Bienvenue sur Gokusha No Neko ! Venez incarner un Hybride ou un Maître dans un monde où règne esclavagisme et perversité. Ce forum est à tendance Hentaï/Yaoï/Yuri ! [Déconseillé aux moins de 16 ans]
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 C'est dans les méambres de la folie que l'on trouve des choses à dire [Pv Sojiro]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: C'est dans les méambres de la folie que l'on trouve des choses à dire [Pv Sojiro]   Mar 22 Oct - 17:22

Quelle heure est-il ? Quel jour sommes-nous ? Fait-il beau dehors ? D'ailleurs ? En quelle saison sommes-nous arrivés ? Les jours passent... Mais se ressemblent terriblement. Les mêmes plaintes, les mêmes pleures, les mêmes odeurs infectes, les mêmes bruits de pas, les mêmes moqueries, les mêmes sévices physiques, cela en deviendrait presque lassant. Eya ne savait même pas si le matin venait de se lever ou si nous étions au beau milieu de l'après-midi. Elle passait la majorité de son temps à dormir au fond de sa cage en laissant le temps et sa folle course s'écouler.

Installée dans l'arrière-boutique du magasin, cela faisait bien longtemps qu'elle ne faisait plus partie des ventes, dites nouvelles. De toute façon, elle avait rapidement été mise vers le fond... Peut-être à cause de son caractère ou de sa constante habitude à envoyer bouler les clients de l'animalerie. Bref ! La jolie panthère, qui venait de sortir de son sommeil, s'approcha des barreaux de sa cage. Sans doute était-ce dû à un élan de curiosité déplacée, ou peut-être une soudaine envie de mettre des idées de rébellion dans le crâne d'un autre hybride. Son regard balaya avec un certain intérêt les lieux, mais la déception fut rapide... Eya retrouvait les mêmes regards désappointés, les mêmes voix tremblantes et plaintives, les mêmes mains qui sortaient d'entre les barreaux... Elle savait que certains et certaines étaient prêts à tout pouvoir sortir d'ici, même à se rabaisser à des tâches ingrates.

L'espace de quelques secondes, un sourire illumina son visage : elle les trouvait, tous, fous... Pensaient-ils réellement que la vie serait plus clémente avec eux, simplement parce qu'ils accepteraient de se soumettre ? A moins qu'ils ne se disent que la vie serait plus facile à supporter ? Moins lourde ? A ses yeux qu'elle soit ici ou ailleurs ne changerait rien à sa situation. La vie ne serait jamais plus douce pour elle ! Elle avait grandi dans un enfer avant de le quitter, de fuir pour connaître le plaisir de la liberté... Mais le revers de la médaille fût tout aussi douloureux et la chute brutale, elle venait de rejoindre un autre enfer. Et puis... Au fond d'elle-même, elle savait qu'elle finirait par vivre dans un énième enfer, avec un nouveau geôlier, dans une nouvelle cage avec d'autres barreaux. Bref le train-train quotidien dans la vie d'un hybride.

La demoiselle dressa ses oreilles en entendant soudainement des bruits de pas, ce qui l'avait fait sortir de ses pensées... Elle écouta attentivement, figée comme une statue de glace. Le bruit se rapprochait lentement mais sûrement, une silhouette disgracieuse apparut peu à peu, Eya grimaça : C'était le petit gros de vendeur. Que voulait-il celui-là encore ? Il marchait lentement, la graisse pendante de son ventre faisant des remous sous ses pas. Son regard toisait les différents hybrides avant de se poser sur la jolie Soma... Éprise de fierté, elle se mit à soutenir son regard, remarquant qu'il se rapprochait d'elle jusqu'à finir par s'arrêter devant sa cage.

Le silence avait pris possession des lieux, pas un mot ne fût échangé, et aucun des deux ne baissa les yeux. Puis, soudainement, le vendeur ricana et rappela à la panthère que lui était libre et qu'il avait le pouvoir de faire ce que bon lui semblait de sa marchandise. Après quoi, il déposa une affichette sur le haut de sa cage et repartit. Oh ne vous attendez pas à quelque chose de miraculeux, c'était juste des informations générales.

Spoiler:
 

La jeune femme grimaça... Elle voulait savoir ce qu'il y avait d'écrit mais, cette fois encore, elle fût extirpée de ses pensées. Une vague d'agitation semblait prendre possession de toute l'arrière-boutique. Des murmures se firent entendre très rapidement : Certains disent qu'un client venait d'entrer dans le magasin. Eya se mit à bailler et retourna dans le fond de sa cage. Elle s'en fichait et, de toute façon, elle savait que ça serait les hybrides de devant qui seraient achetés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: C'est dans les méambres de la folie que l'on trouve des choses à dire [Pv Sojiro]   Jeu 24 Oct - 6:42

Une journée banale dans un endroit peu banale, rien de plus pour mettre Sojiro de mauvaise humeur. Il était partit en voyage quelques temps afin de prendre un peu plus d’ampleur dans le monde de la mafia ce qui se passa plutôt bien il était maintenant à la tête de sa propre organisation, mais lorsqu'il voulu rentrer chez lui la déception fut de taille: plus d'hybride! Elle était semple t-il partie, sans doute car son cœur n'était pas assez bien accroché. La désobéissance, il ne supportait pas, mais la lâcheté encore moins! C'est à ce moment qu'il se dit qu'elle était trop douce, il lui fallait une de caractère, une qui aurait quelque chose de spécial. Une qui se différenciait en somme!

"Kss..foutue hybride. Très bien dans ce cas ce doit être un signe du destin, je m'en vais en reprendre un et cette fois elle va etre correctement dressée!"

Sojiro ne se découragea donc pas, et pris la décision d'aller à l'animalerie chercher un nouveau jouet. Sur le chemin il se mit à réfléchir à ce qu'il aimerait comme type. Une sauvage une digne, il ne savait quel type prendre..et tiré de quel animal? Tant de possibilité car, quand il fut devant l'animalerie, il eu le loisir de voir que beaucoup de nouvelles têtes étaient présentes. Des plutôt soumises étaient mises en avant comme d'habitude mais il passa à côter. Avoir tout ce qu'il veux sans même avoir à le mériter était bien trop simple pour un esprit tordu comme le sien. Son regard perçant scrutait les environs, chaque cage était examinée ainsi que tout hybride s'y trouvant. Il fronça les sourcils car il en avait marre qu'on tente de lui présenter ce qu'il ne veux pas. Bien décidé à faire son choix il s'avança près de l'endroit ou se trouvait le vendeur, celui ci semblait avoir mit quelque chose sur une cage plus au fond qui l'intriguait. Sojiro était assez complexe de toutes façon, plus il avait du mal a avoir ce qu'il voulait, plus il le voulait. C'est alors qu'au fond de la cage il vit une hybride qui semblait ne pas preter attention a la curiosité que suscitait chez les autres l'humain. Il s'adressa donc au vendeur.

"De ce que je vois sur le papier, elle est plutôt..intéressante. Prix à débattre hein..gratuit ça me parait être un bon départ. Après tout je vous en fournis moi même, je vais pas payer quand je me sers."

Sojiro fournissait de temps en temps des hybride qu'il trouvait dans les rue au vendeur, une fois les avoir violées evidemment et c'était donc pour cette raison qu'il pouvait faire son choix sans payer en toute impunité, le vendeur n'étant pas sur pour sa propre sécurité n'insista même pas. Ce petit gros expliqua que l'hybride présente était plutôt mauvaise au niveau caractère et sans reele expérience du sexe de ce qu'il pouvait voir dans son comportement. Tous ces détail n'étaient pas si important que ça, vierge ou pas  du moment qu'elle lui plaisait elle allait pas le rester de toutes façon.

" Qu'importe son expérience ce qui m’intéresse évidemment c'est ce que je peux en faire, et c'est à moi de le déduire ça. Il est temps qu'elle découvre que l'enfer peut revêtir bien des formes."

Alors qu'il observa la cage d'un air distrait, il vit finalement la belle sortir. Une hybride panthère, exactement ce qu'il lui fallait. Un côté félin qui pourrait être utilisé a bien des choses, et un côté sauvage pour briser la monotonie du quotidien. A l'instant ou elle sortie il su de par son regard qu'elle n'était pas que belle, bien que son physique soit tout à fait au gout de Soji on sentait un passé chargé, elle ne se laissera certainement pas faire si facilement que l'autre, mais tout ceci promettait de l'amuser. C'est dans la difficulté que ses idées les plus tordues germaient après tout. Une fois libérée il s'en approcha donc, se l'appropriant avec une main qu'il glissa dans son dos d'un air satisfait. Sa peau était douce, un autre bon point alors même qu'il sentait que au vu de son regard elle n'allait pas lui rouler une pelle. D'un air sérieux il l'attrapa par les cheveux sans prévenir pour la fixée*

"Je suis Sojiro Seta. Mais bien sur tu peu m’appeler maitre, bien que je ne trouve pas cela forcément agréable si ça peu te pousser un peu plus à la politesse alors ne te gêne pas. Tu es désormais ma propriété, et ton existence précédente est à supprimer de ta mémoire. Tu m'obéiras en temps et en heure, et ton dressage sera surement long et douloureux..surtout si tu es vierge haha.."

Sojiro riait lui même de ses jeux de mots, sous entendant tout de même sans réel détour qu'il y aurait, a un moment donné, du sexe entre eux. Il relacha par la suite ses cheveux en souriant. Qu'elle le veuille ou non elle était évidemment la pour ça, il n'était pas du genre à le nier. Il venait de lui faire un résumé de sa pensée assez simpliste au final, mais d'un autre côté qui avait le mérite d'être honnête! Alors qu'il contemplait tranquillement son nouveau joujou, il lui mit une tape sur les fesses pour la faire avancer.

"Allons y maintenant. Tu en saura un peu plus une fois au manoir. Dans ces cages le temps est long et ne passe pas, avec moi tu pourra être amener à regreter son existence. Si tu obéis assez vite alors ta vie pourrais s'améliorer un peu, de plus je ne suis pas aussi bête que le vendeur, je vois l'intelligence dans ton regard. Tu sais lire et écrire nece pas? La plupart ici en sont incapable. Tu va pouvoir maudire la vie de t'avoir donné une apparence désirable un cerveau et tout ce qui à pu te mener jusque cette situation. Tu ne reviendra jamais ici, alors j'espère que ta cage ne te manquera pas trop ;p.

Il prit la direction du manoir, qui n'était pas très loin mais vu le froid qui commençait à faire des ravages dans la foret par laquelle il doit passé, le chemin sera long. L'hybride devrait pouvoir survivre grace a sa fourure se dit il.

Alors qu'ils marchèrent une heure durant, ils arrivèrent enfin devant la façade de son manoir. Evidemment pas fou Sojiro garda le collier qu'elle avait autour du cou comme tous les hybrides et décida de tirer dessus pour qu'elle tombe vers lui, en profita pour lui voler un baiser et s'éloigné un peu laisse à la main.


"Ahah ce n'était que pour te dire bonjour officiellement.$, j'espère que ça ne te fache ma jolie..Tiens d'ailleurs quel est ton nom?"

Sojiro n'ouvrit pas tout de suite la porte, il préférait se faire une idée plus précise de la jeune femme hybride avant de la faire entrer. Il n'était pas habillé tres chaudement fait faisait avec, il était important qu'elle comprenne un minimum comment se tenir avant d'arriver chez lui.
Revenir en haut Aller en bas
 
C'est dans les méambres de la folie que l'on trouve des choses à dire [Pv Sojiro]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [AIDE]Push mail / outlook
» Mew Ex de Ex: Créateurs de Légendes
» Scream 4
» où trouver un dessinateur?!!!
» rasengan bushin no jutsu !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Gokusha No Neko † :: † Hors Rpg † :: x.Archives-
Sauter vers: