Bienvenue sur Gokusha No Neko ! Venez incarner un Hybride ou un Maître dans un monde où règne esclavagisme et perversité. Ce forum est à tendance Hentaï/Yaoï/Yuri ! [Déconseillé aux moins de 16 ans]
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sortez les taureaux et dansez la corrida | Silver **

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Sortez les taureaux et dansez la corrida | Silver **   Ven 17 Fév - 11:34

    « L’oiseau en cage rêvera des nuages. » ♥


    Un nouveau jour se lève sur ce monde. Monde dans lequel il existe deux types de personnes: les "dominants" et les "dominés". Pourtant, il reste des gens qui ne sont ni l'un ni l'autre. En majorité ce sont les hybrides que le monde considères comme la race des "dominé". Bien que la relation entre les deux soit qualifié de "maître et esclaves" ce n'est pas toujours ce qu'il se passe dans la réalité. On ne passera évidemment pas à côté des esprits malsain de tous ces pervers qui adoptent des hybrides pour faire on ne sait quoi avec *tousse* D'autres tombent follement amoureux ou deviennent les meilleurs amis du monde. Kizaku est plus de ceux-là. Il adore ces hybrides tout mignon avec leurs attributs d'animaux. Être une sorte de grand frère ou peut-être plus si ça se passe autrement mais il voulait absolument avoir un hybride. Et comme ça, une hybride aura au moins la chance de revoir la couleur du ciel au lieu de celle du plafond de l'animalerie. C'est d'ailleurs ce matin que le jeune homme avait décidé d'aller rendre sa liberté à l'une d'entre eux. Savoir que des êtres pouvant avoir une si bonne personnalité et joie de vivre sont enfermés dans des cages pour animaux est impensable mais bien réel...

    Jour J. Cette expression tellement rependue dans notre langage pour désigner que vous allez faire quelque chose de plus original que la veille et les jours précédents. Aujourd'hui, notre jeune homme marchait à petits pas vert l'animalerie. Il avait finalement eu le courage de se pointer dans ce lieu qu'il avait longtemps ignoré et dont il prétendait ne pas connaître l’existence. Mais cette fois c'était sur, il allait adopter un hybride. Ces animaux dont il ignorait encore les vices. Tellement Kizaru avait l'air tellement frêle que la secrétaire a mit du temps à le laisser passer. C'est d'un rien qu'il a échappé au gazou gazou gazou de cette dernière. Eh oh, c'est un adulte tout de même. Il entre finalement, suivit d'un guide dans la pièce des fameuses cages. Dans ce magasin on ne pouvais pas dire que c'était la joie. Ce n'était qu'un endroit remplie avec des cages d'animaux et de Nekos dont on avait retiré le sourire. Une sorte de "chambre de la tristesse" en somme. Dépourvu de joie. C'était de cette façon uniquement que l'on pouvait décrire l'expression de chaque visage d'animal humain (ou humain animal d'ailleurs mais on pense plus aux bourrés là -out-) présent dans ce magasin. D'un autre côté, ils ne pouvaient pas ressentir d'autres émotions que celle de la tristesse dans cet endroit. La méthode pour les ramener ici n'est pas toujours des plus douces et puis une fois coincé dans leur cube respectif, terminé la liberté de mouvement. La liberté tout court en fait. Mettez-vous ne serais-ce qu'un instant à leur place, bloqué dans un espace plus petit encore qu'une cellule pénitentiaire. Évidemment, imaginez ce genre de chose n'effleure l'esprit de personne. Les gens de se monde n'ont en tête qu'une seule chose: posséder l'un des ces hybrides pour satisfaire son désir de supériorité. Les hybrides le savent très bien et cela ne fait qu'empirer leur état mental. Mais aujourd'hui, un hybride parmi tant d'autres sortira de ce lieu. Le but de notre singe jaune était de redessiner un sourire sur le visage d'un hybride autant que faire apparaître le siens et ainsi se sentir moins seul chez lui...

    C’était ce que l’on pouvait appeler une belle journée. Le soleil brillait haut dans le ciel, sa chaleur caressant la peau des gens qui déambulaient dans la rue, quelques nuages d’un blanc parfait dérivant lentement au rythme du vent. Vraiment, la température était idéale. Tout aurait pu être parfait, vraiment, mais la perfection n’étant pas de ce monde, il y avait une chose, un petit hic, quelque chose qui dérangeait le jeune homme. Il était assis à une table où les serveurs et serveuses ont un sourire trop joyeux... trop pour lui. Malgré le bon climat qui s'était posé en ce jour, notre héros n'était décidément pas d'humeur ou plutôt pourrions nous dire sérieux. Il avait un but à atteindre et ce sera un élément clef de sa vie future.

    C'est émerveillé qu'il regardait les hybrides malgré cet endroit sinistre. Il était totalement prit dans son inspection qu'il en oublia ses critères pour un adopté un.Mais parmi toutes ces créatures, une seule sortira de cet endroit. De toutes les cages où il avait regarder, une en particulier avait retenue son attention. Finalement il s’arrêta à un, les yeux écarquillés :

    « Taureau ! »

    Avait il dit il comme un enfant avec un grand sourire satisfait. Il allait jouer. Oui, faire l'enfant et gâté en plus de ça. Ou est ce plutôt de la nostalgie ? Le temps nous le dira. En tout cas il voulais avoir l'impression d'être acteur pendant qu'il avait du temps libre.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sortez les taureaux et dansez la corrida | Silver **   Ven 17 Fév - 15:08

Corrida ? Grand sujet de discussion où se retrouvent deux clans bien distincts. Bien ou Mal ? Spectacle destiné à satisfaire le sadisme des gens au cœur de pierre de notre société ou véritable teste bravoure pour la bête ? Fallait-il rester au temps des gladiateurs de Rôme ou avons-nous bien fait de les remplacés par ces animaux bestiaux capable de surpasser l’homme malgré leur nature d’herbivore. Un débat sans fin où il vaut mieux ne rien dire pour ne pas s’apporter les foudres du clan adverse. Silver est un taureau. Taureau à la base destiné a la corrida comme l’est le bétail espagnol, ou simple bête destinée aux jeux de rues du Sud de la France. En regardant ses cornes qui se brandissent vers le ciel, on pourrait conclure qu’il n’est que le simple petit taureau aux airs de peluche venant du fin fond de la Camargue, hors, ces rares pulsions meurtrières laisse croire au sang du tueur espagnol. Allez savoir, peut être un mélange des deux. Devrait-il se réjouir de ne pas avoir été réduit au rend de simple taureau et utilisé comme l’animal l’est ? Oui il avait eu de la chance de n’avoir été utilisé que comme hybride ou même comme une découverte ou une œuvre.

Seulement le naturel revient au galop, il s’était laissé emporter par ce coté animal qui ne s’était pas tant manifester que cela avant ce désastre. Silver n’avait tué personne, juste gravement blessé, mais cela avait suffit à tourné la tête de son créateur, assez pour qu’il désire tuer son hybride. Heureusement qu’il avait pu s’enfuir. Seulement, aujourd’hui, enfermé dans une cage étant elle-même enfermée entre quatre murs depuis bien longtemps n’était pas une partie de plaisir. Il s’ennuyait, beaucoup, jusqu’à avoir le tic à l’ours qui se retrouve normalement chez les chevaux. Il se mettait alors à donner des coups de pieds ennuyés dans les parois de sa cage et des coups de tête sur le coté pour tirer sur les liens qui obligés ses deux bagnes à ne pas quitter le plafond. Oui il était également attaché par les cornes malgré la petitesse de sa prison. Par peur qu’il ne donne un coup entre les barreaux, mais ses armes était bien empaquetées dans du cuir et de l’adhésif bien résistant, les liens n’étaient rien d’autre qu’une protection inutile de plus. Ainsi, le taureau passé ses journées assit au même endroit, faute de ne bouger la tête, il pouvait tout de même la baisser un peu, alors il fixait le sol en métal sur lequel il était assit. Pas de grandes journées en somme. Certaines personnes s’arrêtaient devant son antre, par curiosité, pour découvrir un hybride peu commun, mais toutes ses protections ne faisaient qu’effrayer les potentiels acheteurs. L’hybride avait alors perdu tout espoir de sortir d’ici. Il y avait un petit point qui pouvait lui plaire, le fait de ne pas être agressé par le soleil, être albinos ne lui permettait pas de profiter des rayons chauds qui émanaient de cette gigantesque sphère enflammée.

« Taureau ! »

Voila une exclamation rare, faisant sursauter l’animal qui relevait alors la tête pour montrer une mine des plus surprise, les yeux écarquillés. Il était rare que quelqu’un sache ce qu’il était. Les autres pensaient simplement à un animal à cornes comme le Wagyu, bien plus populaire au Japon que les autres races bovines.
Le jeune homme face à lui semblait heureux, joyeux, enthousiaste, son sourire donnait envie d’avoir la même humeur. Mais face à la méfiance de l’animal, un large sourire ne pouvait rien. Le regard levait vers celui de l’humain, le fixant droit dans les yeux, Silver commençait à se débattre un peu, tirant sur ses liens en soufflant fort par le museau et entre ses dents, la bouche légèrement ouverte. Il ne savait pas pourquoi il paniquait ainsi alors que quelqu’un s’adressait enfin à lui. Pour cela peut être. Il était très peu bavard, il ne fallait pas compter sur lui pour engager une conversation, il pouvait se contenter de faire des bruits que son coté animal lui permettait, laissant sa queue bovine blanche fouetter l’air et claquer contre les parois de la cage.

Le gérant du magasin avait remarqué cette petite agitation venant de l’hybride pourtant si effacé d’habitude, il se permit alors de rejoindre le client intéressé, s’excusant auprès de celui-ci pour l’agitation de son produit. Il expliqua que l’animal n’avait pas mangé depuis un moment, qu’il refusait son repas et que les employés étaient alors charger de lui reprendre sa part pour la distribuer à un animal qui en profiterait. Evidemment que Silver ne manger rien. La plupart des hybrides était chat, chien ou loup, un bout de volaille suffisait à les satisfaire. Le taureau était encore moins capricieux, lui donner de l’herbe lui aurait suffit, mais pas de viande. L’homme avait compté Silver comme omnivore, étant mi humain et surtout ayant des canines dans sa dentition. D’un coté, l’hybride blanc se foutait bien de ne rien avoir mangé, bien que cela lui manquait, mais là que quelqu’un semblait apte à s’intéressait à lui, il paniquait de ne pas savoir comment s’y prendre pour le convaincre de le sortir de là.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sortez les taureaux et dansez la corrida | Silver **   Lun 20 Fév - 16:43

    « La liberté ne peut être que toute la liberté ; un morceau de liberté n'est pas la liberté »


    Ils sont toujours traiter comme des objets ou des jouets, personne n'a jamais, même pensé, qu'il sont en partie humain, et non en partie animal. On les vends, on les achètes, on les échanges, leurs vies et leurs sort sont toujours écrit sur des feuilles que les hommes se passent de mains en mains, laissant une trace sur le papier autant que sur leurs corps. Pourtant, ils sont comme tous, il peuvent pleurer, rire, ressentir la colère ou la peur... Ils peuvent mourir, souffrir... Un sang rouge coulent dans leurs veines, tout comme celui des humains, sans différence... Et pourtant, ils vivent comme aucun humain ne pourrait l'imaginer. De nombreux hybrides ont vécu une vie des plus terrible, la plupart pouvant rivaliser avec le plus émouvant des dramas. Pour les autres, qui ne sont pas très nombreux, et encore, généralement ils ne sont qu'une mince poignet dans le monde. Seulement quelques rares chanceux ont la chance de pouvoir vivre heureux durant toute leurs courte vie. Mais même ainsi, ils restent quand même des esclaves à vendre ou échanger, ils ont été acheté ou offert comme de vulgaires objets, et même si ils sont bien traité, qu'ils ont trouvé un bon maître qui les prends pour des humains, ils leurs restent quand même le poids des chaines des générations précédentes... Dont ils ne pourront jamais se débarrasser...

    Son exclamation semblait provoquer l'énervement de l'hybride. Le voilà qui s'énervait sur ses chaines et reniflait bruyamment. L'humain ne comprenait pas trop pourquoi. Peut être n'avait il pas vu quelqu'un se pencher vers sa cage depuis longtemps ? Il nota ça dans un coin de sa tête. Pendant ce temps il admirait ses muscles, son corps, ses cheveux blancs et ses admirables cornes... Il était tout simplement intéressant. Non, il n'était pas sadique mais que voulez vous. L'étude des animaux est tout simplement sa raison de vivre. Savoir les habitudes de hybrides, ce qu'ils aiment, ce qu'ils mangent... Il voulait tout savoir sur tout, sur eux.

    L'hybride le regardait avec des yeux étonnés, comme si il ne s'attendait pas à ce que quelqu'un puisse s'intéresser à lui. Kizaru lui fit un petit sourire alors qu'il reprenait un visage plus normal, mais avant qu'il n'ait pu rouvrir la bouche un vendeur s'interposa entre eux. Le jeune homme recula d'un pas lorsque Le vendeur se retourna vers l'hybride, le regard de celui ci montrait bien que l'homme oubliait de mentionner certain détail. Produit ?! C'était quoi ce terme pour désigner le bel hybride qui se tenait terré dans sa cage ? Le maître fronça des sourcils. Il se releva rapidement et fusilla du regard le gardien sans aucun mot sortant de sa bouche.

    Il n'avait pas l'habitude des humains. Malgré tout l'homme compris très bien ce qui choquait le nouveau venu. Il avait dut en voir d'autres des protecteurs des hybrides qui ne toléraient pas ce genre de parole. Mais il n'allait même pas s'excuser cet abruti. Il plongea son regard dans celui de son neko, il s'appelait Silver. Comment il sait ? Ben il a regardé au dessus de la cage abruti. Il vit aussi des adjectifs très peu glorieux pour l'hybride mais aussi son prix significatif de sa rareté surement... Il pouvait se l'acheter. Faut dire qu'il avait les moyens de se payer une villa alors pourquoi pas un hybride un peu spécial, hein ? Agacé par l'homme, Klein lui fourra une liasse de billet dans la main, le regardant de haut.

    « Tenez, ça devrait largement aller non ? Aller chercher les papiers que je puisse partir de cet endroit. »

    C'était surement la première et dernière fois que notre jeune singe arriverait à s'énerver ainsi, en tout cas face à un être humain comme lui. L'homme s'inclina avec un sourire qui lui faisait trois fois le tour du visage et parti chercher les papiers en catastrophe, pendant que le jeune homme s'approcha de son futur esclave, un grand sourire. Il se repencha donc sur la cage de celui qui avait attiré son regard et lui demanda doucement :

    « Ça te dirait de sortir ? »

    Il lui fit un de ses plus beau sourire, et il était sincère, il la voyait comme une nouvelle amie. Quelqu'un avec qui il pourrait passer du temps, avec qui il pourra d'amuser et parler. Quelqu'un qui, il l'espérait, allait pouvoir le comprendre et vice versa. .

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sortez les taureaux et dansez la corrida | Silver **   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sortez les taureaux et dansez la corrida | Silver **
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Corrida - course camarguaise - course landaise - taureaux
» Silver Foil A4 Folder Toei
» Cavalieri dello Zodiaco - Silver Collection
» RISE OF SILVER SURFER MOVIE BUST FINE ART
» (Vendue) Rolex Air King silver Réf : 114210

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Gokusha No Neko † :: † Hors Rpg † :: x.Archives-
Sauter vers: