Bienvenue sur Gokusha No Neko ! Venez incarner un Hybride ou un Maître dans un monde où règne esclavagisme et perversité. Ce forum est à tendance Hentaï/Yaoï/Yuri ! [Déconseillé aux moins de 16 ans]
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une journée en enfer [privé : Akemi Sawa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Une journée en enfer [privé : Akemi Sawa]   Jeu 8 Nov - 16:40

Avec un terrible mal de crâne, Setsuna se réveilla lentement, posant sa main droite sur sa tête. De la gauche, elle s’aida à se relever. Elle voulut se mettre debout mais se cogna au… plafond ? Non pas exactement. En tout cas, elle avait encore plus mal maintenant. Ouvrant complètement les yeux, elle vit des barreaux devant elle, regardant ensuite au-dessus. Elle était en cage. Super…. Après tant d’années a échapper à ses poursuivants, elle avait fini par se faire avoir. Jetant un œil à l’extérieur de la prison, elle vit d’autres cages avec des hybrides à l’intérieur. Elle était donc à l’animalerie. Bon, pas de panique. Il fallait juste qu’elle trouve un moyen de sortir de là. Facile à dire, n’est-ce pas ? Par chance, il y avait des clients dans la boutique. Mais attirer l’attention pour se faire vendre, elle ne savait pas le faire. Généralement, elle faisait tout pour passer inaperçu en fait. Donc pour le moment, elle resta assise tranquillement, dévisageant les humains dans son champ de vision. Il y avait un couple avec une gamine d’environ 6 ans. Ils s’arrêtaient devant chaque cage. La néko espérait fortement être choisi par ce genre de personne, car fuir serait ensuite un jeu d’enfant.

Malheureusement, un inconnu apparut soudainement devant sa cage. Il avait des lunettes et était habillé d’un costard. Mais, il avait un regard de pervers. Setsuna avait ses yeux figé sur lui, alors qu’il faisait de même. Puis il appela le vendeur pour lui demander de sortir l’hybride de la cage. Une fois cela fait, le client commença à toucher les formes de la jeune femme, qui ne put s’empêcher de lui donner un uppercut bien placé sous le menton. La demoiselle voulut en profiter pour s’enfuir, mais l’homme la saisit par le bras pour la retenir. Elle lui donna alors un coup de poing dans l’estomac, qui coupa le souffle du gars à lunettes et qui la lâcha. Parfait, elle était libre de partir ! C’était ce qu’elle pensait, mais elle ne s’attendait à ce que deux autres clients s’interposent pour l’attraper pour ensuite lui envoyer un choc électrique avec un taser. Apparemment, c’était les potes de l’autre mec. D’ailleurs, ce dernier, terriblement énervé, s’approcha de Setsuna, dangereusement. Ses amis étaient en train de tenir la féline qui était sonné. Toutefois, cela n’empêcha pas le pervers de tabasser la jeune femme, sous le regard gêné du vendeur, qui n’osait pas intervenir de peur de subir le même sort.

Au bout de 5 et interminable longue minutes, ils laissèrent l’hybride retomber par terre. Elle avait le visage en sang, le corps plein de bleu, ayant très mal partout. Malheureusement pour elle, elle était encore consciente et ne put s’empêcher de se rebeller une fois de plus. Enfin, elle essaya du moins. Mais elle n’en avait plus la force. Terriblement énervée, elle se mordit la lèvre inférieur jusqu’au sang, ne pouvant rien faire d’autre. Si jamais quelqu’un la libérait de cet enfer aujourd’hui, il allait falloir l’aider à marcher. Pour le moment, le gérant de l’animalerie la remis dans sa prison. Mais, toujours déterminée à sortir d’ici, bien qu’allongée et souffrante, ses yeux observait tant bien que mal et attentivement tout ce qui se trouvait à l’extérieur de la cage. Les trois voyous étaient partis. Elle remarqua alors le vendeur s’approcher et mettre une pancarte à côté de sa cellule. Du point de vue où elle était, Setsuna ne pouvait pas voir ce qui était écrit. C’est-à-dire « Dangereuse ». Avec ça devant, qui allait vouloir d’elle maintenant ? Et puis pourquoi le vendeur ne faisait rien pour les blessures de l’hybride ? Il avait peur d’elle ou il s’en fichait ? La demoiselle n’en avait rien à faire à vrai dire. Une seule chose l’obsédé pour l’instant : sa liberté.
Revenir en haut Aller en bas
 
Une journée en enfer [privé : Akemi Sawa]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Blu-Ray] Une Journée en Enfer (Import US)
» Soirée Privée APAS le 30 mai 2009
» La journée la plus longue(supernatural)
» Soirée Privée FNAC Adhérents ONE au Parc Walt Disney Studios (17 Septembre 2010 à 20h30)
» [TUTO] Envoyer un message privé à un membre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Gokusha No Neko † :: † Hors Rpg † :: x.Archives-
Sauter vers: