Bienvenue sur Gokusha No Neko ! Venez incarner un Hybride ou un Maître dans un monde où règne esclavagisme et perversité. Ce forum est à tendance Hentaï/Yaoï/Yuri ! [Déconseillé aux moins de 16 ans]
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Pendant le dernier jour d'été. [TERMINÉ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Pendant le dernier jour d'été. [TERMINÉ]   Ven 25 Sep - 12:45

    Son reflet, il le voyait très bien dans l'eau quelque peu dérangé par un mouvement qui tombait à répétition. L'eau de ses cheveux, rejoignant la marre du même liquide , son visage se retrouvant à quelques centimètres de la baignoire. Jamais ne s'était-il trouvé aussi laid. Son propre reflet, il voulait le détester , et il le détesta, de ne pouvoir rien faire en ce moment. Ses bras attachés derrière son dos n'avait plus aucune force de se débattre... Ses poignets étaient d'un rouge vif, écorché par l'ancien métal froid des menottes. De là, ancien, car il semblait être un touché brulant, à ce moment contre ses blessures. Il était à genoux au sol, contre le carrelage sale de l'arrière de l'animalerie, son torse nu accotant contre la céramique blanche de la baignoire. Il n'avait absolument plus aucune force, ses lèvres ouvertes d'à peine 1 centimètre, haletant fortement. Après quelques minutes , ses esprits qui ne pensaient qu'à la mort, repensa à la question de Eliott... L'homme, un gardien, le tenant par les cheveux, lui avait dit, alors que sa tête était sous l'eau ; « Tu vas arrêter de causer une révolution dans le magasin !!!??? ». Oui, il l'avait gueulé, c'est pour ça qu'il l'avait si bien entendu... Sa voix tué par la cigarette lui levait le coeur. Jamais Eliott ne pourrait murmurer quoi que ce soit de sensuel.

    « Va t'faire foutre. »

    Le neko n'avait plus peur de dire ce qu'il pensait. Ce n'était pas ses propres mots qui lui faisaient peur, c'est l'eau qui reposait encore sous son visage, et qui vient, aussitôt, entouré celui-ci, couvrant sa tête jusqu'au cou. La forte poigne du gardien le garda là, le corps d'Adonis se débattant pendant un moment, jusqu'à ce que celui-ci se fit mou... Voyant que ses bras avaient perdus toute sa raideur, et que ses jambes glissaient lentement au sol... Eliott retira son visage de l'eau et le lâcha pour que tout son corps s'étendit au sol. Rien, aucun geste, ses yeux étaient fermés, sa respiration très faible. Qu'avait-il fait ?

    « Il avait qu'à pas me dire ça. »

    Dit-il entres ses dents serrés, prenant le neko par l'un de ses bras toujours menotté, et le trainant dans les débris du sol jusqu'à l'avant de la boutique, où il enferma l'animal dans sa cage. Sa tête se cogna contre les barreaux du font, faisant ouvrir dans plusieurs battements ses paupières... Au même moment qu'il se « réveilla », de fort toussotement contracta ses poumons douloureusement, de l'eau venant s'étendre sur la plaque froide du fond de la cage. Adonis en avait avaler à sa dernière tentative . Ses yeux se levèrent à travers les multiples barreaux, regardant la fenêtre un peu plus loin. Il pleuvait... Ça annonçait la fin de l'été, il le voyait sur le calendrier près de l'accueil. Jamais ne pourra t-il s'enfuir, torse nu, à partir de maintenant.

    « Fait chier...

    Son dos se laissa retomber contre les barreaux, mais ses bras bloquèrent sa route bien avant, causant un bruit sonore , un craquement. Ses dents se serrèrent, se portant en même temps la langue pour ne pas crier de mal. Sa tête se tourna sur le côté , son regard en fit autant pour regarder ses mains... Même s'il demandait qu'on le détache, personne ne le fera, étant depuis son arrivé, que ses poignets étaient prisonnier de cette chose. Il ne devait plus qu'attendre. Attendre quoi? Qu'on vienne le chercher? Ou qu'on le laisse un jour en paix ? Ses yeux se fermèrent, son corps mordu par l'aire froid qui rentrait par la porte du magasin ouverte.


Dernière édition par Adonis Joyce le Dim 27 Déc - 17:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Pendant le dernier jour d'été. [TERMINÉ]   Mar 1 Déc - 13:23

Yuto se leva, comme tous les matins, et alla se doucher. Pour le moment, c'était sa personnalité "gentil" aux yeux quasi rose qui était présente. Le jeune homme avait mal au dessus de la hanche. Il regarda et vit qu'il avait une blessure. Apparemment, son autre lui c'était fait plaisir la nuit dernière. L'humain soupira, a force il avait l'habitude mais bon, son double prenait de plus en plus possession de son corps, ce qui lui avait fait perdre son boulot. Bref, il sortit de la douche, se sécha et s'habilla. Il ouvrit les rideaux et alla s'assoir et regarda dehors. Il pleuvait. Ce temps lui faisait ressurgir la douleur de ses quelques blessure. L'humain se replia sur lui même et décida alors de sortir pour se changer les idées. Il arrangea ses cheveux, prit son katana qu'il avait l'habitude de se trimballer et mit son long manteau qui était relevé car posé sur l'arme. Mettant son porte feuille dans sa poche arrière du pantalon, il prit aussi ses clefs et se dirigea vers la porte, puis, l'ouvrit et sortit.

Une fois hors de chez lui, il ferma sa porte a double tours, traversa son jardin et ouvrit a son tour la grille de sa propriété pour la refermer une fois dehors. L'humain marcha tranquillement sous la pluie, les mains dans les poches et s'arrêta devant l'animalerie dont la porte était ouverte.Il entra et dit bonjours au vendeur qui c'était contenté de le regarder de travers et retournant a ses occupations. L'humain soupira puis fit le tour du magasin regardant dans les cages où certains hybride tentaient de se cacher, d'autres qui miaulaient et posaient espérant sortir de cette façon, mais aucun n'avait attiré le regard de l'homme qui continué a regarder dans les cages. Un neko attira alors sont attention. Il était là, les yeux fermé, l'air inerte, mouillé mais il respirait. Yuto se dirigea vers cet hybride et s'accroupit pour mieux le voir, puis tapa légèrement sur les barreaux pour attirer son attention.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Pendant le dernier jour d'été. [TERMINÉ]   Mer 2 Déc - 13:20

    Dormir. Il aurait bien voulu le faire. Mais seul un peu de chaleur aurait pu faire en sorte que Morphée viennent le prendre gentiment. Seule cette déesse des nuits voulaient de lui, finalement. Or, elle semblait l'abandonner depuis quelques jours. Les gouttes d'eau de ses cheveux coulaient le long de son torse, de son dos et de toute part de peau qui se trouvaient dans leurs chemins. Il avait envie de se gratter, mais Adonis en était incapable. Sortez-le de là. S'il continue de vivre près de ces hommes, il allait mourir. Tsss. Même dans les bras d'autres personnes il pourrait souffrir. Les hommes sont des monstres, et après on vient dire que ces eux, pauvres expériences , qui le sont.

    « Merdique de hiérarchie »

    Siffla-t-il avec rage entre ses dents. Ses grands yeux roses s'ouvrirent pour ainsi regarder le haut de sa cage grisâtre et souvent même, maltraité. Comme si quelqu'un l'avait griffé pour être certain de partir. S'il avait de la chance, il pourrait trouver des traces de sang. Le néko referma les yeux, ne trouvant pas le rapport de chercher cet élément. Il frissonna, lui arrachant un petit grognement pour camouflé le son de douleur qu'il voulait échapper. Les menottes lui rappèrent un peu plus les poignets. Ne trouvant pas la force de respirer facilement par le nez, il ouvrit un peu les lèvres et prit de grande bouchée d'aire frais pour ne pas se mettre à gueuler.

    Un petit son, très léger et loin du son de bâton de métal contre les barreaux qui sert habituellement à le réveiller, le fit doucement ouvrir les yeux, tournant la tête vers le son. En premier, il fixa la main, mais redressa rapidement son visage voyant qu'il ne connaissait pas la personne qui se trouvait tout là, juste devant lui, l'autre côté de cette cage. Lui, il avait sa liberté parce qu'il est humain. Adonis avait en sorte une certaine jalousie envers cette inconnu. Son corps se déplaca faiblement dans la cage pour s'éloigner un peu de l'humain, manquant de s'étendre de tout son long. À un endroit qu'il pensa « respectable », il retourna sa tête vers l'homme. Son regard n'inspirait pas le bonheur et montre facilement le « tu me choisis, tu vis un cauchemar ».

    « Qu'est-ce que tu fais là... Va t-en»

    Des ordres et du tutoiment ? Il n'avait aucun respect, que voulez-vous. Ses dents un peu plus longues, comme des canines, se firent voir. L'homme qui inspirait une certaine gentilesse face à lui - car il ne voyait pas le katana - pouvait trouver mieux que lui. Pourquoi s'arrêter là.

    « Va voir ailleurs, les nekos dans le fond seront mieux pour toi... Là, tu m'empêches de respirer...»

    Bah oui, il lui cachait l'entré de l'aire. Essayant de garder son regard dure et insensible, ses dents claquèrent à répétiion ensemble. Il avait froid, c'était visible. Même ses lèvres tournaient au bleu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Pendant le dernier jour d'été. [TERMINÉ]   Mer 2 Déc - 21:34

L'humain avait tapé sur le cage du neko qui avait attiré son regard. En le voyant, Le neko dit a Yuto de s'en allait tout en le tutoyant. Un ordre de sa part ? L'hybride semblait ne pas avoir de respect et ses canines se faisaient voyantes. Le jeune hybride ajouta alors d'allé voir ailleurs car les neko au fond lui conviendraient mieux et qu'il l'empêchait de respirer.

*Intéressant ce p'tit neko... Laisse le moi*

*Quoi ? Mais laisses moi me...*

*La ferme et laisses moi j'te dis!*

L'humain changea alors d'apparence contre son grès...changer contre le grès d'une une personne qui n'est autre que lui...bizarre me direz vous. Bref, l'humain soupira et ferma les yeux. Quand il les rouvrit, ses cheveux changèrent progressivement de couleur devenant noir et ses yeux prirent une couleur argentée. Le jeune homme bougea un peu se qui fit légèrement glisser le manteau se tenant sur son katana. Yuto aperçu que le neko tremblait et soupira.

"Et ça veux faire son malin..."Il appuya sur le tête du neko avec son index

"Répond moi, comment tu t'appelles ? Moi c'est Yuto... Et peut être que je te ferais sortir de cette cage.

Il fit un sourire a la fois malin et provocateur

"Mais, hé ! Si le cœur m'en dit bien entendu."


[Bleu=personnalité arrogante et SM c'est la dominante; Violet=Personnalité douce et plus sympa]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Pendant le dernier jour d'été. [TERMINÉ]   Mer 2 Déc - 21:49

    Ses yeux s'agrandissent malgré tout, en voyant le changement qui venait de l'inconnu tout près de lui. C'était un extraterrestre c'était certain. Aucun humain dit normal, peut se transformer de la sorte ! Ses sourcils se froncèrent, ne comprenant aucunement ce qui venait de se passer. Le neko ne bougea pas, mais serra ses mains contre le sol de la cage. C'était quoi ce débile qui ne semblait pas vouloir partir. Il ne prêta toujours pas attention à l'arme, le regardant dans les yeux sans aucune difficulté à soutenir son regard. Un sourire amusé s'afficha sur ses lèvres à ses paroles. Ça veut faire son malin ? Il est malin, pas besoin de jouer un rôle pour l'être.

    « Je fais ce que je veux... Tsss»

    Adonis pesta contre le caractère de l'homme. Si ça n'aurait pas été de sa beauté et de sa différence, il l'aurait ignorer c'était certain. Mais une part de lui voulait qu'il reste, pour s'amuser un peu. Sentant une légère pesenter sur le dessus de sa tête. Il ne bougea pas la tête. Seul l'une de ses mains donna un coup non-chalent contre la main de l'inconnu.

    « On ne me touche pas... Et puis... Va demander à l'homme là-bas, il semble me connaitre plus que je me connais moi-même. »

    Sous ses paroles, il pointa de la queue - animal - le vendeur qui l'avait quasiment noyé dans le bain arrière. Jamais n'ira-t-il dire son nom par lui-même. Il le trouvait si laid. Et s'il osait lui donner un surnom, là, ça irait mal. Face à son sourire, Adonis s'approcha pour être réellement face à lui, passant ses mains sur les barreaux, les tenant fortement. Le bout de sa langue se passa sur ses lèvres avant de sourire à nouveau.

    « Ton coeur ne t'en dit pas. Aller, déguerpit. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Pendant le dernier jour d'été. [TERMINÉ]   Jeu 3 Déc - 17:51

Le neko en face de Yuto avait l'air de se poser des questions sur le changement d'apparence de ce dernier. Le jeune homme n'y prêta pas attention et continuer a fixer l'hybride qui en faisait de même, n'ayant aucune difficulté a soutenir leurs regard l'un sur l'autre. Quand l'humain appuya sur sa tête, le neko ne la bougea pas et donna simplement un coup nonchalant contre la main de l'humain. Le jeune hybride n'avait pas l'air d'apprécier le fait que quelqu'un le touche, se qu'il confirma, disant qu'on ne devait pas le toucher.

Puis, pour répondre a la question de l'homme posé précédemment, il se contenta de montrer le vendeur de sa queue féline, disant que lui le connaissait mieux qu'il ne se connaissait lui même. S'approchant de Yuto, le sourire aux lèvres, le neko y passa sa langue avant de répondre de façon ironique a ce qu'avait dit l'humain. C'est a dire si le cœur lui disait et l'hybride répondit simplement que son cœur ne lui en disait pas et lui ordonna de déguerpir. Hoo ! Décidément, ce neko avait l'esprit rebelle, ce qui plaisait a Yuto qui ne put s'empêcher d'afficher un sourire.Sur ce, l'humain ne bougea tout de même pas et ne prêta aucune attention a l'humain que lui montrait le félin.


"C'est ça continues de t'adresser a moi comme ça! Ça me plais tu sais?"

L'humain rigola doucement et se redressa pour partir voir le vendeur. Les deux hommes parlèrent mais pas longtemps car le vendeur avait un haleine infecte. Yuto ne put d'ailleurs s'empêcher de montrer une légère grimace quand il retourna vers le neko. Comme l'avait fait le neko auparavant, l'homme se lécha les lèvres avant de s'adresser a ce dernier. Faisant un signe de tête en direction du vendeur.

"Et bien l'homme a l'haleine infecte servant de vendeur m'a un peu informé sur toi. Adonis. Et bien saches que..."

Il fit signe au vendeur de venir avec les clef et de faire sortir le neko de sa cage

"... Je vais te faire sortir de là car le cœur m'en dit malheureusement."

Sur ses mots, il haussa brièvement les sourcils tout un affichant un sourire narquois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Pendant le dernier jour d'été. [TERMINÉ]   Ven 4 Déc - 21:14

    Ça me plait dit-il ? Le seul fait de penser que ça pouvait lui plaire, un frisson parcourra entièrement son échine, lâchant les barreaux qu'il tenait. Sa mine se changea en une mine plutôt dégouté. Alors qu'il tourna la tête pour faire semblant de régurgiter le dernier repas qu'il avait prit - s'il ne l'avait déjà pas refait sortir par là -. Il ne rajouta rien car il aurait dit qu'il se tairait si c'était pour lui plaire. Or, Adonis cherchait toujours le moyen de poser son opinion. Regardant les deux hommes de l'extrême contraire se parler, il tira la langue et fit plusieurs grimaces, même lorsque l'acheteur se tourna pour revenir. Il arrêta qu'au moment où il vit la langue de Yuto humecter ses propres lèvres. Ses oreilles se baissèrent , sachant que ça annonçait rien de bon.

    « Ne prononces pas mon nom. »

    Il ne dit pas qu'il le détestait. Ado' suivit du regard les pieds du vendeur avant de regarder le trousseau de clé. C'était comme si tout était au ralenti et qu'il espérait plus que tout sortir de cette cage. On ne lui laissa pas la chance de partir. Aussitôt que la grille fut ouverte et que le neko voulu sortir, il se fit agripper par les cheveux, le laissant échapper un râle de mécontentement. On le sortir complètement de force de la cage. Son dos craqua par le fait d'être enfin droit. La main du vendeur se porta derrière son cou pour le tenir comme un vrai chat , cherchant une laisse. En sentant ce contact, « l'animal » commença à se débattre pour se défaire de cette poigne.

    « Lâche moi ORDURE ! »

    Mais, il tient encore plus. Si ça continue, il lui brisera le coup. Entendant que ça se déchainait à l'avant, plusieurs neko encagé se débattirent dans leur cage en criant quasiment. L'une des mains du garçon se portèrent au visage de Yuto sans le vouloir, lui griffant la joue. Le vendeur, stupéfait par ce geste ouvrit grand la bouche. Adonis attrapa son deuxième bras pour le mordre, le fumeur le lâchant aussitôt. Tombant au sol, il se redressa et parti à la course vers la porte , mais un autre vendeur se mit dans son chemin, barrant la porte derrière lui.

    « Mais t'es CON ou quoi ? »

    Grogna-t-il en se retournant vers l'acheteur et le vendeur un peu plus loin. Il était cuit. Ses oreilles baissé et sa queue qui l'était tout autant, il se fit prendre par les deux bras musclés du barreur de porte. Il ne chercha plus à se débattre mais continua de fusiller du regard tout le monde, respirant fortement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Pendant le dernier jour d'été. [TERMINÉ]   Mer 23 Déc - 15:20

A peine le vendeur rrivé devant la cage, il l'ouvrit et attrapa le neko par les cheveux geste qui ne plaisait guère a Yuto qui fronça les sourcils. Après tout ce neko était maintenant le sien et personne d'autre que lui n'avait le droit de le toucher.
Le fumeur attrappa fortement Adonis par le cou pour chercher une laisse et serrait encore plus car le neko ne voulait pas se laiser faire.
Tout ce passa très vite. A force de gigoter dans tout les sens, le neko griffa Yuto au visage qui poussa un léger cris de douleur mellé au plaisir qu'il ressentit par celle-ci.
Le neko se precipita alors comme une furie vers la porte pour sortir mais un autre homme aussi gros qu'un armire bloqua la porte et agripa fortement le neko.
Sous ce "spectacle" les autres nekos c'étaient excité et craient a tout va. Chose qu'il ne firent pas longtemps car le vendeur cria un énorme "VOS GUEULES!"
sympa pour les oreilles.

L'humain se dirigea vers l'hybride qu'il empoigna et arracha des bras du bloqueur de porte et le plaqua contre le mur, plantant son regard argent dans celui d'une couleur rouse-rose ma fois assez attirante.
Yuto passa un doigt sur sur sa blessure qui saignait lègèrement et le lécha.


"Bon...je vois qu'on ne veut pas se laisser faire. Ca va me laisser une marque ça..."

Yuto se retourna vers le vendeur et le paya, lui donnant un peu plus que ce qui lui était demandé et jetta la laisse dans la face de ce dernier.

"Ces machin là j'en veux pas."Il tourna a nouveau son regard vers le neko posant sa main sur son katana"Nan j'ai tout ce qu'il me faut. Bon allé! Suis moi.

L'humain choppa le neko par le bras a la fois de manière douce et forte. Il fit comprendre au neko qu'il ne lui faisait pas assez confiance pour le mener où il voulait et qu'il le mènerai donc chez lui

[Tu fais la suite chez moi?]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pendant le dernier jour d'été. [TERMINÉ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pendant le dernier jour d'été. [TERMINÉ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Si c’était le dernier jour
» Dernier jour d'automne au Chêne des Régales
» LE DERNIER JOUR D'UN CONDAMNE de Victor Hugo
» Victor Hugo - Le dernier jour d'un condamné
» ¤ Partenariat n°131 : LE DERNIER JOUR DE MA VIE offert par Black Moon [clos]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Gokusha No Neko † :: † Hors Rpg † :: x.Archives :: - RP clos-
Sauter vers: