Bienvenue sur Gokusha No Neko ! Venez incarner un Hybride ou un Maître dans un monde où règne esclavagisme et perversité. Ce forum est à tendance Hentaï/Yaoï/Yuri ! [Déconseillé aux moins de 16 ans]
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 \!/I want to play a game [pv. kimina]\!/

Aller en bas 
AuteurMessage
Venceslas Steamer

avatar

Messages : 92
Maître(sse) de : Kimina
Date d'inscription : 30/08/2013

MessageSujet: !/I want to play a game [pv. kimina]!/   Mer 11 Fév - 18:57

3h du matin. La température en cette saison avoisine les -5° C en température matinale. L'isolation parfaite de la maison permettait de ne pas ressentir ce froid mordant, rendant le sommeil difficile. L'hybride dormait à poings fermés, transportée au pays des rêves, se calfeutrant dans la couverture de Morphée, comme un nombre innombrable d'humains et d'hybride tombant sous le règne du sommeil. Mais l'hôte de cette demeure échappait à cette condition. Habitué à peu dormir, le maître eut enfilé son peignoir et un bas de pyjama avant de se diriger au sous-sol. Son pas normal suffisait pour préserver la kitsune endormie. Il poussa la porte de sa salle de torture et se dirigea tout d'abord vers les accessoires et jouets sexuels. Il prit par la suite un carton pour y poser les accessoires choisis: des boules de geisha, reliant huit boules de taille différentes, allant des boules plus petites lors de l'introduction au boules plus importantes en bout de file; un godemichet standard pour préserver vulve et vagin déployés; des vibromasseurs introduit aussi dans la vulve pour stimuler les parois; plusieurs lanières de cuir pour préserver les accessoires en elle et mettre en valeur sa poitrine généreuse. Le maître avait ourdi ces jeux alors qu'il songeait à la partie de jambe-en-l'air qu'il s'était accordé avec sa nouvelle domestique, à charge de punition. Il n'avait pas manqué de remarquer qu'elle avait apprécié ces sévices. L'idée de la tourmenter par un excès de volupté, l'initier à ce vice tendre fut une idée assez divertissante qui mettrait peut-être un peu de vie dans son logis, vibrer sous le rythme de l'orgasme et des supplications. L'esprit n'en serait que brisé d'avantage voire morcelé, laissé en pâture à une bête féroce, hargneuse et encore libidineuse.

Se dirigeant vers l'étagère contenant les drogues, il prit une boite, une bouteille de chloroforme et un chiffon. Il porta alors le carton au rez-de-chaussée pour rejoindre l'étage par la suite. Il posa la boite dans le corridor et sortit chiffon et chloroforme, membres d'un célèbre mariage pour les ravisseurs. Une fois le chiffon imprégné d'assez de chloroforme, il pénétra dans la chambre et porta le chiffon à son nez un instant pour s'assurer d'être tranquille dans son entreprise. Une fois cela effectué, il approcha le carton de la porte de la chambre pour avoir les accessoires à sa portée. Après avoir découvert l'hybride, Venceslas commença à la déshabiller. Il lui ôta tout d'abord ces vêtements, finissant par le soutien-gorge et par la culotte. Il écarta les jambes de l'hybride, prêt à réutiliser le chloroforme en cas d'agitation trop forte. Il passa son majeur le long de la fente intime, exécutant des allers et retours avant de plonger le doigt petit à petit en elle. De l'intérieur, il stimulait son sexe prenant garde de la maintenir endormie, se devant d'être progressif dans les caresses. Une fois les parois un peu humidifiées, il prit la boite dans le carton et sortit un petit comprimé. C'était un aphrodisiaque efficace à glisser dans l'intimité féminine pour faciliter l’excitation et le "mouillement". Il glissa alors le comprimé dans ces lèvres intimes, s'assurant de l'humidifier des sécrétions perlant sur sa vulve avant de l'enfoncer progressivement. Il attendit une minute pour qu'agisse l'aphrodisiaque et pinça légèrement le clitoris alors gonflé pour finaliser l'excitation, prenant garde d'utiliser une nouvelle fois le chloroforme. Une fois cela fait, il essuya grâce à la culotte de Kimina, les excès de liquide ayant vivement coulé et lubrifié sa vulve. Il introduit alors le godemichet en elle avant d'introduire sur les bords, deux vibromasseurs. Il les préservait éteint pour le moment, se gardant de les allumer qu'une fois qu'elle sera réveillée et face à lui. Puis vint le tour de l'orifice anal: il humecta son doigt de salive pour l'introduire progressivement, à moitié et faire des tours répétés et de progressivement allongés pour dilater l'anus et le préparer à recevoir les boules. Il fit ensuite rentrer la première des boules, la plus petite, et fit entrer tour à tour les sept autres de plus en plus volumineuse. Il ne restait qu'à la fin, un bout de cordage sortant des fesses. Il prit alors les lanières de cuir et lia le tout afin d'empêcher Kimina de retirer ces objets. Il serra suffisamment pour qu'elle ne put pas ôter cette lanière mais afin qu'elle put quand même se mouvoir (non sans une difficulté supplémentaire avec ces jouets en elle). Il attacha une dernière lanière au niveau de sa poitrine pour la rendre plus volumineuse qu'elle était. Il parti alors de la chambre, emportant les vêtements de l'hybride avec lui.

5h du matin. Le soleil éclaire à peine le ciel grisâtre de l'aurore. Il est bientôt temps pour Venceslas de voir son esclave. Il avait dormit une petite heure avant de se réveiller. Il prit place dans son fauteuil. Sur la commode à sa gauche était servi un verre de gin et un cendrier noirci d'expérience. Il avait allumé sa pipe pour la troisième fois et tirait latte sur latte pour relâcher un panache de fumée semblable aux cendres ardentes d'un dragon. Une fois que l'hybride se présenta face à lui, un large sourire carnassier ceint son visage, prononçant d'une voix grave et joueuse:


Nous allons jouer à un jeu... Kimina
Revenir en haut Aller en bas
Kimina

avatar

Age : 26
Messages : 58
Date d'inscription : 03/05/2013

MessageSujet: Re: \!/I want to play a game [pv. kimina]\!/   Mer 11 Fév - 20:56

La nuit était tombée depuis bien longtemps, aussi Kimina avait pris soin de se coucher directement et le plus tôt possible afin de pouvoir se lever à cinq heure pour prendre sa douche. Après tout il fallait qu'elle soit fraîche pour la demie-heure suivante et donc le mieux était de prendre un peu d'avance. Les yeux fermés, la respiration courte, la jeune kitsune dormait à poings fermés, la journée avait été épuisante, surtout depuis son arrivée chez son nouveau maître. Mais alors qu'elle rêvait de choses et d'autres, une main vint s'appliquer sur son visage et prolonger l'endormissement tout en supprimant de façon efficace le moindre risque de réveil. Ainsi la kitsune s'endormit pour de bon dans un long et profond sommeil comme peu en aurait vécu de semblable naturellement. Elle ne réagissait guère à la moindre chose, restant recroquevillée sur le côté, avec juste la tête qui dépassait. Il faisait bien chaud et Kimina se sentait bien à l'aise lovée dans sa couche de couvertures bien épaisse, c'était tellement mieux que dormir dehors.

Mais alors que la lune éclairait le sol de la chambre et bougeait millimètre par millimètre, l'ombre de son maître planait sur elle. Une main vint alors retirer la couverture ainsi que les habits de Kimina sans qu'elle ne s'en aperçoive, bien qu'au courant d'air froid son corps émit un spasme léger. Sans plus attendre elle écarta ses jambes en compagnie de sa complice l'autre main, avant que l'une d'entre elle commence à jouer avec son intimité. Durant son sommeil, la jeune kitsune ressentait du plaisir et jouissait un petit peu, faisant tomber quelques gouttes en trop sur la couverture. C'était une sensation plaisante, mais elle ne pouvait pas la localiser, même pas dans son rêve, car c'était venu de nulle part. Un cachet entra alors en elle par cette même voie, le liquide faisant que sa dissolution commençait déjà le temps qu'il parvienne dans les profondeurs de son corps.

Un long objet vint alors s'enfoncer violemment dans son intimité, accompagné par deux grosses olives vibrantes dont le maître gardait le bouton déclencheur à distance bien en main. Ce fut alors à l'arrière de se faire écarter par une série de boules rigides reliées par un fil qui eurent bien du mal à entrer toutes en entier. Les joues rougissantes, Kimina se laissait faire, la pilule faisait déjà effet, c'était de plus en plus plaisant et elle adorait ça pour une raison inconnue. Ce fut alors au tour d'une longue lanière en cuir bien large de passer autour de son corps, mais au lieu de ligoter ses mains et pieds, elle vint passer entre ses jambes et enfoncer d'avantage l'objet qui ressortait un peu à chacun de ses gestes. Sans plus attendre elle passa entre ses seins en huit pour les serrer et ainsi les pousser à grossir, avant de se terminer simplement dans son dos par un noeud qui se plaça entre les omoplates, à un endroit trop difficile d'accès pour que Kimina puisse desserrer le noeud d'un millimètre.

À son réveil, la jeune kitsune put constater avec douleur qu'elle avait quelque chose de gros était en train d'écarter son intimité, mais lorsqu'elle essaya de l'enlever elle vit une lanière passer entre ses jambes. Ses mains prirent alors le morceau de cuir humide et tira dessus dans un grincement, mais la lanière ne bougea pas d'un pouce, c'était trop serré. De plus ses mains étaient mouillées, ce qui les faisaient déraper quand elle voulut tirer sur celles entourant sa poitrine. Kimina sentit aussi quelque chose remuer entre ses fesses, quelque chose dépassait, comme un fil, elle sentait son ventre un peu gonflé alors que les sept boules s'enfonçaient un peu plus en faisant disparaître le fil de plus en plus. La jeune kitsune essaya alors de retirer l'objet entre ses lèvres intimes mais la lanière restait coincée entre elles, c'était impossible de le retirer pour le moment. Mais par chance les lanières étaient un peu élastiques, ce qui ne l'empêchait pas de respirer. Elle comprit alors que c'était fait exprès en voyant son maître, mais cela n'enlevait pas la douleur entre ses jambes. Le cachet avait déjà disparu dans son organisme avec les heures passées, mais en entendant qu'elle allait jouer, elle afficha un petit sourire, après tout un jeu ne pouvait pas être bien méchant !


-Oh cool un jeu ! Et c'est quoi comme genre ? C'est quoi les règles ?
Revenir en haut Aller en bas
http://onepieceheritage.forumactif.org
Venceslas Steamer

avatar

Messages : 92
Maître(sse) de : Kimina
Date d'inscription : 30/08/2013

MessageSujet: Re: \!/I want to play a game [pv. kimina]\!/   Jeu 12 Fév - 14:32

La kitsune ne fut guère réticente à l'idée d'un jeu pervers dont son maître fut l'arbitre sévère. Elle pouvait encore faire preuve de naïveté ou bien feindre cette première impression qui serait en mesure de désarçonner un maître. Mais l'humain préserva son calme et son sourire, décidé à percevoir l'entrain naïf de l'hybride comme associé au divertissement de ces jeux. Après tout, elle ne tarderait pas à balbutier sous le coup du plaisir, à perdre le fil des mots avant de se réduire aux syllabes et aux accords bien connu de Venceslas. Il tira tranquillement une nouvelle latte de sa pipe avant de recracher sa fumée vers le plafond. Il préservait son regard porté sur l'hybride qui s'était montrée à ces yeux, gardant ces jambes croisées, le mollet droit sur la cuisse gauche. L'hybride questionnait le maître sur la nature et les règles du jeu. Son sourire ne fit que grandir d'avantage, appréciant l'entrain premier de la kitsune, au risque qu'il se révèle éphémère. Mais il ne songeait guère à cette éventualité. Il avait bien examiné sa renarde alors qu'il lui avait introduit ces objets quelques heures auparavant: l'excitation de sa vulve pulpeuse, le teint rouge que prit ces joues claires. Il aurait sans crainte parié que même sans chloroforme l'hybride n'aurait pas opposé tant de résistance qu'on aurait pu le croire. Il avait une idée des plaisirs que l'hybride éprouvait, il s'apprêtait désormais à les développer.

Ce petit jeu consistera en plusieurs épreuves que je te donnerais et auxquelles je fixerais un nombre spécifique de point. Si tu remportes l'épreuve, tu remportes des points bonus qui t'accorderont des récompenses: tu pourras par exemple faire une pause, prendre une douche, échanger ou enlever un des accessoires que tu as eu plaisir à recevoir il y a deux heures maintenant... et si jamais tu te montres extrêmement brillante, tu seras dispensée d'épreuves pour la journée...

Il se leva alors de son siège et s'approcha de Kimina d'un pas normal, profitant pour observer son esclave. Il regardait sa poitrine nue, bondée par les lanières de cuir qu'il avait lié. L'intérieur des cuisses avait encore quelques traces de cyprine, luisant sur sa peau. Il se plaça derrière son hybride avant de lui saisir les seins et les malaxer entre ces doigts. Il favorisait cette position pour la vue attirante d'un dos droit se cambrant progressivement. Pour l'heure, il voulait réveiller un peu plus son envie, et massa les tétons un moment afin qu'il durcissent. Pour l'aider, une main abandonna les mamelles pour le bas-ventre et attiser les lèvres luisantes et écartées. Il profita de la position pour approcher sa bouche de l'oreille animale de Kimina. Il n'avait pas stimulé son hybride sur un coup de tête, cela illustrera bien ce qui l'attendra en cas d'échec.

Mais si tu venais à échouer aux épreuves, j’engrangerais des points qui me serviront à te donner des gages: poser nue, dormir dehors ou avec mon membre dans ta bouche, t'abandonner tel quel dans la forêt et retrouver ton chemin toute seule, te livrer non pas seulement à ma bite, mais satisfaire ENTIÈREMENT une dizaine d'hommes! Et ce n'est qu'une partie de la liste...

Il lâcha son emprise de l'hybride et reprit place dans son fauteuil. Sa pipe s'était éteinte. Il ne put s'empêcher de lâcher un bref bâillement. Il sortit alors, d'une poche de son peignoir, la télécommande de mise en marche des vibromasseurs. Il la posa sur la commode à côté de lui. Il prit alors son verre de gin et le bu d'une traite avant de reposer le verre. Il laissait le spiritueux réchauffer sa gorge, le goût de cet alcool fort chatouillant le palais. Il soupira un petit moment et préserva le sourire, posant son menton dans la paume de sa main droite, accoudée au bras du fauteuil.

Tu dois sûrement te demander pourquoi je ne t'ai pas dit à quelles valeurs correspondaient les gages et les récompenses. Tu les sauras quand tu seras en possession de ces points. Si tu parviens à accumuler un certain nombre de points, tu pourra me demander comment les dépenser, je te dirais les tarifs auxquels tu auras droit. Il en sera de même pour les gages, sinon le jeu serait prévisible et tu saurais quel sacrifice faire pour un moindre mal et combien économiser pour te défaire de tes entraves... le jeu deviendrait bien ennuyant. Tu en conviendrais je pense... Si jamais tu oses me contredire: je t'infligerais un malus de 70 point, c'est à dire 70 points pour ta punition...

Il se saisit de la télécommande et activa les vibromasseurs et ajusta les vibrations à 20%.

As-tu compris les règles?
Revenir en haut Aller en bas
Kimina

avatar

Age : 26
Messages : 58
Date d'inscription : 03/05/2013

MessageSujet: Re: \!/I want to play a game [pv. kimina]\!/   Jeu 12 Fév - 20:58

Pendant que le maître lui expliquait les règles, Kimina s'asseyait sur le rebord du lit et écoutait les instructions en acquiesçant régulièrement. Ses fesses lui faisaient un peu mal à cause de l'objet pénétrant non identifié qui y était enfoncé et entre ses jambes ce n'était pas mieux. Cependant ça ne l'empêchait pas d'être attentive, enfin presque pas, car ça lui faisait quand même mal et elle n'était pas habituée aux relations sexuelles. Le god continuait de s'enfoncer toujours plus dans son intimité, faisant des mouvements répétés, entre le rejet naturel de son corps et la force inverse de la lanière qui le repoussait à l'intérieur, ce qui rejetait de la jouissance involontaire. Kimina ne s'en rendait pas compte, mais ça lui faisait plaisir de sentir cette partie intime stimulée, pour une raison inconnue cela dit.

Son maître vint alors lentement dans son dos alors que la kitsune se levait pour le suivre si jamais il voulait d'elle pour le déjeuner, mais à la place il n'en fut rien. Il se contenta de la tripoter tout en venant taquiner son intimité, non sans quelques gémissements de gêne de la part de sa prisonnière du moment. Elle n'avait aucune idée du traitement qu'elle allait subir ces futurs jours, mais si c'était un jeu, il avait l'air cool. C'était quelque chose avec des points et des épreuves, et comme il n'avait pas l'air de donner une date de fin, ça devait durer très longtemps. En revanche ce qui lui plaisait moins était de savoir que si elle échoue trop de fois elle devrait partir dans la rue, et dans cette tenue c'était la porte grande ouverte pour tous les éventuels intéressés.

Heureusement elle était bonne en gym à l'école, ce n'était pas un souci si c'était pour courir, grimper des cordes ou faire du saut. En revanche cela ne devait pas se limiter à cela, le sexe avait certainement une grande place, surtout si elle perdait. Mais là au moins elle pouvait très bien assumer son erreur au lieu d'essayer de scandaliser l'affaire comme pour la contradiction de la veille qui lui avait coûté une introduction en profondeur dans le sexe. Cependant elle comptait faire de son mieux et se montrait déterminée en serrant les poings devant ses clavicules, soufflant une bouffée d'air par ses narines dans l'instant.


-Attention je suis super forte aux jeux de société, je vous conseille de vous entraîner parce que je peux facilement vous ruiner au Monopoly !

Il était évident que la jeune kitsune avait la motivation, même si elle ne connaissait pas la nature des épreuves, mais ce n'était qu'une question de secondes avant de connaître les épreuves et les points qu'ils rapportent. Après, elle pouvait très bien échouer, mais elle comptait faire de son mieux, autant pour des questions que pour des épreuves physiques, et évidemment assumer si elle perd. Bien qu'elle soit en général mauvaise perdante, elle devait bien faire un effort pour son maître si capricieux et susceptible.

C'est alors que le vibreur entre ses jambes s'alluma sous l'appui du doigt du maître sur la télécommande, faisant jouir un peu Kimina alors qu'elle tenait son entrejambes. C'était difficile de ne pas se courber pour essayer par réflexe de retirer l'objet encombrant, mais elle ne pouvait plus l'enlever à présent, c'était fait pour. Kimina était fin prête à commencer, maintenant que son maître avait fini de boire, elle attendait avec impatience de pouvoir commencer, mais au moins elle avait un repère : les septante points retirés en cas de contradiction. Ainsi comme c'était sans doute un énorme score, cela ne devait pas dépasser la dizaine supérieure, quatre-vingt voire nonante ou cent. Il fallait donc choisir quelque chose de pas trop élevé pour tester.


-Ouip j'ai tout compris, et d'ailleurs je commence par une épreuve à quarante points. Enfin, si vous voulez je peux commencer le déjeuner d'abord, on est pas obligés de tout faire maintenant, on peut très bien faire des pauses pour les repas !
Revenir en haut Aller en bas
http://onepieceheritage.forumactif.org
Venceslas Steamer

avatar

Messages : 92
Maître(sse) de : Kimina
Date d'inscription : 30/08/2013

MessageSujet: Re: \!/I want to play a game [pv. kimina]\!/   Ven 13 Fév - 15:51

Venceslas ricana aux répliques de l'hybrides. Il pensait bien qu'elle ne se doutait pas que le jeu auquel elle allait jouer était infiniment différent d'un simple jeu comme le monopoly bien que son pendant extrême fut envisageable. Il préserva l'idée pour un autre jour, l'heure n'était pas au monde du baron de la thune mais bien du baron de Kimina, ayant pour plateau de jeu ni plus ni moins que Gokusha dans les cas extrêmes. Mais ce fut surtout le défi de vaincre l'humain qui fit vraiment rire ce dernier. Il avait beau croire en cette possibilité, pour l'heure, elle était très loin de ces espérances. Ill n'avait pas l'intention de faciliter la partie. Il lui accordera bien l'espoir d'une trentaine de points avant de l'anéantir avec des gages bien plus ardus, plus difficiles à soutenir et pour faire valoir bien peu ces bonus. Il se laissait présager qu'à la fin du jour, Kimina , malgré sa détermination, serait bien plus fatiguée que la fois précédente (fait évident pour tous) et ne serait plus en mesure de refuser ces traitements, au contraire, elle les réclamerait sûrement. Pourquoi tant d'assurance? Il n'avait qu'à observer les moindres mouvements de sa kitsune, le plaisir ressenti par la stimulation de son sexe et de l'ensemble des zones érogènes. L'idée contribua à l'amusement du maître sadique qu'il fut, se délectant des douleurs et des tourments de ces victimes.

L'hybride confiante, même une fois les vibromasseurs actifs, envisagea une épreuve de 40 points. Il avait déjà prévu l'épreuve à 40 point, songeant bien que la renarde avait fort peu de chances de réussir cette épreuve. Il en serait étonné et fier si elle y parvenait mais préférait ne pas se laisser bercer par les illusions; son métier le lui avait bien appris. Elle avait choisi et n'avait pas attendu que son maître décide de l'épreuve qu'elle aurait à faire pour marquer les points ou au contraire les perdre. Une fois encore il fut plutôt enclin à décider de deux ou trois épreuves faciles, valant peu de point, confortant la confiance de l'hybride... mais cela l'aurait peut-être autant ennuyé qu'elle à se lover dans la facilité, surtout en constatant son assurance avec des jouets comblant ces orifices. Non, une épreuve facile enchainant sur intermédiaire avant de lui infliger une épreuve beaucoup plus compliquée. Il devait aussi compter sur sa psychologie, ces angoisses et ces peurs. Il pouvait supposer au risque de se tromper que l'hybride serait bien plus sensible à des gages extérieurs au domaine. Il n'hésiterait pas à jouer là dessus pour briser la tourmenter d'avantage mais il préférait attendre le bon moment, lui faire penser une pire situation encore lointaine pour souffler... A ce moment, le sang se glacera.


Dit donc! T'es bien sûre de toi gamine! Je pensais choisir un défi moins corsé mais si tu te sens d'attaque... pourquoi le refuserais-je?

Il désactiva les vibromasseurs, fourra la télécommande dans la poche de son peignoir et lui fit mine de la suivre et la mena à la cuisine. Ce fut une cuisine normale à première vue, bien meublée. Elle comportait un réfrigérateur au côté droit de la pièce ainsi qu'un buffet contenant quelques produits d'entretiens pour la cuisine. Le côté gauche fut bien plus meublée et équipé, proposant un plan de travail suivant l'angle du mur, posé sur une suite de buffets. Ce plan débouche alors sur un four à gaz, situé sous une fenêtre à ouvrir pour éviter d'enfumer la maison. Le maître ouvrit un des buffets pour dévoiler toute la porcelaine, allant des assiettes aux tasses, indiquant alors à l'hybride où se trouvait les tasses. Il fit de même, alors qu'il ouvrait un autre buffet pour les casseroles et la théière, une théière en métal pour faciliter le réchauffement de l'eau et permettre un service plus rapide. Il montra ensuite où fut rangé les plateaux et les feuilles de thé ainsi que les gâteaux sec qu'il aimait tremper dans son nectar du matin et de cinq heure.

Prépare mon thé, mes biscuits et ne t'avise pas de me mettre du sucre ou de piquet un gâteau! Tu as droit à un verre de lait, froid, le chauffer prendrait du temps... Une fois fait, rejoins moi dehors et apporte moi le thé.

Pendant que l'hybride fut aux fourneaux, il profita pour sortir préparer l'épreuve. Il prit au passage son arme fétiche: un pistolet au canon très long, crachant des balles meurtrières provoquant des trous important dans le corps de ces victimes. Il prit aussi une lanière de cuir supplémentaire avant de sortir au dehors, accueilli par la fraicheur matinale. Il alla alors chercher dans la remise une table basse, une chaise et une longue corde de marin. Il approcha le tout d'un des arbres morts entourant sa propriété et passa la corde à l'une des branche solide et n'eut alors plus qu'à attendre la kitsune arriver. Il avait posé son arme sur un coin de la table et avait prit place.

Lorsque l'hybride arriva, posant le plateau sur la table, il la mena face à l'arbre et lui consigna de ne pas bouger. Il lia les poignets de Kimina dans son dos et la fit allonger à même le sol pour lui lier les chevilles avec le bout de la corde, s'assurant de bien serrer afin d'augmenter la difficulté. Il profita alors de cette situation pour lui expliquer l'épreuve:


Pour 40 points. Tu vas être suspendue par les pieds, tes mains sont liées. Ton objectif va être de te défaire de tes liens avant que je n'ai fini mon déjeuner.

Il tira alors sur l'autre extrémité de la corde pour élever le corps de sa kitsune dans les airs. Il la suspendit assez haut pour que sa tête fut à un peu moins d'un mètre du sol. Il attacha alors la corde pour la maintenir en suspension et prit place avant de commencer son déjeuner. Il lui restait alors à activer les vibromasseurs au bout d'une minute et en augmenter la force à chaque minute. Il commença alors à souffler légèrement sur sa tasse fumante avant de commencer à siroter son thé, gardant posé son regard sur la kitsune.
Revenir en haut Aller en bas
Kimina

avatar

Age : 26
Messages : 58
Date d'inscription : 03/05/2013

MessageSujet: Re: \!/I want to play a game [pv. kimina]\!/   Sam 14 Fév - 21:55

Sans plus attendre, la jeune kitsune accompagna son maître dans la cuisine pour passer son épreuve. Il ne semblait pas très confiant pour son cas et pensait gagner à coup sûr, ce qui était normal, tous deux ne se connaissaient que depuis un jour. C'était justement l'occasion de lui prouver qu'elle était compétente ainsi qu'à quel point elle pouvait se rendre utile au quotidien. Dans l'animalerie il ne semblait pas emballé par le fait qu'elle puisse faire tout le ménage, alors il fallait compenser avec quelque chose de mieux.

Alors qu'ils arrivaient dans la cuisine, l'homme lui indiqua de quoi lui préparer un brunch en vue du déjeuner qui devait se dérouler dans quelques heures. Sans transition, il s'en alla vers sa terrasse, laissant Kimina préparer le tout avec une pointe non dissimulée d'appréhension. Elle savait bien comment faire, mais pas quelle concentration lui ferait plaisir, il ne fallait pas le faire trop fort ni trop fade. Elle haussa alors les épaules et plaça les feuilles dans un clapoir fileté de deux trois centimètres de diamètre avant de verser l'eau bouillante dessus, sans rajouter de sucre ou de lait dedans.

Elle mit alors le tout sur un plateau, avec les biscuits qu'il avait indiqués, et alla lui apporter dans la fraîcheur du petit matin. Etant toute nue elle grelottait quelque peu, mais finalement c'était pour la bonne cause car il avait déjà préparé de quoi la réchauffer. En effet, selon lui il fallait qu'elle se délivre en position suspendue par les pieds et les mains attachées, ce qui ne semblait pas impossible avec des cordes. La demoiselle se laissa alors attacher pieds et poings avant de se faire soulever du sol contre un arbre à une bonne distance du sol. C'était donc à ça que ressemblait cette épreuve, elle méritait sans doute ses quarante points. Mais Kimina se retroussa les manches mentalement et se prépara à débuter son épreuve.

Par chance elle avait eu deux bonnes minutes pour réfléchir à comment aborder le problème. Heureusement ce n'était que de la corde, c'était déchirable avec des efforts. Kimina se balança alors pour atteindre le tronc d'arbre, dont l'écorce avait des chances d'être rugueux, et frotta la corde à chaque passage afin de l'user rapidement. Mais le temps s'écoulait de plus en plus et il fallait encore s'occuper de ses pieds, il y avait des chances pour qu'il faille une photo à l'arrivée, dans la course qu'elle menait contre le temps.
Revenir en haut Aller en bas
http://onepieceheritage.forumactif.org
Venceslas Steamer

avatar

Messages : 92
Maître(sse) de : Kimina
Date d'inscription : 30/08/2013

MessageSujet: Re: \!/I want to play a game [pv. kimina]\!/   Dim 15 Fév - 15:53

L'humain prit un biscuit sec et le trempa dans le thé. Seul, ce biscuit légèrement sucré serait assez décevant au palais; les miettes mêlées à la salive formerait par la suite une pâte qui collerait entre les dents et serait désagréable à enlever avec la seule aide de sa langue. Mais une fois trempé dans le liquide chaud, la texture du biscuit s'attendrit et la pâte plus moelleuse et chaude cède facilement aux tranchantes canines. C'est avec cette douce sensation que le maître se délectait du spectacle que lui offrait son hybride. La fraicheur matinale refroidissait bien plus vite sa boisson chaude et il serait donc tenté de la savourer assez rapidement, afin d'éviter d'être contraint de boire un thé froid. Il vida sa tasse de moitié et trempa un autre biscuit dans le thé. D'ailleurs, par rapport à ce thé, il trouvait, à son grand soulagement, que l'hybride l'avait assez bien réussi. Il n'avait pas précisé qu'il le préférait assez fort par rapport aux autres britanniques et traditionnels japonnais, férus de thé vert. La force du thé devait aller avec la force de caractère de la personne qui le consommait. Dans ce cas, l'hybride avait fait attention de ne pas tendre vers les deux extrême: ni trop insipide ni trop fort. Une alternative prudente qui révélait un minimum de réflexion et apprécié par un homme qui devait en faire l'usage au quotidien.

Pour son épreuve l'hybride adoptait une stratégie intéressante. En balançant son corps, elle cherchait à couper la corde progressivement. Il avait bien spécifié qu'elle gagnerait l'épreuve si elle parvenait à se défaire de ses liens. Il fallait bien comprendre qu'il s'agissait de tous les liens, autant des mains que des pieds. Il n'avait peut-être pas précisé mais cela devait couler de source pour l'hybride. Un seul des liens ne représentait que la moitié des gains. Et encore, il était bien gentil d'accorder la moitié des points au lieu de considérer ce cas comme un échec. Mais il songeait que cela fut nécessaire pour préserver la ferveur de son hybride et ne pas basculer dans un dépit monotone qui ennuierait aussi son maître. Il ne fit pas de commentaire sur sa manière de procéder pour l'heure. S'il s'en serait sortis depuis longtemps c'est parce qu'il avait été déjà confronté à cette situation et à pire. Pour l'heure il était observateur. Elle avait une infime chance de parvenir à gagner l'épreuve avec sa méthode, partiellement qui plus est. Si elle s'était occupée tout d'abord de ces mains, il aurait été plus facile de défaire les derniers liens. Mais cette option pouvait sembler bien difficile et aurait surement déjà provoqué des ampoules aux poignets: la méthode résidait dans le frottement des mains jusqu'à ce qu'elles fussent moites pour faciliter la libération. Sur cette réflexion subjective, il fit porter sa voix jusqu'aux oreilles de Kimina.


Il ne te reste plus beaucoup de temps gamine! Il me reste un biscuit et le quart de ma tasse!

Il prit alors la télécommande des vibromasseurs et les réactiva. Compressés entre le godemichet et ces parois internes stimulées, ces vibromasseurs devaient surement accorder bien plus de difficultés à la kitsune qui devait garder sa concentration pour continuer son balancement. Il força alors l'intensité des vibromasseurs à 75% sur la fin de cette épreuve. Il fut clair que, bien qu'il envisageait toute possibilités, Venceslas Steamer avait horreur de perdre.
Revenir en haut Aller en bas
Kimina

avatar

Age : 26
Messages : 58
Date d'inscription : 03/05/2013

MessageSujet: Re: \!/I want to play a game [pv. kimina]\!/   Mar 17 Fév - 17:42

Le jeu était loin d'être simple à comprendre, mais il était difficile en réalisation. Kimina n'aurait pas imaginé cela comme première épreuve, mais elle allait faire de son mieux pour gagner. Cela dit, si elle perdait, au moins elle serait préparée à la barre haute, alors dans les deux cas elle était gagnante. La récompense était différente, mais dans les deux cas il n'y avait pas de quoi déprimer.

Par chance la corde qui lui reliait les mains semblait réagir au frottement contre l'arbre, ce pourquoi elle continuait sans cesse. La jeune kitsune en avait presque oublié les objets pénétrants qui continuaient à bouger en elle, la faisant jouir sur le sol, et à présent le long de son ventre jusqu'à son cou. Ce n'est qu'à l'avertissement temporel de son maître qu'elle arriva à se délivrer les mains. Il ne lui restait plus qu'à se détacher les pieds, mais là encore les cordes étaient serrées et ça promettait encore des efforts. Malheureusement Kimina n'avait plus assez d'énergie pour se redresser et resta les bras ballant en haletant beaucoup.

C'était loin d'être évident comme épreuve, surtout dans un temps aussi court. Son maître avait fini son brunch et l'épreuve était à présent terminée pour elle, même si elle ne se sentait pas beaucoup mieux de l'apprendre. Il était clair que l'homme allait la punir, mais au moins comme ça elle saurait ce que lui réservent les châtiments de dix à quarante. De plus elle avait choisi une petite épreuve, c'était loin des septante que valait une contradiction. Il ne restait plus qu'à attendre qu'il la délivre et lui dise ce qu'elle a perdu, en espérant que ce ne soit pas rester dans cette position, car le sang commençait à lui monter à la tête et à lui donner mal à la tête.
Revenir en haut Aller en bas
http://onepieceheritage.forumactif.org
Venceslas Steamer

avatar

Messages : 92
Maître(sse) de : Kimina
Date d'inscription : 30/08/2013

MessageSujet: Re: \!/I want to play a game [pv. kimina]\!/   Dim 1 Mar - 15:55

Le biscuit disparu, broyé par les crocs du maître qui se délectait du spectacle, observant son hybride suspendue comme une pièce de viande fraiche sur laquelle il jetterait volontiers ces crocs pour la déchiqueter. Voyant que la situation fut assez pénible pour l''hybride de rester suspendue, Venceslas buvait son thé lentement, savourant la tourmente de son esclave. Le sang commence à monter dans la tête de l'hybride qui s'était mise à attendre l'échéance sans essayer une dernière fois de se libérer. Pendant ce temps, l'homme laissait ruisseler son nectar sur sa langue, savourant jusqu'à la dernière goutte d'Earl Grey. L'hybride n'avait guère lieu de s'en plaindre pouvant se rassurer qu'elle eut bien servi son maître, une assez bonne impression pour un premier thé servit sans précisions. Venceslas la laissait bien s'accrocher à cette illusion si elle pouvait penser que cela rendrait le supplice plus agréable. Il posa alors calmement sa tasse sur la table, il n'était pas nécessaire de détruire de la porcelaine pour impressionner son hybride. Il se saisit de son arme à feu et la pointa sur l'hybride... enfin, sur la corde qui la maintenait suspendue, mais cela elle le saurait qu'une fois le coup tiré. Il pressa la détente. La forte détonation résonna dans la forêt et fit trembler les vitres de la maison. L'impact violent de la balle déchira facilement le cordage et entraina subitement la chute de Kimina. Un filet de fumée se dégageait du canon de son arme. Il souffla alors dessus, l'air d'éteindre une bougie d'un seul souffle, à la manière des cow-boys.

Temps écoulé... t'as perdu.

Il posa son arme sur la table, désactiva les vibrations des "olives" en elle, se leva et s'approcha de l'hybride pour défaire ces liens à l'aide de ces seules mains. Il la força alors à rester à terre avant même qu'elle ne songe à se relever et se saisit de ces mollets afin de lui écarter les jambes et de se satisfaire de la vision d'une vulve stimulée par deux vibromasseurs plongés dans l'intimité. Il vit alors que le godemichet qu'il avait aussi placé en elle, tendait à sortir (bien que se fut de peu). Il posa alors son pied sur la base de cette verge artificielle et la poussa violemment du talon vers ces lèvres intimes, suintantes de cyprine. Il se pencha alors pour resserrer d'avantage les lanières de cuirs qui maintenaient les jouets en place. Il resserra ces liens de manière à ce qu'il chatouillassent les deux cavités qu'elles côtoyaient. Ce n'est qu'ensuite qu'il releva l'hybride en l'attrapant par le bras. Il lui ordonna alors de ranger sa tasse et de l'attendre dans le hall, agenouillée. Il se saisit de son arme qu'il alla ranger dans le salon avant de retourner dans le hall, regardant la kitsune d'un regard naturellement sévère. Soudain une idée lui vint en tête. Le maître s'approcha et saisit un des seins de l'hybride d'une main, laissant ces doigts masser la mamelle, pincer et tirer le téton avec rythme.

Tu as perdu l'épreuve et 40 points... tu seras privée de nourriture décente pendant toute la journée. C'est à dire que tu n'aura pas le droit à des plats cuisinés, et que tu devras avant tout te nourrir de mon sperme pour réparer ton échec. D'ailleurs tu devras me supplier pour que je te donne ma queue à sucer.

Il lui lâcha le sein, concluant sur une claque sur ce dernier avant de descendre au sous-sol, intimant à l'hybride de garder sa position. Il descendit dans sa chambre de torture et s'empara de deux vibromasseurs supplémentaires et d'un rouleau de ruban adhésif. Il remonta au hall et s'approcha de nouveau d'elle. Il scotcha alors les deux vibromasseurs à ces tétons. Il se mit alors à parcourir son corps nu de ces mains, n'hésitant pas à tirer sur les lanières de cuir pour attiser plaisir et gène chez sa kitsune. Lui vint alors une nouvelle épreuve en tête. Il passa alors ces doigts sur ces lèvres intimes, s'amusa à ouvrir et fermer ces lèvres charnues avant de passer deux doigt le long d'un clitoris gonflant au rythme des gestes. Il était nécessaire de l'exciter pour cette nouvelle épreuve. Il enleva alors les lanières de cuir qui devaient soutenir les godemichets et boules de geisha, préservant les lanières qui compressaient sa poitrine. Il la leva alors et la fit écarter légèrement les jambes. Il se saisit du bout de ficelle reliant les boules entre elle et en fit sortir alors une à une quatre des sept boules plongées dans son anus. La première eut pour objectif d'écarter l'orifice, suivi des autres boules un peu moins imposantes. Ainsi, les boules sorties pendillaient, donnant une charge supplémentaire à supporter pour les dernières boules restantes. Il enfonça à nouveau le godemichet en sa vulve humide. Il lia ensuite les poignets de Kimina à l'aide ruban adhésif et se saisit de sa télécommande.

Je vais te permettre de regagner tes points perdus... mais si tu perds, tu perdras à nouveau le même nombre de points... se sera quitte ou double en somme... Ton épreuve consistera à monter les 15 marches de mon escalier, te diriger dans la salle de bain, dans la baignoire... sans perdre le moindre jouet -ainsi ajouta-t-il avec emphase- Et le tout en moins de 30 secondes. Si tu viens à perdre les boules, je t'enculerais et tu devras préserver le god en toi pendant une minute, et inversement en cas de chute du godemichet... Si tu réussis, tu auras tes 40 points et le droit de te nourrir.

Il activa alors les vibromasseurs à 50% de puissance.

Que le jeu commence.
Revenir en haut Aller en bas
Kimina

avatar

Age : 26
Messages : 58
Date d'inscription : 03/05/2013

MessageSujet: Re: \!/I want to play a game [pv. kimina]\!/   Lun 2 Mar - 21:02

L'épreuve était finie, Kimina n'avait plus assez de force pour se redresser et ronger ses cordes aux pieds, bien qu'elle ait bien voulu le faire. D'un air gêné elle se gratta la tête en regardant son maître d'une goutte de sueur sur la tempe. Il était clair que Kimina avait un peu honte d'avoir demandé une si grande épreuve et d'avoir échoué, mais la gymnastique ne semblait pas, ou plus être son truc. Si elle était dans un jeu de rôle, elle aurait pu s'en sortir avec un lancer de dés favorable, mais là elle ne pouvait s'aider que de son corps. Bien que résistant, il comportait des faiblesses en force et en endurance, si bien qu'elle avait vite manqué de ressources pour achever le travail, alors qu'elle savait comment faire. Son maître prit alors un pistolet et tira sans plus attendre sur la corde, la faisant retomber en poirier sur ses mains, puis dans un bruit mat sur le sol, vontre contre terre.

-J'ai perdu, mais au moins l'épreuve m'aura échauffée pour la suite, je pète la forme !

Mais alors qu'elle s'accroupissait pour se relever, l'homme la plaqua au sol et la retourna sur le dos avant d'écarter ses jambes. Les vibrations cessèrent alors sur commande et la détendirent un peu plus. Les joues toutes rouges, la jeune kitsune le regarda fixer l'objet qui était un peu ressorti. Les lanières donnaient du mou et menaçaient clairement de laisser s'échapper la chose. Mais il posa son talon sur lui et le poussa violemment en elle, le faisant disparaître entre ses lèvres intimes. Non content d'avoir remis un coup à la pénétration, il passa dans son dos et serra d'un coup sec les lanières du bas afin d'exercer une pression encore plus grosse. Le god ne pouvait plus sortir du tout, mais il continuait de subir la gravité et sortait de quelques milimètres. Mais les lanières faisaient bien leur boulot et repoussaient toujours le god en elle à chaque mouvement de ses jambes. Ainsi Kimina n'avait même plus la moindre chance de le retirer, le sentant de plus en plus disparaître.

Sur son ordre, la jeune kistune ramassa la table et alla porter sur le plateau la tasse et le matériel de thé, avant de le ranger dans l'évier, et le plateau sur le plan de travail. Sans plus attendre, Kimina alla s'agenouiller sur le sol, le temps que son maître trouve une nouvelle épreuve pour elle. Mais elle oubliant un peu vite qu'elle avait perdu, et à cause de son échec elle était privée de nourriture alimentaire pour la journée. Kimina devait se nourrir de la semence de son maître et de tout ce qui n'était pas comestible en temps normal. De plus elle devait le supplier pour se nourrir, il n'avait pas la victoire difficile. La jeune kitsune acquiesça alors en acceptant sa punition, les mains de son maître étant venues la tripoter à la poitrine entre temps.

Par chance il lui offrit une chance de se rattraper par une épreuve de même valeur, ce qui fit sourire Kimina. Mais cela ne s'annoncerait certainement pas du tout cuit pour autant, surtout si c'était la revanche. Alors que la kitsune restait à genoux, son maître venait lui caresser le corps et lui titiller la zone intime entre ses jambes, ce qui la faisait jouir sans le vouloir de plaisir. C'est alors que vinrent se placer deux gellules vibrantes sur ses têtons, accompagnées d'une bande de scotch pour les maintenir en place. Les formes des seins de Kimina se reflétaient bien à travers le scotch qui était, quant à lui, bien assez fin pour épouser la forme de ses têtons. Il était cependant évident qu'ils collaient très bien contre sa peau sèche, et ils ne donnaient pas l'impression de se retirer sans douleur.

Le maître tira alors la moitié des boules qu'il avait introduites entre ses fesses et détacha les lanières inférieures afin de la délivrer de la pression et ainsi permettre aux objets de sortir. C'est alors qu'avant de pouvoir toucher le god, Kimina sentit le froid d'une bande de scotch collante s'appliquer sur ses poignets de façon bien lisse et les entourer ensemble sans ménager le serrage. Mais malheureusement ce n'était pas ce qu'il attendait, car elle devait dès à présent gravir un long escalier sans devoir rien faire tomber d'autre que les gouttes de jouissance. Kimina se releva alors d'un air déterminé et commença sans plus attendre à marcher vers l'escalier que lui indiquait son maître du doigt. Malheureusement à chaque pas qu'elle faisait, le god se soumettait à l'attraction terrestre ainsi que les boules dont la plus grosse était déjà bien sortie.

C'est alors qu'elle commença à gravir les marches lentement, une par une. D'un côté elle ne pouvait pas serrer les fesses, sinon elle prenait le risque d'éjecter les boules par pression, mais en les écartant elle favoriserait sa fuite, et pareil pour le god. Celui-ci ne cessait de gagner du terrain, alors que la kitsune en arrivait à peine à la moitié. Ses mains brillantes de scotch se débattaient alors que sa jouissance faisait glisser les objets hors d'elle de plus en plus vite. Son maître n'aurait peut-être pas dû la stimuler autant avant son épreuve, sans compter que les vibrations de ses seins n'arrangeaient pas son affaire. C'est à la huitième marche que les boules tombèrent d'entre ses fesses, mais Kimina les rattrapa heureusement avec ses mains. Mais sans s'apercevoir qu'à la neuvième marche c'est son god qui allait tomber. Ses doigts tenaient bien les boules, mais ses mains se trouvaient trop serrées pour avoir une chance de passer devant. Le god tomba alors sur la neuvième marche dans un bruit sec et faible, tombant tout en bas, alors que la kitsune baissait les oreilles en redescendant à son tour


-P...pardon maître, j'ai encore échoué...je suis pas très douée pour ce genre de choses...
Revenir en haut Aller en bas
http://onepieceheritage.forumactif.org
Venceslas Steamer

avatar

Messages : 92
Maître(sse) de : Kimina
Date d'inscription : 30/08/2013

MessageSujet: Re: \!/I want to play a game [pv. kimina]\!/   Sam 7 Mar - 20:08

Un bruit sec résonne dans les escaliers. Le jouet qui occupait la vulve de la kitsune tombait toute les deux ou trois marches, chaque rebonds freinant d'avantage le godemichet qui vint achever sa course aux pieds du maître. Il observa ce phallus artificiel mauve qu'il prit ensuite. Il était couvert du liquide vaginal, du jus d'excitation de l'hybride, reluisant d'avantage à la lumière. Kimina avait une nouvelle fois échoué à une épreuve imposée à un maître sadique qui n'avait pas fini de profiter de sa naïveté. La kitsune ne tarda pas à descendre les escaliers et s'excusa de ce nouvel échec. Ces oreilles alourdies par la honte de n'avoir pu être à la hauteur excitait le maître. Les boules de geisha étaient restée dans l'orifice. Elle avait alors encore une partie du défi à finir, tenir une minute martelée sans perdre ces boules. Au vu de l'avancée des boules qu'elle avait du tenir de ces mains attachées, la victoire de l'humain se révèlerait une nouvelle fois facile. Il passa ces doigts sur sa vulve, la couvrant de sa paume avant de ramener ces doigts, les passants sur une fente charnue, entrouverte et encore dégoulinante de cyprine; à la manière d'un râteau ratissant un champs près à être labouré. Il retira sa main et l'observa, la paume luisante et poisseuse d'un liquide incolore et tiède.

Son regard se posa alors de nouveau sur l'hybride, il la plaqua contre le mur sans violence excessive. Il avait besoin d'être excité pour combler son intimité de son organe et de sa semence. Il plaça les mains attachées de l'hybride au dessus de sa tête qu'il releva légèrement par la suite. Son autre main tenait encore le god couvert de foutre. Il le montra à l'hybride pendant que son autre main lui ouvrait la bouche. Il plaça alors la pointe du jouet sur la langue de l'hybride, faisant rouler le cylindre sur la langue pour en déposer le jus de plaisir qui y résidait. Il ne lui importait pas qu'elle fut dégoutée ou qu'elle appréciait; elle avait perdue, elle allait maintenant en subir la sentence. Il poussa lentement et légèrement le god dans sa bouche passant du bout au quart puis à un peu moins de la moitié. La main qui lui ouvrait sa bouche lâchait son emprise, laissant les lèvres se refermer sur le cylindre mauve. Il fit alors quelques légers vas et viens, chatouillant sa langue avec le jouet qui occupait ces autres lèvres.


Prends soin de ton jouet comme tu as récompensé ma bite... nettoie là de ton foutre avec ta langue, je ne t'autorise pas pour l'instant d'utiliser de l'eau...

Alors qu'il continuait à introduire le godemichet dans sa bouche à la manière du phallus qu'il symbolisait, Venceslas sentit petit à petit son membre gonfler, se gorger de sang avant d'être rigide, trépignant d'impatience de pénétrer à nouveau la jeune domestique. La bosse se formait de plus en plus, levant le tissu de son bas de pyjama. Une tâche apparut au bout d'un certain moment, l'excitation de l'homme fut telle que le liquide naturel destiné à lubrifier le gland (appelé souvent pré-sperme) commençait à tâcher le vêtement. La tâche progressait lentement, au fur que son excitation grandit. Il fini par retirer le godemichet de la bouche de son hybride avant de le laisser tomber à terre, laissant le bruit sec se répéter. Le bas est facilement ôté, le peignoir détaché, laissant voir le torse marqué du maître sadique. La verge saillante et palpitante était présentée au yeux de Kimina. La kitsune était inférieure en taille par rapport à son maître. Ce dernier la souleva alors, la gardant plaquée contre le mur, assez pour que son membre fut aligné à l'intimité de la kitsune. Le gland se colla tout d'abord à l'intimité excitée et luisante de l'hybride, humectant le gland de sécrétions vaginales. Une fois cela fait, l'humain lança alors un grand coup de bassin pour plonger entièrement et brutalement sa verge. Le rythme fut rapide. Il voulait faire tomber les boules à terre en martelant son bas ventre. Le balancement provoqué par les coups de reins brutaux auront raison de la chute du dernier jouet.

Peu avant que la minute s'écoule, les boules tombèrent au sol. Venceslas arrêta alors ces coups de rein et retira son membre de l'intimité de son hybride. Il lâcha son hybride avant de l'agenouiller, lui gardant les jambes écartées. Il récupéra alors le godemichet pour l'insérer à nouveau dans les lèvres intimes de la kitsune. Il mit en évidence les fesses de l'hybride, plaçant l'hybride en position de levrette. Il écarta ensuite les fesses de l'hybride, révélant alors l'orifice encore légèrement dilaté. Le maître y enfonça alors le gland progressivement, facilité par la récente dilatation de l'orifice et par l'association de deux lubrifiants: ceux de Kimina et ceux de son maître. Ainsi, le membre n'eut guère de difficulté à s'introduire en elle. Les parois d'avantage resserrées par rapport à son intimité augmentait le plaisir du membre masculin. Au bout d'une quinzaine de minutes de vas et viens au rythme accélérant, Venceslas se déchargea en elle, tapissant ces parois annales de sa semence chaude et laiteuse. Il préservait son membre en elle alors qu'il la redressa et colla ainsi son dos à son torse. Enfin, lorsque sa bouche fut proche de son oreille animale:


Et ce n'est qu'un avant-goût de ce que je te réserve... Théoriquement, je devrai t'abandonner sur un trottoir pour chercher le chemin de la maison... Mais pour cette fois je ferrais exception, nous ferrons une petite promenade ce soir, tard, le temps que tu retiennes le chemin lorsque nous sortirons...

A ce dernier verbe, il se retira encore dur, bien que moins qu'au départ. Il vint alors détacher l'hybride du morceau de ruban adhésif, liant ces poignets. Il se redressa, demeurant devant Kimina, croisant ces bras.

J'espère que tu te souviens de ce que j'ai dit hier... récompense l'objet de ton plaisir... je ne devrais même pas à avoir à le répéter...
Revenir en haut Aller en bas
Kimina

avatar

Age : 26
Messages : 58
Date d'inscription : 03/05/2013

MessageSujet: Re: \!/I want to play a game [pv. kimina]\!/   Dim 8 Mar - 16:36

Les oreilles baissées, Kimina avait un peu honte d'avoir perdu, même si elle se doutait que ça ferait plaisir à son maître de pouvoir la punir. Mais comme elle n'était pas familiarisée avec ce genre de pratiques, elle se donnait raison dans un certain sens. Il ne lui restait plus qu'à voir ce qu'allait faire son maître pour la punir, alors qu'elle ne savait pas à quoi correspondait chaque pallier d'épreuves dans les châtiments. Il la plaqua alors contre le mur après avoir fait passer ses poignets vers l'avant sous ses pieds, avant de brandir le jouet qui s'était échappé de son intimité. Une de ses mains vint alors ouvrir sa bouche pendant que la seconde lui faisait lécher ce qui avait coulé dessus lors de l'épreuve. Il avait fait exprès de la faire jouir pour que tout glisse plus facilement, c'était évident, il n'allait pas la laisser gagner si facilement les épreuves.

Au fil des secondes, le jouet mauve passait sur sa langue alors que la kitsune léchait sans le vouloir et le laissait entrer. Elle se demandait si c'était une sorte de bâillon, mais en fait elle ne savait pas vraiment ce que c'était. Sa seule directive était de lécher ça comme le membre de son maître et d'en prendre soin. Elle était surprise qu'il se serve d'un objet, lui qui aimait tout faire lui-même, mais peut-être qu'il se découvrait une passion qui le poussait à fourrer son hybride avec des objets pour qu'elle ait l'impression d'être pénétrée à toute heure de la journée. La jeune kitsune lécha alors avec soin ce qui était entre ses lèvres, juqu'à ce que son maître fasse des mouvements pour simuler les mêmes gestes qu'il aimait faire avec son corps en temps réel.

Finalement l'homme retira le jouet mauve et le jeta au sol avant de se déshabiller et d'enfoncer son membre dans son intimité dans un soulèvement de son corps. Les mouvements brutaux se faisaient clairement ressentir, mais Kimina ne pouvait pas crier, sinon son maître la punirait. Il était évident qu'il était plus grand qu'elle, et aussi savait se montrer fort. Kimina ne pouvait que se laisser faire, laissant les boules tomber de plus en plus d'entre ses fesses. Ses mains attachées par le scotch continuaient de se secouer un peu, obligées de rester tendues au-dessus de sa tête. C'est alors qu'elles finirent par tomber au bout d'une bonne minute, ce qui semblait avoir donné un signal de départ au maître qui devait l'attendre. Il la fit alors s'agenouiller et enfonça d'un coup sec le jouet mauve de nouveau dans son intimité, la faisant couiner de douleur. Cette partie demeurait tout aussi sensible, même après quelques entrées.

Sans transition il entra en elle entre ses fesses et recommença ses gestes, alors que le jouet entrait de plus en plus dans son intimité. Mais cette fois c'était plus violent et plus long, son maître avait vraiment envie de la dominer sexuellement, ce pourquoi il y allait de plus en plus fort. Tout ce qu'il restait de ses entraves était à ses poignets nus et autour de sa poitrine, en train d'étirer ses seins sans qu'elle ne puisse les enlever. Une fois que l'homme se sentit venir, il se vida dans son orifice, faisant ruisseler sa jouissance entre ses fesses sans vouloir en laisser s'échapper la moindre goutte. Maintenant qu'il en parlait, elle avait toujours sa punition concernant la nourriture, il fallait donc bien se nourrir autrement. Selon lui, celle qu'elle aurait dû recevoir était plus sévère, ce qui réconforta un peu Kimina, l'espace d'un instant.

Une fois bien vidé, il se retira une seconde fois et se présenta devant elle avant de lui détacher les mains pour une raison inconnue. Sans plus attendre, la jeune kitsune obéit à son ordre et mit son membre en bouche en entier avant de donner de petits coups de langue comme sur le jouet. Elle avait peur qu'il la frappe alors elle faisait de son mieux pour s'appliquer, alors que l'objet dans son intimité semblait refuser de sortir. Il ne restait plus qu'à ce qu'il rajoute des lanières ou prenne un jouet plus gros afin d'entraîner ses parois à rester ouvertes. Mais évidemment elle ne voulait pas lui dire qu'elle s'habituait au god mauve, il fallait juste supporter les lanières serrées de sa poitrine.
Revenir en haut Aller en bas
http://onepieceheritage.forumactif.org
Venceslas Steamer

avatar

Messages : 92
Maître(sse) de : Kimina
Date d'inscription : 30/08/2013

MessageSujet: Re: \!/I want to play a game [pv. kimina]\!/   Dim 15 Mar - 14:02

Le membre du maître préservait une certaine rigueur bien qu'elle ne fut pas aussi important qu'avant qu'il n’éjaculât en Kimina. La sensation de picotement naissait à cause d'une pratique intense d'activité sexuelle. Il avait beau être habitué à ce rythme, ce n'est pas pour autant que cette sensation disparu avec le temps; bien qu'il était vu par ces pairs humain comme une bête carnassière avide de violence, il préservait toujours certaines limites physique caractéristiques des humains. En cela, on pourrait presque dire qu'il se rapproche des hybrides, méprisés par une grande partie du genre humain. Ce mépris n'avait pas vraiment lieu d'être chez Venceslas; il n'aurait pas fait de différence dans le traitement de ces victimes qu'elles soient humaines ou domestiques. D'ailleurs, Kimina s'en sortait plutôt bien comparé à ces autres partenaires: elle était logée et nourrie, et surtout, elle n'avait pas fini avec une oreille en moins ou avec la cervelle à découvert. Non, le maître n'avait aucune raison d'arriver à ce stade de mutilation alors que sa domestique lui accordait le corps et les gestes appris pour le faire jouir.

La jeune hybride avait bien assimilé le geste et le rythme de la fellation qu'il avait enseigné la veille dans cette salle souterraine. Le jouet que le maître avait remis en sa partenaire restait prisonnier de ces parois intimes, accoutumées au membre factice qui écartait ces parois. Son membre quant à lui gonflait peu à peu sous le plaisir des va-et-viens des lèvres de l'hybride. Il prit sa tête au bout de quelques minutes, passant ces doigts sur sa nuque, assez fermement pour parvenir à la contrôler, tout en évitant de lui briser la nuque. Elle la laissait préserver le même rythme dans un premier temps avant de le freiner alors qu'elle prenait jusqu'aux trois quarts du membre en elle. Il la fit ensuite suçoter son gland, lui intimant alors des coups de langue rapides, à la manière d'un lapement animal afin de s'abreuver. Il fit alors rentrer jusqu'au quart de son membre lui faisant alors adopter un rythme beaucoup plus rapide. La verge était stimulée par le frottement avec la langue, à la manière d'une brosse à dent à la fin du nettoyage buccal. Il revint au suçotement de gland puis fit rentrer de nouveau son membre plus profondément, jusqu'à la moitié puis jusqu'aux trois quarts, freinant alors le rythme des va-et-viens notamment lors du "va" lorsque le membre sort de la chaleur de la bouche de l'hybride, débouchant sur un retour plus brusque pour accentuer le plaisir. Enfin, lors d'un nouveau retour couvrant le membre, Venceslas attira la nuque de son hybride jusqu'à la base du pénis tout en s'aidant d'un mouvement de bassin pour rendre la mise en bouche plus brusque, enfilant alors son membre tout entier dans la bouche de son hybride, chatouillant l'entrée de sa gorge. Il lui fit répéter l'opération cinq fois avant de lui faire reprendre un rythme rapide en prenant en bouche jusqu'à la moitié du pénis pour le faire venir une nouvelle fois.

C'est ainsi que Venceslas donna un nouvel enseignement à son hybride: lui montrer des rythmes différents ainsi que leurs différentes zones (du membre) où ces rythmes peuvent maximiser le plaisir lors de la fellation. Plus le membre est en bouche, plus le retrait doit être lent et inversement lorsque la fellation ne concerne qu'une partie du phallus. Il pensait bien que Kimina allait assimiler cette nouvelle leçon bien que son maître ne l'avait pas explicité. Elle avait déjà repris le rythme qu'il lui avait imposé dans la salle de torture sans grandes imperfections. Il ne doutait pas que l'hybride tirerait parti de cette expérience pour s'améliorer, prendre de l'assurance et commencer à prendre ces initiatives, en utilisant ces mains par exemples que l'humain avait choisi de détacher pour la fellation. Elle aurait pu jouer avec sa bourse, la masser pour augmenter le plaisir. Bien sûr il fut bien conscient qu'elle n'avait pas vraiment d'expérience dans le sexe, alors il n'irait pas la pénaliser là dessus... pour le moment.

Se sentant venir, Venceslas se saisit de la chevelure de la kitsune, tirant sa tête en arrière pour retirer son membre de sa bouche. Il lui entrouvrit la bouche avant de délivrer un liquide poisseux, laiteux et chaud sur les lèvres, les joues, dégoulinant sur le menton. Du sperme parvint aussi à se glisser dans sa bouche entrouverte. Il lui ouvrit d'avantage la bouche afin de passer les dernières gouttes de semences sur sa langue. Il lui saisit ensuite le menton, passant le pouce sur la joue, un petit geste d'affection contrastant avec une pratique brutale qui témoigne d'un bon travail.


Tu progresses Kimina, sa me rassure, mon choix aura été le bon.

Si il est facile de restreindre ces compliments à la volupté permise par l'hybride, Venceslas avait, pour sa part pesé chaque mot, sachant bien que le "bon choix" reposait sur la facilité d'apprentissage de l'hybride, se dégageant alors des simples réservoirs à foutre, caractérisés par un usage gauchi des charmes. Le maître lui retira alors une nouvelle fois le godemichet et ramassa les boules pour les poser sur un comptoir du hall. Il ramassa alors les lanières de cuir qui avaient servi à préserver les jouets en elle et les posa à côté de ces derniers. Il éteignit ensuite les vibromasseurs coincés contre ces tétons sans pour autant les enlever. Il avait besoin d'un temps de repos avant de reprendre ces sévices tant pour lui que pour l'hybride. En effet, s'il titillait ces orifices 24 heures sur 24, l'hybride ressentirait d'avantage de fatigue que de plaisir ou de souffrance. Sa vulve et son autre orifice en seraient tellement écartés et lubrifiés que son membre ne ressentirait pas le plaisir de progresser dans une cavité serrée aux parois réchauffées et moites. Bien sûr, il pensait bien qu'il offrait un répit à l'hybride si se n'était pas attiser l'état de manque en la privant de jouets entre ces jambes.

On va faire une pause de deux heures. Tu n'as toujours pas droit à l'eau pour te nettoyer, uniquement pour boire et tu devras alors me demander la permission. Il en va de même pour tes jouets: tu n'as ni le droit de les enlever ni le droit de les mettre toi-même. Si tu veux en mettre un, tu devras me le demander. Tu as le droit d'aller dans toutes les pièces excepté le sous-sol. En attendant, sert moi un verre de gin et apporte le à mon bureau à l'étage, le gin est dans l'armoire du salon. Après tu feras ce que tu veux jusqu'à ce que je t'appelle c'est compris?

Il attendit l’acquiescement de l'hybride avant de monter à l'étage et se diriger vers la salle de bain. Après s'être dévêtu, il se plaça dans le bac à douche et ouvrit le robinet pour délivrer une eau fraiche sur son corps pour le vivifier. Il prit soin de se laver l'entre jambe. Il avait beau reconnaitre la progression de l'hybride comme une qualité, il n'allait pas non plus se rendre plus laxiste dans ces règles.
Revenir en haut Aller en bas
Kimina

avatar

Age : 26
Messages : 58
Date d'inscription : 03/05/2013

MessageSujet: Re: \!/I want to play a game [pv. kimina]\!/   Lun 16 Mar - 19:46

Depuis déjà quelques minutes, son maître se montrait de plus en plus proche de son hybride. En effet, Kimina sentait en lui comme une certaine fierté, il ne se fâchait plus sur elle, ne l'insultait pas, et ne l'attachait plus. Il devenait sans doute gentil, enfin le genre de maître qui lui faisait plaisir. Mais évidemment il n'en gardait pas moins son petit côté défi et Kimina appréciait beaucoup ce genre de jeux, même si ce n'était pas trop son domaine. Et puis au moins ainsi elle pourrait faire plaisir à son maître en retour en perdant les épreuves, après tout c'était ça qu'il voulait principalement. D'ailleurs une fois encore il était en train de se satisfaire dans la bouche de Kimina, en train de lui apprendre les gestes. Selon ce qu'il disait, plus son membre était en bouche, plus il fallait y aller lentement, mais surtout avaler tout ce qui en sortait. Elle ne voulait pas risquer de le mettre encore en rogne comme la veille.

C'était vraiment très divertissant cette façon qu'il avait de voir son jeu, il lui avait attaché des lanières confortables à la poitrine afin de la développer un peu plus. La jeune kitsune avait du mal à se l'avouer, mais c'était amusant comme jeu, et elle ne s'en voulait pas bien longtemps si elle perdait, car ce n'était pas bien douloureux. C'est alors qu'il retira les objets d'elle, notamment ceux qui étaient scotchés aux têtons, non sans un petit cri de douleur, et ceux en elle, pour le peu qu'il restait. Ainsi elle pouvait soufller quelques minutes, le temps que son maître lui donne encore des directives à respecter.

De plus en plus, Kimina était fière d'elle en entendant les paroles de son maître après qu'il ait retiré son membre de sa bouche et fait couler sa jouissance sur son visage. C'était vraiment agréable à recevoir, bien plus que des gifles ou des coups de poings. La jeune kitsune avait alors deux heures de pause devant elle et avait bien l'intention d'en profiter. Bien entendu le jeu continuait et elle n'avait pas le droit de se nettoyer avec de l'eau. Par chance elle avait justement une petite idée pour se nettoyer, autrement dit se refaire une beauté, sans utiliser d'eau sur les parties sales. La jeune kitsune alla alors prendre un verre ainsi que la bouteille qu'il avait désignée de par son emplacement, avant de lui en servir un à l'endroit indiqué.

Ceci fait, Kimina se dirigea vers la cuisine, à défaut de la salle de bain prise par son maître. Une fois arrivée, elle prit de l'essuie-tout et s'essuya les parties intimes et le visage, profitant du peu d'humidité pour étaler un peu de savon vaisselle à défaut de savon, et de l'enlever avec un autre essuie-tout. Sa petite toilette effectuée dans les règles du jeu, Kimina rejoint son maître dans ce qui devait être un salon au premier étage, prenant au passage sur le divan, un coussin pour s'asseoir par terre de façon confortable. Roulée en boule, la kitsune demeurait contre le fauteuil de l'homme, en espérant qu'il récompense cette marque de fidélité par quelque chose qui lui ferait plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
http://onepieceheritage.forumactif.org
Venceslas Steamer

avatar

Messages : 92
Maître(sse) de : Kimina
Date d'inscription : 30/08/2013

MessageSujet: Re: \!/I want to play a game [pv. kimina]\!/   Dim 22 Mar - 13:39

Après s'être vêtu d'un bas de tissu et de son peignoir, le maître sadique se dirigeait alors vers le salon où l'attendait son verre de gin et, sans qu'il ne l'aie demandé, son hybride assise près de son fauteuil de cuir l'attendant à la manière d'un animal docile et loyal. Il avança alors dans la pièce et se dirigea tout d'abord vers un vieux phonographe trônant sur un meuble. En dessous, résidaient ces vinyles présentant des musiques de tous genres: Il y avait par exemple un album des Beatles, un de Ray Charles, du roi de la pop Michael Jackson... mais son choix se porta sur quelque chose de beaucoup plus classique pour préserver son calme pendant les prochaines heures, passant de la violence du sexe à la tranquillité de son logis. Sa kitsune venait alors compléter un tableau qu'il avait coutume de se figurer seul voir comme une nature morte, faisant alors partie intégrante du décor vieillot préservant ces lettres de noblesse. Il prit alors un vinyle contenant les titres de Johann Sebastian Bach, célèbre compositeur allemand. L'homme avec l'aide d'un chiffon, essuya avec une délicatesse quasi professionelle, la surface du vinyle avant de le poser sur la plateforme de son phonographe. Avant de poser l'aiguille sur le disque  tournant pour laisser la musique envahir la  pièce, Venceslas alla prendre sa pipe et la fourra de tabac. Après avoir posé l'aiguille sur le disque, il prit place à son fauteuil, son hybride à ces côtés. Alors qu'il allumait sa pipe à l'aide d'une allumette, le phonographe laissait entendre Air on the G String . L'humain tira alors une latte sur sa pipe, laissant sa gorge aspirer la fumée en grande quantité, attiser sa soif par un goût prononcé. Il expira alors cette fumée par filets, laissant les panaches se former en suspens dans les airs avant de disparaître petit à petit.

Ces yeux se posaient sur l'hybride, roulée en boule au pied de son fauteuil. Un sourire amusé se forma alors sur ces lèvres. Il repensa à la proposition d'un collier pour l'hybride. Il ne s'était pas douté que cet accessoire serait très bien passé sur la kitsune. Il songeait alors à un collier à grelot qui aurait pour but la création d'un nouveau défi, une épreuve de furtivité, qui pourrait ajouter de la difficulté aux escapades exhibitionnistes qu'il lui avait prévu. Telle qu'il la connaissait, elle s'y serait surement très vite attaché, comme aux jouets qu'il introduisait dans ces orifices. Bien qu'elle n'avait rien dit, son corps avait révélait le plaisir que lui procurait ces objets lorsqu'il l'avait prise dans le hall, à la suite de son précédent échec. Il vint à se demander d'ailleurs si la chute du godemichet dans les escaliers ne l'avait pas quelque peu attristé. Il manqua de rire à cette pensée, réprimant son ricanement par la fumée dégagée par les braises de tabac.

L'homme se pencha alors pour porter sa main à l'entrejambe de la kitsune, passant un doigt sur ces lèvres intimes avant de porter le doigt à son nez. Il avait sentit au toucher que la zone demeurait glissante en certains endroits. Il ne put alors s'empêcher de ricaner en humant le doigt qu'il avait passé sur son intimité: elle sentait le produit vaisselle. Il riait de cette initiative sans moquerie, c'était assez ingénieux compte tenu des règles qu'il avait fixé. Il songeait bien qu'elle s'essuierait avec de l’essuie-tout pour enlever le surplus de sperme sur son visage et le jus de plaisir présent entre ces cuisses.. mais il n'avait pas pensé qu'elle irait jusqu'à simuler une toilette complète avec du solvant pour vaisselle. C'est ce détail qui le faisait rire ainsi, se contrôlant pour se calmer et laisser la musique imprégner la pièce alliée à l'odeur du tabac. Il soupira alors qu'il marquait la fin du rire par une gorgée de gin, savourant le liquide, brulant son palais et coulant le long de sa gorge réchauffée. Kimina n'avait de cesse de montrer à son maître qu'elle avait de la ressource, peu importe la situation et malgré les échecs de ces deux épreuves. Sa main se portait à nouveau sur le corps de son hybride, caressant alors ces flancs comme un animal, puis ces fesses comme l'esclave sexuelle qu'elle était, passant en douceur sa main rugueuse sur sa peau doucereuse.

Ayant marre de se pencher pour avoir son corps à portée de main, il posa son verre après avoir bu une nouvelle gorgée et porta l'hybride jusqu'à lui, la fit s'asseoir sur ces genoux. A la manière d'un animal, il la faisait s'asseoir en biais, de sorte à ce qu'elle ne soit pas dos à lui et que ces yeux ne purent se soustraire à son regard flamboyant. Il lui écarta alors à nouveau les jambes, insistant dans le geste pour qu'elles demeures écartées. Cette insistance de son maître à vouloir qu'elle préserve les jambes écartées lorsqu'elle fut nue et en sa présence avait une explication autant symbolique que perverse. En effet, le britannique, ayant acheté son hybride et étant devenu son maître, jugeait qu'elle devait se résoudre à perdre sa pudeur, dans un premier temps face à lui. Il n'avait que faire de "l'amour propre" de son hybride, elle-même étant devenu son esclave sexuelle par définition. Il fut alors inutile qu'elle garda les jambes collées ou croisée, le maître sadique les écarterait à nouveau, elle sentirait alors l'air, ce vide entre ces jambes bientôt comblé par des jouets ou l'entrejambe de l'humaine. Il passa ensuite sa main sur son bas ventre, juste au dessus de son intimité, massant cette partie qu'il martèlerait à nouveau de ces coups de bassin. Il remonta ensuite à son ventre puis à sa poitrine, venant saisir le sein droit pour le masser à son tour, jouant avec le bout rosé de cette montagne de chair. Il n'avait aucune explication à fournir sur le fait de titiller le corps de son hybride à la première occasion: cela lui plaisait alors il le faisait. Ainsi, alors qu'il massa son sein, il préserva son regard dans celui de l'hybride et fit résonner sa voix grave:


Alors Kimina... tu te plais dans cette maison? Bien mieux que l'animalerie hmm?-il laissa quelques caresse avant de reprendre ces questions, afin de faire avouer l'hybride, de démolir les murs de sa pudeur par l'aveu du plaisir- Tu prends goût à tes nouveaux jouets? J'ai eu l'impression que tu commençais à te lasser de celui qui t'occupait devant.


Revenir en haut Aller en bas
Kimina

avatar

Age : 26
Messages : 58
Date d'inscription : 03/05/2013

MessageSujet: Re: \!/I want to play a game [pv. kimina]\!/   Lun 23 Mar - 19:36

Le coussin de son maître avait l'avantage d'être aussi confortable que ce qu'elle imaginait, ce qui était idéal pour se reposer un instant. Kimina en avait bave durant ces longues heures de l'après-midi passée avec le vampire, ou plutôt l'humain qui en avait tout l'air. Elle s'était posée contre le fauteuil de son maître, roulée en boule, la respiration courte et les bras libres. Le seul intrus qui persistait sur son corps était la lanière qui lui entourait la poitrine en s'étirant à chaque respiration, solidement serrée dans son dos et hors de portée de ses mains. Il avait cessé de lui faire du mal, la punir, ou quoi que ce soit, juste lui ordonner de lui apporter un verre de boisson bizarre et puis plus rien, une pause de deux heures entières. C'était méchant à dire, mais c'était bien la première fois qu'il se montrait aussi généreux, sans compter que la journée approchait de midi et qu'il serait vite contraint de briser la pause pour la faire cuisiner. Mais en tout cas la kitsune avait bien l'intention de profiter de son unique temps de repos pour se restaurer.

Il fallait bien avouer que durant les pauses, son maître était particulièrement doux, si bien qu'il se emttait à la caresser. C'était certes à des parties intimes, mais ça restait doux et Kimina appréciait l'attention qu'il lui portait, même durant ce court instant. Il n'avait pas été aussi gentil depuis le tout début, il s'était même sans doute surpassé. L'homme la prit alors par-dessous les aisselles et la posa sur ses genoux. Non pas dos à lui, face à lui, ou encore perpendiculairement, mais dans un angle un peu bizarre. Kimina ne savait pas trop ce qu'il voulait mais se laissait écarter les jambes, tandis qu'il la tripotait. Elle pouvait bien renoncer un peu à son amour propre, après tout ça ne faisait pas mal alors ce n'était pas bien terrible.

Il était évident que Kimina n'allait pas si facilement renoncer à sa pudeur, si profondément ancrée dans ses principes féminins, mais après tout si ce n'était qu'occasionnel, la jeune kitsune pouvait bien faire des efforts. De temps en temps, écarter ses jambes ce n'était pas si terrible, alors autant se montrer plus tolérante envers les principes de son maître. Elle ne voulait pas revivre la scène de torture dans sa cave, alors il valait mieux le caresser dans le sens du poil autant que possible. Ce dernier lui posa alors des questions personnelles, il voulait savoir ce qu'elle pensait de ses traitements jusqu'à présent. Il allait pourtant de soi que c'était dans le jeu, ces objets, ce n'était pas vraiment son quotidien. Et comme Kimina aimait beaucoup les jeux, elle sourit en regardant son maître.


-Oui je trouve ça super qu'on joue ensemble comme ça, c'était trop ennuyeux à l'animalerie...mais au moins ici j'ai l'impression de découvrir un tout nouveau jeu, même si j'ai pas l'habitude et que je vais devoir m'adapter...
Revenir en haut Aller en bas
http://onepieceheritage.forumactif.org
Venceslas Steamer

avatar

Messages : 92
Maître(sse) de : Kimina
Date d'inscription : 30/08/2013

MessageSujet: Re: \!/I want to play a game [pv. kimina]\!/   Mar 24 Mar - 15:27

La réponse de l'hybride fit ricaner l'humain. Le simple fait qu'une hybride niaise se plaise à être l'actrice d'un jeu pervers où son corps serait le réceptacle de la jouissance, était déjà un fait qui était risible à son maître. De plus, il lui semblait que la kitsune, tirait pleinement profit de ces jeux: d'une part elle appréciait les jeux de son maître, aussi peu conventionnels soient-ils; d'autre part, elle semblait tirer un certain enseignement de ces épreuves tant dans la survie (avec la première épreuve, dont elle eut un aperçu) que dans les plaisirs charnels qu'elle pouvait accorder à son maître. En somme, il pouvait se targuer d'avoir une des hybrides les plus désirables de Gokusha. Autant cette vérité s'accordait à ce comportement recherché chez les maîtres pervers ou sadique que de se jouer de l'innocence de la jeune hybride, autant cela s'accordait aussi au de l'hybride que Venceslas possédait entre ces doigts, massant ces flancs et sa poitrine rebondie, affirmée par les lanières de cuir.

En effet, sa te changera du "Monopoly"... La banque perd TOUJOURS contre moi.

Il glissa ensuite ces doigts au niveau de ces lèvres intimes qu'il caressa, passant le doigt via sur une des portes menant aux temples des plaisirs. Il insista alors les caresses de son intimité. Bien sûr avait-il dit qu'il ferait une pause de deux heure, le temps pour son entre jambe de retrouver sa vigueur première. Mais en sa qualité de maître, il estimait qu'il pouvait se permettre d'exciter son hybride si le désir lui en dit. Par ailleurs, elle avait quartier libre, elle pouvait vaquer, se promener dans quelques pièces de la maison sans possibilité de s'habiller ou d'introduire quoi que se fut sans son autorisation. Elle avait décidé de prendre place aux côtés de son maître en ce moment de repos, le rapprochement de son corps nu pouvait d'avantage suggérer à l'humain de nouveaux attouchements, se plaisant à titiller le corps de sa domestique. Par ailleurs, elle n'aurait pas matière de s'en plaindre, surtout si ces gestes lui plaisait, comme il put le constater. Son majeur commença à se faufiler dans sa fente intime, le bout de son doigt pour l'heure. Il le passa le long de la fente, y passant le bout du doigt de haut en bas. Il y introduit par la suite son index afin d'ouvrir ces lèvres intimes avant de les refermer et répéter le geste.. jusqu'à ce que son intimité retrouve son état excitation, humidifiée par son jus de plaisir. Alors il retira ces doigts et se leva du fauteuil, laissant l'hybride à terre, l'entre jambe mouillée.

Je vais chercher quelque chose, continue à te toucher... à faire ce que je te faisais.

L'homme songea cette reprise nécessaire dans son ordre, pensant que l'hybride ne saisirait pas la notion de masturbation ou tout autre mots qui s'y rapporterait. Il demeura dans le salon, se dirigeant vers un meuble, ouvrant les portes à la recherche d'un carnet et de quoi écrire. Ayant trouvé carnet et stylo, il écrit alors en japonnais une phrase que l'hybride aurait à répéter:

Code:
Vous êtes bien sur la messagerie de M. Steamer, homme d'affaire polyvalent aux spécialités multiples: finance, traitement d'ordure, informatique et sécurité. Veuillez laisser votre requête par message, il prendra le temps d'examiner votre demande.

Il avait écrit en japonnais afin que l'hybride pu comprendre ce qu'il avait écrit, mais avant tout parce qu'il n'était définitivement pas convaincu par sa maîtrise de la langue de Shakespeare, comme elle le lui avait prouvé le jour précédent. Il prit alors le papier et le combiné de son téléphone avant de reprendre place à son fauteuil, intimant à Kimina de reprendre place sur ces genoux, les jambes écartées. Il lui passa alors le téléphone, programmant l'enregistrement de sa messagerie et passa alors le combiné et la feuille à la kitsune. Il revint alors passer sa main sur son intimité, plongeant alors deux doigts à moitié, exécutant un va et viens pour masser son intimité redevenue luisante de son jus de plaisir. Son pouce alla par la suite légèrement titiller son bouton sensible, trônant juste au dessus de ces lèvres intimes. Son sourire fendit alors son visage à nouveau alors qu'il continuait à stimuler ces lèvres intimes.

Dans l'animalerie, tu m'avais proposé de changer ma messagerie... je vais te donner cette opportunité: lis juste ce que j'ai écris sur ce papier et enregistre le message.
Revenir en haut Aller en bas
Kimina

avatar

Age : 26
Messages : 58
Date d'inscription : 03/05/2013

MessageSujet: Re: \!/I want to play a game [pv. kimina]\!/   Jeu 26 Mar - 20:38

Les gestes de son maître plaisaient beaucoup à Kimina, même si elle n'aimait pas écartes les jambes. Après tout il était très doux et savait comment l'exciter afin qu'elle jouisse, c'était un vrai professionnel. La jeune kitsune préférait largement être au bout de sa laisse plutôt qu'au bout de son revolver, alors c'était toujours agréable en comparaison. Kimina profitait de ses caresses intimes pour se détendre contre le torse de son maître, la queue agitant de plaisir. C'était vrai que c'était agréable au final, avec ses anciens parents ce n'était guère passionnant, mais là son maître donnait l'impression d'avoir fait ça toute sa vie. Ses douces mains se plaisaient à "malmener" son intimité, si bien que quelques gouttes perlaient alors que la kitsune fermait les yeux, les mains sur le torse de son maître.

Un peu plus tard, ce dernier se leva et posa Kimina au sol, mais en lui ordonnant de continuer les gestes. Elle mit alors ses doigts dans son intimité et se mit à faire des mouvements de va-et-vient afin de s'échauffer la partie intime. De mémoire, la dernière fois qu'elle avait dû se faire rougir l'intimité, c'était avant une pénétration. Mais il ne revint pas avec un membre raidi, c'était avec un papier orné d'écrits dans sa langue. Il tenait à ce qu'elle fasse le message de son répondeur, ce qui était une demande bizarre. Peut-être qu'il avait oublié son jeu, et ses quatre-vingt points perdus, il était sans doute temps de lui rappeler. Kimina prit alors le papier et retint le message par coeur afin de le répéter dans le téléphone en question. Elle trouvait quand même ça bizarre de lui demander une telle chose. D'habitude il valait mieux sa propre voix afin que le correspondant soit certain de s'adresser à la bonne personne. Mais avec le "monsieur" au début, il y avait une chance pour qu'il soit convaincu de bien parler à la bonne personne.

Sans plus attendre, la kitsune revint sur ses genoux, dans son fauteuil, sous son ordre, et reptir le papier et le téléphone. Alors que la voix par défaut annonçait le menu, Kimina sentait son intimité se faire de nouveau malmener, ce qui la déconcentrait un peu. Malgré ça elle appuya sur le bon numéro afin de déclencher l'enregistrement et prononça le message dans une voix à cheval entre le gémissement de plaisir et la gêne, ce qui ne donnait pas si mal que ça. Dorénavant les correspondants auraient plutôt l'impression que ce monsieur Steamer avait une secrétaire sexy. Mais avec ce message différent, on aurait plutôt l'impression qu'il est trop occupé pour faire son propre message. Mais ce n'était pas très grave, le but était que la mission soit accomplie, et elle le fut quand la kitsune appuya sur le dièse pour terminer l'enregistrement. Une fois cela fait, elle posa le tout sur la table de chevet de son fauteuil, et se tourna un peu vers lui pour lui parler.


-Dites maître, on a fini le jeu ? Moi en tout cas j'aimais bien les épreuves, et je me demande vraiment combien de punitions vous avez pour quatre-vingt points en moins !
Revenir en haut Aller en bas
http://onepieceheritage.forumactif.org
Venceslas Steamer

avatar

Messages : 92
Maître(sse) de : Kimina
Date d'inscription : 30/08/2013

MessageSujet: Re: \!/I want to play a game [pv. kimina]\!/   Sam 4 Avr - 20:27

Juste après avoir enregistré sa voix fiévreuse de plaisir, Kimina chercha dès lors à savoir quelles punitions lui réservait-il en même temps de savoir quand est-ce que les épreuves reprendraient. Cette réaction, aussi niaise soit-elle, fit sourire l'humain. Ce fut un large sourire, montrant progressivement ces dents acérées, pareilles à celles d'une bête. Un ricanement résonna entre ces dents, poussé par sa gorge. Il tira une dernière latte de sa pipe avant de la poser sur la table basse, laissant alors le foyer s'éteindre de lui-même. Il retira l'aiguille du tourne disque et l'éteint. Il prit alors le bras de l'hybride pour la relever du sol. Sans dire le moindre mot, émettre la moindre réponse. Elle saurait en temps voulu (par son maître) les réponses à ces questions, bien qu'elles firent d'avantage office de curiosités. Alors qu'elle avait l'entrejambe encore humide et qu'elle ne portait qu'une lanière de cuir attaché au haut de son corps afin de presser sa poitrine, Venceslas la fit descendre une nouvelle fois vers le hall au rez-de-chaussée. Une fois les escaliers descendus, il la plaqua au sol et lui écarta les jambes une nouvelle fois, afin de laisser à la vue de son maître, ces lèvres intimes, moites et chaudes.

Garde tes jambes écartées... si jamais je te surprends à les rapprocher, je t'abandonne dans une ruelle pendant deux jours pour te faire baiser par tout les détraqués de cette ville..

Sur ces mots, Venceslas alla dans le salon pendant quelques minutes; la menace qu'il fit à sa kitsune fut on ne peut plus sérieuse. Il n'hésiterait pas à laisser l'entrejambe durcie d'un mendiant pénétrer les lèvres de son hybride pour lui donner l'exemple. Il vint alors chercher une des chaises de son salon, tâtant le cousin de celle qu'il eu choisit afin d'en retirer la protection et révéler un trou au niveau des fesses de celle qui y prendrait place. Il prit aussi un torchon qu'il amena avec la chaise, dans le hall ou attendait l'hybride. Il la fit alors s'asseoir sur ce siège troué avant de lui bander les yeux. Il resserra les liens de manière à ce que l'hybride ne put se défaire du torchon qui couvrit sa vue. Il s'assura ensuite qu'elle préserva les jambe toujours écartées, l'intimité en évidence afin d'attiser à nouveau la libido de son maître. Il passa ces doigts sur son ventre, les déplaçant lentement jusqu'à son bassin. Cette caresse ne fut pas anodine. Sa vue étant obstruée par le morceau de tissu, sa sensibilité devrait nettement augmenter, la sensation étant toujours exacerbée lorsqu'on ne parvient pas à la voir afin de l'appréhender.

Après avoir passé un doigt sur les lèvres de l'hybride, l'intimant de ne pas bouger, il s'absenta du hall, se dirigeant vers le sous-sol. Une fois arrivé dans sa salle de torture, il prit un plug anal en bois poli ainsi qu'un godemichet légèrement plus grand et plus large que le précédent qu'il avait introduit en Kimina, sans oublier une corde pour la lier à son siège. Il se saisit ensuite d'une cravache, noire et dotée d'une claquette en cuir. Il prit aussi une crème aphrodisiaque qu'il passera sur le corps de la kitsune, notamment sur son intimité, provoquant une sensation de forte chaleur et excitant ces lèvres intimes. Il finit par accrocher deux pinces à son peignoir avant de prendre ces précédents objets pour remonter au hall où l'attendait l'hybride. Après avoir déposé tout ces objets, l'humain attacha sa kitsune à son siège, de façon à ce que ces jambes furent légèrement écartées, et ces mains liées derrière le dossier de la chaise trouée. Il prit alors la cravache et la fit violemment claquer sur la chaise, frôlant la cuisse de l'hybride. Il déclama alors de sa grave voix:


Nouvelle épreuve, pour 100 points: je vais t'infliger plusieurs traitement que tu ne pourras pas voir. Pour remporter cette épreuve, tu vas devoir supporter ces traitements pendant dix minutes sans proférer le moindre son. Tu es autorisée à jouir, mais au moindre gémissement, je te prendrais comme une marionnette et te forcerais à beugler que tu aimes ça.

Il n'attendit pas que Kimina acquiesça pour commencer ces sévices. Il avait fait exprès de ne pas révèler la récompense des cent points. Savoir qu'il arrêterait ces sévices de toute la journée aurait pour effet de la galvaniser et de lui donner plus de chances de réussites. Et pour l'heure, il était d'avantage enclin à la tourmenter qu'à la laisser respirer. Il tira alors sur les téton de la kitsune, les stimula violemment et promptement afin de les faire durcir. C'est alors qu'il prit les deux pinces accrochées à son peignoir pour les accrocher chacun aux deux tétons de Kimina. Après un massage appuyé de ces seins, Venceslas s'attaqua à l'intimité de son hybride. Il prit son gel aphrodisiaque et le passa sur les lèvres intimes de l'hybride. Il en profita aussi pour y appliquer une lichette de gel sur son autre orifice qu'il fut tenté d'écarter brutalement... mais il achèverait bien rapidement l'épreuve, et il voulait au moins la voir lutter... même si ce fut en vain. Une fois qu'il constata que l'effet de l'aphrodisiaque fut presque à son paroxysme, exacerbant le désir charnel de la kitsune et facilitant aisément sa jouissance, le maître prit le vibromasseur et l'activa, réglant sa puissance sur 75% avant de le glisser entre les lèvres intimes humides de plaisir, passant le vibromasseur de haut en bas, insistant sur son bouton de plaisir lorsqu'il y passait. Deux minutes à peine venaient de s'écouler.
Revenir en haut Aller en bas
Kimina

avatar

Age : 26
Messages : 58
Date d'inscription : 03/05/2013

MessageSujet: Re: \!/I want to play a game [pv. kimina]\!/   Dim 5 Avr - 11:57

Visiblement la question de Kimina avait fait réagir son maître qui se mit à sourire largement, comme prévu. Il la prit alors par le bras pour l'entraîner vers le grand hall sans même penser qu'à ce stade de leurs relations, elle pouvait obéir sans besoin de la forcer à se déplacer physiquement. Mais la jeune kitsune soupçonnait de lui qu'il aime les rapports tactiles, ce qui s'était prouvé mainte fois auparavant. De ce fait il était peut-être normal de la traîner violemment, mais ce n'était pas nécessaire pour assouvir son envie de soumission, un simple ordre aurait suffi. Surtout que Kimina avait déjà subi son courroux alors elle n'avait plus aucun intérêt à lui résister.

Une fois dans le hall, l'homme d'affaires lui écarta les cuisses de nouveau avant de lui ordonner de ne pas les bouger pendant qu'il devait s'absenter. Elle n'aimait pas vraiment ses menaces mais ne préférait pas dire quoi que ce soit. Après tout il était déjà assez susceptible et caractériel pour en rajouter une couche. Ce genre de personnes supportait mal la critique, et son maître aimait soigner la mise en forme. Peut-être que les menaces faisaient partie de sa façon d'avoir des relations sexuelles. Mais comme Kimina avait demandé de reprendre le jeu, elle ne pouvait pas trop se plaindre ou exposer des réclamations.

Sans transition, le maître revint avec une chaise et un chiffon dont l'utilisation était encore inconnue. Il la plaça alors sur la chaise et lui banda les yeux solidement sans faire attention à ne pas trop serrer le double noeud. Kimina ne voyait plus rien, mais ses oreilles étaient sur le qui-vive ainsi que son toucher qui demeurait en alerte aussi. Elle se saisit alors quand son maître passa ses doigts sur sa peau, c'était vraiment sensible ces parties-là, à moins que la cécité y soit pour quelque chose dans tout cela. Après une nouvelle absence, l'homme d'affaires polyvalent aux spécialités multiples revint avec...des fournitures, mais rien de bien identifiable pour la jeune kitsune. C'est alors qu'il lui attacha les mains dans le dos, ainsi que la taille à la chaise et chaque cuisse indépendamment à chaque pied avant de la chaise. Ainsi elle devait forcément garder les jambes écartées et était à la merci de son maître. Mais comme elle trouvait amusant son jeu, elle ne disait rien quant à ces pratiques qu'elle aimait presque.

Ainsi sa prochaine épreuve valait cent points, il y avait de quoi avoir la banane ! Kimina se fortifia alors mentalement pour ne pas décevoir de nouveau son maître, vu qu'elle avait raté les deux premières épreuves et subi deux punitions."Mais avant, vous pouvez mettre une minuterie pour quand les dix minutes seront écoulées ? Genre ce qu'on utilise pour le temps de cuisson.". Une fois sa demande formulée, la kitsune se laissa faire, alors que sa vue était toujours bouchée par le tissu. Elle avait toujours préféré le scotch aux tissus, car il épousait bien la forme des paupières alors que le chiffon lui donnait la migraine à force de presser sur ses yeux. Mais heureusement ce n'était que dix minutes, il n'y avait pas de quoi craindre pour sa santé, il savait ce qu'il faisait.

Une fois l'épreuve commencée, son maître ne se priva pas de venir titiller ses têtons avant de placer deux grosses pinces dessus pour qu'elle les sente bien. La kitsune se retint de gémir de douleur avec la pression, tandis que l'homme venait masser son intimité avec quelque chose d'humide, c'était sans doute quelque chose d'excitant, il avait déjà fait ça avec son épreuve de l'escalier. C'était clairement pour la déstabiliser, mais Kimina n'avait pas l'intention de se faire avoir deux fois, et cette épreuve valait cent points, cent gros points qui auraient vite écrasé les quatre-vingt qu'elle avait dans les négatifs. Elle avait des pinces sur les têtons, du gel excitant sur les zones intimes, et bientôt un objet vibrant dans l'intimité. Mais la jeune kitsune n'avait pas l'intention de se laisser déstabiliser et suait de plus en plus dans l'effort. Elle ne comptait pas perdre cette fois, la récompense à cent points était pour elle !
Revenir en haut Aller en bas
http://onepieceheritage.forumactif.org
Venceslas Steamer

avatar

Messages : 92
Maître(sse) de : Kimina
Date d'inscription : 30/08/2013

MessageSujet: Re: \!/I want to play a game [pv. kimina]\!/   Lun 6 Avr - 0:00

L'humain titilla l'intimité de Kimina pendant quatre bonnes minutes. Le jus de plaisir s'écoulait à flot, s'échappant de la fente intime à un débit variable, les perles annonçant des projections plus importantes. Pourtant, bien que le corps de la kitsune se liquéfiait progressivement et qu'elle eu atteint l'orgasme, Kimina ne poussa aucun bruit ni même un simple gémissement. Le souffle de la respiration fut irrégulier et son visage rougit par l'effort qu'elle mettait pour se contenir. Cet effort, visible par son maître, n’émut guère ce dernier. Bien au contraire, il fut déterminé à la faire craquer, la faire perdre une nouvelle fois. Il plongea le vibreur en elle et l'y laissa vibrer entre ces parois internes. L'homme plongea alors son majeur dans l'anus de son hybride, y appliquant de brutaux vas-et-viens, ne tardant pas à accompagner ce long doigt de l'index de la même main. Il n'hésita pas à écarter cet orifice, étalant alors d'avantage le gel aphrodisiaque à l’intérieur de l'orifice. Le visage gagnait cet éclat vermeil, mais aucun son ne sortait de sa bouche. Venceslas en fut très impressionné, il n'avait pas songé un instant que Kimina remporterait une épreuve à 100 points. Bien qu'il ressentait une certaine fierté devant la détermination de son hybride, il digérait mal le fait de perdre. Alors qu'il malmenait son autre orifice et que son intimité fut toujours stimulée par le vibromasseur pendant la dernière minute, il songeait au moyen de la récompenser. Son sourire tranchant se dessina alors à nouveau sur son visage, il savait maintenant comment allait-il récompenser son hybride.

Une fois les dix minutes écoulées, Venceslas retira les doigts des fesses de la kitsune et retira par la même occasion son vibromasseur avant de l'éteindre. Il délia ces chevilles pour lui permettre de marcher mais il préserva ces poignets attachés. Il la mit alors à genoux avant de retirer la chaise. Il vit alors la flaque étendue du jus de plaisir que son intimité avait crachée alors qu'elle fut stimulée. Elle avait l'intimité rougie encore suintante de sa propre jouissance, celle-ci dégoulinant le long de ces jambes. Le maître lui retira alors le torchon et la plaça devant la flaque de foutre, la forçant à regarder sa propre sécrétion. Il lui donna ensuite une tape sur la fesse, de la même manière qu'une tape sur l'épaule aurait signifié de la fierté vis à vis de sa domestique. Enfin, sa voix rauque résonna de nouveau, après un léger ricanement.


Tu as été formidable Kimina! Je t'avoue que je ne m'y attendait pas... Je vais aller préparer ta récompense... mais en attendant... tu as laissé bien des traces: nettoie moi ton foutre, aide toi de ta langue! Et applique toi bien! Où tu pourras faire une croix sur ta récompense.

Après s'être assuré que l'hybride s'accorda à suivre ces ordres, il l'abandonna un instant pour aller passer quelques coups de fil. Il appela plusieurs numéro, s'adressant à chaque fois en anglais à ces interlocuteurs. Le dernier coup de fil fut exprimé dans la langue locale, sa voix portante dans plusieurs pièces de la maison (notamment à cause de problèmes de réception) révélait qu'il louait une suite d'un hôtel, précisément une suite luxueuse d'un des plus prestigieux hôtels de la ville. Une fois la soirée planifiée, la chambre louée et les invités prévenus , Venceslas revint vers l'hybride, dans le hall d'entrée. Celle-ci avait fini de laper sa jouissance. Elle fut tout d'abord récompensée d'un sourire de la part de son maître qui lui frotta les cheveux, juste entre ces oreilles animales. Il la porta alors à sa chambre, n'attendant pas qu'elle prenne ces forces pour monter. Il devait la ménager, afin qu'elle put rester consciente tout au long de sa récompense. Il la posa dans le lit et lui ferma les yeux avant de passer à nouveau une dose de chloroforme. Elle n'aurait plus à faire d'épreuve pour la journée, elle devait se reposer pour apprécier pleinement sa récompense, le temps pour venceslas de tout préparer avant de la réveiller. Il redescendit au rez-de-chaussée pour passer de nouveaux coups de fils, notamment à un traiteur et quelques libertins qu'il avait connu lors de contrats de travail. L'homme descendit ensuite au sous-sol pour chercher tout les éléments et les ranger dans le coffre de sa voiture: 5 mètres de corde, un masque couvrant la vue et intégralement le haut de la tête, ne laissant qu'un orifice pour la bouche, quelques bocaux vides, une caméra dont il vida spécialement la mémoire.

L'ensemble des préparatifs lui prit toute l'après-midi. Il avait prit pas moins de 6 vibromasseur ainsi qu'un écarteur anal avant d'aller réveiller son hybride qu'il avait laisser se reposer toute l'après-midi. Il lui stimula l'intimité avant d'y glisser 4 des gélules vibrantes. Il colla les deux gélules restantes sur ces tétons de nouveau à l'aide de scotch avant d'aller malmener son dernier orifice, l'écarter au maximum avec d'y glisser l'écarteur afin de préserver la dilatation de son orifice. A son réveil et une fois qu'elle fut “prête”, le maître attacha à son hybride une laisse rouge avant de l'ordonner de sortir, à quatre pattes, se diriger dehors avec les vibromasseurs fonctionnant à plein régime. Après avoir tout fermé derrière lui, il conduisit l'hybride à sa voiture et lui enfila le masque noir avant de démarrer et de rouler vers la ville, vers l'hôtel.


[La suite ICI]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: \!/I want to play a game [pv. kimina]\!/   

Revenir en haut Aller en bas
 
\!/I want to play a game [pv. kimina]\!/
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Play swap game [Receptions p23-36]
» Let's Play Ib Game [FR] [HD] - Épisode 5 : La Psychopathe et le Cahier à dessins !!!
» [Nizuki] Play The Game
» ROLE PLAY GAME
» Wrestling Play Game

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Gokusha No Neko † :: • Les Maisons-
Sauter vers: