Bienvenue sur Gokusha No Neko ! Venez incarner un Hybride ou un Maître dans un monde où règne esclavagisme et perversité. Ce forum est à tendance Hentaï/Yaoï/Yuri ! [Déconseillé aux moins de 16 ans]
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Malheureusement; tout Ange n'est joyeux. - Tori Saitou.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Malheureusement; tout Ange n'est joyeux. - Tori Saitou.   Mer 5 Oct - 20:27



Tori
Saitou

Lesbienne;
Vingt ans;
Femme;
Née le 3 juin;
Rebelle;
Hybride Tori (Oiseau)

J'ai signé la charte & je connais ce forum par bouche à oreilles.

CRÉDIT - FICHE



L'ange
Aux cheveux roses.

«  - Tu es encore occupée à te cacher, sale fille? Allez; viens voir « papa », il va te soigner. »

Elle s'est réfugiée sous le bureau, cachant sa nudité en ayant replié ses genoux contre son torse dépourvu de rondeur. Ses longs cheveux roses et rêches ondulant le long de son dos, jusqu'à ses fesses; obstruant ainsi la vue des os composant sa colonne vertébrale.
Ses ailes, repliées sur elles-mêmes, offraient un aspect pitoyable, de par les nombreuses meurtrissures à leurs bases et les brûlures sur les plumes.
Son visage, amaigri, faisait ressortir ses yeux noisettes d'une façon alarmante.
Tori ne ressemblait qu'à un pauvre souillon, nue et à la limite de l'anorexie, dans le laboratoire où son père lui faisait subir moult expériences, afin de la changer en hybride oiseau. Une colombe, ironie du sort. Car la pauvre petite ne trouverais jamais la paix.




L'angelot
Dégénéré.

«  - C'est quoi, cette chose? Ah, c'est la dégénérée. L'pov' fille. »

Tori venait de sortir du placard, les ongles en sang, rongés par l'angoisse. Son ainé, comme à son habitude, la remis à l'intérieur et verrouilla la porte, apportant par la suite un morceau de pain sec et de l'eau. Il la disait folle, dangereuse. Qu'elle était née tarée.
Au contraire, elle était venue au monde avec un cerveau en parfait état, aux possibilités très grandes. Malheureusement, sa mère est morte durant l'accouchement, la vie sortant d'un corps mort.
Un peu comme le Phoenix, renaissant dans ses cendres.
De par cela, le père imputa à Tori la mort de sa femme. Et rejeta sa fille, ne la trouvant utile qu'uniquement pour ses expériences. L'enfant fût battue, presque laissée pour morte.
Ce qui à fait d'elle une fille craintive, fragile, et pas très nette dans son esprit.
Elle se prend encore pour une enfant, et ne cherche qu'une chose, l'amour que son âme sœur lui portera. Selon les dires d'un livre..




La pauvre
Petite ange.

«  - Tu vois, un enfant, c'est avant tout une petite vie qui s'est épanouie dans le ventre de sa maman. »
«  - Mais ma maman à moi, elle est morte pendant que je venais au monde! »
«  - C'est anormal. Tu es anormale. »
«  - C'est faux! »

Sauf que tu le sais très bien, Tori. Tu est sortie d'un corps mort. D'un corps sans vie. Malheureuse poupée de chair et de sang.

Elle était comme tous les autres enfants, pleine de joie de vivre. Mais les horreurs du monde l'ont rattrapée trop vite. Beaucoup trop vite. Car à peine sortie du ventre de feu sa mère, son père la dédaigna. Elle n'avait droit à rien, si ce n'est le strict minimum. De l'eau, du pain. C'est en partie à cause de cela qu'elle est devenue « débile ». Personne ne savait qu'elle était là. Tori n'était qu'une encombrante petite chose fragile. D'ailleurs, elle n'avait pas de prénom. Lorsque son père, ou son frère -de deux ans l'ainé- devaient l'appeler, ils disaient « la chose » « la débile » etc.

Des choses plaisantes, Tori n'en vit rien. Elle n'avait que quelques échos, en voyant parfois des enfants de son âge jouer dehors, lorsqu'elle avait cinq ans. C'est d'ailleurs à cet âge-là qu'elle devient un peu moins transparente.

Son père était un scientifique un peu farfelu, toujours à essayer d'innover l'innovant. Telle était sa devise. Le frère, lui, était une brute. Mais au fond, il appréciait assez sa sœur pour la protéger des vils hommes. Néanmoins, cela ne l'empêchait pas d'enfermer sa sœur sous l'escalier pour avoir la paix. Alors qu'elle est claustrophobe.
La petite fille continua à vivre de son régime quotidien, de l'eau et du pain. Elle commença aussi à faire le ménage, repasser, faire l'entretien de la maison, etc. Aussi et surtout, elle servait de cobaye à son père. Lui, il n'avait jamais entendu parler d'hybrides oiseaux. A vrai dire, ils sont tellement rares qu'ils valent une fortune. Et aussi, il était féru de mythologie. Des anges, en particulier. Car il considérait sa femme comme un ange. Étrangement, Tori ressemblait à sa mère, surtout au niveau du visage et des yeux.

Et c'est ainsi qu'est germée l'idée de faire de « la chose » une hybride oiseau. Et de l'appeler Tori, faute d'imagination. Le scientifique choisit la colombe, l'un des seuls oiseau à pouvoir ressembler à un ange. L'oiseau symbole de la paix, en passant. Assez cocasse, car la jeune femme ne devait jamais connaître la paix avec elle-même.

En grandissant seule et enfermée, son esprit s'est morcelé, et elle à perdu une majeure partie de sa mémoire. En réalité, elle se souvient juste qu'elle déteste les hommes, pour ce qu'ils lui ont fait. C'est à dire, les mauvais traitements. Et le viol, qui fut l'élément déclencheur de sa perte de mémoire. Elle devait avoir quinze ans. Un inconnu, sans doute un scientifique, la viola sans vergogne, malgré le corps fragile et imberbe de l'enfant-femme.

Bien sûr, ce n'est qu'une perte de mémoire passagère. Si elle voulait vraiment se souvenir, elle le ferait. Mais à quoi bon se souvenir des temps où elle n'étais rien de plus qu'une poupée sans vie? Sans émotions?

La seule véritable émotion qui anime ce corps aux allures d'épouvantail, c'est l'amour. Elle veux connaître le véritable amour. Celui dont parle les livres. Celui dont parle les rêves. Non, pas ses cauchemars. De vrais rêves. Remplis d'amour et d'amitié. De joie de vivre et de bonheur.
Les siens sont remplis de haine, de désastre. Elle qui n'avait rien fait de mal à été condamnée à la naissance, par les siens. Par son père et son frère.

Mais elle à réussit à fuir. Alors que presque tout son être était soumis, une partie s'est rebellée. Fuir, loin de sa « famille », ce n'est pas si facile, alors qu'on ne connaît rien du monde extérieur.

S'envolant loin de cette maison, elle erre seule, âme triste et presque morte, à la recherche de son âme-sœur. Celle qui comprendra l'enfant qui se cache en elle. Et surtout, qui l'aidera à trouver la paix avec elle-même.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Malheureusement; tout Ange n'est joyeux. - Tori Saitou.   Mer 5 Oct - 21:03

Welcoooooooome. :Jay:
Bon bah... Tout est nickel, fiche validée !
Revenir en haut Aller en bas
 
Malheureusement; tout Ange n'est joyeux. - Tori Saitou.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» {Manga} Tout sauf un ange
» TOut sauf un Ange
» Joyeux anniversaire Emilie (liliboun)
» Supernatural - Anges ou Démons ? - Dean/?? - PG 13
» joyeux anniversaire emmeraude

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Gokusha No Neko † :: † Hors Rpg † :: x.Archives-
Sauter vers: