Bienvenue sur Gokusha No Neko ! Venez incarner un Hybride ou un Maître dans un monde où règne esclavagisme et perversité. Ce forum est à tendance Hentaï/Yaoï/Yuri ! [Déconseillé aux moins de 16 ans]
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Et si nous n'étions pas seul? (PV Fujio Kaieda & Maria Hitch) ABANDON

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Et si nous n'étions pas seul? (PV Fujio Kaieda & Maria Hitch) ABANDON   Mar 24 Avr - 15:59

C'était un jour quelconque, il ne faisait ni beau ni moche, le ciel était un peu gris mais on pouvait percevoir quelques touches de bleu par ci par la. Il n'y avait rien à faire aujourd'hui, à par peut être les boutiques mais quand on a pas d'argent cela ne servait à rien. Une journée comme une autre, ennuyeuse à en mourir. C'était le jour de congés de la jeune lapine, mais elle aurai préférer travailler. Au moins elle savait quoi faire de ses journées et pouvait discuter avec les autres esclaves de la maison. Mais elle n'avait pas le droit de rester dans la résidence, même pour passer sa journée dans la bibliothèque comme à son habitude. Son maître lui a ordonné de faire un tour dehors, que cela lui ferai du bien de respirer un peu. Alors Morugan était sorti et ce promenait dans la ville sans vraiment savoir ou elle allait, s’arrêtant à des intersections et choisissant au hasard le chemin qu'elle allait emprunter. Mais ce n'était peut être pas très judicieux car très vite la demoiselle se perdait de plus en plus dans la ville, se trouvant dans des coins qu'elle ne connaissait pas. Pourtant elle avait vécu un petit moment dehors avant d'être trouver dans le parc par son maître. Mais il est vrai qu'elle ne s’aventurait pas de cette façon dans les rues, qu'elle restait dans les mêmes coins. La jeune usagi n'avait pas peur pourtant, vêtu de sa robe violette évasé au niveau des anches, elle portait deux rubans sur ses oreilles en flots et un gilet noir pour éviter d'attraper froid.

La jeune lapine marchait une bonne partit de l'après midi avant de commencer à s'inquiéter, elle avait prit un petit sentier menant à un coin isolé de la ville. Au loin la demoiselle vit une belle bâtisse comme elle n'en avait jamais vu, avec beaucoup de grâce, d'élégance et de respect. Par contre ce qui était autour n'était pas très rassurant, des tombes, très nombreuse. Morugan se promenait entre les pierres, lisant les inscriptions. Certaine n'était pas lisible à force du temps qui est passé. La jeune lapine se trouva devant les grandes portes de l'église, sans dire un mot.


Dernière édition par Morugan le Lun 8 Oct - 18:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et si nous n'étions pas seul? (PV Fujio Kaieda & Maria Hitch) ABANDON   Mar 1 Mai - 0:27

Je n'étais pas un néko comme les autres. Ce qui me différenciait ce n'était pas le fais que je sois rebelle, mais plus par le fait que contrairement aux autres nékos je n'habitait pas dans l'habitation des nekos rebelles. Ça apportait quelques avantages comme l'assurance de ne pas ce faire voler ses affaires, mais cela avait aussi des inconvénients comme être seul la majorité du temps. L'ennui c'est que ce n'est pas facile de ce faire des amis lorsque tu ne connais personne. Alors quel est la meilleur place pour se faire des amis lorsqu'on habite tout seul, et bien dehors évidemment! Et encore ce n'est pas garantit, mais c'est déjà mieux que de rester en dedans. Il n'avait pas l'air de faire très beau alors j'alla me mettre des vêtements en conséquences, soit une cagoule noir et des jeans comme d'habitude sans oublier mon collier spéciale. Ce collier est un collier que mettent certains maitre à leurs nekos signifiant qu'il était adopté. je l'ai trouvé par terre et je le met toujours quand je sort pour essayer d'éviter de me faire prendre par l'animalerie. J'aurais bien amener un parapluie au cas ou il mouillerais mais je n'en avait pas alors je devais espérer qu'il ne pleuve pas. Je suis donc sorti ainsi, maintenant la grande question était « Ou aller ? » D'habitude j'allais me détendre au rotenburo, mais je n'en avait pas envie cette fois ci. J'ai donc décidé de mettre ma destination entre les mains du hasard, ce qui me conduit devant l'église, un grand momument de toute beauté. Il n'y avait personne alors je décida d'y rentrer pour la première fois puisque je n'en avait jamais vu l'intérieur. Il y avait au moins cent bancs très inconfortable à l'entrer, au fond le sol était surélevé. Ne connaissant pas la nature symbolique j'alla au dessus, il y avait plusieurs décoration qui fessais très jolie ainsi qu'un micro. En toussant je me rendit compte que c'était très écho, trop même j'ai donc courru vers l'extérieur avant de me faire prendre. Alors qu'il n'y avait personne quelques minutes plus tôt, il y avait maintenant une usagi qui ce trouvait la. Je l'observait brièvement. « Oh qu'elle est jolie » pensa t-il. Je m'en allait me présenté lorsque je vit quelqu'un qui se dirigeait vers nous deux, de loin elle ressemblait à une hybride elle aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et si nous n'étions pas seul? (PV Fujio Kaieda & Maria Hitch) ABANDON   Mar 1 Mai - 12:11

J'en ai marre. Je pause un pied par terre, je tourne la tête, je soupire ou une quelconque action quotidienne et ça m'énerve. J'ai envie d'assaisonné tous les murs de la ville l'impact de mes balles. Un geste affreusement inutile mais ô combien souhaité. Car, pour tout dire je ne peux même pas lever les yeux au ciel en signe d'exaspération, car la vision de mes oreilles blanches dépassant de ma tête est encore plus agacent. Promis je ne suis pas tous les jours comme ça. Il m'arrive d'être un poil plus optimiste. Mais pas là. Ces crétins d'humains ne me lâchent pas depuis deux jours. Enfin pas spécialement moi, ceux qui me connaissent on tendance à m'éviter, allez savoir pourquoi. Non, d'après ce que je sais ils cherchent plus globalement les hybrides sans maître. Une rumeur de rébellion cours dans la ville. Charmant. Hors je pense avant tout à moi. Ils peuvent combattre pour notre cause s'ils veulent, je leur fournirais des objets sans problème du moment qu'ils ont le fric. J'ai vend tout ce qui est électronique et armes - j'essaye de diversifier mes produits. Par contre, venir me pourrir mes cachettes préférés ça me met en rogne. Enfin bon, me voilà dans une rue plutôt utilisé, à guetter les personnes amenaient à trop s'intéresser à mes oreilles. Par expérience je savais que les lieux vides de monde étaient plus dangereux que les rues bouillonnantes d'activités. L'ouest de cette chère ville n'était pas réputée pour recueillir les tous les inu égaré. Ça tombe bien, je n'aimais pas particulièrement leur espèce. Enfin vous voyez chien et rongeur ne sont pas copain comme cochon... Je m'embrouille ? Oui un peu. Marche normalement Maria, ce n'es pas le coin pour disserté. Je sais, je parle de moi à la troisième personne, ce qu'on tendance à faire les fous et les gens seuls. A voir dans quelle catégorie je suis placé. Surement les deux. Et comme un lapin fou fini régulièrement en civet j'ai essayé de me concentrer. Y avait-il des hommes louches autour ? Du style : vendeur d'hybride, flic qui fait des heures sup' ou bon samaritain qui veut recueillir un animal... Il y avait essentiellement des personnes de la troisième catégorie. Ces gens tordus qui veulent un esclave à leurs bottes. D'ailleurs plusieurs me montrèrent du doigt. Je suis tellement discrète que je prends congé.

- Hey l'usagi, viens voir !

Mais crève le moche. T'es obligé de rugir quand je prends la fuite ? Autant dire : lapin gratuit, servez-vous. S'il était plus près je lui dirais bien deux mots, mais je devais quand même fuir dans tout ça. Et les cons n'ont pas besoin d'aide pour s'attirer des ennuis. J'ai donc fui avec mes connaissances de la ville qui m'indiquer la direction. Je parcourais ses rues depuis au moins quatorze ans donc j'espérais trouver un peu de repos dans l'une de ses ruelles. Après m'être suffisamment éloigné je ralentis ma course passant ma main sur la tête. Avec ça je méritais d'être prise. Je mis ma capuche, repliant comme je peux les deux trucs blancs qui me différencient des humains. Je m'étais rapproché du centre... Il fallait que je trouve un abri. Peu importe. Je franchis une grande porte entrouverte, sans me poser de question, les yeux rivés au sol. L'atmosphère c'était rafraîchi en entrant. La lumière était tamisée. Au sol, de grandes dalles. Je relevai la tête distinguant d'abord l'immensité de ce lieu sacré. Une église. Mais putain il est temps que je démente cette légende sur la chance des lapins, je n'en avais aucune. Et puis je remarquai deux jeunes un peu plus loin. Les religieux aident ceux qui en ont besoin maintenant ? C'est nouveau. Et ben quoi ? C'est parce que je m'appelle Maria que vous faites des raccourcis de suite ? Je suis athée et plus si je le pouvais. Je suis convaincu qu'il n'existe aucune puissance qui puisse nous sauver. Tout ce dont on a besoin c'est en nous-mêmes qu'il faut le chercher. Je m'approchai des autres d'un pas lourd qui était tout sauf discret. Oh quelle surprise.

- Je ne suis pas contre une réunion tup', faire un pique-nique dans l'église et tout ça mais si vous ne souhaitez pas finir au fond d'une cage, baissé la tête en sortant.

C'était direct, mais je souhaitais être claire dès le début. Tant qu'ils se faisaient discret je ne risquais rien. Eux ce débrouillé, je l'ai avait mis au courant, c'était déjà ça. Le mieux pour moi était surement de rester un peu ici. Les employés de la fourrière savaient bien que le curé de ce lieu saint n'héberger pas les gens comme moi. J'en avais fait l'expérience il y a quelques années... Mais à présent j'avais grandi, on ne me mettraient pas dehors si facilement. Je me rendis alors compte que je n'avais plus apporté d'importance à l'autre usagi et au neko.

- J’ai légèrement attiré l’attention des humains tout à l’heure. Donc perso je campe ici.

Et sans plus d’explication je me collai contre un plier, passant ma main non loin de mon arme.

[Hs: Ma couleur est steelblue]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et si nous n'étions pas seul? (PV Fujio Kaieda & Maria Hitch) ABANDON   Mer 9 Mai - 18:58

Morugan sursauta quand la porte s'ouvrit. Elle s’apprêtait à fuir quand elle vit un jeune neko aux cheveux bleus la regarder. Pendant un long moment ils se regardèrent sans parler, enfin c'était l'impression que la jeune usagi avait. Elle vit son collier autour du coup comme quoi il était adopté, par réflexe elle toucha le sien. Elle attendit que le jeune homme parle, mais il fut apparemment coupé dans son élan par une jeune femme qui passait à toute vitesse. La jeune femme s’arrêta devant eux, c'était une hybride, une lapine comme Morugan. La jeune fille n'en avait pas vu beaucoup dans les parages, alors elle était contente de voir quelqu’un comme elle.

- Je ne suis pas contre une réunion tup', faire
un pique-nique dans l'église et tout ça mais si vous ne souhaitez pas
finir au fond d'une cage, baissé la tête en sortant.


Morugan vit la lapine entrer dans l'église aussi rapidement que sa venu. Elle échangea un regard avec le neko avant de suivre la jeune femme à l’intérieur. Même si elle ne risquait pas de ce retrouver dans une cage vu qu'elle était adopté. La lapine regardait tout autour d'elle, c'était tellement grand et beau elle se sentait toute petite ici. Elle trouvait l'endroit magnifique mais un peu flippant quand même avec ses vitraux un peu vieillit par le temps et ses statuts dont elle ne comprenait pas la signification. Elle était tellement dans les nuages qu'elle se prit les pieds dans un petit tapis et s'écrasa par terre de tout son long.

'Ouille...'
(désolé pour la reponse je ferai mieux la prochaine fois je suis un peu debordé en se moment)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et si nous n'étions pas seul? (PV Fujio Kaieda & Maria Hitch) ABANDON   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et si nous n'étions pas seul? (PV Fujio Kaieda & Maria Hitch) ABANDON
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le donjon de Naheulbeuk
» Ouverture ?
» [Kuperman, Nathalie] Nous étions des êtres vivants
» Nous étions à bord du Titanic
» Nous étions Tous ensemble + AJOUTS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Gokusha No Neko † :: † Hors Rpg † :: x.Archives :: - RP clos-
Sauter vers: