Bienvenue sur Gokusha No Neko ! Venez incarner un Hybride ou un Maître dans un monde où règne esclavagisme et perversité. Ce forum est à tendance Hentaï/Yaoï/Yuri ! [Déconseillé aux moins de 16 ans]
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une nouvelle hybride à la maison [privé : Soul]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Une nouvelle hybride à la maison [privé : Soul]   Dim 23 Sep - 21:13

Katsumi était de retour au manoir familiale, avec sa nouvelle hybride. Elles se trouvaient dans le hall, où un grand tapis rouge s’étendait jusqu’au fond de la pièce où se trouvait deux grand escalier. L’un montait à droite, l’autre à gauche alors que le tapis suivait cette montée. A l’intérieur de la demeure, il y avait quelques domestiques, mais c’était tellement grand, qu’on ne les croisait pas très souvent. En ce qui concernait le reste de la famille de la borgne, il n’y avait que sa mère qui souvent ici. Mais tout comme les domestiques, elle savait se faire discrète. Pour ce qui était de son père et de son mari, ils n’étaient pas souvent là. Par contre, lorsque ça n’était pas le cas, elle faisait tout pour les éviter. Toutefois, lorsque son époux la réclamait, elle n’avait pas d’autre choix que d’obéir, sinon elle en subirait les conséquences.

Bref, l’humaine aux cheveux blancs avait l’intention de faire visiter à sa nouvelle esclave, une partie de la demeure. Pourquoi une partie ? Parce qu’elle n’avait pas envie de lui en montrer d’avantage. Si elle voulait voir le reste elle pouvait très bien partir à l’aventure et découvrir par elle-même. Après il y avait tout de même des pièces où elle n’avait pas le droit d’aller. Mais ça, on y viendra plus tard. Katsumi trouvait que la kitsune était un peu sale. Après tout, elle avait trainé dans une de ces cages qui semblait-il, n’étaient jamais nettoyées. Pour le moment, la yakuza fit signe à Soul de la suivre. Elle lui fit donc monter les escaliers de gauche, continuant d’avancer jusqu’au deuxième étage, le manoir en comptant trois. Puis les deux demoiselles marchèrent dans un couloir, jusqu’à atteindre une porte. La borgne l’ouvrit, dévoilant une grande salle de bain, avec baignoire, douche, et jacuzzi. Elle fit pénétrer la jeune fille à l’intérieur, sans attendre.

- Je vais te faire prendre une douche et récupérer tes vêtements pour que j’aille les faire laver. Je vais m’absenter quelques minutes, alors sois sage.

Sur ces mots, elle n’hésita pas à retirer les habits de l’hybride, comme elle l’avait fait plus tôt dans la ruelle de la ville. Prenant les vêtements de la kitsune avec elle, elle se dirigeât vers la porte, afin d’en sortir. Toutefois, elle verrouilla à clé la porte, rangeant la clé qui se trouvait dans la serrure, dans sa poche. On ne sait jamais, si cette fille tente de s’échapper. Puis, Katsumi partie à la recherche d’une des domestiques du manoir, en trouvant une au bout de quelques minutes. Elle lui confia le linge de Soul, tout en lui ordonnant de laver ça au plus vite. Par la suite, elle se retourna dans la salle de bain, déverrouillant la porte afin d’entrée, replaçant la clé là où elle l’avait trouvé au début. Elle ferma ensuite derrière elle, avant de s’avancer vers l’hybride, l’incitant à pénétrer dans la douche.

Une fois cela fait, elle retroussa ses manches et attrapa la poire de la douche, pour ensuite allumer l’eau de façon à ce qu’elle soit tiède. Elle mouilla ensuite sa nouvelle esclave, jusqu’à ce qu’elle le soit complètement. Une fois cela fait, elle arrêta l’eau, accrochant le pommeau là où il était à la base. Rapidement, elle saisit une bouteille de champoing qu’elle posa après avoir versé de son contenu sur les cheveux de la jeune fille. La borgne lui frotta la chevelure avec le liquide, sans trop de douceur, vu qu’elle s’en fichait de faire mal à sa « nouvelle acquisition », qui n’était qu’un jouet pour elle. Tout en lui faisant ça, elle prit la parole de son ton impassible :

- Je préfère te mettre au courant tout de suite. Ici, c’est un manoir familial qui appartient à mon père. Toutefois, il n’est pas souvent ici, tout comme mon époux. Ma mère qui habite aussi dans cette demeure, se fait plutôt discrète, alors tu ne la verras pas forcément tout de suite, tout comme les deux autres personnes que j’ai cité. Sinon, on a des domestiques qui s’occupent du manoir.

Lorsqu’elle eut fini de parler, elle rinça les cheveux de l’hybride, avant d’attraper la bouteille savon pour le corps. En mettant dans sa main, elle commença par savonner le visage de Soul, le lui rinçant aussitôt. Puis elle alla lui laver le cou, descendant jusqu’aux bras, pour ensuite faire de même avec la poitrine, en profitant pour malaxer cette dernière durant plusieurs secondes. Elle s’occupa ensuite du reste du corps, en commençant par les hanches, puis les cuisses, les jambes et les pieds. Elle remonta vers le fessier, profitant pour tripoter cet endroit aussi. Pour finir, elle s’attaqua à l’entre-jambe de Soul, frottant bien à cet endroit aussi. Mais pendant qu’elle était en train de lui laver le corps, elle lui demanda :

- Soul, racontes-moi comment était ta vie avant d’être enfermé à l’animalerie.

Quand le corps de l’hybride fut bien savonné, Katsumi le lui rinça tranquillement, s’attardant toujours sur les parties féminines de la kitsune. Cette fille était à elle maintenant, alors elle pouvait en faire ce qu’elle voulait. Oui, absolument tout… La borgne entra donc dans la douche, complètement habillée. De toute façon, l’eau était éteinte. Elle empoigna le sein droit de sa « chose », pour après aller lui mordre le téton jusqu’au sang, qu’elle suça pour en récupérer dans sa bouche. Éloignant ensuite son visage de ce qu’elle avait fait saigner. Déposant sa main droite sur la joue gauche de Soul, elle la lui caresse doucement, la fixant froidement :

- A partir d’aujourd’hui, tu es ma « chose », mon « jouet », mon animal de compagnie, mon martyr, mon esclave. J’ai droit de vie ou de mort sur toi. Je t’ai dit que si tu m’obéissais tu serais récompensé. Mais si tu fais des choses qui me surprendraient agréablement, comme tout à l’heure à l’animalerie, je suis prête à t’accorder ce que tu veux, dans la limite du raisonnable bien sûr. Ne compte donc pas sur la liberté.

Donc elle lui permettait de la toucher par exemple. Que ce soit sexuel ou non, elle voulait que la kitsune la satisfasse. Pour le moment, elle n’allait pas l’obliger à faire ça, mais selon la réaction de Soul, ça pourrait vite changer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une nouvelle hybride à la maison [privé : Soul]   Lun 24 Sep - 17:07

Je m'avançais doucement dans cette grande deumeure, me demandant si elle y vis seule.

Suivant docilement celle qui serait dè maintenant ma maîtresse, je ne pus m'empecher de regarder la porte qu'il y avait entre les deux escaliers, surement le salon, je remarquis un piano surement là pour decoration et qui n'aurais jamais été touché de sa longue et triste vie, j'aimerais justement beaucoup réanimer cette triste vie...

Je detournais mon regard vers ma maîtresse qui était deja en hut de l'éscalier je la ratrapais en en courant.

Elle ouvrait une porte qui donnait sur une grande salle de bain... Elle a l'intention de me doucher ?

Je fis les grands yeux quand je vis son étendue,elle me dit qu'elle comptait me faire une douche et elle me fit rentrer dans la salle et me deshabilla.

Elle pris mes vetement et les emena... je ne sais pas où puis qu'elle partit en m'enfermand dans la douche... tss qu'elle naïveté il vas faloir qu'elle commence à se douter que je sais crocheter les sérures, sinon comment croyez vous que je me suis échapée de mon enfert personel ?

Bref quoi qu'il en soit je restait là docile pour l'instant paraisant aussi naive que gentille.

Elle revint à moi m'amenant dans la douche où elle retrousa ses manches... Attendez ! stop ! elle ne compte quand même pas me faire prendre une douche par elle même ? nah mais ho ! je peux le faire toute seule ! c'est du foutage de gueule ou quoi ?

L'idée me venais de lui dire que je peut faire ça toute seule mais si je fait ça maintenant au revoir la liberté !
Elle me rinça avec de l'eau de façon à être completement mouilée puis moussa mes cheveux, je ne pus m'empechet d'émettre des petits cris de douleur quand elle pasait sur mes oreilles si delicates et sensibles... ces oreilles de renad que j'aime mais que je deteste quand même.

Elle pris parolle, ne comprenant rien à ce qu'elle disait à cause de la mousse dans mes oreilles je ochais simplement la tête, je crois avoir compris : mère
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une nouvelle hybride à la maison [privé : Soul]   Lun 24 Sep - 17:30

père, maris et servantes... j'en deduit que ce sont les personnes qui habitent le manoir...

Je regardais de droite à gauche les decoration de la salle de bain quand elle reprit le paumeau de la douche et me lavea les cheveux ce qui deboucat mes oreilles, puis elle reprit le savon, un parmis tant d'autres sur l'étagère dont je trouvais que l'odeure étais noséabonde mais que faire ?

Elle tripotait mes formes ce qui me fit rougire et me demanda quel est mon passé , voilà mon point sensible, ce qu'il ne faut jamis abborder, que je deteste alors je prefairais mentire :

"M... mon passé ?... Je... je ne m'en souvien plus...

Elle me rinça continuant de me tripoter quand elle entra dans la douche ayant etainte l'eau puis elle m'agripa par le ein qu'elle mordit et qui m'arrachea un urlement de douleur.

Elle m'instora ses "règles" comme quoi je suis son esclave, que je doit la surprendre agreablement et que je serais recompensée sans compter sur la libérté... How... quel domage alors je vais devoir me l'accorder toute seule...

Elle me fit sortire de la douche et je pris une serviette que j'enroulait autours de mon corp

"M... mes habits... je n'en ai pas d'autres... et les miens sont à laver... enfin je suppose..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une nouvelle hybride à la maison [privé : Soul]   Sam 29 Sep - 14:27

Soul disait qu’elle ne se souvenait pas de son passé, mais pourtant Katsumi la croyait moitié. Bref, après avoir dicté ses règles à l’hybride, elle la fit sortir de la douche, la laissant attraper une serviette pour l’enrouler autour d’elle. C’est alors que la kitsune demanda des vêtements, ce à quoi l’humaine répondit impassiblement :

- En effet, une domestique du manoir s’occupe de les laver. En attendant, viens avec moi, je vais t’en donner d’autre.

Sur ces mots, elle laissa la jeune fille sortir la première, avant de faire de même. Puis elle la guida vers la prochaine destination, sa chambre, qui était aussi celle de son mari, vu qu’ils dormaient ensemble lorsqu’il était là. Normal non ? Le problème, c’est que la borgne en avait marre, car pratiquement à chaque fois, il la battait. Du coup, elle se trouvait en permanence couverte de bleu, et parfois de blessures. Ce qui n’allait pas arranger le mauvais caractère de la jeune femme. Enfin bref, alors qu’elles marchaient dans un long couloir, elles croisèrent une des domestiques, qui devait avoir environ une vingtaine d’année, était en train de nettoyer un vase de décoration posé sur un support. Mais soudainement, il lui glissa des mains, et se brisa au moment où il tomba au sol. Évidemment, la borgne avait tout vu. Et l’employée en était consciente. Du coup, elle s’était directement mise à genou, implorant le pardon de la maitresse de maison. Katsumi s’était arrêté de marcher, à quelques centimètres de la domestique, la fixant de haut, de son seul œil valide, froidement. Elle l’entendit aussi di
re qu’elle pouvait utiliser son corps comme elle le voulait, tant qu’elle ne la dénonçait pas à monsieur Asakura, le mari de la borgne, et à monsieur Ayakashi, le père de cette dernière.

Tous les domestiques de cette demeure avaient fini par prendre l’habitude d’assouvir tous les désirs des occupants. Et celle qui était à genou n’en faisant pas exception. Toutefois, la yakuza n’allait rien en faire. Elle venait de revenir avec un nouveau jouet, alors elle avait bien l’intention d’en profiter, et de ne pas s’attarder sur quelqu’un d’autre. Pour cette raison, elle se contenta de donner un coup de pied à l’estomac de la domestique, lui disant qu’elle allait réfléchir à si elle allait la dénoncer ou pas. Et qu’en attendant, elle devait nettoyer. Bien qu’elle ait mal, l’employée s’excusa de nouveau, pour ensuite immédiatement commencer à ramasser. Katsumi se remit donc en route avec l’hybride, pour finalement arriver devant une nouvelle porte, qu’elle ouvrit.
Soul pu donc découvrir une grande pièce, où se trouvait au fond un grand lit à deux places. A coté, mais collé au mur de droite, se trouvait un magnifique piano, qu’Akira, son époux, utilisait à chaque fois qu’il était là. Il jouait plutôt bien, et la borgne trouvait cela agréable. Au moins dans ces moments-là, il ne la maltraitait pas. Quoiqu’il en soit, la demoiselle habillée en noir se dirigeât vers l’immense armoire de la pièce, afin de sortir des vêtements qui appartenaient autrefois aux hybrides femelles que Katsumi avait ramenés. Elle donna donc des sous-vêtements, une veste de jogging et un short de sport, à sa nouvelle esclave. Pour le moment, elle ne voulait pas tout de suite profiter du corps de la jeune fille. Elle avait aussi remarqué que Soul regardait le piano d’un air intéressée. Peut-être voulait-elle en jouer ? S’asseyant sur son lit, elle déclara :

- Tu peux aller jouer du piano si tu veux. Mais si mon mari revient, il risque de ne pas apprécier. Alors à tes risques et périls.

En effet, si Akira savait que l’hybride avait touché à son piano, il lui ferait passer un sale quart d’heure. Mais heureusement, il était partie en voyage d’affaire pour plusieurs semaines, en théorie. Donc Soul ne risquait rien en fin de compte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une nouvelle hybride à la maison [privé : Soul]   Sam 6 Oct - 20:08

J'aimerais tant... Retrouver l'air frais... Les rosiers... Et enfin retrouver mon coeur qui bat à chaque instant de chaque secondes...La libérté me manque... il vas faloir que je m'habitue à être enfermée... Maintenant que j'y pensse il vas bien faloir que je m'occupe alors que vais-je faire de ces longues journée...

Doucement mais surement, j'avançais au près de ma maîtresse dans ce gigantesque manoir où l'ons croisa une servante qui fit tomber un vase en nous voyant approcher.

Elle se mit à genoux devant ma maîtresse pour lui implorer pardon en disant qu'elle pouvait profiter de son corp si elle en avait envie...

Ces gens sont fous... Vouloir se faire profiter pour demander pardon... C'est ignoble... Innacéptable... M'enfin bon c'est la loie du plus fort j'imagine ?

Katsumi lui donna un coup de pied dans le ventre, en disant qu'elle va voir si elle n'allait pas la denoncer puis elle passa son chemin comme si de rien n'était et m'amena dans une grande chambre...

Tout était magnifique... Soignesement décoré... Parfait ? Sans oublier le piano qui la décorait... Sublime... L'enfie me venait de me jeter sur lui et exprimer tout mes sentiments...

Et ça n'allait pas tarder car la bogne m'avait donner des vêtement que j'enfilais à la rapide et me dit que si j'avais envers d'y jouer je pouvais mais si son mari découvrait ça en serai à mes risques et periles.

"oui je veux bien esayer..."

Alors je préférais risquer et periler, je m'assis sur le tabouret que je remontais à ma hauteur puisque je suis asez petite et me craquais les doigts...

Ces touches... Ce bonheur... Je commençais à jouer un air nostalgique voyant ma maîtresse qui m'écoutait avec attention...

Une larme de bonheur perla sur ma joue, je venais soudain de me rappeler mon ultime but : finir ma vie en liberté... Je m’arrêtais soudain sur une movaise note, ma déconcentration était faite, mon regard devint plus dur, vide mais énervé, j’abandonnais le piano là et me relevais face à ma maîtresse.

"Pardon..."

Elle allait répondre quand je commençait à courir vers le hale, cependant une fois arrivée une de ces servantes m'arreta

"Hmm... Nah... laissez moi fuir de cette folle ! Nann !..."

Trop tard les pas enragés de katsumi se rapprochaient...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une nouvelle hybride à la maison [privé : Soul]   Dim 21 Oct - 7:47

Soul avait accepté de jouer du piano, même si elle avait connaissance du risque qu’elle encourrait. Puis après s’être assise sur le tabouret, la kitsune commença à jouer. C’était vraiment très bien…. Cela voulait donc dire qu’elle avait déjà joué avant. Que lui cachait-elle ? Mais étrangement, cela détendait Katsumi, qui s’était allongé sur le lit, fermant les yeux pour apprécier. C’est alors que l’hybride joua une mauvaise note, ce qui fit ouvrir les yeux à l’humaine, avant qu’elle ne se redresse. Elle vit la jeune fille qui s’était relevé, face à elle et qui lui disait « pardon » ? Là, la borgne ne comprenait vraiment pas. C’est alors que Soul se mit à quitter la pièce, en courant. Énervée par cette réaction, la maitresse se mit debout, avant de suivre sa nouvelle esclave d’une marche rapidement. Peu de temps après, elle entendit la voix de son nouvel « objet », provenant du hall. Il semblait qu’un des domestiques avait arrêté l’hybride dans sa fuite. Rapidement, la jeune femme aux cheveux blancs découvrit que c’était une des servantes. S’approchant toujours avec dangerosité, elle attrapa la kitsune par les cheveux, bien fermement, avant de l’envoyer valser contre le mur. A cause du choc, l’hybride ne pu que tomber au sol, alors Katsumi posa la pointe de son talon droit, sur la gorge de son nouvel animal de compagnie, appuyant un peu pour qu’elle ait mal. Avec un regard noir, elle déclara sur un ton froid :

- Alors c’est comme ça que tu me remercie de t’avoir donné un toit et la possibilité d’avoir tout ce que tu désires ? Franchement je te pensai moins stupide que ça…

Elle avait une envie irrésistible de lui faire du mal jusqu’à ce qu’elle en meure, mais elle se retient. Elle ne devait pas céder à ça. Plus jamais. Quoiqu’il en soit, elle retira son pied, avant d’attraper encore une fois, Soul par la chevelure Elle la tira ainsi, montant les escaliers pour s’aventurer dans les couloirs, s’arrêtant devant une porte, qu’elle ouvrit. Entrant à l’intérieur, elle alluma la lumière, dévoilant une vraie salle de torture, avec à l’intérieur toutes sortes d’instruments qui servaient à torturer. De là, elle traina Soul jusqu’à une table où se trouvait des sangles. Elle obligeât l’hybride à s’y allongé, avant de l’attacher aux poignets et aux chevilles. Posant une main sur la joue de Soul, elle dit :

- Dommage pour toi. Au début je n’avais pas l’intention de te faire du mal. Du moins pas autant. Mais tu l’as cherché…

Sur ces mots, elle se dirigeât au fond de la pièce, où se trouvait un four, ainsi que plusieurs fer à cheval, tous avec différente forme. Elle opta pour une forme classique, qu’elle attrapa avec une pince en métal, avant de faire chauffer le fer. Une fois que celui-ci fut bien brûlant, elle retourna auprès de la jeune fille. Elle lui souleva son tee-shirt, approchant lentement le fer de son ventre. Mais elle se stoppa à quelque millimètre, se disant que ça serait dommage de gâcher un aussi beau corps avec une telle marque. Du coup, elle alla poser ce qu’elle avait en main, revenant de se diriger vers la porte, sortant de la pièce sans un mot. Oui elle laissait l’hybride là, mais cela n’allait être que temporaire.

Elle revint quelques minutes plus tard, et détacha la kitsune, avant de l’attraper encore par les cheveux et de l’entrainer dans la salle de bain. Elle l’amena vers la baignoire qui était remplie d’eau. Là, elle lui mit de force la tête sous l’eau, durant quelques secondes, puis la remonta. La lâchant, elle déclara :

- Maintenant implore mon pardon, sinon je te ferai subir bien pire…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une nouvelle hybride à la maison [privé : Soul]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une nouvelle hybride à la maison [privé : Soul]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Pullip]sacagawea ma nouvelle arrivante! (Tenue maison) p6
» COLETTE - La maison de Claudine
» [JAP] Nouvelle maison sur le Dream World Japonais - 16 juillet 2011
» Nouvelle maison d'édition à Montluçon
» La Maison du Chat-Qui-Pelote & Autres Scènes de la Vie Privée - Balzac

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Gokusha No Neko † :: † Hors Rpg † :: x.Archives-
Sauter vers: