Bienvenue sur Gokusha No Neko ! Venez incarner un Hybride ou un Maître dans un monde où règne esclavagisme et perversité. Ce forum est à tendance Hentaï/Yaoï/Yuri ! [Déconseillé aux moins de 16 ans]
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sora Makoto [TERMINEE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Sora Makoto [TERMINEE]   Dim 7 Juil - 10:45


Carte d'Identité


Nom et Prénom: Makoto Sora
Age: 21 ans
Sexe: Feminin
Nationalité: Japonaise
Orientation sexuelle: Ne s'est pas encore découverte, sur ce point ci.
Docile ou Rebelle ? Je dirais... Rebelle.





Caractère ;

Elle d’un naturel assez timide, mais sachez qu'elle cache cette partie de sa personnalité le mieux qu'elle le puisse. Elle brandit donc très souvent, le caractère d’une personne râleuse à la limite du garçon manqué. Elle dissimule assez bien, ses sentiments sous un masque de froideur qui ne la réussit franchement pas. On le lui l’a déjà fait remarquer plusieurs fois. Ne dit-on pas « Quand on chasse le naturel il revient au galop » ? Elle se laisse déstabiliser très facilement par un évènement imprévu quelconque qui surgit soudainement, sans crier gare. Oui, je sais ça ne colle pas franchement à l’image qu’on se fait d'elle à la première rencontre. Du moins, celle qu'elle donne la première fois. Mais vous savez, elle n'est pas forcément quelqu’un de méchant. En fait, dans le fond,elle est une personne très sympathique et marrante, parfois malgré moi. Elle attache beaucoup de valeur aux liens. Pour elle, un ami c’est aussi précieux qu’…..qu’une part de gâteau. Oui elle raffole des pâtisseries. Je sais, ça ne se fait pas de comparer une personne à une pâtisserie, mais voyez-vous comme elle aime beaucoup les pâtisseries, elle a tendance à classer les amis, au même point. Sachez qu'elle est une adepte de tout ce qui est sucré.

Pour continuer dans le sérieux. Elle prête à faire tous les sacrifices et même à donner sa vie, s’il le faut, pour préserver celle de ses amis. D’accord, elle peut parfois être impulsive, mais elle est très courageuse. Ce qui ne donne, pas forcément un mélange très stable d'elle. Elle est quelqu’un qui est toujours prêt à aider n’importe quelle personne qui a besoin d’aide. Par contre cette qualité se transforme trop souvent en défaut, car elle peut aussi bien aider une personne bien attentionnée autant qu’une personne malintentionnée.   



Physique ;

Sora est tout d'abord une humaine hybride serpent à cornes albinos... Vous savez, ces animaux qui ont deux bras, deux jambes et qui ont une tête avec un cerveau tellement fonctionnel que ça en fait l'animal le plus puissant sur terre et que les autres ressemble à rien à coté... Autre description de Sora... ah oui! C'est une jeune femelle, ce qui est vérifiable... — mais euh... vous avez vraiment envie de vérifier? — Bref, avant que certain pervers se mettent en tête de vérifier... Changeons de sujet.
Sora, il faut l'avouer, est belle — d'autres même utiliserait un autre adjectif, plus littéralement utilisé pour un aliment délicieux... Ahem — En effet, Sora est bien faite, un corps bien proportionné, la taille avoisinant les 1m69. Elle est fine, non pas qu'elle ait la peau sur les os, elle est juste parfaite. — Non! J'ai osé dire parfaite? Ah bah oui... j'ai osé! — Ce qui est vrai... Les jambes longues, musclées juste à point et légèrement bronzées, le ventre plat, et enfin... — revenons aux choses sérieuses... — une poitrine généreuse qu'elle ne cachait pas dans un col roulé.
Son visage était encadré de longs cheveux d'un gris très clair lui arrivant en bas du dos coupé en un léger dégradé. Ses yeux étaient taillés en amande de couleur rouge, aux reflets bordeaux, ce qui était très étrange, vu les yeux noirs de sa mère et vert plus foncé de son père, ses grand parents, en revanche avait les yeux noisettes, ce qui pouvait expliquer cela. Son nez et ses lèvres étaient fins, nullement grossiers. Dans l'ensemble, Sora avait un visage d'européenne bien que 100% japonaise , ne ressemblant pas vraiment à sa mère.
Au niveau de son style vestimentaire... grâce à son goût prononcé pour le style, elle savait exactement ce qui allait avec quoi. Toujours aussi belle et mise en valeur dans ses tenues que ça soit été ou hiver. Dès que le soleil se pointant, elle hésitait pas à mettre quelque chose de court, dévoilant ses longues jambes, et des hauts plutôt décolletés.



Histoire ;

Je suis née au début du mois d'Avril, chez un privée. Ma mère et mon père étaient des de pure race qu'il avait acheter il y a bien longtemps pour pouvoir se faire un élevage disait-il. Malgré qu'ils étaient à moitié serpent à cornes, Ma mère ne donnait naissance qu'à deux où trois petit par grossesse alors qu'une vipère à cornes peut en avoir jusqu'à huit. L'homme fut déçu au départ mais il se disait que 2-3 à la place d'un était déjà bien. Je fût la dernière née et à l'instant où je suis née, à l’instant ou j'ai pleurer, la vie quitta ma mère... en même temps elle avait mis au monde à elle seule plus de 20 bébé à cause de cet homme. Au départ il m'en voulu, en plus je n'étais pas comme les autres. A moi, j'étais albinos, et en plus, j'avais les yeux rouge sang, il avait cru que je ne serais jamais vendu pourtant... avec les années, on m'appris à être une bonne hybride. J'obéissais sans jamais rechigner, je souriais tous le temps et je remerciais mon maître de m'avoir laisser en vie tous les jours, comme il l'avais voulu. J'avais la vie dur quand j'étais petite mais c’était pas grave... je n'avais pas le droit de vouloir mieux Pourtant... Un jour un homme passant bêtement par la découvrit le petit domaine. Tous d'abord il avait flacher sur une de mes sœur, elle étais de ses filles si belle, si femme... moi, il m'avait à peine regarder... En même temps, qui voudrais d'une hybride comme moi ?

« Papa, papa, regarde celle là, elle est si mignonne... J'aimerais l'avoir papa, tu veux bien dit ? »

Doucement j'avais levée les yeux et j'avais aperçu cette petite fille qui me montrais. Entre ses main, il y avait une peluche d'un blanc pure, un lapin. Elle avait des cheveux blond bouclé, quand j'y repense, elle avait tous de ses jolies poupées en porcelaine que les gens riches collectionnaient. L'homme rouspéta d'abord sa fille pour être sortie de la voiture et ensuite il me regarda sévèrement. Je ne pu m'empêcher de baisser les oreilles et de tenter de me cacher même s' il m'était impossible de me cacher dans cette petite cage. Après quelque minute de silence, il offrit un sourire à la petite demoiselle avant de m'acheter. Le bonheur, j'avais quand même eu la chance d'avoir un jour un chez moi ! Je devais avoir une histoire de 5ans et au départ j'avais du mal à m'habituer à ma nouvelle maison. Tous d'abord, je dormais près cette petite demoiselle, Rebecca elle s’appelait. Ensuite je mangeais un millier de choses toutes plus bonne les une des autres, je n'étais jamais et la chose qui me rendais le plus heureuse, c'était Rebecca, a ses yeux j'étais toujours la plus belle; Elle aimais me voir courir dans le jardin immense qu'ils avaient même si elle, elle ne courait jamais... Elle restait toujours assise sous un parasol fait de dentelle ou de tissus à fleur, ce n'étais jamais le même. En hiver quand la couleur de mes écailles changeait, elle me demandais de m'endormir près d'elle... Je ne l'avais jamais vu plus heureuse que quand j'étais là. Un jour, je voulais jouer avec moi. Le printemps venait d'arrivée et nous étions au jardin. Le soleil illuminait tous l'endroit et j'avais demander à Rebecca de jouer avec moi... juste un instant, de courir a mes coter... Ce fût mon plus grand regret. Je voyais dans ses yeux qu'elle le voulait bien plus que je le pensait et après un moment elle accepta. Elle se leva, couru avec moi, rigola, sourit avant de s'arrêter regardant dans le vide et de tomber au sol...

Je n'avais jamais eu autant peur de ma vie, son père accouru vite, pris la demoiselle avant de partir en courant après... je n'étais qu'une enfant, je ne comprenais pas pourquoi elle ne pouvais pas jouer avec moi, personne ne m'avait expliquer mais... Le maître rentra sans Rebecca et pour la première fois de ma vie, je fut puni. Il m'enferma à la cave avec un simple couverture et il criait... encore et encore, il disait qu'il ne voulait plus que je m'approche de Rebecca ! Un semaine passa, les servante s’occupaient de moi, me donnais de quoi manger même si le maître leur avait dit de me laisser pourrir dans la cave sans rien... Qu'est-ce que j'avais pu pleurer et pourtant au bout de cette semaine, Le maître ouvrit la porte, me regarda durement et dit :

« Elle n'arrête pas de te réclamer, tu as beaucoup de chance qu'elle ai tant besoin de toi... Sora ! »

Il s'approcha et m'agrippa avant de me sortir de la et de me jeter dans les bras d'une des femmes qui attendaient un ordre.

« Faites la prendre un bain et changez la ! Je veux qu'elle soit niquel pour aller à l’hôpital... »

Un fois nettoyer et changer, le maître m’emmena à l’hôpital. Les mois qui suivirent, je passais tous mon temps à son chevet. Je m'en voulais tellement et je ne savais pas comment réparer mon erreur... j'avais blesser ma maîtresse et même si son sourire n'avait pas changer quand elle me regardais, je le voyait... elle avait changer. Elle semblait si fragile, si faible... Un jour le médecin avait dit qu'elle pouvait enfin rentrer mais... qu'elle ne devait pas tomber malade et elle ne pouvait plus du tous faire d'effort. Le maître lui avait acheter un siège roulant que je poussait... Où du moins j'essayais. Tous redevins calme, la rancune dans les yeux du maître était toujours présent mais Rebecca allait beaucoup mieux de jour en jour... les années passèrent, je grandit ainsi que Rebecca, après toutes ses années, son regard était toujours le même envers moi, Nous sortions dehors qu'en été, de peur qu'elle prenne froid et qu'elle doivent rentrée. Le maître m'avait expliquer pourquoi la demoiselle ne pouvais pas faire d'effort, que son cœur été très malade et que même avec tous l'or du monde, il n'avait toujours pas trouver un cœur qui fasse l'affaire et que d'autre personne depuis bien plus longtemps qu'elle. La maîtresse avait trouver un nouvel hobby pour passer le temps... coudre. Bien sûr, tout ce qu'elle faisait, c'était pour moi. Le matin de mes 18 ans, Rebecca me réveilla d'un murmure légèrement plus... faible. J'ouvris les yeux et elle me sourit avant de me tendre un paquet.

« J'espère qu'il te plaira, j'ai eu beaucoup de mal à le faire... »

Elle semblait plus fatiguée qu'à l'habitude mais elle me regardait toujours de la même manière, un légère lueur d'impatience dans ses yeux. Je me leva et pris le paquet avant de m'asseoir a côté d'elle et de l'ouvrir délicatement... elle en rigola un peu, c'était un peu le premier cadeau que j'avais... le réelle premier cadeau que j'avais, son père avait toujours refuser qu'elle m'offre des cadeau pour mon anniversaire... il disait que je n'y avais pas droit, qu'a cause de moi, elle était encore plus malade. Je découvris enfin le cadeau après un bon cinq minute a décoller le papier collant sous les rire de la demoiselle. C'était un collier, avec un pendentif qu'on pouvait ouvrir, ou il y avait a l'intérieur la seule photo d'elles deux. Des étoiles dans les yeux, je m'étais levée pour l'enfiler et lui montrer ce que ça donnais, il était légèrement trop grand mais il m'allait à merveille. Je la regarda avec un large sourire, prête à lui bondir dessus pour la remercier quand je réalisa qu'elle était très pâle et qu'à l'instant après, elle tourna de l’œil. Je paniqua, hurla après le maître et tenta à tous pris de la réveiller. Cette fois-ci je n'avais rien fait ! Il attrapa la demoiselle pour retourner à l'hôpital, m'hurlant de le suivre alors qu'il dévalait les escaliers.

Ce fut la dernière fois que je vu le sourire de la maîtresse, son cœur était trop fatiguée et il demandait désormais qu'à se reposer... je n'avais pas bien fait les choses et je m'en voulais. Les heures qui suivirent, les médecin nous avait dit de lui dire au revoir... qu'elle ne passerait sûrement pas la nuit. Elle j’éteignis le jour de mon anniversaire mais avec le sourire sur les lèvres... étrangement je fût la plus difficile à consoler et par miracle, le maître tenta de me consoler. L'enterrement ne tarda pas, le maître accepta que j'y assiste. A la fin de celui-ci, le maître me fit appeler dans son bureau, je ne savais pas pourquoi mais je me sentais tellement mal que j'avais imaginer qu'il allait me vendre... après tous je n'étais qu'une hybride. Et j'avais diminuer l’espérance de vie de sa cher fille... elle aurai pu vivre jusqu'à 30...40... 50 ans.. qui sait et à cause de mois, Rebecca était morte à 21 ans...

« Merci d'avoir été auprès d'elle Sora, tu as été la plus belle chose qu'elle pu avoir dans sa vie... même si elle était courte. »

Je ne m'étais pas attendu à ça, je ne savais pas comment réagir mais j'attendis, ce n'étais sûrement pas la seule chose qu'il avait à me dire. Il se leva de son bureau, quelque chose en main avant de s'approcher, de poser sa main sur ma tête dans une caresse et de mettre dans ma main l'objet.

« Je ne veux pas que l'être le plus important pour mon trésor ne termine entre les main d'une personne ignoble... Je t'offre la liberté, prend cet argent, elle était pour Rebecca, si elle se mariait mais maintenant... elle n'en a plus besoin et je sais qu'elle aurai été heureuse que tu en hérite...  je veux que tu vive heureuse et reviens un jour me présenter ta famille quand tu en aura une, je serais heureux de les voir... »

Je passa une heure à tenter de le faire changer d'avis, je ne voulais pas qu'il m'offre l'argent destinée à l'avenir de Rebecca surtout que c'était de ma faute mais au bout du compte j'avais abandonné. Je le remercia et parti. Cela fait trois ans que je suis partie, le collier de Rebecca est toujours aussi grand et me permet de passer inaperçu, malgré mes cheveux et mes yeux et mes cornes, je ressemble à une humaine mais... est-ce que je le mérite ?



Hors RPG;
As-tu signé la charte du règlement ? Ouiii ♥
Comment as-tu connu le forum ? Grâce à une annonce. Smile
Autre chose ? Non non. ♥


Codage par Lokita sur LG'


Dernière édition par Sora Makoto le Mar 16 Juil - 10:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sora Makoto [TERMINEE]   Mer 10 Juil - 10:18

Et bien et bien, welcome ! Bon courage pour ta fiche et très beau avatar. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sora Makoto [TERMINEE]   Mar 16 Juil - 10:05

Je up un peu pour prévenir que ma fiche est terminée. :3
Revenir en haut Aller en bas
Mao
Empereur à plein temps ♥
avatar

Age : 97
Messages : 123
Maître(sse) de : L'UNIVERS !
Date d'inscription : 15/11/2011

MessageSujet: Re: Sora Makoto [TERMINEE]   Mar 16 Juil - 10:46

Eh bien, j'avais hâte de lire ta fiche petite Sora !

A part quelques fautes et des mots oubliés, il n'y a rien de bien grave dans ta fiche,  par contre sache une chose : personne ne sera plus puissant que moi. MUHUHU. ♥

Bref, je te valide petite albinos, bon RP parmi nous surtout. ♥

____________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sora Makoto [TERMINEE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sora Makoto [TERMINEE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Yokan - Makoto Tateno
» Yosuga no Sora
» [ANIME] Sora no Manimani
» Gerbera - Makoto Tateno
» Hero Heel - Makoto Tateno

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Gokusha No Neko † :: † Hors Rpg † :: x.Archives :: - Fiches finies-
Sauter vers: