Bienvenue sur Gokusha No Neko ! Venez incarner un Hybride ou un Maître dans un monde où règne esclavagisme et perversité. Ce forum est à tendance Hentaï/Yaoï/Yuri ! [Déconseillé aux moins de 16 ans]
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quand cela devient votre tour.. [Leto Keel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Quand cela devient votre tour.. [Leto Keel]   Dim 6 Mai - 17:45

  • La douce odeur de l’herbe chatouilla ses narines. Un vent léger souleva sa longue chevelure brune. Le soleil brillait, mais elle était à l’ombre, au frais. Ses yeux étaient clos, profitant au mieux de cette chaleur. Elle agita les oreilles ; des oiseaux. Cela faisait longtemps qu’elle n’en avait pas entendu. Cela faisait presque deux ans. Elle finit par ouvrir les yeux. Cet endroit était magnifique. L’herbe était douce, et d’un vert intense. Pas ternes comme les plantes en ville, non. Là, elles semblaient bien nourrit. Le ciel était d’un bleu impressionnant ; il ressemblait à l’océan. Le peu de nuage qu’elle voyait se trouvait à l’horizon. Rue regarda autour d’elle, bouche bée. Ebahit par cette splendeur. Se levant, elle remarqua qu’elle s’était endormie sous un saule pleureur, près d’un lac. Les feuilles tombantes de l’arbre lui chatouillaient le visage. Elle rit. Puis, sans plus attendre, elle s’élança dans l’arbre, grimpant à une vitesse impressionnante. Elle arriva au sommet et observa, à travers les branchages, la beauté de ce paysage paradisiaque. Alors qu’elle admirait ce qui l’entourait, elle se figea. Les oiseaux aux chants d’anges s’étaient tus. De nouveau, ses oreilles s’agitèrent, et finirent par se plaquer contre l’arrière de son crâne. Ses yeux s’écarquillèrent. Des croassements fendirent le silence. La jeune brune se retourna vivement quand une nuée de corbeaux plongèrent vers elle. Dans un cri de surprise, elle tomba. La chute lui semblait interminable. Elle hurla en voyant ce qui l’attendait au sol ; des stalagmites. Au moment où elle allait se faire transpercer, elle ouvrit les yeux.

    Un cauchemar. Rue se retrouva à nouveau dans sa cage. L’odeur de son rêve avait disparu, tout comme le paysage. Elle grimaça. Sa queue fouetta nerveusement l’air. Elle en avait plus qu’assez de rester enfermée. Cela faisait presque deux ans qu’elle patientait. Deux ans que son père l’avait vendue. Un mot de trop. Un coup de trop. C’est le dos ensanglanté et à moitié consciente que son ascendant s’était débarrassé d’elle. Il l’avait vendue à l’animalerie. Ou donnée. Les souvenirs de ce jour étaient flous pour la jeune fille. Heureusement, elle avait réussi à se soigner seule. Si ses plaies étaient restées ouvertes, elles auraient pu s’infecter. D’un côté, il lui tardait de sortir, mais de l’autre, cela voudrait dire qu’elle se serait faite adopter. Et si jamais elle tombe sur un maître, ou une maitresse, sadique, il ne la laisserait jamais aller dehors. Au fond, elle voudrait juste être libre. Pouvoir retoucher l’herbe, humer chaque fleur, chaque plante, sentir le vent dans son cou. Son cœur se serra. Les jours passaient et elle perdait espoir. La douleur pouvait se lire sur les regards de chacun. Tous étaient différents mais avaient tous un point commun ; ils étaient des hybrides. La brune se roula en boule. Que pouvait-elle faire d’autre ? Avant, elle se plaignait des coups reçus par son père, et maintenant, de l’animalerie. L’hybride commençait à se poser des questions. N’allait-elle donc jamais connaître le bonheur ? D’ailleurs, qu’étais-ce que ce sentiment ? Avait-elle déjà vécu cela ? Tant de questions s’emmêlaient dans sa tête. Elle n’en prenait pas le temps de pleurer. Au bout d’un moment, elle avait fini par s’y habituer. Repensant à son passé, comme chaque matin, elle passa le bout de ses doigts sur sa cicatrice principale. La plus marquée ; une plaie fermée qui partait de l’omoplate pour se terminer au bas de son dos. Elle caressa la partie la plus accessible de sa blessure. Ses yeux se fermèrent, se remémorant la scène.

    Sa mère venait de se faire frapper par son père. Une gifle de trop au goût de Rue. Elle n’avait que 13 ans en ce temps-là. En voyant sa mère au sol, elle ne réfléchit pas, et, sous un coup de tête, s’interposa entre ses deux parents. Erreur qui lui fut fatale. Elle vit son père brandir son bras et fendre l’air avec une telle violence que la brune vola sur un bon mètre avant d’atterrir lourdement au sol. Ventre contre terre, sonnée, ses forces l’avaient abandonnée. Sa joue saignait légèrement. Sûrement la bague de mariage de son père qui l’avait blessé lors de sa gifle. D’un revers de la main, elle s’essuie le visage. Malheureusement, au lieu de retirer le liquide rouge, elle se l’étala sur la joue. Puis, redescendant sur terre et entend la voix de sa mère, l’hybride tourna la tête vers la cheminée où avait accourut son père. Il s’était emparé d’un tisonnier presque chauffé à blanc. Rue n’eut le temps de se rendre compte de ce qu’il allait faire. Et lorsqu’elle allait fuir, il était déjà trop tard. Son ascendant posa un pied sur la queue de la brune, ce qui la fit gémir. Puis il se saisit de la chemise de la neko, et la lui arracha. La concernée tourna la tête et avec horreur, sentit le bout de fer brûlant passer sur sa peau. D’un coup sec, il lui infligea une plaie saillante partant du bas de l’omoplate droite au bas du dos à gauche. Au moment où tout cela était arrivé, elle n’entendit plus rien. Son hurlement avait tétanisé sa mère. Sa douleur était si intense qu’elle en perdit connaissance. A son grand malheur, elle ne se réveilla que quelques instants plus tard. Son père avait quitté la pièce. Mais sa mère l’observait toujours avec la même horreur lu dans ses yeux. Rue tenta de se lever, aidée du mur qui se trouvait le plus près et s’avança vers elle. Elle la supplia de partir. Elle la convint que c’était le moment, l’occasion à ne pas manquer. Elle réussit. Et sa mère et elle se rendirent à la voiture à toute hâte, quoi que clopin-clopante pour l’une, et vacillante pour l’autre. Une fois dedans, la jeune maman démarra et partit. La route était mouillée, et glissante surtout. Elle vivait, autrefois, dans une maison éloignée des autres en montagne. La neige était présente. Et un virage qu’elle prit trop tard, la voiture s’encastra contre un mur. Balancée violemment en avant, sa tête se cogna à quelque chose de moue. Lorsqu’elle rouvrit les yeux, et grimaça en sentant à nouveau ce même liquide rouge couler de sa tempe, elle vit quelque chose d’horrible. Sa mère, ensanglantée, gisante devant elle. Elle n’était pas morte sur le coup, elle agonisait sur les jambes de sa fille. Elle pouvait écouter le long râle que son ascendante poussait. La tête se mit à lui tourner, la douleur dans son dos lui revient de plus belle, plus violente, et le coup qu’elle avait reçu à la tête saigna de plus belle. Elle finit par perdre connaissance une nouvelle fois.

    Elle sursauta quand la porte de l’animalerie s’ouvrit. Ceci la fit sortir de ses sombres pensées. Cela faisait longtemps qu’elle ne s’était pas endormit en repensant à ce souvenir sans qu’il ne se déforme. Son père, par la suite, n’avait cessé de lui répéter que c’était de la faute de Rue si sa mère était morte. Et la brune avait fini par le croire. Une meurtrière en cage. Après tout, ce n’était pas ce qu’elle méritait ? Se souvenant que quelqu’un venait d’entrer dans le magasin, elle se leva et posa ses mains sur les barreaux pour observer le nouvel arrivant, ou le client.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Quand cela devient votre tour.. [Leto Keel]   Dim 6 Mai - 20:03

Leto se réveilla de bonne heure en cette journée ensoleillée. Ce jeune étudiant avait aujourd'hui une journée libre et il avait décidé d'adopter une hybride. Cette idée lui trottait dans la tête depuis fort longtemps, il avait besoin de quelqu'un qui s'occuperait de son appartement et de quelqu'un sur qui passer ses nerfs et ses envies.

Il prit donc une douche se vêtit d'une chemise blanche et d'un jean noir plutôt serrés qui épousaient bien les formes de son corps. Après avoir mangé quelques oeufs brouillés en guise de petit-déjeuner il enfila des chaussures blanches et partit dans l'animalerie qu'il connaissait afin de trouver une hybride à son goût.

Ses critères étaient simples et peu nombreux, il lui fallait simplement une hybride jolie à l'apparence majoritairement humaine et soumise pour qu'il puisse compter sur elle pour les tâches ménagères et passer ses nerfs dessus.

Après quelques tours il dégota une petite hybride qui remplissait ses critères. Elle avait un corps très attractif. Elle semblait un peu délurée, un peu faible et soumise, cela lui convenait car cela flattait son égo.

Il s'approcha d'elle et la regarda de plus près après quoi il demanda :

-Tu es à vendre ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Quand cela devient votre tour.. [Leto Keel]   Dim 6 Mai - 20:33

  • Rue fit un personne s'engouffrer dans l'animalerie et faire le tour des hybrides. Elle n'en montra aucun intérêt, mais l'observa un moment quand même. Il était jeune. Peut être le même âge que la jeune hybride, voir plus. De grande taille, et assez bien bâtit. Elle fronça les sourcils. Et si c'était un futur maître sadique ? Alors elle voudrait ne jamais avoir à faire avec lui. Elle se recula dans sa cage, essayant de se cacher un peu plus. S'il y avait de la boue, ou si le sol était crasseux, elle s'en serait mis sur le visage. Histoire de paraître bien sale. Elle s'assit le plus loin possible de cet inconnu, espérant ne pas être choisie. Pour une fois qu'elle refusait. Elle posa ses coudes sur ses genoux et l'observa du coin de l'oeil. Sa tête était cachée par ses bras, et sa frange un peu trop longue. Sa queue balaya le sol avant de se rouler autour de ses jambes, soulevant un léger nuage de poussière. Elle n'avait pas envie d'être traitée comme avant, elle voulait être libre. Cette pensée la fit grogner légèrement. Mais elle ne pouvait rien faire. Pas avec ce physique frêle. Pas avec ces cicatrices dans le dos. Sauf si elle racontait quelques mensonges. Malheureusement, elle n'aimait pas mentir. Elle finit quand bien même par secouer la tête, faisant voler sa longue chevelure emmêlée. On pourrait croire qu'elle était sauvage vu de loin, mais sa pâleur prouvait le contraire. Elle pouvait paraître fragile à première vue, mais il ne fallait pas trop l'énerver. Si elle avait fini à l'animalerie, c'était justement à cause de ça. Elle s'était rebellée contre son père. Mais la peur ayant rapidement reprit le dessus, elle l'avait laissé faire. Et si elle avait fuit ? Que serait-elle devenue ? Aurait-elle enfin connu ce que l'on appelle « bonheur » ?

    La brune sursauta à l'arrivée du client devant sa cage. Sa queue doubla de volume et elle se courba légèrement, comme un félin. Depuis combien de temps n'avait-elle pas parlé à un humain ? Voir même une quelconque personne ? Puis, cachant sa réaction d'un coup de queue fouettant l'air, elle se redressa sur ses deux jambes. Du haut de ses 1m65, elle s'avança vers l'inconnu et prit les barreaux entre ses mains. Ses oreilles s'agitèrent lorsqu'il lui demanda si elle était à vendre. Non, je suis là pour la déco, aurait-elle voulu répondre. Malheureusement, l'impolitesse ne faisait pas parti d'elle. Elle l'observa longuement. Rue était vêtue d'un t-shirt un peu trop grand pour elle et d'un short à sa taille. Malgré son haut, on pouvait parfaitement voir ses formes. Enfin, elle planta son regard vert pomme dans celui bleu du jeune homme. Elle ouvrit la bouche pour répondre à sa question :

    « Je suis à vendre. C'est bien ça. »

    Sa voix n'était pas très forte. Elle ne parlait normalement jamais. Toujours discrète, elle savait se faire petite. Et du coup, cela pouvait lui être pratique. Puis, elle se recula à la fin de ses mots. Elle ignorait ce qui allait lui arriver, mais elle ne voulait pas être choisie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Quand cela devient votre tour.. [Leto Keel]   Mar 8 Mai - 2:50

Leto toujours avec son assurance appela donc un employé de l'animalerie et lui indiqua qu'il allait acheter cette hybride.

Il demanda à ce qu'on la prépare correctement pour la sortie qu'on la fasse belle quitte à devoir payer un supplément.

Alors qu'on emmena l'hybride dans les salles de préparations où Leto imaginait que l'on procédait à des douches des cosmétiques et des revetissement, il fut mené vers le comptoir où il dû payer la transaction et signer quelques papiers pour devenir définitivement le propriétaire de cette hybride.

Lorsque tout fut finit le jeune homme s'assit sur un banc dans l'attente de son hybride qu'on ne tarderait à lui emmener...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Quand cela devient votre tour.. [Leto Keel]   Mar 8 Mai - 12:46

  • Rue entendit la conversation. D'un côté, elle s'y attendait. Depuis toute petite, elle ne vivait que le malheur. Alors pourquoi aurait-elle eu un maître gentil ? Enfin, après tout, elle l'avait juste pressenti. Rien ne lui dit qu'il était sadique. La brune tenta de l'observer depuis sa cage, de regarder ses agissements, son comportement, son regard... Mais derrière elle se fit entendre le cliquetis d'une serrure. Elle se figea, et on l'attrapa afin de la rendre plus présentable à son nouveau propriétaire. L'individu la coiffa, et la lava avec difficulté. L'eau était froide, et Rue tentait de se débattre sans hurler pour autant. Elle ne voulait pas causer plus de problème à la personne qui s'occupait actuellement d'elle. En s'en rendant compte, elle aurait pu fuir. La fenêtre près d'elle n'avait aucun barreau. Et c'est loin des regards qu'elle put enfin entendre les premiers oiseaux chanter. Soudainement, elle se calma pour les écouter. Elle aurait pu passer des heures là, les yeux clos, mais quelque chose lui tira le bras, la sortant de ses pensées. Elle ouvrit les yeux, et regarda l'individu lui tendre des vêtements propres. Sans poser la moindre question, elle les enfila. Elle était vêtue simplement. Un pantalon et un t-shirt. Une fois ceci mis, on l'amena à l'endroit où se trouvait son futur propriétaire. Enfin, s'il n'avait pas déjà remplit les formulaires d'adoption. Et puis, pourquoi l'avait-il choisit elle ?

    Rue le vit assit sur un banc. Il n'avait pas l'air méchant, mais elle avait apprit à se méfier de l'apparence. Son père n'avait pas l'air méchant à première vu. Mais dès qu'il était seul chez lui, à l'abris des regards, il s'éclatait. Son jeu le plus amusant était d'entendre sa fille gémir sous les coups de ceintures qu'il lui donnait. Malheureusement, il n'y avait pas que la ceinture. Il y avait les gifles, la cravache, et même parfois, les chaises lorsqu'elle essayait de fuir. Quand il la voyait en sang, il riait. Mais au moins, il achetait de quoi se soigner. Comme quoi, il ne voulait pas la tuer. Au moins, elle avait un toit. Elle pouvait dormir quand elle voulait. Et elle avait de quoi manger. Le strict minimum. Car, bien sûr, son père pensait plus souvent à remplir la boite à pharmacie plutôt que le frigo. A première vue, la petite brune était chétive et d'un teint pâle. Son visage n'affichait aucune expression, et elle s'avança vers son maître. Une fois arrivée devant lui, elle ne savait comment réagir, ni que faire. Après tout, c'était la première fois. Ce qui lui passa par la tête fut un peu absurde, mais elle s’exécuta et s'inclina légèrement en face de lui sans mot. Sa queue agita une dernière fois l'air, puis resta haute, attendant sa réaction. Elle ne bougea plus, le torse penché vers l'avant, les jambes droites.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand cela devient votre tour.. [Leto Keel]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand cela devient votre tour.. [Leto Keel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand faites-vous votre sapin?
» Pride and prejudice:votre passage préféré!
» C'est en forgeant que l'on devient forgeron!!!
» À partir de quelle date décorez-vous votre maison ?
» Apprenez à vous servir de votre tour à bois et d'un ciseau à bois...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Gokusha No Neko † :: † Hors Rpg † :: x.Archives-
Sauter vers: