Bienvenue sur Gokusha No Neko ! Venez incarner un Hybride ou un Maître dans un monde où règne esclavagisme et perversité. Ce forum est à tendance Hentaï/Yaoï/Yuri ! [Déconseillé aux moins de 16 ans]
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 << Laissons ses lois à l'homme, et ses mystères à la femme. >> #Alexandreï. ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: << Laissons ses lois à l'homme, et ses mystères à la femme. >> #Alexandreï. ~   Mer 25 Sep - 19:09

« Laissons ses lois à l'homme, et ses mystères à la femme. »


Harley avait perdue la notion du temps, pour elle tout était banal. Les journées étaient banals, les réveils étaient banals, trop de banalité pour aucune nouveautés. Elle assistait toujours au même réveil ; une voix grave et imposante venant la tirer de son sommeil, et des couinements provenant de l'ensemble de l'Animalerie. Elle avait à peine le temps de comprendre ce qu'il se passait, qu'une main se posait malicieusement sur elle, l'emportant hors de sa cellule ; l'heure du dressage sonnait. Tout y était enseignés, et ce n'était pas toujours des choses très saines. En effet, on nous enseignés comment servir notre futur maître/maîtresse, que ce soit manuellement ou physiquement. Mais bon, au bout d'un certain temps, on en devient habitué, et Harley ne faisait pas exception à la règle. Et tous les matins, on y avait le droit. Mais il avait bien une chose qui "rassurait" dans un certain sens, notre jeune féline ; la présence d'autres hybrides. Ainsi, elle ne se sentait pas vraiment seule, ce qui était d'ailleurs assez favorable. Quand le dressage était enfin finie, la jeune féline était toujours légèrement jovial, vous me direz, jovial de retourner dans une cellule ce n'est pas très logique c'est vrai, mais ainsi, elle pouvait passer le reste de sa journée le dos adossée contre les barreaux de sa cage ; surement la seule chose qui pouvait encore la réchauffer. Et le regard posé sur la porte, cette fameuse porte qui lui avait donné tant d'espoir. Chantonnant quelques fois :


« Un deux trois j'irais dans les bois. Quatre cinq six cueillir des cerises.. Sept huit neuf dans mon panier neuf. Dix , onze douze .. »


Plus les journées passaient, plus Harley développait une réel crainte envers les humains, ses êtres si supérieur cherchant et demandant toujours plus que ce qu'ils n'avaient déjà en possession. C'était comme si, ils voulaient tous posséder, du plus probable au plus improbable. Notre jeune féline éprouvait envers eux non seulement de la crainte mais aussi du dégoût. Combien de temps allait - elle encore devoir supporter d'être utilisée ainsi ?

Le temps. Lui aussi était fautive. Pourquoi s'écoulait - il aussi lentement ? Cela faisait déjà quelques ans qu'elle était enfermée, à son arrivée elle comptait les jours, les heures, les minutes et même les secondes.. Mais au fil du temps, cette habitude s'évapora, comme sa joie de vivre. Sortir ? Elle ne l'a fait qu'une fois, mais cela ne fut que de courte durée. Sortir pour être revendue par la suite. On ne peux pas vraiment appeler cela une sortie. Niveau physique, je ne vous direz pas dans quel état notre jeune hybride se trouve ; des morsures, quelques bleues, des suçon.. Et tellement d'autres marques similaires. Ici, rien de bien ne s'était produit pour elle. Se rebeller ? Impossible, le seul jour où elle a osé se rebeller contre le vendeur cela lui à coûter assez cher.




« Posez encore une fois votre sale main sur moi et croyez moi que jamais plus vous ne pourrez toucher un seul hybride, vieux croûton, vous êtes tous puérile il n'y a pas d'autre mot ! »


Et après ses mots, ce fut une dur punition pour elle. Les coups de fouet étaient pour eux, une manière très efficace de punir. Et depuis ce jour, Harley resta la jeune hybride soumise qui ne ronchonnait jamais.

Une nouvelle journée débutait et notre neko pouvait déjà sentir la fraîcheur de l'Aurore lui caresser les joues. Harley était une nouvelle fois adossée contre les barreaux de sa cellule, se reposant paisiblement, quand le vendeur s'avança vers elle, la tirant ainsi de son sommeil.




« Bah alors ma belle, on dort encore ? ♥ »


Dit-il d'une voix envieuse et malicieuse. Harley ouvrit soudainement ses yeux, répliquant d'une voix fragile en grimaçant légèrement.



« N-Non.. Je suis réveillée.. Je vous le jure.. Mais s'il vous plait, pas encore, je suis épuisée.. »



Le sourire aux lèvres, il ouvrit doucement la cellule, empoignant la féline par les oreilles, lui adressant quelques mots à son tour.



« Ne me réponds pas s'il te plait ma belle, tu sais pertinemment que ce n'est pas forcément une bonne idée, hein? ♥ »


Lui caressant doucement la joue, il rajoute d'un air malicieux.



« Il serait fâcheux d'abîmer ce si beau visage.. Tu ne crois pas? Aller ma petite Harley, soit raisonnable et ne soit pas ridicule, une petite soumise comme toi ne devrais pas faire preuve de négligence ; allons. C'est l'heure du dressage. »


La jeune neko poussa un léger couinement se faisant entendre, elle plaqua ses oreilles de féline contre son crâne, détourna la tête sur le côté d'un air craintif, murmurant un simple mot en fermant lentement les yeux.



« Fumier.. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: << Laissons ses lois à l'homme, et ses mystères à la femme. >> #Alexandreï. ~   Mer 25 Sep - 20:11

Cela faisait quelques temps déjà qu’Alexandreï réfléchissait au fait d’acquérir un Hybride à son service. La question n’était pas le prix, il était parti de New-York avec un bon pécule et son travail ici payait plutôt bien. Il ne s’agissait bien sûr pas des consultations ni de la vente de médicaments… Non, cette hésitation provenait davantage des contraintes que cela impliquait. Il fallait avoir le temps de s’en occuper et, après tout, il avait déjà un hamster chez lui. Deux animaux de compagnie, c’était deux fois plus de travail.

Ce qui l’avait fait se décider c’était que, justement, son hamster n’était plus là. La petite boule de poils avait rejoint le paradis des hamsters électrocutés par le maître dans le but de découvrir le fonctionnement du cerveau hamsterien. Il avait vécu une belle vie de hamster, n’avait jamais mordu son maître, il devrait donc pouvoir vivre une belle mort… Alexandreï regarda le siphon des toilettes emporter les derniers poils à la surface avant de récupérer son long manteau. Bien, puisque celui-ci était mort, il y avait à présent de la place pour un nouvel animal. Il récupéra la petite cage en plastique et en plexiglace, une petite cage dans laquelle se trouvait encore une épaisse couche de sciure sentant légèrement l’urine ainsi qu’une roue, suspendue aux barreaux du sommet. La cabanette rouge et verte que la petite Julie Steward lui avait donné après l’avoir guérie de sa grippe trônait encore dans un coin, les murs complètement mangés parce que cette idiote les avait fait avec des biscottes peintes avec du colorant alimentaire donc en effet il n’en restait plus que le toit en plastique vert…

L’homme remit la cage en place sous son bras puis se dirigea tranquillement vers l’animalerie du centre-ville, affichant un petit sourire de temps en temps lorsqu’il croisait quelques-uns de ses patients. Il était en train de faire une expérience avec deux d’entre eux. Il voulait savoir s’il était possible de faire des transferts d’organes malades à une personne ayant des organes sains en limitant au maximum les risques de rejet. Cela permettrait ainsi de prendre les organes abimés de quelqu’un et de les donner à une personne en ayant déjà beaucoup d’autres en mauvais états, lui récupérant les quelques valides qu’elle possédait encore. Bien sûr l’opération était délicate puisqu’il fallait déjà avoir un peu de chaque organes pour pouvoir faire les échanges sans que les deux ne s’en rendent compte. Mais pour l’instant il se savait plutôt sur une bonne voie.

Arrivant finalement devant l’immense animalerie il leva la tête jusque tout en haut avant de la hocher, souriant puis franchissant la porte, laissant entendre un petit bruit de clochette. Il regarda autour de lui, apercevant un vendeur en train de tenter ce qui semblait être une approche d’intimidation envers une hybride. Le médecin se dirigeant vers le brave homme, n’entendant qu’un petit « C’est l’heure du dressage » de sa part. Il posa une main sur son épaule et, alors que l’homme se retournait le regard noir il lui posa la cage dans les bras avec l’air le plus naturel du monde. Il observa alors l’hybride qui avait détourné la tête et n’avait, donc, pas pu voir ce qui venait de se passer.


« Ce genre de terme n’est pas très agréable à entendre. »

Il se retourna vers le vendeur.

« Je possèdes déjà des laisses, des colliers et tout ce qu’il faut donc n’essayez même pas de me refourguer votre camelote. Je veux juste savoir si vous avez, ici, un hybride… Hum… Plutôt une hybride en fait, qui vaudrait le coup. Peu importe le prix mais je préfèrerais ne pas avoir à perdre de temps à devoir la dresser. »

Le vendeur, tout d’abord sombre d’avoir été interrompu puis perturbé d’avoir été pris pour un support à cage posa celle-ci sur la cage d’un hybride à proximité, arborant finalement un sourire commercial.

« Bien sûr monsieur. Nous avons ici de tout pour tous les goûts. Je vais vous montrer les spécimens les plus dociles que nous possédons, Harley, ici, doit encore être un peu dressée pour pouvoir vous convenir. »

Alexandreï hocha la tête, se préparant à le suivre dans des rayons un peu plus éloignés après avoir jeté un nouveau coup d’œil de son regard rouge vers la jeune hybride.
Revenir en haut Aller en bas
 
<< Laissons ses lois à l'homme, et ses mystères à la femme. >> #Alexandreï. ~
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» homme recroquevillé terminé
» Est ce que ca vous choque ???
» Escroqué par sa femme.....
» Baume et Mercier: Hampton 10033
» [Hachtroudi,Fariba] La gelée royale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Gokusha No Neko † :: † Hors Rpg † :: x.Archives-
Sauter vers: