Bienvenue sur Gokusha No Neko ! Venez incarner un Hybride ou un Maître dans un monde où règne esclavagisme et perversité. Ce forum est à tendance Hentaï/Yaoï/Yuri ! [Déconseillé aux moins de 16 ans]
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 S'opposer à la nuit [pv : Lia]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: S'opposer à la nuit [pv : Lia]   Lun 20 Aoû - 21:20



Il mord, il entaille, il frappe, il griffe... Aujourd'hui rien de tout cela. Il a choisi de rester raisonnable. Comme seule arme il utilisait un katana. Neel était le premier surpris de cette nouvelle manière de se battre et pour tout dire ça plus plaisait. Le combat était plus dans la distance et le faisait réagir d'une impulsion. Il gardait tout de même son instinct animal, plongeant vers son adversaire son nihontô perpendiculaire à lui. Le coup d'estoc ne rata pas et il s'enfonça dans son ventre. La lame le traversant de part en part, semblant avoir touché les intestins et déchirèrent les viscères. Du sang partout. Le félin retira son arme de l'homme encore debout devant lui. Curieux comme l'homme est solide, il tenait encore debout bien qu'il manque de souffle. Neel lui poussa l'épaule, le faisant s'écrouler par terre. Déchéance d'une âme, défaillance d'un corps.

Un bras sur la tête, le corps allongé derrière une palette de marchandise. Sa chevelure d'un blanc pur caché le reste de ses paupières closes, comme un voile. Puis comme un diable sorti de sa cachette, il ouvrit prudemment les yeux. Son rêve subsisté très vaguement dans sa mémoire, du moins tout juste un sentiment mitigé entre la satisfaction et une chétive frayeur. Seuls les néons servaient de soleil dans le grand entrepôt. En dehors le monde était noir. Neel mis une main sur son front. Son job. Il se leva d'un bon et accosta un ouvrier pour lui demander l'heure.

- Il doit être... 5h. J'ai commencé depuis pas longtemps.

Le plus jeune jura et se cassa sans plus de manière. Son équipe avait fini depuis une heure et il devrait déjà être parti. Il se dirigea vers l'entrée du hangar en espérant ne croiser personne. C'était sans doute trop demandé. Il arriva face à un vieux qui l'avait engagé il y a quelques jours. Et celui-ci semblait déjà regretter son choix. Embaucher un hybride rebelle était apparemment une mauvaise idée. Neel ne se laissa pas démonter et affronta le regard froid de l'ancêtre avec un sourire.

- Vous êtes venu me dire que mon heure supplémentaire est payé ? Eut-il le culot de demander pendant que l'autre perdait toute patience.

- Ecoute gamin, dehors y'en a plein d'autre comme toi. Et les engager ne sera ni illégal ni pénible. Alors, c'est ta dernière faute sinon t'ira voir ailleurs.

- …

- Compris ?

- Oué.

- Et ne crois pas que j'vais te payer pour avoir fait la sieste.

Neel parti en rongeant son frein. Il n'avait pas beaucoup de solutions pour gagner de l'argent alors pas question de cracher sur ce boulot. Sans attendre il sortie affronter la nuit imposante. La douce chaleur d'une nuit d'été ne le calma pas plus. Il arpenta la cité des chimères, se rapprochant du centre-ville, donnant un coup dans une poubelle à proximité. Le voilà dans le quartier des hybrides. Ici il y avait un marché sympa pour acheter ce dont il avait besoin sans avoir d'ennui. Et si l'autre pute le lâcher un peu, il pourrait sans doute revendre les produits du lieu où il travaillait. Cette idée lui remonta un peu le moral. Il affronta la rue déserte à cette heure avec de beau projet pour son futur fric.
fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: S'opposer à la nuit [pv : Lia]   Lun 3 Sep - 20:22


« We do not know the word pity. »
♦ Certains jours étaient meilleurs que d'autres. Et aujourd'hui n'entrait pas dans la première catégorie.
Elle ne songea pas une seconde à pousser un soupir, mais celui-ci ne se garda pas de s'exprimer dans son esprit. Un air agacé vint perturber l'expression de son visage d'habitude si stoïque alors que son regard d'émeraude se perdait sur les écritures des
Curriculum Vitae qu'elle tenait dans sa main gantée. Elle les tenait peut-être un peu trop fort, même: plusieurs étaient froissés, ne ressemblant pas à des brouillons, mais si elle ne calmait pas ses doigts crispés, ils finiraient comme tel. Son pas se faisait rapide, les talons de ses longues bottes noires claquant sur les quelques pierres que le temps avait laissé au pavé, son manteau de cuir tout aussi sombre ne laissant qu'entrevoir les extrémités de la robe blanche évasée qu'elle portait en dessous, révélant la moitié de ses cuisses couvertes de bas nylon. Elle avait laissé à ses cheveux leur longueur naturelle, ses mèches antérieures frôlant le col relevé de son habit alors que celles postérieures, plus courtes, étaient librement portées par le vent d'automne qui se voulait frais en ce début de saison. Malgré la noirceur qui donnait au ciel ce manteau de suie, on devinait à l'air lourd et humide que les nuages couvriraient le levé du soleil qui n'arriverait quand dans deux bonnes heures. Pour la Polonaise, ce moment de la journée était privilégié, son corps se mouvant aisément dans un univers de ténèbres qui n'avait plus de secret pour elle. C'était son royaume, celui où elle s'imposait en reine dans un calme et un contrôle des plus agréables.
À son passage au marché noir, les vendeurs avaient la bonne idée de se faire tout petit, de s'enlever du chemin de la jeune femme qui avait déjà assez de raison d'être de mauvaise humeur comme ça. Peut-être la nouvelle de la mort d'une des polices de jeux de son casino, qui avait également un rôle non négligeable dans l’organisation mafieuse dont elle faisait partie, avait-elle atteint les oreilles des personnes influentes du marché noir, ou l’énervement qui assombrissait le regard de la jeune femme était-il assez éloquent pour qu’on fasse attention de ne pas l’aborder pour rien, mais l’important était bien que tous avait compris qu’il valait mieux la laisser seule pour l’instant, à moins d’apporter une solution aisée à son problème. Elle avait laissé exprès le contrôle de l’établissement à un subordonné pour ne pas avoir à s’occuper des tâches barbantes, et s’il avait s’agit de trouver un croupier ou autre petit rôle du genre elle n’en aurait sûrement pas entendu parler, mais puisque les polices de jeux se trouvaient souvent à s’occuper de bagarres et de tricherie, ce qui était l’une des pires choses sur cette terre de l’avis de Lia, le tout se déroulant entre personnages qui pouvaient se trouver dangereux vu toutes les sortes de gens qui se retrouvaient autour des tables de poker, elle ne pouvait pas se permettre de prendre le premier faiblard venu. De la force dans les bras, une capacité à repérer la tricherie – bien que c’était à cela que servait les formations -, un entêtement et ne pas se laisser marcher sur les pieds, c’est tout ce qu’elle demandait. Pour le reste, qu’il soit hybride ou humain, homme ou femme, riche ou pauvre, elle s’en fichait bien, du moment qu’on ne foute pas le bordel à son Casino.
♠ Elle ralentit le pas, puis s’arrêta devant un étal marchand couvert de couteaux, montre de poche, bracelets en or et toutes ses imitations, et autres bidules en tout genre. Elle en déduit ainsi qu’elle se retrouvait dans la section des hybrides rebelles, celle-ci étant en retrait des autres, vendant principalement les fruits des vols de ces bêtes sans maître. Lia n’y trouvait nullement l’outrance des autres de sa race à l’idée qu’on laissa libre des hybrides, les laissant vivre en paix du moment qu’ils ne s’attaquent ni à elle, ni à ses biens. Elle allait repartir, lorsque devant elle, une lumière sembla s'allumer.
L'illusion ne dura que quelques millièmes de seconde, se révélant en fait être une chevelure de neige des plus reluisantes. Elle était d'autant plus visible que les rares marchands présents à cette heure étaient vêtus de noir ou d'autres couleurs foncés se fondant à la nuit mourante. Ses yeux par contre partageait la couleur du ciel nocturne, tout comme les rayures qui parsemaient ses oreilles immaculées. Un chat? Non, sa queue souple avait bien l'allure des félins, mais la noblesse et la grâce de ses gestes faisaient plutôt penser à un guépard, un léopard ou tout autre grands chats des montagnes du nord. Une belle bête, ça c'était certain. La force et l'assurance qui se dégageait lui, avec une certaine arrogance, attirait les regards de tous, même les indésirables. Malgré tout, l'heure et l'ambiance était propice pour échapper à la fourrière, aux vendeurs d'hybrides et tout autre ennemi naturel des rebelles, aussi les rares présents avaient-ils la paix. Les yeux d'émeraude de la jeune femme restèrent fixés sur le neko, puis elle les détourna avec lassitude, observant distraitement les environs bien qu'elle ses sens soient prêt à toutes attaques, tout événement opportun ou non.
Comme le vendeur d'hybrides, osant s'aventurer en territoire dangereux mais si prometteur, qu'elle voyait s'approcher sans réagir, attendant la suite des événements.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: S'opposer à la nuit [pv : Lia]   Mar 4 Sep - 15:03



Neel songeait à présent à des soucis plus pressent. Se nourrir par exemple. Son regard erra un instant du côté des marchants. Pour eux comme pour n'importe qui, ce n'était pas l'heure de manger. Ils cherchaient plutôt à vendre leur stock, en particulier des objets susceptibles d'attirer l'attention. Mais il était à peu près sûr de trouver une gargote qui vendait de quoi grignoter. Sa colère se désemplit un peu, remplacer d'autre sentiment moins pesant. Il n'était pas du genre à se miner pour un con. Il en connait de ce genre pour se le permettre. Il marchait tranquillement sans se soucier de son environnement jusqu'à ce qu'un homme l'arrête en lui attrapant l'épaule. Neel le toisa avec mépris, les oreilles en arrières mais, il ne tarda pas à sourire quand il appris la raison de son immobilisme.

- Ce n'est pas ton jour de chance minou. Avec un physique prometteur comme le tien, tu ne pensais tout de même pas rester libre très longtemps, si ?

Le félin jeta un coup d'oeil autour de lui et remarqua que la plupart des personnes présentes se faisaient discrète ou même partaient immédiatement. Un vendeur d'hybride. Les canines du garçon se firent moins discrètes. Une proie venait jusqu'à lui, alléchant. Sa faim redoublée. L'autre était plus âgé et habitué aux captures un peu sportives, il avait même peut-être une arme cachée derrière sa veste. La seule solution était d'être plus rapide. Il ne prit que quelque seconde de réflexion avant de bondir sur l'homme, un couteau en main. Il cola sa lame contre le cou de sa victime, retenant son bras qui lui tenait toujours l'épaule. Il était à quelques centimètres de lui, les oreilles bien dressées cette fois.

- Je ne suis pas un petit chat de salon mon cher. Si tu veux vendre ma peau il faudra d'abord te battre ♥

Neel appuya un peu son arme blanche sur la peau de son "agresseur" laissant s'écouler un peu de sang d'une mince ouverture. Sa queue blanc immaculé ondula de gauche à droite. L'excitation d'une bataille, l'euphorie d'une supériorité, bordel que c'était sympathique. L'humain, lui, semblait plus habitué à donner des coups qu'en recevoir. Son teint était un peu plus pâle et la peur miroita dans ses yeux. Il regarda chaque détail d'un air calculateur, cherchant sans doute à se libérer. C'était amusant comme les choses pouvaient changer en si peu de temps dans l'esprit d'un homme. Il y a peu il songeait aux prix de vente qu'il pourrait exiger, à présent il souhaitait surtout sauvé sa peau.

- Tu veux vraiment mourir faible humain. Débat toi un peu et tu me serviras de dîner.

Le plus âgé pris de surprise tourna son regard vers lui. Même pour un hybride en quête de liberté le félin était fou. Neel observa avec amusement les pensées de sa proie qui semblaient tourbillonné au-dessus de sa tête. Le marchant devait se douter qu'il vivait ses derniers instants et la peur se transforma en motivation plus qu'en entrave. Ce dernier s'écarta vivement et le garçon ne pus le retenir. Il était tellement effrayé qu'il se retourna pour courir et s'il avait une arme, il ne pris pas le risque de s'en servir. Neel ne souhaitait pas laissé partir la petite souris qu'il avait attrapée et il lança son couteau dans sa direction. La lame ne le toucha même pas, transperçant le vite à la droite de l'oreille du vendeur d'hybride. Quand le fauve alla récupérer son poignard, l'autre était déjà loin. Il fut un peu vexé d'avoir manqué sa cible, mais pour reprendre contenance il éclata de rire, s'adressant au vide.

- A la prochaine, petit rat.
fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: S'opposer à la nuit [pv : Lia]   Mar 4 Sep - 18:40


« When business talk is all about preys and predators. »
Le spectacle fut des plus divertissants. L'humain inconscient dans le rôle d'un rat, laide créature aux allures de prédateur qui avait vite fait de reprendre ses attributs de proie devant l'hybride qui, fidèle à son titre, se trouvait dans le rôle d'un puissant prédateur, le plus habile et rusé de tout les félins. Lia trouva l'air apeuré terriblement ridicule, un sourire ne pouvant s'empêcher d'orner ses lèvres de pêches, restant ainsi immobile, bras croisée, attendant la fin de la présentation, qui comme elle le devina, ne tarda pas. Le vendeur d'hybrides pris ses jambes à son cou, ayant tout de même la matière grise nécessaire pour prioriser sa vie sur son désir de faire de l'argent, passant près de la jeune femme dans un coup de vent alors qu'au pied de cette dernière atterrissait un couteau destiné à faucher la proie fuyante, sans succès. Bougeant alors pour la première fois depuis le début de la scène, la Polonaise fourra les papiers qu'elle tenait dans sa poche sans ménagement, marcha jusqu'à l'arme sans empressement, se penchant délicatement pour en saisir la lame entre son index et son majeur. Se redressant, elle avança à pas calculés vers le félin, un sourire satisfait flottant sur son visage, sans malice ni folie pour ne pas provoquer plus de méfiance que nécessaire chez le jeune homme. Rendue à proximité, elle lui tendit son couteau par la poignée, un sourire avenant pour appuyer le bien fondé de son approche.

" Mes compliments. C'était une belle victoire, bien que facile. "

Elle attendit patiemment qu'il veuille bien reprendre son bien pour ensuite replonger ses mains dans ses poches, celle de droite en sortant une liasse de billets, qu'elle serra innocemment entre deux doigts, ses lèvres s'étirant dans une expression amicale, trop amicale, dans le genre de celles qui laissaient deviner nombre de sous-entendus. elle resta prudente, prête à esquiver tous gestes de la part de l'hybride qui pourrait être destiner à tenter de la destituer de l'argent qu'elle brandissait devant lui de manière bien agace.

" Tu as faim? C'est moi qui paye. "

Avec la faim qui fit gronder le ventre du félin et l'argent qu'elle agitait sous son nez sans qu'elle le laisse à sa porter, ce n'était pas vraiment un choix, et Lia le savait, s'en jouant pour obtenir ce qu'elle voulait. Soit un moment pour offrir au jeune homme une opportunité qui s'avérerait aussi avantageuse pour lui que pour celle qui la proposait. La situation aurait pu être pire. Bien pire.

N'attendant pas véritablement une réponse du jeune homme, la propriétaire du Casino se retourna, faisant claquer ses talons en direction du marché noir où se retrouvait les stands de nourriture plus réputés que les produits de chasse avariés ramenés par la plupart des rebelles. Elle connaissait un endroit qui, bien que son allure n'en laissait rien paraître, servait des repas bien meilleur que la majorité des restaurants renommés du centre-ville, n'ayant malheureusement pas la possibilité de s'installer dans les quartiers plus riches de par ses affaires plus que douteuse. Mais le gérant ne s'en plaignait pas trop, faisant de bonnes affaires au marché noir qui s'animait de plus en plus chaque jour. Bref, il revenait au félin de choisir s'il la suivait ou pas, mais elle était sincère quand elle disait vouloir lui payer le repas. Tous ce qu'il voulait. Les affaires demandaient certains sacrifices, et celui-ci ne pèserait pas bien lourd dans son porte-feuille. Ne lui accordant aucun regard, elle se doutât qu'il la suivrait, de toute manière.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: S'opposer à la nuit [pv : Lia]   Mar 9 Juil - 10:28



Toujours légèrement dégoûté par son échec, Neel s'avança vers son arme. Il s'apprêtait à la ramasser quand il aperçu une délicieuse créature qui s'approchait. Il observa la belle sans un mot, se demandant toujours avec un soupçon de méfiance s'il s'agissait d'un autre adversaire qui allait enchaîner pour le second ring. L'hybride était peu avertit en matière de combat de boxe mais après tout c'était une lutte comme une autre. Néanmoins, sa rivale n'avait pas la même approche. Elle se contentait de sourire en ondulant des hanches. Enfin, sur ce dernier point il se faisait peut-être des idées, toujours est-il qu'elle avançait vers lui obstinément avant d'attraper son -poignard et de lui dire :

" Mes compliments. C'était une belle victoire, bien que facile. "

Le jeune hybride hocha la tête en lui rendant son sourire. Ce n'est pas tous les jours qu'une charmante admirer ses victoires. Ainsi, il décida de n'en retenir que les compliments. Car après tout, on ne choisit pas toujours son combat mais c'est à nous qu'il advient d'en déterminer l'issu. Son altercation avait beau être brève et sans surprise, il y avait mis de l'effet. Il ne faut pas se voiler la face, il aimait être le centre des attentions. Et puis c'était aussi un avertissement qui signalait ce qui attendait ses opposants tout en suggérant : « si tu te sens de taille, approche baby, je suis tout à toi. » Mais la spectatrice ne semblait pas être là pour répondre à l'annonce. Neel repris l'arme, avec une pointe de regret. Il était encore plein d'adrénaline. Il choisit néanmoins de ronger son frein et saisit son arme. Seulement, des billets remplacèrent bien vite la lame miroitante dans la main de l'humaine.

- C'est quoi se bordel, marmonna t-il piqué au vif.

Le contour de la ville se faisait un peu plus net, les buildings cachant encore toute trace du soleil. C'était encore l'heure des chats de gouttière, mais dans quelques temps, tous les stands auront disparu et il n'y aura plus aucun hybride sain d'esprit en ses lieux. Pour l'instant, il n'y avait pas d'inquiétude à avoir. Et puis, ce n'était pas du genre de Neel de se faire du souci bien au contraire. Sa queue duveteuse battait l'air, en de petits mouvements sec. L'impatience se mêlant à la faim, il écouta avec une attention redoublée, les paroles de la jeune femme.

" Tu as faim? C'est moi qui paye. "

La proposition sentait le traquenard à plein nez et l'hybride décida d'y foncer tête baissée. Il remit son couteau dans sa ceinture, a porté de main s'apprêtant à répondre à cette charmante invitation. Mais cette dernière c'était évanouit aussi vite que son expéditrice qui venait de tourner les talons. Il n'eut donc le choix et se contenta de la suivre songeant que quand il mangeait avec une demoiselle c'était à lui de payer. Pourquoi tant de générosité ? Il ne se fiait guère à son look BCBG pour en déduire des concluions. Les femmes peuvent être aussi prévisibles que les hommes. Un fantasme non assouvit de coucher avec un félin ? L'envie d'être en émoi en côtoyant un être sauvage ? Pour l'instant, il décida de taire ses interrogations. Il pourra tout aussi bien poser des questions quand il aura le ventre plein.

fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: S'opposer à la nuit [pv : Lia]   

Revenir en haut Aller en bas
 
S'opposer à la nuit [pv : Lia]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Le Cherche Midi] Les enfants de la nuit de Frank Delaney
» Comment connaître la vitesse instantanée de nos bolides la nuit ?
» Prendre des photo de nuit avec Nikon D80
» Photos de nuit
» [RESOLU] Reveil qui ne marche pas la nuit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Gokusha No Neko † :: † Hors Rpg † :: x.Archives :: - RP clos-
Sauter vers: