Bienvenue sur Gokusha No Neko ! Venez incarner un Hybride ou un Maître dans un monde où règne esclavagisme et perversité. Ce forum est à tendance Hentaï/Yaoï/Yuri ! [Déconseillé aux moins de 16 ans]
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ~Le train la nuit...~ [ Snow D. Nielt]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: ~Le train la nuit...~ [ Snow D. Nielt]   Mar 27 Aoû - 21:07

La grande horloge de la gare venait à peine d’afficher dix heures du soir, quelques trains provenant d’autres contrés venaient d’arriver.  L’ambiance dans les gares le soir n’était pas la même que la journée, de drôle de personnes trainaient encore en ces lieux assez fréquentés. Le train numéro huit cent quatre-vingt-deux, venait d’arriver en gare, Lucie perdu dans son livre, releva la tête quand la voiture s’arrêta, fermant son roman, regardant les quelques passagers sortir.  Se levant à son tour, la jeune fille vêtue d’un jean moulant noir et d’un chemisier blanc boutonné presque jusqu’en haut pour laisser voir son débardeur noir lui moulant la peau,  sur sa tête on pouvait voir une rose noir accrocher dans ses cheveux couleurs neige. Bougea rapidement prenant son sac de voyage revenant de chez son père, même si il n’avait pas voulu la voir, ce qui avait un peu attristé la jeune fille, mais bon fallait bien quelle vive de ses propres moyens.  Sortant enfin de sa voiture, elle remarqua qu’il n’y avait pas beaucoup de monde sur le quai, un peu inquiète de cette situation, Lucie marcha d’un pas pressé vers la sortie, mais elle se retrouva dans le hall de gare,  cependant elle rentra dans quelqu’un au moment où elle tourna à gauche.

La jeune Phantomhive finit les fesses par terre, pendant que l’homme était en train de remettre sa chemise en place en disant :


« Tu m’as abimé mes vêtements, rembourses moi immédiatement !! »


Lucie l’observa un moment ne sachant pas trop quoi faire, mais n’ayant pas passé une superbe journée elle le regarda d’un air effronté, ses griffes de lynx étaient de sortit, le poing fermé pour que personne ne le voit, elle n’avait pas l’apparence d’une hybride, il fallait assez bien observer pour le voir. Elle ouvrit la bouche pour lui dire :

« Écoutez bien, je ne  l’ai pas fait exprès… donc je vous pries de parler plus correctement, espèce de mal élevé ! »


L’homme mécontent, fronça les sourcils avant de la soulever  du sol et de la plaquer contre un mur pour lui faire comprendre qu’elle ne devrait pas lui parler comme ça, surtout que s’il le voulait il pourrait faire ce qu’il veut d’elle, car aux alentours il n’y avait personne. La femelle le regarda avant de lui balancer un coup de griffe dans la figure, celui-ci surpris, la relâcha. Il ne fallut pas moins d’une minute a Lucie de filer au plus vite, prenant les jambes a son cour, courant aussi vite que possible et finit par monté a l’étage de la gare, regardant derrière elle, l’homme lui courrait toujours après, le visage un peu en sang.  Lucie ne prit pas la peine de s’arrêter et quand elle vit un autre homme un peu plus loin en train de marcher vers je ne sais où. La demoiselle ne réfléchit pas et marcha discrètement a côté de lui avant de se cacher derrière lui, contre un mur. Son poursuivant était en train de la chercher des yeux, approchant en disant a l’homme qui la cachait, enfin pour son esprit débile :

« Hey toi !! Attrape la fille derrière toi !! »



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ~Le train la nuit...~ [ Snow D. Nielt]   Mar 27 Aoû - 21:52


Dix heures. Que fais-tu ici ? La gare autour de toi, les trains qui arrivent... que cherches-tu au juste ? Dans ta main tu serres le collier de ton adorable hybrides décédée. Oh oui tu penses à elle. Tu la recherche toujours désespérément d'ailleurs. Tu espères trop Snow... elle n'existe que dans tes pensées. Il est tant de rentrer chez toi. Tu enfouis tes mains dans tes poches et tu te lèves. Tu marches d'un pas certain. Tu t'approches une dernière fois du quais, tu lèves la tête et tu observes la lune. Tu restes silencieux en rejoignant la sortie. Tu longes les murs,tu évites de te mêler à la foule qui rentre et sort des wagons. Tu bouscules même... t'en a vraiment rien à foutre et tu continue ton chemin.

Mais qu'est-ce que cette adorable créature à tes côtés à présent ? Tu t'arrêtes net, la fixe. Elle a l'air en danger, tu t'en doutes un peu. Bon dieu pourquoi toi ? Une humaine en plus. Un long soupire s'échappe de ta bouche, mais alors que tu t'apprêtes à passer ta route, de nouveau quelqu'un arrive. Son visage et en piteux état. Encore un humain. Encore ? Non, tu regardes les griffures de plus près, trop profondes pour une humaine banale. Ton visage se tourne en direction de celle que tu crois hybrides à présent, tu regardes ses mains de plus près, tu souris. Un rictus de soulagement ? Pour une fois... ça va neiger demain. Tu sens bien que l'autre s'approche, mais tu ne le regarde plus. Tu continues ton chemin. Que tu es salaud Snow. On vient te demander quelque chose mais ta propre race t'accable tellement :« L'attraper ? Mon cul ! Crève ! ». Elle a peur cette gamine... tu le sais. C'est pour ça que tu lui fais signe de le suivre. L'autre n'est pas content... qu'est-ce que ça peut te foutre ? « Sors tes griffes ! » Vu la fillette, tu espères qu'elle t’obéira, enfin, quel hybride non-docile viendrait foutre aussi près de la civilisation. Alors tu la prends par le col, la tourne face à son poursuivant et la pousse contre lui sans la prévenir. Les griffes déchirent la peau de son visage et il agonise tellement que tu reprends l'hybride par la manche et t'éloignes avec elle près de la sortie.

Elle ne va pas t'engueuler, t'es un humain tout puissant, elle va te remercier sagement de l'avoir sauver même si tu n'as rien fait. C'est comme ça que marche ces esclaves non ? Tes expériences passées parlent d'elles-même.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ~Le train la nuit...~ [ Snow D. Nielt]   Mer 28 Aoû - 10:44

*Pourquoi je me fais poursuivre déjà ? Non mais il va me lâcher lui !!!* Elle continua de courir avant ‎de voir un homme non loin, prenant une allure moins rapide, marchant non loin de lui, l’hybride ‎finit par se planquer près du mur à côté de lui. Lucie ne s’attendait pas à recevoir une quelconque ‎aide, car les hommes traitaient plus les hybrides comme des animaux, esclaves de l’homme… ‎L’homme au prés de qui elle s’était réfugié l’avait déjà reluqué avant de détourné la tête comme ‎un peu dégouté que ce soit un humain comme lui. Puis soudain son jugement changea, il venait de ‎voir les griffures sur le visage de son poursuivant puis il fixa les mains de Lucie avant de soupirer de ‎soulagement. Sur le moment la jeune fille le trouva bizarre, mais son petit signe de tête la fit ‎sourire et commença à le suivre lentement. Son poursuivant finit par la retrouver et quand il vit ‎l’homme, il lui ordonna d’attraper la jeune fille, qui le regarda avec un air de peur, pour lui montrer ‎une partie d’elle assez innocente même si elle était plutôt du genre fougueuse. La suite se passa ‎assez rapidement, d’un coup les griffes de Lucie furent sortit, après un ordre donner par l’inconnu ; ‎puis rapidement la jeune fille se retrouva projeter telle un objet quelconque vers son poursuivant, ‎par reflexe Lucie plaça ses mains en avant, ses griffes atterrirent dans le visage de son agresseur, ‎celui-ci agonisa et l’hybride retira rapidement ses mains immaculés de sang. Mais pas le temps ‎d’analyser la situation, quelle se fit tirer par la manche par l’inconnu vers la sortie. La miss ‎Phantomhive jeta un regard en arrière voyant son agresseur par terre, appuyé contre le mur, ne ‎sachant pas trop ce qui s’était passé. Le temps de reprendre ses esprits, la demoiselle était déjà ‎loin de la scène, tirer par la manche, elle regarda l’inconnu et réagit d’un coup, reprenant sa ‎manche donc son bras avant de dire :‎

« Comment avez-vous osé me lancer comme ça sur cet individu !! Vous m’avez prit pour un vulgaire ‎objet !! »‎


Elle leva son bras pour lui donner une gifle, sa main atteignit sa joue d’un coup, laissant un peu de ‎sang appartenant a son agresseur précédent. Puis elle regarda ses mains avant de sortir de son sac ‎un mouchoir commençant par essuyer celle-ci, retirant le sang qui coulait le long de ses doigts. Par ‎la suite Lucie regarda l’inconnu quelle venait de gifler, celui-ci allait surement s’énerver, mais être ‎prise pour un objet qu’on jette comme on l’entend, elle ne le supportait pas, son coté doux avait ‎disparut en quelques secondes, elle jeta le mouchoir dans une poubelle avant de regarder ‎l’homme et de dire :‎

« Vous devriez avoir honte !! Je suis une femme, on ne me jette pas contre des personnes comme ‎ça, surtout sur un homme qui me voulait pas que du bien ! »‎

Elle tourna les talons et marcha vers le trottoir devant la station de métro.‎

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ~Le train la nuit...~ [ Snow D. Nielt]   Mer 28 Aoû - 12:37



Elle se détache de ton emprise. Ton sourire est plus marqué qu'avant. Tu penses qu'elle va s'enfuir à présent... tu es près à sortir de la gare quand elle commence à t'engueuler. Stop ! Tu marques un arrêt, tu restes figé devant elle. A quand remonte la dernière fois qu'un hybride t'a grogné dessus ? Une claque, une seule. Elle suffit à changer ton humeur : de massacrante à massacrante... si il y a bien une différence... Si tu sourit et ne pars pas c'est bon signe ; et c'est le cas.  Tu serres le collier que tu as fourré dans ta poche avant de toucher l'endroit où l'animal venait de te frapper. Tu t'en doutais un peu que le sens frais sur ses mains allait coller. Et puis tu la vois sortir un mouchoir sans prêter la moindre attention à ta joue couverte d'hémoglobines. Intéressant. Elle ne t'écoute pas, va à l’encontre de tes actions. Cette fillette te parle d'égal à d'égal. D'un revers de la main tu essuie ta joue.

Un vulgaire objet ? Tu écoute son monologue, tu jubiles au fond de toi. Si c'était le cas tu l'aurais ignoré royalement. Tu serais déjà parti depuis longtemps. Snow, tu l'as jeté sur quelqu'un... pas très malin de ta part. Elle aurait pu être gravement blessé... Bon tu t'en fichais pas mal à cet instant, tu la croyais docile, une banale hybride sans cervelle pour réfléchir par elle-même. Elle s'en va à présent. Tu ne va pas la rattraper ? Si bien sûr que si, tu n'es pas idiot pour passer à côté d'une trouvaille pareille. Tu veux la posséder cet être réfractaire à tes actions. Et puis quand elle sera entièrement à toi, tu feras comme à ton habitude, tu la laisseras. Oui, tu rejetteras ce futur être qui exécutera tous tes désires. Tu es tellement contradiction jeune Snow. Tu veux qu'une chose soit tienne mais tu veux pouvoir t'amuser à la voir résister face à toi.

Alors tu la rattrapes, tu la prends par les cheveux et la ramène vers toi à l’abri des regards indiscrets. « Je ne tiendrais pas un vulgaire objet par les cheveux... non... je le laisserais partir, et non je n'ai pas honte.». Tu perds son sourire de façade, tu lui souffles à l'oreille ces paroles, oh comme tu adores cette situation : essayer de dominer un être qui paraît indomptable à première vu. « Lèche le sang sur mon visage ! ». Un ordre, un désir. En fait Snow... je crois que tu es Sadomasochiste. Tu sais bien qu'elle ne le fera pas. Pourtant à chaque fois tu t'entêtes, ça ne serait pas marrant sinon. Tu tires un peu plus sur ses cheveux pour l'obliger à te regarder. Tu ancres tes yeux dans les siens. Tu veux qu'elle te craigne, tu veux qu'elle te résiste, tu veux simplement t'amuser.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ~Le train la nuit...~ [ Snow D. Nielt]   Mer 28 Aoû - 13:43

Dehors il ne faisait pas froid, il y avait quelques personnes qui attendaient des bus ou des taxis pour ‎les reconduire chez eux, dans l’instant Lucie venait de quitter la personne qu’elle venait de baffer ‎n’aimant pas du tout la façon dont il l’avait traité. Elle était sur le point d’arriver a l’arrêt de bus et ‎soudain quelques choses se passa, quelqu’un passa une main dans les cheveux blancs de la ‎demoiselle avant de l’attirer vers lui et disparaitre a l’abris des regards indiscrets. Elle reconnu ‎l’auteur de cet acte, c’était l’inconnu brun aux yeux rouges, qui la traitait une fois de plus comme ‎bon lui semble. Par chance il avait saisit que les cheveux et pas ses oreilles de lynx cachés dans sa ‎tignasse, et l’inconnu lui dit qu’il ne la tiendrait pas par les cheveux s’il l’a considérait comme un ‎objet et il l’aurait laissé partir dans même chercher a comprendre et il finit par ajouter qu’il n’avait ‎pas honte de ses actes. Le sourire présent sur son visage froid venait de disparaitre, le faite qu’il est ‎chuchoté cela a son oreille lui avait donné un frisson de stupeur… La demoiselle Phantomhive le ‎regarda dans les yeux, une lueur de colère se distinguait dans ses pupilles, elle passa une main dans ‎ses cheveux couleurs neige pour atténuer la douleur provoquer et Lucie toucha sa main avec ses ‎griffes, en les plantant légèrement en disant :‎

« Lâchez moi de suite ou je hurle ! »‎


Il ne l’écouta pas et continua de tirer un peu plus pour quelle garde son regard plongé dans le sien, ‎avant de lui demander de lécher le sang qui se trouvait sur sa joue, cette dernière qu’elle avait giflé ‎pour son comportement. Il osait lui donner des ordres, soudain elle pensa * mais pour qui il se ‎prend lui* L’hybride le regarda toujours dans les yeux et d’un ton désinvolte elle lui dit clairement :

«Jamais !! Vous avez cas vous essuyer vous-même ! »‎


Elle essaya de s’écarter, avant de voir la rose noir de ses cheveux tomber a terre, se qui l’énerva un ‎peu plus d’ailleurs la jeune fille lui planta ses griffes dans la main tenant ses cheveux. Mais pas ‎profondément, ne voulant que son sang coule dans ses cheveux, elle pensait surtout que ça ‎prendrait un temps fous a faire disparaitre de son cuir chevelue blanc.‎

« Lâchez-moi ! Regardez ce que vous avez fait ! Vous me décoiffez et me traiter une fois de plus ‎comme un objet, même si vous pestez a dire le contraire ! Lâchez-moi ou je deviendrais plus ‎méchante ! »‎

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ~Le train la nuit...~ [ Snow D. Nielt]   Mer 28 Aoû - 16:42


Tu l'as coincée dans une ruelle, pénombre d'une nuit d'été. Les passants ne vous adresse même pas un regard, faut dire qu'il ne te vois pas, avec ton manteau noir, tes cheveux noirs. Et puis d'ailleurs tout le monde s'en fout. « Vas-y hurle donc ! On croit que tu es mienne, ces minables humains n'en ont que pour eux. Alors tu veux quoi ? Empirer ta situation ? Personne ne viendra... personne ne t'écoutera... » Tu avais prononcé cette dernière phrase dans un doux chuchotement. Flippant. Tu es flippant Snow. Tes réactions sont improbables,dangereuses, fourbes,perfides... Tu aimes ça.

Oh que oui tu sens les griffes transpercer la chair de ta main. Ça t'amuses d'ailleurs qu'on te résiste à ce point, toi qui dès le début espérait qu'elle prendrait les jambes à son cou. T'as pas fini de lui en faire voir des vertes et des pas mûres. Jamais... le mot magique ! Tu resserres un peu plus ton emprise. Tu lui fait mal, tu le sais, tu sens les griffes s'enfoncer de plus en plus. Tellement marrant. « Très bien... » Tu te lèches les babines. « Deviens donc plus méchante ». Tu avais prononcer ses paroles doucement dans le creux de son oreille. Tu la plaques contre le mur et le poids de ton corps l'empêche de s'enfuir. Tu prends avec ta main libre celle de la jeune fille qui ne te fait pas souffrir. Oui tu as mal, tellement mal que ton sourire revient. « Ça fait mal tu sais... » Tu recule ta tête pour avoir une vue d'ensemble de l'hybride. « Mais je ne gâcherais un tel morceau pour rien au monde, c'est pas tout les jours que je trouve un hybride docile si révolté. »

Cette sensation de domination a meilleur goût pour toi que toutes celles que tu as vécu pendant les trois dernières années. Et ça grâce à ce petit être aux cheveux blancs et aux yeux rouges devant toi. Mais quelque chose empêchait l'albinos de lui lacérer la main, il sourit de plus belle. « Croisé avec quoi ? Un chat ? Un loup ? Un tigre ? » Autant entamer une conversation, autant en savoir plus sur elle. Une diversion, tu lâche sa main et l'enfouie dans sa poche pour récupérer son portable, tu t'envoie un message rapidement et le remet à sa place. Oui, tu peux lire un mélange de colère et de rancœur dans son regard. Ça te diverti un peu plus. Discrètement, en espérant qu'elle ne le remarque pas, tu ajoute dans sa poche ton collier avec son portable.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ~Le train la nuit...~ [ Snow D. Nielt]   Mer 28 Aoû - 20:31

Colère ? Était-ce de la colère qui s’était emparée de la miss Phantomhive, se sentiment de frustration, d’être dominé par un autre… Oui car dans la situation actuelle un inconnu retenait la jeune fille dans une ruelle sombre à côté de la station de métro, en lui annonçant qu’elle avait beau crier, personne ne viendrait l’aider. Un sourire se présenta sur le visage de la demoiselle qui se mit a hurler « A l’aide !!! » Et comme il le disait personne ne vient l’aider et comme il le disait, les gens pensaient a une simple dispute de couple, alors que ce n’était pas du tout ça qui se tramait entres les deux individus dans la ruelle sombre. La main de la jeune fille était toujours contre la sienne dans ses cheveux, les griffes plantés dans sa chair, mais l’individu tira un peu plus sur ses cheveux blancs, donc automatiquement les griffes le transpercèrent un peu plus, et sa mise en garde semblait amuser et plaire a cet homme qui se léchait les babines. Il se moquait presque d’elle, lui disant de devenir méchante, après tout il ne la pensait pas capable de bouger et de faire ce qu’elle engendrait. Les murmures prés de son oreille, la firent frissonner et elle le regarda dans les yeux, celle-ci ouvrit la bouche pour dire :

« Lâche moi a la fin !! »


Sur ces mots l’homme ne se retira pas et la plaqua contre le mur de tout son poids, ce qui ne permit pas a la jeune fille frêle de s’enfuir, cela l’inquiétait beaucoup, mais Lucie ne voulait rien montrer puis un sourire se dessina sur son minois quand il sourit a son tour pour dire que ça lui faisait mal de sentir ses griffes de celle-ci dans sa chair, mais il l’avait bien mérité, d’ailleurs la demoiselle lui dit avec un air de révolte :


« Retire ta main de ma chevelure et je retirai ma main de la tienne, et la douleur s’évaporera… »

Celui-ci recula simplement la tête pour l’observer de bas en haut, tel un pervers regardant sa proie et ça, Lucie ne le supporta pas, elle essaya de se dégager puis les paroles qui suivirent la révoltait un peu plus, il venait de la traiter comme un morceau de viande, lui disant qu’il ne gâcherait pour rien au monde ce morceau et que ce n’était pas tous les jours qu’on trouvait un hybride docile si révolté. Après tout la jeune fille avait été élevé comme une humaine, c'est-à-dire normalement, elle n’avait suivi aucun dressage, ne se prenant pas pour un hybride, mais plus comme une femme, humaine.


« Morceau ! Vous croyez que vous vous adressez à qui ? À un boucher ? Je ne suis pas un morceau de viande !!! »


Lucie tourna la tête pour ne plus le regarder dans les yeux, puis celui-ci lui demanda alors avec quoi celle-ci avait été croisée, la question resta sans réponse pendant quelques minutes avant de sentir une main délicate lui saisir celle non occupé, baissant sa garde légèrement, la demoiselle lui répondit :

« Je suis croisé avec un lynx albinos…Mais qu’est-ce que cela peut bien vous apporter … ?! »

Ne voyant pas tout ce qu’il faisait, en une fraction de seconde, trop occupé a le transpercer de ses griffes, elle ne vit pas son acte, c'est-à-dire de prendre son téléphone pour s’envoyer un propre message et le glissement de collier dans sa poche, quand il remit le téléphone de la miss Phantomhive. Croyant un moment de sortie de secours, la jeune fille donna un coup dans le ventre de l’inconnu et réussi à sortir de la ruelle sombre, pour cela, Lucie avait dû tirer sur ses propres cheveux, d’ailleurs une mèche ou deux étaient resté dans la main de cet homme. Elle venait de courir vers l’intérieur de la gare cherchant quelqu’un pour la protéger, sur sa main droite, la jeune fille put voir un peu de sang de son agresseur, elle passa son doigt prés de ses lèvres pour lécher avant de filer au deuxième étage, cherchant près des quais de l’aide…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ~Le train la nuit...~ [ Snow D. Nielt]   Jeu 29 Aoû - 10:21

Tu te plies en deux, Snow... tu as mal. T'as failli cracher tes boyaux non ? Tu lâches deux trois jurons en te relevant difficilement à l'aide du mur. Ce lynx albinos femelle te fuis à présent. Et avec une luminosité pareille à cette heure là dans la rue, autant chercher une aiguille dans une botte de foin. Tu sors ton portable, tu enregistre le numéro. Elle est retourné dans la cage. Il n'y a aucune autre sortie de la gare... elle espérait quoi ? Trouver de l'aide ? Qui écouterait ses plaintes de toute manière. N'étais-tu pas « Le fils Dante Nielt ? ». Ton nom peut toujours servir dans n'importe quelle situation, même si tu renies tes parents.Tu te sers d'eux, tu te venges d'eux. Alors tu marches, lentement jusqu'à l'entrée de la gare.Tu restes au milieu du chemin... pour une fois. Aux passants de slalomer à côté de toi pour sortir.

Tu pianotes rapidement sur ton portable et la places à ton oreille. Ça sonne. Quel nom déjà lui as-tu mit ? « L'albinos » Tu te fais passer pour le taxi envoyé par la résidence où elle habite... ça marcheras non ? Elle raccroche. Tu n'es pas sûr qu'elle arrive. Tu ne sais pas où elle habite, un immeuble, une villas, une maison... Mais tu testes... tu adores tester. Ce jeu te plaît. Tu vois qu'elle n'arrive pas. Tentative échouée. Tu tâtes ton ventre. « Ça fait mal putain ! » Tu continues de sourire. T'es vraiment flippant comme gars Snow.

Tu téléphones une nouvelle fois. Elle ne répond pas, tu insistes, elle décroche enfin. « Tu as quelque chose qui m'appartient l'albinos. Regarde dans ta poche. Ce collier est un collier d'hybride très cher vois-tu... Alors sois-tu vient me le rapporter gentiment soit je contacte la police. (Qui était la victime dans tout ça ? O.O) Ne cherches pas à trouver de l'aide... ça ne t'apportera rien, mon nom est puissant dans cette ville. Personne ne toucherait le petit de la famille Dante Nielt. Alors que toi, une hybride qui plus est... je me demande ce qu'il t'arrivera... » Tu lui raccroches au nez. T'as un sourire pas très rassurant sur le visage...ton plan va-t-il marcher. T'as pleins d'espoir Snow. T'es là au milieu de l'allée de la gare à l'entrée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ~Le train la nuit...~ [ Snow D. Nielt]   Jeu 29 Aoû - 11:14

La jeune fille avait fuit, cela faisait du bien en quelques sortes d’être sortie de cet embarras, une ‎agression faite par un humain pour changer des habitudes. Lucie avait même eut peur de se faire ‎agresser sexuellement, car après tout avec la carrure qu’il avait, ça aurait été facile de bloquer la ‎jeune fille toute frêle. Marchant prés des quais, elle reçu un appel d’un numéro complètement ‎inconnu, sur le moment elle ne chercha même pas à comprendre et décrocha avant de reconnaitre ‎la voix de cet individu, immédiatement elle lui raccrocha au nez. Puis elle se mit a réfléchir, du ‎comment il avait fait pour avoir son numéro… Mais rien, puis prétendre être le taxi qu’elle avait ‎commandé, la faisait bien rire, une idée aussi nulle. La demoiselle resta donc où elle était, ne ‎voulant pas lui faire le plaisir de rentrer dans son jeu pour qu’il puisse faire ce qu’il veut d’elle. Avec ‎son téléphone, Lucie chercha un moyen de joindre un ami ou un proche pour venir la chercher, ‎mais le téléphone vibra dans ses mains et le numéro réapparut donc elle décrocha avant de dire :‎

« Bon ça suffit maintenant arrêtez de m’appeler… »‎


Mais l’individu de tout à l’heure lui dire qu’elle avait quelques chose qui lui appartenait, la ‎demoiselle allait lui rétorquer que non, mais celui-ci parla de sa poche, immédiatement elle passa la ‎main dans sa poche arrière et sortit avec étonnement un collier assez chique et qui semblait cher. ‎Comme il venait de le dire, maintenant soit il portait plainte au prés des policiers, ou alors la jeune ‎fille devait venir d’elle-même lui rendre. Lucie se sentit piégé dans un sens, comment allait-elle ‎faire pour se sortir de ce problème, puis elle continua de l’écouter, celui-ci disait qu’il était connu ‎dans la ville et que sa famille était assez puissante, et lui fit rappeler qu’en tant qu’hybride, elle ‎aurait surement des ennuies d’avoir volé un membre de la famille Nielt… Après cette conversation ‎un peu étrange, la miss Phantomhive marcha vers l’escalator menant a l’allée centrale de la gare, ‎qui menait ensuite vers la sortie. *Comment vais-je faire pour m’en sortir la… * Il n’y avait qu’une ‎seule solution, lui rendre son bien qu’il avait surement mit lui-même dans sa poche, mais comment ‎le prouver, il était donc sournois et même sadique vu son comportement.‎

Lucie se sentait un peu dominé la sur le moment dans l’obligation de répondre a son jeu, elle le ‎voyait tout fier… Donc la jeune fille prit l’escalator discrètement et finit par marcher vers le milieu ‎de la gare avec le collier dans la main et s’approcha avant de dire :‎


« Voici votre bien… Heureux de votre bêtise… ? »‎


Elle lui tourna le dos et vit que quelques personnes avaient vu la scène, voyant quelle venait de ‎passer pour une voleuse ou alors une petite amie contrainte de rendre un objet. Ses joues ‎blanches de nature devinrent rouges face a tant de regard, puis elle regarda l’homme avec un air ‎de mécontentement… Lui faisant face elle dit :‎

« Au faite, puis je savoir ce qui vous a permis de prendre mon numéro de téléphone ? »‎
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ~Le train la nuit...~ [ Snow D. Nielt]   Jeu 29 Aoû - 16:31


Tes yeux ont cette lueur satisfaite, un regard indescriptible. Oh Snow pour une fois que tu es heureux... ou pas. En fait tu t'amuses des gens donc difficile de croire qu'une seule personne est capable de te rendre heureux. Bon et maintenant elle s'avance vers toi, te tends le collier. Tu te rends compte que le rouge monte à ses joues. Un bon point pour toi... t'as réussi à lui faire honte devant les gens de la gare. Alors sur ne prends pas que le collier, non, tu prends la main qui tient le collier avec. Et puis l'autre. Les gens te regarde tu sais. Tu glisses tes doigts entres les siens. Tu la rapproches un peu plus de toi. Tu te rapproches de son visage.

« Moi ! Snow ! » Tu réponds à sa question, tu es impitoyable comme personne. Le sourire sur tes lèvres ne cesse de grandir. « Continue donc de me rejeter de la sorte... mon plaisir... ton plaisir en sera certainement plus grand. Tu lui mordille le cou alors qu'elle est coincé entre tes griffes. Tu laisses un suçon. « Et puis considère ça comme une avance... » Tu serres un peu plus ses doigts, tu la voies complètement sous le choc de ce que tu viens de faire... mieux vaux partir vite avant que la tempête n'arrive.

« Bye, je te recontacterai sweety ! » Tu dépose un baiser sur ses lèvres. Blague... tu n'es sincère dans aucune de tes actions. Ce bisou ne signifie rien de plus qu'une salutation. Alors tu tournes les talons tu la laisse seule au milieu de la gare, au milieux de tous les regards indiscrets. Tu n'as aucune gêne. Tu sors dans la rue tu te dépêche de te glisser dans la première ruelle et disparaître dans l'obscurité. Tu souris, tu glisses tes mains dans tes poches vides à présent. Oui... tu lui a laissé une nouvelle fois le collier. Tu lui envoie un message : « Tu me redonneras le collier une prochaine fois. Je te recontacterai... à moins que toi tu le fasses... n'oublie pas de me donner ton nom... bx♥ ». Tu te dirige vers ta villa. Ton antre. Ton paradis. Ta vue magnifique. Il ne restait plus que son nom... et tu pourrais peut-être remplir des fiches d'adoption...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ~Le train la nuit...~ [ Snow D. Nielt]   Ven 30 Aoû - 10:11

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ~Le train la nuit...~ [ Snow D. Nielt]   

Revenir en haut Aller en bas
 
~Le train la nuit...~ [ Snow D. Nielt]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pascal Mercier (aka Peter Bieri), Train de nuit pour Lisbonne et autres écrits
» le train de nuit ...(+ ajouts)
» commentaires pour "le train de nuit"
» repro d'un train de nuit court genre Luchon Paris
» Train de nuit - BB 9639 - 2003 : Le dernier 5944 Millau-Paris du 31 aout 2003

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Gokusha No Neko † :: † Hors Rpg † :: x.Archives :: - RP clos-
Sauter vers: