Bienvenue sur Gokusha No Neko ! Venez incarner un Hybride ou un Maître dans un monde où règne esclavagisme et perversité. Ce forum est à tendance Hentaï/Yaoï/Yuri ! [Déconseillé aux moins de 16 ans]
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Clyde Brody

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Clyde Brody   Lun 17 Fév - 23:48

Clyde Adriel Brody
« »
Identity Card

Sexe ▬ Masculin.
Âge ▬ Trente-trois ans.
Date de naissance ▬ Trois mars.
Origines ▬ Anglo-Danoise et Japonaises.
Taille ▬ 187 cm
Poids ▬ 85 kg
Nationalité ▬ Japonaise.
Orientation sexuelle ▬ //
Groupe ▬ Maitre Neutre.

Derrière l'écran
Avez-vous signez la carte ? ▬ Yes sir.
Comment avez-vous connu le forum ? ▬ Mystère et boules de gommes.
« Que les apparences soient belles car on ne juge que par elles.  »


P H Y S I Q U E •
Un mètre quatre-vingt sept pour quatre-vingt cinq kilo de muscle, et un peu de gras. Clyde a tout de même la trentaine, il doit faire attention à ce qu'il mange et faire du sport. Sont corps n'est pas venu en un claquement de doigts, hop, et la magie s'opère. En dehors de son travail, qui est celui de pâtissier, le sport fait partie de sa vie. Juste pour se maintenir en forme, courir une heure tout les jours suffit, parfois un peu de musculation lorsqu'il trouve le temps. Ce n'est pas non plus un psychopathe de l'entraînement physique. Comme beaucoup de femme le décrivent ; c'est une homme " de son temps". Un homme qui prends soin de lui. Qui entretien sa peau, mais qui fume. Il aura toujours une cigarette à la main. Une main entretenue aux longs doigts fin et ornés de deux trois bagues, lorsqu'il ne travail pas. Il prends soin de lui quoi. Ce n'est pas une question de narcissisme et de vouloir plaire, mais son éducation à été faite de sorte à toujours être présentable. Plus ou moins..
Une mère japonaise, un père anglais et danois, Clyde a plus du père que de la mère. Il a les cheveux clair de base et se les décolore en blond. Parce qu'il aime ça et il s'y est accommodé lors de ses études de médecine. Tout comme son style vestimentaire à vrai dire. Il fait très homme de la mafia. Enfin c'est ce qu'on dit de lui.
Il aime les vêtement "classe" et sombre. Il porte parfois des choses "criarde" mais ce n'est pas son truc. La plupart du temps vous le verrez avec un pantalon noir et une chemise noire qui mettent en valeur ses muscles. Il ne portera jamais de "slim" ou de "skinny" ou, je cite " une connerie du genre". Lorsque vous avez des jambes musclées, ça fait tout de suite " grosse jambes, gros cul. " déjà que ses chemises sont parfois un peu trop serrées parce qu'il n'a pas les moyens de faire du sur-mesure, pas encore du moins. Une choses qu'il aime beaucoup ce sont les chaussures. Et vous ne le verrez jamais en basket, sauf pour faire du sport. Il trouve que cela manque de classe. Il a vraiment horreur de ça en fait...

C A R A C T E R E •
Si une personne vous dit sincèrement " Tu es bizarre " ou te qualifie de personne étrange, alors qu'à l'extérieur il y a ces "créatures", je ne pense pas que cela soit une bonne chose.
Avoir un physique atypique est quasi impossible par ici. C'est pourquoi Clyde s'est toujours trouvé normal.
Il est né au Japon et a donc vécu une bonne partie de sa vie avec les hybrides.
Il ne les détestes pas, il ne les apprécies pas. Il ne les considère pas. Ça ne fait pas depuis bien longtemps que le blond s'intéresse à eux. Mais toujours avec discrétion.
Il est comme ça lui. Un homme discret et plus ou moins bien élevé.
Pas forcément de bonne famille, il a horreur qu'une personne abrège ses mots ou parle comme un charretier.. Du moins dans l'excessif.
Clyde est gentil, mais il ne voudra pas pour autant s'intéresser à votre vie. Il n'aura pas trop de compassion non plus. Il est arrivé à un stade de sa vie où il préfère s'occuper de lui.. Et de lui seul. Sans être pour autant un "gros connard"... Ou peut-être que justement ; faire semblant c'est être un connard.. Non ?
Faire semblant. Il est du genre à cacher ses sentiments. Il ne sais pas y faire. Il déraille, fait n'importe quoi... Ou reste, justement, indifférent. Alors qu'on fond de lui c'est tout autres choses. La seule chose qu'il ne gère pas c'est sa colère. Et dommage pour lui, il s'énerve tellement. Parfois la première impression sera bonne, ou plus ou moins. Un homme calme et poli sinon ce sera un mec grognon.. Cela dit, cela ne fait pas fuir les gens, aller savoir pourquoi. Peut être
parce qu'ils savent que dans le fond Clyde est un type sympa. De plus, si vous creuser bien, il lui arrive d'avoir des gestes doux et affectueux. Autrement il affectueux à sa manière. Il ne sais pas forcément comment montrer ce qu'il veux ou récent.. Disons qu'il est assez "complexe" pour lui même.
D'apparence il ressemble à un homme sur de lui mais il n'en ai pas du tout pour ce qui est de son caractère.



J'ai une belle histoire à vous raconter.
Altera sententia est, quae definit amicitiam paribus officiis ac voluntatibus. Hoc quidem est nimis exigue et exiliter ad calculos vocare amicitiam, ut par sit ratio acceptorum et datorum. Divitior mihi et affluentior videtur esse vera amicitia nec observare restricte, ne plus reddat quam acceperit; neque enim verendum est, ne quid excidat, aut ne quid in terram defluat, aut ne plus aequo quid in amicitiam congeratur. Quid? qui se etiam nunc subsidiis patrimonii aut amicorum liberalitate sustentant, hos perire patiemur? An, si qui frui publico non potuit per hostem, hic tegitur ipsa lege censoria; quem is frui non sinit, qui est, etiamsi non appellatur, hostis, huic ferri auxilium non oportet? Retinete igitur in provincia diutius eum, qui de sociis cum hostibus, de civibus cum sociis faciat pactiones, qui hoc etiam se pluris esse quam collegam putet, quod ille vos tristia voltuque deceperit, ipse numquam se minus quam erat, nequam esse simularit. Piso autem alio quodam modo gloriatur se brevi tempore perfecisse, ne Gabinius unus omnium nequissimus existimaretur. Quam ob rem id primum videamus, si placet, quatenus amor in amicitia progredi debeat. Numne, si Coriolanus habuit amicos, ferre contra patriam arma illi cum Coriolano debuerunt? num Vecellinum amici regnum adpetentem, num Maelium debuerunt iuvare?Altera sententia est, quae definit amicitiam paribus officiis ac voluntatibus. Hoc quidem est nimis exigue et exiliter ad calculos vocare amicitiam, ut par sit ratio acceptorum et datorum. Divitior mihi et affluentior videtur esse vera amicitia nec observare restricte, ne plus reddat quam acceperit; neque enim verendum est, ne quid excidat, aut ne quid in terram defluat, aut ne plus aequo quid in amicitiam congeratur. Quid? qui se etiam nunc subsidiis patrimonii aut amicorum liberalitate sustentant, hos perire patiemur? An, si qui frui publico non potuit per hostem, hic tegitur ipsa lege censoria; quem is frui non sinit, qui est, etiamsi non appellatur, hostis, huic ferri auxilium non oportet? Retinete igitur in provincia diutius eum, qui de sociis cum hostibus, de civibus cum sociis faciat pactiones, qui hoc etiam se pluris esse quam collegam putet, quod ille vos tristia voltuque deceperit, ipse numquam se minus quam erat, nequam esse simularit. Piso autem alio quodam modo gloriatur se brevi tempore perfecisse, ne Gabinius unus omnium nequissimus existimaretur. Quam ob rem id primum videamus, si placet, quatenus amor in amicitia progredi debeat. Numne, si Coriolanus habuit amicos, ferre contra patriam arma illi cum Coriolano debuerunt? num Vecellinum amici regnum adpetentem, num Maelium debuerunt iuvare?Altera sententia est, quae definit amicitiam paribus officiis ac voluntatibus. Hoc quidem est nimis exigue et exiliter ad calculos vocare amicitiam, ut par sit ratio acceptorum et datorum. Divitior mihi et affluentior videtur esse vera amicitia nec observare restricte, ne plus reddat quam acceperit; neque enim verendum est, ne quid excidat, aut ne quid in terram defluat, aut ne plus aequo quid in amicitiam congeratur. Quid? qui se etiam nunc subsidiis patrimonii aut amicorum liberalitate sustentant, hos perire patiemur? An, si qui frui publico non potuit per hostem, hic tegitur ipsa lege censoria; quem is frui non sinit, qui est, etiamsi non appellatur, hostis, huic ferri auxilium non oportet? Retinete igitur in provincia diutius eum, qui de sociis cum hostibus, de civibus cum sociis faciat pactiones, qui hoc etiam se pluris esse quam collegam putet, quod ille vos tristia voltuque deceperit, ipse numquam se minus quam erat, nequam esse simularit. Piso autem alio quodam modo gloriatur se brevi tempore perfecisse, ne Gabinius unus omnium nequissimus existimaretur. Quam ob rem id primum videamus, si placet, quatenus amor in amicitia progredi debeat. Numne, si Coriolanus habuit amicos, ferre contra patriam arma illi cum Coriolano debuerunt? num Vecellinum amici regnum adpetentem, num Maelium debuerunt iuvare?

Merci Innocent Phantomhive pour ce code.
Revenir en haut Aller en bas
 
Clyde Brody
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bonnie and Clyde de Arthur Penn
» Bonnie & clyde 1932 Ford B-400
» Mort de Roy Sheider: Martin Brody dans les Dents de la Mer
» Milton Clyde Long
» Prédators (Adrien Brody)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Gokusha No Neko † :: † Hors Rpg † :: x.Archives :: - Fiches finies-
Sauter vers: