Bienvenue sur Gokusha No Neko ! Venez incarner un Hybride ou un Maître dans un monde où règne esclavagisme et perversité. Ce forum est à tendance Hentaï/Yaoï/Yuri ! [Déconseillé aux moins de 16 ans]
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Je suis certain, c'est un homme magnifique. [PV]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Je suis certain, c'est un homme magnifique. [PV]   Mer 26 Nov - 21:19

    La clochette du magasin retentit. Son sommeil, léger comme une plume, ne survit pas à un tel dérangement. Elle savait que ça ne pouvait être un client, comme elle n’était parvenue à dormir que quelques heures et que le soleil n’était pas encore levé. Elle entendit tout ce qui se passait à l’avant du magasin. Le bruit du panneau qui annonçait l’ouverture de l’animalerie, les clés se poser agressivement sur le comptoir, le raclement rauque du propriétaire qui se préparait à réveiller la moindre bête dans son magasin. Il devrait s’acheter un porte-voix, ça épargnera ses cordes vocales. Bien vite, la mi-renarde posa le creux de ses mains sur ses oreilles et laissa le propriétaire crier bien fort « de se réveiller, sale bête. ». Située à l’avant du magasin, c’était mieux pour elle de se couvrir les oreilles pour ne pas être victime de surdité.

    Héra se tourna lentement dans sa cage, ramenant toute sa longue chevelure blanche et grisée par la saleté contre elle. Ses doigts tentèrent lentement d’enlever les nœuds qui s’étaient créés dans quelques mèches pour la rendre plus soyeuse, malgré qu’elle soit grasse. Disons que les hybrides n’avaient pas vraiment la possibilité de se laver, sauf de sa langue, comme les vrais animaux. Comme à tous les matins, une cacophonie s’élevait dans le magasin. Il n’y a pas grand gens qui apprécient se faire réveiller si brusquement. Encore moins lorsque le propriétaire commença à taper d’un poteau métallique chaque cage encore endormie. C’est dans ces temps qu’Héra tenta de s’asseoir et étouffer une plainte de douleur entre ses lèvres. Sa blessure toujours pas guérie tentait avec peine et misère de se refermer autour de la queue blanche.

    À tour de rôle, ils eurent tous droit à un pot d’eau et une barre tendre. C’était toujours mieux qu’un bol de nourriture à l’odeur douteuse. Elle prit dans ses doigts le paquet que lui tendit un employé et l’ouvrit à l’aide d’une canine. Héra sortit l’extrémité de son gouter et prit une grande bouchée. Parfois, il était nécessaire de manger rapidement, ou ses voisins de cages auraient fait le tout pour le tout pour avoir un morceau supplémentaire. Ses yeux pâles se tournaient à chaque fois vers la porte, lorsqu’elle s’ouvrit. Il était à peine huit heures du matin, il n’y avait pas foule de gens. Elle se remit sur le côté, en poussant le papier de barre tendre en dehors des barreaux et léchant ses doigts pour en extirper le moindre morceau de sucre. Elle baissa jusqu’à ses genoux sa robe blanche, quelque peu tâchée de sang par ci et par là. Sa blessure saignait parfois. Ce n’était en aucun cas signe de maltraitance. On pourrait y croire, vu les nombreux bleus présents sur ses bras suite à la centaine de vaccins qu’elle avait hérités pour devenir ce qu’elle est aujourd’hui.

    Elle sortit en dehors de sa cage ses deux mains, jouant avec le papier, jouant avec ses propres doigts. Elle faisait quelques signes du langage qu’elle avait appris plus jeune, avant d’être pris d’une certaine fatigue et d’arrêter. Héra ramena une main dans sa cage, appuyant son visage sur le dessus de celle-ci. L’autre resta libre, la paume vers le haut. Ses yeux se fermèrent, écoutant vaguement tout ce qui l’entourait. Bientôt, elle pouvait percevoir le bruit des derniers oiseaux à l’extérieur, prêt à s’envoler lorsque le froid arrivera. Croyant que le temps était bon, le propriétaire garda la porte ouverte. Les hybrides peu vêtu et à l’avant prirent bientôt froid, mais Héra ne pensa à rien d’autre qu’une nouvelle voix qui apparue près d’elle. Elle savait, sans même ouvrir les yeux, que cette voix appartenait à un bel homme.
Revenir en haut Aller en bas
Haven R. Thompson

avatar

Messages : 22
Maître(sse) de : Héra Eudoxie ♥
Date d'inscription : 02/04/2014

MessageSujet: Re: Je suis certain, c'est un homme magnifique. [PV]   Mer 26 Nov - 22:27


    C'était comme un besoin impérieux. Comme un désir, non pas charnel, certainement pas, mais comme une envie. Une énorme envie. Mais de quoi ? Haven n'en savais rien. Il avait passé la nuit seul, à ranger sa paperasse, sa tendre paperasse de gérant, qu'il préférerait milles fois bazarder dans la poubelle. Mais il ne peut pas, puisque sans ça, plus de club. Et c'est inenvisageable pour le lion. Son club, c'est toute sa vie. Tout ce qu'il possède. Son précieux, s'amuse-t-il à caricaturer. Mais seul dans son bureau, c'est triste. Et c'est depuis des années comme ça. Il n'as pas confiance aux autres pour s'en occuper. Non. Son club, ses papiers, ses affaires.

    Pourtant. Ça lui ferait tellement de bien de se reposer sur quelqu'un. D'avoir une personne à ses côtés pour l'épauler. Il est seul depuis si longtemps ! Les gens se posent des questions. Déplacées, certes, mais Gokusha n'est pas Gokusha pour rien. Haven savait dès le départ que c'était la ville du Vice, après Chicago. Il n'est pas dépaysé, c'est clair. Mais les questions commencent à se préciser. Commencent à devenir un melting pot de choses, de rumeurs, de vérités... Dérangeantes. Pourquoi ne voit-on jamais Haven avec une femme ? Lui qui pourtant à une réputation de chaud lapin, et pis, de prostitué ? C'est cette question qui le taraude. Depuis le début du mois, même ses serveurs se méfient, se posent des questions. Personne ne sait qu'il est gay. Personne ne doit le savoir.

    Haven se tiens la tête entre les mains. Son bureau n'est qu'un amas de papiers, disposés sans grand ordre sur le plan de travail. Ses factures du mois passé, celles du mois, et le budget de fin d'année. Tant de chiffres, tant de comptabilité... Haven déteste ça. Il met chaque mois une semaine à tout boucler. Une semaine cloîtré dans son bureau, indélogeable. La musique en sourdine, les premiers bruits du jours approchent. Encore une nuit blanche de passée. Les femmes de ménage arrivent pour remettre le club en état. Haven ne va pas les saluer. Il s'est endormi sur sa chaise. Un micro-sommeil. Suivi d'un réveil brutal. L'une des femmes as fait tomber une bouteille, probablement vide, du comptoir.

    Un mal de crâne l'envahi. Haven, bouche pâteuse, teint blafard, à grand besoin de sommeil. Sa compta est terminée. Son calvaire aussi. Dans son esprit, toute la place est laissée à des occupations plus basses. Les rumeurs. Comment combattre celles qui dérangent ? Le lion y réfléchit, remontant à son appartement, situé dans le grenier du club. Tandis qu'il fait chauffer sa salle de bain, il prépare du café, ainsi qu'un maigre déjeuner. Il a oublié de faire les courses. Il se contentera de son café, finalement. Une bonne douche et une énorme dose de café le requinqueront, pense-t-il. De toute façon, il n'a pas le choix. Aujourd'hui, il le sent, c'est un jour décisif. Un jour où, il ne sait encore, quelque chose ou quelqu'un changera sa vie. C'est cette pensée qu'il médite alors qu'il sort de son appartement, et descend au rez-de-chaussée. Empruntant la sortie arrière, il espère ne rencontrer personne. Ses cheveux sont encore pis que d'habitude, et ses cernes lui donnent un air peu amène. Le sommeil lui manque trop pour ne pas laisser ses marques sur le visage de l'homme.

    L'hybride se laisse guider, par rien. Il n'y a personne dans les rues à cette heure si matinale. A part quelques marchands qui ouvrent boutique, comme les libraires. Haven, presque arrivé sur la place, entend un bruit. Ou plutôt un cri, ou plutôt quelqu'un qui hurle. Cela heurte ses oreilles sensibles. Il lui semble savoir d'où ça provient. Et il est irrésistiblement attiré par ce lieu, une animalerie. Lieu qu'il ne supporte pas. Il est lui-même un hybride, mais jamais il n'as été en cage. Il n'ose imaginer la douleur et la terreur ressentie par ceux à l'intérieur. D'ailleurs, il n'y a jamais mis les pieds. De peur notamment qu'un marchand zélé ne trouve ses attributs félins et le mette en cage. Surmontant sa panique, à la vue des cages, il entre.

    La cloche sonne encore. Il se retourne vivement. Il ne s'agit que d'une fausse alerte. Il n'est pas à son aise dans ce lieu, et il se demande encore pourquoi il y est entré. Il voyage entre les couloirs, ne s'arrêtant qu'un instant devant une cage, vide. Le vendeur le remarque, et Haven continue son espèce d'inspection. Le vendeur as bien compris qu'il ne fallait pas essayer de lui parler - un regard a suffit.- Et puis, il s'arrête à nouveau. Cette fois, il y a quelqu'un à l'intérieur. Quelqu'un dont les cheveux longs et pales passaient au travers des barreaux. Un sourire illumina le visage d'Haven, lorsque ses yeux se posèrent sur l'espèce de photo qu'ils avaient mis à côté de la cage. Une demoiselle. C'était ce qu'il lui fallait, et c'est à cet instant qu'il s'en rendit compte. Son cœur fit un léger bond, suffisamment pour qu'il retrouve un sourire sur les lèvres. « Bonjour. »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Je suis certain, c'est un homme magnifique. [PV]   Mer 26 Nov - 22:50

    On pouvait apercevoir ses yeux bouger ses minces paupières. Il était impossible de se rendormir, pour diverses raisons. Le soleil, ses colocataires et la douleur qui provenait de son ventre. Offrir peu de nourriture à un ventre affamé le force à en vouloir plus. Elle ramena lentement sa main à l’intérieur de la cage pour la poser au niveau de son nombril. Lentement, elle ouvrit les yeux en battant des cils pour finalement poser un regard mi-éveillé sur l’homme qui se tenait devant sa cage. La tête à l’envers, elle ne l’apercevait pas bien. Mais une chose la choqua, la couleur de ses cheveux. Elle comprend maintenant la réaction des gens face à ses cheveux blancs, dans les autre pays. Difficilement, la jeune femme s’étira, redressant bien droit son pâle visage en s’appuyant dans le creux de sa main engourdie. Face à ses traits fatigués, elle ne put que sourire. Elle croyait qu’il y avait seulement eux, qui pouvaient avoir une mauvaise nuit de sommeil à chaque soir.

    Sa main quitta le creux de son ventre pour sortir légèrement de la cage et balancer ses doigts dans les aires en une brève salutation. Elle n’osa pas parler, croyant que sa voix n’était pas encore prête de s’élever. Sa tête bascula sur le côté, alors qu’elle replaça de nombreuses mèches qui cachaient son visage. Elle avait bien compris les règlements, en cas de visiteur. Resté souriante, dégager son visage et faire valoir son corps. Héra n’a malheureusement rien à faire valoir. Quoi qu’il en soit, cet homme était beau. Bien entendu, elle préférait son tendre amoureux perdu, mais elle n’avait aucune crainte que cet individu tombait dans les goûts de plusieurs jeunes filles. Elle racla discrètement sa gorge en parlant finalement.

    « Bon matin, monsieur. Dure nuit ?»


    Elle aperçut du coin de l’œil un mouvement vif du vendeur qui voulait s’approcher. Elle n’était pas en droit, de faire la conversation. Elle pourrait dire des choses qui ne fallait pas vraiment. Mais lorsqu’il jeta un regard au client, il préféra garder une distance respectable en sifflant entre ses dents. Un soupire mal placé, dira-t-on. Héra se tourna sur le ventre , sans cesser de regarder le visage du bellâtre, épiant çà et là les signes du manque de sommeil Ça l’amusait. D’une douce voix, tout de même rouillée comme elle parlait très rarement, elle tenta de tendre le plus haut qu’elle pouvait sa main.

    « Je me nomme Héra. Si je puis vous proposer, Nakato, tout au fond, avec les belles ailes…Elle attend ici depuis longtemps. C’est un vrai ange. ~ »

    Héra souhaitait à ses « colocataires » de se faire adopter. Ils attendaient tous plus longtemps qu’elle. Malgré qu’elle n’éprouve aucun confort ici et qu’elle commençait à souffrir de famine, elle pouvait encore attendre.

Revenir en haut Aller en bas
Haven R. Thompson

avatar

Messages : 22
Maître(sse) de : Héra Eudoxie ♥
Date d'inscription : 02/04/2014

MessageSujet: Re: Je suis certain, c'est un homme magnifique. [PV]   Jeu 27 Nov - 20:32

    La nuit avait été longue, très longue. Mais comparé aux lentes agonies de ces hybrides en cage, Haven avait passé une bonne nuit. Plutôt paradoxal, Haven en a conscience. La vie d'un hybride, même rebelle, n'est pas toute rose. Les rebelles sont forcés de vivre reclus, de se cacher, de mentir... Ce n'est pas le genre de vie dont on rêve. Le lion le sait : il ment comme il respire. Rien que sa présence dans l'animalerie est mensonger. Il devrait fuir, partir loin de là. Ou entrer dans une cage et attendre que quelqu'un le prenne avec lui. Il secoue la tête, pour faire fuir cette image troublante d'une chevelure rouge crasse d'où sortirait ses oreilles, et sa queue de lion, menaçante, balançant au gré du temps.

    Il souffle et soupire, chassant la fatigue du mieux qu'il peut. Il observe, d'une fascination plutôt malsaine, l'hybride dans la cage. Elle n'est pas jeune, loin de là. Du moins, pas jeune comme les autres dans les cages. Elle doit avoir plus ou moins son âge. Un rapide coup d’œil aux alentours apprends à Haven qu'elle est l'unique hybride qui semble avoir cet âge. Elle lui fait signe. Le lion s'en étonne. Serait-elle muette ? Il est prêt à lui demander lorsqu'elle ouvre finalement la bouche. « Bon matin, monsieur. Dure nuit ? »

    Haven surpris un mouvement, venant du vendeur. Un simple sourire de sa part - ou plutôt, un rictus mécontent - suffit à l'arrêter. Il semblait presque en colère, et pourtant. Le client est roi. Qui plus es, lorsqu'il est un lion. Il continue d'observer l'hybride, non sans curiosité. La demoiselle en profite pour continuer à parler. Il semble au lion qu'elle est rouillée, loin de la voix mélodieuse qu'il lui aurait volontiers prêtée. Il n'en tiens pas compte, après tout, elle ne doit pas beaucoup parler, dans cet endroit. « Je me nomme Héra. Si je puis vous proposer, Nakato, tout au fond, avec les belles ailes…Elle attend ici depuis longtemps. C’est un vrai ange. »

    Haven tourne la tête vers le fond du couloir, dans un réflexe irréfléchis. Il a déjà pris sa décision après tout. Et malheureusement, les ailes sont trop ostentatoire selon lui. Lui, il voudrait un hybride plutôt discret. Pas un hybride oiseau, en vérité. Il n'aime pas trop les oiseaux. Il se retourne vers l'hybride nommée Héra. « Je m'appelle Haven. » Dit-il sobrement. « Vous ne souhaitez pas sortir d'ici ? » Ajoute-t-il. Il ne comprend pas pourquoi la demoiselle fait cette réflexion. Pour lui, les hybrides de l'animalerie ne souhaitent qu'une chose : sortir au plus vite. Alors, la réaction d'Héra le surprend énormément.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Je suis certain, c'est un homme magnifique. [PV]   Sam 29 Nov - 17:10

    [ Un petit trou dans ma journée pour répondre. J’avais hâte d’avoir un petit temps libre. ;w; ♥]

    L’hybride qu’elle avait désignée eu tôt fait de se cacher parmi ses plumes. Ici, la gentillesse n’était pas de mise. On devait toujours penser à nous, avant de penser aux autres. C’était l’unique moyen de survie, l’unique moyen de partir. Donc une telle réaction de la part de la mi-renarde, ébranla certains compagnons, plus jaloux de ne pas être nommé que touché d’un tel geste. Certains étaient contre le départ de l’hybride plumé à la place d’eux. Ceux-là, grouillèrent dans leur cage comme des animaux affolés, suppliant que ce soit eux qui partent. Que le bellâtre devrait les choisir eux. Héra laissa retomber sa main en affichant une moue, insatisfaite du résultat qu’elle avait créé. Apercevant deux clients approchés, le vendeur leur cria tout de « Fermer leur sale gueule ou il allait sévir » avant que le silence ne retombe aussi vite que le brouhaha avait apparu.

    Le prénom de l’homme face à elle tiqua dans son oreille, appréciant tout ce qui ne venait pas d’ici. C’était différent, étrangement doux et ça lui faisait penser au mot Heaven. Elle ne savait pas si son avenir avec lui serait un paradis, mais il serait déjà moins désagréable que ses derniers mois d’existence. Elle ferma les yeux en s’appuyant contre ses bras croisés. Elle s’était tournée sur le flanc. Elle ne cessait de bouger pour trouver une position confortable, qui lui permettrait de garder son regard glacial planté dans la direction de l’humain, sans parler à ses jambes.

    « Haven. C’est hors du commun, mais joli… Enchanté. ~ »


    Comme un sens supplémentaire offert seulement aux hybrides, elle avait l’impression que ce Haven avait quelque chose de différent des autres. Elle le sentait. Mais n’en tient pas compte. Ça lui était inutile, de toute manière. Sa question la chamboula légèrement, alors qu’elle cligna plusieurs fois des paupières en venant cacher son visage dans son épaisse chevelure. Elle n’aimait pas spécialement répondre à ses besoins. C’était comme aller en l’encontre de ses valeurs. Mais elle déclara, parmi cette tignasse un clair :

    « Oui, j’aimerais bien sortir. Cette cage est inhumaine et douloureuse..Et j’ai besoin d’un bain. »


    Malgré qu’elle dit la fin de sa phrase avec un brin d’amusement, Héra soupira bien fort, remuant faiblement sa queue derrière elle, la posant contre l’un de ses mollets sans plus bouger. Elle ferma les yeux et garda calmement les émotions dans son esprit. Priant maintenant pour elle-même de sortir, comme sa tentative d’évasion pour quelqu’un d’autre avait échouée.
Revenir en haut Aller en bas
Haven R. Thompson

avatar

Messages : 22
Maître(sse) de : Héra Eudoxie ♥
Date d'inscription : 02/04/2014

MessageSujet: Re: Je suis certain, c'est un homme magnifique. [PV]   Mar 2 Déc - 20:02

    [hj; excuse moi je n'ai pas su répondre plus tôt :s]

    Un brouhaha envahit l'espace auparavant calme de l'animalerie. Haven, pris de nausée, s'appuya aux barreaux de la cage derrière lui. Le mal de crâne qui l'avait submergé le matin même revint, moins fort néanmoins. Tous ces hybrides, mécontents de la réaction d'Héra, énervaient le lion. Qu'elle ingratitude de leur part. Au moins, ce tollé le confortait dans l'idée que c'était elle qui lui fallait. Quand sa tête arrêta de lui tourner, il se redressa, faisant en sorte que ce qui ne dura que quelques secondes, passa pour inaperçu auprès des autres. Il s’apprêtait à faire taire les autres hybrides, de sa voix rugissante, mais il n'eut pas à le faire. Le gérant s'en chargea à sa place. D'une belle injure, comme les rustres savent le faire. Haven eut un léger sourire ironique. Parfois, lui aussi employait ce genre de ton, pour montrer à tous qu'il est un dur, qu'il est un c*nnard, et qu'il est le patron. Surtout qu'il est le patron.

    « Haven. C’est hors du commun, mais joli… Enchanté. » La voix de l'hybride le sortit de ses pensées. Pensées où il se voyait encore la veille occupé à engueuler l'un des serveurs incapable de faire taire sa libido, de la même manière que le gérant avait maté la rébellion hybride dans son trou à rat d'animalerie. Il lui servit un sourire, sincère cette fois. Haven, ce n'est pas son vrai prénom. Il se l'est choisi en grandissant, parce qu'il détestait son véritable prénom. Il le déteste toujours, parce qu'il lui semble simplement ridicule. Il adressa encore quelques mots à l'hybride, ne relevant pas le « hors du commun » de la demoiselle. Il ajouta encore un simple « Enchanté, de même. » Et il se mis accroupi. Simplement pour voir Héra, et arrêter de parler à une cage.
    « Oui, j’aimerais bien sortir. Cette cage est inhumaine et douloureuse..Et j’ai besoin d’un bain. » Haven hocha la tête. Il comprenait parfaitement le concept. Malgré qu'il n'ait jamais été en cage - puisque personne ne le sait hybride - il se doutait de la sensation désagréable qu'être enfermé procurait. Qui aime être en cage ? Pour Haven, aimer ne rime pas avec cage. « Vos cheveux sont magnifiques. » Compliment bateau. C'est vrai qu'ils sont magnifiques. Mais si Haven à dis ça, c'est simplement gêné. Il ne veux pas remettre de l'huile sur le feu, en demandant pourquoi elle lui proposait une autre hybride... Et en même temps, acquiescer sur le bain qu'elle voulait prendre... Était indélicat. Plus qu'indélicat. De plus, faire une réflexion sur la beauté de la demoiselle lui permet subrepticement de passer pour quelqu'un d'intéressé.

    Un peu perdu sur la marche à suivre, Haven espérait que le vendeur s'intéresserait à son client. Il n'avait pas envie de passer pour un « maître » qui imposait, parce que ce n'est pas sa conception des choses. Il a conscience d'être un hybride, et pour lui, Héra est son égale, pas une simple marchandise. Et puis, Héra n'as pas dit si elle voulait venir avec lui. Sortir de la cage, d'accord, mais venir vivre avec lui ? C'est une toute autre chose. Mais auparavant, Haven voulait la sortir de là. La conversation, plus ou moins personnelle, partagée avant tant de public ? Cela mettait le lion au comble du malaise. Il préférait nettement un cadre plus intimiste. Après tout, prendre Héra avec lui, c'était autant de chamboulement dans sa vie d'éternel célibataire, que ça n'en était pour elle...

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je suis certain, c'est un homme magnifique. [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Je suis certain, c'est un homme magnifique. [PV]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'homme sans jambes, sans bras...
» Vercors
» c'est quoi ton moyen de locomotion?
» Parce que je vous aime...Monsieur
» [PS3] Final Fantasy versus XIII

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Gokusha No Neko † :: † Hors Rpg † :: x.Archives :: - RP clos-
Sauter vers: