Bienvenue sur Gokusha No Neko ! Venez incarner un Hybride ou un Maître dans un monde où règne esclavagisme et perversité. Ce forum est à tendance Hentaï/Yaoï/Yuri ! [Déconseillé aux moins de 16 ans]
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Grignottages en tout genre [PV Maeko] - TERMINE

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Grignottages en tout genre [PV Maeko] - TERMINE   Lun 16 Jan - 23:28

[En provenance de l'animalerie]


La moto de Max s'arrêta devant le bar. C'était une Kawa noire et or, lustrée avec amour, rutilante sous le soleil d'été. Sur la coque élégante couleur de nuit, on pouvait lire en lettres d'or : ZX12R.
Max tourna la clé dans le contacteur et enleva le trousseau, puis enleva son casque. Il descendit et aida Maeko à ôter son propre casque, noir et or, assorti à la machine.

Il tendit la main pour l'aider à descendre de son siège passager un peu haut. La boucle de la laisse était toujours autour de son poignet mais il ne tirait pas dessus. Il savait qu'elle suivrait, il avait senti ses doigts presser sur son T-shirt et le torse musclé au-dessous, il avait perçu ses regards de droite et de gauche, et son sourire ne mentait pas : elle avait l'air heureuse.
Et pourtant, il gardait la laisse attachée, sans doute pour le simple plaisir de se rappeler à lui-même comme à elle qu'elle lui appartenait désormais.

Il la regarda un instant, la minirobe que lui faisait son blouson mettait en valeur ses longues jambes. Peut-être un peu maigres, mais c'était sans doute dû au peu de nourriture qu'on lui avait donné. Il allait régler ça. Et il allait commence tout de suite.

De sa main gauche, la même main à laquelle était passée la laisse, il prit la main de la jeune neko, comme un symbole des différents niveaux sur lesquels se construisait leur relation. Domination et confiance à la fois... un cocktail qui plaisait au détective privé.

Il poussa la porte du bar et alla les installer sur une des banquettes en skaï rouge brique du fond de la salle. Ici, ils seraient bien. L'endroit était un peu isolé du reste de la salle, et le haut dossier des banquettes faisait comme un alcôve, ce qui rendait la table plus intime.

Allant jusqu'au bout de la banquette trois places, Max se cala confortablement contre le mur et fit asseoir sa neko à côté de lui. Il préférait l'avoir contre lui plutôt qu'en face de lui. Il avait envie de sentir son corps proche du sien.

« A cette heure-ci, aucun restaurant n'est ouvert, mais ici, ils servent des snacks toute la journée. Sushis, poisson, pâtes, et des trucs occidentaux : hot-dogs, hamburgers, croque-monsieurs, frites, il y a aussi des glaces... »

Prenant la carte sur la table, il la donna à la jeune neko.

« Tiens, choisis ce que tu veux, fais-toi plaisir. Et après, tu viendras faire un câlin à ton maître et tu me parleras de toi. »

C'était gentil de sa part de lui laisser choisir tout ce qu'elle voulait, et il souhaitait vraiment qu'elle se refasse une santé. Mais, il voulait aussi en profiter pour vérifier si elle savait vraiment lire. Comme toujours avec Max, rien n'était jamais complètement blanc ni complètement noir.


Dernière édition par Max Hunter le Lun 30 Jan - 12:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Grignottages en tout genre [PV Maeko] - TERMINE   Mar 17 Jan - 18:36

Le voyage dura encore quelques minutes. Au terme de celles-ci, la moto s’arrête devant un petit bar illuminé par quelques lumières. Son maitre retira son casque et descendit en premier. Il tendit ensuite la main à l’hybride pour l’aider à descendre. Voyant qu’elle peinait à retirer son casque, les mains quelques peu engourdies par le froid, il vint a son secours et l’aida a sa tâche. Leurs regards restèrent encore collés l’un à l’autre, comme faisant connaissance. Max fit ensuite un geste plutôt inattendu : il la prit par la main ! Un geste a la fois de domination et de confiance. Un lien fort promettait d’unir la neko et son maitre ! Maeko suivit son maitre, devant presser le pas pour se maintenir a la vitesse de l’homme. Ils entrèrent dans le bar qui ne contenait guère de monde pour l’heure. Les deux êtres se dirigèrent vers le fond de la salle et s’assirent sur la banquette, côte a côte. Son maitre se cala confortablement contre le dossier tandis qu’elle se rapprochait de lui, appréciant beaucoup cette proximité.



« A cette heure-ci, aucun restaurant n'est ouvert, mais ici, ils servent des snacks toute la journée. Sushis, poisson, pâtes, et des trucs occidentaux : hot-dogs, hamburgers, croque-monsieur, frites, il y a aussi des glaces... »



Le mot magique, n’étant autre que sushi et poisson, firent dresser ses oreilles félines sur sa tête. Sa nature de chat s’équilibrait parfaitement avec sa nature humaine en temps normal. Mais, certaines petites choses et situations anodines excitait quelques fois son instinct de chat qui prenait alors le dessus sur son humanité. Elle lâcha sans s’en rendre compte, un petit miaulement qui trahissait sa faim et son envie. Elle sut néanmoins se contenir suffisamment pour ne pas se mettre à ronronner et à quémander du poisson a la façon des chats. Son maitre lui tendit une carte et la regarda gentiment.



« Tiens, choisis ce que tu veux, fais-toi plaisir. Et après, tu viendras faire un câlin à ton maître et tu me parleras de toi. »



Choisir ? Il lui permettait de choisir ? Il y avait si longtemps qu’elle n’avait pas eu le loisir d’entendre ce mot. Elle décida de donner immédiatement a son maitre ce qu’l voulait…. A sa façon. Elle se pelotonna contre lui et vint frotter sa tête contre la sienne en ronronnant. Son instinct de chat reprenait encore une fois le dessus….mais là, elle ne pouvait rien y faire. Elle vint ensuite l’embrasser, sans toutefois oser aller trop loin. Max ne lui avait donné aucun ordre, et elle ne voulait pas l’importuner ! Se rendant compte qu’elle s’était laissée dépasser par ses origines félines, elle se reprit et examina la carte que son maitre lui tendait toujours. Ses yeux parcoururent les différents aliments, sans que l’une des denrées ne l’interpelle vraiment. Elle était avec son maitre, et c’était tout ce qui importait. Néanmoins, arrivée en bas de page, un mot lui sauta aux yeux et fit agrandir ses pupilles d’envie.



« Sushi <3 »



Se rendant compte que sa bouche avait parlé sans que son esprit lui en ait donné l’autorisation, elle releva vivement la tête et se mit à rougir. Décidemment, il faudrait VRAIMENT qu’elle apprenne à se contrôler !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Grignottages en tout genre [PV Maeko] - TERMINE   Mer 18 Jan - 14:15

Confortablement calé dans le coin du mur et de la banquette, Max se relaxait. Du moins en donnait-il l’impression tout en observant sa néko.
C’était étrange. SA néko. Le terme résonnait de manière plaisante à ses oreilles. Il en aimait la sonorité. Il jouait avec la signification de cet article possessif. Comme souvent avec Max, il y avait deux côtés à la pièce : sur une face, le gentil Max se sentait responsable de la gentille jeune fille animale et souhaiter lui apporter autant de bonheur que possible, sur l’autre face, le Max plus sombre se promettait d’user et d’abuser de son certificat de propriété. Fort heureusement, Maeko ne semblait pas détester d’appartenir au détective musclé, ce qui évitait à Max des débats de conscience.

Elle s’était blottie contre lui, et il avait passé un bras à la fois protecteur et possessif autour de ses épaules, la rapprochant contre lui pour mieux sentir sa chaleur. Pour mieux la contrôler aussi peut-être.

Il l’avait bien observée et avait noté avec plaisir qu’elle savait lire. Donc, elle n’avait pas menti. Parfait. Il aurait détesté avoir à la ramener à l’animalerie.
Peut-être parce qu’il commençait à s’attacher à elle…
Son côté spontané et câlin lui plaisait beaucoup. Et il ne lui en voulait certainement pas de lui avoir sauté au cou pour l’embrasser. Il aimait trop cette sensation qu’il ressentait quand elle exprimait son bonheur de lui appartenir.

Pourtant, il avait un peu froncé les sourcils quand il l’avait entendu miauler. Il adorait l’entendre ronronner mais pas miauler. Le miaulement était trop animal pour lui.
Il prit son menton entre ses doigts et plongea ses yeux sombres dans ceux de la fille-chat.

« Les chatons bien élevés ne miaulent pas, Maeko… Même pour demander du poisson. »

Bien sûr, il n’allait pas la punir puisque c’était la première fois qu’il lui donnait la consigne. Il se contenta de donner un gentil petit coup de doigt sur le bout de son nez.
Puis, pendant un moment, ils restèrent ainsi l’un contre l’autre sur la banquette, Max lisant le menu tandis qu’il caressait gentiment le sommet du crâne de la jeune fille chat.

Quand la serveuse arriva, toute apprêtée dans sa robe rose et son tablier blanc, il passa les commandes.

« Un plat complet de sushis, s’il vous plaît. Et une grande glace Iceberg au chocolat. »

Eh oui, Max était gourmand… comme un chat.
Et puis, il comptait partager sa glace avec Maeko. Pourquoi ? Eh bien essayez d’embrasser une fille qui vient de manger du poisson froid…
Max, lui, préférait le goût du chocolat.

Quand la serveuse partit, le détective laissa son regard traîner sur ses jolies fesses que la minirobe blanche et rose mettait en valeur.
Mais, bien vite, il reporta son attention sur sa petite neko. Elle semblait bien menue, pelotonnée ainsi contre le torse puissant du détective. Elle nageait dans le blouson de cuir trop grand pour elle, mais ses longues jambes nues en sortaient de manière tout à fait séduisante.
Penchant la tête vers celle de Maeko, Max tira un peu sur la laisse afin d’obliger la jeune fille chat à relever la tête vers lui.

« Nous avons quelques minutes avant qu’elle ne revienne. Autant les passer agréablement… »

Son visage descendit lentement vers celui de la neko, jusqu’à ce que leurs lèvres se soudent en un baiser, tendre au début, puis de plus en plus passionné.
Il pénétra les lèvres de la jeune fille de sa langue et s’en vint chercher celle de Maeko, la caressant, la chassant, la titillant, prenant possession de cette bouche et de ses lèvres qui étaient siennes maintenant. Il aimait sentir par fois la légère griffure des dents pointues sur sa langue, ou bien la sensation étrange et stimulante de la langue légèrement râpeuse de la fille chat.

Ses mains ne bougeaient pas, pas question d’avoir l’air de mal se comporter dans un lieu public, mais, dans sa poche, il actionna l’émetteur qui déclenchait l’étrange appareil qu’il avait mis en guise de sous-vêtement à sa neko.
Aussitôt, des vibrations commencèrent à stimuler la féminité la plus sensible de la jeune fille, caressant et vibrant tout à la fois cet organe de plaisir tandis qu’il continuait à l’embrasser à bouche que veux-tu, bâillonnant ainsi ses soupirs de la plus sensuelle des façons.
Progressivement, il faisait monter la vitesse des vibrations, tout en serrant Maeko de plus en plus contre lui, en un baiser de plus en plus torride à chaque instant.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Grignottages en tout genre [PV Maeko] - TERMINE   Jeu 19 Jan - 19:05

Blottie contre son maitre qui avait passé un bras autours de ses épaules, Maeko se sentait bien. Max avait l’air assez satisfait lui aussi.

Cependant, le miaulement qui lui avait échappé par mégarde lui avait fait froncer les sourcils. Une lueur de réprobation dans le regard, il lui prit son menton, l’obligeant à le regarder dans les yeux. Il ne semblait toutefois pas fâché, juste un brin mécontent. Il la sermonna avec son calme habituel et lui donna un petit coup de doigts sur le nez. Rien de bien méchant ! Juste de quoi lui faire comprendre qu’il ne fallait pas recommencer.



« Les chatons bien élevés ne miaulent pas, Maeko… Même pour demander du poisson. »



Les oreilles de l’hybride s’affaissèrent quelques peu tandis qu’elle baissait les yeux, en une attitude soumise et désolée. Comme un petit enfant que l’on venait de surprendre à chiper des cookies dans le dos de ses parents et qui demandait pardon. La neko releva les yeux vers son maitre et s’excusa.



« - Pardon Max-sama ! Je ne recommencerais plus !



Elle revint ensuite se coller a lui, profitant de la douce chaleur que dégageait son corps. Tout en lisant le menu, Max lui caressa doucement la tête, sa main venant de temps en temps effleurer ses oreilles d’ébène. Nageant dans le bonheur, la jeune fille ronronna doucement les yeux clos, profitant de ce doux moment. Une serveuse, toute de rose vêtue, vint prendre leurs commande au bout de quelques minutes. Pendant que son possesseur passait la commande, Maeko observa la dame, se demandant si elle était également une neko. Apparemment, compte tenu de l’odeur, elle était bien humaine ! Il lui semblait cependant avoir vu deux petites oreilles d’ivoire émerger de sa chevelure blonde. Bah ! Surement un reflet ! Elle repartit ensuite en direction des cuisines, les laissant seuls.

Reportant son attention sur sa neko (l’hybride avait remarqué qu’il avait été vaguement distrait par la serveuse) Max tira doucement sur la laisse, l’obligeant à planter son regard dans le siens.



« Nous avons quelques minutes avant qu’elle ne revienne. Autant les passer agréablement… »



Un sourire étira le visage de la fille chat tandis que les lèvres de son maitre approchaient pour s’emparer des siennes. Ils échangèrent un calme baisé qui devint de plus en plus passionné. La langue de l’homme pénétra doucement ses lèvres et vint jouer avec la sienne. La langue de l’humain avait une saveur veloutée qui contrastait étrangement avec la sienne qui était plutôt râpeuse. Ce cocktail étrange et savoureux était encore plus plaisant ! Collée à son maitre, les mains posées sur son torse puissant, un bonheur immense envahit Maeko. Elle se sentait si bien à ses côtés ! De douce vibration vinrent ajouter du piment à son plaisirs. Celles-ci vinrent titiller son point sensible et la firent gémir de bonheurs. Ses gémissements furent néanmoins bâillonné par leurs baisé qui augmentait d’intensité au fil des minutes. Les vibrations s’accélérèrent et Maeko se colla à son maitre, sentant son plaisir et son envie augmenter encore. Max l’enserrait dans ses bras, étreinte douce et possessive à la fois. Elle aurait voulu que ce moment dure éternellement. Malheureusement, les bonnes choses doivent avoir une fin….pour mieux recommencer.

La serveuse revint, apportant avec elle leurs commandes. Leur baiser se stoppa mais l’hybride resta tout de même dans les bras de son maitre. Elle s’y sentait si bien ! Pour ne pas s’arrêter aussi brutalement, la fille chat vint redéposer ses lèvres sur celles de l’homme avant de blottir sa tête au creux de son cou en ronronnant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Grignottages en tout genre [PV Maeko] - TERMINE   Jeu 19 Jan - 20:02

Le retour de la serveuse surprit un peu Max. Il était déjà parti dans un monde extrêmement plaisant, accompagné de la petite neko, un monde où chaque baiser durair un siècle et demi.

Voyant le maître et l'hybride occupés la serveuse annonça sa présence par un petit « hum hum » qui le fit sursauter un peu.

« Ahem... oui, euh... Merci... » dit-il, pas spécialement gêné, mais surpris. Et tout de même un peu décontenancé.

C'était la première fois qu'il avait des relations sensuelles avec une néko. Une néko qu'il venait d'acheter. La chose avait un côté à la fois émoustillant et étrange, mais pas déplaisant du tout.
La présence tout contre son cou de la féline câline qui ronronnait son bonheur était très agréable, il devait bien l'avouer. Et le fait qu'elle semble si enthousiaste pour tout ce qu'il avait à proposer était un autre plaisir qu'il comptait bien savourer.

Mais, pour l'heure, ils étaient attablés devant une gigantesque assiette de sushis, et une très haute glace qui alliait mente, chocolat, chantilly et Get27.

Pour laisser sa néko déjeuner en paix, Max avait coupé les vibrations du stimulateur qu'il lui avait attaché autour de la taille.
A présent, il prenait de sa longue cuillère un peu de glace, qu'il dégustait en connaisseur tout en observant Maeko et en caressant ses longs cheveux.
Parfois, il laissait sa main carrée descendre le long de l'échine de la frêle hybride et venait caresser sa queue noire et fournie. D'autre fois, il venait caresser doucement ses oreilles ou le sommet de son crâne. En somme, il prenait le temps de la découvrir. Il observait son visage tandis qu'elle mangeait ses sushis.

Jamais il n'avait vécu avec une femme. Est-ce que ce serait pareil de vivre avec une neko ? Comment allait se passer la cohabitation ?
Il n'avait pas songé à ces détails de la vie pratique et quotidienne. De toutes façons, les hommes ne pensent jamais à ces détails, et lui était très masculin.
Pourtant, il allait bien falloir éclaircir certains points.

« J'espère que les sushis te plaisent, Maeko-chan. » dit-il. « Après, nous irons t'acheter de quoi t'habiller. Et puis, ensuite, il faudra faire un tour au supermarché pour acheter de quoi manger.
Dis-moi : qu'est-ce que tu aimes ? Je veux dire : au petit déjeuner, au déjeuner, au diner...
Oh, et puis je te laisserai faire pour choisir tes produits de beauté.
 »

Il prit un mèche de ses longs cheveux noirs et soyeux et la laissa glisser entre ses doigts.

« Parce que je tiens beaucoup à ce que tu te fasses belle pour moi. Tu comprends, Maeko-chan ? »

Il donna une petite traction sur la laisse, afin que sa néko comprenne que la question était importante pour lui et son ton indiquait qu'il ne la laisserait pas négliger ses devoirs sur ce point.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Grignottages en tout genre [PV Maeko] - TERMINE   Ven 20 Jan - 16:57

Le plat de sushi que la serveuse venait d’apporter était tout simplement délicieux !Maeko prenait bien soin de savourer chaque bouchées et de profiter de ces instants qui lui avait longtemps été interdit. C’était la première fois qu’elle remangeait quelques choses d’aussi bon ! A l’animalerie, seuls les restes et plusieurs immondices qui semblaient avoir été repêchées dans les égouts étaient au menu ! Ici, le simple fait de pouvoir gouter à quelque chose de frais était un véritable bonheur ! En un sens, l’hybride réapprenait à vivre ! Son maitre dégustait une immense glace tout en lui caressant doucement les cheveux. Sa main venait quelques fois descendre le long de son dos et effleurer sa queue d’ébène en une agréable caresse. Lorsque ses doigts revenaient frôler ses oreilles veloutées, c’était l’apothéose de ce que l’on pouvait réellement appeler le bonheur. Cela faisait quelques heures qu’ils s’étaient rencontrer, et ces quelques heures avaient été les plus belle de son existence ! Elle était heureuse que Max l’aie choisie ! Énormément heureuse !

« J'espère que les sushis te plaisent, Maeko-chan. »

Un sourire peint sur les lèvres, la neko leva les yeux vers son maitre et acquiesça vivement.

« C’est vraiment excellant ! Encore merci maitre ! »

Un petit sourire étira les lèvres de l’homme. Attentivement, Maeko écouta la suite de ce que son maitre devait lui dire.

. « Après, nous irons t'acheter de quoi t'habiller. Et puis, ensuite, il faudra faire un tour au supermarché pour acheter de quoi manger.
Dis-moi : qu'est-ce que tu aimes ? Je veux dire : au petit déjeuner, au déjeuner, au diner...
Oh, et puis je te laisserai faire pour choisir tes produits de beauté.
»


L’hybride hocha une fois encore la tête, et réfléchis a sa question. D’un doux geste, le détective attrapa l’une de ses longues mèches et joua avec, continuant ensuite sa phrase.

« Parce que je tiens beaucoup à ce que tu te fasses belle pour moi. Tu comprends, Maeko-chan ? »

« Oui Max-sama ! »

répondit t’elle, toujours souriante. Sa réflexion sur la première question continua alors. Ce qu’elle aimait ? On ne lui avait jamais posé cette question… Il était le premier humain à lui demander son avis sur certaine chose ! C’était un peu perturbant mais cela lui faisait vraiment plaisir ! Bon, elle ne pouvait pas dire sushi ! Ce serait un peu…..bizzard ! Le poisson était à éliminer également (pour les mêmes raisons). Qu’aimait –elle bien ? Une réponse claire et nette s’imposa à son esprit : Tout sauf la bouillie infâme que l’on servait a l’animalerie ! Et le lait…Maeko aimait beaucoup le lait ! Son instincts de félin était t’il la cause de cette adoration pour le lait ? Surement !

Ne sachant pas quoi répondre, la neko opta pour la solution la plus simple.

« Sinon, je ne suis pas difficile en ce qui concerne la nourriture… En fait, tant que ce n’est pas des trucs périmés ou des croquettes pour chat, je suis heureuse !^^

Parce que oui, le gérant leurs avait déjà fait le coup des croquettes pour chat…..Cela prouvait a quel point les neko étaient sous-estimé par la plupart des humains ….Pour eux, ils n’étaient que des animaux, même pire….

Et même si ces gènes de chats contrôlait la plupart de ses envies, Maeko n’avait jamais apprécié ces croquette infâmes qui avaient une drôle d’odeurs d’ailleurs….

Et Max, qu’aimait-il lui ? Quels étaient ses gouts ? Si Maeko voulait le servir de son mieux, il lui faudrait en connaître un peu plus sur lui ! Elle décida donc de le questionner.

« Et vous maitre, qu’aimez vous ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Grignottages en tout genre [PV Maeko] - TERMINE   Sam 21 Jan - 0:28

La remarque de la jeune fille animale avait surpris et aussi un peu dégoûté le détective.

« Des croquettes pour chat ? De la nourriture périmée ? Mais... c'est... stupide ! »

Il secoua à la tête, en proie à la plus sincère incompréhension.

« Qui pourrait avoir envie d'embrasser quelqu'un qui vient de manger des croquettes ou des aliments avariés ? Pouah... Non, vraiment... Tu n'as pas à t'inquiéter, tu n'auras pas ce genre de choses chez moi. »

Et, pour mieux démontrer la véracité et la sincérité de ses paroles, il prit une cuillère de chantilly généreuse et l'amena devant les lèvres de la néko.
A peine l'eût-elle mis en bouche qu'il se pencha sur elle et l'embrassa, passionnément, voluptueusement, goûtant avec délice à ce baiser à la chantilly. La crème se mêlait dans leurs bouches, répandant son goût sucré qu'ils mêlaient de salive et de plaisir, la sensation râpeuse de la langue de la neko offrant un contraste délicat avec l'onctuosité homogène de la crème fouettée.
Oui, c'était vraiment un baiser comme Max les aimait.
C'est à regret qu'il y mit fin, une fois que la chantilly eût complètement disparue et qu'il fallût au couple reprendre un peu son souffle.

Reprenant la dégustation de sa glace, Max se cala encore plus confortablement sur le coin du mur et de la banquette, attirant un peu sa néko contre lui. Oui, il aimait à l'avoir contre lui, à l'entendre ronronner et se frotter contre lui.

Qu'est-ce qu'il aimait ? Il resta un instant sans rien dire. Il ne s'attendait pas à cette question.

« Mmm.... Eh bien... J'aime beaucoup de choses. J'aime beaucoup ce moment, là maintenant, par exemple. Avec une néko tendre et obéissante qui cherche à plaire à son maître.

J'aime le sport, la plage, la moto, l'action, mon boulot... J'aime le cuir, le latex, les habits sexy, et je pense que j'adorerais avoir une neko qui aime s'habiller sexy pour plaire à son maître et ronronner à ses pieds... J'aime les nuits d'amour torrides et déviantes, et les matins tendres sur une terrasse ensoleillée. J'aime les soirées romantiques et les siestes crapuleuses, et j'aime aussi vaquer à mes affaires pendant que ma servante reste à ma disposition avec un thé sur un plateau...

Mais sinon, question nourriture, depuis que j'ai vécu aux States, j'ai pris l'habitude de manger plus de viande et moins de poisson. J'aime les noodles, la pizza, les hamburgers, le chop suey, et j'adore les glaces, le miel et le chocolat.
 »

Et, avec un petit rire, il conclut :

« Heureusement que j'aime le sport, sinon je finirais énorme... »

Durant tout son long monologue, il avait attiré la tête de Maeko sur ses genoux et l'avait caressé longuement, insistant entre les oreilles en grattant un peu son cuir chevelu. Sa main était descendue le long de son cou, puis s'était insinuée dans le blouson pour descendre sur sa peau jusqu'à son sein droit qu'il avait caressé d'une main douce, insistant sur la pointe qu'il sentait germer sous le toucher délicat de son index.

Une fois fini son monologue, il retira sa main du blouson et fit remonter la jeune fille animale en position assise tout à côté de lui.
Il tira de la poche du blouson une cravate qu'il gardait toujours là au cas où il aurait dû prendre soudain un look sérieux pour une enquête, et il entreprit d'en élargir un peu le col.
Puis, se retournant vers Maeko, il planta son regard dans celui de la femme-chat et dit :

« Maintenant, Maeko-chan, il faut que tu saches que, si tu es à moi, tu dois me faire une confiance absolue, d'accord ? Tu dois savoir au plus profond de toi-même que je ne te ferai jamais vraiment de mal. Même si je t'en fais un peu. Tu comprends ? »

Tout en lui parlant, il lui passa la cravate autour de la tête et la noua autour des ses yeux de manière à l'aveugler temporairement.

« Ouvre ta bouche, Maeko-chan et tire la langue. »

L'ordre était clair, simple. Il attendit qu'elle obéisse avant de passer à la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Grignottages en tout genre [PV Maeko] - TERMINE   Sam 21 Jan - 19:57

« Des croquettes pour chat ? De la nourriture périmée ? Mais... c'est... stupide ! »

Le détective avait un air interloqué et quelque peu…dégouté ! En même temps, Maeko était bien d’accord avec lui : c’était stupide ! Mais le gérant du magasin était stupide alors…après avoir passé tout ce temps à observer le vendeur nuit et jour, coincée dans sa petite cage, elle était arrivée a cette conclusion il y a bien longtemps : ce gars la était stupide ! Stupide et ignoble ! Il traitait les hybrides comme de la poussière, les obligeant à rester enfermés dans des cages et à manger des immondices ! Maeko était sincèrement heureuse que Max ne soit pas comme lui ! Au moins, il la traitait avec respect ! Et, la compagnie de cet homme lui plaisait de plus en plus !

« Qui pourrait avoir envie d'embrasser quelqu'un qui vient de manger des croquettes ou des aliments avariés ? Pouah... Non, vraiment... Tu n'as pas à t'inquiéter, tu n'auras pas ce genre de choses chez moi. »

Maeko sourit. Ouf ! Elle n’aurait pas à s’inquiéter ! L’air de rien, c’était une des choses qui l’avaient un brin inquiétée : Et si celui qui serait son maitre la nourrissait avec les même choses immondes que leurs donnait le gérant a l’animalerie ?!

Heureusement, Max-sama n’était pas ce type d’humain ! C’était un chouette humain ! Et un chouette maitre !

Max pris une cuillère de chantilly et l’offris a sa neko avant de l’embrasser passionnément. C’était tout simplement délicieux ! Un délice auquel elle n’avait jamais encore gouté. Le doux gout de la crème chantilly ajoutait une touche sucrée a leurs baisé qui comportait milles saveurs.Chaques secondes faisaient découvrir une nouvelle parcelle de ce plaisir incroyable. Les yeux mi-clos, Maeko nageait en plein bonheurs. C’était si bon ! La chantilly disparus bientôt, ne laissant que leurs deux langues qui se taquinait malicieusement. Leurs lèvres durent finalement se quitter, la neko et son maitre étant à bout de souffle. Max repris Maeko a ses côté et la serra un peu plus contre lui. La tête posée sur l’épaule de l’homme, ronronnant toujours de plaisir, l’hybride avait son attention portée sur son maitre qui terminait sa glace. Au bout de quelques minutes, il répondit à sa question après avoir réfléchis.

« Mmm.... Eh bien... J'aime beaucoup de choses. J'aime beaucoup ce moment, là maintenant, par exemple. Avec une neko tendre et obéissante qui cherche à plaire à son maître. »

Le sourire de Maeko s’agrandit. Elle était totalement d’accord sur ce point ! Elle aussi aimait beaucoup ce moment, blottie contre son maitre, son maitre qu’elle aimait tant !

Doucement, il attira la tête de la neko sur ces genoux et se mit à gratouiller ses oreilles, la faisant ronronner de bonheurs. Une douce caresse effleurait quelques fois ses cheveux, ce qui la faisait frémir de plaisir.
"J'aime le sport, la plage, la moto, l'action, mon boulot... J'aime le cuir"


Maeko était aussi d’accord avec lui ! Le cuir, c’est super bon a grignoter ! Et en plus, ça sent tellement bon !!! Mais, de son avis, Max n’aimait pas le cuir pour cela ! Elle n’avait encore jamais vu un humain se balader avec un morceau de cuir en bouche….

La main de son maitre s’insinua sous son blouson alors qu’il continuait ses phrases. Elle était venue caresser son sein droit, effleurant délicatement sa peau et lui arrachant un soupir heureux. Ses doigts insistaient sur sa pointe, l’immergeant dans le plaisir, et Maeko dus user de toutes ses forces pour rester concentrée et écouter la suite. Elle se sentait si bien !

, le latex, les habits sexy, et je pense que j'adorerais avoir une neko qui aime s'habiller sexy pour plaire à son maître et ronronner à ses pieds... J'aime les nuits d'amour torrides et déviantes, et les matins tendres sur une terrasse ensoleillée. J'aime les soirées romantiques et les siestes crapuleuses, et j'aime aussi vaquer à mes affaires pendant que ma servante reste à ma disposition avec un thé sur un plateau...
Mais sinon, question nourriture, depuis que j'ai vécu aux States, j'ai pris l'habitude de manger plus de viande et moins de poisson. J'aime les noodles, la pizza, les hamburgers, le chop suey, et j'adore les glaces, le miel et le chocolat.
»

La neko essaya d’emmagasiner tout cela dans sa tête, histoire de ne pas perdre ces informations.

« Heureusement que j'aime le sport, sinon je finirais énorme... »

La remarque fit rire la neko. Un rire cristallin et doux.

Max retira sa main et fit rassoir sa neko. Il tira ensuite une cravate de sa poche et planta son regard dans celui de Maeko. Ensuite, il la noua autours de ses yeux, la plongeant dans le noir. L’adrénaline coula dans ses veines. Elle avait un peu peur car, après tout, le noir, l’obscurité est synonyme de mauvaise augure depuis la nuit des temps. Mais elle se contint et écouta les ordres de son maitre.

« Maintenant, Maeko-chan, il faut que tu saches que, si tu es à moi, tu dois me faire une confiance absolue, d'accord ? Tu dois savoir au plus profond de toi-même que je ne te ferai jamais vraiment de mal. Même si je t'en fais un peu. Tu comprends ? »

« Oui Max-sama ! »

Maeko hocha vivement la tête. Ses oreilles se tournaient dans tout les sens, percevant le moindre son afin de remplacer ses yeux, temporairement aveuglé. Son inquiétude diminua néanmoins lorsque la voix de son maitre parvenait à son oreille. Elle lui faisait confiance !

« Ouvre ta bouche, Maeko-chan et tire la langue. »

La requête étonna quelques peu l’hybride. Néanmoins, elle exécuta l’ordre sans rechigner. Quelle surprise lui réservait encore son maitre ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Grignottages en tout genre [PV Maeko] - TERMINE   Dim 22 Jan - 16:51

Pendant quelques secondes, Max regarda sa neko, obéissante et douce, qui attendait son bon plaisir les yeux bandés, bouche ouverte, entièrement soumise à ses désirs, et cette vue le remplit de plaisir et de désir. Afin de compléter son emprise sur elle, il prit les mains de la jeune fille chat et les croisa dans son dos. Elle devait savoir maintenant que son maître souhaitait qu'elle garde cette position. Il aimait d'ailleurs la voir ainsi, son dos cambré faisait ressortir sa poitrine menue qui peinait à pointer sous l'épaisse couverture que lui offrait le blouson.

Doucement, il approcha ses lèvres de celles de Maeko, mais sans les toucher. Les paroles de Max parvenaient à sa néko comme une caresse, un souffle chaud sur ses lèvres, sur ses joues, sur ses yeux.

« Tu es à moi, désormais. Et je compte bien explorer avec toi mille et une choses. Tu devras m'obéir en tout. Accepter tout ce que je te demanderai. Et faire toujours de ton mieux pour faire plaisir à ton maître.  »

S'approchant un peu plus, il passa ses lèvres autour de la langue de Makeo et vint en mordiller doucement la pointe, en signe de domination.

« Tu n'auras pas à te poser la question de ce qui est bien ou pas. Tu ne pourras que m'obéir. Tu oublieras tes inhibitions. Tu seras ma chose. Ma tendre et obéissante Maeko-chan. »

Prenant avec le doigt un peu de chantilly, il vint le poser sur la langue de sa femme chat pour qu'il y fonde et coule doucement dans sa gorge. Plus tard, quand ils seraient seuls, ce serait un autre genre de crème qu'il lui ferait goûter, mais pour le moment celle-ci ferait l'affaire .

« Il n'y a que deux choses qu'il faut que tu retiennes... »

Ses lèvres se posaient désormais autour de la bouche de la jolie néko aux yeux noirs, papillonnant mais lui refusant un vrai baiser.

« La première, c'est que je suis ton Maître, et que j'ai tous les droits sur toi, tous. Et tu dois m'obéir en tout. Tu pourras dire 'non', 'stop' ou tout ce que tu voudras dans ce genre, cela ne changera rien. »

Il prit un glaçon dans le verre d'eau et vint le passer sur la langue de la jeune fille, laissant un filet d'eau glacée la désaltérer.
Doucement, il fit descendre le glaçon le long du cou de la jeune fille, laissant une goutte glacée couler loin dessous le blouson.

« Mais je ne suis pas de ces Maîtres immatures qui aiment à casser leur jouet. Si quelque chose que je fais va au-delà de ce que tu peux supporter, tu devras dire 'SOS'. Retiens bien ce mot. 'SOS'. Si tu dis ce mot, cela veut dire que tu ne peux supporter ce que je fais. J'arrêterai. »

Max laissa ses paroles s'enfoncer quelques secondes dans l'esprit de sa néko, afin qu'elle les retienne à tout jamais. Puis, il prit une cuillerée de glace à la menthe dans sa bouche, et s'approcha de la jeune fille chat pour l'embrasser tendrement, partageant avec elle ce goût froid et sucré, un autre goût pour un autre baiser.

Pendant un moment, il continua à jouer avec elle, tantôt mordillant sa langue, tantôt y déposant une douceur, tantôt lui faisant lécher son doigt, tantôt faisant semblant de l'embrasser pour arrêter au dernier moment, et puis une nouvelle fois partager un baiser parfumé avec elle.
Il voulait que, progressivement, elle apprenne à accepter ce qu'il allait lui donner sans appréhension, sans inquiétude, sans rejet. Quoi que ce soit. Qu'elle s'en remette entièrement à lui.

Ce n'est que quand elle eût pris l'habitude d'attendre patiemment que son Maître lui donne ce qu'il avait décidé de lui donner, et qu'elle accepte ce qu'il lui demandait d'accepter, qu'il lui enleva la cravate qui la privait de la vision.

D'un doigt taquin, Max caressa le bout du nez de sa néko. Puis il retourna à sa glace.

« Il faut aussi que je te demande quelque chose. Je sais bien que je t'ai dit que ta vie passée était passée et que tu entamais une nouvelle vie, mais je voudrais savoir s'il y a quelque chose dans ton passé que j'ai besoin de savoir. Quelqu'un qui serait à ta recherche par exemple.
J'ai pas envie d'avoir de mauvaise surprise.
 »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Grignottages en tout genre [PV Maeko] - TERMINE   Lun 23 Jan - 17:17

Le noir. Couleurs merveilleuse annihilant tout ce qui l'entoure. Voile sombre qui cache derrières ses replis divers démons. Ainsi plongée dans l’obscurité, Maeko se sentait dans un autre monde. A la fois terrifiant et magnifique. La voix de Max sonnait comme une lumière, éclairant son chemin dans ce monde d'ébène. En sa présence, ce sombre univers semblait moins effrayant. L'homme lui pris les mains et les croisa dans son dos. Pareille à une poupée articulée, l'hybride le laissa la guider et contrôler ses moindres mouvements. Un souffle chaud, celui de son maitre, vint effleurer son visage comme une caresse. Un agréable frisson la parcourut et elle sentit son cœur battre plus vite.

« Tu es à moi, désormais. Et je compte bien explorer avec toi mille et une choses. Tu devras m'obéir en tout. Accepter tout ce que je te demanderai. Et faire toujours de ton mieux pour faire plaisir à ton maître. »


Son maitre vint mordiller doucement le bout de sa langue, la dominant dans ce monde d'ébène. C'était à la fois excitant et assez effrayant de ne pas savoir ce que son maitre allait faire, de ne pas le voir. Néanmoins, elle avait confiance en lui et se laissait guider sans poser de questions.

« Tu n'auras pas à te poser la question de ce qui est bien ou pas. Tu ne pourras que m'obéir. Tu oublieras tes inhibitions. Tu seras ma chose. Ma tendre et obéissante Maeko-chan. »

Une douce crème sucrée se posa sur sa langue. De la chantilly! Elle s'écoula en vrai délice sucré dans sa gorge, doucement, faisant durer le plaisir. Etre plongé dans le noir accentuait tout ses autres sens, dont le gout. Et la chantilly semblait être encore plus savoureuse que tantôt !

« Il n'y a que deux choses qu'il faut que tu retiennes... »

Maeko l'écoutait attentivement, histoire de ne rien oublier. Délicatement, les lèvres de Max venaient se poser autours de sa bouche. Comme des papillons venus l’embrasser, s'envolant avant de revenir. C'était délicieux.

« La première, c'est que je suis ton Maître, et que j'ai tous les droits sur toi, tous. Et tu dois m'obéir en tout. Tu pourras dire 'non', 'stop' ou tout ce que tu voudras dans ce genre, cela ne changera rien. »

Elle était d'accord avec lui! Elle s'était engagée à le servir de son mieux, à être sa marionette.Une marionnette dont il pourrait contrôler les moindres mouvements! Et elle contait tenir sa promesse ! Ses moindres souhaits, ses plus profonds désirs seraient exaucés! Elle en faisait la promesse! Quelques chose de glacé passa sur sa langue, la faisant un peu sursauter. Un mince filet d'eau coula agréablement dans sa gorge et une goutte s'échappa pour filer sous son blouson. Un frisson de plaisir la parcourut: c'était si agréable !

« Mais je ne suis pas de ces Maîtres immatures qui aiment à casser leur jouet. Si quelque chose que je fais va au-delà de ce que tu peux supporter, tu devras dire 'SOS'. Retiens bien ce mot. 'SOS'. Si tu dis ce mot, cela veut dire que tu ne peux supporter ce que je fais. J'arrêterai. »

Cette phrase prouvait bien que Max était un bon maitre! Il avait une totale emprise sur elle, mais il lui laissait tout de même une chance de l'arrêter si quelques choses n’allaient vraiment pas. Avec lui, elle se savait en sécurité!

Un parfum de menthe parvint à ses narines. Une délicieuse crème glacée suivit très vite ce doux parfum, se posant doucement sur sa langue. Max l'embrassa ensuite, partageant avec elle un moment merveilleux. C’était un baiser doux et tendre qui s'harmoniait parfaitement avec le gout de la menthe glacée. Le jeu dura un petit moment. Son maitre, tantôt l’embrassait, tantôt mordillait sa langue, etc. Diverses surprises qui arrivaient les unes après les autres! Docilement, Maeko attendait les ordres de Max, se laisser guider par lui, le laissait jouer avec elle. Tout cela était assez amusant et....délicieux! Au bout d'un moment (le temps est assez différent lorsque l'on est dans l'obscurité), il lui enleva la cravate qui entravait sa vision. Maeko frissonna de plaisir sous la caresse de ses mains. La lumière saisit ses pupilles qui se rétrécirent afin de l'habituer à la luminosité ambiante. Son maitre entra enfin dans sa vision et elle lui sourit. Taquin, il lui caressa le bout du nez avant de continuer sa glace. L’hybride rigola et regarda autours d’elle, ses paupières papillonnant un peu à cause du changement de luminescence. Lorsque son maitre repris la parole, elle tourna sa tête vers lui et écouta attentivement ses paroles.

« Il faut aussi que je te demande quelque chose. Je sais bien que je t'ai dit que ta vie passée était passée et que tu entamais une nouvelle vie, mais je voudrais savoir s'il y a quelque chose dans ton passé que j'ai besoin de savoir. Quelqu'un qui serait à ta recherche par exemple.
J'ai pas envie d'avoir de mauvaise surprise.
»

Maeko pencha la tête sur le côté et réfléchis. Quelques chose d'important datant de son passé? Mis a part sa capture et sa fuite, sa vie avait été plutôt calme....enfin, façon de parler!

"-Non, je ne crois pas qu'il se soit passé quelques chose de spécial...Et...pers..."

Sa phrase fut coupée net. Si! Il y avait bien eu un phénomène étrange qui était survenus durant sa fuite! Etrange et terrifiant...Elle se souvenait parfaitement de LUI ! De SES yeux de sang et de SA voix d'outre-tombes.De SON odeurs putride qui le précédait, tel un nuage nauséabond. Elle se souvenait de sa frayeur ...de la peur qu'elle ressentait à l'idée de le croiser....

Ses yeux s'assombrirent et elle se mit à trembler de peur pendant que ses souvenirs remontaient. Il fallait lui dire! C'était le passé, il ne la croirait surement pas, mais elle devait lui dire! C'était un ordre! Ses mains avaient attrapés une des ses longues mèches noires et jouaient nerveusement avec. Ses oreilles s'étaient affaissées de chaque côté de sa tête tandis qu'elle commençait sa narration, les yeux perdus dans les limbes du passé.

"-Si...je me souviens d'un truc...Mais c'est...c'est stupide...

Je m’étais enfuie de chez moi, mes parents me battaient et me détestaient...je n’avais pas eu le choix...il fallait que je m'évade...Au départ, je m’étais réfugiée dans des ruelles sombres. Personnes n'osaient si aventurer et j’étais plus ou moins à l’ abri. Et IL est apparut une nuit. Une odeur de cadavre le précédait. Une odeur de mort et de sang. Dans le fond de l’impasse, j'avais aperçus deux yeux rouges, luisant comme des braises. Je m’étais enfuie à toutes vitesses et j'avais commencé à croire que ce n'était qu'un cauchemar ou une hallucination mais....il revenait toujours, la nuit comme le jour! Et puis, une hallucination ne peut pas avoir d'odeurs ! Une autre fois, peux avant que je me fasse capturer, je m’étais abritée dans la forêt. Et comme chaque soir, il est revenu. Tout ce que j'ai pu apercevoir, ce sont des crocs luisant et toujours ces yeux de braises! J’ai pensé à un loup mais, il était beaucoup trop grand pour être ça! Il faisait bien la taille d'un homme adulte! En y réfléchissant plus tard, j'ai pensé qu'il s'agissait d'un Ookami...ça correspondrait bien.... Le plus effrayant cette nuit là, c'est quand il ma parlé. Pour la première fois. Une voix de diable, une voix d'outre-tombe. Un son qui m'a glacé les os jusqu'a la moelle. " Tu est à moi " c'est ça qu'il a dit. Je savais pas quoi répondre et je n'avais qu'une idée en tête : prendre mes jambes a mon coup! Puis ils sont arrivés. Les traqueurs. La chose a détourné les yeux et m'a dit une dernière chose avant de filer à toutes vitesses. " Je te retrouverais! Ou que tu sois, je t'aurais!" Enfin , quelques choses dans le genre...Je crois que d'un côté , je doit une fière chandelle aux traqueurs...Je sais pas ce qui serais arrivé si ils n'étaient pas arrivés...Enfin , je ne les aimes pas trop non plus....c'est a cause d'eux que j'ai été enfermée tout ce temps dans l'animalerie....Mais d'un autre côté , si je ne m'était pas fait attrapée , je ne vous aurais pas rencontrer...donc je pense que je doit quand même les remercier! C'est un peu grâce à eux que j'ai pu devenir votre neko!"

Maeko se mit à rougir lorsqu'elle se rendit compte qu'elle dérivait du sujet. L'adrénaline coulait toujours dans ses veines et elle tremblait toujours un peu. Ce souvenir promettait de la hanter encore quelques nuits!

"-Enfin, je sais pas ce que c'était mais, c'est le passé ! Ce n'était surement qu'un....mirage..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Grignottages en tout genre [PV Maeko] - TERMINE   Lun 23 Jan - 19:43

Le visage de Max était devenu plus tendu. Ses sourcils froncés, ses yeux fixes, tout en lui indiquait qu'il réfléchissait. L'apparition qu'avait décrite Maeko était un mystère, et percer les mystères, c'était la passion du détective. C'était même son job.

Qui pouvait bien être cet animal étrange qui avait si fortement impressionné Maeko ?
Max n'avait jamais vu d'êtres surnaturels, il n'y croyait donc pas. Par contre, des hybrides lupins bien costaud, ça pouvait se voir. Une odeur de cadavre, de mort et de sang... ma foi... quand vous êtes un hybride en fuite et que vous vous nourrissez de rats d'égouts et de ce que vous trouvez dans les poubelles, ça ne doit pas vraiment vous donner une haleine très fraîche...
Oui, ça pourrait être un hybride.

Ou alors, peut-être que c'était simplement le produit de l'imagination de la jeune neko. Un rêve obsédant. Avec tout ce qu'elle avait vécu, c'était possible aussi.
Peut-être qu'elle était un peu Dr Jekyll et Mr Hyde ? Il faudrait qu'il fasse attention à cela.

Tandis qu'il réfléchissait, le détective s'aperçut qu'il caressait la tête de sa jeune femme chat, passant un doigt tendre sur ses longues oreilles noires, ou bien grattant le dessus de sa tête. En un rien de temps, elle avait envahi son espace personnel, et il était surpris de voir à quel point sa présence commençait à lui devenir naturelle.

« Tu as bien fait de me le dire, Maeko-chan. Comme ça, si jamais il revient, je saurai qui il est et pourquoi il est là. Enfin, non... pour qui, puisqu'apparemment, il t'a dit qu'il te voulait mais il ne t'a pas dit pourquoi. »

Un sourire vint éclairer son visage.

« D'ailleurs, ça me fait penser que je ne t'ai pas dit qui j'étais moi non plus, ni ce que je voulais faire de toi. »

Il déposa un petit baiser sur les lèvres de sa néko, prit une cuillère de chocolat glacé, se cala dans la banquette, et raconta son histoire tout en laissant Maeko finir ses sushis.

« Donc, je m'appelle Max Hunter. En fait, ce n'est pas mon vrai nom, mais ça fait plus chic et choc pour mon travail. J'ai fait mes études de droit aux USA, comme je te l'ai dit, mais quand j'ai dû rentrer au Japon, il a fallu que je trouve un job rapidement. J'ai donc passé le concours d'inspecteur de Police. Après quelques années où ça a bien marché, j'ai été viré parce qu'un soir une néko que j'avais capturée m'a dragué pour que je couche avec elle, et qu'elle a tout raconté à son maître le lendemain. Comme il était riche et puissant, il m'a fait virer.
Alors, comme je suis quand même pas mauvais pour les enquêtes, j'ai ouvert un bureau de détective privé depuis quelques mois. J'ai résolu quelques cas intéressants, enfin non, pas très intéressants, juste des nékos disparus, mais qui m'ont bien rapporté.
 »

Tout en caressant la queue de sa jeune neko si docile, il but une gorgée d'eau, puis repris son récit.

« Alors, maintenant, mon problème, c'est que je ne peux pas être à la fois sur une enquête et au bureau pour attendre les clients ou taper les rapports.
Donc j'ai besoin d'une secrétaire pour tenir le bureau quand je ne suis pas là, pour prendre les appels et les rendez-vous, pour taper les lettres... Bref, quelqu'un qui sache lire, écrire, et en qui je puisse avoir une totale confiance.
Est-ce que tu penses pourvoir faire ça ?
 »

A peine sa question posée, il se redressa, tira la laisse de sa néko et l'amena tout contre lui, pour plonger ses yeux dans les grands yeux noirs de la jeune fille chat.

« Mais avant de répondre, Maeko-chan, je veux que tu répondes d'abord à une autre question. Dis-moi, Maeko-chan, à qui appartiens-tu ? A qui veux-tu appartenir ? »

Manifestement, malgré son attitude très sûre de lui, Max avait mal encaissé cette histoire de loup qui pourchassait SA Maeko. Il avait besoin de savoir à qui elle voulait appartenir, car il savait que, si elle était attirée par un autre, il ne pourrait jamais la retenir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Grignottages en tout genre [PV Maeko] - TERMINE   Mar 24 Jan - 17:24

Le silence s'était installé. Concentré, Max s'était mis à réfléchir sur la question. Qu'était-ce donc, cette étrange créature? Maeko se questionna également là-dessus. En vérité, elle avait pendant toutes ces années essayé de trouver une réponse, mais aucune n'avait pu être vérifiée. Cela restait un mystère....pour l'instant! Son maitre avait passé une main douce sur sa tête et caressait tendrement ses oreilles d'ébènes. Maeko avait fermé les yeux, et attendait patiemment un ordre, une parole de Max-sama.

« Tu as bien fait de me le dire, Maeko-chan. Comme ça, si jamais il revient, je saurai qui il est et pourquoi il est là. Enfin, non... pour qui, puisqu'apparemment, il t'a dit qu'il te voulait mais il ne t'a pas dit pourquoi. »

L'hybride rouvrit les yeux et sourit. Elle avait bien fait de tout lui raconter! Et partager cette étrange aventure lui retirait le poids qu'elle avait sur le cœur. Comme si, par la parole, sa peur s'était envolée à moitié! Un sourire illumina le visage de son maitre tandis qu'il continuait.

« D'ailleurs, ça me fait penser que je ne t'ai pas dit qui j'étais moi non plus, ni ce que je voulais faire de toi. »


Ses lèvres vinrent déposer un baiser sur celles de la neko qui frémit de bonheurs.

« Donc, je m'appelle Max Hunter. En fait, ce n'est pas mon vrai nom, mais ça fait plus chic et choc pour mon travail. J'ai fait mes études de droit aux USA, comme je te l'ai dit, mais quand j'ai dû rentrer au Japon, il a fallu que je trouve un job rapidement. J'ai donc passé le concours d'inspecteur de Police. Après quelques années où ça a bien marché, j'ai été viré parce qu'un soir une neko que j'avais capturée m'a dragué pour que je couche avec elle, et qu'elle a tout raconté à son maître le lendemain. Comme il était riche et puissant, il m'a fait virer. »

Une neko avait fait virer Max-sama?! Maeko jura intérieurement que si elle rencontrait cette fille, elle lui en collerait une ! Personne n'avait le droit de faire du mal à son maitre! Personne!

«Alors, comme je ne suis quand même pas mauvais pour les enquêtes, j'ai ouvert un bureau de détective privé depuis quelques mois. J'ai résolu quelques cas intéressants, enfin non, pas très intéressants, juste des neko disparus, mais qui m'ont bien rapporté. Alors, maintenant, mon problème, c'est que je ne peux pas être à la fois sur une enquête et au bureau pour attendre les clients ou taper les rapports.
Donc j'ai besoin d'une secrétaire pour tenir le bureau quand je ne suis pas là, pour prendre les appels et les rendez-vous, pour taper les lettres... Bref, quelqu'un qui sache lire, écrire, et en qui je puisse avoir une totale confiance.
Est-ce que tu penses pourvoir faire ça ?
»

Avant qu'elle ne puisse répondre, son maitre se redressa et tira sur la laisse, rapprochant la neko tout contre lui. Ses yeux se plongèrent dans le regard félin de Maeko, la sondant jusqu'au plus profond de son âme.

« Mais avant de répondre, Maeko-chan, je veux que tu répondes d'abord à une autre question. Dis-moi, Maeko-chan, à qui appartiens-tu ? A qui veux-tu appartenir ? »

La question étonna quelques peu l'hybride. Un sourire sincère aux lèvres, les pupilles plongée dans le regard du détective, elle laissa son cœur parler.

« Maitre, je vous appartient corps et âme ! Et cela pour toujours! Mon unique but à présent est de vous servir de mon mieux, de réaliser vos souhaits les plus chers! Je veux n'appartenir qu’à vous! Et a personne d'autre! Maeko-chan a trouvé un maitre exceptionnel! Et Maeko-chan est très heureuse! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Grignottages en tout genre [PV Maeko] - TERMINE   Mer 25 Jan - 17:19

La déclaration spontanée d'allégeance, d'appartenance, de d'admiration, et presque d'amour, va droit au cœur du détective, au point de le déstabiliser un peu, mais dans le bon sens.

Quand il avait poussé la porte de l'animalerie, il avait pensé à bien des choses, des choses pratiques, mais pas aux sentiments. D'ailleurs... sa petite néko avait-elle des sentiments pour lui ? C'était sans doute beaucoup trop tôt pour cela. Pour l'instant, elle devait surtout se sentir heureuse de ne plus être dans cette animalerie infecte, alors elle avait forcément une bonne opinion de Max. Mais, dans quelques jours, qu'en serait-il ?

Et lui ? Est-ce qu'il avait des sentiments pour elle ? Oh, c'était encore bien trop tôt pour le dire assurément. Toutefois, il avait déjà évolué depuis tout à l'heure. Au début, il voulait seulement une secrétaire, rien de plus. Et puis il avait été tenté par la possibilité d'avoir un sex-toy un peu sophistiqué et tout à fait soumis. Mais maintenant... l'enthousiasme de la jeune fille animale, son inlassable bonne volonté, sa docilité, mais aussi sa gaité commençaient à faire une autre impression sur son maître. Il voulait... qu'elle soit heureuse. Il aimait la voir heureuse. La voir rire et la sentir se jeter à son cou.

Oh, bien sûr, il restait son maître, et il a allait certainement profiter de sa jeune fille de compagnie, mais... maintenant il voulait aussi qu'elle en soit heureuse, qu'elle soit heureuse de lui appartenir parce que... eh bien oui, les sentiments de la jeune fille lui importaient. Peut-être était-ce simplement un sentiment d'orgueil qui poussait Max à vouloir que son esclave soit heureuse de l'être, ou bien y avait-il quelque chose de plus qui était en train de se nouer ? Bien malin qui aurait pu le dire. En tout cas, il était clair que les paroles de Maeko étaient un baume délicieux sur le cœur de son maître.

Tirant un tout petit peu plus sur sa laisse, il se pencha en avant et vint embrasser les lèvre de Maeko.

« Et moi je suis très heureux de t'avoir, Maeko-chan. J'aime quand tu te pends à mon cou et que tu me dis que tu es heureuse. Tu es à moi, et je te garde. Et si ce gros loup revient, je ferai ce qu'il faut pour qu'il cesse de t'importuner. »

Au fond de son esprit, toutefois, l'ex flic gardait l'information en réserve. Que Maeko ait une double personnalité ou bien un admirateur secret, il ne fallait pas sous estimer le problème que cela pourrait poser.
Mais il gérerait ce problème plus tard. Il avait d'ailleurs une bonne idée de ce qu'il pourrait faire cette nuit.

Les dernières cuillères de glace furent bien vite absorbées par Max, qui les partagea avec sa néko. C'était un plaisir pour lui de pouvoir mélanger tant de sensations agréables en un seul moment de détente.

Tandis que d'un main il caressait la cuisse nue de sa jeune compagne, il demanda :

« Dis-moi, Maeko-chan. Tu ne m'a pas répondu pour le poste de secrétaire tout à l'heure. Est-ce que tu te sens capable de faire marcher le bureau seule ?
Pas tout de suite, bien sûr, mais quand je t'aurais montré comment faire.
Tu n'auras pas peur toute seule au bureau ? Tu te sens capable de t'occuper des dossiers et des coups de téléphone ?
 »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Grignottages en tout genre [PV Maeko] - TERMINE   Jeu 26 Jan - 16:53

Content! C'était l'adjectif qui semblait définir au minimum ce que son maitre paraissait ressentir. Il semblait content, et même plus! Maeko sourit : voir Max heureux la réjouissait, comme si la joie de l'humain se transmettait directement dans son cœur et lui faisait ressentir la même émotion! Comme des âmes jumelles.

Max tira un peu sur la laisse et laissa ses lèvres se poser sur celles de l'hybride. Un baiser léger et doux, comme un papillon délicat qui se serrait posé sur ses lèvres.

« Et moi je suis très heureux de t'avoir, Maeko-chan. J'aime quand tu te pends à mon cou et que tu me dis que tu es heureuse. Tu es à moi, et je te garde. Et si ce gros loup revient, je ferai ce qu'il faut pour qu'il cesse de t'importuner. »

Cette déclaration réchauffa le cœur de la neko, comme si de douces flammes étendaient leurs langues tièdes dans ses veines. Ses yeux pétillèrent tandis qu'un immense sourire vint s'afficher sur son visage. Elle était heureuse! De plus, en compagnie de son maitre, elle n'avait plus peur d'être seule. Elle n'avait plus peur de se retrouver devant la bête cauchemardesque qui l'avait hantée pendant sa fuite. L'hybride se sentait en sécurité auprès de Max! Un sentiment qu'elle n'avait jamais pu ressentir avant! Elle se colla tout contre lui et se laissa bercer par la douce symphonie de son cœur battant sous sa cage thoracique. Mélodieuse musique. La glace disparut à une vitesse éclair dans la coupe de verre. Son maitre partageait avec elle ce délice glacé qu'elle acceptait avec plaisir. La froideur de la glace contrastait étrangement mais agréablement avec la douce chaleur de son maitre. C’était si agréable. Elle aurait volontiers fermé les yeux pour se laisser emporter par Morphée, cette chaleur ayant sur elle un doux effet soporifique. Mais cela ne se faisait pas! Elle se mit à ronronner, les paupières mis close. La main solide mais tendre de Max vint caresser sa cuisse, rajoutant une délicieuse touche a son bonheurs.

« Dis-moi, Maeko-chan. Tu ne m’as pas répondu pour le poste de secrétaire tout à l'heure. Est-ce que tu te sens capable de faire marcher le bureau seule ?
Pas tout de suite, bien sûr, mais quand je t'aurais montré comment faire.
Tu n'auras pas peur toute seule au bureau ? Tu te sens capable de t'occuper des dossiers et des coups de téléphone ?
»

Maeko acquiesça vivement. Bien sure, il faudrait lui réexpliquer quelques affaires mais, dans le général, elle se sentait capable de s'occuper de ça sans problème!

"-Oui! Je ferais de mon mieux pour faire plaisir à Max-sama! "

Oui, Maeko voulait que son maitre soit content! Et elle ferait tout pour cela! Bien sure, elle aurait peut être parfois un rien peur toute seule mais, la peur est un élément de la vie ! Et puis, le " grand méchant loup" comme elle l'avait nommé, ne pourrait pas la retrouver si facilement! Il ne fallait pas avoir peur d'ouvrir la porte et de se retrouver soudainement face à ces yeux de sang! Non, en compagnie de son maitre, Maeko n'avait plus peur! Et même le grand méchant loup de la ferait pas frissonner!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Grignottages en tout genre [PV Maeko] - TERMINE   Jeu 26 Jan - 22:27

Un soupir de satisfaction s'échappa de la poitrine de Max. Il ne savait pas encore s'il pouvait faire confiance aux compétences de sa néko, mais il sentait déjà qu'il pouvait compter sur sa bonne volonté et sur son courage. C'était déjà un excellent point de départ. Il dédia à la jeune fille chat un sourire satisfait et vint poser un baiser sur le bout de son nez.

Un coup d’œil circulaire sur la table lui confirma qu'ils avaient fini ce qu'ils avaient commandé. Bon, ce n'était qu'un snack, et Maeko avait sûrement encore besoin de manger, mais on était déjà en milieu d'après-midi, et il comptait l'emmener au restaurant ce soir, autant qu'elle ne mange pas trop maintenant. S'il comptait l'emmener au restaurant, c'était parce qu'il commençait à se demander s'il pourrait l'emmener avec lui lors de la négociation de certains contrats. Une jolie fille, c'était toujours un bon point. Une fois de plus, les pensées de Max étaient noires et blanches, généreuses et intéressées.

Dépliant son corps athlétique, le détective se leva et, d'une pression douce mais impérieuse sur la laisse qui le reliait à la jeune fille chat, il lui ordonna de le suivre.
D'un pas tranquille, il alla régler à la caisse, en laissant un pourboire honnête à la serveuse. Après quoi, il dirigea les pas du couple vers la porte.

« A présent, Maeko-chan, deuxième étape. Ce blouson de cuir te va très bien, et j'adore comme il met tes jambes de danseuse en valeur, mais tu vas devoir mettre autre chose. Donc, direction le magasin de vêtements. Nous avons une garde-robe à te constituer. »

Arrivés à l'extérieur du restaurant, cependant, le détective fit un pause pour remettre ses lunettes de soleil. Par cette belle après-midi d'été, le soleil caressait agréablement la peau et donnait envie d'aller à la plage. Mmm... Ce serait pour plus tard. Pour le moment, ils avaient à faire.
S'étirant de toute la longueur de ses bras, Max ferma les yeux, se sentant parfaitement bien.

Quelques pas plus tard, ils étaient près de la moto du détective. Mais avant de repasser le casque sur la tête de Maeko, Max l'attira jusqu'à lui, tout contre lui, l'obligeant à se mettre sur la pointe des pieds. Lentement, il pencha la tête vers elle.

« Avant qu'on ne reparte, Maeko-Chan, pourquoi ne pas trouver un moyen de montrer à ton Maître combien du es heureuse de lui appartenir ? »

Sa voix était douce et amusée, mais aussi impérative. Un refus n'aurait pas été accepté.
Ceci dit, au milieu du boulevard, il n'allaient pas faire grand chose de bien choquant devant tous ses gens. Mais tout de même, il était curieux de voir ce que sa petite néko allait faire pour répondre à sa demande.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Grignottages en tout genre [PV Maeko] - TERMINE   Ven 27 Jan - 17:28

Un soupir satisfait s'échappa des lèvres de son maitre. Avec un sourire, il vint poser un petit bisou sur le bout de son nez.Maeko rigola et sourit a Max. Il était content, et l'hybride l'était également ! Après avoir jeté un coup d'œil a la table, l'homme se leva et ordonna à la néko de le suivre en exerçant une légère pression sur la laisse. Ils se dirigèrent ensemble vers le comptoir et, pendant que Max réglait la note, la jeune fille se mit à observer avec curiosité mais discrètement les autres couples présents dans le bar. Elle en savait peu sur les humains et apprendre à connaitre leurs comportements pourrait surement l'aider pour satisfaire Max de son mieux. Cela semblait un peu stupide de dire ça mais, quand on avait vécu dans une animalerie et qu'on avait été traitée comme de la poussière pendant si longtemps, il fallait se réhabituer a vivre " comme un humain». Durant la journée, l'hybride avait déjà compris que la caste supérieurs aimait bien recevoir de l’affection, être embrassés, etc. D’ailleurs, elle aimait bien ça aussi! Ajoutés aux informations que son maitre lui avaient données sur lui, cela lui faisait déjà une petite liste de ce qu'il aimait! Pour le servir de son mieux, il lui faudrait encore mieux le connaitre, cela viendrait aussi avec le temps! Quand l'addition fut réglée, le maitre et sa neko sortirent du bar.

« A présent, Maeko-chan, deuxième étape. Ce blouson de cuir te va très bien, et j'adore comme il met tes jambes de danseuse en valeur, mais tu vas devoir mettre autre chose. Donc, direction le magasin de vêtements. Nous avons une garde-robe à te constituer. »
La neko acquiesça en souriant et suivit son maitre. Malgré l'heure déjà bien avancée, le soleil était encore haut dans le ciel et inondait Gokusha de son éclatante lumière. Une douce chaleur vint caresser la peau de Maeko.Quel délice! C'était une si belle journée! Ils arrivèrent en peu de temps près de la moto dont la carrosserie étincelait de mille-feu sous les rayons de lumières déchainés. Doucement, Max attira l’hybride, l'obligeant à se coller à lui, et pencha la tête vers elle, un sourire amusé peint sur le visage.

« Avant qu'on ne reparte, Maeko-Chan, pourquoi ne pas trouver un moyen de montrer à ton Maître combien du es heureuse de lui appartenir ? »

Maeko sourit et ne se laissa pas le temps de réfléchir, réagissant immédiatement. C'était avec son cœur qu'il fallait penser avant tout! Puis avec sa tête...Posant ses mains fines sur le torse puissant de Max, elle vint l'embrasser avec passion et tendresse. Sa langue vint franchir la solide barrière de ses lèvres et vint chatouiller malicieusement celle de l'humain. Elle ne pouvait pas faire plus. Au milieu d'un boulevard, tenter autre chose n'aurait pas été très bien vu! Elle continua a jouer avec lui pendant quelques minutes encore , n'osant tout de même pas aller trop loin , puis lui chuchota a l'oreille d'un air malicieux.

"Je crois qu'il vaut mieux attendre un peu avant de tenter autre chose ! Ce n'est pas un lieu très approprié pour pouvoir s'amuser"

Prise d'une soudaine inspiration, elle lui avait déclaré cela sur le coup. Elle espérait juste qu'elle avait fait ce qu'il fallait faire! C'était ça la complexité de la relation maitre-neko: deviner ce que son sempai désire réellement! Les paroles peuvent cacher bien des choses ! Elle espérait juste qu'elle avait bien interpréter l'ordre. Elle lui lécha légèrement l'oreille et se laissa retomber sur ses deux pieds avant de le regarder, un sourire qui mélangeait bonheurs et malice sur les lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Grignottages en tout genre [PV Maeko] - TERMINE   Sam 28 Jan - 16:39

La réponse de sa tendre néko était tout à fait à la hauteur des espérances de Max. Ce qu'il espérait c'était que, malgré le fait qu'il se comportait de manière clairement dominatrice, elle serait heureuse de lui appartenir, et pas simplement d'être nourrie, logée, et sortie de sa cage. Heureuse. Enthousiaste même. Et la réaction de la jeune fille chat était tout à fait ce qu'il espérait. Restait à voir si elle apprécierait autant la suite de l'aventure...
Pour le moment, les quelques mots qu'elle lui avaient susurrés à l'oreille étaient autant de promesses délicieuses qui lui faisaient passer des frissons dans le dos et ouvraient grandes les portes de son imagination pourtant déjà fertile à la base.

Durant quelques instants, le détective resta sur le trottoir, à regarder sa petite néko dans les yeux, prenant apparemment un vif plaisir à la contempler du regard, plaisir d'ailleurs pas uniquement romantique ainsi que Maeko put rapidement le constater en sentant tout contre son ventre qu'une bosse dure se formait sous les jeans ajustés du détective.
Mais pour exprimer ce genre d'émotion là, il faudrait attendre d'être dans un lieu moins fréquenté.

D'un geste souple et protecteur, Max aida Maeko à enfourcher son gros engin (nous parlons de la moto, ici), puis il lui repassa le casque sur la tête et, ayant ainsi assuré sa protection, il prit le chemin de la galerie marchande, direction les magasins de vêtements.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Grignottages en tout genre [PV Maeko] - TERMINE   

Revenir en haut Aller en bas
 
Grignottages en tout genre [PV Maeko] - TERMINE
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» videos en tout genre
» Blagues en tout genre....
» Dessin en tout genre
» Soldes, achats en tout genre !
» quelque dessin en tout genre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Gokusha No Neko † :: † Hors Rpg † :: x.Archives :: - RP clos-
Sauter vers: