Bienvenue sur Gokusha No Neko ! Venez incarner un Hybride ou un Maître dans un monde où règne esclavagisme et perversité. Ce forum est à tendance Hentaï/Yaoï/Yuri ! [Déconseillé aux moins de 16 ans]
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une passion partagé (pv Edward Shinkiti)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Une passion partagé (pv Edward Shinkiti)   Sam 5 Mai - 9:03


« Méditez et vous comprendrez. »
Proverbe oriental
L'air est doux et je suis dans le parc de la ville. Pourquoi ? Je ne sais pas, j'ai vue des gens le faire. Souvent ils y vont pour une raison précise, manger, rencontrer des amis, se promener... Mais moi je ne veux rien faire de tout cela alors j'attends, la tête entre les mains, les jambes contre moi. Au milieu d'un océan de vert. La nature est apaisante. Je préfère mille fois l'air contre moi que les raisonnements incessants d'une pièce clause qui renvoie l'écho de nos pensées. Ça me semble un peu contre nature, malsain. Et puis je redresse la tête, mon regard étant vite attiré par la profondeur sereine des arbres. Ces derniers me tendant leurs bras. Je laisse tomber mes jambes au sol pour me relever. Frisson du ciel et de la terre. Je me lève, absorbé par leurs odeurs envoutantes de sève et de mousse qui absorbe encore l'eau de la veille. Et puis un chant d'une musicalité mystérieuse, mystique. Les autres ne devaient sans doute pas l'entendre. Et j'aperçois un petit écureuil qui se rit de moi du haut de ses branches. C'est vrai qu'il a de quoi être fier, personnellement je ne serais tenir en équilibre si haut. Des paillettes de couleurs s'évaporent dans l'air, laissant s'enfuit le temps. Le moment magique qui s'était écoulé le long de mes mains venait de passer, aussi vite qu'un avion dans le ciel. Ça m'agace... Mais qui donc pourrait comprend ce sentiment de frustration qui m'enserrent ? Pour ceux qui m'entourent je suis une folle qui regarde autour de moi avec une inquiétude surnaturelle. J'ai envie de partir. Loin. Seule. Mes jambes avalent le chemin, dévore la terre. De plus en plus de végétaux se font remarquer, placé de façon désordonné, naturelle.

« Un fantôme... »

Murmure étouffé par un manque de souffle. Un coureur m'avait remarqué, moi, l'ombre blanche. Charmant petit surnom qui me colle à la peau. J'y suis habitué. J'ai la peau pâle comme mes cheveux et mes vêtements et je suis associé à une créature inventée. Puisqu'ils y ont le droit disons que moi aussi. Ils ressemblent à des vampires engouffré dans leur routine et profitant de ce qui les avantages même si cela en fais souffrir d'autre. Alors, comme un fantôme digne de ce nom, je flotte un peu plus loin, cherchant une clairière protectrice et vide de monde. Ce que je trouve une poignée de minute plus tard. De magnifiques hêtres et frênes qui forment un cortège autour d'un gros caillou et de petites fleurs bleus pâle dont j'ignore le nom. Soupire d'aise. Je m'assois prudemment au sol, le dos contre le rocher. Je sens d'une part la fraicheur qu'a laissée la rosée sur les plantes et d'autre part la dureté de la pierre. Ça n'a rien de désagréable et j'ai l'impression de pouvoir passer ma vie à Uni. Je détends mon visage, prête à m'engouffrer dans mon univers et je ferme les yeux.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une passion partagé (pv Edward Shinkiti)   Lun 7 Mai - 6:19

«Blanche comme neige. »


    Ce sont les premiers rayons du soleil qui réveillèrent le jeune cervidé. Il s'était endormi sur la branche épaisse d'un des arbres qui surplombait la forêt. Depuis combien de temps habitait-il ici ? Lui-même ne saurait le dire...Edward n'avait jamais vraiment connu la ville en dehors de l'appartement de son maître. Ici, il était coupé du monde et des hommes qui menaçaient sa race. Le blondinet finit par descendre de son perchoir et commença à marcher un peu à travers la végétation. Son regard se tourna un instant vers l'horizon quand il aperçut une partie des plaines à travers les bois. Il se demandait parfois comment les humains faisaient-ils pour pouvoir ignorer un si beau paysage. Dans cette forêt, le cerf avait enfin vu ce qu'était la vraie liberté. Même si c'était le seul rebelle à habiter ici, le jeune homme ne s'ennuyait jamais. Il était en parfaite harmonie avec la nature qui l'entourait et qu'il respectait. et puis il fallait bien que quelqu'un protège cet endroit des humains. Bon c'est vrai que lui, il n'avait pas vraiment le profil d'un combattant....Mais bon.

    L'hybride continua de marcher à travers la végétation et cueillit quelques pommes sur son chemin. Aujourd'hui, il avait prévu de méditer un peu. Certaines personnes ne comprenaient pas vraiment à quoi pouvait bien servir cette activité, mais dans un endroit comme celui-ci, tout prenait son sens. Quand Edward méditait, il se retrouvait en total symbiose avec la nature. Il voulait la comprendre encore plus que maintenant. Le jeune cervidé avait l'habitude de faire certaines de ses séances près d'une grosse pierre, au milieu de la forêt. Il ne se doutait pas un seul instant qu'une humaine aurait déjà prit sa place là bah.

    Quand le blond arriva sur place. Il découvrit avec stupeur que quelqu'un se trouvait déjà là. Qu'est-ce que cette jeune femme pouvait bien faire ici ? L'hybride resta cacher à travers la végétation et l'observa plus attentivement. Elle était blanche. Blanche des cheveux et des sourcils. Même ses vêtements étaient de cette couleur. Edward était plutôt surprit de voir qu'il existait des humains de ce genre...Peut-être que c'étaitune hybride elle aussi ? L'adolescent chercha du regard un quelconque détail qui pourrait confirmer ses doutes, mais l'inconnue n'avait ni queue, ni oreille animale. Elle semblait se reposer contre le rocher...

    Le cervidé se baissa un peu plus en espérant qu'elle garde les paupières fermées. Le jeune homme savait bien qu'il n'était pas vraiment discret avec les bois qui se trouvaient sur sa tête. Il décida de sortir de sa cachette et de se rapprocher silencieusement de l'humaine sans vraiment savoir ce qu'il ferait après. Il continua de se rapprocher d'elle sur la pointe des pieds et finit par se retrouver nez à nez avec l'humaine. Que faire ? La jeune femme semblait tellement concentrée qu'elle ne remarqua pas la présence du cervidé. Ce dernier décida de poser une main sur l'épaule de l'inconnue pour la réveiller. En fait, il n'était même pas sûr qu'elle dormait, mais c'était assez dangereux de faire une sieste ici. Surtout pour une humaine.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une passion partagé (pv Edward Shinkiti)   Jeu 17 Mai - 15:56

Rencontre
Mon esprit se vide. Cela semble aussi facile que de respirer, dans un tel endroit. Des courbes vrillent, tourbillonnent, s'emmêlent comme les pétales délicates d'iris. Et je plonge... dans le terrier du lapin blanc. Dans le joli petit monde que j'ai créé de toute pièce. Uni. Là-bas j'ai des ailes frêles qui peuvent m'emporter n'importe où. Et dans ce lieu tout semble s'éclairer à mon contacte, devenant plus crédible que ce qui m'échappaient normalement. Tout est tangible, à tel point que cela en devient surnaturel. Quel paradoxe. Aux forêts d'émeraudes se succède les lacs enchantés et leurs couleurs majestueuses. Nymphes et sirènes y trempent leurs nageoires et racines. Uni est une personnification de tout. Les roseaux prennent l'aspect d'être lisse et brillant, particulièrement charment en outre. C'est bien malheureux, mais il est rare que je ressente de telles émotions le reste du temps.

Puis alors que je parcourais une colline irisée de bleu je sentis comme l'arête d'un saphir me sciller les pieds. Je sortis de mon état de méditation, les sourcils froncés. Toujours le même endroit apaisant, que c'était-il donc passé ? Je tournai la tête à la recherche de la cause de ce changement. Un garçon. Je reste là, surprise, les yeux écarquillaient. Ses yeux dorés étaient tout sauf agressif, en tout cas je ne pouvais pas les imaginer ainsi, car après, aller savoir ce qu'il ressent. Je me lève soudainement comme si on venait de me brulé. Ce n'est pas logique en fait, cet élément cruel aurait surement réduit en cendre tout ce qu'il y avait autour de moi, mais sur le moment c'est la première image qui m'est venue. Deux choix maintenant, partir ou bien rester... Quelque chose agrippa mon regard. Des branches provenant de... De quoi ? Sa tête ?

Au final peut-être que j'étais toujours en pleine méditation et que je faisais face à homme /arbre mort. Mon coeur pulsa me donnant tord. Je suis bien trop affolé pour être autre part que sur Terre. Je passe ma main glacée sur mon front puis ré-observe le garçon. En réalité il s'agit de ramure. C'est donc un hybride. J'ignorais qu'ils habitaient en pleine nature, mais je ne peux leur en vouloir, c'est une situation bien enviable. Je ne m'imaginais que trop bien ici même avec mon daikyū en bambou. Ce serais ô combien charmant par rapport à ma salle d'entrainement plein d'autres élèves. Mana n'arrête pas de me dire que c'est bien pour moi, mais je ne suis pas du tout d'accord. Et si elle voyait cette forêt avec mes yeux elle serait d'accord.

Mais je m'égare et il y a toujours le garçon cerf à quelques pas. Je croise les bras maintenant une frontière entre moi et le reste. A défaut de prendre une décision je choisis de ne rien faire, de toute manière il me semblait qu'il était trop tard pour s'enfuir comme j'en avais pris l'habitude. Un souffle d'air et l'harmonie des feuilles repris. Mes étranges yeux, braise humide, balayèrent le sol pour s'arrêter sur le rocher auprès du quel je me trouvais précédemment. La raison de sa venue était-ce celle-là ?

- Belle clairière.

Ma petite voix à l'air ridicule, en particulier face au grondement sourd des arbres centenaires.

Arc long utilisé au kyūdō
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une passion partagé (pv Edward Shinkiti)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une passion partagé (pv Edward Shinkiti)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La poésie, ma passion.
» La lecture, ma passion
» PASSION - CHEVRONS
» Passion de Sable, de Rebecca Moleray
» [En vote!] Miss Passion BJD 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Gokusha No Neko † :: † Hors Rpg † :: x.Archives-
Sauter vers: