Bienvenue sur Gokusha No Neko ! Venez incarner un Hybride ou un Maître dans un monde où règne esclavagisme et perversité. Ce forum est à tendance Hentaï/Yaoï/Yuri ! [Déconseillé aux moins de 16 ans]
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Viens donc me chercher à l'endroit que je déteste le plus | Pv Daïko

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Viens donc me chercher à l'endroit que je déteste le plus | Pv Daïko   Lun 20 Fév - 10:58

    « Il y a toujours mille raisons pour s’enfermer. Sortir est beaucoup plus difficile. »


    Ils l'avait retrouvé. Les flics étaient derrière elle à courir comme des bœufs. C'était assez drôle à voir mais le moment n'étais pas à l'humour. Elle avait été repéré par un gardien de parc qui avait vu ses oreilles. Comme il avait fait alors que Madra les avait soigneusement caché ? Un petit abruti de 7-8 ans avait eu envie de lui voler son joli foulard vert. Bien sûr ses oreilles de louve cachées dessus se dressèrent faisant crier et fuir les gens qui se baladaient dans le parc. Même la dame qui l'avait aidée à s'asseoir sur un banc criait des mots comme monstre ou traitresse. De simples adjectifs de protection des gens qui ont peur du différent. L'hybride soupira avant d'entendre le sifflet d'un policier. Elle se leva, fronça les sourcils et couru dans le sens inverse des policiers. Elle trébucha de nombreuses fois mais grâce à ses oreilles, elle put éviter le plus gros des obstacles sur la route.

    Fatiguée de toute cette course, la jeune femme rentra dans une petite ruelle amenant à un terre plein d'herbe, l'idéal pour respirer un bon coup. Elle soupira doucement lorsque l'ombre vint se poser sur ses épaules, la calmant ainsi de l'excitation des rues bondées et de sa course. Sans penser où elle allait, où elle avait marché, marcher sans s'en rendre vraiment compte. Enfin ce n'est pas comme s'il avait quelque part où aller de toute façon... Elle était maintenant immobile, les yeux écarquillés. Un homme se tenait face à elle. Une arme à la main pointé sur elle, chapeau masquant le haut de son visage et un sourire sadique. Mais où était il tombé ? L'aveugle sentait les ondes de colère autour d'elle, la personne qu'elle ne pouvait voir devant elle donnait assez d'aura négative pour qu'elle ai les poils qui hérissent. Un sentiment de paix et d'inquiétude se mêlait en plus de ses froides pensées.

    Tout est allé vite ensuite. Il s'est éclipsé, les policiers sont arrivés et ont agrippé les bras de l'hybride. Aucune réaction. Comme si elle avait été hypnotisé par l'homme qu'elle avait croisé quelques temps plus tôt. Elle en était sûre, c'était un hybride. Et pas un simple petit chat. Il avait un aura négative. Mais à quel jeux jouait il ? Pourquoi envoyer ses camarades dans les bras des flics ? Madra en restait bouche bée. Si seulement ça ne pouvait être qu'une blessure qui ai causé cette perte de liberté... Mais c'était rien de tout cela. C'était une vie à refaire, un monde étrange à parcourir, un pouvoir encore trop peu contrôlable et encore des soucis à venir. C'est vrai qu'elle voit un peu noir son avenir mais que voulez vous, il vient juste de débarquer ici. Au moins, se disait il, si on ne s'accroche pas aux gens, on n'est pas triste de les perdre. Surement pensait elle à ses parents ? Et bien non. Quand on en a pas de vrais, on n'y pense pas. Ouai c'est pas mignon mais désolé, ce n'est pas l'épisode joli joli ici. Passez votre page. Pour le moment, elle essayait de fuir comme elle pouvait. Elle étouffait. L'air était plus lourd que dehors. Une cage.

    Ca y est, elle y était. Au milieu de tant d'autres hybrides à attendre comme si un Dieu allait leur tomber dessus alors que ce n'est rien de plus qu'un maître, un homme incompréhensif, un pervers... Elle n'avait encore jamais connu la relation maître - esclave vu qu'elle était simple travailleuse chez ses parents adoptifs. Maintenant il fallait qu'elle trouve une sortie. Un loup ne pouvait rester en place dans un endroit si restreint. Elle grognait, bougeait dans tous les sens pour faire des bruits affreux dans toute la pièce, faisant hurler les nekos apeurés. Les gardiens ne se firent pas attendre, ils la sortirent et la ruèrent de coups. Sous entendus "tais toi" je pense... Malheureusement pour eux Madra n'était pas du genre à se laisser faire. Une fois poussée dans la cage, elle se mit à cogner contre les barreaux, taper sur le plafond provoquant la fureur des humains. Même si elle n'arrivait pas à fuir, elle était au moins fière d'elle. Ils arrêtèrent de la nourrir comme avec tous les hybrides qui montrent les dents. Sans vouloir l'avouer, elle s'affaiblissait. Mais c'était plus dut aux coups qu'à la faim. Régulièrement, on lui donnait des coups pour la calmer. Maintenant impossible de battre le plafond avec rage. Ce n'était plus que des petits coups inaudibles que donnait l'hybride fatiguée. Elle continuait malgré tout, il n'était pas concevable pour elle de laisser tomber. Sa cache était maintenant dans un coin reculé de la salle de vent. Au moins elle était en paix...


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Viens donc me chercher à l'endroit que je déteste le plus | Pv Daïko   Lun 20 Fév - 11:59

Un rêve...Ou bien un lointain souvenir...Cela fessait un bon moment que Daïko le fessait tout les soir...sans se souvenir si il était déformé ,ou bien exactement comme cela c'était passé.Il était la ,jeune et innocent âgée de a peine six ans,a espionné comme a son habitude a travers les trou de la serrure de cette immense maison,il n'avait pas d'autre occupation,il était toujours tout seul sans personne pour jouet avec lui.La seule personne qui le voulait bien était la Neko qui lui servait de nourrisse,il l'adoré,il l'a considéré même comme sa mère,la sienne ne prenant pas le temps de d’occupé de lui. Il était donc la ,a regardé a travers la porte du bureau de son père...Il avait suivit la jeune Neko qui avait était convoqué par son père.Il observa en silence leur geste,ne pouvant néanmoins pas entendre ce qu'il disait...le bureau était grand et eux était a l'autre bout.Il regarda,on aurais dit qu'ils se disputait,son père forçait la demoiselle a se mettre a genoux,Daïko était jeune a l'époque et ne comprenant pas se que son père fessait...il ne le compris que plus tard ...pourtant il savait déjà que c'était mal.Il continua d'observé la jeune Neko qui refusait d’obéir,Et son père la frappa et la frappa,jusqu’à ce que enfin elle accepta,et Daïko ne pus continuer de regardé et alla se caché dans sa chambre....

Un rayon de lumière...Daïko se réveilla en sursaut,il était tremblant ,en sueur,il respira calmement et regarda par la fenêtre...cette même fenêtre de cette même chambre que lorsqu'il était petit...non pas qu'il habitait encore chez ses parent...mais il avait hérité de toute la fortune de son père,qui était mort brutalement d'un attaque,sa mère quant a elle n'avait hérité de rien...Il se leva ,encore une journée d'ennuis mortelle,peut être que aujourd’hui il s’habillerait tien?Il alla vers la cuisine,se fit un café et se regarda dans le miroir...décidément les vacance ne e réussissait pas...il s’ennuyait a mourir.En buvant une gorgé de café,il regarda la maison,trop grande,trop vide...Il alla ensuite dans la salle de bain...c'était décidé aujourd’hui il allait se promené.Il se lava donc ,s'habilla ,et se coiffa,et sortie ,il regarda la voiture...non il avait envie de marché.

Se baladant dans les rue ,fixant parfois le ciel bleu il s’arrêta devant une animalerie...pourquoi ne pas adopté un ou une hybride après tout...Il entra dans l'animalerie et vit des neko et et autre se précipité sur les barreau,aucun ne l'attirais particulièrement et il continua d'avancé lorsque enfin ,il vit une Louve qui l'intérésé particulièrement,elle était jeune mais d'une beauté immense,apparemment ,elle était aveugle,il accroupie et tapota les barreau de la cage sans rien dire.Observant la demoiselle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Viens donc me chercher à l'endroit que je déteste le plus | Pv Daïko   Mar 21 Fév - 13:43

    « Une vraie rencontre, une rencontre décisive, c'est quelque chose qui ressemble au destin. »


    Le visage fermé, l'air froid, elle faisait plus peur qu'autre chose. Son gracieux et doux sourire ayant cédé la place à un visage renfermé sur lui même, pleins d'arrogance et de dignité, les gens passant près d'elle osaient à peine la fixer, baissant aussitôt le regard face à un air si dédaigneux. Mais, pourquoi un tel air? Elle qui était tout le temps souriante et de bonne humeur, si certains l'avaient vu dans cet état, ils ne l'auraient probablement pas reconnu, tant se qu'elle ressentait pouvait affecter son visage et ses expressions. Son visage de porcelaine était de marbre, se corps fin ne bougeait pas d'un pouce, restant obstinément debout, l'air fière et farouche, observant les acheteurs potentiels qui allaient et venaient dans le magasin. Magasin? Faisait-elle les boutiques? Que nenni. Disons plutôt, qu'elle était devenu un objet à vendre. Car, malgré toutes ses tentatives pour échapper aux vendeurs de cette animalerie ignobles, elle n'avait put leur échapper indéfiniment. Elle s'était vu piéger, en plein dans son sommeil, puis, jeter avec la plus grande délicatesse dans une cage de verre, mise en plein milieu du magasin pour que tout le monde puisse la voir. Car, une hybride de la première génération était une chose plutôt rare, surtout lorsqu'elle avait d'aussi bonnes manières que la rouquine. Mais, cette dernière était bien décidé à devenir le pire cauchemars de ses vendeurs.

    S'est alors que la clochette annonçant l'entrée d'un potentiel client se fit entendre. Mais, la jeune Okami n'y prêtant pas plus attention que cela, se disant que de toute façon, cela ne serait surement pas pour elle que celui ci viendrait. Ainsi, les minutes passèrent sans qu'elle ne cherche à savoir à quoi ressemblait la personne qui était entrée. Enfin, jusqu'au moment où elle entendit taper contre les barreaux. Ce n'était pas un des gardiens, c'était sûr. Sinon elle serait déjà par terre sur les carreaux froids, ruée de coups. Mais là rien. Un homme la regardait. Elle ne tourna que quelques secondes son visage vers l'endroit d'où venait le souffle chaud. Pour finalement reposer sa tête sur le côté de la cage et tapait avec son poing le plafond.

    Cette jeune femme, droite dans sa robe blanche se nommait Madra et c'est son histoire que je suis en train de compter. La dénommé Madra est une jeune fille repliée sur elle même et solitaire. La dernière fois qu'elle a accordé sa confiance, ce n'était que prison, seringues et douleur qui l'attendait. Traumatisé par un passé déchiré, la jeune femme ne parle presque plus. Vêtue de sa robe blanche à rester des heures devant une ligne blanche créée par le soleil entre les volets, ne parlant à personne et mangeant tellement peut qu'on pourrait se demander comme fait elle pour tenir debout. Les rumeurs circulent mais la jeune fille ne dit rien. Elle préfère être le "vampire" ou "fantôme" plutôt qu'un toutou aux êtres humains... Du bruit ? Des pas ? Des interrogations futiles mais rapides. Elle restait là, planter devant les barreaux vêtue de sa chemise de nuit blanche laissant tomber ses cheveux telle une cascade...


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Viens donc me chercher à l'endroit que je déteste le plus | Pv Daïko   Jeu 23 Fév - 13:11

Daïko observa le jeune femme en silence,lorsque enfin elle se tourna vers lui elle le "regarda "que quelque seconde,avant de retourné dans sa position originel.Il l'a fixa,essayent de savoir ce qu'elle pensé,elle était très belle,de long cheveux ,une silhouette fine,de jolie oreille de Louve...vraiment elle était magnifique...Daïko s’approcha un peut de la cage

-"Tu veut venir avec moi?"

Âpres tout pourquoi il était riche,jeune,et s’ennuie a la folie,donc une jeune fille pourrait totalement l'aidé a se distraire....de bien des façon.Sa maison était trop grande,trop vide,trop ennuyante étant donné que sa mère,lorsqu'elle appris qu'elle n'était pas sur le testament ,c'était enfuit ,surement a la recherche d'un autre homme très riche a séduire pour espéré avoir enfin une petite fortune,en effet le père de Daïko était le cinquième marie de sa mère,et elle avait tout le temps fait un enfant a chacun de ses mari,juste dans l’espoir d'être sur le testament d'un de ses monsieur...pourtant cette fois,elle aurais du mal vu qu'elle devenais assez vielle et moche...

Peut importe,il ne l'avait jamais considéré comme sa mère pour lui seul sa nourrisse qui l'avait élevé était la seul a pouvoir prétendre être sa mère...Dalleur cette jeune Louve lui ressemblait plutôt...c'était peut être sa qui l'attiré chez elle qui sait?Il retourna son attention sur elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Viens donc me chercher à l'endroit que je déteste le plus | Pv Daïko   Ven 24 Fév - 11:10

    « Être libre, c'est se posséder soi-même. »


    Elle l'écouta sans faire de bruit, qu'est ce qu'il lui voulait cet homme ? Pourquoi lui parlait-elle.. Comment son nom ? Il voulait la connaître pour l'oublier ensuite ? Une folle envie de feuler, monta en elle, mais elle voulait savoir, attendre encore un peu. Une petite discussion ne lui ferait pas de mal de toute façon.. mais rien n'était dit qu'il allait être aimable ou encore moins gentille... Oui l'espoir était toujours en elle, espérant encore de tomber sur une personne gentille..qui réussirait à l'accepter telle qu'elle était.. Mais cela.. elle ne le dirait pas, ne s'en plaindrait pas. Enfin cet homme lui demanda si elle souhaitait sortir. Elle eu un hoquet de rire et lui répondit :

    « Ben j'ai vraiment le choix ? On peut pas dire que j'ai vraiment l'envie de moisir ici... »

    A quatre patte, sa tunique dévoilant ces seins généreux, l'hybride approcha des barreaux de la cage, venant poser un main entre deux comme pour montrer qu'elle sortirait, elle lui sourit pour mettre toutes ses chances de son côté. Si lui ne la prenait pas, combien de temps allait elle devoir encore attendre ? ... Il fallait bien qu'elle se fasse gentille un peu. Dès que le moment se montrerai opportun, elle pourrait filer. Mais elle pensa à sa santé. Elle était tellement faible que la moindre course l'achèverait. Comment allait elle pouvoir faire pour s'enfuir ainsi ? Elle n'avait aucune envie de faire une nouvelle fois confiance à un humain. Soudain une voix d'homme, le vendeur surement. La louve se mit à grogner en direction de cette voix...

    « Changez de choix monsieur... Elle n'est pas notre meilleure proposition. Une vraie langue de serpent et se débattant tout le temps. Cette louve risque de vous en faire voir de toutes les couleurs... »

    C'était ce qu'il sortait à chaque fois que quelqu'un venait visiter le fond de la boutique. N'étaient-ils que des voyous ce qui avaient la chance exquise de toujours moisir dans la même cage depuis plus de deux ans. Elle repensa évidemment a sont premier séjour dans l'animalerie, les vendeurs lui sautait dessus. Tous plus pervers, les uns que les autres, a l'idée de toucher « une jeune hybride pur et innocente ». Si tu crois que notre héroïne l'est, t'es le dernier des imbéciles. Qui sait combien de fois le médecin, si on ne veut pas dire le véto, avais proposé de tuer ces parasites ! Qui empêchait le bon fonctionnement de la gérance des lieux. Mais bien sûr, le trafique d'hybride !

    L'animalerie centrale ne peut pas se permettre de garder toujours les même marchandises sous peine de devoir fermer. C'est ainsi que des dizaines d'objets de ventes étaient partis. Pour un monde meilleur bien sûr. Les hybrides ne souffrent jamais, n'éprouvent pas de sentiments. D'après les humains en tout cas. C'est bien mal les connaître pourtant, ces êtres, pensent, respirent, et éprouves des émotions, ont des tonnes de sentiments, qu'ont-ils de si différent. C'est alors que la jeune hybride se « révolta » en quelque sorte dans sa cage. Sa queue frappa le verre en un fracas sourd. Le vendeur devait partir, c'était son ennemi juré. Il lui avait tout fait sans aucun respect.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Viens donc me chercher à l'endroit que je déteste le plus | Pv Daïko   Ven 24 Fév - 15:34

Daïko Observée en silence la jeune Hybride qui lui répondit,sa voix était douce et mélodieuse malgré toute la haine et le dédain que l'on pouvais y deviné.Bien sur la pauvre n'avait surement pas choisis d'être enfermé ici,dans cette cage froide et étroite,seul,sans aucune distraction et surement très peut de nourriture...jamais au grand jamais Daïko ne pouvais se permettre de laissé une pauvre jeune fille innocente comme elle dans un endroit aussi lugubre.Apparemment en plus notre petit Daïko avais eu le coup de foudre pour cette hybride d'une beauté et d'une grâce exquise.Il souria a présent certain d'avoir trouvé enfin la demoiselle ,la compagne même dont il rêver...Il la regarda se faire toute douce et lorsque"elle tendit la main a travers les barreaux,celui ci ne pus s’empêche de l'attrapé ,comme pour la rassuré.

Au contact de sa main ,le jeune homme ressentie des frisson des battement de cœur rapide,cette fois ci plus de doute possible,c'était elle qu'il voulait et aucune autre,et peut importe le prix qu'elle allait lui couté...il l'a voudrait coute que coute.Dalleur en parlant de prix ,des pas retentir dans le petit couloir entre les cage,surement le vendeur ...Daïko se redressa et se mis face a ce qui devait surement être un vendeur;Apparemment la demoiselle était une agité...soit i l'a prendrait tout de même ,il fit non de la tête au vendeur et affirma que c'était seulement elle qu'il voulait.Il se retourna vers la demoiselle :

- Alors comme sa on est tapageuse?

Daïko se mis a rire et reprend sa main doucement ,un sourire au lèvre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Viens donc me chercher à l'endroit que je déteste le plus | Pv Daïko   Mar 28 Fév - 15:57

    « Ne mords pas la main qui te nourrit. »


    Non mais de quoi il se mêlait celui là ? Il n'avait aucun droit de refuser ou contester le choix du client. Surtout que c'est assez illogique de ne pas vouloir vendre au plus vite ses plus mauvaises 'marchandises' comme il les appelait. Madra n'était pas une si moche femme, c'est surement pour ça. Il devait oublier ses attributs de loups. Par contre, il n'avait certainement pas oublié ses façons de se battre. Comme si l'hybride avait une quelconque envie de se laisser faire... totalement idiot d'y croire. Après tout, Madra avait des dents, étaient un animal sauvage et n'avait -il me semble comme aucune personne au monde- envie de se faire violer par un humain. Surtout qu'elle avait eu un mal fou à aimer le fils de son précédent patron. Elle soupirait donc d'aise lorsque le jeune homme semblait écouter les dires sur vendeur sans pour autant partir voir ailleurs. Il lui demanda tout de même avec une voix légèrement humoristique :

    « Alors comme ça on est tappageuse ? »

    L'hybride sourit malgré elle. Même si elle n'était pas assez d'humeur pour faire un sourire vrai et franc, il fallait qu'elle se vende si elle voulait revoir un jour la lumière du soleil et le vent de l'extérieur. La louve aveugle baissa sa tête sur la main, comme pour faire croire qu'elle voyait de ses yeux pourtant clos, et répondit :

    « Comme si j'allais me laisser faire façon à leurs doigts de pervers ! Comme si j'allais les laisser faire comme bon leur semble avec leurs coups de maitre... Je suis un loup. Et une louve ne se laisse pas faire. De plus, une cage est une maison totalement absurde pour quelqu'un comme moi. » termina t-elle avec une pointe de sarcasme.

    Elle n'avait qu'une envie, sortir prendre l'air. Peut être qu'elle serait capable de faire n'importe quoi pour ce crétin d'humain devant elle mais... il fallait bien qu'elle admette qu'elle ne pouvait rien faire dans cet état là. Il fallait absolument qu'elle le convainque de l'emmener. Alors elle choisit la gentillesse -même fausse- et lui dit d'une façon langoureuse :

    « Mais rien ne dit que je serais d'une quelconque gène... Je suis bonne avec ceux qui le méritent. Peut être vous cher ami ? »

    Madra détestait vraiment cette fausse opinion d'elle même et jouer le gentil toutou à sa mamie mais bon, il fallait souffrir pour belle adoptée, non ? Nous verons bien ce que nous réserve cet homme dont elle ne connaissait encore rien et dont elle ne pouvait même pas s'imaginer le visage à travers les barreaux... Qui était il ? Il verrait ça bien plus tard. Chaque chose en son temps...


    Ps ; j'ai eu le temps plus tôt... mais ce n'est pas fameux, désolé =/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Viens donc me chercher à l'endroit que je déteste le plus | Pv Daïko   Dim 4 Mar - 12:06

Daïko sourie ,observant toujours la demoiselle,jamais il n'aurais pus trouvé une plus belle demoiselle.celle ci lui sourie et répondit avec une pointe de sarcasme:


« Comme si j'allais me laisser faire façon à leurs doigts de pervers ! Comme si j'allais les laisser faire comme bon leur semble avec leurs coups de maitre... Je suis un loup. Et une louve ne se laisse pas faire. De plus, une cage est une maison totalement absurde pour quelqu'un comme moi. »


Daïko dans son fort intérieure approuva ,après tout qui aurais voulut vivre ici?la cage était trop petite,il y fessait trop froid....Il allait dire quelque chose lorsqu'elle rajouta d'une voix langoureuse qui,Daïko devais l'avoué était asse sexy et lui allait très bien:


« Mais rien ne dit que je serais d'une quelconque gène... Je suis bonne avec ceux qui le méritent. Peut être vous cher ami ? »

Apparament elle se forcait vraiment et fesait des effort pour se fqire tout sucre tout miel,ce qui était dans un sens une preuve de doccilité.Daïko se redressa et regarda le vendeur qui avait été a coté d'eux tout le temp de leur conversation,en meme temps,il n'éavait pas grand chose a faire ,étant donnée que la boutique était presque vide.Daïko le regarda avec une haine évidente,une haine qui fit que le vendeur se recroquevilla sur lui même ,Daïko parla calmement mais d'une voix non discutable:

-ouvre la cage que je puisse la voir debout....

Daïko acquissa un petit sourire sadique son but était surtout de testé la docilité meme temporaire de la demoiselle....et puis il voulait voir si elle était aussi maigre qu'elle n'en avait l'air .daïko reculla et observa le vendeur ,sortire les clé tremblant et ouvrire la serure de la demoiselle,son siflet a la main pres a appellé ses congénéraire si sa débordé,même si Daïko avait un doute quant a l'état de la demoiselle pour se battre.Il resta donc la a attendre qu'elle sorte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Viens donc me chercher à l'endroit que je déteste le plus | Pv Daïko   Dim 4 Mar - 15:02

    « Qu'importe chemin douloureux à qui trouve logis accueillant ! »


    - Ouvre la cage que je puisse la voir debout....

    Elle s'attendait à entendre un adulte, des paroles blessantes d'un mécontent ou encore un petit garçon venant tester son courage en lui parlant. Mais toutes ces idées étaient mal fondées aussi la jeune femme fut surprise d'entendre une excuse, des voies douces et même... une inquiétude envers elle. Bien sûr ce n'était qu'une façade. L'humain avait forcé ce vendeur de malheur à lui ouvrir la cage et maintenant il se montrait tout gentil. Ce dernier tira la cage, une fois la clef passé dans le petit trou... nommé serrure. Comme si elle s'y attendait, Madra ne réagit pas à l'ouverture de la "porte" de sa cage. Aucun courant d'air ne pénétrait dans la prison (normal y'a déjà des trous dans les barreaux huhuhu) mais les bruits ce firent plus fort. On entendait plus les cris, les rires mais aussi les discutions d'adultes et les feuilles dans de petits dossiers. La jeune fille n'aimait pas ces bruits.

    Hein ? Il fallait se lever ? Là ils dépassaient les bordes ces humains. A toujours vouloir qu'on s’effondre avant de comprendre qu'on était peut être blessé ou malade. Mais bon, elle était solide notre louve et rien n'allait l’empêcher de montrer de quoi elle est capable :

    « On veut me tester ? Si vous pensez que malgré mon état, je ne peux rien faire... vos narines doivent s'agrandir à vue d’œil. »

    Les sourcils froncés, elle se préparaient. C'est alors qu'elle marcha jusqu'à toucher le carrelage de la pièce de ses genoux abimes. Madra mit du temps à se lever tellement ses jambes lui faisaient un mal de chien. Chancelante, elle s'imagina un arbre parfaitement droit pour se maintenir droite et montrer qu'elle n'était pas une simple hybride naïve.

    Pour illustrer ses propos, l'hybride s'avança dans la pièce, dépassant la silhouette du maître avant d'aller face au vendeur. Sans prévenir, elle le gifla aussi fort qu'elle le pouvait dans son état. D'ailleurs sa santé la fit chuter légèrement avant que ses jambes reprennent le contrôle du corps. Si elle avait eu la capacité d'avoir des yeux ou alors des révolvers, notre cher vendeur serait mort à l'heure où je vous parle. La louve ne retourna pas tout de suite pour parler au nouvel humain qu'elle devrait bientôt supporter, elle restait observer sans vraiment la voir, la lumière blanche se glissant entre les volets. Puis elle se retourna vers le jeune homme sans aucune expression sur le visage. Elle le fixait avec le visage légèrement levé dans sa direction. On pourrait dire qu'elle le regardait sans le faire mais c'était le côté mystérieux que d'être aveugle... Elle avança de quelques pas mais se retint ensuite et lui demanda froidement :

    « Satisfait ? »

    Sa tête lui faisait mal. Mais dans l'instant, elle se demandait ce qui se passait. Pourquoi avait elle envie de tomber, la tête lourde, le cœur qui court plus vite que d'habitude... ? Il fait froid. Tout au moins, elle avait froid. Elle ne savait pas si c’est la froideur hivernale qui la faisait ainsi frissonner, pourtant elle n'est pas connue comme quelqu'un de frileuse...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Viens donc me chercher à l'endroit que je déteste le plus | Pv Daïko   Jeu 22 Mar - 17:11

Daïko observa la jeune femme sortir,apparemment elle avait du mal a se remettre debout depuis le temps que quelle était la,elle crispa les main, apparemment les bruit devait être plus fort en dehors de cette petit cage de fer...Il l'a regarda et sourie lorsque elle ouvrit la bouche pour parlé.

« On veut me tester ? Si vous pensez que malgré mon état, je ne peux rien faire... vos narines doivent s'agrandir à vue d’œil. »

Elle se redressa chancelante ,il sourie debout ,elle était encore plus magnifique. elle avait les jambe longue et fine,une silhouette fine et élancé ,il pouvais voire clairement maintenant qu'elle était debout ,le moindre petit détail de son visage d'ange ,ses long cheveux arrivé vers le bas de son dos.Elle était d'une beauté époustouflante .

Il la fixa pendant qu'elle aillé mettre une magnifique gifle au vendeur qui avait le visage rouge de colère mais temp que Daïko était la évidament,il n'oserais pas répliqué cela va de sois...Daïko continua de la regardé,pendant que celle ci revenait vers lui et semblait le regardé même si elle était aveugle.

« Satisfait ? »

Daïko afficha un petit sourire,en effet,il l'était .Il continuer de la regardé,émerveillé par tant de beauté et la regardé,d’écroulé petit a petit,apparemment ,elle tombé dans les pomme surement était t'elle trop épuisé par les maltraitance qu'elle recevé ici.Il l'a rattrapa ,elle était inconsciente,il lui carésa doucement le visage. Il l'a porta et alla vers la caisse.

-Je la prend...


Il paya,et l’emmena dans sa voiture et l’allongea sur la banquette arrière.et attendit qu'elle se réveillé.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Viens donc me chercher à l'endroit que je déteste le plus | Pv Daïko   

Revenir en haut Aller en bas
 
Viens donc me chercher à l'endroit que je déteste le plus | Pv Daïko
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jack Valens | « Arrêtez de chercher le bonheur au même endroit où vous l’avez perdu. »
» Tu viens d'Alsace si
» Si toi aussi tu viens de ce merveilleux pays qu'est la Moselle
» la poisse! (écrire à l'endroit ? )
» Je crois que je viens de tomber amoureux ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Gokusha No Neko † :: † Hors Rpg † :: x.Archives-
Sauter vers: