étais quasiment sur que la propriétaire ne refuserait pas de poster mon affiche, entre femme, ce serait mal vu… Je relevais la tête pour voir où se trouvait la porte et vit un homme, vu l’allure qu’il avait, entrer en trombe dans le magasin en question. Je m’arrêtais sur le coup, clignant légèrement des yeux avant de décidé à mon tour d’entrer comme si de rien n’était. Je frottais mes pieds sur le paillasson et retirais doucement ma capuche.

    « Veuillez m’excuser, je souhaitais juste me mettre à l’abri »

    C’était l’homme qui parlait. Je le regardais un moment avant de sortir mon affiche de mon sac et m’avancer vers la caisse du magasin, tandis que la femme qui était derrière celle-ci répondit à l’homme avec un large sourire.

    «Pourquoi vous excusez vous monsieur Nyshade? C’est votre boutique après tout, entrez y quand vous voulez »

    Je relevais la tête de sur mon affiche et regardais la femme, puis de nouveau l’homme. A qui devrais-je m’adresser moi maintenant ?... Bon, tant pis. Je posais doucement mais avec conviction mon affiche sur la caisse avant de m’adresser à la femme.

    « Bonjour… Je viens vous demander si vous pourriez accrocher cette affiche à votre vitrine ? Je suis mannequin et je cherche un photographe pour reprendre mon affaire sérieusement. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre inoubliable [PV Saya Itô]   Jeu 15 Sep - 9:43

Scipion agitait encore sa tête dans tous les sens pour tenter d’essorer ses cheveux et d’en retirer les derniers grains de grêle qui s’y étaient logés. Parfois, il regrettait ses cheveux longs, c’était une horreur à sécher quand ce foutu temps partait en vrille, quelle plaie. En plus, le jeune homme ne supportait pas que ses tifs soient humides, il avait tendance à friser quand cela arrivait à tel point que quand il allait se baigner avec ses sœurs dans l’océan, il ressortait avec une belle chevelure bouclée style « anglaise ». Fort heureusement, ce n'était pas le cas ici. Essorant férocement sa queue de cheval sur le pas de la porte de la boutique, pour en retirer la flotte sans trempé le sol du magasin il fixa la scène qui s’y déroulait avec grand intérêt.

Une jeune fille, assez jeune et très jolie, discutait avec Oldrifle, la gérante du magasin, à propos d’une affiche. Tiens donc, cette jeune fille serait mannequin? Le jeune homme n’était pas très branché « people » et magasines de mode aussi, quand bien même elle serait une chanteuse mondialement connue avec de multiples disque d’or, il n’avait presque aucune chance de le reconnaitre, et s’en moquait éperdument. Il haïssait ces gens qui tombaient amoureux d’une image véhiculée par un média quelconque sans chercher à connaitre la personne plus que cela, et il détestait encore plus les « stars » qui cultivaient leur image plus que tout, ne cherchant que la célébrité avant tout, voulant juste se faire mousser et flatter leurs égos sur-dimensionnés. Le pire dans cette histoire, c’est que Oldrifle avait été recrutée justement car elle cultivait elle-même cette haine profonde de la célébrité, la pauvre jeune fille avait vraiment choisie la mauvaise boutique, elle ne pouvait pas viser pire. Alors qu’il s’apprêtait à ouvrir la porte pour laisser la vieille femme éjecter la jeune sans aucun tact dans un fracas épouvantable, des cris et des insultes, les oreilles de Scipion captèrent une discutions bien audible entre deux clientes de la boutique .


«C’est elle, l’hybride rebelle qui s’est faite jeté de son travail de mannequin»

« Mon mari est chasseur d’hybride, je vais l’appelé et il va la remettre à sa place, une hybride est un vulgaire objet; elle ne devrait pas avoir le droit de travailler comme une humaine. Et je suis sur qu’elle vaudra beaucoup d’argent. »

«  Tu as raison, elle est belle après tout, l’animalerie nous donnera surement un bon prix pour elle. »

C’était donc cela, elles voulaient la vendre comme un meuble? Appeler et l’amener là bas dans ce lieu immonde comme une vulgaire objet? Comme une animale perdu? Scipion serra le poing, la colère le gagnant peu à peu, lui vivant, JAMAIS!!!! Il commençait déjà à apprécier cette jeune fille sans même la connaitre, elle s’était « battu » et avait gagné sa liberté. Cela devait être dur pour elle, et l’histoire était surement incomplète, elle méritait surement cent fois plus d'être célèbre que ses chanteuses humaines stupides et capricieuse que les gens adoraient tant. L’autre vieux fusil… pardon la gérante du magasin, était en train, comme l’avait prévu le jeune homme, de dégager la pauvre jeune fille. Elle n‘avait visiblement pas écouté la discutions entre les deux clientes et si les choses continuaient ainsi, cela risquait de très mal tourné. Ici à Gokusha, kidnapper une hybride « libre » en pleine rue n‘effrayait personnes, et nul ne bougerait le petit doigt pour elle, si ce n'est pour l'acheter et avoir cette beauté à domicile avec une laisse en train de l'appelé "maitre".

« Écoutez mademoiselle, ici c’est un magasin haut de gamme, pas un vulgaire bar où vous pouvez venir poser vos affiche pou vous faire mousser et récupérer votre petite célébrité déchu. Si vous avez aussi peu d’égo envers vous-même, trouvez vous un mec.Elle montra ensuite un logo représenté sur certains vêtements et la porte de la boutique, un loup au yeux bandés, pas très mode mais ceci avait un sens.Ceci est le symbole de la famille Nyshade, celle qui possède ce magasin et d’autre en ville. Je vous conseil de bien le mémoriser, car une ex-star en manque de projecteur telle que vous n’y sera jamais la bienvenue. »

C'est vrai que sa sœur aurait put changé le blason familiale pour sa gamme de vêtement quand même. Une chose est sur, si Scipion n’avait pas reconnu la jeune fille, Oldrifle savait très bien qui elle était, et répondait sa haine des stars à celle-ci. En même temps la vieille dame avait été gentille et ne l’avait ni frappé ni insulté. Lâchant un profond soupir, Scipion ne revenait même pas de ce qu’il allait faire. Si sa mère le voyait elle lui arracherait surement la peau des fesses pour s’en faire un bonnet mais tans pis, il devait aider cette jeune fille courageuse. A ses yeux, elle forçait le respect. Il commença par s’approcher de celle-ci sans bruit, d’un pas digne d’un neko et, se penchant pour se mettre à la taille de la jeune hybride, passa un bras amical par-dessus les épaules de cette dernière en affichant un grand sourire. Il tendit ensuite le bras pour attraper l’affiche et la regarder. Il ouvrit de grands yeux ébahis à la vue des ailes de la mannequin sur cette image. Il ne pouvait pas les voir dans sa tenue, mais elles étaient magnifiques, d’un blanc immaculé. Un idée germa dans sa tête, mais cela n’alla pas plaire à sa sœur à qui appartenait la marque de vêtements familial, la famille Nyshade faisant dans de nombreux domaine. Il allait prendre une décision sans la consulter, mais tant pis pour elle. Le jeune homme arbora un grand sourire à Oldrifle tout remettant l‘affiche sur l comptoir d‘où la dame l‘avait pousser.

«Bien sur que l’on peut mettre l’affiche, et au centre de la vitrine même. » 

Assomée, Oldrifle avait de grands yeux rond et une tête très bizarre. Elle avait entendu parler du caractère du jeune homme, mais ne pensait pas qu’il pourrait enfreindre les préceptes de sa famille. Tentant de parler, elle bafouilla.

«Mémémémémémémémémé..!!!!! »

«Non, ’mémé’ c’est toi, moi c’est Scipion, pas dur à prononcer pourtant.Puis il se tourna vers la jeune fille.«Voilà, tout est arrangé mademoiselle, toutes mes excuses pour le comportement de la gérante. Puis je faire quelque chose pour me faire pardonner de cet accueil plus que grossier? »  

Dehors, le soleil brillait de nouveau, et un magnifique arc en ciel s’affichait dans le soleil couchant.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre inoubliable [PV Saya Itô]   Jeu 15 Sep - 12:16

C’était peut-être faux, mais en me postant devant la femme derrière sa caisse, j’avais l’impression que la tension qui régnait ici avait rapidement pris de l’ampleur. Mais bon, ce n’était pas comme si c’était la première fois que je me faisais jeté d’un magasin par un humain, alors autant filer droit sans montrer de peur quelconque à la femme que j’avais en face de moi. J’avais donc posé mon affiche pour qu’elle puisse la voir et la regarder, la regardant moi-même pour voir tout simplement sa réaction qui ne présageait rien de très positif. J’attendais. J’attendais tout simplement qu’elle daigne me dire ce qu’elle pensait de moi, car c’était réellement visible, elle me haïssait déjà de l’intérieure. Ça ne m’étonnait pas, après tout, les humains sont connus pour créer des préjugés aussi vite qu’ils respirent, et j’en ai l’habitude alors… Je lâchais un petit soupire lorsque je la vis commencer à déblatérer plein de choses en rapport avec son magasin, mais en aucun cas avec le fait que je veuille simplement mettre un bout d’adhésif à mon affiche pour la coller dans un coin.

« Écoutez mademoiselle, ici c’est un magasin haut de gamme, pas un vulgaire bar où vous pouvez venir poser vos affiche pour vous faire mousser et récupérer votre petite célébrité déchu. Si vous avez aussi peu d’égo envers vous-même, trouvez-vous un mec. »

Elle montra ensuite un logo représenté sur certains vêtements et la porte de la boutique, un loup aux yeux bandés, pas très mode mais ceci avait un sens.

« Ceci est le symbole de la famille Nyshade, celle qui possède ce magasin et d’autre en ville. Je vous conseil de bien le mémoriser, car une ex-star en manque de projecteur telle que vous n’y sera jamais la bienvenue. »


Je la regardais sans rien répondre, simplement avec une certaine haine dans mon regard à mon tour. Mes yeux, d’habitude fauve se sont assombrit en quelques secondes simplement à cause de cette vieille femme qui se sent plus haut que son grade actuel. A ce que j’en sache, caissière n’était pas aussi bien rémunéré que mannequin, alors dans quel droit se permettait-elle de me critiquer de cette façon ? Simplement parce que j’ai des ailes dans le dos ? Mais alors elle n’a pas fini d’entendre parler de moi, parce qu’avec la honte qu’elle vient de m’affliger devant les quelques clientes du magasin, sans compter l’homme, elle pouvait être certaine que je l’avais dans ma ligne de mire et que je ne la lâcherais pas d’aussi tôt.

Je n’avais plus rien à faire ici. Je m’apprêtais donc à reprendre mon affiche avant que cette vielle folle n’ai décidé de me l’arraché, mais lorsque j’avançai la main je sentis quelque chose se poser doucement sur mon épaule, et en tournant la tête, je vis le visage de l’homme qui était entré en trombe dans la boutique quelques secondes avant moi. Il avait saisit mon affiche avant que je ne la reprenne et l’avait regardé quelques secondes avant de la reposé au même endroit. Il arborait un grand sourire à l’encontre de la vieille dame, alors qu’il venait de me faire sursauter avec son geste à peine déplacé envers une parfaite inconnue.

«Bien sur que l’on peut mettre l’affiche, et au centre de la vitrine même. »

Je le regardais maintenant en écarquillant les yeux. S’il prenait une telle décision, c’était donc que je m’étais trompée de personne en venant présenter mon affiche, et que j’aurais mieux fait de venir lui parler à lui plutôt qu’à cette… Bref. J’esquissais maintenant un fin sourire en reportant mon regard sur la femme, qui faisait maintenant une mine déconfite. Elle bafouilla n’importe quoi sur le coup, ce qui valut me faire retenir un petit rire moqueur en tournant la tête, l’air de rien.

«Non, ’mémé’ c’est toi, moi c’est Scipion, pas dur à prononcer pourtant. »

Puis il se tourna vers moi, toujours le même sourire aux lèvres.

«Voilà, tout est arrangé mademoiselle, toutes mes excuses pour le comportement de la gérante. Puis je faire quelque chose pour me faire pardonner de cet accueil plus que grossier? »

Je repris rapidement mon sérieux en le regardant à mon tour, souriant maintenant agréablement à cette personne qui était pourtant un humain. A croire qu’ils n’étaient pas tous pareil finalement, c’était vraiment étonnant. Je regardais autour de moi en réfléchissant à comment me faire faire réparation ici mais rien ne venait, je me contentai d’une simple réponse

« Enchantée monsieur "Scipion". Eh bien... En réalité, je n’ai rien à demandé à par qu’on veuille bien accrocher ce bout de papier pour m’aider. Après si vous savez comment vous faire pardonner pour le comportement de votre… amie, je crois, dites le moi et nous verrons bien. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre inoubliable [PV Saya Itô]   Jeu 15 Sep - 17:34

Scipion commençait à apprécier de plus en plus la jeune demoiselle. Extrêmement polie en plus d’être jolie, tout pour lui plaire. Et pour déplaire à Oldrifle. Ne quittant toujours pas l’épaule de la miss, ni son sourire niais, il fixa du coin de l’œil la vieille dame coller l’affiche au beau milieu de la vitrine, après avoir retiré celle d’une très belle mannequin très bien cotée. Le jeune pouffa dans son coin. Apparemment elle avait compris ce qu’allait faire Scipion avec l’affiche, et il cela l‘amusait bien. Au moins, elle lui évitait cette peine. Il se dégagea enfin de la jolie mannequin et commença a arpenter la salle en réfléchissant pour savoir que faire… Non, en fait il le savait pertinemment, il avait une idée derrière la tête et probablement tout le staff de la boutique savait laquelle, il voulait juste faire peur à la jeune fille n lui faisant croire qu‘il ne trouvait pas. Il marchait donc en long, en large et en travers, mimant une réflexion profonde, faisant d’immense mouvements de ses non moins immenses bras, s’arrêtant à intervalle régulier en regardant la jeune hybride, et lâcher un « non, pas assez » avec un air dégouté, comme si la fausse idée était insuffisante.

Après plusieurs tours de la boutique, sous les regards effarés des clients, riant intérieurement de la pression que devait avoir l’hybride à imaginer ce qui lui passait par la tête, chose que préféraient étrangement éviter de faire la plupart des femmes que croisait le jeune homme. Ironiquement, les deux femmes voulant capturer et vendre le mannequin avaient une idée de ce à quoi il pouvait penser, mais surement pas la bonne à en juger par leurs rires pas très dissimulés et le « pervers »  que l‘une d‘ele marmonna. L’une d’elle envoya un message depuis son téléphone et toutes deux ressortirent mais restèrent tout près de la porte. Scipion se doutait du contenu du message et cela était mauvais signe, très mauvais même, si les chose continuaient dans ce sens il allait devoir appeler sa mère et sa branche de la famille Nyshade. Cette idée lui fit froid dans le dos… Outre le fait qu’appeler sa mère à 21 ans était assez honteux, il n’avait pas envie de voir celle-ci entrer en action, vraiment pas. Surtout depuis qu’il lui avait dit qu’il avait adopté une hybride, chose dont sa mère ne voulait pas entendre parler.

Lâchant un « ouais c’est une idée ça » après avoir parcouru plusieurs kilomètre au sein du magasin, il commença à tourner lentement autour de la jeune fille avec un sourire un coin. Il ne pouvait pas s’en empêcher et souhaitait faire encore monter la pression chez elle, voir si elle craquerait et à quelle vitesse. Il fit d’abord un tour complet d’elle, puis la regarda en mettant ses mains comme un cadre, après il tourna encore un peu plus, décortiquant la jeune fille sous toute les coutures en pouffant. Un sourire radieux toujours pendu à ses lèvres, il prit d’un coup les mains de celle-ci, plantant ses yeux hazels dans ceux de la blonde et lâcha le plus simplement du monde, comme il demanderait le sel à table à une de ses sœurs.


«Et si tu devenais l’égérie de la marque de vêtement qu’a créée ma sœur? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre inoubliable [PV Saya Itô]   Sam 17 Sep - 17:51

Son bras toujours passé autour de mon cou et posé délicatement sur mon épaule, l’homme gardait son même sourire en regardant la vieille dame partir accrocher mon affiche à la place de l’autre. Je ne connaissais pas la fille présente sur l’autre papier, mais ce qui était certain c’était que j’avais maintenant pris sa place, et certainement pour un bon moment vu la bonne entente que j’avais avec le dénommé « Scipion ». Je l’entendis pouffer de rire, certainement à cause de la tête que tirait la vieille femme, et je devais lever les yeux au plafond pour me retenir de rire moi aussi. Il est vrai que c’était tentant de se moquer d’une telle situation sur le moment, mais je n’étais pas rancunière, non, pas à ce point là en tout cas.

Enfin, ce n’est pas le plus important. Maintenant, j’avais terminé de distribuer toutes mes affiches et j’avais maintenant un minimum de chance pour trouver un photographe et pouvoir refaire ce que je v aux vraiment. Le jeune homme se décolla alors de moi et j’en profitais pour remettre correctement ma veste en le regardant commencer ses tours de magasin sans me douter que ça pouvait durer pendant plusieurs minutes. Je le voyais tourner, et se retourner, en me regardant de temps en temps pour me fixer quelques secondes avant de secouer tantôt les bras tantôt la tête pour montrer qu’il s’énervait. Je le regardais faire sans bouger de ma place, me demandant s’il était finalement vraiment nécessaire de demander quelque chose en contrepartie du mauvais accueil que j’avais reçu en arrivant. Je croisais doucement les bras avant d’avouer timidement :

« Vous savez, ce n’est peut-être pas nécessaire de trouver quelque chose … »


Je commençais en réalité à culpabiliser. Je le voyais marcher dans tout les sens, toujours et encore et des femmes dans l’arrière boutique semblaient savoir ce qu’il allait me demander. Seulement leur discrétion leur échappa et j’entendis parfaitement le « pervers » qui passa de la bouche à l’autre de l’autre. J’écarquillais les yeux discrètement avant de baisser la tête pour regarder le sol sans chercher à rappeler ma présence. Mes joues étaient devenue légèrement rouge mais j’avais repris rapidement mes esprits et avais réussis à faire abstraction de ce qu’elles avaient dit. L’atmosphère était lourde à supporter pour moi et je lâchais un petit soupire discret tandis que deux des clientes du magasin sortirent, créant un courant d’air qui me soulagea grandement malgré le fait qu’il fasse vraiment froid dehors et chaud à l’intérieur, ce qui valut me faire frissonner. Après peut-être que le frisson n’était pas du au changement de température mais plutôt à cause de mon angoisse qui montait doucement mais je préférais vraiment croire que c’était à cause de la première solution, ça m’apaisais un minimum.

Voilà que maintenant il marmonne qu’il a une idée entre ses lèvres et je relevais la tête pour le regarder. Je le voyais maintenant me tourner autour. J’avais l’impression d’être la proie qu’un vautour se serait fixé pour son prochain repas. Je le suivais du regard, je ne le lâchais pas. En réalité j’étais à la fois angoissée et énervée par le fait qu’il ne me dise pas directement ce qu’il pense histoire que l’on soit tranquille et que je puisse rentrer chez moi tranquillement. Un sourire radieux toujours pendu à ses lèvres, il prit d’un coup mes mains avant d’enfin se décider à me dire ce qu’il avait en tête.

«Et si tu devenais l’égérie de la marque de vêtement qu’a créée ma sœur? »

Je m’étouffais légèrement sur le coup et le regardais en écarquillant les yeux. Je le fixais un moment avant de regarder la vieille dame derrière son comptoir qui semblait ne pas être étonnée de l’initiative du jeune garçon. Je reportais alors mon attention sur lui et esquissais un petit sourire en penchant doucement la tête sur le côté.

« Eh bien… Si ça ne vous dérange pas, ça ne peut que m’aider moi. Je ne peux refuser une telle offre ! J’accepte avec joie ! Mais… Je n’ai pas de photographe. »

Je fis une moue un peu gênée avant de regarder autour de moi. Mon regard se posa alors sur la vitrine où je vis stationné le fourgon de la fourrière. Mon cœur fit un bond phénoménal et mon sang ne fis qu’un tour, me faisant trembler les mains qui étaient pourtant tenue par celles de Scipion. Je sentis une boule se former dans mon ventre et je regardais furtivement le jeune homme avant de remettre mon sac, lâcher ses mains et me diriger vers la sortie, ne pensant pas qu’il allait m’arrêter. Habituellement je n’avais pas peur de la fourrière, mais là j’avais le pressentiment qu’il allait se passer quelque chose, car c’était peu de temps après la sortie des deux femmes qui avaient vu mon affiche et qui m’avaient certainement reconnue à leur tour, que le fourgon était arrivé, et rapidement en plus.

« Je… Je dois m’en aller… »

[Tu peux facilement la retenir, je voulais juste montrer un peu plus d'investissement dans le rp, j'avais l'impression de ne rien faire ^^"]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre inoubliable [PV Saya Itô]   Jeu 22 Sep - 16:38

Suite à sa phrase Scipion n’avait quitté ni les mains, ni les yeux de la jeune fille, et encore moins son sourire niais. Elle lui plaisait et entendait bien le lui prouver et l’aider autant que possible. Elle eu un petit sourire que lui rendit tendrement le jeune homme, se calmant un peu de ses manières « fofolles » de tout à l’heure. Il accueillit les paroles de la mannequin en balayant juste l’air de sa main, clamant que ce n’était pas un problème. Après tout, un mafieux de son rang avait de tout dans ses contacts, un photographe ce serait facile à trouver pour lui, et il avait déjà sa petite idée sur la personne en plus. Son regard ne quitta pas la jeune fille un instant, mais celle ci parla de partir.

Son regard se porta sur l’extérieur de la boutique. Mince, le fourgon de la fourrière était là. Ils ont fait vite ces [censuré] pour venir ici. Si la jeune fille sortait, elle serait capturé et réduit en esclavage comme une « vulgaire » hybride domestique vendu en animalerie, où elle ira surement d’ailleurs. Cette ville n’était pas faite pour les hybrides, mais pour les humains en voulant avant tout, et jamais elle ne reverrais sa liberté, peut être même serait elle abusé et battu….. Intolérable. Scipion ne pouvait tolérer cela, surtout envers la nouvelle égérie de sa petite sœur….. Mais non elle est pas totalement bidon cette excuse. Juste un peu.

Après une profonde inspiration, il emboita le pas à la jeune fille et l’attrapa par la taille pour la faire marcher à ses côtés. Avec une jeune humain riche de 2 mètres à côté d’elle, la demoiselle ne risquerait rien. Ne lui laissant pas le temps de dire quoi que ce soit, il sortie vite de la boutique et tourna immédiatement dans la direction opposé au fourgon de la fourrière, poussant presque la mannequin . Une fois hors de porté il se pencha à son oreille pour chuchoter.


«La fourrière était là pour toi. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre inoubliable [PV Saya Itô]   Dim 25 Sep - 19:21

Je n’avais pas souvent peur des humains de la fourrière, mais quand ils possèdent des armes pour pouvoir m’attraper sans difficultés, je fais de mon mieux pour les éviter. Là, alors que je voyais le fourgon se garer juste devant la boutique, je sentais mon rythme cardiaque s’accélérer et je savais bien que je ne pouvais pas rester ici. Je ne savais pas s’ils venaient spécialement pour moi, mais si c’était le cas je n’avais pas intérêt à rester ici, c’est donc pour ça que je coupais la joie du jeune homme qui venait de me proposer un poste à l’effigie de son magasin familiale en avouant qu’il fallait que je parte. Je voyais bien que ça ravissais la vieille femme que je parte, dans le fond, mais je n’avais pas le temps de me venger. J’avais remis correctement ma veste que j’avais aussi fermée. Il ne pleuvait plus mais ça pouvait toujours reprendre, et si je devais me mettre à courir, ne pas être gênée par la veste serait mieux. J’avais aussi remis mon sac correctement sur mon épaule et m’apprêtais maintenant à sortir de la boutique sans même prendre le temps de laisser mes coordonnées à Scipion.

Seulement, à peine sortie de la boutique, je sentais les regards se poser sur moi. Les employés de la fourrière me regardaient avec un sourire sadique sur leur visage et serrait un peu plus fort la perche qu’ils avaient dans les mains, histoire de mieux attraper leur proie certainement. J’avais bien compris que la proie c’était moi, et qu’ils n’allaient pas tarder à me courir après, si ce n’était pas déjà fais d’ailleurs. J’eus un mouvement de sursaut lorsque je sentis une main passer autour de ma taille. Le geste était doux mais comme j’étais tellement sous tension, j’avais réellement cru que je m’étais déjà fait attraper. J’avais rapidement relevé la tête, pour voir qu’il s’agissait en réalité du jeune garçon de la boutique, Scipion, qui semblait savoir ce qui se tramait depuis le début et qui cherchait maintenant à me protéger en me faisant faire bonne figure. C’était sur que marché aux côtés d’un homme qui fait bien plus grand que moi, et qui plus ai inspire une grand sécurité pour moi, mais peut-être une certaine peur pour les personnes qui lui tiendrait tête, c’était très bon pour me sortir de mon embarrât. Nous marchions dans la direction opposée à celle où se trouvait le fourgon. Je sentais que Scipion exerçait une certaine pression sur mon dos pour me faire avancer plus vite, ce que je fis sans rien dire. Je le sentis ensuite se pencher à mon oreille.

« La fourrière était là pour toi. »

… Je levais les yeux pour croiser son regard. Je n’étais pas tellement rassurée, mais bon… Maintenant je ne pouvais pas dire de faire demi-tour et le fuir.

« Je l’avais deviné… »

Je tournais dans une des ruelles adjacente et m’arrêta contre le mur en lâchant un long soupire, mes mains rejointes sur ma poitrine, sous laquelle battait fortement mon cœur. Il ne semblait pas vouloir se calmer, c’était bien la première fois que j’avais ressenti une telle peur.

« Merci beaucoup… Je suppose que nous sommes réellement quitte maintenant… »


Je le regardais, attendant une réponse, positive ou négative peu m’importais, je voulais juste ne plus avoir de problème pour aujourd’hui, prendre un café tranquillement dans mon café habituel et rentrer ensuite chez moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre inoubliable [PV Saya Itô]   Lun 3 Oct - 15:51

Le regard de Scipion ne cessait de balayer les environs à la recherche des homme de la fourrière. Les avaient ils suivit? Leurs avaient ils emboité le pas? Le jeune homme espérait que non. Mais on n’est jamais assez prudent après tout. Qui sait quand ils pourraient revenir. Ces chasseurs seraient largement en mesure de les suivre et de capturer la jeune fille dés que Scipion aurait le dos tourné. Il décida de rester avec elle un peu plus longtemps, espérant qu’en se montrant à côté d’elle, doux et chaleureux, leur poursuivant arrêteraient de traquer l’hybride. Qu’ils croient que Scipion et elle soit amant ou maître et hybride n’était pas son soucis. Il était hors de question qu’ils l’attrapent, point barre. Cette jeune fille était trop courageuse pour être vendu et réduite à l'état de vulgaire animal domestique, de "jouet pour grand" ou de défouloir à sadique. Et puis elle allait devenir l'égérie de la marque Nyshade question vêtement. Il allait pas la lâcher ainsi, hors de question.

Sans même répondre à l’hybride, un bruit ayant attiré l’oreille de Scipion, il reprit la jeune fille par la taille et recommença à la promener. Ce bruit pouvait être les gens de la fourrière, il ne fallait pas qu’ils restent ainsi immobile et « froid » l’un envers l’autre, ça pourrait égayer les soupçons. Un bref regard en arrière indiqua au jeune homme qu’en effet, un chasseur les avait suivit jusqu’ici. Acharné dis donc, Scipion pesta contre ça, cela risquait d’être dur de s’en débarrasser sans utiliser les poings, mais l’animalerie était une institution étrangement puissante ici, et frapper un chasseur d’hybride lui attirerait bien des ennuis. Décidément ce n'était pas sa journée de ce point de vue là, il allait les suives des heures surement ce gros boulet. De plus,il serait très probablement relayé par ses camarades pour ne pas les laissé tranquilles. Il se pencha de nouveau à l’oreille de la mannequin.


«Il y a un café pas loin, cela te dirais que l’on aille boire un coup ensemble le temps que les autres gros lourd nous lâche? Je t’invite bien sur. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre inoubliable [PV Saya Itô]   Sam 15 Oct - 20:37

Jamais je n’aurais cru que distribuer des tractes m’aurait attiré autant d’ennuis. Si j’avais su, jamais je ne serais sortie de chez moi aujourd’hui, au risque de ne pas avoir pu croiser ce Scipion, qui m’avait gentiment proposé un travail. Nous n’avions pas parlé dans les détails de ce travail, et je ne savais donc pas s’il s’agissait d’un travail à court ou long terme, mais tant que ça pouvait m’aider à payer mon loyer sur quelques mois, ce n’était pas de refus, donc ce n’était pas un vulgaire chasseur d’hybride qui allait me retirer ma liberté aujourd’hui, certainement pas aujourd’hui.

Mon cœur battait tellement fort contre ma poitrine que je n’entendais rien d’autre que lui, et à cause de ça, lorsqu’il me reprit par la taille pour recommencer à marcher dans la ruelle où j’avais tourné, je ne compris pas tout de suite pourquoi il faisait ça. Pour moi, il n’y avait plus rien à craindre, et de toute manière j’étais bien trop fatiguée pour courir s’il avait fallut que je le fasse. Je levais rapidement les yeux vers lui pour chercher des explications, mais le voyant regarder en arrière je compris qu’il y avait encore des problèmes et que je n’étais toujours pas sortie de l’auberge. Néanmoins, la main qu’il avait posée sur ma hanche dans le but de me garder près de lui, certainement pour étouffer les soupçons que pourrait avoir toute personne nous voyant ensemble, ne me plaisait pas tellement… J’avais l’impression de lui appartenir, de ne pas être libre de mes mouvements… Mais ce n’était pas le moment de faire la difficile. S’il était prêt à m’aider encore une fois je n’avais pas tellement intérêt à refuser son aide. Je lâchais donc seulement un fin soupire avant de me rapprocher un peu de lui à mon tour, simplement pour y mettre un peu du miens.

Seulement, lorsque je le sentis se pencher vers mon oreille pour me parler, j’eus un léger sursaut de surprise, me faisant marquer une nouvelle fois un mauvais point. Il fallait vraiment que je me calme et que je joue le jeu, autrement le chasseur auraient plein de bonnes raisons pour me retirer de la protection de Scipion pour m’emmener à une animalerie, et ce sans même demander son avis au jeune homme.

«Il y a un café pas loin, cela te dirais que l’on aille boire un coup ensemble le temps que les autres gros lourd nous lâche? Je t’invite bien sur. »

J’inspirais profondément puis expirais doucement avant d’esquisser un fin sourire en regardant le garçon dans les yeux. J’étais vraiment touchée qu’il fasse autant pour m’aider à passer inaperçu auprès des chasseurs. Je hochais doucement la tête avant de la poser délicatement contre son bras, encore une fois en jouant bien le jeu. Je posais ma main sur sienne, celle qui tenait ma hanche assez fermement je dois l’avouer.

« Je ne suis pas contre. Si vous me le permettez je connais un café assez bien et pas trop mal fréquenté pas très loin d’ici… »

Je continuais de marcher à la même allure que lui, jusqu’à ce que l’on arrive à la fin de la ruelle, qui donnait sur une autre rue assez bondée de monde. Peut-être une bonne opportunité pour semer le chasseur. En prime, le café n'était pas loin d'ici et la terrasse était en hauteur, nous pourrions donc passer facilement inaperçu une fois là bas. Je commençais à me sentir mieux, finalement, la matinée n'est peut-être pas si fichue que cela.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre inoubliable [PV Saya Itô]   Jeu 20 Oct - 15:09

Scipion desserra un peu son étreinte autour de la taille de la jeune fille. Il sentait que cela la dérangeait un peu. Si elle devenait trop gêné cela pourrait se voir et il serait démasqués, et Scipion forcé à se battre, et devant la futur mannequin de sa famille, cela ne serait pas l’idéal. Le grand Scipion Nyshade, l’un des chef d’une des plus puissante famille au monde qui emplafonne des chasseurs d’hybride devant l’égérie de la marque. Bonjours la une des journaux.

La jeune fille venait d’inspirer et de soupirer. Scipion commença à s’inquiéter, était-ce bon ou mauvais signe? Il jeta un rapide coup d’œil derrière lui, les chasseurs étaient encore là. Quels lourds ces mecs là franchement, jamais ils abandonnaient? Il faut dire aussi que la petite hybride était vraiment magnifique, et de ce fait pourrait surement être vendu à un prix très élevé. Toutefois ce fut à son tour d’être gêné quand la jeune fille se blottit un peu plus contre lui, posant sa tête sur le bras du jeune homme. Il n’avait pas pensé qu’elle jouerait autant le jeu, l’impulsivité du jeune homme dérangeait souvent plus qu’autre chose…. Et puis si elle jouait trop bien, Scipion pourrai s’y laisser prendre lui aussi et commencer à se faire des idées.

Il sourit quand elle annonça son idée, acquiesçant d’un hochement de tête en signe d’approbation. Il se moquait bien de l’endroit, tant que leur jeu pourrait continuer le temps que les chasseurs se lassent. Mais quelque part, Scipion espérait qu’ils ne les lâchent pas d’une semelle pour encore longtemps. Le jeune homme avait envie de passer du temps avec elle, sa compagnie lui plaisait et elle était jolie. Il se pencha et lui fit un bisous sur le sommet de la tête, seul endroit qu’il pouvait atteindre en train de marcher sans se rompre une ou deux vertèbres.


«Vas y, conduit nous à ton café que tu aime tant mon ange »

Il avait prononcé le dernier mot bien fort pou que les chasseurs, toujours derrière eux, l’entende bien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre inoubliable [PV Saya Itô]   Dim 23 Oct - 12:06

J’avais peur. C’était bien la première fois que je sentais mon cœur battre avec autant de force dans ma poitrine. J’avais peur parce que ce n’était pas dans mes habitudes de suivre un humain de cette façon, et que je le faisais quand même pour semer d’autre humains qui eux semblaient bien me vouloir du mal. C’était même sur, mais d’un autre côté, qui m’affirmait que celui contre qui j’étais blottie ne m’en voudrait pas, lui aussi, par la suite. Je n’étais sure de rien et c’était donc pour ça que j’avais peur. La confiance entre les humains, qu’ils soient mâles ou femelles et moi, est une chose de presque inexistante, du moins jusqu’à aujourd’hui puisque je m’étonnais moi-même en suivant celui-ci.

Mais bon. Il était un peu tard maintenant pour dire de faire demi-tour, surtout que ceci était impossible puisque nous étions suivis pas je ne sais combien de chasseurs d’hybrides, tous là pour me capturer moi, et certainement me revendre à un bon prix dans une animalerie plus ou moins bien cotée de la ville. J’avais donc décidé de jouer le jeu avec cet humain. Passer pour quelqu’un de proche ferait sans doute passer l’envie aux chasseurs de m’attraper. Posant alors ma tête contre le bras de Scipion, je passais maintenant pour une sorte d’amante. Je n’avais jamais fais ce genre d’expérience, et je devais avouer que le faire pour la première fois avec un homme comme Scipion ne me dégoûtais pas du tout. Je ne voudrais pas être comme ce genre de filles qui sautent hystériquement sur le premier bel homme venu, et ce n’était pas mon genre, mais là j’aimais assez la situation dans laquelle j’étais mise. Même si ce plan devrait chuter a un moment, lorsque les chasseurs seront partis ou bien lorsqu’ils m’auront lâchement attrapés, j’aurais la satisfaction d’avoir approché de très près quelqu’un qui me plaisait. Secrètement et intérieurement, certes, mais il me plaisait tout de même.

Heureusement pour moi, Scipion n’était pas récalcitrant à l’idée que je me tienne près de lui de cette façon, comme j’avais pu l’être quand il avait passé sa main autour de ma taille. Étrangement, je me fiais assez vite au jeu. J’espérais vraiment qu’il continu pendant un bon moment. Il y avait foule dans la rue mais nous ne passions pas inaperçu pour autant puisque je sentais encore facilement la présence des hommes autour de nous. Je ne savais pas comment je faisais ça, le fait de savoir si j’étais surveillée pour non, et le fait de me sentir visée, c’était peut être un de ces dons que possède les hybrides contrairement aux humains, je ne pouvais pas dire, je n’avais jamais appris ce genre de choses de moi-même. La liberté et la tranquillité me suffisaient avant que je ne me fasse renvoyer. Avant de me perdre dans ces longues pensées philosophiques… ou non, j’avais proposé à Scipion d’aller dans le café que je connaissais bien, et qui serait pratique pour semer les chasseurs puisque la terrasse de ce dernier se trouvait en hauteur. Je sortis de mes pensées quand je sentis les lèvres de Scipion se poser sur mon front dans le but d'y déposer un baiser auquel je ne m'y attendais pas. Sur le coup, je levais les yeux vers lui, sentant mon cœur frissonner de tout son long avant de sentir ensuite mes joues me brûler légèrement. J'espèrais juste ne pas rougir pour ne pas montrer ma faiblesse face aux actes tendres de mon nouveau patron.

«Vas y, conduit nous à ton café que tu aime tant mon ange »

Maintenant, je ne savais pas si je devais prendre ce mot comme adjectif du fait que je sois une hybride oiseau ou bien si c’était encore un jeu qui nous permettait de passer inaperçu. Je souris cependant avant de subitement me mettre à courir, zigzagant entre les individus présents dans la rue. Avec un peu de bon sens et sans que j'ai besoin de lui dire, le jeune homme me suivrait certainement jusque là où je voulais aller. Le café n’était pas loin, mais le fait de nous y rendre rapidement permettrait sans doute de faire douter les chasseurs sur la direction que nous avions prise. Je regardais rapidement Scipion pour voir sa réaction au bout de quelques minutes, avant d’arriver devant le café et entrer brusquement, fermant la porte quand il fut entré après moi.

Bon d’accord, maintenant c’était les regards des gens présent dans le café qui étaient rivés sur nous, mais au moins ici nous étions a peu près certains qu’il n’y avait pas de chasseurs. Et s’il y en avait, ils n’étaient certainement pas au courant que j’étais recherchée. Tout allait donc aller mieux maintenant. Gardant ma main dans celle de Scipion, je me retournais vers lui, souriant légèrement de coin.

« Intérieur ou terrasse ? »

J’espérais simplement que ce n’était pas parce que les chasseurs n’étaient plus présent qu’il faudrait qu’on arrête notre petit jeu. Je ne saurais pas expliquer pourquoi, mais ça me plaisait de jouer les jeunes filles accompagnée, par un humain en plus, pour une fois.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre inoubliable [PV Saya Itô]   Dim 30 Oct - 9:43

Scipion s’était lié d’affection à cette petite hybride courageuse et avait décidé de l’aider contre les chasseurs venu la capturer, la serrant tendrement et chaleureusement contre lui. Pestant contre les clientes qui l’avaient « vendu » pour son joli minois…. Ou bien parce qu’elle était une rebelle émancipée. Mais cela plaisait bien au jeune homme, elle était belle, courageuse et gentille. Mais trop bonne comédienne pour lui et il avait peur de s’y croire… Même si le rougissement des joue de la jeune fille l’avait alerté sur l’inhabitude qu’elle avait de recevoir des gestes tendres d’un homme, ou bien d’un humain tout cours. Lui, se contenta de la serrer encore un peu plus contre son corps pour la rassurer.

Ils avaient maintenant prit la route du bar en question, toujours dans cette étreinte chaleureuse les faisant passer pour un couple un peu atypique composé d’une hybride aux ailes blanches et d’un géant vêtu de noir. C’est sur, ils ne devaient pas passer inaperçu avec leurs physiques respectifs et cela se ressentait au nombre de personnes qui se retournait sur eux durant leurs promenade. Cela commençait à devenir un peu gênant tous ses regards, mais ceux des hommes les suivant depuis l’animalerie énervait le jeune homme beaucoup plus, et il commençait à croire que tout allait devoir encore une fois finir en bagarre avec le jeune homme dans le rôle du « bourre pif », mais ceci risquait de ne pas aider le jeune homme auprès de la belle ailée.

Celle-ci se mit d’ailleurs à courir soudainement, zigzagant entre les passants de manière très agile. Sans plus chercher la raison de la course, Scipion emboita la course de la mannequin, essayant de zigzaguer comme elle entre les passants, en riant comme un de ses chewing gum amoureux qu’il trouvait aussi stupide. Mais cela ne luis déplaisait aucunement, au contraire, il aimait cela, et riait de bon cœur…. Les passants eux par contre se seraient bien passé du bulldozer humain qui déménageait la moitié de la foule en passant. Certes, il était très agile pour un humain de sa taille, hélas il était surtout très grand et les gens qu’il percutait s’en rendaient bien compte au vue du nombre de « désolé » que le grand jeune homme du dire.

Il rattrapa le belle dans le café et celle-ci ferma la porte derrière lui. Autant la course, vu la taille de Scipion, avait du être à peu près aussi utile que donner un livre à Eve Angely, autant ici, ils verraient forcement entrer leurs poursuivants. Passant sa main par-dessus l’épaule de la jeune fille, le bras de celle-ci passant devant son buste, ramenant sa main sur épaule dans une autre étreinte chaleureuse, il se pencha sur elle et lui posé un autre baiser, mais sur la joue cette fois ci.


«Le ciel est redevenu bleu, allons en terrasse. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre inoubliable [PV Saya Itô]   Lun 31 Oct - 20:57

*Sotto yubi de tsunagatte (quand nous croisons doucement nos doigts)
Sore dake de (Rien qu’en faisant ça)
Hitori janai to wakaru yo (je sais que je ne suis pas seule)*


C’était la chanson que j’avais dans la tête depuis quelques minutes. Elle m’était venue subitement, de nulle part, je ne me rappelais même plus de cette chanson avant d’y repenser maintenant. Mais elle était plutôt la bienvenue. Étrangement, elle se mêlait bien à la situation puisque c’était ce que je ressentais en ce moment même, avec Scipion. Ou du moins, c’était ce que je pensais ressentir, je n’avais jamais eu ce genre de sensation dans ma vie. C’était tout nouveau, et ce n’était pas forcément une mauvaise nouvelle… Enfin, j’espérais juste ne pas faire confiance a la mauvaise personne.

La course folle que j’avais entamée sans raison particulière mis à part le fait de vouloir semer les chasseurs d’hybrides était terminée et je reprenais maintenant tranquillement mon souffle dans le café où nous étions rentrés. Le jeune homme m’avait facilement rattrapé, j’y comptais bien, puisque toute seule je n’aurais eu aucune raison de rentrer ici… Et en ressortant, je me serais certainement fait attraper comme un rat. Il avait fermé la porte derrière lui et c’était rapidement rapprocher de moi tandis que je lui demandais où est ce qu’il voulait s’installer. Quelques regards étaient tournés indiscrètement vers nous, mais ça se comprenais vu l’entrée en trombe qu’on venait de faire tout les deux. Je souris légèrement en y repensant. J’avais entendu Scipion rire pendant la course tandis qu’il me suivait, et en plus il me suivait, alors si je ne pouvais pas lui faire confiance, c’est qu’il cachait très bien son jeu… Il n’y avait pas à dire, je me sentais bien près de lui, protégée de n’importe quoi, n’importe qui…

Mais il ne fallait pas que je me laisse aller. Nous jouions un rôle, nous faisions un jeu pour tromper l’ennemi, rien de plus… Je n’avais pas le droit de me laisser divaguer, surtout pas quand je sens sa main sur ma hanche pour me rapprocher de lui, lorsque je sens ses bras m’encercler pour que je sois serrée contre son torse, pour qu’il puisse se pencher sur moi et déposer ses lèvres chaudes sur ma joue pour y laisser un baiser qui fait sursauter mon cœur comme un chasseur fait sursauter une biche lorsqu’il tire de son fusil…

J’étais tellement absorbée par son geste que je n’entendis pas sa réponse à ma question. J’avais bien l’air bête avec mon air d’amoureuse comblée… Je secouais vivement la tête en le laissant prendre la marche. Ma main dans la sienne, toujours pour faire semblant, bien entendu, nous nous dirigions vers les escaliers qui menaient à la terrasse. Il faisait beau. Les nuages étaient dissipés et le soleil brillait comme si nous étions en été. Sauf que nous étions en automne et que la chaleur n’était pas au rendez vous, malheureusement. Je gardais donc ma veste une fois que nous étions arrivés sur la terrasse, cela cacherais encore un moment mes ailes, et c’était tant mieux, je serais moins repérable de cette façon. Une table était libre près du bord, je m’y dirigeais donc sans demander son avis à Scipion qui semblait d’accord avec moi. C’était une table pour deux, en face à face. C’est sans demander mon reste que j’accrochais mon sac à la chaise et que je m’assis, posant mes coudes sur la table pour tenir ma tête entre mes mains, fixant les faits et geste de mon « garde du corps ».

« Tu ne m’en veux pas si je garde ma veste, j’ai froid. »


J’esquissais un fin sourire en le regardant, penchant légèrement la tête sur le côté, d’une façon on ne peut plus charmante sans que je m’en rende compte. J’étais nerveuse. Tellement nerveuse que je ne trouvais rien d’autre à faire que prendre une des pailles posées sur la table pour jouer avec, la tordre dans tout les sens, la pauvre, elle s’est trouvé sur la mauvaise table au mauvais moment. Le serveur arriva rapidement, me regardant indiscrètement de haut en bas. Il m’avait certainement reconnu mais je ne baissais pas les yeux, lui faisant comprendre que je n’avais pas peur. Et c’était le cas, puisque j’étais bien protégée maintenant. Il ne dit rien de plus, demandant simplement notre commande. Je commandais un café pour ma part, laissant Scipion choisir ce qu’il voulait.


*Itsu kara ka maiorita (depuis quand es tu descendu)
Watashi no aoi tenshi yo (mon ange bleu…)
Ki ga tsukeba mitsumete shimau (Sit u avais remarqué)
Anata no yokogao bakari (que je ne fais que regarder ton visage…)*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre inoubliable [PV Saya Itô]   Sam 5 Nov - 14:33

Les réactions de la jeune fille étonnait de plus en plus Scipion et cela devenait éprouvant pour lui. On aurait vraiment dit qu’elle était en train de tomber amoureuse de lui et lui espérait secrètement que ce soit le cas. Franchement, si le jeune homme n’aurait pas lancé cette manœuvre pour semer leurs poursuivants il se serait surement laisser prendre au jeu et croire qu’elle l’était vraiment. Dans son cas à lui, il ressentait quelque chose pour la jeune fille, son cœur battait fort dans sa poitrine et il se refusait de la laisser partir au mains des chasseurs. Non par fierté, mais bien à cause de fort sentiment pour elle…. Tomberait il amoureux? Il est vrai que cette jeune fille lui plaisait énormément, ces yeux, ces cheveux, son courage, sa personnalité joueuse et travailleuse. Tout chez elle lui plaisait et il sentait qu’il craquait pour elle. Si cela durait trop, il allait devenir dépendant.

Cette course folle l’avait bien détendu et amusé, mais beaucoup moins les passants qui était partit dans le décor sur son passage. Courir après une belle fille pour laquelle on ressent quelque chose de fort est toujours plaisant après tout, surtout quand la jeune fille devait rester à ses côtés par sécurité alors il n‘y avait aucune chance qu‘elle ne cherche à le semer et il avait pu savourer ce moment de détente malgré la situation épineuse. Le bar était bondé et tous les regards furent directement braqués sur eux avec un air curieux. Bon, pour lui qui aimait être remarqué c’était réussit, là, leur jolie couple était devenue le centre d’attention de l’endroit. Il eu pour réflexe de serrer la mannequin un peu plus contre lui pour la protéger et signifier en quelque sorte: « elle est à moi ».

Il suivit sans mot dire la mannequin sur la terrasse et s’assit en face d’elle sur la table. Mais…. Il n’aimait pas ce genre de petite table car sa grande taille lui jouait souvent des tour, ce qui fut le cas ici aussi car son pied frôla la jambe de sa « compagne » . Et voilà, cela arrivait encore, maintenant elle va mal le prendre et leur couverture va être fichu, pourquoi faut il toujours que les chaises soient aussi petites? Il chercha à ne rien paraitre devant la jeune fille qu’il accompagnait. Après tout, ils étaient censé être en couple et si tout le monde comprenait ce que ce mouvement était accidentel cela risquerait d’éveiller soupçons. Braquant ses yeux sur la blonde, il afficha un immense sourire tout en griffouillant quelque chose sur un bout de papier qu’il avait sortie de sa poche et le glissa sur la table, touchant le bras de l’adorable demoiselle qui le fixait maintenant avec regard à faire fondre un radiateur. Gardant le papier face caché quand le garçon arriva, il commanda un thé glacé. Le jeune architecte retourna alors le papier. Il avait dessiner dessus un cœur énorme et un « je t’aime » de manière très voyante afin de dissimuler la seconde phrase écrite qui était: « tu ne m’as toujours pas dis ton nom ». Il posa un coude sur la table, y installant sa joue en souriant, braquant toujours son regard sur la jeune fille et espérant que ce moment dure à jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre inoubliable [PV Saya Itô]   Ven 11 Nov - 17:03

J’avais l’impression que la journée prenait son temps pour s’écouler, et c’était mieux. J’étais bien, ici, assise à cette terrasse d’un café on ne peut plus commun, et en compagnie de Scipion, qui était loin de me laisser indifférente. Je n’avais pas envie que le soleil se couche, pas tout de suite, s’il vous plait, je veux encore profiter de ce moment en sa compagnie… Parce que qui sait, maintenant que j’étais engagée dans sa compagnie, peut-être que je ne le verrais plus, que je recevrais simplement de petits messages banals pour me prévenir d’un rendez vous pour une séance photo, rien de plus… Là, maintenant, j’étais bien, alors personne n’avait intérêt à m’arracher ce moment.

Je n’avais pas quitté Scipion du regard jusqu’à ce qu’il s’installe à la table que j’avais choisit en bord de terrasse et que je sente sa jambe se frotter à la mienne, ce qui me fit sortir de ma rêverie, me faisant baisser les yeux en souriant légèrement. Geste on ne peut plus perturbateur puisqu’il me fit perdre mes mots et mes idées pendant de longue secondes. Je souriais cependant, m’imaginant secrètement que ce geste fut fait exprès pour me faire comprendre quelque chose de forcément imaginaire. Comme si une hybride comme moi pouvait plaire à un homme comme Scipion. D’accord, je me dégradais, mais c’était la pure vérité. Le plus souvent lorsqu’un humain fréquentait une hybride, c’était seulement pour le sexe et la soumission de cette dernière, et c’était peu souvent pour autre chose… Enfin c’est ce qu’on m’avait raconté, je n’avais jamais eu l’intention d’essayer… Du moins jusqu’à aujourd’hui…

Lâchant un fin soupire tandis que Scipion sortait un papier et un stylo pendant que le serveur nous demandait ce que nous voulions commander. Je demandais un café simple tandis que Scipion commandait un thé glacé. Je n’avais pas vu Scipion écrire, j’étais bien trop occupé à fixer le serveur qui m’avait reluqué sans rien dire. Je n’avais pas peur, il fallait avouer que j’étais plutôt bien protégée maintenant. Mais je ne supportais pas qu’on me regarde de cette façon comme si j’étais qu’un morceau de viande à déguster.

Une fois le serveur partit, je reportais mon attention sur Scipion qui retourna un papier sur la table pour laisser apparaitre un cœur muni d’un « je t’aime » à l’intérieur. La première impression fut un élan de joie. Instinctivement je regardais Scipion en souriant, les joues légèrement rouges mais je m’en fichais. Saisissant ensuite le papier, je constatais qu’il y avait une seconde phrase en dessous, écrite en plus petit caractère. « Je ne connais toujours pas ton prénom »… D’un seul coup, toute ma joie retomba. J’esquissais tout de même un fin sourire même si je me rendais compte que je m’étais trop rapidement fait une fausse joie. Retournant le morceau de papier et empruntant rapidement le stylo de Scipion, je griffonnais dessus mon nom ainsi que mon prénom avant de refaire glissé le papier sur la table, vers mon compagnon.

Il me regardait en souriant et même si moi pour le coup je n’avais plus tellement ma joie de tout à l’heure, je lui souriais tout de même, parce qu’après tout nous jouions un jeu et je n’aurais jamais du croire que c’était possible autrement.

Voilà que maintenant j’avais une boule au ventre, et j’avais beau appuyer dessus comme je le faisais tout le temps pour la faire passer ça ne marchait pas… Lorsque je vis le serveur revenir avec la commande, je me levais brusquement en regardant Scipion d’un air désolé avant de prononcer faiblement :

« Désolée… Je reviens… »

Je pris ensuite la direction des toilettes où j’entrais furibonde avant d’aller m’enfermer dans une des cabines, m’asseyant sur le sol froid un moment pour me calmer.

« Tu es vraiment une abrutie ma fille… »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre inoubliable [PV Saya Itô]   Mar 15 Nov - 16:22


Scipion esquissait toujours son sourire à l’hybride tandis qu’elle regardait le papier qu’il avait glisser vers elle. Il est vrai que jouer un rôle ainsi est amusant, mais sans connaitre le nom de la partenaire, cela pourrait les démasqué et ce serait vraiment stupide de se faire prendre sur une bêtise pareille. Peu importe comment il aurait été demandé, l’ignorance du nom de la jeune fille était éliminatoire. Après tout ce temps passés entre eux deux, le jeune homme ne voulait pas se séparer d’elle après tout cela. Il l’aimait bien lui cette jeune hybride ailée qui partageait sa table. Jolie et courageuse, il allait pas la lâcher ainsi.

Il regarda avec stupeur le sourire de la mannequin s’estomper un peu. Elle avait beau le cacher, la différence se sentait et un malaise s’installa dans le cœur de Scipion. Il ne broncha pas quand elle se leva et se contenta de regarder le nom qu’elle avait griffonner sur le bout de papier. Saya…. Quelle magnifique prénom elle avait, il allait à merveille pour une jeune fille comme l’hybride. Un prénom tout aussi magnifique que sa détentrice, doté d’ailes blanches comme les nuages. Pour lui c’était un ange, et elle en avait également le nom.

Mais le doute gagna le jeune homme. Pourquoi c’était elle ainsi levé, presque froide? Avait il dit ou fait une bêtise? Il espérait que non lui. Il se contenta d’attendre qu’elle sorte en regardant autour de lui, pensant qu’il venait de ruiner ses chances avec elle ainsi. Qu’elle idiot il faisait là, il aurait du lui demander autrement son prénom. Mais son regard entra en contact avec une petite fille qui vendait des fleurs sur la terrasse. Des roses plus exactement, Scipion l’appela et lui acheta tout son panier d’un coup. Mais là où certaine vendeuse du genre n’avait qu’ne poignée de rose, la jeune fille en avait une bonne soixantaine que le jeune homme tressa en une belle guirlande qu’il posa autour de la table, en gardant une dizaine pour faire un petit bouquet qu’il noua que la chaise de Saya avec une petite ficelle.

Alors qu’il commença a s’impatienter, fixant sans cesse la portes des toilettes, espérant voir Saya en ressortir, Scipion vit subitement sa vue s’obstruer par un gros truc bleu marine. Levant les yeux, il remarqua un des chasseurs d’hybride et balaya du regard les environs. Deux autre s’étaient placé juste derrière lui, et aucun serveur ne venait empêcher la bagarre qui s’annonçait. Le jeune homme eut un rictus en coin. Le lobby des hybrides était puissant ici, et personne n’empêcherait les chasseurs d’hybrides de capturer une « rebelle ». Surtout qu’elle devait valoir cher avec ses ailes blanche immaculées. Le grand brun se leva et se dressa de toute sa hauteur, faisant sursauter les deux chasseurs derrière lui qui le voyaient certainement moins grand. Il dominait nettement ses interlocuteurs et ixait celui devant lui d’un air froid, faisant craquer ses doigts rien qu’en fermant son poing. Ses yeux hazel fixant froidement, presque inhumainement le chasseur, il parla d‘un ton grave, semblable à une menace, coupant la parole de l‘homme alors qu‘il allait parler.


«La question est simple. Etes vous vraiment prêt à avoir la famille Nyshade sur le dos?»

Son interlocuteur ne baissa pas les yeux. L’un des deux chasseurs derrière lui recula, reconnaissant surement le nom.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre inoubliable [PV Saya Itô]   Mer 16 Nov - 17:36

Ma respiration était saccadée mais il fallait pourtant que je me calme. Je n’aurais jamais du penser, même pendant une seconde, qu’une hybride comme moi pouvait plaire à un humain. Et puis de toute façon, depuis quand j’appréciais les humains, c’est vrai ça, ça n’a aucun sens, je ne l’ai jamais fais auparavant, pourquoi aujourd’hui et pourquoi avec lui, hein ? Non, il fallait vraiment que je me calme. Nous ne jouions qu’un jeu, et il était bien gentil mais je savais pertinemment qu’une fois que je serais rentré chez moi, tout cela aurait été oublié et que je continuerais ma vie normalement, mais avec un boulot cette fois, seulement ça, un boulot. Je lâchais un long soupire avant de frotter mes yeux qui étaient légèrement rougit par les larmes qui s’étaient un peu trop rapidement formées à mon goût. Je sortis de la cabine où je m’étais enfermée et me passa un coup d’eau sur le visage, me le séchant ensuite avant de me préparer à sortir des toilettes.

Entre ouvrant la porte des toilettes pour voir si Scipion était toujours là, je restais discrète mais à la fois assez visible pour pouvoir sortir comme si de rien était s’il m’avait vu passer ma tête. Seulement il ne regardait dans ma direction. Non, il était occupé à parler avec… Avec qui ? J’ouvris un peu plus la porte et constatait avec effroi qu’il s’adressait au chasseur de tout à l’heure, sauf que cette fois ce dernier n’était pas seul, mais accompagné d’au moins un autre chasseur, c’était tout ce que je voyais, et ça me suffisait. J’avais donc eu bien raison de me calmer ? Apparemment oui… Mais maintenant il fallait que je me sauve et ça n’allait pas être de la tarte. Sortant des toilettes en prenant garde à ce que la porte ne grince pas, je la refermais derrière moi et commençais à reculer vers la sortie. Seulement, il aurait été trop beau que je m’en sorte sans embrouilles. J’avais bousculé un serveur qui avait perdu son plateau des mains, créant un bruit gigantesque et faisant tourner toutes les têtes vers moi, dont celles des chasseurs. Je les voyais bien sourire méchamment, mais je ne voyais plus Scipion, où était-il ? Est-ce qu’il été déjà dehors pour me piéger ? Tant pis, je ne pouvais pas rester ici de toute façon.

Je me ruais donc vers la sortie, esquivant les serveurs qui tentait tous de m’attraper mais en vain, j’étais bien plus rapide et bien plus agile qu’eux tous réuni. Seulement voilà, je n’avais pas prévu le fait que les chasseurs aient fait fermés les portes du café pour avoir plus de facilité à m’attraper. Prise de panique, je fis demi-tour, fonçant droit dans les deux chasseurs qui s’étaient approchés de moi pour m’attraper et je filais d’autant plus vite vers la terrasse. Je n’avais qu’une solution pour m’échapper, et même si je n’y avais jamais eu recours, aujourd’hui je n’avais plus le choix. Apparemment, ils étaient trois, peut-être même quatre contre moi si je comptais Scipion, sur qui je ne savais plus si je pouvais compter ou non… Arrivant en trombe sur la terrasse, j’entendis de nombreux clients crier de stupeur et me fixer comme si j’étais un monstre. Ce que j’étais en quelques sortes, puisque je n’étais pas comme eux, mais dans ce cas là, eux aussi en étaient, des monstres, puisqu’ils n’étaient pas comme moi.

Regardant autour de moi, je remarquais Scipion. Il semblait me regarder, mais je n’arrivais pas à déchiffrer ce que pouvait bien me dire les traits de son visage. Etait-il choqué ou furieux ? Je ne savais pas, et ne préférant pas savoir, je commençais à retirer ma veste tout en m’adressant à lui, reculant vers la rambarde de la terrasse.

« Je te faisais confiance !! »

Laissant tomber ma veste au sol, j’attrapais la chaise ou j’étais assise et où était accroché mon sac que je ne récupérais pas, pour ne pas m’encombrer, de toute façon, les papiers concernant mon identité que j’avais à l’intérieur n’étaient plus bon et j’étais comme clandestine ici alors... Je montais dessus avant de monter sur la table pour faire face au vide que j’avais maintenant devant moi. Je déglutis en voyant la hauteur à laquelle j’étais. Je n’avais pas le vertige mais je n’avais jamais volé de ma vie et je ne savais pas réellement le faire… Regardant une dernière fois derrière moi et constatant que les trois chasseurs s’approchaient méchamment de moi, et assez rapidement en plus, je déployais complètement mes ailes et fixais encore une fois sous moi. C'était réellement haut et j'avais énormément peur de me ramasser en bas... Je ne savais pas quoi faire... Si je ne sautais pas je finirais certainement en cage... comme tout les autres!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre inoubliable [PV Saya Itô]   Lun 21 Nov - 10:51

Scipion regardait Saya qui venait de sortir des toilettes. Que c’était il passé, pourquoi faisait elle cette tête? Avait elle pleurer ou autre chose? Il aurait voulu la prendre dans ses bras, mais les chasseurs l’entourant étaient armés. Il appuya sur un bouton de sa montre, celle-ci se mettant à clignoter et afficha un compte à rebours… 12 minutes? Trop long, la jeune fille serait partie à ce moment, mais l question était: comment? Trois options étaient possibles: à son bras, à ceux des chasseurs ou seule. Les deux dernières options revenant plus ou moins au même, qui lui était totalement intolérable. Il allait devoir gagner du temps en attendant l’intervention qu’il avait demandé. Mais comment occuper 12 minutes trois chasseurs des dollars plein les yeux et une hybride paniquée? Parlant d’elle, Scipion n’aurait jamais cru qu’elle aurait pu réagir comme cela, il ne la voyait pas aussi émotive. Elle avait beau chercher à le cacher, cela se voyait qu’elle avait peur…. Mais si il voulait être sur qu’elle ne risque rien quand l’aide arriverait, il allait devoir se mettre de manière à la protéger.

La suite des évènements sembla assez confuse pour Scipion. Saya s’était mise à courir dans tous les sens et les serveurs à lui courir après. ceux-ci avaient du être payé par les chasseurs pour fermer la porte d’entrée et attrapé la jeune fille. C’est sur qu’elle valait beaucoup d’argent à leurs yeux, elle était belle, rebelle, courageuse et d’une certaine célébrité. Si c’était « elle » qui menait l’aide, vu le nombre d’ennemies qu’il y avait ici tout finirait en bain de sang. Son poing se serra jusqu’à ce que le sang coula de la paume de sa main. Il voyait cette jeune fille courageuse être poursuivit pour quelle raison? Son origine, et cette bêtise risquait de coûter des vies, et de lui faire perdre toute chance avec elle. Il la fixa quand elle se mit sur la rambarde de la terrasse. Elle volait surement, et pourrait s’échapper, mais les hommes étaient surement armés et l’abattraient sans difficulté. Son regard se durcit alors et il hurla, les larmes aux yeux.


«Comment peux tu dire ça Saya? Je ne t’ai pas offert un travail et mon cœur pour te lâcher maintenant!!! »

Au diable les consignes de sa famille, il allait agir pour la fille à qui il venait d‘avouer son amour. La haine le gagnait peu à peu, la haine de voir ces hommes courir après cette jeune fille qu’il aimait, cette haine de voir les serveurs les aider, cette haine d’être de la même race que ces hommes qui cherchait à réduire un être en esclavage pour une poignée de dollar. Il était temps, plus que temps de montrer à ces chasseurs ce que son nom signifiait.

Sa main immense se posa sur le visage du premier chasseur qui c’était retourner pour lui dire de se taire, comprimant tout le bas de la tête du pauvre homme, lui obstruant la mâchoire et le nez. Le pauvre chasseur se retrouva soulevé au dessus du sol par l’immense brun dont la poigne était monstrueuse, assez pour provoquant des sons…. La mâchoire du chasseur se fendait peu à peu sous la pression qui était exercée dessus, et il avait beau se débattre, le bras qui le tenait était trop long pour pouvoir atteindre le jeune « architecte », et il perdit vite conscience sous le manque d’oxygène. Lâchant sans aucun tact sur le sol le chasseur sous les regards terrifiés des serveurs, qui le trouvaient trop dangereux pour le prix que leurs avaient donné les traqueurs, Scpion se jeta sur le second, qu’il avait identifié comme le meneur. Celui-ci sortie un pistolet de sa veste et le braqua, affichant un regard paniqué devant celui qui le chargeait. Avec sa taille et sa veste noire, Scipion ressemblait à un démon qui attaquait. Il tira sur le jeune homme mais la balle ne fit que frôler sa joue, laissant couler un mince filet de sang mais reçu le poing de celui-ci dans le thorax et vola sur plusieurs mètre sous le choc, dans un bruit épouvantable d’os brisé. Le chasseur valdingua contre des tables telle un poupée désarticulée sous la violence de l’impact et chercha dans un désespoir de braquer son arme sur Scpion, mais celui-ci l’avait désarmé pendant l’échange. Il posa sa main sur le sommet de l’arme, tenant le manche de l’autre et d’un mouvement sec, démonta l’arme et laissa tomber les morceaux sur le sol. Il n’était pas que grand, mais aussi incroyablement fort et entrainé, et n’avait rien à envier aux hybrides niveaux performances physiques.. Non, il n’était pas aussi fort…. Il l’était beaucoup plus. Refermant le poing dans un craquement très audible de doigt, le jeune homme porta son regard sur le dernier chasseur qui s’enfuit sans demander son reste devant ce monstre qui avait mis hors course ses 2 amis. La montre affichait 7 minutes encore.

Scipion regarda alors Saya en souriant, d’un sourire doux et protecteur.


«Tu n’as plus rien à craindre mon ange, il te laisseront tranquille je pense. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre inoubliable [PV Saya Itô]   Dim 27 Nov - 13:28

Mon cœur battait à toute à l’heure. J’avais peur, énormément peur, et j’avais mal. Mal au cœur d’avoir fait l’erreur de faire confiance à un humain. Parce que pour moi c’était clair, il nous avait trompés, moi et ma confiance. Et maintenant ? Je ne pouvais rien faire, mis à part peut-être sauter dans le vide et essayer de voler… Je dis essayer, parce que je ne l’ai jamais fais. Pourquoi ? Je n’en ai jamais eu l’occasion… Et puis je ne suis même pas sur de savoir le faire, il valait mieux pour moi que je n’essaye pas… Même si cela signifiait que je devrais me laisser attraper. Au moins je ne serais pas morte, ou bien pas encore. Pour le moment, je me contentais de fixer Scipion, je ne savais pas analyser son visage, pour dire si je pouvais en effet ne plus lui faire confiance et le fuir… Mais je ne voulais pas le fuir, si je devais le faire, c’était vraiment à contre cœur…

«Comment peux tu dire ça Saya? Je ne t’ai pas offert un travail et mon cœur pour te lâcher maintenant!!! »

Un frisson m’envahit, me laissant immobile pendant un moment tandis que mes yeux se perdaient dans le regard maintenant plus clair de Scipion. J’hésitais encore cependant, je n’osais pas descendre, et je sentis une sueur froide parcourir mon corps de haut en bas. Je déglutis sur le coup, n’arrivant pas à lui répondre quelque chose de clair avant que le chahut ne commence. J’assistais à tout, du haut de mon perchoir, et Scipion avait l’air furieux, comme je n’avais jamais vu personne l’être auparavant. Je me sentais mal, mal d’avoir douté, mais il fallait me comprendre…

Pendant que la bagarre continuait, je repassais les paroles du jeune homme dans ma tête. Il m’avait « offert son cœur » ? Etait-ce une façon pour lui de me dire qu’il m’aimait réellement ou bien jouait il encore le jeu, comme nous le faisions si bien, il y a encore quelques minutes de cela ? J’étais d’autant plus perdue, puisque pour moi, ce sentiment, lorsqu’il est éprouvé, provoque une certaine alliance avec la personne en question, de façon à ce qu’il n’y ai plus de désaccords, de doutes, et de méfiance… C’était pour cela que je doutais. Non seulement je doutais de moi, mais encore un peu de lui puisque je ne savais pas le sens de sa phrase… Il fallait peut-être mieux pour moi que je continu à croire au jeu… Histoire de ne pas me faire de fausse joie et encore être brisée dans plusieurs jours, parce que j’aurais cru quelque chose qui n’avait pas lieu d’être.

Lorsque je repris en quelques sortes mes esprits, il ne restait que Scipion de debout sur la terrasse… Tout le monde était soit partit, soit au sol, et salement amoché… comme un des chasseurs, par exemple. Mon regard se posait de nouveau sur Scipion qui me regardait avec un léger sourire sur les lèvres, sourire qui avait pour don de me rassurer sans que je ne fasse quoi que ce soit. Non, il ne me faisait pas peur, et je n’avais pas raison d’être angoissé, puisqu’il avait fait en sorte que je ne sois pas capturée… Je lui devais encore une fois ma liberté, et certainement ma vie…

«Tu n’as plus rien à craindre mon ange, ils te laisseront tranquille je pense. »

Je descendais alors avec précaution de mon perchoir, posant d’abord le pied sur la table, puis sur la chaise avant de me retrouver devant Scipion. Je le regardais silencieusement avant de passer ma main sur sa joue, pour effacer la fine trace de sang qu’avait provoqué une balle plus tôt. C’était difficile à croire, qu’il soit sortit de cette bagarre sans plus de blessures que ça, il fallait le voir. Je le regardais, esquissant un petit sourire gêné avant de baisser la tête et murmurer en récupérant ma veste au sol et mon sac sur la chaise.

« Merci beaucoup… »


Je repliais doucement mes ailes pour ensuite remettre ma veste et regarder autour de moi. Pour le peu de monde qui restait ici, tout les regards étaient posés sur nous, encore une fois, pour changer. J’avais l’impression qu’en une après midi passée avec Scipion, les gens m’avaient plus regardés que pendant toute ma carrière. Je lâchais un petit soupire et m’adressais de nouveau à Scipion.

« Il faudrait mieux que l’on s’en aille… Je vais surement rentrer chez moi… Je suis exténuée… »


Il fallait bien que le petit jeu s’arrête un jour, et ce même si ça me mettait mal à l’aise.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre inoubliable [PV Saya Itô]   Jeu 1 Déc - 15:57

Scipion offrit sa main à Saya pour la faire descendre de son perchoir où elle se tenait, radeuse, ses magnifiques ailes blanches immaculées grandes écartées dans la lumière du jours, les rayon de l’astre solaire scintillant ses plumes blanches. Une chose est sur, si il n’avait pas eu les facultés athlétiques nécessaires pour la sauver, il aurait fait chauffer la carte bancaire pour l’acheter, il ne voulait pas que quelqu’un d’autre ne l’ai. Et puis, elle avait son cœur. Silencieusement dans ses pensées, le jeune architecte se félicita d’avoir choisi Saya comme égérie pour sa marque. Il faut dire qu’en Europe sa famille était moins connu pour leurs marques de vêtements ou leurs bâtiments que pour leur casier judiciaire. Une belle jeune fille ayant l’air d’un ange ferait une excellente pub, d’autant plus qu’un des membres majeurs avait afficher publiquement son amour pour elle. Décidément tout allait de mieux en mieux dans cette journée et le grand brun allait pouvoir joindre l’utile au très, mais alors vraiment très agréable.

La main de Saya le tira de ses songes, dont certain valaient mieux ne pas être énoncés ici du fait de leur contenu qui pourrait choquer les plus jeunes, en retirant le sang qui souillait la joue pâle du jeune homme. Il s’en tirait bien, une balle qui visait sa tête n’avait que frôler son visage. Il n’avait pas évité la balle bien sur, il n’était pas assez rapide, mais il avait pu deviner sa trajectoire en regardant la main du tireur. L’hybride était resté silencieuse quelques seconde devant Scipion avant de le remercier presque inaudiblement. Ce à quoi le jeune homme ne répondit qu’en la prenant des ses bras tendrement, devant tout le monde, sans se soucier le moins du monde des regards sur eux. Il mit son visage dans les cheveux de la douce mannequin un moment en fermant les yeux, lui posant un bisous sur la tête. C’est sur, on faisait plus romantique, mais le jeune homme lui avait poser un bisous là où il le pouvait avec sa grande taille.

Il ne la lâcha qu’après de longue seconde, quand sa montre commença à bipper, indiquant 5 minutes. Il posa sa main dessus et la coupa. La situation était sous contrôle et elle ne servait plus à rien sauf lire l’heure maintenant. Quand il releva les yeux, il fit une grimace plus comique que de dégoût. Il aurait bien regarder un peu plus les ailes de Saya lui. Bon, décidé, il allait planquer les vestes lors des séances photo. Non mais oh, hein? Bon. Il voulait les voir les ailes lui, elles étaient belle et ne juraient pas avec leurs détentrice. D’ailleurs elle avait raison, il vaudrait mieux rentrer. La jeune fille avait eu son lot d’émotion.

Malgré la fermeture préalable de la porte par les serveurs, Scipion n’eut pas besoin d’en éjecté un au travers pour l’ouvrir. Ceux-ci l’avaient déverrouiller d’eux même en voyant le jeune homme s’approcher, tenant Saya contre lui, la serrant après avoir posé une main sur sa taille et sortie avec elle sans mot dire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre inoubliable [PV Saya Itô]   Mer 21 Déc - 14:26

Tout était terminé maintenant, et je m’en sortais plutôt bien. Je n’avais pas été attrapée, et les chasseurs avaient tous fichu le camp. Enfin, pour ceux qui étaient encore éveillés. Il y en avait deux ou trois qui gisaient encore sur le sol. C’était assez effrayant dans un sens, de repenser à la violence dont Scipion avait fait preuve pendant ces quelques minutes, simplement pour me protéger et me prouver que je n’avais rien à craindre de lui. J’avais eu assez d’émotion pour aujourd’hui, je saturais maintenant et je n’avais qu’une seule envie désormais : rentrer chez moi et ne plus en sortir avant demain, minimum. L’étreinte que le jeune homme m’offrit avait durer un petit moment, et je ne m’en étais pas plainte. En réalité, je devais avouer que cela me plaisait beaucoup, de me sentir protégée de la sorte… C’était des plus agréables, et je crois que j’aurais du mal à m’en séparer facilement…

Je me décidais tout de même à lui demander à ce que je veuille rentrer chez moi maintenant. J’avais besoin de repos mais surtout de calme, ce dont je n’avais pas eu l’occasion d’avoir aujourd’hui. Je remis ma veste lorsqu’il accepta, me demandant maintenant s’il allait me ramener directement jusqu’à chez moi ou s’il allait me laisser faire la route seule. Lorsque je fus prête, je m’avançai vers lui de nouveau pour le laisser passer un bras au dessus de mon épaule pour me serrer contre lui. J’étais vraiment bien comme ça, il n’y avait pas photo. Un petit sourire dessiné sur le visage malgré le fait que je restais choqué de ce qui s’était passé quelques minutes plus tôt, je le suivais jusqu’à la sortie du café, qui était de nouveau ouverte, comme par enchantement, dis donc.

Une fois dehors, je constatais que le jour commençais sérieusement à laisser sa place à la nuit. Décidément, j’avais vécu pas mal d’événements en un temps qui passa un peu trop rapidement à mon goût. Un léger soupire s’échappa d’entre mes lèvre tandis que je frissonnais quand une légère brise passa sur nous. Regardant rapidement autour de moi pour constater qu’il y avait de moins en moins de monde dans les rues, je levais ensuite la tête pour regarder Scipion, restant un moment admirative, avant de me décider à dire quelque chose.

« Tu… Tu veux bien me ramener chez moi ?… Je n’ai pas tellement envie de rentrer seule chez moi… Ce n’est pas très loin, mais on ne sait jamais… »


J’étais un peu anxieuse à l’idée de sa réponse, même si je ne voyais pas de raison pour qu’il refuse, mis à part peut-être quelques empêchements personnels, ce que je pouvais parfaitement comprendre… Mais mon envie restais tout de même là, et puis d’un autre côté, j’avais besoin de savoir si ce qu’il avait dit pendant la bataille était vrai… Même si cela prendrait certainement un petit moment avant d’arriver à conclusion, j’avais un petit bout de chemin à faire pour trouver ma réponse.

« Si tu veux… Je t’invite à boire quelque chose chez moi, comme on n’a pas pu le faire ici… ce sera plus calme de cette façon… »

J’esquissais un petit sourire, même si je n’étais pas du tout sûr de moi sur ce coup là. Je ne savais vraiment pas comment je pouvais avoir envie de passer mon début de soirée avec un humain… mais il me faisait un drôle d’effet, je n’y pouvait rien, c’était bien plus fort que moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre inoubliable [PV Saya Itô]   Lun 30 Jan - 19:27

La main toujours chaleureusement posé que l’épaule de Saya, Scipion sortait tranquillement, esquissant presque une grimace pour narguer les serveurs ayant voulu aider les chasseurs dans leur triste besogne. Le jeune homme les aurait bien corrigé, mais cela n’aurait servit à rien si ce n’est rajouté des émotions inutiles à l’hybride déjà bien secoué qu’il serrait contre lui. Cette magnifique jeune fille avait déjà reçu son lot d’émotion pour un bon moment. Scipion aussi d’ailleurs, entre l’amour et la haine, la peur et la compassion. Il porta son regard sur la douce jeune fille qu’il tenait. Il sentait la pression qu’elle ressentait, cette tension, et certainement la peur aussi. Lui, voulait surtout revoir ses ailes mais tant pis. Il posa la main sur sa tète et la plaça dans le creux de son épaule et caressa la joue de Saya un instant, ses doigts frôlant sa peau douce, essuyant les quelques traces des larmes versées précédemment. Il se pencha tant bien que mal et déposa un baiser sur la tempe de l’hybride, maudissant sa taille en silence. Quelle plaie des fois. Il chercha à adoucir sa voix autant que possible, voulant apaisé la jeune fille.

«Je vais te raccompagner, et même rester un moment avec toi si tu veux, tout le temp que tu voudras. »

Scipion se laissa conduire tranquillement par Saya jusqu’à chez elle. Le chemin les mena dans une des avenues de la ville, le soleil se couchant dans l’alignement de la route, la lumière couleur de feu se réverbérant sur les vitres, provocant des reflets multicolores dans toute la rue, tamisant les peau de Scipion et Saya de reflet cuivré. Le jeune homme se plaça face au soleil couchant et le regarda, presque admiratif devant la beauté de se spectacle, sa main caressant encore la joue de la mannequin. C’était la vie, la vrai. Un cadre magique dans un fin de journée superbe, le soleil couchant, l’air frais, les reflets de couleur, et une belle jeune fille incroyablement courageuse à son bras. Il descendit sa main instinctivement jusqu’à la hanche de Saya pour la tenir contre lui, tel un trésor inestimable conquis par la force des poings. Cette vue était magique, irréelle, comme dans un rêve.

«Je pourrais rester ainsi des heures sans problème »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre inoubliable [PV Saya Itô]   Mar 28 Fév - 14:48

Inviter un humain chez moi. Mais qu’est ce qui pouvait bien m’être passer par la tête ? Déjà que le propriétaire de l’appartement n’était pas au courant que j’étais une hybride et qu’il me laissait payer un mois sur deux mon loyer parce qu’il pensait que j’étais au chômage, ce qui était vrai jusqu’à aujourd’hui soit dit en passant, si je ramène un homme chez moi, il va certainement croire que je ne fais que m’amuser… Et je pourrais rapidement me retrouver à la rue… Qui plus est, ce n’est pas à l’homme d’inviter la fille normalement ?... Non, je ne peux pas me trouver d’excuse aussi facilement, maintenant que je l’avais invité, je ne pouvais plus reculer, il n’y avait cas prier que le propriétaire ne soit pas là, ou bien scotché devant sa télé se serait bien aussi… Il fallait vraiment que je décompresse, que je respire calmement, que j’arrête de penser négativement. C’est vrai quoi, le pire était passé et maintenant… Enfin, j’espère.

Nous marchions toujours ensemble, Scipion et moi, sur le trottoir de la rue qui allait directement nous mener à mon appartement. Ce qu’il y avait eu de bon dans cette course poursuite, c’est qu’elle nous avait menée tout près de chez moi, et que donc, nous n’avions pas beaucoup de chemin à faire. Franchement, même si le couché de soleil était magnifique, et l’était encore plus lorsqu’on était accompagnée par un homme comme Scipion, j’avais tout de même mal aux pieds et je n’en pouvais plus de rester debout. C’était à peine si je ne me reposais pas contre lui pour avancer, tellement mes jambes étaient fatiguées d’avoir autant couru. Je levais un instant la tête pour regarder Scipion, voir ce qu’il regardait, peut-être même deviner à quoi il pensait, mais rien. Il se contentait de me caresser la joue en regardant le soleil se coucher, comme pour me montrer qu’il était bien avec moi, en ce moment… Je m’étais peut-être totalement trompée sur les humains… Ou du moins, je m’étais trompée en disant qu’ils étaient tous pareil… Il y en aurait peut-être quelques uns qui sortiraient du lot… Comme lui, par exemple. J’esquissais un maigre sourire avant qu’il ne descende doucement sa main le long de mon bras pour poser sa main sur ma hanche et me rapprocher d’autant plus de lui. Surprise, j’avais sursauté mais rapidement je m’apaisais et continua de marcher comme si de rien était, posant même ma tête contre son bras.

« Je pourrais rester ainsi des heures sans problème »

Ses paroles me firent rapidement rougir et baisser les yeux. Il était donc réellement bien à mes côtés ? J’avais vu juste sans même le savoir ? Je ne cessais de sourire bêtement et n’osais pas parler ni le regarder jusqu’à ce que l’on soit arrivés devant mon appartement. Là, je me libérais doucement de la petite étreinte que nous échangions pour défaire mon sac de mon épaule et chercher mes clés. Je regardais rapidement Scipion par la suite, lui sourit avant d’ouvrir la porte qui donnait accès aux escaliers de l’appartement.

« Je suis au dernier étage… Il n’y a pas d’ascenseur mais s’il te plait, ne fait pas de bruit… »

Je le laissais passer tandis que je remettais correctement ma veste sur moi, la fermant rapidement et vérifiant par la suite que mes ailes étaient bien cachées. Je rentrais par la suite après Scipion, récupérais mes clés et commençais à monter les marches, me retournant parfois pour le regarder, souriant faiblement.

J’espère que 6 petits étages ne te font pas trop peur ! »

J’utilisais l’humour mais j’avais moi-même mal aux jambes et à peine arrivée au troisième étage, j’étais hors d’haleine et je dus m’arrêter pour respirer. J’avais un peu honte, mais je rigolais un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une rencontre inoubliable [PV Saya Itô]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une rencontre inoubliable [PV Saya Itô]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La vidéo de Saya ^^
» [Visual Novel] Saya no Uta
» Naruto 543: Inoubliable
» Matinée Inoubliable !
» éphémère inoubliable

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Gokusha No Neko † :: † Hors Rpg † :: x.Archives-
Sauter vers: