Bienvenue sur Gokusha No Neko ! Venez incarner un Hybride ou un Maître dans un monde où règne esclavagisme et perversité. Ce forum est à tendance Hentaï/Yaoï/Yuri ! [Déconseillé aux moins de 16 ans]
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 \!/ Welcome kitsune [P.V. Kimina] \!/

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Kimina

avatar

Age : 26
Messages : 58
Date d'inscription : 03/05/2013

MessageSujet: Re: \!/ Welcome kitsune [P.V. Kimina] \!/   Sam 13 Déc - 14:52

Dans son rôle de séductrice, Kimina se plaisait plutôt bien, tant qu'elle ne se faisait pas mal. Alors qu'elle excitait son maître en train de souper, celui-ci ne cachait pas son enthousiasme à la voir enfin prendre des initiatives, même si c'était très brouillon pour le moment. Il fallait dire que jamais auparavant elle n'avait joué ce rôle, ni même le moindre, elle restait naturelle et s'arrangeait pour être gentille avec tout le monde. Ou du moins, les gens normalement constitués, pas comme son maître actuel. Il était évident que la jeune kitsune n'avait jamais eu de rapports sexuels, elle ne savait pas du tout ce qui était de mise dans ce genre de situations, mais elle avait une vague idée du sujet. Kimina avait beau être naïve, elle savait encore déduire et supposer, même si son maître devait sous-estimer ses capacités intellectuelles par défaut. Il avait néanmoins bien réagi mais ne semblait pas pour autant accepter de lever la punition. Pourtant elle lui avait donné sa vie et après son innocence sexuelle pour vivre dans la demeure d'un homme possessif qui n'hésiterait sans doute pas à lui faire vivre un enfer pire que l'animalerie, que pouvait-il attendre de plus comme dévouement de sa part pour cesser son châtiment ? Kimina n'en avait pas la réponse, mais elle se contentait de l'influencer pour qu'il soit convaincu de son obéissance afin qu'il ne doute plus sur son sujet.

Heureusement le repas ne semblait pas très appétissant, quelques restes de la veille à peine chauds et de la salade mijotant dans sa vinaigrette depuis la veille. Ce n'était pas très ragoûtant mais ce n'était pas dégoûtant pour autant, si c'était tout ce qui était au menu elle pouvait largement s'en contenter. Même si son amour propre avait souffert plus cette journée que n'importe quelle autre, Kimina était bien décidée à rattraper ses erreurs, et commencer par gagner le droit de manger dans sa maison. Il prit alors une cuillère et s'amusa à la passer sur l'avant de la jeune kitsune, la faisant un peu frissonner de fraîcheur alors que le métal glissait sur sa peau. Cependant elle se laissa faire et l'encouragea avec des gémissements de plaisir, après tout si elle devait aimer ça, autant tout faire croire jusqu'au bout, quitte à perdre le reste de dignité qu'il lui restait. Elle attendait de voir quelle attitude allait plaire le plus à son maître, en espérant qu'il se satisfasse de l'une d'entre elle, assez pour lui accorder assez d'estime pour lever la punition. Il était évident que ce maître était très capricieux et susceptible, alors le mieux restait peut-être de lui faire plaisir jusqu'à ce qu'elle obtienne l'estime qu'elle désirait.

Relevant le défi de son propriétaire, Kimina prit alors le verre de supposé vin ou autre alcool dégoûtant, et le porta alors à la bouche de son maître afin de le faire boire. La cuillère continuait de la titiller et de lui arracher des spasmes de sensibilité intime, mais ça ne risquait pas de la décourager. Elle attendit alors une ouverture dans les gestes, un moment où il cesserait temporairement de stimuler une zone intime, juste le temps de relever son défi sans fauter. Sans plus attendre, Kimina versa une bonne lampée de liquide rouge dans sa bouche et reposa le verre sur la table. Il voulait bien une gorgée, pas trop petite, pas trop grande, juste le temps de sentir le goût acidulé dans sa bouche, ses papilles s'éveiller, sa gorge se déployer pour laisser passer une bulle de boisson. Kimina demanda alors la permission de manger ce qu'il y avait sur la table, son ventre grondant une fois encore dans un son aussi désagréable auditivement que physiquement. Il était évident que Kimina n'acceptait dorénavant plus le moindre échec jusqu'à ce qu'il la traite enfin comme il faut, à savoir une chambre un minimum confortable, des repas chaque jour avec des aliments consommables ainsi qu'à boire, et le reste elle lui laissait bien, vu que c'était la seule chose qu'elle demandait, un séjour confortable et copieux.
Revenir en haut Aller en bas
http://onepieceheritage.forumactif.org
Venceslas Steamer

avatar

Messages : 92
Maître(sse) de : Kimina
Date d'inscription : 30/08/2013

MessageSujet: Re: \!/ Welcome kitsune [P.V. Kimina] \!/   Mar 23 Déc - 21:44

L'humain ne faisait preuve d'aucune pitié pour son hybride. Ces gestes avaient pour but de déstabiliser l'hybride, de l'exciter d'avantage pour favoriser au maximum ces erreurs. Si la volonté de faire souffrir et de tourmenter son hybride apparut comme un motif amplement suffisant pour l'humain, ce dernier poussait par la même occasion sa domestique dans ces derniers retranchements. Pour éviter un nouveau gage, Kimina se devait de ne pas faillir au défi lancé par son maître, ce dernier faisant oeuvre de sa lubricité pour la vider de sa force et de sa naïveté et les remplacer par sa semence, cet épais liquide visqueux qui parsèmerait son visage. Il observait alors la méthode de l'hybride pour réussir ce défi. Dans cette analyse, il observait par ailleurs l’ingéniosité de l'hybride ainsi qu'une certaine détermination de sa part pour parvenir à lever cette punition et s'obtenir plus de clémence de la part de son maître. L'hybride leva le verre et le porta aux lèvres de son maître. Ce dernier ne bougea pas la tête et entre-ouvrit les lèvres afin de recevoir les bords du récipient contenant le précieux liquide. Il ne s'abaissa pas à esquiver le verre et les couverts comme un mioche capricieux mais ces gestes redoublèrent; la cuillère se baladant sur ces seins et entre ces jambes adopta un rythme bien plus frénétique. Le dos de la cuillère appuya contre les lèvres intimes de la kitsune, chaque appui de ces caresses singulières introduisant progressivement le couvert en argent en son intimité. Pourtant l'hybride parvint à lui faire boire une gorgée de porto. Il n'était guère surpris de la performance de son hybride, le défi qu'il avait lancé aurait été réussi par d'autres fleurs du bitume. Cependant cet exploit faisait prendre conscience au maître de la kitsune, du niveau de son hybride. Elle avait profité d'un laps de temps assez court où l'instrument insolite du maître sadique n'avait pas été en contact avec la chair de l'hybride et donc avait cessé de la stimuler. Il put alors boire sa gorgée, d'un rythme normal sans avaler de travers. Son hybride s'était bien débrouillée, il n'en attendait pas moins d'une hybride qui avait prit l'initiative de se faire vendre et surtout de donner son corps pour s'attirer son estime. Il avait conscience qu'elle avait de la suite dans les idées, et ce fut bien une qualité pour le quadragénaire. Mais elle demeurait une gamine à ces yeux, elle ne savait pas encore toute les subtilités du vice empreignant ce monde, elle ne maîtrisait guère encore totalement le rôle auquel l'homme la destinait. Elle aurait certes une aisance à écarter les jambes, mais Venceslas ne cherchait pas uniquement cela en sa domestique: il attendait d'elle qu'elle fut digne de son maître, capable de refléter son prestige si elle ne fut pas capable de retranscrire l'horreur qu'il provoquait dans l'ombre des villes.

Le nectar glissa le long de la gorge de l'homme au regard de braise. Cette liqueur affectueuse attisait l'âtre de son regard brûlant et sévère. Cette gorgée ne fut pas suffisante pour le doter du souffle brûlant d'un dragon en son logis. Il entendit alors la requête de l'hybride. Alors qu'elle avait relevé son défi avec succès, elle réclamait son dû: elle voulait désormais manger. Malgré sa réputation et son apparence peu rassurante, Venceslas fut un homme de parole. Il n'aurait aucune difficulté et aucun dégoût à la laisser manger et jouir de sa récompense. Les gargouillis audibles du ventre de Kimina confirmèrent le besoin pressant de manger quelque chose. Ce son saugrenu ne le fit guère rire ou sourire, il préservait son air dur et son regard posé sur l'hybride se tenant à ces côtés. Il posa la cuillère humectée des sécrétions intimes de la kitsune sur une serviette de papier et commença à servir l'assiette de l'hybride. Il plaça dans l'assiette quelques feuilles de salades, les disposant comme le fond d'un tableau. Il plaça ensuite trois sushis pour maintenir les feuilles de laitue à plat dans l'assiette. Vint ensuite quelques morceaux choisis de poulet au centre de l'assiette pour compléter le plat. Il fut loin d'être un cordon bleu ou de se connaître en art culinaire, l'humain disposait ces aliments à l’œil, préservant une pratique singulière propre à un passé révolu, des jours enterrés. Il prit alors son verre pour finir son porto, laissant une nouvelle fois la liqueur caresser son palais d'un parfum fruité et glisser le long de sa gorge en une caresse langoureuse. Il posa ensuite son verre sur la table et approcha celui de l'hybride pour le remplir d'eau fraîche. Tant d'attention ne pouvait que dissimuler quelque autre acte lubrique et pervers. Il songeait aux orgies de l'antiquité, un des exemples dont il s'inspirait pour ces crimes si ce n'était les sévices du moyen-âge et celle des légendes exotiques d'un monde nouveau et dénué de tout principe. Ici, il s'inspirerait de quelques faits concernant les bacchanales, fêtes orgiaques dédiées à Bacchus. N'ayant pas sous la main d'autre partenaires sexuels, il ne saurait assurer à lui seul les orgies, mais il saurait lui faire entrevoir l'idée d'un plaisir excentrique, similaire aux bacchanales et aux prolongement d'un simple acte sexuel. Elle serait sa domestique, sa poupée, son garde fou, son garde foutre, son bras droit et sa main gauche.


Chose promise, chose due. Tu as l'autorisation de manger.


Il lui intima alors de venir s'asseoir sur ces genoux. Le plat qu'il avait servit à sa kitsune était face à lui. Son simple regard laissait supposer une nouvelle fois de la contrainte qui fut imposée à sa domestique, laissant présager du pire si elle venait à contester cette prérogative. Lorsque la jeune femme fut assise sur les genoux de l'homme, ce dernier la fit glisser le long de ces cuisses, l'attirant à lui de sorte à ce que son membre toujours dur et en évidence fut collé à ces fesses. Il lui fit à nouveau écarter les jambes mais ne s'amusa pas tout de suite avec son intimité, voulant laisser ces lèvres intimes humides exposé à l'air ambiant. Il passa ces mains le long de ces courbes généreuses et repassa ces mains sur sa poitrine avant de diriger une main à son cou, n'usant que de deux doigts pour basculer sa tête et arrière et dévoiler sa gorge, sa carotide qu'il saurait sectionner pour la vider lentement de son sang. Il avait le pouvoir et ne se privait pas pour le lui rappeler et la tourmenter à son grand damne. Il passa alors son autre main entre les jambes de l'hybride et caressa une nouvelle fois son intimité trempée ainsi que son bouton de plaisir, n'en abusant guère afin de ne pas la faire jouir trop vite. La queue animale de l'hybride se mouvait sur le torse couvert du maître. Il glissait ces lèvres non loin de l'oreille de son hybride. Il ne fit nulle léchouille ou morsure à sa gorge blanche.

Tu as peut-être réussi ce ridicule défi, mais cela ne changera en rien à ta situation. Peu importe ce que tu pense, peu importe ce que tu aimes ou pas... Tu vivras sous mes ordres et mon toit. Je te nourrirais, te draperais, je te parlerais, je te prostituerais; le refus ne sera pas envisageable avec moi... auquel cas, je serais capable de t'infliger les pires tourments comme tu as pu le remarquer...

Bien que sa voix fut rauque et un peu éraillée, notamment dû à une consommation importante de tabac et de tord-boyaux, elle eut le mérite d'être claire, ayant appuyé sur chacun des mots, tout cela sur une tonalité légèrement enjouée. Ce petit bonheur résidait dans la propriété que constituait sa kitsune. Elle était à lui qui pouvait régner en maître absolu sur sa personne, c'était le plaisir qu'il pouvait se figurer. S'occuper d'elle comme une égale ne fut pas un acte inadmissible pour cet être particulier. En effet, comme tout homme ou femme, elle avait faim, elle avait des rêves et des pensées, des gestes et des actes bien spécifique à ces mœurs. Mais aux côtés de son maître, celle-ci deviendrait le prolongement de ce dernier, le suivant comme son ombre. Posséder une personne le temps d'un soir était une jouissance en soi alors la posséder pour le restant de ces jours portait le plaisir à son paroxysme. Ce speech n'avait d'autres buts que de rappeler une nouvelle fois son "contrat de travail" (qu'il pensait déjà acquise par cette "petite étourdie") n'attendant guère de réponses si ce n'était que "oh oui maître". Il saisit alors le bassin de Kimina et la souleva. Par cette action, il fit entrevoir à Kimina sa force physique qui avait déjà fini de surpasser cette créature servile. Il lâcha alors Kimina sur sa verge qui pénétra avec force ces lèvres intimes une nouvelle fois. Il continua de mouvoir le bassin de kimina en rythme comme s'il se fut servi d'un jouet sexuel. Il avait promis à son hybride qu'elle pourrait manger, c'est une certitude... mais il n'avait jamais dit qu'il arrêterait de la tourmenter, tout comme il n'avait guère précisé sous quelles contraintes cette hybride se nourrirait.

Je t'ai promis que tu mangerais alors ne te fait pas prier et mange! J'ai déjà eu l'amabilité de te servir... Fini moi cette assiette, je ne tiens pas à faire de gaspillage.

[En espérant que ce post te conviendra =) Joyeux noël dear slave]
Revenir en haut Aller en bas
Kimina

avatar

Age : 26
Messages : 58
Date d'inscription : 03/05/2013

MessageSujet: Re: \!/ Welcome kitsune [P.V. Kimina] \!/   Mer 24 Déc - 15:33

Son rôle de séductrice semblait plaire à son maître, ce pourquoi il ne la punit pas mais au contraire se mit à jouer avec elle. Enfin elle avait l'attention tant désirée qu'elle attendait d'un maître au sens propre, n'importe lequel. Kimina allait garder ce rôle plus longtemps que prévu, maintenant qu'elle recevait de la douceur et des récompenses. L'épreuve du verre de vin était facile, il suffisait de se concentrer un minimum, pas forcément se casser la tête à chercher une ouverture dans ses mouvements stimulateurs. Enfin elle avait le droit de manger ce qu'il y avait sur la table, c'était un but d'atteint parmi ce qu'elle avait planifié. Ainsi son maître lui confirma qu'elle avait bien droit à son assiette et la servit même spontanément un peu de tout, et son estomac se préparait déjà à digérer. Elle était enfin contente d'avoir des résultats, elle avait essayé plusieurs rôles pour s'adapter à son maître, mais ça finissait souvent mal, et cette fois c'était enfin différent.

Sous son ordre, la jeune kitsune s'assit sur ses genoux et commença à manger sans plus attendre, visiblement affamée. Quelques fines larmes coulaient de ses joues alors que le bonheur la submergeait, ça faisait au moins une dizaine d'heures qu'elle n'avait plus rien mangé, plus rien à brûler comme calorie, et son estomac la remerciait chaleureusement de ce don. Kimina n'éprouvait pas de gêne lorsqu'il se mit à remuer son bassin, certainement dans le but de l'ennuyer pour que son repas soit un peu ardu quand même. Cependant elle était bien trop préoccupée par son assiette pour se laisser distraire par quoi que ce soit. Son maître parlait encore une fois de sa fonction au sein de sa demeure, esclave soumise, contrôle total sur sa personne, et tout. Elle se contenta d'acquiescer à la fin de chaque phrase, montrant qu'elle avait compris, mais sans parler, de peur de sortir encore une remarque qui pourrait être mal prise.

Maintenant qu'elle y pensait, et que le soir était tombé sur la ville, Kimina n'avait toujours pas de chambre. La seule salle qu'elle avait visitée plus ou moins précisément était la salle de torture au sous-sol, mais ça ne pouvait pas être ça. Une fois sa grande assiette vidée, Kimina se leva et se courba respectueusement pour le remercier du repas. Elle rangea aussi les assiettes et couverts avec le reste de la vaisselle, et revint vers son maître en souriant un peu, les mains jointes derrière son dos. Elle attendait visiblement quelque chose, et ne tarda pas à prendre la parole pour l'exprimer.


-Dites maître, vous m'avez toujours pas montré ma chambre, et il commence à se faire tard, vous voulez bien m'y emmener pour que je puisse y déposer mes affaires...enfin...mes vêtements.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://onepieceheritage.forumactif.org
Venceslas Steamer

avatar

Messages : 92
Maître(sse) de : Kimina
Date d'inscription : 30/08/2013

MessageSujet: Re: \!/ Welcome kitsune [P.V. Kimina] \!/   Mer 4 Fév - 17:54

L'hybride mangeait de bon coeur, gâtant son estomac criard que la faim eut fait souffrir. Venceslas se lassa assez vite d'entraver son hybride par divers attouchements. Il demeurait alors stoïque, observant son hybride qui se nourrissait. Il n'était guère un bon cuisinier, peut-être pouvait-il compter sur cette nouvelle présence en son logis pour espérer un peu de nouveauté dans sa vie. Pour le ménage et la cuisine? Cela serait bien insuffisant pour ce maître. Il souhaitait plus qu'un réconfort charnel, qu'un défouloir de ces humeurs, qu'une cible constamment en mouvement. Il ne se leurrait pas, il se devra d'apprendre à connaître son hybride comme elle devra apprendre à vivre sous la tutelle d'un être considéré comme instable et dangereux, un individu peu fréquentable en somme. Il n'avait guère honte d'avouer ces vices et ces accès de colère. C'était un moyen comme un autre de demeurer vivant, d'éviter de tomber dans la torpeur du luxe, milieu élitiste et grivois. Oui, il était riche, mais non il ne le clamais jamais, à quoi donc cela le servirait de s'en vanter. D'ailleurs, la kitsune n'avait pas besoin de savoir l'étendue de sa richesse personnelle, il n'avait guère envie d'en faire une gamine gâtée. En regardant Kimina se contenter de simples restes, le sourire aux lèvres, il se doutait bien qu'il lui faudrait bien peu pour la combler, la même dose pour la briser. Aussi pouvait-il oublier pour l'heure de l'impliquer dans ces incursions frauduleuse. La violence de son métier aurait vite fait de la traumatiser et de la transformer rapidement en une loque dépressive. Mieux valait encore au mercenaire de préserver l'entrain de sa domestique, quitte à supporter sa naïveté insolente.

L'hybride finissait de manger. Elle se leva alors et s'inclina face à son maître au regard de braise. Cette marque de respect semblait évidente pour le maître. Ce dernier ne lui sortit aucun discours moqueur, nulle félicitation, songeant , bien que cela put lui faire plaisir, qu'il la prendrait plus pour une conne que pour sa domestique. Il avait sa manière bien à lui de penser et ,cela, Kimina l'apprendrait bien assez tôt. Elle débarrassa alors aussitôt la table et revint vers le maître, l'air de rien, arborant un simple sourire. Cela tira un léger rictus du sinistre personnage. Cela d'ailleurs le surpris de trouver un geste qui put lui apparaître insignifiant aussi sympathique. Etait-ce la nudité de son hybride? La pitié que pouvait susciter sa demande? Ou alors perdait-il sa rigueur alors que le temps s'écoule. Il perdit le sourire à cette simple pensée, l'âge avancé constituant un complexe chez cet homme au faciès sévère. Il se leva alors, dépassant aisément son hybride en taille. Il gardait son regard planté dans les yeux de l'hybride. Il ne leva guère la main et sortit de la salle à manger jouxtant le salon. Il ouvrit alors la porte du sous-sol et, avant de descendre les escaliers, il intima à la kitsune:


Attends moi ici. Je reviens.

Venceslas descendit alors les escaliers menant au sous-sol et se dirigea vers sa salle de torture pour y prendre les vêtements de son hybride. Le jour touchait à sa fin ainsi que les tourments de l'hybride pour le moment. Il songeait bien qu'elle avait retenu qui était le maître en ces lieux. Rome ne s'étant pas construite en un jour, il lui faudra du temps pour se faire à une gamine; et il faudra du temps à cette gamine pour apprécier un sociopathe... quoi que... L'humain remonta au rez-de-chaussée et retrouva son hybride à laquelle il lui tendit ces vêtements. Il la mena sans attendre à sa chambre au premier étage. En longeant le corridor du premier étage à gauche, l'on débouche sur deux chambres: une au bout du corridor, une dans le prolongement du corridor. Il ouvrit la seconde et révéla alors la chambre à Kimina. Il alluma la lumière qui éclaira les appartements de l'hybride: ce fut une chambre peu volumineuse mais convenablement meublée. Le lit était dressé, l'oreiller douillet et bien secoué recouvert d'une taie jaune pour passer avec le bleu de la couverture. Il n'aimait guère ces couleurs mais il n'ent avait pas fait une priorité de les changer et les avait finalement gardés tels quels. A la gauche du lit, résidait une commode, vide pour l'heure, qui contiendrait la plupart des effets personnels de l'invité. A droite, une armoire vaste était collée au mur contenant des draps et de vieux vêtements de gouvernante (ayant appartenu aux anciens propriétaires). Il avait aussi placé un petit bureau ou plan de travail en prévision d'un domestique; Kimina en ferait ce qu'elle voudrait, du moment que se fut utile au domaine de son maître. Il laissait l'hybride observer sa chambre et se contenta dicter ces principales directives:

Voici ta chambre. Je n'ai aucun vêtement pour l'heure à te proposer, je t'en chercherais demain en allant en ville. Ayant pris du retard dans l'apprentissage des règles de ma maison, tu te lèveras un peu plus tôt qu'à l'accoutumée pour que je t'initie aux travaux que je te demanderais. Je te veux levée, lavée et fraîche pour 5h30 demain matin. Si jamais tu t'accorde une grâce mat' je te laisserais mariner dans de l'eau glacée pendant une heure. T'as des questions ou tu as compris pour cette fois?
Revenir en haut Aller en bas
Kimina

avatar

Age : 26
Messages : 58
Date d'inscription : 03/05/2013

MessageSujet: Re: \!/ Welcome kitsune [P.V. Kimina] \!/   Dim 8 Fév - 16:03

La nourriture n'était pas particulièrement bonne, mais c'était toujours mieux que ce qu'elle mangeait avec ses anciens parents, ce qui la rendait d'office bien meilleure. Kimina avait cessé son rôle de séductrice, c'était apparemment épuisant et elle préférait économiser ses dernières forces pour mieux dormir après. Ainsi elle redevenait petit à petit elle-même, alors que son maître mangeait à ses côtés. Il avait cessé de lui faire des farces perverses en lui donnant des défis, et semblait ne plus vouloir la torturer pour sa faute. Elle espérait que ce soit vite oublié et gardait confiance en le minimum d'humanité qui devait bien exister en lui. Une fois le repas terminé, assez rapidement, Kimina débarrassa la table en se courbant de respect, nullement l'envie d'aggraver son cas avec des paroles de plaisanterie. Il ne semblait pas avoir le sens de la dérision, c'était un peu décevant.

Cela fait, son maître se leva pour aller dans le sous-sol chercher les habits qu'elle avait laissés pliés sur le sol, alors que la jeune kitsune le regardait faire sans rien dire. Une fois ses vêtements sous les yeux, Kimina se hâta de les enfiler par pudeur en prenant bien le temps de les caresser parce qu'ils étaient chers à ses yeux. Bien plus que par pudeur, elle les avait cousus elle-même et ils avaient une valeur sentimentale pour elle. L'heure du repos sonnait de plus en plus et Kimina bâillait de plus en plus, bien sûr hors du regard de son maître ; il ne fallait pas passer pour une fainéante à ses yeux, surtout qu'elle avait assez mal commencé la journée et devait vraiment changer son comportement pour s'adapter à lui.

Pendant que son maître marchait vers la chambre de la jeune kitsune dans le couloir, celle-ci arrangeait un peu son sarashi pour qu'il ne la gêne pas. Après tout elle n'avait pas l'habitude de le retirer, vivant depuis longtemps dans la nature, alors c'était important de le remettre comme il fallait. La porte de sa chambre apparut alors enfin au loin, jusqu'à ce que la demoiselle puisse toucher la poignée avec sa main après lui. C'était bel et bien une chambre, plus une salle de torture, mais bien une chambre comme elle l'avait imaginée depuis le début de son adoption. Kimina le remercia d'une autre courbette et sauta sur son lit avant de frotter son visage contre la couverture, apparemment son lit lui plaisait déjà plus que la table froide du sous-sol, c'était de loin le meilleur cadeau qu'il aurait pu lui faire.

Après, il avait peut-être oublié de prendre des dispositions féminines, notamment pour les vêtements de rechange, mais ce n'était pas trop grave. Se lever tôt n'était pas non plus un souci, surtout qu'ils étaient en été, le soleil commençait à se lever à ces environs au grand minimum. Une fois sa dernière question posée et un acquiescement de la part de la demoiselle, celle-ci se fourra sous les couvertures et commença à dormir sans attendre qu'il soit sorti de la pièce. Après tout, plus elle attendait, plus son temps de sommeil se raccourcissait alors que croissaient les risques de réveil grognon. Il ne restait plus qu'à penser au lendemain et à ce que cette seconde journée avec son maître allait donner.
Revenir en haut Aller en bas
http://onepieceheritage.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: \!/ Welcome kitsune [P.V. Kimina] \!/   

Revenir en haut Aller en bas
 
\!/ Welcome kitsune [P.V. Kimina] \!/
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Kitsune Kinroi
» fanart kitsune kinroy
» Dessins de Kitsune-Kun!
» Kitsune (Luciole)
» Inari et Kitsune

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Gokusha No Neko † :: • Les Maisons-
Sauter vers: