Bienvenue sur Gokusha No Neko ! Venez incarner un Hybride ou un Maître dans un monde où règne esclavagisme et perversité. Ce forum est à tendance Hentaï/Yaoï/Yuri ! [Déconseillé aux moins de 16 ans]
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Shôko ! '-'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Shôko ! '-'   Mar 11 Oct - 18:53

||₪|| Présentation ||₪||


Nom : Inconnu

Prénom : Shôko

Âge : 18 ans

Anniversaire : 21 Juillet

Sexe : Féminin

Groupe : Docile... ._.

Orientation Sexuelle : Shôkosexuelle

_____________________________________________


• • •



Pourquoi à tout prix me connaitre physiquement ? Ne me regardez pas, je veux garder l'anonymat. Triste génération, obligée de connaitre la plastique de son voisin afin de mieux le juger.

Shôko est une neko donc forcement, elle a des oreilles de chats. Celles-ci sont noires et très douces, souvent cachées dans sa crinière bleutée. Et qui dit oreilles dit queue : Elle possède une queue aussi noir que ses oreilles, celle-ci est très douce et en prend beaucoup soin. Ses yeux sont... Hétérochromes; l'un est vert et l'autre est dorée. La premiere fois que vous les verrez, vous en serez obligatoirement étonné car oui, ce n'est pas courant mais ça ne les empêchent pas d’être pétillants et expressifs. Et mine de rien, ils s'accordent parfaitement avec la couleur de ses cheveux. Ses cheveux sont d'ailleurs bleutés, ils lui arrivent un peu au dessus des épaules tout en dégradé. Elle les coupent régulièrement pour que ça ne la gêne pas car après tout, une hybride des rues n'a besoin de garder de longs cheveux. Elle a la peau claire et surtout, très douce. Mais malheureusement, celle-ci est très sensible donc forcément, les marques se voient très facilement... Shôko a une poitrine proportionnellement dans la norme. Elle ne la cache pas et en est très fière mais elle ne laissera personne y toucher. Elle n'est pas très grande de taille, environ 1m60 pour un peu plus de cinquante kilos. Question vestimentaire, la jeune hybride se contente juste de la sobriété tout en restant féminine... > Il faut rester femme pour mieux mendier.


• • •

Nous n'allons pas tourner autour du pot concernant le fait que je sois quasiment toujours sur la défensive. J'observe, je tâte afin de mieux me familiariser. Mhmm, rien de spécial en effet. Certaines personnes diront que je suis lunatique, rien que des bobards... Bon je l'avoue, je le suis en partie.


Il suffira de très peu pour faire surgir une Shôko peureuse... Et rien de tel que l’agressivité pour faire dissimuler cette vulnérabilité. Elle est facilement impressionnable, une Shôko bien naïve et impulsive surtout. Même si en dehors de ce défaut, elle peut se montrer câline... Oui, elle PEUT mais allez savoir si elle le voudra. Encore heureux qu'elle n'est pas rancunière... A vrai dire, c'est une gentille hybride, une gentillesse dont il ne faut surtout pas en abuser. Shôko est aussi sensible; aussi psychologiquement que physiquement > elle est frileuse, pas vraiment tactile. ronronne facilement et elle le regrette fortement. Elle voit d'un très mauvais oeil les êtres humains... Ces êtres inférieurs, selon elle. Shôko est assez sûr d'elle, elle a tendance à se surestimer et forcément, elle se met dans de beaux draps. Cette jeune Neko est extrêmement paranoïaque et n'hésitera pas à psychoter pour un rien, même jusqu’à vous faire douter + n'osez pas venir l'affronter lorsqu'elle vient de se réveiller.


• • •

Mon histoire ? A vrai dire, elle commença il y a un peu plus de 18 ans, quand j'ouvris enfin les yeux pour ensuite poser le regard ce monde remplie de mystères. Oui, c'est assez vague mais bon... Vous allez vous contenter de ça... Hum... Très bien, je vais vous raconter le commencement du commencement...

J'étais seule avec ma mère, ma défunte mère... La pluie tomba sans retenue et le vent soufflait sans modération. J'avais peur... Très peur. Je serra la main de ma mère dans la mienne en traversant cette fameuse tempête. N'ayant aucun toit où nous réfugier, nous allions donc nous protéger sous un pont. Le pont était déjà occupé par des sans domicile fixe mais qu'importe... Ces drôles d'individus nous fixaient d'un mauvais œil. Des menaces indirectes ? Cela y ressemblait fortement... J'étais hors de moi, comment pouvaient-ils se permettre de nous regarder ainsi alors que nous faisions rien de mal. Certes, ce pont était peut-être leurs Quartier Général mais bon, il n'y avait pas leur noms inscrit dessus... Ma défunte mère resta passive alors que je me retenais de pas leurs sauter dessus. Un des trois individu s'approcha de moi avec un petit sourire narquois aux lèvres. Je le fusillais du regard en serrant sévèrement les poings. Le vent continua de souffler de plus en plus fort tandis que l'abrutis qui se trouvait face à moi me regardait de haut en bas. Que me voulait-il ? Ma mère et moi une petite idée mais nous préférions ne pas y penser. L'individu prit un peu d'élan avant de me sauter dessus et en une fraction de secondes, je retrouvais allongée sur le dos avec ce cas désespéré au dessus de moi. Ce dernier tentait de m'embrasser mais bien évidemment, je mis mes mains sur mon visage pour empêcher ses affreuses lèvres de toucher ma peau. Ma défunte mère s'affola, elle lui sauta sauvagement dessus en essayant de me libérer de lui mais en vain. Pourquoi avait-elle fait ça... A vrai dire, si elle s'était tenue à carreau, elle serait encore parmi nous... Les deux autres individus la prirent à part et lui firent faire d'étranges choses obscènes. Les enfoirés, comment ont-ils osés... De rage, je pris de mes deux mains le visage du boulet qui se trouvait encore sur moi avant d'y enfoncer mes ongles. j'y étais allé sans retenu, je voulais qu'il ait mal... Très mal. Mon regard était empli de haine, je voulais sa peau... A l'aide de mes ongles, j'avais réussi à lui transpercer la peau. Il saignait tandis que moi je me réjouissais intérieurement. Je ne sais pas d'où était venu cette soudaine force mais en tout cas, elle était bien présente. Je pris ma respiration avant de le pousser sauvagement à l'avant. J'étais donc au dessus de lui, j'étais en position de force. Sans me préoccuper de ce qu'il se passait autour de moi, je me défoulai sur l'individu qui m'avait précédemment agressé. Je le rouai de coups sans le lâcher des yeux. Après tout, je ne faisais rien de mal, c'était qui avait commencé... Après m'être bien défoulée, je me redressai doucement en cherchant ma mère du regard. Introuvable, ainsi que les deux cas désespérés. La panique prit possession de moi, mon cœur battait à vive allure. J'avais peur... Très peur. La tempête s'était calmée mais ma mère resta introuvable. J'étais en train de paniquer... Certes, ma mère me disait toujours de garder son sang-froid mais là, c'était inévitable. Pour ne pas d'avantage aggraver mon cas, je m'étais donné deux grosses claques. Ça allait un peu mieux... Je repris de suite mes recherches, je regardais rapidement à ma gauche, à ma droite et une nouvelle fois à ma gauche. Une chose m'avait intriguée ou plutôt, un détail m'avait marqué. Quelques choses brillait sur le sol... J'entamais lentement le pas en ravalant ma salive. Je m'étais mis à croupis pour 'avoir une meilleur vu sur la chose étant aussi intrigante qu'étincelante. Ce fut le premier choque de ma vie, apparemment, c'était la chaine que ma défunte mère gardait en permanence autour de son cou. La peur prit possession de moi, je tremblais comme une feuille. Je ramassais donc la fameuse chaine, recouverte de sang avant de la cacher dans ma poche. Quelques secondes après, je fus saisi par divers sirènes... Ambulance ? Police ? Hum... J'étais indécise, je m'étais donc mise à entamer la marche en tentant de percevoir d'où les sirènes pouvaient venir. Un peu plus loin, j'aperçus une voiture de police, mais vu que ma mère et moi avions tendance à les fuir, j'allais donc me cacher derrière une voiture en jetant tout les dix secondes un œil pour les espionner. Deux hommes en uniformes parlaient entre eux, je ne savais pas du tout ce qu'ils se disaient mais qu'importe, je voulais voir pourquoi ils étaient là, voir si cela avait un lien avec ma mère. Je tentai donc de rester silencieuse en respirant très lentement et profondément. Un des deux individu qui avait agressé ma mère se pointa. Le je gardai un œil vif sur lui. Il tenait dans ses bras un sac poubelle étant assez bien rempli, je m'attendais au pire, mon cœur s'était mis à battre le cent à l'heure. Il lâcha le fameux sac en souriant, je fronçais sévèrement les sourcils. Un des deux policiers se mit à croupis et ouvrit le sac pour y jeter un œil. Il ouvrit bien grand le sac en ricanant, du sang s'y échappa, j'étais apeurée... Je me mis à quatre pattes pour me rapprocher d'avantage d'eux en me cachant derrière une autre voiture. Je poussai un léger petit soupire avant de me remettre à les espionner. La curiosité prit possession de moi, il fallait à tout prix que je jette un œil sur ce fameux sac. Je me penchais discrètement vers leurs direction en tentant de voir ce que c'était. Une autre sirène retenti et me fit sursauter. Je m'étais donc levée, toujours cacher derrière la voiture. Je me mis à la pointe des pieds et aperçue... Le pauvre corps inerte de ma défunte mère. Je n'en croyais pas mes yeux. Les trois SDF et les officiers de police étaient donc de mèche. J'essuyais les larmes qui coulaient sans retenu le long de ma joue. J'étais anéantie, je n'avais plus de raison de vivre. Je tentai néanmoins de rester silencieuse mais en vain, un des deux officiers avait remarqué ma présence. Toujours aussi apeurée, je pris la fuite. Je courais sans savoir où j'allais, sans but précis, je voulais juste les fuir... Depuis ce jours, je ne vivais plus mais je survivais comme je le pouvais en volant dans diverses épiceries. Les vols, la police... Ma vie était dès à présent remplie que de ça...
Quatre longues années se sont écoulées depuis ce fameux soir, et depuis ce fameux soir, je me suis jurée de ne jamais faire confiance à un officier de police. Mais ma défunte mère me disait toujours de ne jamais dire "jamais"...


_____________________________________________


Ce qu'elle aime : La nourriture, taquiner son monde, roupiller et voler.

Ce qu'elle aime pas : Les flics et les réglisses.

_____________________________________________


Comment avez-vous connu le forum ? Ah ah.

Avez-vous signé la charte ? Oui.
Revenir en haut Aller en bas
Asuna Nakamura

avatar

Age : 24
Messages : 759
Date d'inscription : 23/05/2009

MessageSujet: Re: Shôko ! '-'   Mar 11 Oct - 22:10

Coucou la minette ! Tu veux des bonbons ?

Validée ! o/

____________


Je t'en supplie Invité... Ne me laisse pas toute seule.
Revenir en haut Aller en bas
http://gokusha-no-neko.forumactif.com
 
Shôko ! '-'
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Gokusha No Neko † :: † Hors Rpg † :: x.Archives :: - Fiches finies-
Sauter vers: