Bienvenue sur Gokusha No Neko ! Venez incarner un Hybride ou un Maître dans un monde où règne esclavagisme et perversité. Ce forum est à tendance Hentaï/Yaoï/Yuri ! [Déconseillé aux moins de 16 ans]
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Alexandreï Sigma

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous


MessageSujet: Alexandreï Sigma   Mer 25 Sep - 14:02


Carte d'Identité


Nom et Prénom : SIGMA Alexandreï
Age : 29 ans
Sexe : Masculin
Nationalité : Américain
Orientation sexuelle : Hétéro
Neutre ou Sadique ? Sadique Twisted Evil 





Caractère ;

Alexandreï est un individu au caractère très particulier. Extrêmement  curieux de nature il cherche toujours à comprendre comment les choses fonctionnent, quel est le secret derrière leur existence. Il ne lui est pas rare d’expérimenter, de faire des essais pour trouver des réponses, ne se satisfaisant que très rarement des solutions apportées sur un plateau. On pourrait donc le qualifier de très investi, doté d’une grande réflexion et d’une capacité d’analyse hors du commun…
Malheureusement ce n’est pas ainsi que l’on qualifié les psychologues carcéraux qui ont eu l’occasion de l’examiner, le définissant comme quelqu’un de psychotique, de socialement inadapté, de monstre dénué de toute compassion voir, plus simplement, de fou à lier. Il faut cependant remettre les choses dans leur contexte et ne pas se fier à l’avis de professionnels qui rencontrent tous les jours  des dizaines de patients qui essayent de les mordre, qu’est-ce qu’ils en savent après tout ?
En effet un scientifique mettant au point un produit capable de faire disparaître la maladie d’Alzheimer sera considéré comme étant un génie, mais le fait d’inventer un produit faisant perdre toute volonté et désinhibant complètement une personne sera considéré comme un acte criminel. Inutile, dans ces circonstances, de vous préciser qu’Alexandreï ne comprend pas le problème de disséquer un individu pour observer le fonctionnement de ses organes internes. Après tout, il est quand même un docteur et se doit de connaitre le corps humain qu’il doit soigner. En plus il endort toujours ses patients avant de pratiquer une ablation d’un rein ou du cœur.  



Physique ;

Indéfini… Voici l’état d’esprit que laisse le jeune homme à ceux qui l’observent. Il est difficile de se faire une idée de ce qu’il pense vraiment en le regardant, ses mimiques faciales n’ayant généralement aucun rapport avec ce dont il est en train de vous parler et il serait capable de vous expliquer le fonctionnement de la circulation sanguine lorsqu’une artère fémorale est sectionnée tout en gardant un sourire sincère sur le visage avec, cependant, les sourcils froncés.
Ce sentiment qui se dégage de cet individu est également accentué par une particularité physique relativement rare qu’est l’albinisme. Ses cheveux complètement blancs et, surtout, ses yeux d’un rouge profond sont relativement déroutant et rares sont les personnes à le regarder droit dans les yeux plus de quelques secondes, d’autant plus lorsque tout ce qui se lit dans son regard est soit une indifférence totale au tas de viande que vous êtes, soit un intérêt malsain à la mécanique organique qu’est votre corps. En revanche, malgré cette maladie génétique il ne semble pas souffrir du soleil, sa peau ne bronzant pas mais sans plus de contraintes. Quant à savoir pourquoi ? Il n’y a pas beaucoup de personnes cherchant à le savoir et encore moins à obtenir une réponse de sa part.

Côté vestimentaire, son look est relativement simple, préférant des habits fonctionnels et pratiques à des vêtements trop chics. Vêtu intégralement de noir, ce qui fait encore plus ressortir le blanc de ses cheveux, il porte généralement un pantalon, une chemise et un cache-poussière par-dessus. Il convient de rajouter bottes et gants, bien évidemment noirs, pour obtenir un aperçu de son aspect de tous les jours. En tant que médecin il pourra porter un masque et un tablier blanc ainsi que des gants de caoutchouc, ceux-ci noirs en revanche. Bien que simples, ses vêtements se révèlent tout de même être de très bonne qualité. Enfin il n’est pas rare de le voir une cigarette à la main, même si ce qui est à l’intérieur n’est pas forcément du tabac…



Histoire ;

L’histoire d’Alexandreï commence à New-York. Né de parents russes ayant quitté la Russie pour s’installer aux Etats-Unis afin de pouvoir exercer leurs métiers respectifs  de neurochirurgienne et de généticien. C’est donc dans une famille plutôt aisée que naquit Alexandreï et c’est également pour cela qu’il fut soumis à un projet expérimental de soin de l’albinisme. Est-ce que cela fonctionna ? Oui, car à partir de ses quatre ans le jeune garçon était capable de rester au soleil sans éprouver le moindre problème. Est-ce que cela fut sans effets secondaires ? Certains pensèrent, par la suite, que son désordre psychologique pouvait venir de ce soin. Toujours est-il qu’à l’époque cela était une véritable délivrance pour ses parents.

Très jeune il se prit d’affection pour le monde intellectuel, apprenant à lire à peine à partir de 3 ans, à partir de notes prises durant les expériences. L’écriture suivit rapidement et, par la suite, un intérêt pour les sciences se fit très présent en lui. Par la suite, autour de ses 12-13 ans alors qu’il allait à présent à l’école avec des adolescents de 16-17 ans il commençait déjà à se pencher sur des sujets pointus, utilisant les livres de ses parents comme références. Il dénigrait, en revanche, complètement tout ce qui ne l’intéressait pas, comme l’histoire, la géographie ou le sport, qui lui semblaient totalement superflus. Il se passionna en revanche pour les sciences, tout particulièrement la chimie, mais également pour des matières plus réflexives telles que la philosophie ou la littérature,  Quand il arriva à ses 18 ans il entra en école de médecine, se rendant rapidement compte que cela ne lui servirait qu’à avoir un papier certifiant de ses capacités, puisqu’ayant déjà appris la plupart des choses grâce à ses parents.

Ce fut durant ces années de médecine que son comportement commença à changer petit à petit. A première vue cela était dans le bon sens, il avait toujours été très renfermé mais, à présent, il se mettait à sourire, à rigoler. Le problème était que ses crises de fou rire avaient lieu à des moments complètement inadéquats, comme lors d’exercices pratiques dans un hôpital ou en plein milieu d’une épreuve écrite. Il s’attira les moqueries des autres étudiants, tous plus âgés que lui, mais était également le sujet d’inquiétudes. Son comportement n’étant certainement pas simplement dû à un stress qui ne l’avait, de toute manière, jamais affecté. Il finit par quitter l’école de médecine avec son diplôme, âgé alors de 22 ans. Il était clair, en effet, pour ses professeurs qu’ils n’avaient de toute façon rien à lui apprendre et qu’il ferait mieux de partir rapidement plutôt que de continuer à agir aussi bizarrement, ce qui déstabilisait les autres élèves.

Là encore, peut-être que ce diplôme donné trop tôt à un individu trop jeune fut responsable de ce qu’il devint par la suite. Toujours est-il qu’il commença alors à travailler en tant que médecin au milieu de personnes ayant au moins deux fois son âge. Ceux-ci se rendirent vite compte qu’il avait un esprit particulièrement développé, semblant même parfois égaler les connaissances de certains spécialistes, principalement en neurochirurgie et en génétique, deux domaines n’ayant strictement rien à voir.

Âgé de 24 ans Alexandreï mit en place sa propre clinique. Ses années en médecine lui avait révélé une véritable passion pour la chimie et la fabrication de médicaments révolutionnaires. Aussi il installa en secret son propre laboratoire sous sa clinique, commençant à expérimenter différentes choses. Son dossier carcéral indique que c’est à ce moment-là qu’il est réellement devenu l’individu qu’il est aujourd’hui. En effet si ses premiers travaux portaient sur des médicaments il se mit à produire également des substances permettant d’agir sur le cerveau humain, lui permettant de dépasser les limites que celui-ci s’imposait automatiquement.
Ce fut un an après, lorsque plusieurs de ses patients traités par ses propres produits se mirent à avoir des comportements très étranges, que la police commença à s’intéresser de très près à lui. Jusqu’au jour où un de ses clients fut arrêté pour avoir violé et tué sa femme et ses deux filles. Il fut conclu, suite à un examen médical, qu’il avait dans le sang plusieurs substances hallucinogènes mélangées de manière complètement inconnue. Un examen des autres patients révéla la même chose, en moins important cependant. Lorsque la police entra chez lui, ce fut pour le trouver dans son laboratoire secret, en train de disséquer un homme encore vivant bien que ses organes internes avaient tous été retirés de son corps, posé dans des bols ou des assiettes mais toujours reliés entre eux.

Alexandreï Sigma fut alors arrêté et, en premier lieu, condamné à mort. Son avocat, en revanche, paya grassement un psychologue pour le juger fou et non-responsable de ses actes. Sa condamnation à mort se changea ainsi en enfermement à perpétuité dans un établissement spécialisé, un joli terme pour dire asile de fous. Là il rencontra plusieurs psychologues qui essayèrent de dresser son profil psychologique, tous arrivant à des résultats différents tant il se plaisait à jouer avec eux. Au bout de deux ans il fut suivi par une seule psychologue, une certaine Samantha Reeves qui utilisait des méthodes assez novatrices, cherchant davantage à établir un climat de confiance que de se poser en comme une personne cherchant à vous disséquer le cerveau. Il était après tout lui-même médecin et la psychologie ne lui était pas un domaine inconnu.

Elle commit cependant une erreur, sûrement la plus grave de toute sa carrière, de toute sa vie. Celle de penser que le jeune homme pouvait être guérit… Lorsqu’il diminua petit à petit ses crises et profitait de ces intermèdes pour agir et parler comme l’homme de savoir qu’il était le docteur Reeves reçu l’autorisation de le ramener chez lui, dans son laboratoire, pour qu’il comprenne le mal qu’il avait commis et qu’il puisse s’en libérer.
En retournant chez lui il prétendit avoir besoin d’aller aux toilettes, ce que la psychologue et les policiers les escortant autorisèrent, la pièce n’ayant aucune autre sortie. Il ne cherchait cependant pas à sortir mais juste à récupérer plusieurs seringues de produits de sa création qu’il avait soigneusement dissimulées. En sortant il prit la doctoresse en otage, lui mettant une seringue sous la gorge, avant d’ordonner aux policiers de le laisser partir, sans quoi il la tuerait. Une fois sorti de chez lui il injecta le contenu de la seringue, une drogue destinée à rendre hyper-agressive la personne qui la recevait. Il jeta alors la jeune femme au milieu des policiers pour les retenir, en profitant pour s’enfuir. Quelques jours après un avion atterrissait dans une ville dont il avait entendu parler à l’asile, là où il pourrait exercer son métier sans craintes…

Voici à présent un an qu’Alexandreï Sigma exerce la profession de médecin ayant créé une clinique privée dans la villa achetée à son arrivée, s’occupant aussi bien des hybrides que des humains. Travaillant également par moments à l’hôpital dans son petit cabinet. Il a cependant bien retenu la leçon suite à son emprisonnement et, maintenant, son laboratoire secret est bien mieux dissimulé, empêchant les éventuelles forces de police de le trouver en fouillant sa demeure...



Hors RPG;
As-tu signé la charte du règlement ? Yeah !
Comment as-tu connu le forum ? Google : forum rp neko ^^
Autre chose ? coin coin


Codage par Lokita sur LG'
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


MessageSujet: Re: Alexandreï Sigma   Mer 25 Sep - 14:27

Bienvenue parmi nous petit Fou ! ♥

Ta fiche est simplement parfaite ! Je n'ai rien à y redire pour une fois - oui c'est étrange -. L'histoire m'a particulièrement plu. ~ Mais toutes les Samantha ne sont pas aussi bêtes. ♥

Ahah, bref. JE TE VALIDE. Bon RP à toi Adorable Sadique et n'oublie pas de recenser ton avatar afin que le médecin ne perde de sa beauté naturelle. ~
Revenir en haut Aller en bas
 
Alexandreï Sigma
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SIGMA 8-16 mm F4-5,6 DC HSM Pentax (New)
» Objectif sigma pour nikon D40
» Nouveau objectif Sigma 200-500 f/2.8 EX DG
» Sigma 150/500
» Zoom Sigma 100-300 F:4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Gokusha No Neko † :: † Hors Rpg † :: x.Archives :: - Fiches finies-
Sauter vers: