Bienvenue sur Gokusha No Neko ! Venez incarner un Hybride ou un Maître dans un monde où règne esclavagisme et perversité. Ce forum est à tendance Hentaï/Yaoï/Yuri ! [Déconseillé aux moins de 16 ans]
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Bienvenue chez ton nouveau chez toi [PV Hibiki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chocola Mailleur

avatar

Age : 24
Messages : 45
Maître(sse) de : Noraki
Date d'inscription : 24/05/2011

MessageSujet: Bienvenue chez ton nouveau chez toi [PV Hibiki]   Lun 19 Aoû - 10:17

Chocola arriva dans un petit quartier calme et simple,ou toute les maison était entouré de leur jardin et donc isolé.Elle s'arrêta devant une jolie maison en pierre avec poutre apparente dur le devant et un peut de lierre qui escaladé la face Avec un balcon a chaque fenêtre de l'étage et un grand garage sur le coté.

Elle possédé une voiture,certes mais préféré se déplacé a pied pour pouvoir observé le monde et faire des rencontre.Elle n'était jamais vraiment pressé par le temps alors c'était idéal pour elle,et puis si jamais Hibiki voulait prendre la voiture pour aller quelque part,elle serais a sa disposition.

Une petite clôture en pierre était installé tout autour de cette maison et un jolie petit jardin avec une petite marre au poisson était exposé sur le devant.,a l'arrière se trouvé une petite piscine en forme de haricot ,près de la terrasse de jardin,même si elle n'y allait pas souvent.

Elle ouvris le portail en fer forgé et pénétra dans le jardin ou de petite dalle de pierre posé sur le sol emmené a la maison.Elle invita Hibiki a la suivre et referma la grille derrière lui et sortie ses clé de maison pour ouvrir la porte en bois encadré de pierre qui servait de porte d'entré et pénétra dans le hall d'entré qui était en ait un grand corridor avec simplement des portes manteau en fer accroché sur les mur recouvert de peinture noir et blanche ,avec une petite commode ou était posé le vide poche en imitation cercueil, trônait,sur se meuble en bois avec juste a coté un range chaussure.Elle enleva la dague qu'elle avait la cuisse ,puis un couteau qui était caché dans ses botte et tira pour finir son flingue de son sac a main ,posant le tout sur la petite commode.Elle enleva ensuite ses botte noir a talon haut pour mettre ses pantoufle et rangea les botte ,puis sortie une paire de pantoufle neuve pour Hibiki qu'elle lui tendit en souriant.

Elle posa ensuite ses clé dans le vide poche et regarda sur le mur en face un porte clé avec plusieurs clé différente dessus et en prie une qu'elle lui tendit.[
/i]

-Tien,sa c'est ta clé personnel de la maison,comme sa si tu veut sortir te baladé,tu n'auras pas a sonnée ni rien pour entré .

[i]Elle lui fit un grand sourire et s'étira un peut ,se tourna vers lui et pencha un peut la tête se demandant bien ce qu'elle devrait faire d'abord,le faire visité ,lui montré sa chambre ou bien le faire mangé?Elle préféra choisir la dernière option,après tout,le vendeur n'était vraiment pas du genre a bien nourrir les hybride,vu qu'il ne les considéré que comme du bétail,de la viande ...Elle regarda donc Hibiki et dit gentiment :

-Bien la cuisine et par la tu veut mangé quelque chose avant de faire la visite?.

Elle replaça les mèche de cheveux qui était tombé devant son visage lorsqu'elle avait pencha la tête sur le côté,attendant la réponse du jeune homme .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bienvenue chez ton nouveau chez toi [PV Hibiki]   Mer 21 Aoû - 15:53

Après quelques minutes, nous tournions dans une rue adjacente et arrivâmes dans un petit quartier tranquille et modeste. Les habitations possédaient toutes leur propre jardin, permettant de profiter de l'air libre et d'avoir d'avantage d'espace les dissociant les unes des autres. Je trouvais les environs calmes et rassurants, son voisinage ne semblait pas trop dérangeant et ne donnait aucun signe de vie. La jeune femme s'arrêta devant un portail en fer forgé.

Cette vue me projeta quelques années en arrière. Retour à l'orphelinat, des enfants jouaient dehors, portant des haillons mais n'en faisant aucun cas. Il faisait beau, un enfant était pourtant à l'écart des autres et les regardaient d'un air détaché, distant. Une légère bise caressait ses cheveux bruns, dévoilant ses yeux bleus aussi vaste que l'océan. Il était légèrement amoché, résultat d'une bagarre avec un des autres enfants. Pourquoi s'était-il battu ? Pour protéger une fillette de la stupidité d'un autre orphelin. La dispute avait rapidement enflée et il avait dû intervenir. La journée passait tranquillement jusqu'à l'arrivée d'une voiture noire aux vitres teintées. Un homme en costume noire sortit du véhicule et ouvrir la portière. Une jeune femme en blouse blanche en sorti et arrangea ses cheveux avant de franchir le portail. Elle avançait droit sur le jeune homme de sa démarche fière et assurée, arrivée à son niveau elle souriait puis le dépassa. La porte de l'orphelinat s'ouvrit et se referma sans un bruit derrière elle. Le temps passa, le soleil avait continué pas mal de temps sa course dans le ciel lorsque la jeune femme refit son apparition, un sourire dessiné au coin des lèvres. Elle le fixa longuement avant de sortir un mouchoir de la poche de sa blouse et de s'accroupir devant l'adolescent. Je m'élança vers eux, criant. Pourtant mes paroles ne l'atteindraient jamais. Le jeune garçon s'écroula au sol. La scientifique claqua des doigts et ordonna que le garçon soit emmené. Cet enfant, c'était moi...

Je secouais la tête et regarda la propriété derrière le portail. C'était une jolie maison pavée de pierres grises possédant des poutres apparentes. Du lierre envahissait de façon aléatoire sa façade. Elle possédait de nombreuse fenêtres et des balcon s'étendaient à l'étage. Un garage était attaché à la bâtisse. L'habitation était environnée d'un jardin assez atypique, un marre habitée de nombreux poissons s'étendait dans son coin. Une piscine pointait à l'arrière de la maison, elle possédait une forme étrange mais je n'arrivais pas à l'identifier depuis ma position. Pour délimiter la propriété, un muret en pierre ceignait la maison et ses environs.

Le grincement du portail me sorti de mes songes, fixant ma maîtresse avec attention. Elle me tenait la porte et m'invita à rentrer. Je soupirais un peu et contempla quelques instants le pavage menant à l'entrée. Je me dirigeais élégamment et tranquillement vers la porte d'entrée faite en bois. Un nouveau grincement fût émit lorsque la jeune femme referma le portail. Une fois fait, elle déverrouilla la porte d'entrée et pénétra dans son antre. Je scrutais avec attention les lieux qui s'ouvraient à moi. La maison semblait sans fin, et ne pouvait en aucun cas être comparé avec l'orphelinat. Alors que l'orphelinat était décrépit et mal entretenu, la maison de Chocola semblait aussi propre qu'un sous neuf. Le corridor était simplement décoré mais m'impressionnait. Les murs étaient incrustés de porte-manteaux en fer blancs et noirs. une commode trônait à l'entrée; sur celle-ci se trouvait un objet assez étrange. Un petit cercueil...  Bref je passais rapidement en revue le reste de l'allée avant de reposer mon regard sur la personne avec qui j'allais vivre.

Elle se fit un devoir de retirer la dague qu'elle avait fixé à sa cuisse puis continua à se délester d'une autre lame qu'elle avait dissimulée et extirpa un pistolet de son sac à main. Et bien, elle m'étonnait. Elle se promenait avec un sacré attirail. Avait-elle des ennuis ? Je haussais les épaules. Elle continua sur sa lancée, retirant ses bottes et les rangea dans un compartiment spéciale. Elle enfila des pantoufles et m'en tendis un paire toute neuve en souriant. Je regardais avec circonspection ces dernières avant de les prendre et de les déposer au sol. Je m’asseyais doucement pour me déchausser et enfiler les pantoufles. Je me relevais avec quelques difficultés et attrapa ce qui étaient considérée comme mes chaussures avant de les poser. Un tintement métallique retentit. La jeune femme déposa son trousseau de clé dans le petit cercueil. Elle fixa son attention sur le mur opposé avant de décrocher une clé et de me la tendre.

- Tiens, ça c'est ta clé personnelle de la maison, comme ça si tu veux sortir te balader, tu n'auras pas à sonner ni rien pour entrer.

Je fixais la clé avec étonnement. Je tendais doucement ma main et agrippais la clé en évitant de toucher la main de Chocola. Je la fixa et inclina respectueusement ma tête pour la remercier de son présent. Elle me fit un grand sourire et  pencha la tête sur le côté. Elle se tourna de mon côté et me fixa avant de reprendre la parole.

- Bien la cuisine est par là, tu veux manger quelque chose avant de faire la visite?

Chocola en profita pour rajuster quelques mèches lui étant tomber devant le visage. Je détournais légèrement le regard, réfléchissant à la question. Depuis combien de temps n'avais-je pas eu un repas décent ? C'était difficile de s'en souvenir car même les repas du laboratoire n'étaient pas si bons même si les valeurs nutritionnelles comme ils aimaient le dire, étaient respectées. Mon estomac grognait silencieusement, tentant de répondre pour moi. Je regardais à nouveau la jeune femme, soupirant légèrement.

- Hm... Effectivement, je commence à avoir faim. Je mangerais bien quelque chose maîtr... Chocola.

Décidément j'avais encore des difficultés à prononcer son prénom. Bah, l'habitude viendrait avec le temps.
Revenir en haut Aller en bas
Chocola Mailleur

avatar

Age : 24
Messages : 45
Maître(sse) de : Noraki
Date d'inscription : 24/05/2011

MessageSujet: Re: Bienvenue chez ton nouveau chez toi [PV Hibiki]   Ven 23 Aoû - 9:00

Chocola lui fit un sourire et se rendit donc en direction de la cuisine ,Elle passa donc une arche qui aboutissait sur une grande pièce a vivre qui n'était autre que le salon salle a mangé , la pièce était divisé en deux,a la gauche se trouvé un grand canapé d'angle ,et juste en face,situer entre deux fenêtre,se trouvé un meuble télé, contre le mur ,a l'entré de la pièce se trouvais un grand buffet en bois sculpté, et de l'autre coté de la pièce juste en face,une grande bibliothèque,donc les étagère était remplis d'ouvrage classique,mais aussi de livre sur les arme de collection. et juste a la droite de la pièce,une grande table en bois également, et juste derrière,contre un coin de mur qui relié la cuisine a la salle a mangé se trouvé une vitrine ou était entreposé ses arme de collection.Elle passa a travers la pièce dont les mur était blanc ,tout simplement ,et du parquet sur le sol.

Elle passa devant la vitrine avec un petit sourire,ce souvenant la première arme qu'elle avait eu.Le lendemain de sa fugue de l’orphelinat ,car elle refusé d'avoir d'autre parent que ceux qui l'avait toujours aimé ,elle était retourné dans la maison familiale...ou du moins ,ce qu'il en resté,de toute évidence,personne n'était venue pour s'en occupé ,si bien que durant toute ses année,la maison était tombé en ruine ,et la végétation avait envahie celle ci. Elle entra non sans difficulté dans ce qui était l'antre de ses souvenir,et se souvient de ou chaque objet avait était,elle passa dans le grand hall en fixant l’endroit ou ses parent était mort,se mordant les lèvre elle monta a l'escalier,caressant la rambarde, Elle ouvrit une petite porte,pénétrant dans son ancienne chambre,le temps et les termite avait visiblement eu raison de cette pièce,la fenêtre était brisé et des branche d'arbre s'engouffré dans la chambre,répandent des feuille morte sur le sol,elle s'avança vers ce qui était son ancien lit, elle prie la petite peluche qui était posé dessus,une peluche en forme d'ourson ,elle la serras un peut contre elle ,et la reposa ,partant dans le bureaux de son père.La,dans l’ancienne vitrine ou il exposé ses photo se trouvé la seule arme qu'il avait jamais possédé, elle regarda la vitrine ,une main dessus et fronça les sourcil,se souvenant de cette nuit fatidique...si seulement il l'avait eu avec lui...Elle se crispa et serra le poing ,la vitrine était fermé a clé...elle donna un coup de point dedans et s’empara de l'arme,une superbe dague décoré avec des aigle.,Le point en sang,elle serras l'arme dedans...elle vengerais ses parents...coûte que coûte .

Elle jeta un petit regard a l'a dague entreposé dans cette vitrine,elle ne l'avais encore pas utilisé...Elle soupira un peut et pénétra dans la cuisine au mur carrelé noir et blanc et du carrelage de la même couleur sur le sol,une petite table était posé dans un coin,la cuisine était grande et spacieuse elle se tourna vers Hibiki en souriant et l'invita a s'asseoir sur une chaise tendit qu'elle enfilé un tablier noirs ,et s'attacha les cheveux en une queue haute et le regarda :


-qu'est ce que tu veut mangé dit moi? il faut prendre des force pour après t'emmené acheté des vêtements ~♥

Elle commença a sortir deux ou trois truc ,qui lui serais certainement utilise pour cuisiné.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bienvenue chez ton nouveau chez toi [PV Hibiki]   Ven 23 Aoû - 22:32

La demoiselle me souriait chaleureusement avant de s'élancer tranquillement à travers la maison. Je ne me sentais pas trop à l'aise dans cet environnement que je ne connaissait pas. Peut être était-ce par son calme ambiant ? Après trois ans à l'Animalerie, l'absence de bruit était assez étrange, presque oppressant. J'étais assez curieux tout de même de voir ce que recelait comme trésors cette maison qui en dirait un peu plus sur ma maîtresse. Jusqu'à maintenant la touche de décoration de la maison était simple et légèrement fantaisiste. Une arche se dressait devant nous, délimitant la frontière entre le corridor et la nouvelle pièce. En passant sous cette arche, j'entrais dans cette pièce assez vaste. Le sol était recouvert de parquet en bois et les murs peints en blanc. Un canapé se profilait dans un angle de la pièce et faisant face à un meuble contenant une télé placée astucieusement entre deux fenêtres.

Je n'avais plus vu de télé depuis l'orphelinat. A l'époque on se bousculait tous pour espérer voir ne serait-ce qu'une émission, qu'importait ce que c'était. Mais la machine n'en avait fait plus qu'à sa tête et tombait en panne sans arrêt. Certains orphelins avaient tenté de la réparer en tapotant dessus, mais cela n'avait abouti à rien. Les autres se contentaient de rester spectateur ou d'aller pleurer sous la jupe de la directrice. La télévision avait rendue l'âme après un coup ultime donné par un des enfants. Il s'était attiré les foudres du restant des orphelins. Une fois de plus je m'étais interposé pour mettre fin aux accusations et menaces que subissait l'enfant qui n'avait après tout, qu'essayé de réparer l'objet qu'avec ses maigres connaissances.

En face de moi, je pouvais observer une bibliothèque assez imposante, composée principalement de livres de littérature classique ainsi que d'ouvrages parlant d'un sujet qui semblait plaire particulièrement à Chocola : Les armes de collection. Faisant face à celle-ci se dressait un meuble assez imposant. Un buffet en bois... J'observais le reste de la salle afin de mémoriser la disposition des lieux. La pièce disposait d'une table en bois plutôt petite. Enfin, je croyais qu'elle l'était en me remémorant celles dont disposait celles de l'orphelinat, capables d'accueillir facilement une douzaine d'enfants affamés. Un autre meuble accapara mon attention et celui de la jeune femme. Une vitrine. Elle s'était arrêtée devant et semblait pensive tandis qu'elle observait son contenu. Elle soupira avant de s'en détourner et de rentrer dans une pièce avoisinante. Je m'avançais et observais avec curiosité le contenu de la vitrine. Elle contenait diverses armes, chacune décorées avec minutie. Mon regard se posa sur l'objet qu'avait observé Chocola quelques instants auparavant. Une dague gravée avec des aigles. L'objet était admirable et magnifiquement ouvragé.

J'avança de quelques pas pour arriver au seuil d'une nouvelle pièce. La cuisine. Une pièce qui était désigné comme le coeur d'une maison, du moins c'est ce que l'on m'avait dit. Des carreaux noirs et blancs se succédaient alternativement et parcouraient les murs tandis que d'autres rivaux dans les mêmes tons s'opposaient au sol. La jeune femme m'invita d'un signe de prendre une chaise afin de m'attabler. Je restais silencieux sur le pallier, fixant la demoiselle tandis qu'elle enfilait un tablier noir et qu'elle s'attachait les cheveux. Elle se tourna vers moi et me fixa quelques secondes avant de m'adresser quelques mots.

- Qu'est ce que tu veux manger dis moi? Il faut prendre des forces pour après t'emmener acheter des vêtements ~♥

C'était une bonne question. Un arrière goût fétide papillotait sur ma langue. Que m'importais ce que je voulais vraiment manger. D'ailleurs, je ne savais même pas quoi répondre. Ma nourriture n'avait pas eu de grande importance pour ceux voulant ma survie. Je la fixais toujours avec le même regard. Je soupirais, prenant à mon tour la parole.

- Ce que je mangeais n'avait pas de réelle importance pour les scientifiques du moment que j'avais un apport nutritionnel équilibré. Et le gérant nous donnait à manger divers restes plus immondes les uns que les autres. J'en ai presque oublié le goût d'un aliment tout simple. Alors, je n'ai pas la moindre idée de ce dont j'ai envie de manger. Je vous laisse choisir maî... mademoiselle Chocola.

Elle avait une autre idée en tête. Me nourrir avait un objectif précis. Me donner des forces pour aller faire du shopping. Elle voulait m'acheter une nouvelle garde-robe. Cette idée me donnait à réfléchir. Voulait-elle m'habiller de brocs et de chiffons pour son simple plaisir ou alors tout simplement pour me rendre présentable. Car il ne fallait pas se voiler la face. Je n'avais pas une allure digne. Je faisais même peine à voir avec mes vêtements en lambeaux, ma chevelure sale et mes blessures.


Dernière édition par Hibiki Kirisugu le Sam 24 Aoû - 18:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Chocola Mailleur

avatar

Age : 24
Messages : 45
Maître(sse) de : Noraki
Date d'inscription : 24/05/2011

MessageSujet: Re: Bienvenue chez ton nouveau chez toi [PV Hibiki]   Sam 24 Aoû - 9:50

Chocola le regarda,attendant sa réponse lorsqu'il ce décda enfin,son choix avait l'air fort peut décidé,il lui laissé même choisir ce qu'elle voulait lui faire a mangé.Elle fouilla dans les placard et le frigo après un repas bien nutritif pour lui,pour pouvoir enfin avoir un vrai repas consistant dans l'estomac.Elle trouva son bonheur dans le frigo,un rôtie de porc! avec des petite pois et des pomme duchesse,ce serais parfait!ça allait prendre un petit quart d'heure tout de même...Elle se tourna donc vers Hibiki en souriant .

-Sa va prendre un petit moment,tu peut aller prendre ta douche en attendant .

une fois toute les affaire sortie ,elle ouvris le chemin pour l'emmené a la salle de bain du bas,retraversant le salon et le corridors,et lui ouvrant une porte ou derrière se trouvé une sale de bain au carrelage blanc ,légèrement décoré par ci par la de carreaux bleu,le sol,lui totalement blanc.Il y avait un grand meuble lavabo blanc avec une plaque bleu dessus ,ou deux lavabos était incrusté juste au dessus ,un petit meuble avec un miroir.Elle ouvris un des miroir et sortie du shampoing et du gel douche qu'elle tendit a Hibiki ,et en dessous des lavabo ,elle ouvris le petite meuble et lui sortie une grand serviette et une autre ,plus petite .La salle de bain était composé d'une baignoire ,encastré dans le sol et le carrelage et juste a coté une grande douche a l'italienne.Elle lui montra rapidement comment fonctionné sa douche ,car elle était un peut spéciale et lui fit un sourire avant de sortir de la salle de bain.

Elle n'allait tout de même pas resté avec lui pendant qu'il se déshabillé,en plus il fallait qu'elle aille lui faire un bon repas,elle traversa bien vite la maison et retourna a ses fourneaux.Elle ne se souvenait pas vraiment de la dernière fois qu'elle avait fait la cuisine pour quelqu'un,Zero étant rarement la et Noraki était partie elle ne savait ou.Elle éplucha les pomme de terre en souriant un peut.se demandant si elle avait des vêtement propres a prêté a Hibiki,malheureusement aucun des homme de cette maison ne fessait la même taille entre eux. Elle fit une purée ,toujours perdus dans ses pensé ,le rôtie commençant a cuire tranquillement,dégageant une bonne odeur dans l'air.Les petit pois avait eu ,presque fini de cuire ,elle pris une poche a douille et commença sur une plaque a papier sulfurisé a faire les petite pomme duchesse.qu'elle mis au fours en même temps que le rôtie .

Elle se souvenait la première fois qu'elle avait fait la cuisine ,c'était un petit gâteau au chocolat avec sa maman, son père était arrivé au même moment ,les prenant toute les deux dans ses bras ,en disant que les deux amour de sa vie lui préparé un bon gâteau qu'il mangerais tout seule,elle lui avait tiré une oreille,elle avait toujours adoré les oreille de chat de son papa ,mais n'en avait pas hérité,elle tenait du physique humain de sa mère...Si elle avait su a l'époque que son bonheur était si éphémère...que les oreille et la queue de son père causerais leur perte et la destruction d'une famille.Une petite larme coula le long de sa joue ,elle l’essuya bien vite en secouant la tête et sourie un peut.

Elle se tourna ensuite vers la table et commença a la dresser ,s'assurant que tout était bien.Après avoir fini de mettre un peut de pain a table,elle alla dans le frigo a la recherche d'une boisson susceptible de plaire au jeune homme.Elle opta donc pour du joue de fruit .Elle surveilla ensuite tout simplement le rôtie et les pomme duchesse,et lorsque tout fut cuit,elle dressa les assiette,après tout ,elle avait un petit creux elle aussi et puis il y avait longtemps qu'elle n'avait pas mangé en compagnie de quelqu'un .Elle s'assit et attendit simplement qu'il revienne.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bienvenue chez ton nouveau chez toi [PV Hibiki]   Dim 25 Aoû - 17:17

Je regardais à présent la jeune femme s'activer dans sa cuisine. Elle farfouilla les placards ainsi que le réfrigérateur à la recherche d'ingrédients. Elle semblait avoir trouvé ce qu'elle voulait, puisqu'elle se tourna vers moi le sourire aux lèvres. Je me demandais bien ce qu'elle allait préparer.

- Ça va prendre un petit moment, tu peux aller prendre ta douche en attendant .

Effectivement, depuis le temps que j'avais mijoté dans cette cage, je n'avais pas pu approcher d'une source d'eau pour me laver. Surtout que l'eau n'était pas une ressource que l'on avait à volonté à l'Animalerie. L'eau était vitale et non un luxe. Des fragrances d'urine, de sueur et de sang étaient imprégnées à ma peau et à mes haillons. Mon odorat s'était tellement habitué à ces parfums qu'il avait quasiment ignoré ces odeurs. Je hocha silencieusement du chef afin de montrer mon approbation. Cette douche serait assez salvatrice. La demoiselle sortait ce dont elle avait besoin pour le repas qui semblait assez fructueux. Ma maîtresse sortait à présent de la cuisine et semblait bien décidée à m'emmener vers la salle de bain. Je lui emboîtais le pas tranquillement. On retraversa le salon ainsi que le corridor avant de s'arrêter devant une nouvelle porte.

La salle d'eau était dans le même ton que les pièces précédentes, principalement blanche. Les murs étaient carrelé et certains carreaux étaient teintés de bleu tandis que le sol était entièrement blanc. Plaqué contre un mur, un meuble bleu trônait avec ses deux lavabos blancs incrustés sur sa face supérieure. Au dessus du meuble était fixés des placards disposant de portes ayant des miroirs. Chocola ouvrit un des placards et en sorti plusieurs produits qu'elle me tendit. Je regardais les boîtes en plastiques en souriant. A l'orphelinat, la seule chose que nous avions étaient des pains de savon pour tout usage. La jeune femme se pencha ensuite, ouvrant une porte située sous les lavabos pour en sortir plusieurs serviettes de diverses tailles. Je la remercia d'un bref signe de tête avant de la suivre du regard tandis qu'elle se dirigeait vers l'autre côté de la pièce. Une baignoire était recouverte de carreaux bleus. Juste à côté d'elle une douche assez spéciale toisait le reste de la pièce avec ses vitres et son long pommeau de douche fixé au mur. Chocola prit le temps de m'expliquer le fonctionnement de celle-ci avant de s'éclipser de la salle d'eau en me souriant.

J'attendis que le bruit de pas de la demoiselle s'estompent avant de soupirer un grand coup. Je me dirigeais vers le miroir afin de me contempler. Cela faisait de nombreuses années que je n'avais pas revu mon reflet. J'avais l'impression de contempler un étranger. Et son état était assez effrayant. Ses cheveux étaient en bataille et couverts de crasses, leur couleur blanche était plutôt glabre et tirait vers un jaune repoussant. Deux cornes se profilaient de chaque côté de ses tempes, luisant grâce à la lumière artificielle. Deux oreilles pointues de la même couleur que sa chevelure se distinguaient faiblement sous cette masse de cheveux qui les cachaient habituellement. Je me détournais de cette vision que je ne reconnaissais pas comme étant moi. Je retirais un par un chaque vêtements qui me recouvraient. Je les regardais, dépité par leur allure pitoyable et famélique. Je n'avais désormais plus rien sur la peau. Je pliais soigneusement mes vêtements avant de les déposer près des lavabos.

Je me dirigeais à présent vers la douche, ouvrant doucement la porte vitrée avant de m'y engouffrer et de refermer derrière moi. Je regardais la sortie d'eau avec appréhension avant de tourner le régulateur de chaleur puis de tourner le robinet de pression. L'eau commença à couler sur ma tête, d'abord froide, me faisant grimacer par son contact; puis se réchauffant progressivement. L'eau me redonnait des forces, je me sentais revivre après tout ce temps. Je soupirais d'aise, observant l'eau couler et retirer une première couche de crasse et de sang, rendant l'eau noire et rouge. J'attrapais à présent le gel douche et retira le bouchon à l'aide du pouce. Je laissa le gel froid reposer quelques instants au creux de ma paume avant de m'en enduire délicatement et avec minutie sur tout le corps afin que cela mousse bien et retire toute trace. Ce fût assez difficile lorsque je dû passer au dos, qui en plus était difficile d'accès, était encore couvert de blessures assez fraîches mais bénignes. J'attrapais le shampoing à présent, déposant le liquide dans le creux de ma dextre avant de l'appliquer sur ma chevelure. Je frottais énergiquement la tête et mes oreilles tandis que mes cheveux reprenaient progressivement leur blancheur immaculée. Je réitéra une deuxième tournée de shampoing afin d'éliminer les dernières traces et leur rendre un semblant de forme.

Je restais encore quelques instants sous le jet ardent de la douche, me sentant parfaitement bien ici. Mais je me posais encore quelques questions.Dont une plus importante que le reste. Maintenant que j'étais libre, qu'allais devenir ? Qu'allais-je faire ? Mon ventre tenta un début de réponse en émettant un grognement de protestation. Je coupais l'eau et sortais de la douche, attrapant au passage les serviettes. J'enveloppais ma taille avec la grande serviette avant de m'attaquer au séchage de ma tête. Je frottais doucement, faisant gaffe à n'omettre aucune mèche. Ma main dérapa brusquement, et un bruit de déchirement s'ensuivit. Je retirais précautionneusement la serviette pour observer l'étendue des dégâts. Je n'avais pas loupé cette pauvre serviette. Une lacération passait sur le côté gauche jusqu'au milieu de celle-ci. Je soupirais, dépité par ma maladresse. Je n'en termina pas moins de me sécher les cheveux afin de me rendre plus présentable. Car cela serait assez dur, surtout avec mes frusques, car l'on ne pouvait plus vraiment les qualifier de vêtements.

Une fois rhabillé, je prit la preuve de mon méfait avant de quitter la salle de bain et de me diriger vers la cuisine. Un délicieux fumet vint aguicher mes narines, faisant réagir mon estomac. Des tintements divers retentissaient aussi à travers les pièces. J'étais arrivé au seuil de la porte, regardant la table avec étonnement. Celle-ci était totalement dressée, le plat prêt à être dégusté. Elle avait préparé un rôti de porc accompagné de pommes duchesse et de petits pois. L'odeur me donnait l'eau à la bouche. La jeune femme était déjà attablée. Je fis un pas avant de me raviser. Je m'inclina légèrement, rabattant mes oreilles en arrière.

- Je suis désolé. Pendant que je me séchais les cheveux, j'ai accidentellement déchiré cette serviette.

Je serrais dans mon poing la preuve avant de soupirer. J'attendais patiemment mon jugement et la réaction de ma maîtresse. Mais bizarrement, je la sentais prête à éclater de rire. Je me sentais ridicule d'avoir fait ça après coup.
Revenir en haut Aller en bas
Chocola Mailleur

avatar

Age : 24
Messages : 45
Maître(sse) de : Noraki
Date d'inscription : 24/05/2011

MessageSujet: Re: Bienvenue chez ton nouveau chez toi [PV Hibiki]   Ven 30 Aoû - 8:17

Chocola sourie,attendant a tabler qu'il revienne de sa douche.Elle en profita pour regardé le chantier qu'était la cuisine ,non pas qu'elle était particulièrement sa mais deux ou trois plat traîné a droite et a gauche .Elle se ferais un plaisir de rangé tout cela après avoir emmené Hibiki faire les magasin afin qu'il se trouve de nouveau vêtement.Et puis rangé fessait désormais partie de son lot quotidien,non pas que la maison était particulièrement sale...mais elle était surtout maniaque...

Elle reporta son attention sur la porte ou Hibiki devrait passé pour la rejoindre et le vit qui était déjà la ,visiblement contrarié par quelque chose.Elle lui fit un grand sourire en se levant pour le voir de pied en cape.La douche lui avait visiblement fait du bien,son visage ,bien que soucieux semblait tout de même plus détendu.Ses cheveux avait retrouvé leur blanc saillant.Et on arrivé désormais a distingué ses oreille qui était d'ailleurs en arrière.Elle ne connais d'ailleurs pas ce type d'oreille.En même temps,il fallait avoué que Hibiki n'était pas un hybride comme les autre...

Elle se demandé bien pourquoi il n'avait pas l'air a l'aise lorsqu'il avoua soudain avoir déchiré une serviette.Il avait dit cela comme on avoue un crime et Chocola du se retenir d'éclaté de rire pour ne pas le faire sentir plus mal .Elle prie doucement la serviette.Effectivement,elle avait bien était éventré d'une part et d'autre..Elle regarda les corne du jeune homme, cela allait surement arrivé souvent mais bon...ici la durée de vie des serviette était de peut.

Effectivement ,presque chaque fois qu'elle revenait d'une mission blessé ,ou pleine du sang de sa cible, ce qui il faut l'avoué arrivé assez souvent, les serviette ne résisté pas au sang.Le sang était fatale pour les serviette et puis de toute façons,en sortant cherché des vêtements pour Hibiki,elle pourrais aisément Racheté de nouvelle serviettes...


-Ne t'en fait pas...elle ne vive jamais très longtemps ici.

Elle partie jeté la serviette a la poubelle en riant un peut,et reviens lui tiré la chaise,pour qu'il puisse s'asseoir.Elle lui servit ensuite une belle assiette,il fallait qu'il prenne des force,car la journée allais encore être longue...et peut être que demain elle l'emmènerais dans quelque magasin afin qu'il choisis la décoration de sa chambre qui il faut l'avoué pour le moment était un peut vide.Elle se servit aussi en luis disant bonne appétit et commença a mangé,assez contente de son repas,elle leva la tête vers le jeune homme,a la recherche d'un quelconque signe montrant ce qu'il pensé du repas,et en profita pour se demandé qu'elle style irais le mieux au jeune homme,de toute façons ,elle le laisserais choisir le vêtement qui lui plaire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bienvenue chez ton nouveau chez toi [PV Hibiki]   Mer 4 Sep - 18:22

Chocola semblait vraiment amusé par mon attitude. C'était vrai que ce n'était qu'une serviette mais avoir abîmé quelque chose qui ne m'appartenait pas m'avais mis un peu mal à l'aise. La jeune femme était attablée puis se leva pour prendre la pauvre victime entre ses mains et la détailla en profondeur. Je me sentais vraiment ridicule pendant l'examen du corps. Une fois la dépouille analysée, la jeune femme me fixa quelques instants. Je reprenais un peu du poil de la bête. Assez ironique pour un hybride, non ? Mes oreilles se redressaient doucement et retrouvaient à présent leur nid douillet.

-Ne t'en fais pas...elles ne vivent jamais très longtemps ici.

Elle se défoulait sur de pauvres serviettes ou sa vie était si mouvementée pour qu'elles ne tenaient pas le coup ? Bref la demoiselle se déplaçait en direction de la poubelle, riant de la situation et jeta le textile dévasté sans état d'âme. Elle revint vers moi et m'enjoignait de venir à table en déplaçant la chaise. J'acquiesça silencieusement, me dirigeant d'un pas léger vers la chaise avant de prendre place à table. Je détaillais un peu plus mon environnement. Il y avait un peu de bazar sur le plan de travail, divers plats vides trônaient paisiblement ici et là. La jeune femme s'était vraiment donné à fond pour me préparer à manger. Ça me touchait. Elle se décarcassait autant pour moi alors que cela faisait une poignée d'heures que l'on se connaissait. Je soupirais, assez dépité. Mon ventre me rappela l'ordre du jour : Manger. Je fixais silencieusement la jeune femme tandis qu'elle avança quelques tranches de viande. J'avançais mon assiette afin de lui faciliter la tâche, la viande suintait légèrement, l'odeur papillonnait à mes narines. Le même trajet fut emprunté par le reste des aliments.

L'odeur me plaisait, le repas s'annonçait frugal et savoureux. J'attrapais ma serviette et la déposa sur mes genoux. La demoiselle s'activait à remplir sa propre assiette avant de me souhaiter un bon appétit. J'approuvais du chef et lui souhaita à mon tour de passer un bon repas. Je prenais en main les couverts et les soupesa doucement. Cela faisait quelques années que je n'en avais pas réutilisé. Je coupais assez gauchement ma viande avant de piquer deux pommes de terre et de les apporter aux lèvres. Je savourais le suc de la viande, celle-ci fondait quasiment en bouche et s'accordait parfaitement avec son accompagnement. Je mastiquais à maintes reprises puis avalant tranquillement sa bouchée. Je senti un regard fixé sur moi. Je relevais la tête et croisa le regard de ma maîtresse. Elle attendait quelque chose. Elle devait sûrement vouloir mon avis sur son plat. L'espace d'un instant, mes lèvres affichèrent une ébauche de sourire avant de reprendre mon air sérieux.

- Ton plat est délicieux. Cela faisait un sacré moment que je n'avais pas mangé un plat pareil. Je t'en remercie d'ailleurs.

C'était la pure vérité. La dernier repas valable avec un semblant de goût ne me revenais pas à l'esprit. J'attaquais à nouveau mon plat. Cela faisait du bien. Je regardais à nouveau la jeune femme, assez curieux.

- J'aimerais vous poser quelques questions. Après vous n'êtes pas obligée d'y répondre, Mademoiselle Chocola. Habitez-vous seule dans cette maison ? Et vu que l'on est amené à faire plus ample connaissance, j'aimerais en savoir un peu plus sur vous. Mince, désolé, tu m'avais demander de te tutoyer, j'avais oublié. Donc je voulais aussi savoir ce que tu faisais, ce que tu aimais faire. Et surtout, j'aimerais bien savoir ce que je pourrais faire à partir de maintenant.

Je la fixais silencieusement, prêt à tout écouter, si ma maîtresse était disposée à me parler.
Revenir en haut Aller en bas
Chocola Mailleur

avatar

Age : 24
Messages : 45
Maître(sse) de : Noraki
Date d'inscription : 24/05/2011

MessageSujet: Re: Bienvenue chez ton nouveau chez toi [PV Hibiki]   Ven 6 Sep - 8:39

Chocola eu un immense sourire lorsque celui ci trouva son plat bon,elle avait vraiment fait en sorte que cela lui plaise ,même si cela fessait un un sacré bon moment qu'elle n'avais plus vraiment eu l'occasion de cuisiné pour quelqu'un ,une fois son assiette fini elle et attendit tout simplement qu'il finisse la sienne ,mais il la regarda et commença a lui posé plusieurs question.Elle se retenue de rire un peut ,devant cette cascade de question qui de toute évidence devait brûle au lèvre du jeune hybride vu la vitesse a laquelle il les déballait toute.Elle haussa un peut un sourcils prête a répondre tours a tour chacune d'entre elle.Elle se leva,après que celui ci eu fini son assiette et commença a débarrassé .

-non je n'habite pas seul,il y un autre hybride qui habite ici,même si ,je doit le reconnaître,il est très souvent absent en se moment.

Elle mis les assiette dans le lave vaisselle et le reste des plat dans le frigo ,rangeant un peut tout en fredonnant un peut et une fois que cette tâche fut fini et que la pièce fut redevenue propre elle se tourna vers le jeune homme et lui fit signe de l’accompagné dans le salons ou elle lui montra une photo de Noraki .Elle s'installa ensuite sur le canapé et l'invita a s'asseoir pour répondre au autre question,après il irais bien sur faire les boutique.

-tu a le droit de tout faire ,tu n'a pas de règle ,tu est libre de menait une vie tout ce qu'il y a de plus normale maintenant ,tu a tes papier,c'est a toi de décidé si tu veut resté ou partir...la porte te seras toujours grande ouverte et puis comme tu a les clé  c'est plus pratique...

Elle croisa un peut les bras hésitante a répondre a ses autre question ,l'une car elle concernait son métier qui il faut l'admettre n'était pas très glorieux mais lui permettrai de comprendre bien des chose...l'autre car elle ne savait tout simplement pas ce qu'elle aimé faire de son temps libre.En générale elle se baladé un peut au parc ,ou fessait les course...rien de fort bien passionnant .Elle s’entraîne au tir dans la cave aussi bien sur...mais bon...il lui avait si gentiment posé la question qu'elle se voyait mal ne pas lui répondre.

-Mes occupation? j'aime parfois me baladé dans le parc...ce n'est certes pas très passionnant  mais fort reposant...En ce qui concerne mon métier...

Elle se mordit la lèvre en croisant jambe est bras,ses cheveux de nouveau détaché tombant le long de son dos.Elle soupira un peut,comment avoué que pour vivre elle tué des personne,certes qui n'était pas du tout recommandable mais bon...un meurtre était un meurtre....et si a cause de sa il voulait partir?et si il avait peut d'elle?elle le regarda longuement ,hésitant,de toute façons si elle avait choisis ce métier c'était pour retrouvé les assassins de ses parent alors...elle c'était promis de ne pas en changé temps qu'elle ne les aurais pas retrouvé et fait payé... et puis de toute façons,elle n'était guère doué dans les autre domaine .Elle prie une grande inspiration et le regardant et fini enfin par craché le morceaux,après tout il avait le droit de savoir...

-Je suis tueuse a gage,ce qui explique que parfois tu me verra rentré avec du sang ou bien même blessé...

Sa y est...elle l'avait dit...elle resta silencieuse a observé sa réaction suite a cette révélation.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bienvenue chez ton nouveau chez toi [PV Hibiki]   Mer 18 Sep - 18:05

Elle souriait, visiblement heureuse de ma réponse. Je reprenais une bouchée, laissant à la jeune femme le temps d'assimiler le flot de questions que je lui avais asséné. Elle semblait amusée. Je suis sûr que si j'avais continué sur ma lancée quelques secondes de plus, elle se serait écroulée de rire. J'approchais à présent le dernier morceau de viande de ma bouche et le dégusta tranquillement. Voila. Mon assiette était désormais vide. Je posais à présent mes couverts à côté puis j'attrapais ma serviette pour m'essuyer délicatement les lèvres. Cela faisait vraiment du bien de pouvoir enfin manger à ma faim, surtout de la nourriture comestible. Soupirant d'aise, je m'étirais présentement tandis que je voyais ma maîtresse se lever et débarrasser la table. J'aurais voulu me lever et l'aider mais elle m'avait devancé.

- Non je n'habite pas seule, il y a un autre hybride qui habite ici, même si ,je dois le reconnaître, il est très souvent absent en ce moment.

Donc elle n'habitait pas seule. Cela me paraissait assez logique après tout, la maison était trop vaste pour une femme seule et je doutais que la jeune femme avait la folie des grandeurs. Je soupirais tandis que la jeune femme rangeait la vaisselle dans une machine puis les restes dans un réfrigérateur. Elle fredonnait gaiement pendant ces tâches. Je la couvais d'un regard vigilant, épiant ses moindres faits et gestes. Elle avait enfin terminé et me fit signe de la suivre, m'invitant désormais à la suivre dans la pièce d'à-côté. Soit, je la suivrais, je ne perdais rien après tout. Je me levais et repoussais ma chaise contre la table avant de quitter la cuisine d'un pas souple.
J'arrivais dans le salon et regarda la jeune femme me tendre un cadre photo. Je l'attrapais posément et fixa tranquillement la photographie. Elle avait été prise dans un parc. Un jeune homme était adossé contre un arbre. Je devrais plutôt dire un hybride. En effet, le jeune homme possédait de longues oreilles de chat noires ainsi qu'une queue touffue du même ton, avec un pinceau blanc à l'extrémité. Sa chevelure mi longue était légèrement en bataille lui arrivait au niveau du menton. Sa couleur de cheveux était similaire à la mienne. C'était le seule point commun que l'on partageait à part l'hybridité. Ses yeux étaient mauves et fixaient l'objectif avec froideur et distance. Il portait un long manteau gris possédant des motifs stylisés blancs, il avait aussi relevé le col.  Une chaîne était fixée à sa taille et devait sûrement faire office de ceinture. Un pantalon du même ton habillait ses jambes et des chaussures de marche recouvraient ses pieds. Il avait une certaine prestance et une posture assez relâchée. Je le rencontrerais en temps voulu. Et l'on verra à ce moment-là comment la rencontre se déroulera avec ce colocataire.
Je reposais à présent le cadre et tournais ma tête vers la demoiselle qui semblait attendre que je la rejoigne sur le canapé. Je secouais doucement la tête, lui indiquant que je préférais rester debout. En partie pour lui éviter aussi d'être trop proche de moi et de l'incommoder avec les odeurs que dégageaient mes haillons.

- Tu as le droit de tout faire, tu n'a pas de règle, tu es libre de mener une vie tout ce qu'il y a de plus normale maintenant. Tu as tes papiers, c'est à toi de décider si tu veux rester ou partir... La porte te sera toujours grande ouverte et puis comme tu as les clés, c'est plus pratique...

Cela ne m'aidais pas trop. J'étais assez perdu. Je n'avais pas de but et n'étais rien de plus qu'une coquille vide. Devrais-je plutôt dire un immense iceberg dont le sommet ne dépassait que sommairement de l'eau. Je soupirais longuement, assez désespéré par ma situation et ma position. J'étais libre, j'avais mon libre arbitre, certes mais sans objectif ni rêve, je n'arriverais pas à avancer. Je me frottais doucement l'arrête du nez, essayant de réfléchir à cette question. Que voulais-je faire ? Je m'y attèlerais plus tard. Partir ou rester n'étais pas vraiment d'actualité. L'idée de l'évasion n'avait été qu'une boutade du plus mauvais goût. Je focalisais de nouveau mon attention sur Chocola. Elle croisait à présent ses bras contre sa poitrine et semblait hésiter.

- Mes occupations ? J'aime parfois me balader dans le parc... Ce n'est certes pas très passionnant mais fort reposant... En ce qui concerne mon métier...

Elle avait de saines occupations. Assez sommaires mais qui étais-je donc pour pouvoir critiquer ses envies. A priori, l'on était arrivé dans la partie délicate de la vie de la jeune femme. Elle venait de se mordre la lèvre inférieure et croisait à présent ses jambes. Elle semblait être assez sensible sur ce sujet et avait prit une attitude défensive. Elle détacha ses cheveux d'un geste souple puis soupira doucement. Elle hésita quelques instants mais je patientais calmement, lui laissant le temps de mettre les choses au clair. Elle prit une grande inspiration et me fixa droit dans les yeux. Je soutenais sans ciller son regard, étant prêt à encaisser tout ce qu'elle avait à dire.

- Je suis tueuse à gage, ce qui explique que parfois tu me verras rentrer avec du sang ou bien même blessée...

La réponse était sortie brusquement, presque avec amertume. Ma vision de ma maîtresse n'avait pas changé. Mais une évidence s'était instaurée, des preuves m'avait été présentées dès l'Animalerie. Les différentes armes, sa réaction face au gérant, son maintien ferme et son attitude étaient en adéquation avec ce métier. Je la fixais silencieusement puis acquiesça d'un mouvement de la tête. Je m'approcha lentement de la jeune fille puis mis un genou à terre pour me mettre à sa hauteur. Je la fixais froidement et approcha ma main de son visage avant de caresser sa joue. J'inspira profondément avant de m'adresser à elle.

- Je me doutais que tu vivais sûrement dangereusement. J'ai pu le remarquer lors de l'échauffourée à l'Animalerie. Je m'excuse si mes questions t'ont indisposées. Je suis sûr que tu as de bonnes raisons. Si tu as quelque chose sur le cœur ou tout simplement envie d'être avec moi, n'hésite pas à venir à ma rencontre. Surtout que j'aimerais pouvoir faire plus pour toi. Je sais que cela ne fait qu'une poignée d'heures que l'on se connait, mais je veux que tu me fasse confiance.

Mon cœur rata un bond. Pourquoi sentais-je une soudaine chaleur envahir mon corps ? Cette sensation m'étais inconnue mais un certain bien-être m'habitait. Je souriais doucement, fixant toujours ma maîtresse. Je voulais la protéger, mais cela me semblait impossible. Elle ne me laisserait pas la suivre et risquer ma vie, j'en étais persuadé. Je me relevais à présent et détourna mon regard en direction de la fenêtre. Le soleil battait encore son plein et les nuages paissaient tranquillement, voilant par intermittence l'astre chaleureux. Je reportais mon attention sur la jeune femme et lui tendis la main avec hésitation.

- Me feras-tu l'honneur de continuer à me faire visiter la demeure ? J'aimerais en découvrir plus sur notre foyer.

Un jour j'espère trouver des réponses à mes questions. Qui suis-je ? Que suis-je ? Et qu'allait me réserver mon destin ?
Revenir en haut Aller en bas
Chocola Mailleur

avatar

Age : 24
Messages : 45
Maître(sse) de : Noraki
Date d'inscription : 24/05/2011

MessageSujet: Re: Bienvenue chez ton nouveau chez toi [PV Hibiki]   Mar 24 Sep - 9:19

Chocola resta la ,assise les bras et jambe croisé ,soulagé d'avoir enfin pus avoué l’inavouable,regardant le jeune homme ,aller t'il partir en courant?Aller t'il paniqué et tenté quoi que se soit? Visiblement non,Car le jeune homme s'approcha lentement d'elle ,elle le regarda profondément dans les yeux froid et glacé qu'il possédé.Une fois arrivé a hauteur de la demoiselle ,et se mit a sa hauteur ,leur regards ainsi au même niveau .Il lui caressa doucement la joue,ce qui eu pour effet d'affiché un léger sourire sur les lèvre de la jeune femme,mais il mourut rapidement.Elle le regarda alors qu'il commença un petit discourt bien construit sur la confiance mutuelle.Elle arqua un sourcil ,Il semblait toujours froid en disant cela ,mais pourtant on pouvais y décelé une certaine chaleur ,tant dans ses mots que dans son attitude et ses geste vis a vis d'elle.Il semblait d'ailleurs lui même surpris de son propre comportement.

De l'amour et de la chaleur...depuis combien de temps Chocola n'avait'elle pas ressentie cette sensation? cela remonté tellement a longtemps qu'elle ne s'en souvenait presque plus ,bien sur ,son coeur n'était pas en pierre non ,mais...il faut avoué qu'elle avait un peut de mal .Mais elle devrait vite se rehabitué ,autant pour elle que pour Hibiki qui,après le temps qu'il avait passé seul au fond d'une animalerie miteuse ,avait du cruellement manqué d'affection.

Elle le regarda tendit que celui ci tendit gentiment la main vers elle,demandant a visité les autre pièce de la maison .Elle acquiesça en silence et prenais doucement sa main ,se relevant et replacent une de ses mèche de cheveux derrière son oreille.La maison était grande ,par ou allé t'elle bien pouvoir commencé?Il connaisse déjà la salle de bain ,le salon et la cuisine .Elle regarda pendant quelque seconde la port de la cave,non décidément elle ne pouvais pas montré cela d'entré de jeu,si il n'avait pas fuis devant les arme de la maison et sa révélation sur son métier,elle n'était pas sur que lui montré une vrai forteresse armé comme la cave n'était pas une très bonne idée...Peut être y reviendrait t'elle en dernier?Elle se dirigea donc vers l'entré ou il était arrivé pour y ouvrir une porte,simplement celle des toilette.


Oh  bien sur ,cela pouvais avoir l'air futile comme cela mais bon,c'était toujours pratique de savoir ou se trouvé les toilette.Elle monta ensuite a l'étage s'arrêtant devant une porte marqué "Noraki " devant et lui fit un sourire:

-Voila,ici c'est la porte de la chambre de l'autre Hyride ,je suis désolé mais par respect pour ça vie privé ,je ne veut pas y entré sans sa permission...

Elle haussa un peut les épaule ,et ouvris la porte juste a coté,donnant ainsi accès a une chambre au mur blanc,un lit noir était en plein milieu du mur de droite ,entre deux table de chevet de la même couleur que le lit ,une grande armoire fessait face au lit ,juste a coté d'un petit bureau ,au fond se trouvé une petite bais vitré avec un balcon .Bref c'était une chambre tout ce qu'il y a de plus banale ,simple et vide même .Même le lustre du plafond donnait un air froid a la pièce.Chocola s'accouda a la porte et regarda Hibiki dans les yeux :


-La c'est ma chambre a moi...Si jamais tu a besoins...


Elle soupira un peut et referma la porte et alla sur la troisième du palier et l'ouvris avec un peut plus d’enthousiasme révélant ainsi ce qui serais la futur chambre de Hibiki.Plus chaleureuse que la sienne ,elle avait sur les mur une couleur gris bleu qui l’accorde parfaitement au parqué sur le mur de gauche un grand lit double en bois clair et sculpté  trônais accompagné des table de chevet sur les qu'elle était posé des lampe de chevet. .Une commode posé a coté d'une penderie était sur le mur d'en face et sur le fond a coté de la bais vitré qui donnait elle  aussi a un balcon se trouvé un bureaux.qui suivait très bien avec le reste de la pièce.Elle se poussa pour laissé passé le jeune homme en souriant :

-Et ça...c'est ta chambre...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bienvenue chez ton nouveau chez toi [PV Hibiki]   Dim 24 Nov - 16:35

Après quelques instants, la jeune femme prit enfin ma main tout en acquiesçant silencieusement. Je la fixais toujours calmement, attendant la suite des événements avec flegme. Elle en profita pour remettre en place une de ses mèches de cheveux puis observa longuement une porte situées à quelques pas de la pièce avant de partir en direction du hall d'entrée. Elle ouvrit une nouvelle porte qui donnait accès aux toilettes. Le lieu n'était peut être pas le plus idéalement placé, surtout si les chambres étaient situées à l'étage. Car en cas d'urgence, il me semblait qu'il pourrait y avoir pas mal de bruits qui dérangeraient le restant des habitants. Une fois la visite des cabinets terminée, nous nous dirigeâmes vers les escaliers pour accéder à l'étage. Un long couloir s'étendait à nos yeux. Je suivais silencieusement ma maîtresse tandis qu'elle s'arrêtait devant le seuil menant à ce qui devait être une chambre. L'écriteau plaqué sur la porte donnait le nom du propriétaire de la chambre. Noraki... Cela devait être le nom de la personne prise en photo. Soit, je retiendrais ce nom...

- Voila, ici c'est la porte de la chambre de l'autre Hybride. Je suis désolée mais par respect pour sa vie privée, je ne veux pas y entrer sans sa permission...

Je comprenais parfaitement son point de vue et je n'avais pas vraiment l'intention d'y pénétrer de toute façon car je n'en voyais pas l'intérêt. J'approuvais du chef et continuais de suivre la jeune femme le long du couloir. Notre prochain arrêt fut la pièce située juste à côté de la précédente. Chocola ouvrit tranquillement la porte et y resta accoudée. Je me porta à sa hauteur et observa depuis le seuil la pièce qui s'offrait à mon regard. L'agencement ainsi que la composition de la chambre étaient assez sommaires. Il n'y avait que le nécessaire, pas de fioritures. L'ensemble de la pièce était noire et blanc, rendant la pièce semblable à une photo. La baie vitrée avec un balcon donnait un brin d'aération.  Je portais de nouveau mon attention à la demoiselle située à mes côtés. Elle me fixait dans les yeux et je soutenais sans ciller son regard.

- Là, c'est ma chambre... Si jamais tu as besoin...

Un léger sourire s'afficha sur mes lèvres avant d'aussitôt s'effacer de mon visage. J'opinais du chef avant de regarder le couloir.

- Je n'y manquerais pas même si je ne pense pas que je recourrais souvent à votre... ton aide. Merci tout de même.

Elle soupira et referma rapidement la porte derrière elle. Elle ne semblait pas si enthousiaste jusqu'à maintenant. Mais lorsque ma maîtresse arriva au niveau de la porte suivante, elle semblait bien plus souriante. Elle l'ouvrit avec empressement. Je la regardais calmement et hausse doucement les épaules avant de la rejoindre. Elle se recula pour me laisser contempler la pièce plus facilement, un sourire radieux aux lèvres.

- Et ça, c'est ta chambre.

Je pénétrais à l'intérieur de ce qui étais à présent ma chambre comme venait de le dire mon vis-à-vis. La pièce dégageait une certaine chaleur, elle n'attendait peut être qu'un hôte pour prendre vie. Le choix des couleurs m'importait peu mais il était plaisant au regard. La pièce était elle aussi équipée pour donne un certain confort sans pour autant y être de trop. Un simple futon aurait tout aussi bien fait l'affaire. Et cela me semblait tout de même assez... disconvenu. Je m'étais habitué toute mon enfance à partager un grand dortoir avec tous les autres orphelins, même l'étroitesse de la chambre du laboratoire m'avait convenu. Certes j'avais aussi connu l'oppression avec le confinement de la cage de l'Animalerie, mais avoir autant d'espace de vie pour moi seul était assez... nouveau et étrange. Mais je m'y acclimaterais rapidement. Je me dirigeais à présent vers la porte-fenêtre et l'ouvrit lentement avant de m'aventurer sur le balcon. Une légère brise de vent soufflait et faisait danser ma chevelure. J'observais les alentours avec tranquillité. Le voisinage était calme et la vue donnait sur le centre-ville.
Je m'en retournais à nouveau dans la pièce et ferma l'accès au balcon. Je fixais froidement ma maîtresse et me gratta derrière une oreille tout en observant la demoiselle. Je m'avançais à nouveau pour arriver à sa hauteur et m'inclina dans une révérence respectueuse. Je me relevais doucement et prit délicatement ses mains dans les miennes. Je voulais lui montrer ma gratitude, cette nouvelle chance qu'elle m'offrait. Je relâcha rapidement mon emprise, détournant légèrement mon regard. Cette spontanéité ne m'était pas coutumière et était assez déplacée.

- La chambre est magnifique, le ton de couleur est tout à fait reposant. Et... Désolé. Je voulais vous remercier pour ce que vous étiez en train de faire pour moi. Si vous avez besoin d'aide ou juste envie de parler, n'hésitez pas à venir m'en parler Mademoiselle Chocola.

Je passais à présent le pas de l'entrée et ferma la porte derrière moi. Je me tournais de nouveau vers la jeune femme avant de soupirer. Je croisais les bras contre mon torse et m'adossa contre le bois de l'encadrement. Il restait encore une pièce à visiter mais la jeune femme avait vraiment hésité à me la montrer. Cela n'était pas grave si elle décidait de me la montrer bien plus tard, ou pas du tout. Elle devait avoir un rapport avec les vérités qu'elle m'avait annoncé précédemment. Libre à elle de conserver son espace de liberté. J'attendais à présent la suite des événements, impassible et aussi immobile qu'un iceberg.
Revenir en haut Aller en bas
Chocola Mailleur

avatar

Age : 24
Messages : 45
Maître(sse) de : Noraki
Date d'inscription : 24/05/2011

MessageSujet: Re: Bienvenue chez ton nouveau chez toi [PV Hibiki]   Sam 22 Fév - 12:35

Chocola observa avec il faut bien le reconnaître une certaine appréhension de la réaction du jeune homme face a sa nouvelle chambre,et aussi ça nouvelle vie.Elle se souvenait de la première fois ou Noraki avait vu ça chambre, c'est vrai que pour des personnes ayant était un temps infini dans une cage de moins de 1 mètre carré ,cela devait représenté un sacré changement!Elle le suivit du regard tendit que celui ci parcourait la pièce de son regard froid ,on ne devinait aucune expression dans ses yeux bleu ,il s'avança vers la fenêtre et l'ouvris ,c'est vrai que des quatre chambre,la sienne était celle qui avait la plus jolie vu...Elle s'adossa un peut contre le mur en attendant que le jeune homme et fini de prendre possession de ce lieux ,pendant ce temps une question trottait dans ça tête...Allait t'elle lui montrait la cave?Ce n'est pas que cela la gêné de passé pour une dingue,de toute façons,il savait déjà en quoi consisté son métier alors...et puis elle ne voulait pas qu'il pense qu'elle lui caché des chose,elle voulait qu'il lui fasse confiance aussi elle acquisse doucement de la tête ,ça décision était prise,elle lui montrerait la cave!

Elle fut sortie de ça rêverie par le bruit de la fenêtre qui se refermé et leva vers les yeux vers le jeune homme qui s'approcha d'elle et lui pris doucement les mains ,elle rougis un peut ,surprise de cette spontanéité qui le frappé tout d'un coup.Lui aussi semblait visiblement surpris de son propre geste car il lui lâcha bien vite les main en détournant le regard ,ce qui ne pus empêché de faire sourire notre jeune demoiselle ,c'était adorable un garçons aussi timide...ou renfermé? a vous de voir...Il ouvris la bouche pour tenté une explication un peut confuse de son geste .


- La chambre est magnifique, le ton de couleur est tout à fait reposant. Et... Désolé. Je voulais vous remercier pour ce que vous étiez en train de faire pour moi. Si vous avez besoin d'aide ou juste envie de parler, n'hésitez pas à venir m'en parler Mademoiselle Chocola.

Elle du se retenir de rire ,non pas par moquerie ,juste qu'elle le trouvé adorable,elle se demandé bien comme cela se fessait qu'il n'avait pas eu de maître plus tôt...mais il est vrai que maintenant les gens préféré voir les hybride comme des esclave sexuelle ou pire...heureusement qu'elle ne pensé pas comme ça,elle se trouvait déjà asse monstrueuse comme ça...Elle secoua doucement la tête et souria un peut ,décidément ,elle souriait beaucoup en se moment...

-Ne t’inquiète pas tu n'a pas a me remercier de quoi que se soit...bien ...il ne reste plus qu'a visité la cave et le jardin ensuite nous pourrons peut être aller t'acheté des vêtement a ta taille qu'en dit tu?"

Elle repartie donc vers les escalier pour les dévalé assez rapidement ,comme si elle avait hâte d'en finir avec cette saleté de cave,elle ouvris la porte en s'assurant qu'il était bien derrière elle et alluma la lumière descendent les quelque marche de bois pour arrivé dans la dites cave. c'était un endroit spacieux ,qui fessait la taille de la maison, plutôt bien éclairé par les néons blanc qui était au plafond ,des étagère remplis d'arme diverse se dressé contre les mur recouvert de mousse pour masqué un minimum les bruit ,ainsi que plusieurs mannequin en lambeau pour certain. Dans le fond un petit stand de tire avec cible était dressé ,juste a coté de diverse arme a feux ,mais aussi un arc,une arbalète ... et a l'autre extrémité ce trouvé un petit coin "salon" avec un canapé ,une table passe et un frigo ainsi que l'indispensable armoire a pharmacie,bien plus complète que celle pour les petit bobo qui se trouvé en haut. elle se poussa sur le coté pour laissé le jeune homme baladé a ça guise dans cette pièce remplis d'arme dangereuse attendant une réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bienvenue chez ton nouveau chez toi [PV Hibiki]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bienvenue chez ton nouveau chez toi [PV Hibiki]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» salut nouveau chez htc
» Nouveau chez Axial : 2012 Jeep® Wrangler Unlimited Rubicon Kit
» Bienvenue dans le nouveau monde
» Nouveau réflex chez olympus !
» Le Punisher de nouveau chez marvel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Gokusha No Neko † :: † Hors Rpg † :: x.Archives-
Sauter vers: