Bienvenue sur Gokusha No Neko ! Venez incarner un Hybride ou un Maître dans un monde où règne esclavagisme et perversité. Ce forum est à tendance Hentaï/Yaoï/Yuri ! [Déconseillé aux moins de 16 ans]
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quoi d'neuf docteur ? [Loreley]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Quoi d'neuf docteur ? [Loreley]   Ven 27 Sep - 14:50






La matinée était déjà bien entamée mais l’heure de repas n’était pas encore venue lorsqu’Alexandreï se réveilla. Assit sur le grand lit pouvant accueillir à peu près trois personnes il se tourna vers le grand miroir mural servant également de porte coulissante à son étagère. Sa chevelure blanche semblait avoir été prise dans un batteur électrique tant ses mèches partaient en épis dans tous les sens. Il se passa la main sur le visage, le regard encore à moitié endormit, jetant alors un coup d’œil à côté de lui…

Et m****, il allait encore falloir racheter de nouveaux draps. Le pire, dans tout ça, c’est qu’il ne se rappelait même plus de sa soirée. Il récupéra au moins son scalpel, il n’était pas bon de le laisser humide trop longtemps, et l’essuya sur les draps. Après tout, au point où il en était ça n’allait pas changer grand-chose… Il se dressa finalement, se grattant la tête tout en s’aplatissant plus ou moins les cheveux. Il regarda alors ses mains et soupira. Encore du travail supplémentaire… Il se pencha pour récupérer des vêtements, une robe ? Non, ça ce n’était pas à lui.

Une fois changé il tira les draps en les roulants, prenant également les taies d’oreiller ainsi que la housse de couette. De toute manière, autant changer le set complet à ce stade. Il souleva le rouleau de draps sur son épaule et sorti de la chambre. Le sous-sol, au moins il s’était assuré qu’il soit bien installé. Il descendit les escaliers, une main serrant le tissu et l’autre lui servant d’appui sur la rambarde, il aurait été dommage de tomber. Combien de temps cela prit-il ? Il n’aurait pas su le dire, toujours est-il qu’il observa les draps qu’il venait de placer dans le grand four en hochant la tête. Bien, ceci était une bonne chose de faite, il alluma le feu en fermant la lourde porte, jetant un dernier coup d’œil à travers le petit clapet métallique tandis que les flammes commençaient à consumer le tissu avant de s’éloigner. Sans vraiment savoir pourquoi il avait envie de viande rôtie à midi…

Il commença par se prendre une douche, se mettant ainsi les cheveux en place et se nettoyant particulièrement les mains et la figure. Quand il eut terminé il prit soin de bien décaper la baignoire, il fallait éviter de laisser des tâches qui risqueraient de s’incruster par la suite. Il passa un peu plus de temps que prévu à faire son nettoyage, son ventre commençant à lui rappeler que la journée continuait d’avancer. Il se prépara donc son repas, le mangeant tranquillement lorsqu’il entendit un son de cloche retentir dans la maison. Il jeta un rapide coup d’œil à l’horloge… Étrange, il n’avait pourtant pas de rendez-vous avant ce soir. Un imprévu ? Cela arrivait en effet. Il soupira, avalant une dernière fourchetée avant de se jeter son manteau sur les épaules, sortant par la porte secondaire, celle qui donnait sur son cabinet de consultation.

Le petit jardin qui était entretenu tous les mardis et jeudis par était parcouru par un chemin de gravier qui emmenait au niveau des hautes grilles entourant la villa. On n’entrait pas comme ça chez Alexandreï et cette porte ci, la seule qui possédait un interphone puisque l’entrée principale lui était réservée, était également celle à côté de laquelle était affichée sa plaque de cabinet. Ce ne fut qu’une fois arrivé au milieu du chemin qu’il s’arrêta, prenant visiblement conscience de quelque chose. Pourquoi est-ce qu’il se trouvait là ? Sa servante aurait dû aller répondre à l’interphone puis accueillir les patients. Il se frappa la tête en soupirant, dire qu’il allait falloir à nouveau passer des entretiens d’embauche. Le bon personnel se faisait rare ces temps-ci.

Il fronça les sourcils, cette prise de conscience l’ayant visiblement assez peu réjouit, et ouvrit la porte, apercevant devant lui un homme ainsi qu’une jeune hybride. L’homme semblait plutôt agité, ennuyé, alors que l’hybride, elle, était plutôt pâle, à vue de nez elle devait être en chute de tension. On ne lui emmenait pas souvent des patients, surtout des hybrides, pour ce genre de choses sans une bonne raison. Il cligna des yeux et afficha un sourire étrange, il ne semblait pas vraiment forcé mais, en revanche, était également dépourvu de tout amusement.


« Bien le bonjour, que puis-je pour vous ? »


Dernière édition par Alexandreï Sigma le Mer 2 Oct - 17:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Quoi d'neuf docteur ? [Loreley]   Ven 27 Sep - 16:00




« THE BEGINNING »


Deux semaines. Plus? Moins? Elle même n'était plus sure de rien. La seule chose dont elle était sure, c'était le fait qu'elle voulait sortir d'ici et le plus vite possible. L'animalerie. Rien de tel pour vous calmer un hybride des plus rebelles, quelques coups de fouet par ci par là, et hop, on a une jolie bébête soumise et gentille au possible. Heureusement pour elle, Loreley, elle, n'était pas du genre a faire sa maline et trop se faire remarquer. Sans pour autant aimé être traitée comme une moins que rien, la guépard en a dans le crâne, et joue l'innocente pour ne pas avoir de problèmes et de 'remise a niveau' comme Ils le disent si bien. Ils, c'est ces foutus humains qui tiennent l'animalerie.

Pas un pour rattraper l'autre. Tous aussi méchants et cruels... Des êtres des plus repoussants. A ce qui parait, il existerait des humains ayant un minimum d'affection pour les hybrides. Elle, elle n'y croit pas. En tout cas, elle n'en avais jamais vu. Mais ça ne l’empêchait pas, au fond d'elle, de l’espérer très fort, et surtout, de rêver que l'un des leurs viendra l'adopter, un jour. Elle préférerait se voir mourir que de devoir supporter toute sa vie un idiot abusant d'elle de toute les manières possibles et imaginable chaque jour de la semaine. Cette vie de chien, c'était pas pour elle.

Quand on y pense... Finalement l'animalerie, c'était pas si mal. Si tu obéis et fais le peu de chose qu'on te demande, on te laisse tranquille. Ouais. Si cela restait comme cela, autant ne pas se faire adopter. Mais de l'autre coté, elle ne se voyait pas passer sa pauvre petite vie au fond d'une cage froide et puante, dans le fond de la boutique, et revoir toujours les mêmes tronches de ces foutus humains. Elle avait vraiment besoin d'un maître... Mais, d'un vrai. Un homme, ou une femme peut importe, qui sois suffisamment intelligent pour la traiter d'une manière un tout petit peu respectable. Si au moins elle pouvait éviter les viols et les coups sur la gueule, elle serait prête a tout.

Il y avait deux journées de cela d'ailleurs, elle avait un peu changer ses habitudes. Loreley avait, pour son plus grand malheur, avait mal répondu a l'un des vendeurs, par réflexe de tact-o-tac, et avait été privé d'eau et de nourrir, cela jusqu'aujourd'hui, en plus d'une bonne séance de coups d'une heure, en guise de 'dressage'. Visiblement, elle, et son pauvre corps faible n'avait pas pu encaisser cette négligence, et ils avaient retrouvé la féline, évanouie, trempant dans le sang qu'avait recracher ses plaies ouvertes. Le responsable n'avait qu'eut le temps de bander de manière grossière les plus grosses blessures, et l'avait transporter en camionnette jusqu'au Doc le plus proche. Mais hors de question de croiser d'autres gens... Direction Alexandreï Sigma.

La guépard, elle, n'avait aucune idée d'où il l'emmenait. Et son état de faiblesse la faisait divaguer a l'arrière : Sa tête lui faisait mal, tant d'idées étranges lui courrait a l'intérieur. Allait-il la vendre a un quelqu'un en particulier? Ou peut être l'abandonner dans une forêt... Ou encore l'assassiner sauvagement et l'enterrer non loin, histoire qu'il n'ai plus a entendre parler d'elle. Elle avait été tant exemplaire, durant tout ce temps, mais, un seul faux pas, et hop, on vous classe comme 'rebelle' et on décide de se séparer de vous. Ses poignets étant attachés entre eux, surement pour éviter qu'elle ne se jette hors de la camionnette, elle regardait sa peau rougit par le frottement de la corde, tandis que dans un crissement de pneu, ils s’arrêtèrent.

Elle fut sortit alors sans douceur par sa touffe de cheveux, l'humain l'ayant empoigné par celle ci pour la sortir plus rapidement, et l'avait, quelque seconde après a peine, jeter a terre pour appuyer sur un petit bouton. En essayant de se relever, la jeune hybride regarda tout autours d'elle. Jolie demeure. Où étaient ils? Tout ce qu'elle savait, c'est que cet humain (car elle doutait qu'un hybride puisse se payer une baraque pareille) était... En avait plein les poches. Et oui. Y en a qui ont une belle vie a coté hein? Pendant que eux, pauvres hybrides, se faisaient sauté et frappé dans tout les coins de rue. Enfin, l'injustice était bien présente, mais elle, n'y personne je crois bien, ne pouvait, ou ne voulait rien y faire.

Finalement, elle vit un homme, au loin, arriver, de l'intérieur de la demeure. En essayant de cacher ses yeux du soleil, et frotta entre elles ses mains salies de terre, entendant l'inconnu annoncé un «Bien le bonjour, que puis-je pour vous ?». Alors même cet homme ignorait ce qu'eux deux foutaient là? Ce n'était donc pas, par déduction, un potentiel acheteur. Elle leva ses yeux chocolats vers l'humain qui l'accompagnait, qui jouait nerveusement avec le bas de sa propre chemise, et lâchait un maladroit «Monsieur, j'aurais besoin d'une oscultation et de soin pour cette satanée hybride. Malheureusement je ne peux rester, j'ai le magasin a m'occuper. Je reviens dans 1h, au grand maximum.»

Satanée? Il s'était vu lui? Non mais... Et... Et cet homme était médecin? Depuis quand les vendeurs avaient quelque chose a foutre de la santé de leur 'animaux' ... Aaah, en y réfléchissant... Un hybride en mauvais état ne donne pas envie d'acheter... c'est ça. Un sourire involontaire se dessina sur les lèvres rosées de la jeune fille, alors qu'elle le faisait disparaître rapidement, tout en regardant autre part, d'un air inintéressée de ce qui se passait. Elle sentit alors la grosse main d'ours du vendeur se poser sur son épaule frêle, et en un mouvement brusque, il repoussa la pauvre féline vers le portail. Cette dernière frôla la chute mais se rattrapa, regardant a tour de rôle le doc, et le vendeur.

Ce dernier quand a lui, salua alors celui a qui il confiait la pauvre jeune fille, encore perdue et désorientée, tandis qu'il tournait lentement ses talons, et, d'un pas lourd, il remonta a l'intérieur de sa grosse camionnette blanche, et repartit, les pneus frottant le sol et envoyant de la poussière sous la vitesse qu'il prenait, s'éloignant finalement des deux jeunes gens. Loreley lâcha un soupire, presque inaudible, et, elle se tourna vers le jeune médecin, se baissant légèrement en murmurant : «Bonjour...»... Juste par politesse. Autant faire bonne impression?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Quoi d'neuf docteur ? [Loreley]   Mer 2 Oct - 17:00





La brève explication du vendeur fit tiquer Alexandreï qui claqua légèrement sa langue. Il n’avait pas prévu d’avoir des clients pour l’instant, il venait tout juste de faire son nettoyage après tout, il se pouvait qu’il y ait encore des restes. En plus de ça l’odeur de viande grillée qui s’échappait du four crématoire pouvait être sentie par les hybrides depuis son cabinet. Il le savait, quelqu’un lui avait déjà fait la remarque. Cela impliquait de faire des travaux conséquents mais il n’avait pas le temps pour ce genre de chose ces temps-ci.

Enfin, il ne se plaignait pas non plus trop de cela. Après tout personne ne l’avait encore vraiment dérangé à ce propos aussi il pouvait continuer de fonctionner ainsi… Il passa sa main sur son menton lors que le vendeur commençait déjà à partir. Typique de ce genre de personnes, ils n’attendaient même pas une réponse, se contentaient de vous refiler leurs problèmes et de vous laisser vous débrouiller avec. Il soupira puis regarda la jeune hybride un peu plus précisément, la détaillant du regard. Une heure il avait dit ? Bah, auscultation était déjà faite, elle était trop maigre par endroits et il était facile de voir des marques de bleus récemment effacés.

Un sourire se dessina finalement sur le visage du médecin, celui-ci s’approchant de la guépard lui posa une main légère sur l’épaule. C’était donc pour ça qu’il l’avait emmenée à lui, le vendeur devait très certainement être le responsable direct de son état. Pas étonnant dans ces circonstances qu’il ne souhaitait pas la déposer à l’hôpital, certains médecins là-bas avaient de fâcheuses manies lorsqu’il s’agissait d’hybrides maltraités. Bien, de toute façon maintenant qu’il en était rendu là, autant continuer jusqu’au bout. Il retira sa main de la frêle épaule, se retournant, les mains dans les poches.


« Suis-moi, je vais m’occuper de toi. »

Mais avant toute chose, il allait finir de manger. Après tout il n’y avait pas de remède miracle ni de risque de mort. Elle avait encore quelques réserves et pourrait le suivre jusqu’à la salle à manger. S’il était toujours d’humeur une fois là-bas il pourrait même éventuellement lui en donner une partie… Il tourna la tête pour la regarder, sans s’arrêter de marcher. La hochant lentement avant de regarder à nouveau devant lui.

« Quel est ton nom jeune hybride ? »

Il ne la regardait pas mais, comme lorsqu’il lui avait demandé de le suivre, sa voix n’était pas particulièrement autoritaire. Elle même était plutôt chaleureuse, un peu comme si l’information qu’il demandait l’intéressait réellement. Il s’agissait simplement de faire la conversation, il n’aimait pas marcher à côté de quelqu’un sans parler, sauf les fois où il ne voulait pas parler bien évidemment, ce qui arrivait en fait à peu près une fois sur deux. Mais là il avait été coupé en plein repas, cela méritait au moins un peu de discussion de la part de l’hybride.

Ils arrivèrent par la suite dans la villa, passant à travers le cabinet pour arriver dans le salon, qui ne laissait aucun doute quant au fait qu’il était à table avant son arrivée, les plats étant encore posés et fumants. Il s’assit devant son assiette, prenant sa fourchette en main. Il prit une bouchée et hocha la tête.


« Tu peux manger si tu veux. »

Le rôti baignait encore dans son jus, à l’intérieur du plat de verre, entouré de pommes de terre recouvertes d’une généreuse couche de fromage fondu et de crème. Il indiqua une chaise à l’hybride avec le bout de son couteau, ne semblant pas s’embêter à aller chercher des couverts et une assiette, comme si cela ne le dérangeait pas qu’elle se serve directement si elle le désirait.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quoi d'neuf docteur ? [Loreley]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quoi d'neuf docteur ? [Loreley]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quoi de neuf docteur...
» Quoi de neuf docteur ?
» Quoi de neuf, Docteur ?
» Quoi d'neuf, docteur ?
» Décés de Guy Pierauld (Quoi de neuf Docteur ^^)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Gokusha No Neko † :: † Hors Rpg † :: x.Archives-
Sauter vers: