Bienvenue sur Gokusha No Neko ! Venez incarner un Hybride ou un Maître dans un monde où règne esclavagisme et perversité. Ce forum est à tendance Hentaï/Yaoï/Yuri ! [Déconseillé aux moins de 16 ans]
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ~Une drôle de rencontre entre un rapace et une vache~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Brian Lefriand

avatar

Messages : 57
Maître(sse) de : ~
Date d'inscription : 11/05/2012

MessageSujet: ~Une drôle de rencontre entre un rapace et une vache~   Lun 4 Juin - 12:27

Je marchais tranquillement, je venais d'avoir 14 ans, et ma chère "belle-mère" me faisait vraiment chier.
Depuis quelque temps, cette chère peau de .... je ne peux pas dire vache vu que je suis un hybride vache et je ne veux pas être associé à cette chose, par quelque lien qu'il soit...
Donc je disais que cette horrible chose tentait de convaincre mon père de me vendre a cette satanée ville nommée Gokusha... Et elle eu une remarque désobligente (du style comme quoi j'étais qu'une sale bête, puante ect...) et avant que je l'encorne avec mes cornettes (elles sont pas trop trop développées, mais elles sont assez pointues pour tuer quelqu'un), je sortis de chez moi et me promenais.
Je me dirigeais vers un village, dont le nom m'échappait, et m'échapperai sûrement jamais, mais qui a pour particularité de pouvoir acheter des cigarettes sans cette histoire d'âge... Ma tête, pleine d'envies de meurtre et de vengeance envers la chose, je sentis un truc s'enrouler autour de ma cheville,et je me sentis quitter le sol (et je poussais un cri de fillette) et avant que j'ai eu le temps de comprendre, je me retrouvais la tête en bas. J'eus un assez long bugue...
Et quand je regardais vers le sol, mon regard croisa celui rouge d'une gamine... Hybride si je me base sur ses ailes grises/blanches.
Je la fixais, plutôt étonner, elle ressemblait a une espèce de poupée au cheveux gris, l'air assez sérieux sur le visage...

Je décidais à parler, après tout, j'allais pas rester des heures a la reluquer, je suis pas sûr que la demoiselle soit consentante, puis bon deux minutes c'est long déjà non ?

-Euuuuh... Salut... Je suis Brian.... Tu peux me détacher ?!


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ~Une drôle de rencontre entre un rapace et une vache~   Ven 8 Juin - 20:34

Spoiler:
 

Je devais sûrement avoir quatorze hiver, maintenant. Peut être... Je n'en sais rien. Je ne me promène pas avec un calendrier sous la main, aucune remarque ne me serait utile de votre part, merci. Voyez, je me repère souvent grâce aux changements de température ainsi que des allés et retours des villageois dans la forêt.
En effet, ceux-ci se débarrassent souvent des cadavres de pauvres sapins vers la fin du mois de janvier. Allez savoir pourquoi. Mais cela me permet d'avoir une idée approximative de la date mon prochain anniversaire.
Donc ce jour là, j'espionnais les villageois, comme à mon habitude. Mon passe-temps favoris, vous le savez, souvent cachée accroupie derrière un buisson.
Presque aucun habitant n'était décidé à pointer le bout de son nez. J'attendais là depuis plus d'une heure, si je ne m'abuse. Inutile de rester ici, je me levai. Ces gamins ne sortiront jamais, ils préfèrent rester au chaud devant un bon feu plutôt que de venir admirer la beauté de la neige.
J'entamai la marche. Le bon air frais de l'hiver était revigorant. Je marchai de plus en plus vite, pour finir en trottinant.
Quand tout à coup, j'entendis un bruit peu commun, un bruit fortement semblable à un étranglement de cochon, qui me figea sur place, un frisson parcourant mon corps.
Cela devait être un vulgaire porc, pris dans un des deux cent soixante pièges que j'avais répartis dans ma forêt.
Mais cela faisait longtemps que je n'avais pas capturé d'ours ou de cerfs, et normalement, ces animaux-là errent souvent dans la forêt en cette saison. Tellement prévisibles et idiots, ces animaux, celui ci était exactement le quinzième du mois. J'allais faire sa fête, je n'en avais jamais attrapé autant en un mois, et en plus, dans les alentours de mon anniversaire... Un vrai cadeau.
Je me dirigeai alors vers la source de viande, guidée par les cris de la chose.
Je voyais celle-ci au loin pendue en l'air par les pieds, mais seule son ombre m'étais visible, car j'étais trop éloignée pour en déterminer la race. Au fur et à mesure que je m'approchais, je voyais l'ombre se définir, laissant se distinguer petit à petit deux formes cornues sur la tête. Un jeune cerf sûrement, comme le témoignent les dites cornes. Un sourire laissant entrevoir une canine, je m'approchais lentement de mon futur repas, mes mains serrant un poignard caché dans le dos.
Je le fixai pendant plusieurs minutes, les yeux plissés. Il ne bougeait pas. Aucun signe de vie. Nul. Voir se débattre mes proies était toujours un divertissement pour moi, et une créature ne luttant même pas pour sa propre survie ne m'intéressais pas. Décevant, moi qui comptais célébrer ce quinzième idiot attrapé en le torturant comme jamais.
Enfin... Le mieux serait de le détacher, le balancer dans le lac et remettre le piège en place en attente d'une future victime.
Je m'avançais jusqu'à sa tête pour mieux observer la chose. Je fis un bond en arrière quand je m'aperçus qu'elle me regardait. Des yeux jaunes vicieux contrastaient avec le bronzage de sa peau. Il détenait des cheveux assez fins d'un noir profond avec quelques mèches de couleurs. Ce n'étais pas totalement un animal, il avait un visage et une carrure de jeune garçon de mon âge, sûrement. Un hybride, donc... Comme moi.

-Euuuuh... Salut... Je suis Brian.... Tu peux me détacher ?!


Je le regardais, les yeux ronds de stupeur. Il devait être idiot ?...Il venait de se prendre dans un piège comme un boulet, je m'apprêtais à abandonner mon repas, et lui, tout ce qu'il veut faire, c'est la conversation... ? Je pense qu'il veut vraiment se faire bouffer...

-Je n'ai pas besoin de savoir ton nom, tu n'es pas en droit de me parler, et je t'interdis de poser tes yeux sur moi. Au fait... Je devais te jeter à l'eau, moi...


Frémissant de rage, et rongée par l'impulsivité, je tentais de le détacher, mais en vain. J'avais tellement bien noué ces fils que cela m'agacerait presque d'être aussi talentueuse...
Arrivant enfin à défaire le dernier nœud au niveau des pieds, je le laissais ensuite retomber lamentablement dans le sol boueux avec un de mes fameux rictus sadiques en guise de fond musical.
Et je continuais de rire devant ce spectacle hilarant.

Pourtant, je ne pouvais me débarrasser de ce sentiment désagréable... Je ne saurai bien le définir, mais tout ce que je peux dire, c'est que ce fut la première fois que je rencontrais un hybride et cela m'intriguais fortement...
Revenir en haut Aller en bas
Brian Lefriand

avatar

Messages : 57
Maître(sse) de : ~
Date d'inscription : 11/05/2012

MessageSujet: Re: ~Une drôle de rencontre entre un rapace et une vache~   Jeu 14 Juin - 19:29

Spoiler:
 

-Je n'ai pas besoin de savoir ton nom, tu n'es pas en droit de me parler, et je t'interdis de poser tes yeux sur moi. Au fait... Je devais te jeter à l'eau, moi...

elle avait l'air enerve la demoiselle en quetion, ou alors pas commode du tout, et tandis que elle me detacher, avec une aura de haine autour d'elle, je la regarder droit dans les yeux et declara, avec une colère contrôlé.

-Olà le moineau on se calme !!!!!! Déjà je sais pas nager, et ensuite...

j'eu pas le temps de terminer ma phrase, que je tombait plutôt violament du sol, en repoussant une cri, mais plus masculin cette fois ci, j'était à moitié assomé, et quand je levais mon visage vers cette espèce de moineau qui me taper sur le système, je vus qu'elle avait un rire sadique, et qu'elle riait.... Elle avait d'aileur au jolie rire...
Mais la n'est pas la question, cette empaffé me tourne en ridicule et je commençais a voir rouge (malgrè que je sois une vache) en plus elle tombe mal la demoiselle, j'avais passé une semaine a la con, cette journée avait était la pire, et il faut en plus qu'une fille me faire chier (et en plus j'avais pas eu ma dose de nicotine)

- Oulà ma grande, toi tu commence sérieusement a me sortir par les trou de nez ! Tu crois sérieusement que parce que tu vas me donner des ordres je vais obéïr comme un gentil petit hybride ? tu te fourre la serre dans l'oeil et bien profond car en plus d'être une fille, tu est une hybride comme moi.

Je m'avançais vers elle plantant mes pupilles jaunes dans ses yeux rouges.

- Puis toute façon j'ai un esprit de contradiction très developer, donc je vais bien me faire plaisir a te parler et a te regarder demoiselle, et crois moi je peux être très chiant.

j'insistait sur le "très", en observant la réaction de ma camarade.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ~Une drôle de rencontre entre un rapace et une vache~   Ven 15 Juin - 12:17

Il n'avait pas l'air commode ce mec... Enfin un adversaire de taille à affronter, enfin un peu de piquant au sein de mes proies.
Le moineau...? Personne ne s'était encore jamais avisé de me surnommer de la sorte, et je ne compte pas laisser passer ceci. Les bras croisés avec mon habituel air hautain cachant une certaine appréhension qui ne signifiait rien de bon, je le laissai parler.

- Oulà ma grande, toi tu commence sérieusement a me sortir par les trou de nez ! Tu crois sérieusement que parce que tu vas me donner des ordres je vais obéïr comme un gentil petit hybride ? tu te fourre la serre dans l'oeil et bien profond car en plus d'être une fille, tu est une hybride comme moi.


J'avais un esprit de compétition hors-norme et étais assez fair-play quand ils s'agissait de perdre une bataille. Je ressortais toujours la tête haute. Mais ici, c'était différent. Dès les premiers mots, la colère s'empara de moi. Ce sentiment que j'avais déjà ressenti auparavant, mais qui n'avait été aussi intense. Il me consumait peu à peu, je me sentais m'enflammer...
Car en cet hybride, je revoyais mon enfance, et les dizaines de villageois qui me parlaient comme si j'étais un vulgaire bâtard des rues. Toutes ces canailles que je rêve un jour d'étriper, et cela jusqu'au dernier, enfants et animaux compris. Ce village croule sous une avalanche de monstres, et je compte bien tout nettoyer pour qu'il ne reste plus aucune trace vivante dans ce village afin de tout recommencer à zéro, même si cela doit me prendre une éternité. C'est le seul fait de les voir bientôt baigner dans leur propre sang qui m'empêche de me donner la mort et ainsi vivre avec cette ultime vengeance en tête.
Pour qui se prenait-il ? « en plus d'être une fille »... Je vais lui montrer ce que c'est, être une fille, et surtout, une comme moi. Il n'a pas dû en croiser énormément, de semblables, sinon il ne se serait jamais aventuré si loin dans ses propos. Il se mordra les doigts de cet affront, tôt ou tard, j'en fais le serment.
Mais avant d'avoir pu rétorquer quoi que ce soit à ce sujet, il s'avança vers moi.

- Puis toute façon j'ai un esprit de contradiction très developer, donc je vais bien me faire plaisir a te parler et a te regarder demoiselle, et crois moi je peux être très chiant.


Esprit de contradiction de mon cul j'ai envie de dire ! Je retint des injures malgré moi, mais qui me brûlaient les lèvres...
Il empestait la vieille cigarette, c'était répugnant. J'eus un brusque mouvement de recul et une grimace se dessina nettement sur mon visage, manifestant le dégoût.
Je m'étais élancée, décidée à le repousser et à lui sauter dessus tel une bête enragée, mais je me stoppai. Je me contentai seulement de répondre d'une voix doucereuse mélangée à une goutte d'amusement :

- Tu as vraiment une conduite qui offre le plus à rire ! Vois-tu mon petit garçon, tu devrai regagner ton chez-toi pour être en sécurité, la forêt n'a pas l'air d'avoir dévoilé ses secrets à ta personne, et surtout, les dangers qui y résident ~


Ces paroles d'un ton tendre et mielleux habituellement utilisées avec les villageois n'étaient pas pour le séduire, bien au contraire. Elles m'aidaient à attiser sa haine, et lui montrer que ses petites manies de big boss n'auront aucune emprise sur moi et que s'il veut jouer à ce petit jeu, il aura trouvé une rivale des plus tenaces.

- ALORS ?
 

J'ajoutai cette phrase, perdant mon sang-froid malgré mes efforts. Je me rapprochais de lui, prenant soin de retenir ma respiration puis sorti mon poignard que je pointai ensuite sur son torse en attendant sa réplique.
Revenir en haut Aller en bas
Brian Lefriand

avatar

Messages : 57
Maître(sse) de : ~
Date d'inscription : 11/05/2012

MessageSujet: Re: ~Une drôle de rencontre entre un rapace et une vache~   Lun 18 Juin - 1:35

La demoiselle, dans un premier temps, recula, degoûter...

D'accord, donc apparemment je suis réellement degoûtant ! MERDALORS ! Je prends mon bain tous les jours, me lave les dents, les ongle etc... tous les jours! Je suis pas "sale" !

Pfff franchement ! De plus je pensais pas que mon haleine soit si... insoutenable question odeur nee ?!

- Tu as vraiment une conduite qui offre le plus à rire ! Vois-tu mon petit garçon, tu devrais regagner ton chez-toi pour être en sécurité, la forêt n'a pas l'air d'avoir dévoilé ses secrets à ta personne et surtout, les dangers qui y résident ~

dit-elle d'une vois douce et une pointe ... d'amusement ?! Je l'amusais ?! pourtant je pense pas avoir été particulièrement drôle... mise part quand je suis tombé lamentable dans la boue et encore ce n'était pas... Mais mes pensées, ô douce pensée, furent interompu par un ''Alors" criait par la jeune demoiselle, qui s'approchant de moi, dégaina un poignard... D'ailleurs je tiens à préciser que les poignards sont très dangeureux on peut se tailler, vois se tuer avec ces choses là, il est très déconseiller de les manier...

Et pointa mon torse avec la pointe... Attendant... Attendant quoi en faite ?!le déluge ?! Ben elle peut attendre le déluge, mais en l'attendant, ce déluge qui n'arrivera pas, je décidais a répliquer, calmement

- ma conduite est si hilarante que sa ?! très bien ma chère, mais ton humour laisse réellement a désirer, plus en sécurité chez moi ?! Alalala la bonne blague, franchement, je connais peut être pas les secret de la forêt ni tout ses dangers, mais sache que c'est extrêmement dangereux de pointer un poignard comme ceci, tu risquerais de me tuer, et puis tu risques aussi de te blesser...

J'attendis quelque instant, espérant, avec un peu de chance, d'écarter la menace sur ma vie, avant de rajoute.

-puis ça serait sympa de me laisser en vie, pour que je puisse au moins, dans ma misérable vie, rencontrer un extraterrestre.

J'attendis un peu espérant de tout mon petit coeur un changement de sa part...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ~Une drôle de rencontre entre un rapace et une vache~   Mer 20 Juin - 9:23

Spoiler:
 

-ma conduite est si hilarante que sa ?! très bien ma chère, mais ton humour laisse réellement a désirer, plus en sécurité chez moi ?! Alalala la bonne blague, franchement, je connais peut être pas les secret de la forêt ni tout ses dangers, mais sache que c'est extrêmement dangereux de pointer un poignard comme ceci, tu risquerais de me tuer, et puis tu risques aussi de te blesser...


… Me blesser, hein... Quelle charmante attention de sa part... Bien qu'idiote. Je vis depuis maintenant... 7 ans dans la forêt, j'utilise ce poignard depuis 7 ans et aucune blessure ne m'avait été affligée, à part peut être la cicatrice que j'ai au cou, mais c'était la griffure d'une branche...
« tu risquerais de me tuer »... Qu'importe ! Tes cornes pourront me servir à tailler des couteaux par exemple. Ta mort n'aurait pas été inutile.
Mais avant que je ne m'élance pour le tuer...

-puis ça serait sympa de me laisser en vie, pour que je puisse au moins, dans ma misérable vie, rencontrer un extraterrestre.


A peine le mot Extra-terrestre parvenu à mes oreilles, je me sentis parcourue d'un long frisson. Ce mot résonnait dans ma tête. C'était comme si le mal envahissait mes oreilles... Le cœur battant et d'un pas traînant, je me réfugiai à mon arbre fétiche et m'appuyai sur son tronc pour y confier mes larmes.
Je me recroquevillais ensuite sur moi-même, la tête toujours posée sur l'écorce. Il faisait froid, mes jambes tremblaient. ...Non, c'était la froideur de la tristesse qui m'envahissait.
Les villageois m'avaient sans cesse traitée comme une étrangère, et le mot extra-terrestre était souvent sorti de leur bouche. Sans oublier d'autres termes horrible dont je ne peut me résoudre à dévoiler.
Je pensais m'être habituée à cette souffrance, depuis le temps. La haine envers les autres et la solitude. Elle me suivait comme une amie. Une amie...? Et puis quoi encore... Quel mot stupide. Disons qu'elle était plutôt comme... Ma seule compagnie, bien qu'elle soit un lourd fardeau au quotidien.
Mais elle avait tout de même un avantage dont je ne pouvais pas me plaindre. Elle m'avait donné de la force. Ma force de caractère ainsi que la volonté d'endurer les multiples mésaventures nées du calvaire, qu'était mon enfance. Elle m'avait offert la survie, tant que mon but était de me venger. En y réfléchissant bien... C'était comme un pacte. Indéniable. Je t'offre la survie, en échange de ta vengeance. Ce que je compte bien faire un jour.
Sur ces dernières pensées, je m'étais relevée brusquement, la tête baissée et les yeux voilés de larmes, mais néanmoins une forte détermination.

« NE VOIS-TU PAS QUE CE SONT NOUS, LES EXTRA-TERRESTRES ? »


J'attendis maintenant une réaction de sa part. Qu'elle soit positive ou négative, cela m'est égal. L'important, c'est que je ne me sente plus seule... Comme autrefois.
Revenir en haut Aller en bas
Brian Lefriand

avatar

Messages : 57
Maître(sse) de : ~
Date d'inscription : 11/05/2012

MessageSujet: Re: ~Une drôle de rencontre entre un rapace et une vache~   Jeu 21 Juin - 14:32

Spoiler:
 
La réaction de ma "camarade" ne ce fis pas attendre... Mais a ma grande surprise; elle me tua pas, me traita pas de fou d'imbécile, non, elle... Frissonna ? et partit contre un arbre, où elle s'y recroquevilla, la tête contre l'écorce... Non attendais, elle... ELLE PLEURAIT ? j'eus un petit bug mental, j'aimais pas tellement faire pleurer les filles... Même si celle a me tapait légèrement sur le système, de la a la faire pleurer ? je suis pas un monstre ! Voyons !
J'allais pour lui tapotait l'épaule (pour la consoler) quand elle se releva brusquement, et malgré sa tête baisser, elle cria

« NE VOIS-TU PAS QUE CE SONT NOUS, LES EXTRA-TERRESTRES ? »

Je m'arrêtais net. Nous des extraterrestre ? cette pensée me fit avoir un léger sourire, me perdant dans mes pensée. C'était la première fois qu'on me la fessait celle là, j'avais eu droit a monstre, saleté, pourriture, enfoirée, espèce de sale vache (je souligne que le sale n'as pas lieu a y être vu que je suis propre !) mais jamais au grand jamais on m'avais traiter d'extraterrestre ! D'ailleurs un extra-terrestre , n'était qu'un être venu d'une autre planète ? nous nous étions juste les résultats d'expérience génétique... Je planta mon regard dans celui du moineau, les mains sur les hanche... Et fière de ma conclusion je lui déclarais

-Écoute, on peut pas être des extraterrestre pas vrai ?! Après tout on vient bien de cette planète!?

je lui sourit de tout mes dents, puis la regarda espérant qu'elle arrête de pleurer....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ~Une drôle de rencontre entre un rapace et une vache~   Sam 30 Juin - 19:56

-Écoute, on peut pas être des extraterrestre pas vrai ?! Après tout on vient bien de cette planète!?

Bon. L'essentiel était qu'il m'avait répondu. Positivement ou négativement, j'avais dit que cela m'était égal. Mais « Idiotement » ne figurait pas sur ma liste d'options.
Suite à ces paroles, je levai ma tête brusquement, laissant en vue mon regard encore noyé de larmes que je plongeai dans les yeux pétillant d'excitation de ce parfait idiot. En plus d'avoir sorti une des phrases les plus lamentables qui soient, il se permettait de sourire. Soit.
Je regardai maintenant les pauvres cailloux abandonnés de tous au sol avec envie. Après quelques secondes de mure réflexion (et accompagnées d'un léger sourire sadique), je décidai de leur faire vivre un peu d'aventure en buttant dedans, ce qui les firent s'envoler et virevolter entre les dernières feuilles rousses encore existantes de l'automne, pour finalement atterrir aisément sur le visage du jeune homme.
Ma tristesse s'était envolée. Peut-être éprouvais-je encore ce sentiment... mais mieux serait de ne pas y penser pour le moment. Je laissai donc libre cours à l'amusement fou me dominer à la place du sentiment précédent.
« Un idiot qui ne réfléchit pas est encore plus idiot qu'un idiot qui réfléchit ... »
Une de mes phrases favorites. Je me répète souvent une de ces phrases sans queue ni tête pour me redonner de la confiance pour attaquer.
J'extirpai cette phrase de mes pensées pour ensuite la marmonner assez fort pour que ce garçon puisse l'entendre.
J'esquissai maintenant un large sourire denté tout en enchaînant ces paroles :

-Héhé, ne t'es-tu jamais senti comme... un fardeau ? Un monstre, un être repoussant...? Et puis ces humains... Ne seraient-ils point ceux qui parlent mal de nous et qui nous traitent comme... Différents, à leur égard ? Même un être dénué de la moindre étincelle d'intelligence comme-toi-aurait-la-facilité-de-comprendre-ceci.

Je toquais frénétiquement sur son crâne comme un pivert toquerait son arbre, arborant un sourire plus machiavélique que jamais, avec comme seule but : L'énerver.
Revenir en haut Aller en bas
Brian Lefriand

avatar

Messages : 57
Maître(sse) de : ~
Date d'inscription : 11/05/2012

MessageSujet: Re: ~Une drôle de rencontre entre un rapace et une vache~   Sam 30 Juin - 21:00

Spoiler:
 
Elle me jeta un coup d'oeil avant de se concentrer sur des cailloux, avec un léger sourire... Pas très rassurant. Je passai une main sur ma nuque en regardant ailleurs. En général j'évitais les filles, pas que je sois particulièrement gay, mais beaucoup de filles était des espèces de truc minaudant, ou alors très flippante. Un caillou, qui apparemment fut une des victimes d'un coup de pied du moineau, atterris sur MA figure. Je me retournais plutôt vexer, tandis qu'elle me sortit


« Un idiot qui ne réfléchit pas est encore plus idiot qu'un idiot qui réfléchit ... »



Puis elle enchaîna avec un grand sourire :

-Héhé, ne t'es-tu jamais senti comme... un fardeau ? Un monstre, un être repoussant...? Et puis ces humains... Ne seraient-ils point ceux qui parlent mal de nous et qui nous traitent comme... Différents, à leur égard ? Même un être dénué de la moindre étincelle d'intelligence comme-toi-aurait-la-facilité-de-comprendre-ceci.


Elle jouait, avec un de ses doigts, du tambour sur ma tête en battant un rythme régulier, avec un grand sourire. À cet instant, j'aimerais bien frapper la demoiselle. Mes pensées s'assombrisses. Il suffisait de voir comment ma famille avait éclatais, plus ou moins à cause de mon statut d'hybride, ma mise a l'écart, plus ou moins volontaire quand j'étais enfant, dans les écoles. Je n'allais pas vers les autres, mais les autres venaient pas vers moi. Le fait que j'ai pas eu trop d'amour maternel, une cicatrice un peu au-dessus des fesses pour le prouver. Les moqueries, les envies de me vendre de ma belle-mère, me vendre comme un esclave. La seule preuve évidente d'amour de mon père était son refus de me vendre. Sinon je peux pas dire que j'ai trop trop de contact avec mon père, trop occupé à travailler.

Dire que le moineau avait tort, ce serait comme prétendre que le ciel était rouge, que la vie c'est comme les contes de fée... Je soupirais. Puis attrapant ses doigts agaçant, je la bousculais vers l'arrière, puis enfila mes mains dans mes poches.

- Et alors ? Je suis peut-être un fardeau de monstre repoussant, les humains peuvent dire ce qu'ils veulent, tu peux penser que je suis idiot, mais j'ai pas envies de perdre mon temps à me vengeai. Je me sens pas tellement différent ici !


Je montrai son coeur du doigt, avant de remettre la main dans ma poche et de continuer ma tirade

- Et ce que je pense de moi et plus important que ce que pense les autres. Je sais que je suis peut-être pas le plus intelligent, mais je suis pas le plus con. Je sais pas qui est l'imbécile, ou les imbéciles qui ont pu te sortir ça au point que tu sois toi-même convaincu qu'il dit la vérité. Mais tu es la plus imbécile de le croire !


Sur ceux, je lui tournais les dos, bien décidais à partir et à acheter mes foutues clopes... oui oui sans un au revoir ni rien... Enfin, j'étais pas à dix mètres d'elle que je me pris le pied dans un autre piège...

Et meeeeerde.


Dernière édition par Brian Lefriand le Sam 30 Juin - 21:01, édité 1 fois (Raison : avait oublier un truc)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ~Une drôle de rencontre entre un rapace et une vache~   Dim 1 Juil - 14:38

Spoiler:
 

Même si toquer sa petite tête était assez divertissant, je comptais m'arrêter. Mais il fut plus rapide que moi et me bouscula. Malgré sa frêle apparence, il en avait dans le bras celui-là !
J'essayai tout de même d'adopter un air neutre.
Mais je ne pouvais m'empêcher de me mordre la lèvre inférieure, et ceci jusqu'au sang. C'était le seul moyen pour moi de rester calme tout en fixant ses prunelles dorées avec colère.
Toute ma joie était comme retombée au sol, pour laisser place cette fois-ci à la fureur. Que de sentiments se succédaient, c'en était presque agaçant.

- Et alors ? Je suis peut-être un fardeau de monstre repoussant, les humains peuvent dire ce qu'ils veulent, tu peux penser que je suis idiot, mais j'ai pas envies de perdre mon temps à me vengeai. Je me sens pas tellement différent ici !

Il pointa son doigt alors vers mon torse. Qu'est-ce que cela voulait dire ?... Mon coeur ?
Je dirigeai ma main près de celui-ci après que le garçon ait remis la main dans sa poche, et étreignit le vêtement qui le recouvrait. Je le sentais battre de plus en plus vite, de multiples pulsations semblables à de petits cailloux qui viendraient heurter la paroi avec frénésie.

- Et ce que je pense de moi et plus important que ce que pense les autres. Je sais que je suis peut-être pas le plus intelligent, mais je suis pas le plus con. Je sais pas qui est l'imbécile, ou les imbéciles qui ont pu te sortir ça au point que tu sois toi-même convaincu qu'il dit la vérité. Mais tu es la plus imbécile de le croire !

Je sentais mon coeur se retourner. Je serrai alors le vêtement de plus en plus fort de mes doigts squelettiques, comme pour essayer de le faire tenir en place et pour ne plus ressentir ce martèlement furieux incessant. En vain.
Je le savais. Personne ne me comprenait.
Mais je voyais pourtant dans ses yeux que ce que j'avais dit l'avait touché. La manière dont ses yeux s'étaient assombris ne pouvait en aucun cas définir le contraire. En y réfléchissant sous un autre angle, un angle plus sentimental, peut-être avait-il vécu la même enfance douloureuse que la mienne, ce qui expliquerait le fait qu'il soit aussi têtu que moi : Il ne fallait pas montrer qu'il en avait souffert.
Je fronçais les sourcils, sans bouger de ma place, et enchaîna ces paroles comme un robot pendant qu'il s'éloignait :

-Je continuerai de penser que tu es doté d'un crétinisme congénital incrusté dans une partie de ton cerveau. Mais je pense que ce crétinisme en question te cache la vérité dans l'ombre. Tu es trop naïf à mes yeux, à moins que je ne me trompe et que tout cela ne soit qu'un rôle pour masquer ton véritable caractère. Ce que je dis est pour te faire réa...

Je ne pu terminer ma phrase qu'il se pris pour la deuxième fois un de mes fabuleux pièges et s'éleva donc de nouveau à environ deux mètres du sol, ce qui me fit sursauter.
Mon sourire fit à nouveau son apparition, et, fière qu'il se soit pris ce piège, je trottinai maintenant jusqu'à lui en sifflotant, contente de pouvoir lui parler plus... calmement, pour ainsi dire.

-Je pense que tu as dû entendre ce que j'ai dis pendant que tu t'éloignais... Donc je ne vais pas me répéter. Puis-je avoir une réponse ?

Tout en parlant, je m'amusais à pousser sa tête, ce qui le fit se balancer de chaque côté. Je m'efforçai à sourire, malgré que celui-ci sonnait faux.
Revenir en haut Aller en bas
Brian Lefriand

avatar

Messages : 57
Maître(sse) de : ~
Date d'inscription : 11/05/2012

MessageSujet: Re: ~Une drôle de rencontre entre un rapace et une vache~   Dim 1 Juil - 16:33

Spoiler:
 

-Je continuerai de penser que tu es doté d'un crétinisme congénital incrusté dans une partie de ton cerveau. Mais je pense que ce crétinisme en question te cache la vérité dans l'ombre. Tu es trop naïf à mes yeux, à moins que je ne me trompe et que tout cela ne soit qu'un rôle pour masquer ton véritable caractère. Ce que je dis est pour te faire réa...

Dooonc me revoilà la tête en bas a .... 2 mètres je dirais du sol. Mais merde ! pourquoi ses pièges m'emmener moi, un hybride vache, loin du plancher des vaches ! Un comble non ?

La demoiselle moineau trottiner jusqu'à moi, fière, en sifflotant. Ce qui me tapa un peu sur le système. Elle était vraiment lunatique cette fille et vas-y que je me mets en colère, puis que je veuilles te tuer, avant de me mettre à pleurer, avant d'être amusée, puis de nouveau en colère et maintenant fière d'elle... Et cela devait faire quoi, même pas une demi-heure qu'on se connaissait... D'ailleurs j'ignorais toujours le prénom du moineau.
-Je pense que tu as dû entendre ce que j'ai dis pendant que tu t'éloignais... Donc je ne vais pas me répéter. Puis-je avoir une réponse ?

Et elle se mit a poussée ma tête, ce qui eu pour conséquence de me faire balancer. Je n'aimais pas être balancé comme un vulgaire bout de viande... J'avais l'impression d'être comme ses carcasses d'animaux que l'on pendait vulgairement. Quand je voyais les carcasses de vache, j'avais bien envie de devenir végétarien. Malgré mes caractéristiques d'hybride, je pouvais manger de la viande, même si j'en raffolais pas particulièrement...

- Une réponse à quoi le moineau ? Puis-je juste savoir comment tu t'appelles que j'ai pas à t'appeller le moineau toute ta vie, ou du moins durant le moment qu'on se voit... Bref, quelle vérité ? Y a-t-il réellement un mensonge ? Mon véritable caractère ? Je suis comme je suis, je prends pas le temps de me cacher... Et que cherche tu à me faire réaliser ? Que nous sommes pas normale ? Ça je crois que je m'en suis rendu compte tout seul... Et s'il te plaît arrête je crois que je vais vomir....

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ~Une drôle de rencontre entre un rapace et une vache~   Mar 28 Aoû - 15:39

Spoiler:
 

Qu'est-ce que j'étais fière... La même victime dans un deuxième piège, c'était du jamais vu. J'oubliais instantanément ma colère et continuais à le tapoter de mon petit doigt en sifflant gaiement, jusqu'à entendre les paroles de mon pendu.

-Une réponse à quoi le moineau ? Puis-je juste savoir comment tu t'appelles que j'ai pas à t'appeller le moineau toute ta vie, ou du moins durant le moment qu'on se voit... Bref, quelle vérité ? Y a-t-il réellement un mensonge ? Mon véritable caractère ? Je suis comme je suis, je prends pas le temps de me cacher... Et que cherche tu à me faire réaliser ? Que nous sommes pas normale ? Ça je crois que je m'en suis rendu compte tout seul... Et s'il te plaît arrête je crois que je vais vomir....

Je le lui dis ? Ou pas... Après tout, me faire appeler « le moineau » par ce cher bout de viande n'était pas tellement à mon avantage. Je préfèrerai encore « le rapace », cela me correspondait plus, et me rendrait plutôt contente.
… Qu'est-ce qu'il a dit, là ? Vomir ?! HA NON. Pas sur les sublimes vêtements que je venais de voler la veille à cette prétentieuse noblesse en carrosse ! J'avais eu de la chance de tomber sur une jeune princesse qui faisait la même taille que moi, pour une fois, donc...
Je stoppais net mon petit jeu, reculant de plusieurs mètres brusquement vers l'arrière pour échapper à la marée montante de son estomac. Je le regardais les yeux plissés, en attendant le tsunami.
Quelques secondes s'écoulèrent. J'étais assez gênée d'attendre sur place comme une idiote, et de ne rien savoir quoi dire. Je détournai alors les yeux vers le ciel, comme si j'attendais qu'une météorite ne s'écrase à ce moment précis pour nous arracher ce silence insupportable.
En levant la tête, je remarquai qu'il allait bientôt faire nuit. Le soleil était maintenant semblable à un incroyable jaune d'œuf s'écrasant sur la vallée frigorifiée, un peu plus loin. C'était l'hiver, et les derniers rayons chauds de cette étoile mourraient un à un, laissant place à une légère pluie de flocons.
Je fermai les yeux. Il faisait froid. Mais une douce chaleur enveloppait cependant mon corps et je me sentais revivre... c'était comme dans un rêve.
Je profitai longuement et lentement ce parfum de liberté de soi, pour ensuite repenser à l'hybride toujours en train d'être bercé par mes anciennes secousses. Je rouvris les yeux.

- Je voulais juste savoir si tu en avais assez des humains qui prennent les hybrides pour des moins-que-rien. Ce genre d'imbécile sur pattes qui se retournent d'un air supérieur à chaque fois que tu croises leur chemin... ou qui font douter de ta propre existence en te traitant comme un vulgaire bâtard.

Je sentais tout d'un coup la ferme envie de meurtre me monter à la tête. Une envie brute de lui foncer dessus tête baissée pour l'étrangler à mort alors que, pour une fois, il n'avais rien rien fait. Je m'énervais moi même, c'est affolant. Alors je refermai les yeux aussi vite que possible pour éviter le drame. L'apaisement me domina de nouveau. Je me laissai tomber sur le dos comme une morte, mes bras servant de coussin pour ma tête.

- Et puis inutile de s'énerver, faut rester cooool... sens l'air frais de la nuit et détends toi... moi c'est Arsène, et toi ?

J'inspirai quelques bouffées d'air supplémentaire en esquissant un sourire hébété en attendant sa réponse. Pourvu qu'elle soit... coool...
Revenir en haut Aller en bas
Brian Lefriand

avatar

Messages : 57
Maître(sse) de : ~
Date d'inscription : 11/05/2012

MessageSujet: Re: ~Une drôle de rencontre entre un rapace et une vache~   Sam 8 Sep - 8:50

Bon, déjà elle arrêta de me balançais, s'éloignant de moi précipitamment... C'est déjà ça de gagner. Prochaine étape, me dépêtrer de ce piège. C'est quoi cette forêt, on peut plus faire deux pas sans se retrouver tête en bas, pendu à un arbre !
Enfin. Mon envie de vomir se calmer, je soupirais et reporté mon attention sur le moineau. Je restai bouche bée. Elle avait le nez en l'air, les yeux fermaient, tandis que les flocons tombaient. Elle ressemblait à un ange. 'Fin un comble pour une fille qui 30 seconde plutôt vous secouait comme un prunier !! Elle ré-ouvrit les yeux et me déclarais:

- Je voulais juste savoir si tu en avais assez des humains qui prennent les hybrides pour des moins-que-rien. Ce genre d'imbécile sur pattes qui se retournent d'un air supérieur à chaque fois que tu croises leur chemin... ou qui font douter de ta propre existence en te traitant comme un vulgaire bâtard.

Je m'assombris légèrement. Je savais ce qu'elle voulait dire, je comprenais. Je croisais les bras, réfléchissant un instant et je lui souris, avec un sourire légèrement imbécile comme dis ma "belle-mère"

-J'en ai plus qu'assez oui, mais tu sais, après 14 années ça fait longtemps que ça me fait plus rien. À me passer par-dessus la tête, y nous considèrent comme des animaux ? c'est pa'ce qu'y sont trop con pour voir qu'on est plus humains que des animaux.

Le moineau ferma les yeux, ce laissant tomber comme pour morte, les bras derrière la tête, tandis que je commençais à utiliser me plier comme pour faire des abdos, pour tenter de défaire le noeud qui me retenait au niveau de la cheville. Noeud que j'arrivais pas à défaire ! Elle est douée le moineau pour les noeuds dis donc ! Il commençait à me les briser ce satané noeud ! Grmbleuh !

- Et puis inutile de s'énerver, faut rester cooool... sens l'air frais de la nuit et détends toi... moi c'est Arsène, et toi ?

Je m'arrêtais net, retombant tête en bas, avec un petit aïe. Sois cette nana est devin, sois.... Elle est sous produit pas très conseillé pour la santé et vraiment interdit par la loi.... Plus communément appeler drogue ! Et c'est pas se sourire béas qu'aborder la fameuse Arsène qui allait me détromper !!!

Je bugguais un instant, déconcerter par les réactions plus qu'imprévisible de la jeune fille, j'ai toujours su que les filles c'étaient compliquées... MAIS LÀ!!!! C'était presque de la folie !!! Bon à ce niveau j'en tenais une bonne couche, mais Arsène était sûrement autant voir pire !!! Je lâchais un petit soupir avant de lui répondre :

- Moi c'est Brian. Brian Lefriand. Et je suis trèèèèès calme....14 ans tout rond il y a peu et hybride vache de mon état.... Et toi ?! Au fait, juste comme ça, en passant.... Tu voudrais bien me détacher ?!

Je passai une main derrière ma tête en souriant de toutes mes dents. Le sang commençait à me monter à la tête et commençais à me donner mal au crâne à force de jouer la carcasse bovine vivante. Puis c'tait plus drôle maintenant, j'en avais marre ! J'avais envie de fumer. Alalalala , cigarette ! Quand tu nous tiens !

J'observais la jeune fille, Arsène, a de ses yeux rouges! Ça, en ai presque flippant, c'est pas très très humains tout ça (enfin manière de parler, vu notre "états" d'hybride!)
Je frissonnais légèrement, non pas qu'il faisait froid, mais y neigeotter et moi je suis sortis tout naturellement en.... Débardeur !! (Et je peux vous dire que ce n'est pas ça qui tiens chaud !!) J'en regretterais presque de pas être dans ma chambre, avec ma "belle-mère" qui pour une raison X ou Y, de me reprochait tous les malheurs du monde, mais l'unique raison de ces reproches, est en réalité ma simple existence dans la maison.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ~Une drôle de rencontre entre un rapace et une vache~   Sam 29 Sep - 15:36

L'intempérie commençais à prendre possession de mon corps d'une manière quelque peu fâcheuse. Mes doigts étaient frappés d'une soudaine paralysie, prenant une teinte d'un rouge alarmant malgré mes vaines tentatives de les protéger de l'ennemi avec mon souffle exempté de la moindre touche de chaleur qui soit. Même si la neige, alliée du feu de cheminée étaient pour moi de doux souvenirs d'enfance de mon ancienne demeure, le froid n'en était pas pour autant une sensation que j'affectionnais particulièrement.
Le souvenir des soirées passées près du doux feu de mon ancienne demeure étaient revenues me hanter, ne faisant qu'accroître ma sensation de frisson, suivit d'une pointe de nostalgie venant me percer le cœur sans qu'on ne lui ai rien demandé.
Une voix s'éleva de la brume nébuleuse, au delà de la danse endiablée qu'engageaient les flocons avec le vent glacial. Elle était d'une note pour le moins brute comparée à la douce ambiance que la neige faisait preuve.
Une voix ? Plutôt tournée en une sorte de cri plaintif que devait exprimer l'effort que la vachette manifestait en essayant de se détacher, alors. Pensant qu'il était à ma merci et soumis à son désarroi pendant encore plusieurs tours de cadran, j'esquissai un sourire ravi et commençai à m'assoupir, bercée par les doux tumultes qu'exprimait le garçon, tintant dans mes oreilles.

- Moi c'est Brian. Brian Lefriand. Et je suis trèèèèès calme....14 ans tout rond il y a peu et hybride vache de mon état.... Et toi ?! Au fait, juste comme ça, en passant.... Tu voudrais bien me détacher ?!

Mes iris vermeille s'ouvrirent brusquement avant que je ne puisse leur en donner l'ordre, me projetant hors de mes rêveries. Je laissai tomber des regards de dédain sur ce fameux Brian Lefriand... C'est ce qu'on appelle un nom ?... Je me mit à pouffer intérieurement, mais le rire éclata de mes poumons, se permettant ainsi de résonner aux quatre coins de la forêt. C'était tellement ridicule, ce garçon avait un nom de nourriture ! Et de nourriture infâme si je puis dire, cela en dit long.

- Je suis un hybride aigle royal, Brian... HAHA BRIAN LEFRIAND.

Dommage, je venait de me calmer. Hilare, je me roulai d'un côté et de l'autre, mes yeux pleurant de rire et tapant la neige de mon petit poing. Une vague de rire venait de me submerger, jamais je n'avais ressenti pareille émotion depuis la mort de ma « mère ».


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Brian Lefriand

avatar

Messages : 57
Maître(sse) de : ~
Date d'inscription : 11/05/2012

MessageSujet: Re: ~Une drôle de rencontre entre un rapace et une vache~   Mer 17 Oct - 12:51

Elle me passais un étrange regard, et éclate ... de.... rire... Je la regardais de plus en plus perdu. Les filles c'étaient si différentes que ça des garçons ?! Plus je réfléchissais, plus j'était perdu. Quesqu'y pouvait bien la faire autant rire. Elle se calma un instant, le temps de déclarer :

- Je suis un hybride aigle royal, Brian... HAHA BRIAN LEFRIAND.


Et elle repartie dans un éclat de rire.....Pleurant de rire, elle frappait le sol... Attendait... Brian Lefriand...... Bri-ian Le-Friand..... Le-Friand..... Ah.....Je viens de comprendre. Elle avait un drôle d'humour le moineau, tien. enfin quesque je pouvais y faire ? Franchement. Je mis mes mains dans mes poches, en soupirant. Il faisait pas chaud, j'avais VRAIMENT envie de fumer. Je senti un truc dans ma poche, et en le sortant, je me rendis compte que c'était mon briquet. Je passai mon regard de mon briquet à la corde, de la corde a mon briquet, en souriant doucement. Je me pliée pour brûler cette satanée corde.... je n'avais pas prévu l'atterissage assez douloureux. Je poussais un grand "AÏE ! PUTIN" avant de rester en mode étoile de mer sur le sol. Je restais ainsi sur le sol le temps que le froid me fit frissoner. Toujours rester en mouvement, surtout quand y fait froid. J'eu un petit rire. Me levant, j'aperçut Arsène toujours sur le sol, pliée en deux de rire.

J'en avais marre, je voulais vraiment qu'elle se calme un instant, que je puisse au moins en placer un ''au revoir" ouais j'ai beau être un hybride vache, j'en reste pas moins poli.... Aucun rapport bon. Une idée... une idée, une idée.... Un flocon de neige tombai sur le bout de nez, me le gelant un peu plus au passage, me donnant une idée. Je souris tout fière de moi, je pris un peu de neige, et je commençais à former un boulet de neige, et une fois bien former, je balançai la boule sur la jeune fille. Je lui sourit doucement amusé, et lui sortit :

"-Yop le moineau, jte dis bye-bye et bonne soirée, et à la prochaine"

Je lui tournais le dos, mettant mes mains dans mes poches, commençant à partir direction chez moi, étant-donner la nuit qui était tomber, ça ne servait plus à rien que j'aille au village.

En gros toute cette aventures pourquoi ?! Ah pour un paquet de clopes.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ~Une drôle de rencontre entre un rapace et une vache~   

Revenir en haut Aller en bas
 
~Une drôle de rencontre entre un rapace et une vache~
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [TEST] Comparatif entre HD et HD2 ?
» Réglage entredent entre dent - cloche pinion couronne
» Points communs entre les acteurs/actrices de la série!
» Coin d'échange + Discussion et conseils entre Numismates
» Transport entre WDW, parc universal et sea world

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Gokusha No Neko † :: † Hors Rpg † :: x.Archives-
Sauter vers: