Bienvenue sur Gokusha No Neko ! Venez incarner un Hybride ou un Maître dans un monde où règne esclavagisme et perversité. Ce forum est à tendance Hentaï/Yaoï/Yuri ! [Déconseillé aux moins de 16 ans]
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Je suis une bestiole audacieuse? [PV: Sojiro Seta]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Je suis une bestiole audacieuse? [PV: Sojiro Seta]   Mar 7 Aoû - 1:38

Bloc..!Bloc..!Bloc..! ; La pluie violente ne cessait de tomber…

Tout le monde, que cela soit des humains ou bien des hybrides, étaient de mauvaise humeur. Est-ce que c’était à cause de la température dehors? J’avoue que la pluie, le ciel gris ciment et les nuages noirs pouvaient en être la cause, mais je pense que la plus grande cause serait que, personne ne voulait être ici. Les employés souhaitaient retourner chez eux manger quelque chose de chaud et de pouvoir se changer en pyjama, tandis que les hybrides ne souhaitaient qu’une seule chose, la liberté! De toute façon, qu’elle bête ne rêvait-elle pas de courir dehors sans collier attaché au coup et d’éprouver le sentiment de ne pas avoir à écouter un seul commandement? Pas moi… Moi, je souhaitais avoir un maître, avoir un toit au dessus de ma tête pour me protéger de la pluie, du froid, de la neige… Je rêvais jour après jour de pouvoir manger de la vrai nourriture fait maison, fait par mon maître ou par moi-même. Quoi que je ne suis pas vraiment bonne en cuisine. Je voudrais être capable de me coucher la nuit sur un lit confortable et chaud, et non dormir sur une planchée froid et dure comme une brique…

J’avais déjà goûtée à la liberté il y a quelque année, et je ne souhaite pas y goûter une autre fois… Juste à y penser me donne des frisons et me fait peur. D’éprouver la peur que j’avais à tous les jours, si j’allais mourir de faim, de froid ou bien de maladies. De ne plus avoir d’argent et d’avoir peur de me faire pogner par un policier ou un vendeur pendant que je volais quelque chose ne nécessaire à ma survie… Cette souffrance mentale et physique, je ne voulais plus y vivre.

Bref, malgré la pluie violente dehors, il y avait des clients qui visitaient le magasin. Pour passer le temps, je les observais, une personne à la fois. Ils faisaient toute la même petite routine… Ils rentraient, saluaient le casier, faisaient le tour de l’animalerie, s’arrêtaient devant quelques cages, puis à la fin ils sortaient affronter la tempête dehors. Souvent, quand les clients s’arrêtaient devant une cage, c’était pour regarder les hybrides chats. Ces bêtes aux oreilles poilues, possédant une queue aussi poilue et des canines plus ou moins pointues. Qu’est-ce qu’ils avaient de si spéciale que moi je n’avais pas? Je n’arrêtais pas de me tourmenter en me posant cette question continuellement dans ma tête. Pourtant je suis aussi spéciale qu’eux. Voir peut-être un peu plus puisque je suis hybride d’un oiseau prédateur. Et il faut avouez, on ne voit pas ma ‘’race’’ très souvent comme ces bestiole poilus…

Patiente, mais à la fois ennuyée d’être encagée depuis des mois, j’attends le jour où je serais achetée par quelqu’un… Couchée sur le dos, sur ce sol si froid, les jambes levées et accotées sur ma cage, je regardais ces humains passer. Une après l’autre et pas une c’est arrêter devant ma présence. Pourtant je ne puais pas! Le propriétaire a été si gentil à me laisser me laver ce matin, malgré l’eau froide… Je n’aime pas l’eau froide, cela me donne envie de crier! Je m’ennuie tellement des douches chaudes que je pouvais prendre. D’avoir les gouttes si chaudes, si bonnes, coulé le long de mon corps, de mes courbes si sensationnelles et d’éprouver des frissons de joies que je subissais à chaque fois… Est-ce que cela va arriver un jour? Je ne le saurais jamais. Perdue dans mes pensés, je n’avais pas vue un des vendeurs s’approcher de ma cage.


»Voilà, ton dîner. Et cette fois ci, mange-le au complet! Je ne veux pas vendre une bête qui est aussi mince qu’un cure-dent et qui n’est pas en santé! Parce que le client va me demander un discount! Et moi perdre de l’argent je n’aime pas ça!

Perdre de l’argent? Non, mais est-il entrain de dire que je ne vais pas valoir le prix qu’il m’a donné? Déjà que mon prix n’est pas qu’est-ce qu’il y a de plus cher ici non plus! Si c’est le cas, alors je vais faire en sorte que ton cauchemar de perdre de l’argent va ce réaliser…

»Je n’ai pas faim! De plus, si tu veux me faire mange quelque chose, fait moi du poisson! Parce que la nourriture que tu me donne ne vaut pas de la merde.

»Quoi? Ne vaut pas de la merde tu dis? Tu as de l’audace pour me dire ça bestiole!

Furieux, il a frappé ma cage avec son pied, puis parti. Emportant avec lui le bol à manger.
Des semaines ont passé, puis les vendeurs ont cessé de me donner quelque chose à mangé. Bon, parti un de mon plan a fonctionné, maintenant il fallait que je perde du poids avant de me faire acheter par quelqu’un… Malheureusement, la deuxième partie n’allait peut être pas se réaliser puis que soudainement, un humain s’arrêta devant ma cage. Il m’observait avec un regard si curieux, si beaux, si profond. C’était comme s’il pouvait voir à travers de moi! Surprise, je me suis levée, non pas vrai. Je me suis assise sur mes genoux, face à lui. Avec mes yeux, ou devrais-je dire mon œil mauve et sensuel puisque l’autre est caché par une ‘’patch’’, j’examinais cette personne mystérieuse… Que pouvait-il vouloir de moi?



Dernière édition par Mizazuki le Sam 11 Aoû - 14:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Je suis une bestiole audacieuse? [PV: Sojiro Seta]   Sam 11 Aoû - 13:57

Sojiro qui n'était ici que depuis en était encore à se poser des questions sur ces fameux hybrides. Une neko il arrivait à peu près à se l'imaginer, mais une hybride..était-ce seulement intéressant? Bien que patient il ne l'était pas quand il s'agissait de nouveautés, et il détestait perdre son temps alors il valait mieux pour cette "hybride" qu'elle soit à la hauteur de son imagination.

Alors qu'il se dirigea vers l'animalerie pour faire l'acquisition tant attendu, une idée lui vint en tête et arrêta net son pas guidé par l'impatiente de la nouveauté. Il allait donc adopté une femelle hybride, mais et après? Pour jouer il lui fallait de l'espace, un grand espace. Le mieux était de faire jouer son réseau de gens peu convenable afin d'avoir des renseignement utiles, et il en eu. On lui rapporta moyennant quelques pièces qu'une maison assez grande était habité par un vieux Monsieur, il n'avait apparemment plus aucun lien social et vivait seul avec un neko. Le sous entendu était pour lui assez clair : "un accident est si vite arrivé pour une personne âgée isolée."

Après avoir prit sa décision, il décida de faire assassiner cette personne, et ordonna qu'on mette le neko dehors. Un mâle lui était complètement inutile, mais le tuer aurais rendu plus difficile l'effacement des preuves. On avait fait passé ça pour un accident, et le neko se mit à fuir sans chercher à comprendre, on lui menti simplement vu qu'il était très naïf. Maintenant qu'il avait un "chez lui", Sojiro allait pouvoir faire cette fameuse adoption. L'homme se dirigea donc vers l'animalerie. Cela lui faisait bizarre d'aller se procurer de la compagnie de façon légale, alors qu'il n'y à pas si longtemps c'était lui qui vendait des êtres humains. Ce fut le côté amusant de la journée, en plus du temps. En effet il pleuvait de plus en plus alors que Soji avançait pas à pas " à la rencontre du destin" comme il aime bien dire.

Après une bonne demi heure de marche, le voilà arrivé à l'animalerie. Apparemment sa nouvelle maison n'était pas loin de celle ci, bon point s'il avait besoin d'y retourner pour se plaindre ou autre. A première vue rien de bien original, des cages avec quelque chose dedans..cela lui rappelait encore une fois son passé, et lui fit afficher un petit sourire discret. Sojiro n'était pas du genre très expressif, et encore moins en extérieur ce qui rendait la vente assez difficile pour la personne s'occupant de ça. Il s'approcha donc du vendeur en lâchant une bourse sur la table de sa loge.


"Je veux quelque chose d'original, mais pas abîmé. Une femelle de choix si tu vois ce que je veux dire."

Sojiro était assez familier avec le vendeur, car celui ci était assez repoussant physiquement et presque aussi sale sur lui que les bestioles qu'il avait dans ses cages, et ne méritait donc aucune forme de respect. Quoi qu'il en soit, le vendeur se frotta d'avance les mains. On pouvait voir une jolie somme dans la bourse, de quoi acheter ce qu'il avait de plus cher même, mais là n'était pas son but. Le jeune homme passa lentement devant plusieurs cages alors que le vendeur l'accompagnait pour commenter chaque cage. Un descriptif rapide et assez inutile, Sojiro pouvait presque finir les phrases du vendeur en regardant les yeux des hybrides concernées. La plupart étaient en trop piteux état pour qu'il les prennes.

"Je me doute que c'est difficile a gérer tous ces hybrides, mais leur état est tellement dégradé que j'ai bien l'impression que ci j'en prend une elle ne tiendra jamais 3jours.. Il faudrait voir à améliorer la qualité de tes offres..quant à tes prix ils sont bien au dessus de ce que je t'en donnerai en temps normal."

En affaire, Sojiro ne négligeait rien. La qualité était pour lui l'essentiel, et prendre tout ce qui traîne comme le faisait le vendeur était assez stupide en soit mais bon. Sans dire un mot de plus, il se dirigea vers une autre cage, une qu'il avait entrevue à son arrivé mais qu'il se réservait pour la fin. Se plaçant devant la cage, il scruta la cage de ses yeux dorés et perçant, et fut surpris d'y trouvé une hybride assez atypique.

"Intéressant..ton regard..la souffrance appuyé par de la nostalgie..tu n'es pas née captive je pense."

Le vendeur suivit Sojiro et tenta de le dissuader de s'intéresser à celle ci, car elle n'avait aucune "expérience" lui dit il. C'était évidemment de sexe dont il parlait, mais autant éviter d'affoler son futur achat maintenant. Soit elle n'avait aucune expérience, mais de ce qu'il pouvait voir et entrevoir elle avait tout ce qu'il fallait là ou il fallait pour qu'il remédie à ça. Son allure était assez fine, et elle avait une certaine grâce qui lui plaisait. En insistant un peu le regard, il compris que sa partie animal était un aigle. Fort intéressant! Cet oiseaux prédateur chasseur et à l'oeil perçant, c'était quelque chose que Sojiro avait aussi grâce à ses yeux dorée bien qu'il n'ai pas la chance d'avoir une aussi bonne vue que lui. Dans tout les cas il l'a voulait, c'était décidé. Il fit ouvrir la cage et, lorsqu'elle en sorti glissa quelques doigts sur son visage, l'air un peu sévère.

"Elle est un peu maigre..tu ne l'as pas nourri non plus? Tu me fatigue..."

Agacé de voir son acquisition dans cet etat, il prit le vendeur par le col sans pour autant élever la voix. Ses yeux étaient maintenant empli de méprit, non pas qu'il lui en voulait des les frapper il s'en foutait, mais qu'il ne les nourrisse même pas était un vrai problème pour lui qui voulait faire des bonnes acquisitions et en bonne santé.

"Si je reviens et que je vois encore une femelle qui me plait abîmée à cause de toi ou si celle la ne passe pas la nuit, je brûle ton commerce."

Le mot était lancé, et il commença à partir s'en même savoir s'il avait mit assez. De toutes les façon Sojiro n'était pas spécialement radin contrairement à sa soeur, et il eu un sourire rien qu'en imaginant la même scène mais avec elle en acheteuse, sans doute un grand moment de théâtre et de frayeur pour l'homme..enfin bon. Sojiro n'était pas trop direct avec sa nouvelle acquisition, non pas par gentillesse mais simplement car il aimait prendre son temps et cerné la personnalité de la belle hybride. Sa main était placé vers le bas du dos de celle ci, sans pour autant atteindre ses fesses mais néanmoins très près. C'était un peux le début du test pour elle, un long test.. Ils avaient marché une dizaine de minutes, mais leur rythme de marche était plus long car la pluie s'était intensifiée. Rare preuve d'attention bien que complètement fait pas intérêt, Sojiro déplia son parapluie qu'il avait prit mais pas utilisé avant, vu que lui aimait la pluie.

"Reste bien sous le parapluie, j'ai pas envie que tu tombe malade avant même qu'on soit arrivé."

La marche dura encore un petit moment, puis ils arrivèrent finalement devant sa demeure. Un manoir avec 2 étages, en y repensant il avait du payer ça une fortune le vieux..dommage pour lui. Une fois arrivé, Sojiro l'accompagna devant l'entrée avant de s'y arrêter. Il l'observa dans les yeux et posa ses mains sur les épaules de la belle. C'était sans doute trop tôt pour définir sa personnalité, mais en fonction de si elle s'était plainte ou pas pendant le trajet, de sa réaction lorsqu'il la touche bien que ce ne soit pas des parties intimes, un profil pouvait déjà commencer à se faire. Maintenant qu'ils étaient devant l'entré, il déplia le parapluie et la fit entrer dans le hall.

"Bien..avant de t'installer dis moi quel est ton nom?.. Je te donne d'avance le miens, Sojiro Seta. Pour le moment tu n'as pas vraiment besoin de le savoir, vu que je suis ton maître et ce titre suffi. Je ne suis pas de ceux qui donne leur nom à leur hybride, ton identité reste la même. Je vais être clair et faire court, pour moi tu commence à 0 tu n'es rien de plus qu'un jouet, puis en fonction de comment ça se passera entre nous tu pourrais monter dans mon estime.. "

Les questions avaient commencées à peine arrivé dans le grand salon du RDC, Sojiro était curieux et assez intrusif dans l'intimité des gens sans vouloir faire de jeux de mots. Lui qui était assez exigeant allait maintenant lui montrer que être au service d'un Seta et être libre étaient 2 choses différentes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Je suis une bestiole audacieuse? [PV: Sojiro Seta]   Mar 14 Aoû - 3:26

*Cling! Cling!* La porte du magasin ne cessait d’ouvrir. Soit parce que les gens voulais faire un achat ou tout simplement parce qu’ils voulaient se cacher de la pluie. Mais la personne, l’homme, qui venait de pénétrer la porte, semblait prêt à acheter.

Je ne voyais pas qu’est-ce que le nouveau venu faisait, mais je doutais, un observant le vendeur se frotter les mains ensemble, qu’il y avait de l’argent d’impliqué.

»Je veux quelque chose d’original, mais pas abîmé. Une femelle de choix, si tu vois ce que je veux dire.

Alors l’homme aux cheveux noir désirait un hybride femelle? Hum, quelque chose me dit que c’est plutôt pour avoir un jouet ‘’personnel’’ qu’il pouvait contrôler à son propre grès. Mais enfin, de quoi je me mêle hein? Soudainement, l’homme et le vendeur faisait le tour des cages possédant des hybrides femelle. Une à une, le vendeur donnait une bref explication sur les bêtes, du genre de quel mélange elles étaient, leur âges et l’expérience qu’elles avaient. Le client ne semblait pas ce préoccuper de ce que le vendeur disait. Finalement, ils étaient rendus devant ma cage…

Il m’observait… Avec ce regard doré si intense que cela ma donné des frisons. Que pouvait-il bien vouloir de moi? Normalement les gens intéressés à acheter un hybride vont surtout regarder les hybrides chats, ou bien lapin. En plus, même le vendeur semblait admettre que je n’étais pas un très bon choix. Quoi que, je n’ai aucune idée pourquoi je ne suis pas une assez bonne candidate? Je suis belle pourtant, en plus je suis 100% unique! Il faut l’avouer, vous ne voyez pas des plumes dans les cheveux d’une personne très souvent. Bref, l’homme aux yeux dorés ne semblait pas écouter les conseils du vendeur.


»Intéressant… Ton regard… La souffrance appuyé par de la nostalgie… Tu n’es pas née captive je pense.

Qu’est-ce qu’il pourrait bien savoir de dessus moi hein? Et puis, depuis quand c’est intéressant de voir quelqu’un souffrir? J’étais un peu inquiète par cet homme inconnu, mais à la fois impatiente de voir s’il allait m’acheter ou pas.

Le client n’écoutait toujours pas le vendeur, tellement qu’il a demandé de m’ouvrir la cage pour me laisser sortir. OK, la, qu’est-ce qu’il pouvait bien vouloir de moi? Un peu hésitante et les yeux dirigés vers le bas pour voir où je mettais mes pieds, je suis sortie de ma cage. Une fois sortie, j’ai levée mes yeux rouge perçants vers celui de l’homme intéressé à moi. Sans une seconde d’hésitation, l’homme glissa quelques doigts sur mon visage aminci par le fait que je n’ai pas mangée depuis des semaines.


»Elle est un peu maigre… Tu ne l’as pas nourri non plus? Tu me fatigue…

Maintenant l’homme qui m’avait tenue le visage semblait agacé par le fait que je sois maigre… Il me l’achat le visage doucement pour s’attaquer, sans être violent au vendeur. Le menaçant de je ne sais quoi. À vrai dire, je n’écoutais pas ce qu’il disait. J’étais trop concentrée par le sentiment de se faire toucher par quelqu’un d’autre. C’était si doux… Ça faisait tant de mois que je souhaitais avoir un maître, quelqu’un à qui parler. Ça faisait si longtemps que je désirais que quelqu’un me touche à nouveau.

Soudainement, j’ai sentie quelque chose ce placer sur le bas de mon dos. J’ai fait un petit saut. C’était l’homme aux cheveux noirs et aux yeux dorés. Il avait placé une main sur mon dos…

Après une dizaine de minutes de marche, sous la pluie qui s’intensifiait de plus en plus, l’homme avait finalement décidé d’ouvrir le parapluie… Reste sous le parapluie! Sérieux, il a osé me demander ça? Haha, voir que j’allais continuer à rester sous la pluie gelé. Quoi que, après ses mots de «Je ne veux pas que tu tombes malade avant qu’on soit arrivé», j’avais le goût de le contredire et de tout simplement marcher sous la pluie… Voir que j’allais tomber malade à cause de ça. Bref, je me suis abstenue et je l’ai écouté. Je ne savais pas à qui j’avais affaire… Après quelque instant, on c’était arrêté devant une maison… Où devrais-je dire, devant une très grosse maison… Il avait plié le parapluie, puis m’avait conduit dans la demeure. Ce qui voulait dire que c’était sa maison… Oh! J’ai un maître riche maintenant?


»Bien… Avant de t’installer, dis-moi quel est ton nom? Je te donne d’avance le miens, Sojiro Seta. Pour le moment tu n’as pas vraiment besoin de le savoir, vu que je suis ton maître et ce titre suffi. Je ne suis pas de ceux qui donnent leur nom à leur hybride, ton identité reste la même. Je vais être clair et faire court, pour moi tu commences à 0, tu n’es rien de plus qu’un jouet, puis en fonction de comment ça se passera entre nous, tu pourrais monter dans mon estime…

Ne sachant pas trop comment réagir après tout qu’est-ce qui c’est passé, j’ai posée mon regard sur ses yeux dorés.

»Mon nom est Mizazuki… Et puis je prends tout ces informations en note Soji… Maître.

L’envie soudaine de toucher quelqu’un me vient. Ça faisait si longtemps… Sans réfléchir aux conséquences, ma main droite c’est levée toute seule pour se diriger vers le visage de Sojiro… Sa peu était si douce…



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Je suis une bestiole audacieuse? [PV: Sojiro Seta]   Mar 14 Aoû - 23:07

[comme j'ai pas encore mon manoir je poste ici, si le manoir est fait d'ici que tu réponse répond dans le manoir directement la bas j'y aurai déjà fais la suite ;p sinon répond ici et on avisera après voir si on peux déplacer quelques messages)*

L'hybride sembla assez calme, et un peu inquiétée mais bon rien d'anormal. Après les longues minutes de marches et les mains pas trop baladeuses mais un peu, ils arrivèrent donc devant le manoir. Elle n'avait pas l'air d'être du genre à discuter les ordres et l'appela même maître, c'est à ce moment qu'il posa sa main sur sa tête comme pour la récompenser d'une caresse dessus. Le touché était un peu étrange du fait qu'il y avait des plumes, mais c'était plus amusant qu'autre chose. Sojiro entra dans le salon avec sa nouvelle acquisition, un peu surprit d'avoir senti une caresse sur son visage. Pour une "sans expérience", elle osait tout de même l'initiative et c'était assez intéressant à voir. Comme à son habitude, il avait parlé, parlé, mais dans tout ça elle n'en savait pas beaucoup plus sur lui et lui ne savait rien d'elle. Il l'observa encore, intrigué par son visage. Elle n'avait pas l'air si apeuré que ça, c'était à se demander ce qu'elle pensait.

Pour le moment, Sojiro n'arrivait pas encore à déterminer sa personnalité. Etait elle juste naïve ou bien alors une once de perversité était peut être déjà présente qui sait..Quoi qu'il en soit il allait le découvrir tôt ou tard, pour son plus grand plaisir ou malheur, ça ne tiendra qu'à sa manière de réagir. Les voila donc dans le salon : un air un peux ancien avec des couleurs cependant assez vives s'accordant un peux avec le reste de la pièce, c'était pas vraiment son style mais bon il n'avait pas eu le temps de refaire la peinture en quelques jours seulement. Il y avait un grand canapé, plusieurs chaises et une cheminée ancienne éteinte. Arrêtant la belle hybride en plein milieu de la pièce, il se rendit compte que malgré le parapluie ils étaient tout deux trempés.. Une douce s'imposait, seulement allait il lui ordonner dès maintenant de prendre sa douche avec lui, ou allait il attendre..question difficile!

Non pas qu'il se souciait de sa réaction, mais plutôt de l'envie qu'il avait à le faire. Biensur comme toujours il avait envie de jouer, restai à trouver de quel façon il allait la tester.. Après un court l'instant lui vint, et un sourire se dessina sur son visage. Il allait déjà lui montrer la douche au 1er étage, le temps qu'il la laisse patienter sans vraiment savoir..

"J'ai plusieurs choses à te demander, mais avant je crois qu'il va falloir que tu te touche..euh je veux dire douche, je n'ai pas envie que tu mouille mon mobilier ni le sol, du moins pas d'avantage. Je vais t'y guider c'est à l'étage."

Après avoir prit un malin plaisir avec ses jeux de mots, ils montèrent donc les escalier, elle passa devant. Une bonne occasion pour qu'il observe ses formes, dont ses jolies fesses. Son regard la détaillait alors que son imagination se demandait ce que cela donnait sans vêtements, mais chaque choses en son temps. Cette demeure allait être un endroit ou sa vie allait être complètement différente, et ce à partir du moment ou elle était entrée dans ce manoir.. Sa main vint toucher ses fesses alors qu'ils arrivèrent. Assez agréable, mais manquant un petit peux de forme tout de même il faudra la nourrir, se dit il.

Les voila maintenant devant la porte de la douche, qu'il ouvrit pour laisser découvrir une grande baignoire avec des robinets orné d'une fine couche de doré, évidemment pas du vrai or. Il y avait un lavabo bien sur et un miroir. Soji l'observa avec un petit sourire. Il enleva ses vêtements, toutes les couches mit à par son boxer, de façon à tout mettre dans le panier de linge sale. Ce n'était pas par pudeur qu'il n'était pas nue, mais encore une fois connaitre tout les plan sadique et bizarre de Sojiro était de l'ordre de l'impossible. S'approchant de son jouet, il caressa ses joue de la paume de ses mains, puis descendit jusque ses épaules, commençant à la déshabiller lentement, bouton par bouton, sans aller plus vite tout en observant sa réaction. C'était maintenant qu'il allait en savoir plus sur elle. Il continua de façon à dévoiler son soutien gorge, du moins le début ou il jeta un oeil sans gène avant de reculer tout en maintenant son regard.

"Je vais aller préparer mes vêtements pour quand tu aura fini de prendre ta douche..mais avant je pense rester un peux pour m'assurer que tu ne fasse pas de bêtises qu'en dit tu haha."

Restant là devant elle, il attendit qu'elle se déshabille. Ses yeux la scrutait sans gène, après tout elle était à lui! L'épreuve était peut être compliquée pour elle mais c'était sans doute la chose la plus facile qu'il lui sera demandé avec lui..taches ménagères mise à part bien sur ;p. Le temps n'avait pas vraiment d'importance alors quand bien même elle serait lente il patientera, les bras croisé et les yeux de chasseur rivé sur le corps frêle mais néanmoins à l'air appétissant de son acquisition. Il lui avait dit qu'elle partait de 0, il était temps pour elle de voir si elle comptait passer à 1 ou rester à son niveau. C'était très intéressant malgré tout ce que l'on pourrait croire, car innocente ou non le jeune homme avait de quoi s'amuser avec elle, connaitre son histoire était une des choses qui l’intéressait aussi. Les grandes lignes évidemment, simplement ce qu'il pourrait exploiter pour mieux la manipuler.

D'une voix un peu sèche mais avec un pointe de sensualité il ne dit qu'un mot :

"J'attend."

Il attendait, donc voila le moment venu de tester la docilité de Mizazuki. Elle allait bientôt connaitre sa vrai nature, et son système ou il abusera de plus en plus d'elle si elle obéit, et si elle désobéis ce sera juste un peu plus long pour un même résultat. En somme, plus qu'apprendre à obéir, Sojiro voulait lui apprendre à aimer obéir..reste à savoir si l'hybride compte résister et se confronter à Sojiro dès maintenant, ou obéir.

A y réfléchir, le vendeur ne lui avait même pas dit si cette hybride était de nature docile ou un peu rebelle, mais il n'allait pas tarder à le savoir..si sa mine pâle était la conséquence de sa seule forme de rébellion, auquel cas elle verra assez vite la différence entre le vendeur, et un Seta..


"Il faudra que nous mangions aussi, mais pour l'instant le temps est à autre chose..;p Prenons donc ce temps si précieux d'habitude, qui pour le moment sera notre allié."

Encore une phrase un peux étrange, décidément il adorait ça, les discours qui veulent tout et rien dire..encore un moyen de la perturbée peut être? Qui sait..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Je suis une bestiole audacieuse? [PV: Sojiro Seta]   Sam 18 Aoû - 2:09

{x}Un nouveau jour. Une nouvelle vie. Un nouveau monde.{<3}

Une caresse sur la tête? Est-ce parce que j’avais restée sous le parapluie quand il me l’a demandé, ou parce que je l’aurais bel et bien appelé maître, comme il le désirait? Bref, j’étais surprise par ce geste venant de lui. Peut-être l’homme aux yeux doré n’était pas méchant? Ou bien, comme un de mes anciens maître, l’homme qui se tien devant moi faisait une fausse ‘’façade’’ en étant gentil pour cacher son vrai caractère. J’espère seulement qu’il que ce n’est pas le cas…

Sojiro avait l’air un peu surpris quand j’avais touchée son visage. Quoi que, c’est un peu normal disons, moi aussi j’aurais fait la même réaction si quelqu’un, un étranger surtout, aurait touchée mon visage de tel manière sans dire un mot ou même demander permission, et sa réaction ma fait sourire.

*Haha, il est chouette quand il fait cette face* avait-je pensée.

Après quelque minute dans l’entré, il m’avait conduit dans le salon. Enfin, je crois… Avec plusieurs chaises et un canapé, je ne crois pas que cela pouvait être autre chose. L’espace était grand, les couleurs assez chaleureuses. Le manoir de dehors est très bel, mais l’intérieur est encore plus beau à mon avis… C’est seulement en contemplant le décor que j’ai remarquée que j’avais froid et les vêtements mouillés sur moi ne faisaient rien de sorte que je me réchauffe. Les bras croisée pour essayer de me réchauffer, j’attendais que mon nouveau maître aux cheveux noir et au regard fascinant me dise quelque chose.

»J’ai plusieurs choses à te demander, mais avant je crois qu’il va falloir que tu te touche… Euh, je veux dire douche, je n’ai pas envie que tu mouille mon mobilier ni le sol, du moins, pas d’avantage. Je vais t’y guider, c’est à l’étage.

Pendant un moment je l’ai regardée avec un air blasé quand il avait dit qu’il fallait que je me touche, mais mon regard avait disparu une fois qu’il s’était corrigé en disant douche. Il était mieux, puis que ce n’était pas vrai que j’allais me toucher, surtout devant lui, pour son simple plaisir! S’il avait le goût de voir une fille nue, il n’a qu'aller au club des danseuses. De un, parce qu’elles étaient payées pour faire ça et de deux, je ne suis pas du genre à me soumettre totalement à quelqu’un… Pas pour le moment en tout cas…

Pour accéder à la douche, il fallait monter des escaliers, il m’avait laissé passer devant lui. Alors mon maître est un gentleman? Une fois rendu en haut, j’ai sentie une main se poser sur mes fesses. J’ai arrêtée tout mouvement que je faisais et j’ai tournée ma tête assez pour qu’il me voie le visage. Je lui ai regardée du coin des yeux avec un regard dégouté. Je sais très bien que c’est mon maître maintenant et qu’il a le droit de faire peu importe ce qu’il veut avec moi, mais il y a des choses que je suis capable de tolérer et il y a des choses que non. Me faire toucher de telles manières est quelque chose que je ne suis pas capable de tolérer…

On est maintenant devant la douche… Une fois de plus, la salle de bain, comme le salon et le hall d’entré, est un endroit assez vaste. Je crois qu’on pourrait rentrer 10 personnes et avoir encore de la place pour circuler sans problème… Après mes quelques minutes à admirer la salle de bain, j’ai remarquée que mon maître avait enlevé ses vêtements, laissant seul son boxer sur lui. Hébétée par qu’est-ce qu’il venait de faire, je ne bougeais plus… Je dirais que j’étais plutôt bouche-bé par le fait qu’il s’était avancé vers moi, me caressant le visage pour ensuite baiser ses mains vers mon chandail, le déboutonnant tranquillement comme s’il espérait voir une réaction venir de moi. Puis il s’arrêta soudainement, reculant pour m’observer. Contrariée, les bras allongés de chaque côté de mon corps, j’ai serrée mes poings. La tête baisé, les yeux fermés, je me concentrais à ne pas le frapper…

»Je vais aller préparer mes vêtements pour quand tu auras fini de prendre ta douche… Mais avant je pense rester un peux pour m’assurer que tu ne fasses pas de bêtises, qu’en dit tu?

Non, mais est-ce qu’il est sérieux? Me croit-il tant rebelle que ça? Il va rester ici, dans la salle de bain, pendant que je prendrais ma douche pour faire sur que je ne fasse pas de bêtises?!

»J’attends; avait-il dit.

Je ne croyais pas mes oreilles, il voulait vraiment rester ici pendant que je serais nue. Ma patiente commençait à diminuer…

»Il faudra que nous mangions aussi, mais pour l’instant le temps est à autre chose… Prenons donc ce temps si précieux d’habitude, qui pour le moment sera notre allié…

Ne pouvant plus contrôler ma colère, une de mes mains tapa son visage. Le giflant assez fort pour lui laisser une marque rouge de ma main sur sa joue droite.

»Non… Tu ne resteras pas ici pendant que je prends ma douche! Je suis assez grande pour la prendre toute seule! Et puis, je n’aime pas vivre dehors comme certains des hybrides, alors je ne me sauverais pas! Alors sortez!


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Je suis une bestiole audacieuse? [PV: Sojiro Seta]   Mar 21 Aoû - 8:55

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je suis une bestiole audacieuse? [PV: Sojiro Seta]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Je suis une bestiole audacieuse? [PV: Sojiro Seta]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [JEU] Qui suis-je ? (identité de personnages du Whedonverse à deviner)
» Je suis très laid
» J'ai vu de la lumière alors je suis entré... [Osmauz']
» Comme je ne suis pas riche...
» Envouté je suis.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Gokusha No Neko † :: † Hors Rpg † :: x.Archives :: - RP clos-
Sauter vers: